Un lien entre bipolarité et cocaïne? / PsychoACTIF

Un lien entre bipolarité et cocaïne?

Publié par ,
3714 vues, 13 réponses
Dounia 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 13 Apr 2018
Messages: 105
Bonjour à tous,

Il me semble retrouver souvent dans les témoignages relatifs à la C, la question de la bipolarité...

Je suis effectivement bipolaire et consommatrice... de plus en plus d’ailleurs!

Y-a-t-il d'autres personnes dans ma situation?
Existe-t-il des études sur la question?

Je me dis que nous, les bipolaires UD, n’avons peut être pas à culpabiliser autant de nos consos si elles sont une forme d’expression de la maladie?!?

De même peut être faudrait-il avertir les bipolaires si le risque de dependance est majoré?

Bref, j’ai mal au nez, je me sens seule et perdue face à tout ça... prise entre culpabilité de mes consos par rapport à ma famille et besoin de me sentir moins mal grâce à la coke...

Hors ligne


Drim 
Psycho sénior
France
4810
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 651
Blogs
Salut Dounia, je suis aussi bipo, diagnostiqué depuis 2009. Je consomme de la C occasionnellement et m'en tiens a une bonne distance.

C'est vrai que j'ai l'impression aussi que les bipolaires on tendance à beaucoup aller vers les drogues.
C'est connu des psy ce penchant.
Je pense qu'il y a un lien entre les bipolaires et les drogues en général, en fait plus un liens entre l'hypersensibilité et les drogues, et comme beaucoup de bipolaire sont hypersensibles ça explique bien le truc.
Après pour le reste je pense qu'on est pas plus mal loti que les autres face aux drogues. Et l'addiction n'est pas plus forte pour nous. Il ne faut pas que tu te dise que la bipolarité est une excuse pour te droguer et te négliger.

Je me dis que nous, les bipolaires UD, n’avons peut être pas à culpabiliser autant de nos consos si elles sont une forme d’expression de la maladie

Tu cherche à excuser ta conso de C que tu pense excessive et qui te fait culpabiliser par le fait que tu sois bipolaire. Ça ne marche pas comme ça...

Ne prend pas la bipolarité comme excuse pour te droguer.
En fait je pense que tu te méprend dangereusement :

Bref, j’ai mal au nez, je me sens seule et perdue face à tout ça... prise entre culpabilité de mes consos par rapport à ma famille et besoin de me sentir moins mal grâce à la coke...

Tu confond la défonce et le bien être.

Tu pense culpabiliser par rapport à ta famille ou par rapport à une consommation excessive ?

Est-ce que tu te rend compte que si en ce moment tu culpabilise et tu es de plus en plus mal ce n'est pas parce que tu est bipolaire mais justement parce que tu consomme de la C ? 
Parce que cette phrase "me sentir moins mal grâce à la coke" est complètement foireuse !
C'est tout l'inverse et une fois que tu te sera rendu compte que la C c'est tout sauf un médicament qui va t'aider à aller mieux, peut être que tu pourra envisager une consommation occasionnelle détachée de ta bipolarité et qui ne te fait pas culpabiliser. Et profiter des effets en sachant que ça va pas résoudre tes problèmes par ailleurs.


             = .---.               
  =  =  _/__~0_\_       .      *
= == (_________)  -0-
       *  o     .    '

Hors ligne


Dounia 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 13 Apr 2018
Messages: 105
Merci pour ta réponse très juste Drim.

Tu mets pile le doigt sur mes failles et mes contradictions wink

Je suis aussi hypersensible et ça me bouffe pas mal au quotidien.

Tu as raison, je me voile un peu la face et je me cherche des excuses pourries...

Je suis dans la culpabilité au lieu d'être dans le plaisir avec la C en ce moment et c’est en général le cas quand je consomme toute seule.

Comment tu gères tes consos toi? En mode festif ou solitaire?
Tu traces à quelle fréquence pour rester dans le plaisir?

Là je crois que je vais vraiment essayer de m’en tenir au festif et collectif...

J’ai un gros passif de dépendance à l’héro et pas envie de refaire les mêmes conneries envore une fois.

As-tu un traitement pour ta bipolarité si ce n’est pas indiscret?

Bref, surtout, juste merci smile

Hors ligne


Elrewen 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 20 Jan 2018
Messages: 14
Blogs
Bonjour, je ne pense pas qu'il y ait seulement un lien entre bipolarité et cocaïne.

Je pense qu'il y a un lien entre consommation régulières de drogues et troubles de l'humeur et de la personnalité. J'aimerai retrouver les sources, mais des études abondent dans le sens que la consommation de drogues provoque et/ou renforce des troubles de l'humeur/personnalité. La consommation de drogues fait d'ailleurs partie des "symptômes" de ces maladies.

J'ai été diagnostiquée borderline il y a peu, et je me demande si justement ce trouble n'a pas été induit par ma consommation trop poussée de MD/coke... Cela va faire trois ans que je consomme (d'abord la MD pendant deux ans, et maintenant la coke) et en effet je me suis vue peu à peu présenter les symptômes du trouble borderline... Bref, j'espère avoir répondu à ta question. ^^'

Hors ligne


Dounia 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 13 Apr 2018
Messages: 105
Merci pour ta réponse Elrewen,

Je ne sais pas trop ce qui est à l’origine de quoi je t’avoue...
Est ce qu’on consomme parce qu’on a un trouble de l’humeur ou est ce les consos qui provoquent ce trouble?

Tu as dépassé les limites de la RDR avec MD et coke?

J’avoue que je suis d’accord avec ce que disait Drim...
C’est sans doute trop facile de mettre ses consos sur le dos d’une maladie non?
L’inverse est peut être vrai aussi?

Dernière modification par Dounia (15 juin 2018 à  17:50)

Hors ligne


c0ka 
Nouveau membre
Canada
000
Date d'inscription: 19 Aug 2017
Messages: 41
Je sais pas si il y a vraiement un lien entre bi-polarité et cocaine mais perso... J'etais tres instable emotivement dans les annees ou j'etais un consomateur actif de cocaine (sniff) et depuis que j'en prend plus je doit dire que je me sens vraiement plus stable... Je n'ai jamais ete diagnostiquer bi-polaire mais je sais que j'etais en colere pour des conneries avant et d'autre fois vraiment motiver sans vraiment de raisons valable...

Je crois que il y un lien mais qu'il ne fait que accentuer nos emotions.. bref c'est mon histoire perso et mon avis...

Les émotions dicte nos actions... elle sont très puissante et peuvent influancer notre jugement, même celui des autres. Utilisez-les, c'est puissant!

Hors ligne


Elrewen 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 20 Jan 2018
Messages: 14
Blogs
Non je n'ai pas dépassé les limites de la RDR.

Est ce qu’on consomme parce qu’on a un trouble de l’humeur ou est ce les consos qui provoquent ce trouble?

Je ne pense pas qu'on consomme parce qu'on a un trouble de l'humeur, cependant beaucoup de personnes bipolaires/borderline ont des comportements à risque (drogue, alcool, conduite, dépenses compulsives...). Voilà je pense qu'il faut voir les choses dans ce sens.

Et oui c'est trop facile de mettre ses consos sur le dos d'une maladie. Après il faut savoir ce qu'on veut vraiment... Réduire ? Arrêter ? Continuer de consommer ?

Hors ligne


Dounia 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 13 Apr 2018
Messages: 105
Merci à tous pour vos messages,

La bipolarité est une maladie compliquée...
Là, j’ai un traitement qui me stabilise bien et la ferme intention de ne plus consommer que festivement et collectivement.

...mais je viens quand même de me faire une trace corde-pour-se-pendre

Bref, une pose s’impose wink
Ma psychiatre m’a confirmé que la cocaïne peut avoir tendance à me déstabiliser...

Bon courage à vous tous pour la maîtrise des consos!

Hors ligne


Drim 
Psycho sénior
France
4810
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 651
Blogs
Désolé du temps de réponse mais ce message était passé à travers.

Pour répondre à la question (mieux vaut tard que jamais... dsl )

Comment tu gères tes consos toi? En mode festif ou solitaire?
Tu traces à quelle fréquence pour rester dans le plaisir?

J'ai eu un moment ou j'ai conso un peu tout seul une fois sur un g j'ai tapé 2-3 trace chez moi tout seul en loosedé.
Mais plus jamais ensuite car j'ai direct senti le côté habitude qui venait dans le quotidien. Et c'est pas vraiment une habitude que j'avais envie d'avoir.

Toujours en mode festif ou entre amis.
Pour tout te dire niveau fréquence j'ai pas touché à la c depuis début mai. Et je compte pas vraiment y retourner.
Mais à l'époque c'était toutes les trois semaines ou plus, quand il y en avait. Et quand je finissais par avoir beaucoup taxé je prenais un G pour payer a mon tour. Un G une fois tout les mois ou tout les deux mois, et je luttais bien contre mon envie de tout garder pour moi, je faisais toujours des traces pour tout le monde qui en voulais au moment ou je tapais.

Je suis toujours resté attentif a mes consos et ai bien surveillé le rapport bénéfice/pertes qui a finalement fini par me convaincre d'arrêter.


             = .---.               
  =  =  _/__~0_\_       .      *
= == (_________)  -0-
       *  o     .    '

Hors ligne


Dounia 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 13 Apr 2018
Messages: 105
Coucou Drim,

Moi aussi je réponds avec retard pour cause de vacances sans connexion wink

Je suis impressionnée par ton self-contrôle avec une substance potentiellemt aussi piègeuse!
Tu es une source d’inspiration wink
Là, je sors tout juste d’un mois sans qui s'est très bien passé!

Bises et courage

Hors ligne


franck32 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 14 Aug 2018
Messages: 22

Tu confond la défonce et le bien être.

Tu résumes 25 ans de ma vie. C'est à dire l'équivalent de 25 000 litres de vin ou plus réellement de 6500 litres de gin, presque 900 litre d'ethanol pur.

Je reconnais ça fait un peu trop pour du bien être. Je ne suis pas très rapide alors il m'a fallu ces 25 ans pour me rendre compte que le bien être que je recherchait il était à portée de main.

Le bien être c'est être en sympathie avec le monde.

C'est s'ouvrir aux autres, pas à tous les autres quand même, ceux qui nous attirent sans qu'on sache pourquoi. Parce que c'est lui, parce que c'est moi, comme disait l'autre. Moins parler, plus écouter. En fait écouter vraiment, participer à ses peines et à ses joies, sans juger, sans forcément vouloir aider, sans attendre en retour.

C'est accepter les choses qu'on ne peut pas changer comme elles sont. Et changer ce que l'on peut changer, soit en premier.

C'est être étonné et ravis par de minuscule choses.
Hier je randonnais dans les Baronnies, au pieds des Pyrénées. il y avait de minuscules chenilles qui pendent des branches au bout d'un long fil, comme celui d'une araignée,  en attendant de se coller sur toi pour que tu les emmènes plus loin. J'ai adoré. J'ai appris que la petite fleure rose du chemin s'appelle un géranium herbe à Robert. J'ai trouvé ça drôle et j'ai adoré. Faudrait que je vous mette des photos de cet endroit magique.

Cette nuit j'ai bien passé une heure à regarder la lune qui était pleine et les chauves-souris qui volent en grand nombre autour de ma maison. Je ne pensait à rien, j'étais là, c'est tout.

On est loin du grand trip qu'on peut rechercher comme certains recherchent le grand soir mais moi ça me rend heureux.

Depuis que j'ai compris ça et après quelques mois de mise en route, je suis heureux, et j'espère bien en avoir pris pour 25 ans de ce bonheur.

J'ai laissé dans mon passé les psys, les addictos, les médocs. Je reconsomme un peu d'alcool, quand j'ai envie et uniquement quand j'ai envie et je ne crains pas la rechute. J'ai rarement envie mais ça arrive.

Bon, c'est pas le tout mais j'ai une super BD à lire et une paella à faire pour la famille.

Amicalement et avec sympathie.

Hors ligne


AlienMaster 
Nouveau Psycho
France
031
Date d'inscription: 11 Mar 2018
Messages: 113
Les bipolaires ont plus de chance de consommer des produits surtout quand on est dans des phases dites "normales" (je sais pas vous mais en phase normale je trouve la vie bien chiante), pour m'a part je prends plus rien pour stabiliser ni pour refréner.

Je pense que les bipotes sont plus sensibles à tout les stimulis (drogue,sex,bouffe,musique,créativité,chagrin,amour...) que monsieur tous le monde ce qui m'a vaguement été expliquer pendant des "cours" de psychoéducation.

Il faut être à l'écoute et surtout pas trop se laisser faire par les mécanos du cerveau qui ont vite tendance à tout ramener à la maladie (même les effets secondaires des médocs ^^).

Pas facile d'être "hypersensible"

Dopamine mon amis mon ennemis

Le bien être c'est être en sympathie avec le monde.

Surtout avec soit même, quand tu es bien dans ta peau les relations sont toujours plus ou moins "équilibré".

Dernière modification par AlienMaster (26 août 2018 à  14:01)

Hors ligne


thegreatoutsiders 
Nouveau Psycho
Belgique
000
Date d'inscription: 05 Aug 2017
Messages: 52
Blogs
Je vais faire simple, la bipolarité est une maladie qui n'existe que par un certains nombre de symptômes et de signes opératoires mais comme toutes les maladies mentales, elle doit être comprise comme une classification de but culturel. Les médecins rassure en enfermant la personne en souffrance psychique dans une maladie mais la question n'a aucun sens sans préciser ce que tu entends par bipolarité.

les maladies mentales servent les médecins peu intelligents de repères et de classifications... Dans les troubles à résonance psychique importante, avouer pour le docteur une évidence "qu'il ne sait rien" après 1h avec un parfait inconnu les rend encore plus débiles.

Donc déjà, les formes importantes de bipolarité, dépression maniaco-dépressive avec des phases bien claires et marquées c'est rare et il n'y en a pas une identique à l'autre.

Je vais creuser un peu pour répondre. Ce qui rentre dans les symptômes les plus évidents à un trouble bipolaire, c'est qu'il y ait des accès dépressifs et des accès maniaques qui se suivent sans pure logique avec le contexte. C'est souvent ce qui en fait dans notre culture "un trouble", on ne peut pas avoir une forme inébranlable, c'est anormal de ne pas être une machine. Alors que avoir des variations d'humeur qui dépendent du hasard.

Moi je conçois qu'on peut concevoir le trouble bipolaire pour s'aider théoriquement mais ne pas tomber dans le sur-diagnostic. (comme l'hyperactivité s'appelait du caractère autrefois, mais qu'on s'entende, j'ai de l'empathie avec l'enfant qui souffre d'une difficulté á se concentrer, mais je me demanderai aussi si on ne lui en demande pas trop et si lui-même se respecte avant de le condamner á prendre du methylphenidate comme si c'était anodin, bref)

Un effet pervers serait justement qu'un personne qui a de grandes variations thymiques ne se dise "Oh comme je suis malade, je vais consommer de la cocaïne."

Mais c'est indéniable, l'état maniaque, c'est l'exubérance que la cocaïne peut produire chez tout le monde. Et chez le public psychiatrique, ce cotés jouette avec les psychoactifs est pas forcément présent par peur de toute modification de leur équilibre médicamenteux mais beaucoup vont aborder dans la manie la conso de façon beaucoup plus fréquente. A ne pas oublier l'importance de la drogue comme précurseur de variations qui deviennent souffrances de la thymie.

La cocaïne provoque une envie souvent importante de reprendre, en phase maniaque, elle sera prise sans prendre en compte des conséquences et pourra en passe négative être vécu comme une consommation très honteuse. Et je pense que les personnes qui ont une thymie fort basse ou bien des variations de thymies peuvent être à risque plus dans une mesure où il y a une fragilité émotionelle déjà présente.

Wonder if I changesinTheNight.Was Ithe same when I GOTup morninI almost thinkI remember feelinga littledifferent.But If I'm notTheSame,TheNextquestion Who in the world am I?ahh, that's greatPuzzle!

Hors ligne


Massa 
Banni
Mexico
111
Lieu: Culiacan
Date d'inscription: 10 Jul 2018
Messages: 266
Blogs
J'ai une métaphore pour exprimer la bipolarité. Dans l'esprit, il y a un soleil à côté d'un trou noir. Qu'est ce qui se produit ? Le trou noir aspire l'énergie du soleil, constamment, jusqu'à être très affectif ( down ) comme l'étoile peut être très scintillante ( up ) Constamment, le noir attire le blanc, ce qui fait qu'il n'y pas de demi mesure.

Concernant le lien avec la cocaïne je dirais que toutes les pathologies qui tapent sur la dopamine crée un fort lien possible avec une drogue dopaminergique comme la C.

Live and let die

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Sniffer - Lien entre déviation et perforation de la cloison nasale ?
par Kaatwoman, dernier post 28 janvier 2017 à  22:06 par Petit conton
  5
  24
[ Forum ] Addiction - Début d'addiction cc en lien avec le porno ?
par freewithjail, dernier post 07 novembre 2017 à  11:13 par Sufenta
  4
  [ PsychoWIKI ] Complications aiguës de l'usage de cocaïne
  [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45646 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 9jCommentaire de Pedro El Loco (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 7jCommentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum UP ! 
    Contexte (set & setting) - Première skullcore
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Expériences - Proto en plug
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Sufenta dans [Poppers, solvants et...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Opinions - Existe t'il des amateurs de bad trip?
    Il y a 5mnNouvelle discussion de Slocum dans [Au coin du comptoir.....]
     Forum 
    Dosage - Patch fentanyl usagés
    Il y a 33mnCommentaire de prescripteur dans [Fentanyl et dérivés...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Question substitution ultra courte
    Il y a 40mn
    1
    Commentaire de prescripteur dans [Opiacés et opioïdes...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Première fois - Microdosage LSD
    Il y a 1hCommentaire de sorvete maracuja dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Hallucinations sous poppers
    Il y a 1hCommentaire de IWantToSeeTheOth... dans [Poppers, solvants et...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Chauffage champignon magique
    Il y a 1hCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Expériences - Pourquoi prennez-vous des champignons ?
    Il y a 1hCommentaire de Vilreide dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Du poison dans mes veines
    Il y a 55mn
    1
    Commentaire de Psychotropeur dans le blog de Psychotropeur
    (4 commentaires)
     Blog 
    Trip Lsd Seul
    Il y a 1h
    2
    Commentaire de Inconnitotester dans le blog de Inconnitotester
    (12 commentaires)
     Blog 
    Une victoire toute petite
    Il y a 6hCommentaire de plotchiplocth dans le blog de janis
    (9 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Heashka, alexaty nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     S'informer des modélisations scientifiques récentes <3
    par Heashka, le 06 Sep 2019
    Comme vous devez commencer à le remarquer, j'adore les schémas. Explicite, compréhensif, simple pour tous, bref. En voici qui devrait vous plaire : 1) Reconnaître l'origine de l'intoxication (si y en a en ambulatoire ici vous privez pas de télécharger l'image) : 2) Quels effets après baiss...[Lire la suite]
     Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (juillet 2017) qu'êtes vous devenus ?
    par 4lex, le 05 Sep 2019
    Plop o/ Pour les livres d'histoires je me permet de mettre ma petite histoire perso à ce sujet. J'ai pris de la codéine avant l’arrêté pendant près de 10 ans. Avec le recule, sur les derniers mois, je prenais des doses assez forte (vu mon gabarit). Ceci étant, avec ça je me sentais sur un...[Lire la suite]
     plug et sodomie avec la 3MMC
    par Daane-El, le 02 Sep 2019
    Salut, J'ai testé pour vous: marque Durex ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* marque Mannix ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* aussi marque repère de chez Intermarché ça pète en moins de 5 minutes marque repère de chez super U ça pète pas mais alors ça pète pas du tout j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Propos potentiellement léthal (lire post suivant) [prescripteur] dans [forum] Patch fentanyl usagés
    (Il y a 30mn)
    C'est très impoli et immature que d'effacer tous ses pots ! L'équipe de Psychoac dans [forum] Chauffage champignon magique
    (Il y a 39mn)
    Super protocole c’est du bon taf suf dans [forum] Question substitution ultra courte
    (Il y a 2h)
    Je cherchais des mots proches dans [commentaire de blog] Du poison dans mes veines
    (Il y a 6h)
    +1 perso pour réveiller un pote il m’a fallu 2 amp de 0,4mg/ml! Zaz dans [blog] (1) Mes antidotes aux psychotropes - Naloxone
    (Il y a 12h)

    Pied de page des forums