De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée? / PsychoACTIF

De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?

Publié par ,
25857 vues, 80 réponses
Rick 
Modérateur
20211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1984
Blogs
oh je t'ai vexé, pauv' sad Milles pardons? On peut péter un coup aussi, faut pas trop se prendre au sérieux.

Perso j'aime bien mes trips dernièrement quand je fais un egodeath il y a des themes récurents :

d'abord je commence par crever bon là c'est plus ou moins la même chose à chaque fois. Pendant longtemps j'étais bloqué et fasciné par la mort mais désormais c'est plutôt l'étape d'après qui m'attire, celle de la renaissance mais avant de retourner dans notre enveloppe quotidienne. Je me remet dans l'esprit de ruche de l'humanité. C'est assez fascinant , plus besoin d'être aimé, plus besoin de se reproduire, de bouffer, rien. Il y a quelque chose de libérateur car à la fois on s'aperçoit de la futilité de la chose et ça on le rapporte après le trip donc ça c'est cool. Mais en plus, on comprend pourquoi on est comme ça.

La plupart des personnes sont enchaîné à un besoin d'amour, de reconnaissance. C'est d'ailleurs ce qui nous motive a faire la plupart de nos choix à long terme.

Le fait de perdre son identité est quelque chose de fascinant, car toute notre vie est vécu en tant qu'individus, avec une approche subjective, propre, personnelle. Peut être que les psychédéliques auraient plu à marx ou proud'hon , haha.

En tout cas je trouve que mes trips sont très différents. Maintenant je me concentre que sur les trips ayant une intensité suffisante pour décrocher du réel.

Car les petits trips où t'as encore conscience d'être là, dans la pièce, où tu te rappelles qui tu es et où tu es avec seulement des déformations visuelles deux trois petits bruits imaginés... je trouve cela limite chiant. Donc autant vivre ça, autant je préfère le faire avec une bonne dose de LSD et partir en voyage car physiquement je trouve la molécule plus clean que les trypta, le 2CB etc etc. Pour moi il y a vraiment le trip récréatif et le récréatif-spirituel je dirais. Le 100% spirituel , ça , mais ça me casseuh les couilleuh. Faut que ce soit un peu fun nan? parler avec un bouddah-dieu-machin imaginaire pendant 2H non merci. Quand j'étais ado à la limite . J'étais content "oh mon dieu, révélaaatioooons". Puis après avec l'âge tu te rends compte que tes épiphanies sous psychédéliques, ça autant de valeur que ce que TOI tu veux y mettre. Et les visions prennent la forme que l'on souhaite.

Maintenant je regrette de ne pas avoir vécu plus d'épiphanies, d'EMI, c'est des moments incroyables et t'es tellement mindfucked dans ces moments là que l'impression de déjà vu n'est pas présente. Donc tu kiffes le truc à100%. J'ai eu ma dose de fractales mais bon le LSD te surprend toujours un peu aussi et je le trouve pas désagréable physiquement donc ça ne me dérange pas. Pour avoir un trip spirituel il me faut une molécule ayant des effets courts, sinon ce n'est pas assez fort...

Dernière modification par Rick (16 juillet 2019 à  17:30)


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

En ligne


Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
3600
Date d'inscription: 06 Feb 2019
Messages: 108
Blogs
Naaaaaaaaaaan je suis pas vexé wink c'est ça qui est chiant avec les forums et autres RS, on peut difficilement mettre la juste intonation dans ce qu'on écrit, du coup les intentions ont du mal à passer.
Tu as raison de mettre l'accent sur le fait de ne pas trop prendre tout ça au sérieux en tout cas. Je crois que ça fait bien partie des trucs qu'on peut apprendre avec les psychés d'ailleurs. La vie la mort l'univers, cette grosse blague absurde.
Perso je commence à tripper philosophique très vite, du coup j'évite les gros dosages. Même en low dose genre 50micros, je m'intéresse pas des masses aux effets sensoriels genre déformations etc, c'est tout de suite l'ego l'univers les grands patterns universels et Dieu dans tout ça ma bonne dame. Alors je préfère ne pas me mettre des doses maousses dans le cornet, pour le coup jaime bien être sur cet espace où j'ai déjà bien conscience de l'aspect illusoire de l'ego et de tout un tas de choses, tout en gardant conscience de ce qui se passe. J'ai pas tellement aimé les quelques trips où je suis vraiment passé de l'autre côté...

Dernière modification par Cub3000 (17 juillet 2019 à  09:45)


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne


Macroscopie 
Voyageur du temps
800
Date d'inscription: 26 Apr 2018
Messages: 353
Bonjour,

Pour ma part ça m’a orienté en quelques sortes. Étant très très timide avant tout cela j’ai pu enfin dire se que je pensais, partager mes pensées et bien sûr la grande question de la mort que je me posait depuis ma tendre enfance.

La première substance que j’ai prise a été bien sûr le cannabis qui a l’age ou j’ai commencé n’a peut être pas été si bénéfique, mais en ayant testé une salvia x13 vers l’age de 16 ans, mon esprit c’est littéralement ouvert aux cieux big_smile

Premiers festival Psy j’ai pu tester le LSD, substance que j’adore qui m’a permis de lâcher prise de vivre l’instant présent à fond, à chaque fois qu’une soirée Lsd est prévu je me regale.

Dans ce même festival j’ai testé la DMT, substance que je prends vraiment quand j’ai le besoin et l’envie, qui m’a permis de voir la mort sous un autre angle, ma grand mère décédée 2 mois avant ce trip, j’ai pu la rencontrer pendant tout le long de ce trip mémorable que je n’oublierai Jamais.
J’ai aussi vécu une dissolution de l’ego et une EMI l’annee Dernière avec une Changa, qui m’a secoué, j’ai vu/vécu la mort tout simplement. (Trip report: La sphère de l’esprit) Depuis ce trip j’ai une peur de la molécule mais la mort ne me fait plus peur ^^

Puis les champignons qui me permettent de voir en moi les choses qui bloquent, c’est certainement la molécule qui me bouscule toujours un peu plus que tout et ça m’a permis de me connaître un peu plus.

Bon, pour la Keta je prends ça vraiment pour le récréatif ^^ c’est juste très bon quoi.

En générale, les substances psychédéliques m’ont apportées que du ++++, jusqu’a Me dire que je suis peut être prédisposé à apprendre le chamanisme car je vois toujours une ligne chamanique dans mes trips à la salvia, dmt et champignons.

Hors ligne


guygeorges 
Psycho junior
300
Date d'inscription: 12 Mar 2015
Messages: 344

We tested whether DMT can mitigate hypoxic stress in in vitro cultured human cortical neurons (derived from induced pluripotent stem cells, iPSCs), monocyte-derived macrophages (moMACs), and dendritic cells (moDCs). Results showed that DMT robustly increases the survival of these cell types in severe hypoxia (0.5% O2) through the Sig-1R.

C'est IN VITRO.

N,N-dimethyltryptamine (R&D Systems, Abingdon, UK) and BD1063 dihydrochloride (Tocris, Bristol, UK) were used at working concentrations of 1–200 and 1–100 ?M, respectively.

The percentage of apoptotic cells was assessed by using an Annexin V apoptosis kit (BioVision, CA, USA) following the manufacturer's recommendations. The rate of necrotic cell death was also monitored simultaneously by measuring membrane integrity. Necrotic cell death was quantified based on the loss of membrane integrity and the uptake of propidium iodide (PI). Upon stimulation cells were harvested and stained with PI (10 ?g/ml) and analyzed immediately by flow cytometry.

Je te traduit en français courant:
1. Ils prennent des cellules neuronales, qu'ils foutent dans trois boites.
2. Ils les foutent en état d'asphyxie.
3. Ils balancent rien, un peu , une CHIEE de DMT dessus.
4. Ils regardent combien de cellules claquent dans les différentes boîtes.
5. Hoooo y'en a moins qui claquent quand tu fou plein de DMT.

Leur conclusion ? Le DMT pourrai avoir des propriétés antiapoptotiques en conditions d'asphyxie cellulaire.

Ta conclusion ? Quand tu meurt t'as plus d'oxygène alors tu secrète du DMT a mort et tu vois des jolis mandalas avant de claquer.

Reputation de ce post
 
Les explications made in bibij <3 .Yoshi.

Hors ligne


Rick 
Modérateur
20211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1984
Blogs
Question : Avez vous déjà vu Dieu ? un prophète, un saint?  (ou senti la présence / échanger avec )  lors de l'un de vos trips?

Pour un croyant ça peut bouleverser sa vie : révélation ou non.

Je suis profondèment athée de puis tout petit contrairement à ma famille catholique, et la chose qui s'en est le plus rapproché c'était des trips sous salvia ou kétamine où je construisais des choses. Mais c'était plus comme un architecte qu'un être omniscient, tout puissant etc. donc j'étais encore très loin du compte.  J'ai déjà échangé avec des entités, notamment avec la salvia et la dmt. Et une seule fois avec une entité humanoïde, féminine.

Dernière modification par Rick (16 juillet 2019 à  22:32)


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

En ligne


Stal'Cair 
Nouveau Psycho
Cote d Ivoire
511
Date d'inscription: 08 Jul 2019
Messages: 59

guygeorges a écrit

Ta conclusion ?

"J'imagine", "ça doit". Ma conclusion c'est que je ne sais pas.

Reputation de ce post
 
Au moins tu es humble / tu ne fais pas de généralité comme certains [rick]

Hors ligne


Rick 
Modérateur
20211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1984
Blogs
Pierre a mis le sujet sur facebook : https://www.facebook.com/Psychoactif.fr/
N'hésitez pas à nous rejoindre , on est actif sur Facebook & twitter , on a souvent du contenus exclusif (pas sur le forum)

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

En ligne


Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
3600
Date d'inscription: 06 Feb 2019
Messages: 108
Blogs

Rick a écrit

Question : Avez vous déjà vu Dieu ? un prophète, un saint?  (ou senti la présence / échanger avec )  lors de l'un de vos trips?

"Vu Dieu" au sens strict, genre apparition, non...Par contre, puissamment ressenti la présence totale de quelque chose qui pourrait s'approcher de ce que les religions appellent Dieu, oui, plusieurs fois. J'ai cessé de me définir comme athée après quelques expériences psychédéliques d'ailleurs. Mais c'est difficile d'en parler sans tomber dans les clichés pseudo-mystiques.


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne


guygeorges 
Psycho junior
300
Date d'inscription: 12 Mar 2015
Messages: 344

Stal'Cair a écrit

guygeorges a écrit

Ta conclusion ?

"J'imagine", "ça doit". Ma conclusion c'est que je ne sais pas.

J'imagine que plus te taux de cellules manquant d'oxygène est élevé, plus le taux de DMT sécrété par les glandes sera élevé. Un peu comme les globules blancs qui vont s'adapter à la menace

Je voulais te faire comprendre à ma manière que de conclure ce que tu imagines est probablement inexact et très loin de la réalité, car tu passe d'une dimention à une autre (le récepteur ou la cellule, Vs l'organisme) . Mais dans le probablement je n'exclue pas que tu ai raison smile Nous arrivons à la même conclusions, tout comme toi, ma conclusion c'est que je ne sais pas !

Pour répondre à la partie sur Dieu, non je n'ai pas vu dieu dans mes consos. Personnellement, je crois que dieu ça n'est que notre inconscient collectif dans lequel on peut puiser une sagesse séculaire.
Les champignons m'ont déjà fait ressentir leur présence dans ma conscience comme une entité distincte de la mienne, quelque chose d'extérieur à moi. Très déstabilisant, d'avoir quelque chose dans sa conscience alors que d'habitude on y réside tout seul. Cette chose, qui était à la fois quelque chose de singulier, et quelque chose de multiple, m'as envoyé un message. Moins se prendre au sérieux, rigoler plus. Il y avais une certaine folie dans le message, tout autant qu'une grande sagesse. J’interprète ça comme m'étant temporairement lié à une partie de notre inconscient collectif, et donc de "dieu", dans ma façon de voir les choses. Mais c'est tellement personnel ce sujet haha.

Dernière modification par guygeorges (20 juillet 2019 à  21:03)

Hors ligne


Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1600
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 259
Blogs
Salut tout le monde,

Perso le plus gros changement qu'un trip psychédélique m'a apporté, c'est tout simplement de ne plus avoir peur de la mort.

J'explique le truc :
C'était une période où je tournais au kir, au flubromazolam et à la codéine.
Un soir, complètement fracassé (mais vraiment, easy dans le top 5 de mes plus grosses défonces), je suis tombé sur un reste d'extrait de Salvia x50 oublié, n'en avais pas pris depuis longtemps. Avec moi la Salvia c'est un "hit or miss", soit je pars comme une fusée soit j'ai juste un coup de chaud.
Donc je commence à en prendre, j'ai dû faire 3-4 douilles (je la prends comme ça, en mettant une grille dans la douille) et rien. Donc à la fin je me suis dit "c'est bon elle est foutue" (elle était "périmée" depuis à peu près deux ans) et j'ai mis tout le reste dans la douille.
Je shoote le truc, je retiens ma respiration... Le temps de poser le bang j'ai senti le truc venir. Énorme.
Je suis "parti" en tombant sur mon lit et là j'ai eu l'impression que le matelas "s'enroulait". En fait c'était l'espace-temps qui s'enroulait comme un tapis, et je me suis fait happer par ça.
A un moment donné, je me suis retrouvé au-dessus de la maison où j'ai grandi, et il y avait tous ceux à qui je tenais : amis, parents, frère et soeur, copines, tous ceux qui me faisaient rester dans ce monde (à l'époque j'étais pas mal suicidaire, je restais juste pour ne pas faire de peine à mes parents).
Et là je me suis "agrippé", je voulais rester au-dessus de cette maison et de mes proches, un peu con de vouloir lutter contre la salvia mais bon ^^

Puis une pensée m'est venue : "vu ce que tu t'es enquillé ce soir, tu es en train de mourir, tu ne fais pas un trip : tu trépasses".
De là j'ai fait tout mon possible pour "rester là", je sentais que si je m'éloignais de cette maison c'était la fin. J'ai tenu, tenu, tenu...

Puis à un moment, j'ai fini par accepter que j'étais en train de mourir (je le croyais vraiment). Alors j'ai lâché...

... Et me suis aussitôt réveillé dans mon lit.

J'étais persuadé que je mourais, que je luttais contre, et à un moment j'ai cessé de lutter.

J'ai accepté de mourir.

Depuis je n'ai plus peur de la mort, bien sûr j'aimerais éviter une agonie horrible mais je suis à l'aise avec le fait de ne plus exister. Et je dis "Je t'aime" à tous ceux que j'aime, le plus souvent possible car je sais que tout peut basculer en un instant.

drogue-peace

Mecru punk2
Reputation de ce post
 
A-BU-SÉ. OCRAM
 
Drôle d'expérience ! Et tellement riche d'enseignements... Lena.

... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"He offers help, but in exchange
You have to step inside the cage"

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
11900
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1788
Blogs

Mecrupulent a écrit

Perso le plus gros changement qu'un trip psychédélique m'a apporté, c'est tout simplement de ne plus avoir peur de la mort.

Ou l'art de tuer le game!!!

Merci du récit !

Ocram

Hors ligne


Psychotropeur 
Apprenti chamane
France
500
Date d'inscription: 01 Dec 2018
Messages: 111
Blogs

Mecrupulent a écrit

Salut tout le monde,

Perso le plus gros changement qu'un trip psychédélique m'a apporté, c'est tout simplement de ne plus avoir peur de la mort.

J'explique le truc :
C'était une période où je tournais au kir, au flubromazolam et à la codéine.
Un soir, complètement fracassé (mais vraiment, easy dans le top 5 de mes plus grosses défonces), je suis tombé sur un reste d'extrait de Salvia x50 oublié, n'en avais pas pris depuis longtemps. Avec moi la Salvia c'est un "hit or miss", soit je pars comme une fusée soit j'ai juste un coup de chaud.
Donc je commence à en prendre, j'ai dû faire 3-4 douilles (je la prends comme ça, en mettant une grille dans la douille) et rien. Donc à la fin je me suis dit "c'est bon elle est foutue" (elle était "périmée" depuis à peu près deux ans) et j'ai mis tout le reste dans la douille.
Je shoote le truc, je retiens ma respiration... Le temps de poser le bang j'ai senti le truc venir. Énorme.
Je suis "parti" en tombant sur mon lit et là j'ai eu l'impression que le matelas "s'enroulait". En fait c'était l'espace-temps qui s'enroulait comme un tapis, et je me suis fait happer par ça.
A un moment donné, je me suis retrouvé au-dessus de la maison où j'ai grandi, et il y avait tous ceux à qui je tenais : amis, parents, frère et soeur, copines, tous ceux qui me faisaient rester dans ce monde (à l'époque j'étais pas mal suicidaire, je restais juste pour ne pas faire de peine à mes parents).
Et là je me suis "agrippé", je voulais rester au-dessus de cette maison et de mes proches, un peu con de vouloir lutter contre la salvia mais bon ^^

Puis une pensée m'est venue : "vu ce que tu t'es enquillé ce soir, tu es en train de mourir, tu ne fais pas un trip : tu trépasses".
De là j'ai fait tout mon possible pour "rester là", je sentais que si je m'éloignais de cette maison c'était la fin. J'ai tenu, tenu, tenu...

Puis à un moment, j'ai fini par accepter que j'étais en train de mourir (je le croyais vraiment). Alors j'ai lâché...

... Et me suis aussitôt réveillé dans mon lit.

J'étais persuadé que je mourais, que je luttais contre, et à un moment j'ai cessé de lutter.

J'ai accepté de mourir.

Depuis je n'ai plus peur de la mort, bien sûr j'aimerais éviter une agonie horrible mais je suis à l'aise avec le fait de ne plus exister. Et je dis "Je t'aime" à tous ceux que j'aime, le plus souvent possible car je sais que tout peut basculer en un instant.

drogue-peace

Mecru punk2

L'expérience de mort imminente sous psyché: je l'ai vécu aussi, le moment le plus terrifiant de ma vie (l'impression de mourir) suivi du plus beau (l'impression d'être mort, de ne plus être que de l'énergie, sans souvenir ni sentiments, uniquement une sorte d'euphorie et de vitesse). Et depuis, j'ai beau n'en avoir aucune certitude, j'ai l'impression que l'après mort n'es pas forcément le vide absolue... Et je n'ai plus peur de la mort, je me dis juste "c'est quoi la suite?" fume_une_joint


On s'detruit la santé pour se sentir en vie

Hors ligne


Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1600
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 259
Blogs

Psychotropeur a écrit

L'expérience de mort imminente sous psyché: je l'ai vécu aussi, le moment le plus terrifiant de ma vie (l'impression de mourir) suivi du plus beau (l'impression d'être mort, de ne plus être que de l'énergie, sans souvenir ni sentiments, uniquement une sorte d'euphorie et de vitesse). Et depuis, j'ai beau n'en avoir aucune certitude, j'ai l'impression que l'après mort n'es pas forcément le vide absolue... Et je n'ai plus peur de la mort, je me dis juste "c'est quoi la suite?" fume_une_joint

Yep on en est exactement au même point, "et après ?", avec un soupçon de curiosité tongue
Et j'ai aussi bien flippé lors de cette expérience, jusqu'à ce que j'accepte de mourir : certainement un des moments, sinon les plus terrifiants, les plus intenses de ma vie.

H.S. : Spoiler

Par contre je ne qualifierais pas cette expérience comme une NDE...
(là j'ouvre le débat, en est-ce une ou non selon vous ?)

J'ai fait des K-Holes qui se rapprochaient bien plus de la notion que j'ai de l'expérience de mort imminente, dissolution de l'égo, aucune idée de qui et où on est, sentiment de sombrer vers l'infini, de ne pas exister... Enfin le K-Hole classique d'un demi-gramme de bonne kéta pris en 10mn quoi ^^ Le coup de la salvia c'était une OBE, comme avec la mais je ne sais pas pourquoi, je ne le perçois pas comme une expérience de mort imminente, j'étais quand même conscient (enfin tout est relatif, la conscience qu'on peut avoir quand on est au stade terminal du trip à la salvia fume_une_joint)

Stay wise

Mecru punk2


... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"He offers help, but in exchange
You have to step inside the cage"

Hors ligne


Macroscopie 
Voyageur du temps
800
Date d'inscription: 26 Apr 2018
Messages: 353
Salut,

Pour moi ton gros trip L+K ou tu t’es retrouvé dans ta conscience à ne plus te trouver TOI, c’est bien un EMI, la panique qui survient après, l’insécurité.
Toujours très éprouvantes ce genres d’experiences.

Hors ligne


Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1600
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 259
Blogs

Macroscopie a écrit

Salut,

Pour moi ton gros trip L+K ou tu t’es retrouvé dans ta conscience à ne plus te trouver TOI, c’est bien un EMI, la panique qui survient après, l’insécurité.
Toujours très éprouvantes ce genres d’experiences.

Je ne te le fais pas dire, j'étais encore choqué (c'est vraiment le mot) les deux autres jours du tekos !

Okay donc je pense que les deux trips que j'ai racontés (Salvia / LSD+K) étaient bien des expériences de mort imminente, dans ce cas-là j'en ai fait un bon paquet je pense... Ce qui m'a sûrement aidé à "lâcher prise" et à accepter que je mourais lors du trip Salvia.

Merci Macroscopie salut

Mecru punk2


... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"He offers help, but in exchange
You have to step inside the cage"

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 428
Blogs
Pour reprendre la question initiale, c'est obligé que "Les psychédéliques ont changé notre mode de pensée"? 

Ceux pour qui ça n'a rien changé, on les mets dans le même panier? On fait une grande soupe et on colle la même étiquette sur tout le monde?

"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
11900
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1788
Blogs

krash a écrit

Pour reprendre la question initiale, c'est obligé que "Les psychédéliques ont changé notre mode de pensée"? 

Ceux pour qui ça n'a rien changé, on les mets dans le même panier? On fait une grande soupe et on colle la même étiquette sur tout le monde?

Bonjour,

Je pense que l'intérêt de ce Topic réside surtout dans les temoignages des gens qui ont vu leur vie changé après avoir consommer des substances hallucinogènes...

Personne n'est obligé de répondre à quoique ce soit...

Tu aurais aimé un intitulé plus général ?

Bien à toi,

Ocram

Dernière modification par Ocram (27 juillet 2019 à  07:13)

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 428
Blogs
J'ai eu peur qu'on nous classe tous "dégenérés irrécupérables". Il y en a qui aiment bien faire ça.

"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
11900
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1788
Blogs

krash a écrit

J'ai eu peur qu'on nous classe tous "dégenérés irrécupérables". Il y en a qui aiment bien faire ça.

Personne ne veut faire de classement, en tout cas pas dans ce Topic.

À part toi personne ne parle de "dégénérés irrécupérables" et d'un point de vu personne je trouve dommage que tu perçoives les gens qui on vu leur vie évoluer/changer avec la prise de prods comme ça...

Bref.

Ocram

Reputation de ce post
 
Tout à fait d'accord. Mecru (Ocram le 100ème psylo c'est cadeau :P)

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 428
Blogs
Tu te méprends sur ma personne et mes opinions. Si ma façon de m'exprimer est un peu rude, c'est parce qu'elle répond (aussi) à certaines personnes que j'ai pu lire, rencontrer, ou écouter, qui ont été rudes avec moi, ou avec d'autres, appuyant sur la prise de produits comme quelque chose de délétère. Je n'ai pas le luxe de la tranquilité quand je m'exprime ici...

Les psychédéliques m'ont énormément apportés, Le travail de Groff, Strassman, et d'autres aussi.

Je n'ai jamais été interné en psychiatrie, ni ailleurs, jusqu'ici.

Dernière modification par krash (27 juillet 2019 à  17:39)


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 428
Blogs

L'étranger a écrit

ça a changé ma vie.

déjà le nihilisme semble devenir une philosphie de vie assez honnete depuis que je trippe.
au bout du chemin y'a R, mais on y va quand même, pourquoi ? bah on sait pas mais on y va sans vraiment de raison. ah...

C'est qui (ou quoi) R? C'est ton Dieu? Tu faits une fixation sur quelque chose?


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Agartha 
Modérateur
France
7000
Date d'inscription: 27 Oct 2016
Messages: 1091
Blogs
"y'a R" = "y'a rien, que dalle"

In my head, I feel like I'm a guest, so I'ma throw it all away,
I'm matter, but I don't matter
I can feel my skull shatter from the dull chatter

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 428
Blogs
C'est comme en fin de trip au 2ce quand je vois la forme chimique de la molécule se refléter en multicolore sur la pointe des reliefs du bitume... c'est passionnant tout ça...

"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
11900
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1788
Blogs

krash a écrit

C'est comme en fin de trip au 2ce

T as deja fais un TR à propos du 2C-E? Je suis preneur si jamais, j'en ai dans mon armoire et j'ai hâte de le tester.

Ocram

Hors ligne


Latino1PeuToxico 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 27 Jul 2019
Messages: 3

Psychotropeur a écrit

Mecrupulent a écrit

Salut tout le monde,

Perso le plus gros changement qu'un trip psychédélique m'a apporté, c'est tout simplement de ne plus avoir peur de la mort.

J'explique le truc :
C'était une période où je tournais au kir, au flubromazolam et à la codéine.
Un soir, complètement fracassé (mais vraiment, easy dans le top 5 de mes plus grosses défonces), je suis tombé sur un reste d'extrait de Salvia x50 oublié, n'en avais pas pris depuis longtemps. Avec moi la Salvia c'est un "hit or miss", soit je pars comme une fusée soit j'ai juste un coup de chaud.
Donc je commence à en prendre, j'ai dû faire 3-4 douilles (je la prends comme ça, en mettant une grille dans la douille) et rien. Donc à la fin je me suis dit "c'est bon elle est foutue" (elle était "périmée" depuis à peu près deux ans) et j'ai mis tout le reste dans la douille.
Je shoote le truc, je retiens ma respiration... Le temps de poser le bang j'ai senti le truc venir. Énorme.
Je suis "parti" en tombant sur mon lit et là j'ai eu l'impression que le matelas "s'enroulait". En fait c'était l'espace-temps qui s'enroulait comme un tapis, et je me suis fait happer par ça.
A un moment donné, je me suis retrouvé au-dessus de la maison où j'ai grandi, et il y avait tous ceux à qui je tenais : amis, parents, frère et soeur, copines, tous ceux qui me faisaient rester dans ce monde (à l'époque j'étais pas mal suicidaire, je restais juste pour ne pas faire de peine à mes parents).
Et là je me suis "agrippé", je voulais rester au-dessus de cette maison et de mes proches, un peu con de vouloir lutter contre la salvia mais bon ^^

Puis une pensée m'est venue : "vu ce que tu t'es enquillé ce soir, tu es en train de mourir, tu ne fais pas un trip : tu trépasses".
De là j'ai fait tout mon possible pour "rester là", je sentais que si je m'éloignais de cette maison c'était la fin. J'ai tenu, tenu, tenu...

Puis à un moment, j'ai fini par accepter que j'étais en train de mourir (je le croyais vraiment). Alors j'ai lâché...

... Et me suis aussitôt réveillé dans mon lit.

J'étais persuadé que je mourais, que je luttais contre, et à un moment j'ai cessé de lutter.

J'ai accepté de mourir.

Depuis je n'ai plus peur de la mort, bien sûr j'aimerais éviter une agonie horrible mais je suis à l'aise avec le fait de ne plus exister. Et je dis "Je t'aime" à tous ceux que j'aime, le plus souvent possible car je sais que tout peut basculer en un instant.

drogue-peace

Mecru punk2

L'expérience de mort imminente sous psyché: je l'ai vécu aussi, le moment le plus terrifiant de ma vie (l'impression de mourir) suivi du plus beau (l'impression d'être mort, de ne plus être que de l'énergie, sans souvenir ni sentiments, uniquement une sorte d'euphorie et de vitesse). Et depuis, j'ai beau n'en avoir aucune certitude, j'ai l'impression que l'après mort n'es pas forcément le vide absolue... Et je n'ai plus peur de la mort, je me dis juste "c'est quoi la suite?" fume_une_joint

Personnellement, j'ai vécu une EMI à la suite d'une prise de N20 (le n2O ou protoxyde d'azote) étant une drogue dissociative très puissante à forte dose pouvant te faire tripper jusqu'au fin fond de la Galaxy (j'abuse un peu mais pour les personnes ayant vraiment tripper sous cette drogue ou l'ayant mélangé vous comprendrez).

J'ai donc prit 2/3 ballons d'affilés en faisant des pause de quelques secondes pour éviter de mourir asphyxier lol. Ett au bout d'environ 30 secondes sur le 3eme ballons, sifflement permanent dans les oreilles (acouphène x400) tête qui tourne au point de ne plus savoir où je suis et vision totalement brouillés, floue je dirais même.

Au bout d'environ 1 min je commence à paniquer, les effets sont décuplés et je commence vraiment à avoir peur de ne jamais redescendre mdrr.

Au bout de 2 très très longue minute, mon coeur ''explose" littéralement la pire sensation de ma vie sans exagération. Je tombe fort sur le sol (risque à ne pas négliger lors de la prise de n20). et je n'entend plus rien mis à part un résidu de musique au loins.

Je me revois me dire en premier lieu ''Alors c'est ça la mort ? Si c'est le cas c'est vraiment con de partir comme ça'' au début je luttait contre l'idée de mourir, car profondément Athée, il n'y a pour moi rien de plus que le ''vide'' et ''l’absence'' après la mort.

Puis, au bout d'un certain temps que je ne serais pas définir, j'ai fini par accepter l'idée de mourir, cela ne me dérange plus. Si je doit partit, alors je partirais. Le tout est de ne pas souffrir le martyre.

Depuis ce trip et quelques autres assez similaires sous différentes drogues dissociative/psychoactives.Je me couche chaque soir avec l'idée que je puisse ne pas me réveiller le lendemain. Et inversement je me lève chaque matin en me disant que c'est peut-etre le dernier.

Depuis je profite vraiment à fond de ma vie et ça m'a vraiment sortit d'un vrai problème de  dépersonnalisation qui m'affectait depuis un certains temps.

Merci de m'avoir lus! à plus dans un trip sous salvia divinorium lol

Dernière modification par Latino1PeuToxico (28 juillet 2019 à  16:54)

Hors ligne


Psychotropeur 
Apprenti chamane
France
500
Date d'inscription: 01 Dec 2018
Messages: 111
Blogs

Latino1PeuToxico a écrit

Psychotropeur a écrit


L'expérience de mort imminente sous psyché: je l'ai vécu aussi, le moment le plus terrifiant de ma vie (l'impression de mourir) suivi du plus beau (l'impression d'être mort, de ne plus être que de l'énergie, sans souvenir ni sentiments, uniquement une sorte d'euphorie et de vitesse). Et depuis, j'ai beau n'en avoir aucune certitude, j'ai l'impression que l'après mort n'es pas forcément le vide absolue... Et je n'ai plus peur de la mort, je me dis juste "c'est quoi la suite?" fume_une_joint

Personnellement, j'ai vécu une EMI à la suite d'une prise de N20 (le n2O ou protoxyde d'azote) étant une drogue dissociative très puissante à forte dose pouvant te faire tripper jusqu'au fin fond de la Galaxy (j'abuse un peu mais pour les personnes ayant vraiment tripper sous cette drogue ou l'ayant mélangé vous comprendrez).

J'ai donc prit 2/3 ballons d'affilés en faisant des pause de quelques secondes pour éviter de mourir asphyxier lol. Ett au bout d'environ 30 secondes sur le 3eme ballons, sifflement permanent dans les oreilles (acouphène x400) tête qui tourne au point de ne plus savoir où je suis et vision totalement brouillés, floue je dirais même.

Au bout d'environ 1 min je commence à paniquer, les effets sont décuplés et je commence vraiment à avoir peur de ne jamais redescendre mdrr.

Au bout de 2 très très longue minute, mon coeur ''explose" littéralement la pire sensation de ma vie sans exagération. Je tombe fort sur le sol (risque à ne pas négliger lors de la prise de n20). et je n'entend plus rien mis à part un résidu de musique au loins.

Je me revois me dire en premier lieu ''Alors c'est ça la mort ? Si c'est le cas c'est vraiment con de partir comme ça'' au début je luttait contre l'idée de mourir, car profondément Athée, il n'y a pour moi rien de plus que le ''vide'' et ''l’absence'' après la mort.

Puis, au bout d'un certain temps que je ne serais pas définir, j'ai fini par accepter l'idée de mourir, cela ne me dérange plus. Si je doit partit, alors je partirais. Le tout est de ne pas souffrir le martyre.

Depuis ce trip et quelques autres assez similaires sous différentes drogues dissociative/psychoactives.Je me couche chaque soir avec l'idée que je puisse ne pas me réveiller le lendemain. Et inversement je me lève chaque matin en me disant que c'est peut-etre le dernier.

Depuis je profite vraiment à fond de ma vie et ça m'a vraiment sortit d'un vrai problème de  dépersonnalisation qui m'affectait depuis un certains temps.

Merci de m'avoir lus! à plus dans un trip sous salvia divinorium lol

Comme je te comprends, ça a Été exactement la même chose pour moi... A quelques détails près fume_une_joint

Perso je pensais tout comme toi qu'il n'y avait forcément rien, ce qu'il en y pensant maintenant, est aussi binaire que de penser qu'il y a quelque chose. Ce que j'ai compris grâce cette EMI (ça me fait d'ailleurs rire de voire que les EMI surviennent treees souvent après une surdose de dissociatif/psychédélique/delirogene) c'est que ça sert a rien d'avoir peur de ne plus être, alors que je n'ai aucune idée de la suite, comme nous tous. Je ne me lève pas en me disant "je peut mourir demain", mais plus en me disant "je préfère pas mourir tous de suite car mes parents/amis seraient effondrés et que j'ai encore des choses à faire ici, mais, au fond, j'en ai rien a foutre"lol c'est plus comme un train allez simple vers une destination inconnue maintenant pour moi, c'est excitant mais on le prend que quand on n'as plus rien a faire là où on est (en l'occurrence quand on finis notre vie ducoup). Ça m'a permis de prendre petit a petit confiance en moi, de mûrir. Je m'en fout de tout dans un bon sens: je suis beaucoup plus moi même avec les autres, fais beaucoup plus attention niveau RDR (j'avais tendance a prendre de tous et en grande quantité) ce qui me permet de profiter de mes soirées sans les finir aux chiottes avec un lendemain atroce, et je n'ai pas fait une seule crise de panique depuis ce jour, moi qui en faisait toutes les semaines !

Alors je dis OUI aux psychédélique en thérapie cognitive ! Mais seulement sur des personnes n'ayant aucun terrain psychotiques, et étant préparé et informé sur le sujet! Sinon ça peut aussi tourné au drame...


On s'detruit la santé pour se sentir en vie

Hors ligne


Latino1PeuToxico 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 27 Jul 2019
Messages: 3

Psychotropeur a écrit

Latino1PeuToxico a écrit

Personnellement, j'ai vécu une EMI à la suite d'une prise de N20 (le n2O ou protoxyde d'azote) étant une drogue dissociative très puissante à forte dose pouvant te faire tripper jusqu'au fin fond de la Galaxy (j'abuse un peu mais pour les personnes ayant vraiment tripper sous cette drogue ou l'ayant mélangé vous comprendrez).

J'ai donc prit 2/3 ballons d'affilés en faisant des pause de quelques secondes pour éviter de mourir asphyxier lol. Ett au bout d'environ 30 secondes sur le 3eme ballons, sifflement permanent dans les oreilles (acouphène x400) tête qui tourne au point de ne plus savoir où je suis et vision totalement brouillés, floue je dirais même.

Au bout d'environ 1 min je commence à paniquer, les effets sont décuplés et je commence vraiment à avoir peur de ne jamais redescendre mdrr.

Au bout de 2 très très longue minute, mon coeur ''explose" littéralement la pire sensation de ma vie sans exagération. Je tombe fort sur le sol (risque à ne pas négliger lors de la prise de n20). et je n'entend plus rien mis à part un résidu de musique au loins.

Je me revois me dire en premier lieu ''Alors c'est ça la mort ? Si c'est le cas c'est vraiment con de partir comme ça'' au début je luttait contre l'idée de mourir, car profondément Athée, il n'y a pour moi rien de plus que le ''vide'' et ''l’absence'' après la mort.

Puis, au bout d'un certain temps que je ne serais pas définir, j'ai fini par accepter l'idée de mourir, cela ne me dérange plus. Si je doit partit, alors je partirais. Le tout est de ne pas souffrir le martyre.

Depuis ce trip et quelques autres assez similaires sous différentes drogues dissociative/psychoactives.Je me couche chaque soir avec l'idée que je puisse ne pas me réveiller le lendemain. Et inversement je me lève chaque matin en me disant que c'est peut-etre le dernier.

Depuis je profite vraiment à fond de ma vie et ça m'a vraiment sortit d'un vrai problème de  dépersonnalisation qui m'affectait depuis un certains temps.

Merci de m'avoir lus! à plus dans un trip sous salvia divinorium lol

Comme je te comprends, ça a Été exactement la même chose pour moi... A quelques détails près fume_une_joint

Perso je pensais tout comme toi qu'il n'y avait forcément rien, ce qu'il en y pensant maintenant, est aussi binaire que de penser qu'il y a quelque chose. Ce que j'ai compris grâce cette EMI (ça me fait d'ailleurs rire de voire que les EMI surviennent treees souvent après une surdose de dissociatif/psychédélique/delirogene) c'est que ça sert a rien d'avoir peur de ne plus être, alors que je n'ai aucune idée de la suite, comme nous tous. Je ne me lève pas en me disant "je peut mourir demain", mais plus en me disant "je préfère pas mourir tous de suite car mes parents/amis seraient effondrés et que j'ai encore des choses à faire ici, mais, au fond, j'en ai rien a foutre"lol c'est plus comme un train allez simple vers une destination inconnue maintenant pour moi, c'est excitant mais on le prend que quand on n'as plus rien a faire là où on est (en l'occurrence quand on finis notre vie ducoup). Ça m'a permis de prendre petit a petit confiance en moi, de mûrir. Je m'en fout de tout dans un bon sens: je suis beaucoup plus moi même avec les autres, fais beaucoup plus attention niveau RDR (j'avais tendance a prendre de tous et en grande quantité) ce qui me permet de profiter de mes soirées sans les finir aux chiottes avec un lendemain atroce, et je n'ai pas fait une seule crise de panique depuis ce jour, moi qui en faisait toutes les semaines !

Alors je dis OUI aux psychédélique en thérapie cognitive ! Mais seulement sur des personnes n'ayant aucun terrain psychotiques, et étant préparé et informé sur le sujet! Sinon ça peut aussi tourné au drame...

Je suis d'accord avec toi sur le fait que les psyché devrait servir en thérapie cognitive haha, ça peut etre tellement positif (évidemment on est un peu tous des zgegs ont les emploies pas de la bonne façon mais bon, c'est dans nos natures d'aventuriers de l'inconscient haha. SI l'état pouvait encadrer ça ce serait tellement bénéfique (et lucratif) mais bon, faut pas se voiler la face.. avec nos dirigeant qui ne veulent meme pas entendre parler de légalisation du cannabis. On en à pour un moment MDR

Dernière modification par Latino1PeuToxico (28 juillet 2019 à  23:00)

Hors ligne


Psychotropeur 
Apprenti chamane
France
500
Date d'inscription: 01 Dec 2018
Messages: 111
Blogs

Latino1PeuToxico a écrit

Psychotropeur a écrit

Comme je te comprends, ça a Été exactement la même chose pour moi... A quelques détails près fume_une_joint

Perso je pensais tout comme toi qu'il n'y avait forcément rien, ce qu'il en y pensant maintenant, est aussi binaire que de penser qu'il y a quelque chose. Ce que j'ai compris grâce cette EMI (ça me fait d'ailleurs rire de voire que les EMI surviennent treees souvent après une surdose de dissociatif/psychédélique/delirogene) c'est que ça sert a rien d'avoir peur de ne plus être, alors que je n'ai aucune idée de la suite, comme nous tous. Je ne me lève pas en me disant "je peut mourir demain", mais plus en me disant "je préfère pas mourir tous de suite car mes parents/amis seraient effondrés et que j'ai encore des choses à faire ici, mais, au fond, j'en ai rien a foutre"lol c'est plus comme un train allez simple vers une destination inconnue maintenant pour moi, c'est excitant mais on le prend que quand on n'as plus rien a faire là où on est (en l'occurrence quand on finis notre vie ducoup). Ça m'a permis de prendre petit a petit confiance en moi, de mûrir. Je m'en fout de tout dans un bon sens: je suis beaucoup plus moi même avec les autres, fais beaucoup plus attention niveau RDR (j'avais tendance a prendre de tous et en grande quantité) ce qui me permet de profiter de mes soirées sans les finir aux chiottes avec un lendemain atroce, et je n'ai pas fait une seule crise de panique depuis ce jour, moi qui en faisait toutes les semaines !

Alors je dis OUI aux psychédélique en thérapie cognitive ! Mais seulement sur des personnes n'ayant aucun terrain psychotiques, et étant préparé et informé sur le sujet! Sinon ça peut aussi tourné au drame...

Je suis d'accord avec toi sur le fait que les psyché devrait servir en thérapie cognitive haha, ça peut etre tellement positif (évidemment on est un peu tous des zgegs ont les emploies pas de la bonne façon mais bon, c'est dans nos natures d'aventuriers de l'inconscient haha. SI l'état pouvait encadrer ça ce serait tellement bénéfique (et lucratif) mais bon, faut pas se voiler la face.. avec nos dirigeant qui ne veulent meme pas entendre parler de légalisation du cannabis. On en à pour un moment MDR

Clairement haha! Après (attention je vais me contredire mais je me rend compte que j'ai donné une réponse incomplète) cela reste un sujet compliqué, car les hallucinogènes peuvent avoir des effets extrêmement positifs sur un individus, et dramatiques sur un autre. Ma meilleure amie a perdu une amie comme ça. Cette dernière, déjà en dépression, a pris du LSD. Elle a fait un terrible Bad Trip, qui l'a complétement fait vriller. Elle a sombré dans la folie juste après, avant de se suicider quelques semaines plus tard. Ces cas là sont rares, mais existent, c'est pourquoi il ne sera possible d'utiliser les hallucinogènes en psychatrie uniquement quand il sera possible... De connaître les terrains psychotiques de tout un chacun merci-1

Après, comme tu l'as dit, libre a nous, aventuriers de l'inconscient, de faire a nos risques et périls nos expériences (en minimisant au mieux les risques, bien qu'ils ne soient jamais 0), cependant, imaginez une personne souffrant d'un trouble anxieux, donc un trouble pas trop lourd en comparaison a la schizophrénie ou la bipolarité. On propose a ce dernier la prise de psychédéliques afin d'aider la résolution de son problème, dans un endroit encadré et approprié. Malgré tout, si ce dernier avait le mauvais terrain, il pourrait se retrouver avec BIEN plus de problème, alors qu'il n'aurait peut être pas eu ces probleme si un spécialiste ne lui avait proposé. Sa famille porte plainte, que pourrait dire l'état ?

La légalisation aux risques et périls de chacun est une chose finalement plus facile, que l'utilisation thérapeutique des psychédéliques (bien qu'aucune des deux n'arriveras, faut pas rêver roll). Cependant, les neurosciences progressent super vites, donc peut être que ce sera envisageable dans quelques années, qui sais fume_une_joint

Sinon par rapport au cannabis, peut être que d'ici 2/3 ans ce sera différents, certains politiciens commencent a lutter pour, les médias de gauche changent de discours, bien que ceux de droite sois toujours contre, et de plus en plus de pays se mettent a légaliser/depenaliser le cannabis dans le monde. Après c'est ptete juste moi qui rêve, a voir thinking

Dernière modification par Psychotropeur (28 juillet 2019 à  23:48)


On s'detruit la santé pour se sentir en vie

Hors ligne


Vinzz35 
Nouveau membre
300
Date d'inscription: 07 Dec 2018
Messages: 43
Bonsoir,
Suite à une expérience sous ayahuesca, à l'époque où c'était pas encore interdit, avec un ami je suis parti très très loin.
C'était chez mon père qui n'était pas là et on avait suivi la recette à la lettre. J'avais lu quelques bribes d'informations mais vu que j'avais choppé ça sur un Shop clear Web je m'attendais pas à une expérience hors norme. A vrai dire on a pris ça vraiment à la légère surtout qu'à l'époque aucun de mes potes n'en avait entendu parlé.
À cette époque j'étais bien fan des mexicains et de salvia ! Ha la salvia... Ces visions "tubulaires"... Je suis tombé plusieurs fois de ma chaise en me laissant transporter. J'ai même vu un train à vapeur passer dans mon salon avec le son, l'odeur et le toucher... bref je m'égare...
Donc après avoir terminé la préparation de notre breuvage, nous avons bu cette potion. Heureusement à jeun car j'avais un minimum suivi les recommandations de la notice, bien m'en a pris. A l'époque on avait une bonne part d'inconscience... Et aucune notion de rdr... Mais vu la liste d'aliments à ne pas manger on a préféré ne rien manger de la journée.
On est sorti dans le jardin le temps que ça monte, allongés dans l'herbe.
Au bout d'un moment je me suis assis et j'ai commencé à voir l'herbe bougée, elle était fluorescente, il faisait très sombre mais je voyais très bien, presque comme en plein jour. La déjà je me suis dit que ça avait l'air costaud. Puis j'ai regardé le ciel et les étoiles, je n'ai jamais eu une telle sensation... J'ai vu toutes les étoiles tombées en restant à la même position, je sais c'est indescriptible mais c'est vraiment ce que j'ai vu sur le moment.
La j'ai commencé à avoir un peu d'anxiété sur la suite et j'ai demandé à mon pote s'il voulait rentrer se poser sur le canapé. Il m'a répondu qu'il était trop bien dehors, je suis donc rentré seul pour aller m'allonger dans le salon, pas bien loin... Environ 5 m.
J'ai eu à ce moment une extase et un début de vision, hallu très puissante mais un sentiment d'apaisement intense.
Peu de temps après j'ai commencé à a angoisser du genre "je suis grave perché, et si je reste comme ça ?" les hallu n'avaient rien à voir avec celles des champis... s'en est suivi une réelle sensation de mourir, j'ai eu très peur au début puis je suis passé à l'acceptation, à quoi cela servait de lutter car j'étais convaincu que j'allais y rester. Je suis même aller me regarder dans un miroir en me disant que ça craignait pour ma famille et mes proches, à ce moment j'avais même oublié que mon pote était dans le jardin, j'arrivais presque pas à marcher devant le miroir j'arrivais pas à voir mes pupilles, ce qui m'a le plus marqué c'est que j'avais un regard d'animal genre de félin mais plus du tout d "humain". Vraiment l'impression d'un retour à l'instinct primaire. Pas juste une dilatation des pupilles classique.
Je suis retourné sur le canapé car quitte à y rester autant avoir un minimum de confort.
Lorsque je me suis rallongé j'ai fermé les yeux et la... J'ai vécu un voyage sans fin, comme dans un tunnel avec des mandalas partout, je n'arrivais à ouvrir les yeux tellement c'était intense. J'ai vu des divinités auxquelles j'ai posé des questions, je n'ai eu aucune réponse au début, puis un dialogue s'est installé... Enfin j'avais des réponses mais je ne comprenais pas leur sens, ces divinité m'ont montré tel que j'étais, c'était vraiment vraiment pas agréable car sans filtre et les côtés sombres également mais sans jugement, vraiment avec une notion de vérité sans prise de position. En fait ce n'était pas vraiment des réponses mais des questions pour me faire m'interroger,pour me guider.
Je tiens à préciser que je suis très cartésien et que cette expérience a été d'autant plus dure à vivre, je ne crois que ce que je vois, mais quand on voit ce que l'on ne veut pas croire.. Bref avec le recul je pense que le conscient fleurte avec l inconscient et le subconscient, que le cerveau est bien fait et se protège quotidiennement, il occulte nos mauvais côtés pour se protéger et se rassurer.
Mon pote est rentré dans le salon en me demandant si ça allait, rien que la question m'a fait repartir dans une réflexion de fou et comme je ne répondait pas et que j'avais toujours les yeux fermés il m'a demandé pourquoi je fermais les yeux. J'ai décidé de les ouvrir et me suis aperçu qu'ils soient ouverts ou fermés je voyais la même chose. Lui m'a indiqué vivre une expérience incroyable sans s'étaler.
Le reste du voyage est trop personnel pour en dire plus mais j'ai appris énormément sur moi et surtout les autres, la nature et l'univers.
Ce voyage m'a changé, je ne suis jamais totalement revenu et je pense que certaines portes sont restées ouvertes.
Cette expérience date d'au moins 15 ans. Je n'ai jamais trop réussi à mettre des mots dessus. Au début je me disais qu'en parler était en sortir et qu'il n'y avait pas vraiment de mot pour décrire exactement ce voyage.
Je prends toujours des fers de lance que je cueille quelques fois par an mais mon add a l alcool me gâche souvent le voyage et même si j'apprécie beaucoup cela est complètement différent. Beaucoup plus joyeux même si spirituel.
J'ai vraiment vécu un voyage indescriptible, pas agréable en soi mais qui m'a beaucoup appris.
Je n'exclue pas de tester un jour d'autres substances.
Les amanites j'ai déjà testé sans succès et pour le reste je verrai j'ai tout mon temps et je ferai dans d'autres conditions, idéalement avec un chaman pour me guider.
Tout ça pour dire que les psychédéliques m'ont vraiment changé.
Désolé pour le pavé et les fautes...

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
11900
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1788
Blogs

Vinzz35 a écrit

Je suis retourné sur le canapé car quitte à y rester autant avoir un minimum de confort.

big_smile très très drôle, merci.


Le reste du texte est très bon également je trouve, très profond. Merci du partage.

Ocram

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur les liens entre le deep web et la consommation de drogues
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 1jCommentaire de similana (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 4jCommentaire de Sebdo (80 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin juillet 2019 ?
    04 août 2019Commentaire de Rick (142 réponses)
     Forum 
    Dosage - Comment le corps peut encaisser autant
    Il y a moins d'1mn
    2
    Commentaire de Cusco dans [Alcool...]
    (39 réponses)
     Forum 
    Je vous partage ma citation
    Il y a 47mnCommentaire de L'Antarctique dans [Culture drogues...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Social - « Alliés et nazis sous amphétamines » : pervitine et benzédrine, d...
    Il y a 1hCommentaire de Vivel dans [Actualités...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Shit Afghan
    Il y a 1hCommentaire de Reubeufumeur92 dans [Cannabis...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Addiction - Temoignage d une addict a l hero et au cannabis depuis plus de40 A...
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de hyrda dans [Heroïne...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Amanite tue-mouche - Que pensez-vous de mes Amanites tue-mouche ?
    Il y a 2hCommentaire de artyfyciel dans [Enthéogènes...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Plusieurs jours après un Taz
    Il y a 2hCommentaire de L'Antarctique dans [MDMA/Ecstasy...]
    (8 réponses)
     Forum 
    "Benzo" a demi vie courte pour dormir ? Pilulle ou poudre ?
    Il y a 3hCommentaire de RandallFlag dans [Research Chemicals (R...]
    (16 réponses)
     Blog 
    1er post
    Il y a 5hCommentaire de Abracabrantesque dans le blog de Noiiedecajoue
    (2 commentaires)
     Blog 
    Back in da Game
    Il y a 13h
    1
    Commentaire de Bootspoppers dans le blog de Zazou2A
    (8 commentaires)
     Blog 
    3mmc , mode parachute
    Il y a 1jCommentaire de Ocram dans le blog de hardskin74
    (32 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    LSA (Hawaiian Baby Woodrose, Morning Glory), effets, risques, tém ...
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    wizel, L'Antarctique, La_Brebis, modeld nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Temoignage d une addict a l hero et au cannabis depuis plus de40 ANS .....J AI 55 ANS...
    par Fumeedecamel, le 21 Aug 2019
    bonjour a tous... J ai commence a prendre des drogues a 13ans 1 acide puis des joints et l hero a 16 ANS.... J AI ARRETE 2 fois 8 ans la 1ERE quand j ai eu mon fils et l autre quand j ai eu l hepatite c .... Et puis encore la rechute terrible avec l age le boulot terrible...JE PEUX REMERCIER le c...[Lire la suite]
     Encyclopédie du PTC
    par rit, le 11 Aug 2019
    Bonsoir psychoactif, Mon premier message sur ce forum que je lis depuis +2 ans maintenant parlera du noïd qui m'a poussé à m'inscrire parmis-vous : le 5f-akb-48. Alors je vais tenter d'être le plus clair et précis possible car je sais que c'est une drogue assez méconnue et qui pourtant explo...[Lire la suite]
     CIHKAL - Le troisième livre perdu.
    par LenaÀLaRechercheDuParadis, le 29 Jul 2019
    C’est un fait peu connu, à plusieurs reprises, Alexander et Ann SCHULGIN ont eu l’opportunité de se rendre en Europe, à l’occasion de colloques et autres rencontres de sommités scientifiques. Notamment en France, où ils y avaient quelques connaissances, universitaires de toutes nationalit...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Je ne le prend pas mal, j'aime tes interventions. Randall dans [forum] Les professionnels sont des pions
    (Il y a 4h)
    EX ! les NA(z) je l'ai vu sur un touite de PCP :) - MM dans [forum] Il se dit « passionné de drogue » et reconnaît avoir fabriqué 20.000 cachets d'ecstasy dans l'Allier
    (Il y a 5h)
    Pour que tu te sente bien ! l'A dans [forum] kesako
    (Il y a 8h)
    Merci pour l'expertise ! Ocram dans [forum] LSD et interactions medicamenteuse
    (Il y a 9h)
    Merci pour ce retour. Randall dans [forum] Vaporisateur de poche Budget 200 euros
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums