TEST DE DROGUE POUR LES ENFANTS

Publié par ,
10295 vues, 16 réponses
avatar
tyler durden
Psycho junior
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
salut a tous
a midi au info il y a u un reportage sur les test salivaire et urinaire que les parents pouront acheté pour voir si leurs enfants ce drogue
ont creuse un peu plus le faussé
je pense que cette facon de faire peu avoir des consequence assé grave
deja au niveau de la comunication parent enfant (si le parant demande , oblige sont enfant a faire ca plutot que de parler avec lui ,  ces qu il y a deja un réél probleme de comunication et ca ne fera q' agravé cette situation )

l enfant va ce braqué et la ca sera dure pour qu il souvre a toi
au niveau de la confiance en ton enfant ces terrible

de plus la mes connaissance de certain parent ( je pense que ce sera plus les parent qui n ont jamais vue de drogue qui auront recourt a ces test )aménera a des derive du style mon enfant fume un pu la semaine je l enmene chez un doc peu profesionnel et qui n y connais rien et qui va lui collé de vrai dépendance au cacheton style sub ou pire l envoyer en hp ou la sera aussi des consequence terible niveau relation parent enfant et meme au niveau mental de l enfant (il y doit avoir un réél tromatisme en pasant en hp surtout tres jeune)

apres je n est pas la solution et personne ne la c au cas par cas c certain qu il fau protégé les plus jeune mais pas comme ca

Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

avatar
synchro
anarchaotique
Inscrit le 15 Apr 2009
1705 messages
ah oauis!

combien coute le test? c'es le test dont disposent les flics?

C'est sur que je ne suis pas pour bien a contraire... communiquer c'est la clef, tu as raison tyler

Je ne sais pas où je vais. Oh ça, je ne l'ai jamais bien su.
Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus... roll
(La Rue Ketanou.)
Intel dual ou extrem kore

Hors ligne

 

Ganesh
Psycho junior
Inscrit le 16 Jan 2010
287 messages
A quand des manuels " La Drogue expliquer à  mes parents" ...la clope, l'alcool, le shit ils connaissent..pour le reste l'amalgame va se créer entre drogues dures & douces..
D'ailleurs, nombreux sont les gens à  tjs penser que l'alcool ne fait pas partie des drogues durs!!!
Ces tests ne devraient etre distribuer aux parents, que par des professionnels de santé, avec explications (& dédramatisation!!) à  la clé...mais on peut tjs réver!!!
Combien de jeunes seront virer de chez eux, enfermer dans des HP ou avec prescription de traitements lourds??? sous prétexte que leur parents auront retrouver des traces microscopique dans les urines de leurs bambins???

Dernière modification par Ganesh (20 mars 2010 à  10:50)


" Seules 2 choses sont infinies: l'univers & la betise humaine,
  Et encore, je ne suis pas sur pour l'univers." Einstein

Hors ligne

 

avatar
aLx [|O_€|]
Nouveau Psycho
Inscrit le 10 Mar 2010
60 messages
j'avais fait des recherches via google pour un autre thread ou on parlait du temps de presence des drogues ds les urines, et c'est affolant le nouveau marché que representent les test de depistage de toutes sorte de drogues: tout le monde peut en commander sur internet pour encore mieux fliquer les enfants, .. apres les cameras dans chaque rue, les passeports biometriques, les tests salivaires,les ecoute ou suivis relais telephoniques et tout le toutim , la generation sarkozy persiste et signe au sein meme du foyer.. mais ou va le monde???


et j'imagine déja les parents bien catho qui commandent des tests pour leur gamin, à  faire chaque matin , ..............OOOOHH My God! mon fils a fumé du cannabis!! vade retro! tu es sans doute contagieux, quarantaine fiston, surtout ne touche plus rien jusqu'a ce que le curé arrive..

bon ceci est une image, mais je suis sure qu'il y ades parents tres peu ouvert d'esprit qui vont adorer ce nvx produit , peu etre bientot dispo sur M6 boutique? .... pauvres gamins..

jfgqsldqizGFVJH Q.CMo_ziyr hdn xùqpozudsùpaz ┌∩┐(â—£_â—¢)┌∩┐
snort

Hors ligne

 

avatar
mikykeupon homme
Modérateur à la retraite
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Je vous conseil la lecture du dernier numero d'ASUD où ils parlent de test pour connaitre les conso réel, et ben ils en trouve dans l'air, l'eau, et même sur les billets....

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
Bonjour à tous,
Je sais que je remonte un sujet qui date pas mal mais je me demande si je suis le seul à avoir connu ces tests au sein de la famille.
Mon père m'a fait le tout premier quand j'avais 15 ans (pour la weed à l'epoque) et depuis il n'a jamais changé de méthode. Aujourd'hui j'ai 21 ans et il continue de me tester à l'improviste ou quand il le remarque dans mon comportement. Alors oui ca peut paraitre bizarre mais je n'ai jamais eu mon mot à dire sur mes conso. C'est mon père qui me finance mes études donc il s'accorde le droit de continuer ses dépistages. Le seul résultat obtenu c'est que je changeais  de produit à chaque test porsitif comme ça il était content quand il voyait un negatif. Mais comme vous l'aviez prévu, un climat de controle, de surveillance s'est installé depuis. C'est un monde inconnu pour lui et je ne lui ai parlé de mes cons qu'une fois ayant pour résultat une surveillance plus accrue.. Je pense que les parents qui se sentent démunis et impuissants pensent que c'est leur seul moyen pour "nous sauver la vie" mais si certains parents hésitent à instaurer ces tests je ne peux que vous conseiller de choisir la communication sans tabou le plus tôt possible. En pensant faire stopper toute consommation à son enfant grâce à ces tests, beaucoup risquent au contraire de voir arriver la situation inverse..
Apres mure réflexion je me rends compte que j'ai jamais vu quelqu'un qui passait par ces tests avec ses parents, avec le temps j'ai fini par trouvé ça normal..

Dernière modification par atek (11 avril 2019 à  08:14)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
PS: Si le post est trop ancien et qu'il vaut mieux en créer un nouveau, n'hésitez pas à me le dire super

Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

avatar
Sufenta
Modérateur
Inscrit le 11 Apr 2015
6262 messages
Non même si le post est ancien ton billet est pertinent..

Pour moi c’est une honte +++ tu es majeur et libre de tes choix même si ton père finance tes études..
Et puis si un test sort + ça va faire quoi ?? Prise de tête, mauvais climat comme tu le soulignes ! Ça me dépasse qu’on préfère jouer au flic plutôt que de dialoguer et mettre en garde sur les risques.

C’est mon sens la seule méthode qui porte ses fruits car n’y la prison, n’y couper les vivres ou mettre à la rue n’a empêché qlq de consommer, c’est même bien pire en général c’est ds ces moments qu’il y a de l’abus (OD) et des comportements destructeurs.

Amicalement
Reputation de ce post
 
Très bonne parole

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
C'est vrai que ça favorise le climat conflictuel. Après on peut aussi comprendre son point de vue étant donné son ignorance sur tout ce qui entoure l'usage de drogues. Pour certains parents comme mon père qui sont "vieux jeu", il n'y a aucun rapport entre un quelconque mal-être et l'usage de drogue. Le coté psychologique est totalement occulté. Ils ne voient qu'un adolescent en phase rebelle qui va finir par se plier aux règles de "normalité" que la société leur a ancré au plus profond de leur esprit. Mais c'est seulement maintenant que je fais le lien entre cette surveillance constante et l'absence de dialogue ou d'honnêteté. Je comprends pas que ces tests ne fassent pas plus débats quand on voit les conséquences que cela peut avoir sur le long terme!

Après en ce qui me concerne je subis toujours ces contrôles parce que je me sens dependant (financierement) de mon père. Je peux facilement imaginer qu'on puisse s'y opposer si l'on ne dépend plus de ses parents mais dans mon cas il est difficile d'en faire de même. Je dirais que cette situation ne m'a jamais fait sentir adulte. Dommage que le dialogue soit impossible même à mon age! Je ne peux que conseiller de réfléchir à plusieurs reprises avant d'instaurer cette politique au sein d'un foyer

Amicalement drogue-peace

Dernière modification par atek (11 avril 2019 à  09:28)


Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

avatar
CoachMigui homme
Cyber TechnoChamane amateur
Inscrit le 23 Sep 2015
558 messages
Quel manie d'avoir le contrôle sur tout... Je pense que l'inquiétude c'est qqch de normal, mais la il y a un but (qui me parait clair mais qui suis-je ? Jpeux me tromper) d'avoir envie de démontrer qui c'est qui fait les règles. Le chantage à l'argent (et donc à ta survie pendant que tu suis des études si j'ai bien compris) et te le faire bien savoir comme tu le dis que tu n'es pas indépendant, c'est une bien belle manière comme tu dis de ne pas éduquer un adulte responsable de ses choix mais plutôt un mouton (désolé du terme !). Néanmoins vu ton analyse tu sembles pouvoir prendre de la distance par rapport à ça, et je pense que tu peux déjà en être fier !

C'est une sale situation, perso j'en connais des jeunes qui ont eu à faire des tests. Le dernier en date que je connais était un gars ado de mon village qui fumait de l'herbe, il s'est fait choppé à 16 ans il est allé en centre de désintox (et il est revenu avec un sac rempli de pilule, allant jusqu'à des neuroleptiques ! pour arrêter la beuh...), résultat il a pas arrêté l'herbe mais a rajouté une tonne de pilule à son "régime" sans avoir les données nécessaires pour les prendre sans interactions dangereuses.

On l'a retrouvé avant même qu'il soit majeur sur sa chaise de bureau, tout bleu et avec du vomi dans la gorge. OD en mélangeant bière, bédo et benzodiazépine. Et il l'a fait en cachette comme il pouvait pas le faire chez sa mère...

Bref, tout ça pour dire qu'effectivement ça peut avoir des conséquences très grave sur les ados/jeunes adultes, à la fois cela n'aide pas du tout à grandir et instaure un climat que je trouve malsain, et en plus ça peut avoir des sacrés détriment car comme toi même tu le dis tu dois changer de produit pour pas te faire pincer et forcément ça rajoute une dimension de risque aux consos  vu que les produits n'ont pas tous les même profils de sécurité !

Si tu médites et que le diable arrive, fais méditer le diable.
Gurdjieff

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
Tu as exactement résumé la situation. Tout est basé sur le contrôle! Alors oui, si on doit être honnête j'ai pas jugé ma consommation comme problématique avant pas mal d'années. Donc si il avait choisi le dialogue ça n'aurait sûrement pas abouti quand j'avais 15 ans et que je fumais juste des joints. Je sais pas si ma conso serait différente aujourd'hui si il avait tenté autre chose mais je confirme que chaque interdiction était percue comme un objectif à atteindre. Ca ressemble à une crise d'ado mais sans vraiment l'être puisque jusqu'à maintenant je jouais naïvement à son jeu du chat et de la souris.
C'est triste d'apprendre le parcours de ce jeune a qui on a surement pas laissé une chance de s'exprimer.. Tu n'as pas à etre désolé! J'ai parfaitement collé à mon rôle de mouton en participant à tout ceci. Mais ce qui me révolte c'est que le site le plus connu qui commercialise ces tests insiste bien sur le fait que le dialogue peut ne mener à rien, tout en oubliant de prévenir sur les potentielles conséquences qu'un tel contrôle peut engendrer. Ils assurent même que c'est le moyen de prouver à son enfant l'amour qu'on lui porte. Qu'il n'y a aucun souci dans le fait de s'introduire dans l'intimité de son enfant.

Enfin, tout ça pour dire que les parents ne sont pas forcément condamnables pour ça. Quand on est étranger à tout ce monde, on a tendance à écouter les conseils de pareils sites. Bien sûr ces informations ne sont trouvables que dans une petite rubrique du site que beaucoup d'acheteurs ne voient même pas.
C'est effarant que les responsables de cette plateforme favorisent le gain d'argent plutôt que le bien-être des ud!

Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
J'oubliais que j'ai tout de même pris la peine de les contacter afin de leur faire part de mes suggestions en vue d'une meilleure sensibilisation à une approche basée sur la communication. Je leur ai proposé de développer les possibles conséquences qu'un dépistage récurent pourrait occasionner (particulièrement au sein d'une famille autoritaire!). En les indiquant à la suite de la description des différents tests par exemple. J'ai bien sûr expliqué le schéma familial qu'est le mien pour appuyer mes suggestions.
La seule réaction que j'ai suscitée a été un fou rire de mon interlocuteur. Alors oui je dois passer pour le gars bien lourd, mais je pense que leurs tests ont une réelle utilité pour les consommateurs mais seulement pour cette catégorie d'acheteurs.

Pour imager, c'est la même sensation que quand on est au volant alors que la veille on s'est fumé un simple pet, on craint le test salivaire. Sauf que ça s'applique tout le temps quoi.

Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

avatar
Hilde femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 04 Feb 2019
1053 messages
Bonsoir,

Le sujet date un peu et il n'y a pas de référence externe. De quoi s'agit-il exactement?

La question que je me pose est la suivante: ce genre de test (salivaire ou urinaire) est-il en vente libre (pour usage personnel), et si oui, packager les tests en les désignant comme des tests destinés aux parents qui souhaiteraient tester leurs enfants (mineurs, sous leur responsabilité), ne serait-il pas une opération marketing comme une autre? On aurait pu aussi cibler les enfants et leur proposer des tests pour tester leurs parents (de leur plein gré...), ou les couples : "testez votre conjoint", "testez votre grand-mère", ou "testez votre prof de maths".

Bon j'imagine bien qu'on n'a pas le droit de tester un majeur contre son gré, m'enfin c'est un peu comme les applis d'espionnage, suffit de trouver une seule application valable dans la vie réelle pour que tous les consommateurs potentiels se mettent à imaginer comment ils pourraient la détourner...

Dernière modification par Hilde (11 avril 2019 à  18:46)


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages
Bonsoir,

Que veux-tu dire par référence externe? Tu souhaiterais que l'on cite le site vendeur?

Alors oui ces tests sont disponibles en vente libre et je pense qu'ils ont une réelle utilité pour les consommateurs qui ont l'intention de passer par un dépistage pour un emploi par exemple (l'armée entre autres). Mais comme tu le soulignes, ils ont compris que le plus gros de leur clients étaient des parents effrayés et ignorants tout des drogues en général. Sur leur site, on voit vite qu'ils ciblent ces mêmes parents prêts à accepter n'importe quel apprentissage sur ce monde tant qu'il vient d'un site qui n'encourage pas la consommation de stup. On y diabolise les produits tout en confortant les parents qu'ils font le meilleur choix et que l'enfant ne peut que se sentir aimé.

C'est triste de favoriser le gain financier au lieu de prioriser le dialogue, qui lui seul, peut amener le consommateur à ouvrir les yeux sur sa conso. Quand je les ai eu au telephone ils m'ont juste renvoyé l'image de drogué que la société criminalise. Prétextant que le dialogue ne mène jamais à rien et que c'est basé sur le même principe que les contrôle routiers (quel esprit étriqué..).

J'en ai déduit que le responsable que j'avais au téléphone n'avait sûrement jamais cotoyé d'ud pour renvoyer un tel concentré de tous les préjugés imaginables à propos des drogues et leurs usages. Paradoxal quand on y réfléchit puisqu'ils vendent leurs tests principalement grâce à nous les utilisateurs??

En ce qui concerne les majeurs comme tu dis il suffit de trouver la faille pour continuer à user ces tests. J'ai décidé de changer d'études personnellement et de m'opposer fermement à repasser un de ces tests. Quand on se libère de l'emprise du parent on peut enfin s'assumer en tant qu'adulte!

Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 

avatar
RandallFlag homme
Banni
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages
Je vais avoir une réaction vieillotte, du haut de 40 ans.

J'ai vécu la même chose avec ma mère (qui est médecin généraliste) a l'époque.

Sauf que y'avait pas les test urinaires et salivaires en vente libre et qu'elle m'a imposé des prises de sang régulières.
(A mes frais vu que c'était ma faute, j'étais le tox de la famille)

Ben a mon humble avis y'a qu'une solution pour se sortir de cette oppression.
Se casser de chez tes parents.

Quitte a travailler a l'usine de nuit et a étudier de jour. (Ce que j'ai fait)

C'est un lourd prix à payer, mais la liberté ça n'a pas de prix.

Je précise que ces propos n'engagent que moi.

Mais soit on est un parent ouvert au dialogue (maintenant que je suis parent de plusieurs enfants dont deux ados je sais de quoi je parle), soit on entre dans la politique du connard... Heuu je voulais dire du flicage, et la ça va être dur de revenir en arrière.

Perso j'ai choisi la première option, et j'en chie ma race avec mes filles, mais au moins  j'espère que si un jour elle se retrouvent a consommer quelque chose elles m'en parleront.

J'espère....

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

avatar
Hilde femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 04 Feb 2019
1053 messages

atek a écrit

C'est triste de favoriser le gain financier au lieu de prioriser le dialogue, qui lui seul, peut amener le consommateur à ouvrir les yeux sur sa conso. Quand je les ai eu au telephone ils m'ont juste renvoyé l'image de drogué que la société criminalise. Prétextant que le dialogue ne mène jamais à rien et que c'est basé sur le même principe que les contrôle routiers (quel esprit étriqué..).

Merci pour toutes explications, je comprends beaucoup mieux le contexte.

Au final c'est une initiative très cynique: se faire de l'argent sur la peur des parents quitte à foutre le bordel dans les familles, et à pourrir les perspectives des enfants.

atek a écrit

J'en ai déduit que le responsable que j'avais au téléphone n'avait sûrement jamais cotoyé d'ud pour renvoyer un tel concentré de tous les préjugés imaginables à propos des drogues et leurs usages. Paradoxal quand on y réfléchit puisqu'ils vendent leurs tests principalement grâce à nous les utilisateurs??

Ou alors il s'amusait de ta naïveté, que tu lui supposes une sincérité dans sa prétention à aider les familles alors qu'il n'avait qu'un objectif commercial (sinon sectaire), et n'a pas non plus renoncé à son rôle de diabolisateur (après tout il aurait pu avoir un journaliste au téléphone, il fallait rester cohérent).

atek a écrit

En ce qui concerne les majeurs comme tu dis il suffit de trouver la faille pour continuer à user ces tests. J'ai décidé de changer d'études personnellement et de m'opposer fermement à repasser un de ces tests. Quand on se libère de l'emprise du parent on peut enfin s'assumer en tant qu'adulte!

C'est effectivement insupportable d'être infantilisé. Je te souhaite de la réussite et j'espère que cette décision difficile t'apportera beaucoup de satisfaction sur la durée.

RandallFlag a écrit

Je vais avoir une réaction vieillotte, du haut de 40 ans.

J'ai vécu la même chose avec ma mère (qui est médecin généraliste) a l'époque.

Du coup je me souviens d'une histoire... J'avais 26 ans, un petit copain avec qui je n'étais pas depuis longtemps et nous partons passer une semaine de vacances chez ses parents que je ne connaissais pas encore, dans une petite ville de province.

Le père, médecin, était super à cheval sur la prévention en quelque sorte, mais des risques plutôt liés aux IST et à l'alcool. Il était obsédé par les Gamma GT. Un matin au lever, mon copain m'annonce qu'on va être obligé de passer par la prise de sang, et le père vient nous prélever puis emporte tout cela dans sa clinique. C'était un peu spécial mais bon je me suis laissée faire - et ça aurait été délicat de résister en fait...

Je reçois les résultats assez rapidement, pas de problème.

Le problème c'est qu'un ou deux mois plus tard, paf! je reçois une jolie facture de la clinique, plein pot pour cette analyse exhaustive (il s'était lâché, on avait la totale).

Entre temps on avait rompu je crois mais le coup du père qui vient me piquer mon sang au lever du lit sans ordonnance toussa, fait un max d'analyses puis m'envoie sa facture, ça m'est resté en travers de la gorge. Je n'ai jamais payé, j'ai dû recevoir un rappel et ça s'est arrêté là!

Et mes gamma GT étaient très bien.

Je crois qu'il faisait subir cela systématiquement à son fils...


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

atek homme
Nouveau membre
Inscrit le 26 Mar 2019
21 messages

RandallFlag a écrit

Ben a mon humble avis y'a qu'une solution pour se sortir de cette oppression.
Se casser de chez tes parents.

Quitte a travailler a l'usine de nuit et a étudier de jour. (Ce que j'ai fait)

C'est un lourd prix à payer, mais la liberté ça n'a pas de prix.

Bonsoir et merci de ton retour, je pense aussi que cette politique de flic ne mêne à rien mais les vrais responsables ne sont pas les parents. Ce sont juste des personnes effrayées par un univers qui leur est inconnu.. Ce sont plutôt ceux qui voient un potentiel profit dans la situation, même si ils savent qu'ils dirigent les parents sur une fausse route, qui sont à blâmer selon moi.
Je vais essayer de lui faire entendre mon opinion et si il n'est pas prêt alors oui je pense prendre mes distances mais je trouverais cela dommage après toutes ces années..
En ce qui concerne ton choix d'éducation je ne peux que t'encourager. Tu as choisi le chemin le plus dur mais c'est celui dont tu ressortira fier de tes ados!



Hilde: J'ai pensé aussi qu'il jouait son parfait rôle mais il avait vraiment l'air d'être persuadé que les ud sont des parasites de la société. Je te remercie et j'espère aussi obtenir un retour positif sur tout ça! Je passerai donner des nouvelles d'ici quelques jours!
Ah oui en effet le père était vraiment intrusif..

Dernière modification par atek (11 avril 2019 à  23:05)


Le bonheur est une drogue dure, plus on en prend et moins ça fait d'effet, mais aussitôt qu'on en est privé, tous les symptômes du manque nous assaillent.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Témoignage d'un de vos enfants à  vous usagers pour discuter
par Childrug, dernier post 09 mars 2013 par bighorsse
  34
logo Psychoactif
[ Forum ] Addiction - Comment aborder la question d être usager de drogue avec ses enfants?
par bighorsse, dernier post 04 févier 2017 par NeoX
  25
logo Psychoactif
[ Forum ] Enfant - Que dire à  ses enfants sur la drogue quand on est UD ou ancien UD
par stella, dernier post 24 janvier 2014 par stella
  8

Pied de page des forums