Overdoses et opiacés : Naloxone pour la police ! / PsychoACTIF

Overdoses et opiacés : Naloxone pour la police !

Publié par ,
1003 vues, 17 réponses
filousky 
Modérateur
France
11300
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14 Dec 2008
Messages: 9049
Blogs
/forum/uploads/images/1563/740b51af6e7c2825487b54bbb00b9913.jpg


Personne n’ignore la crise "opiacée" qui ravage l’Amérique du Nord au point de faire baisser l’espérance de vie d’un grand pays à coups d’overdoses. On a là un exemple effrayant d’une situation hors de contrôle, et en France, déjà quelques signaux qu’une telle crise sanitaire est dans le domaine du possible.



La prescription de médicaments opioïdes est bienvenue, vu leur utilité antalgique incontestable et leur moindre toxicité. Mais en même temps que leur consommation augmente, et qu’ils s’inscrivent dans l’effort de prise en charge de la douleur, le constat est fait d’un déficit d’information quant à la possibilité de dépendance, d’accoutumance, et au risque de survenue d’overdoses par dépression respiratoire.
Cet impératif de prudence est pourtant le prix à payer pour tous les usagers de ces molécules, que les produits soient illicites ou sur prescription.



Aujourd’hui, plus de 10 millions de Français consomment des opioïdes, cause d’au moins 4 à 5 décès par overdose par semaine. Certains sur qui le piège de la dépendance s’est refermé, en font un mésusage dangereux ou, faute de prescription, se tournent vers des médicaments au marché noir, ou des substances illicites, ou se dirigent vers des traitements de substitution aux opiacés (non sans risque, la méthadone tue plus que l’héroïne).



Parmi ces produits, le fentanyl et ses dérivés, opioïdes de synthèse 100 à 10000 fois plus puissants que la morphine, sont d’ores et déjà des produits de coupe de l’héroïne. Très addictif, actif à des doses infimes (la dose létale est de 2 mg) et bon marché, le fentanyl a de l’avenir…
Les laboratoires de police scientifique ont d’ailleurs édité il y a quelques mois, à l’attention de leurs techniciens, des consignes de sécurité de manipulation des fentanyloïdes.


Aujourd’hui donc, les médicaments opioïdes tuent plus et plus souvent que les drogues.


Il n’existe qu’un antidote à l’overdose, antagoniste des récepteurs opioïdes : la naloxone. Ayant reçu son AMM en janvier 2018, sous forme d’un spray nasal très simple d’usage (Nalscue), elle n’a pas bénéficié d’une campagne d’information qui aurait été justifiée. Indisponible en pharmacie et cantonnée aux structures de prise en charge des addictions, son accès est resté confidentiel.

Au mois de juin 2019, une autre forme de naloxone a été mise sur le marché, le Prenoxad, un kit d’injection contenant 5 doses, qui lui est accessible en pharmacie… pour ceux qui le savent.


Des débats et réunions ont eu lieu entre administrations, structures et professionnels concernés, des tribunes et communiqués ont été publiés qui tiraient le signal d’alarme : son accès doit être facilité, la naloxone est indispensable, et le sera de plus en plus.


Nous, forces de l’ordre de terrain, nous étonnons que la question de la dotation de naloxone aux premiers secours ne soit pas considérée comme une priorité.


Tout le monde s’accordant sur un état des lieux de l’usage des opioïdes et un décompte des overdoses peu optimistes, comment est-ce possible que policiers, gendarmes et pompiers, premiers conviés à chaque drame du quotidien, et très souvent les premiers sur place, n’aient pas été envisagés comme un vecteur simple et évident d’accès à la naloxone ?


Il est aujourd’hui évident que l’accès à la naloxone n’est pas optimal, que son utilité est insuffisamment connue, mais que c’est le seul produit approprié à l’urgence vitale d’une overdose.
Confier de la naloxone aux services de secours est une réponse incontournable à ce constat.


Il faut savoir que souvent, quand un appel arrive sur les numéros de secours 17 ou 18 - recours qui, pour ses délais d’intervention très courts, relève presque du réflexe dans ce type de situation d’urgence - les mots "drogue", "médicament" dont on a abusé, ou "overdose" ne sont pas prononcés. Par culpabilisation et surtout, par peur de la répression.
Alors les messages paniqués restent vagues, évoquent un malaise, une personne inconsciente, décédée même, la respiration étant devenue imperceptible. Et on perd du temps. Car en cas d’overdose, quand les précisions données ne font aucun doute, c’est un Samu qui est directement envoyé.
Alors dans la plupart des cas, ce sont les policiers, gendarmes, ou les équipages de premiers secours des pompiers qui, sur place, dans un domicile ou sur la voie publique, font appel au Samu. Ajoutant de fait, faute de naloxone, un délai qui peut être fatal à la victime d’overdose. Dans une grande ville, le Samu pourra ne pas trop tarder à arriver, mais ailleurs ?…


Forces de l’ordre et pompiers ont une solide formation en secourisme, ils savent reconnaître les signes de l’overdose et pratiquer les premiers gestes de réanimation appropriés. Mais ce n’est pas suffisant, la naloxone offre des chances de survie bien supérieures.
Cette molécule est sans effets secondaires, sans risque de surdosage, et inerte en cas d’erreur de diagnostic, il n’y a pas de risque à l’administrer.


États-Unis, Canada, Norvège… nombreux sont les pays qui ont remis des kits de naloxone aux premiers secours. Cette disposition répond à une logique d’urgence et de service public.
Dans l’État de New-York, policiers et pompiers ont administré de la naloxone à des victimes d’overdose avec un taux de succès de plus de 80% (chiffres 2014-2016).


Il est temps, et la situation l’exige, que les forces de l’ordre, dont la vocation est aussi l’assistance et le secours aux victimes, aient une approche de la question des drogues et opioïdes, et des consommateurs, autre que la répression, et soient impliquées dans la prévention et la réduction des risques.


Nous lançons un appel d’urgence aux administrations concernées, et osons dire que c’est une question de vie ou de mort.


    Des kits de naloxone doivent être distribués aux services de premiers secours, dont la police et la gendarmerie. Une formation appropriée doit être incluse dans la formation initiale et faire l’objet de stages à cet effet pour les effectifs des services actifs concernés.



    La naloxone doit être sous forme de sprays : en France, seuls les infirmiers et médecins sont habilités au geste de l’injection. Le Prenoxad n’est pas adapté. Cette forme est moins chère, certes. Mais nous ne nous hasarderons pas à mettre en débat le prix d’une vie.



    Les effectifs devront être déchargés de responsabilité pénale et civile en cas d’échec de leur tentative de réanimation avec la naloxone.



    Dans le même temps, une loi telle que le Good Samaritan Law (USA et Canada) doit être votée, qui assure à celui qui prévient les secours et aux éventuels témoins de l’overdose d’éviter toute poursuite judiciaire.



    Et nous plaidons pour la dépénalisation de l’usage de toutes les drogues, et une politique publique réaliste, sans laquelle aucun travail de prévention, d’information et d’assistance ne pourra se faire avec efficacité et humanité.


Le collectif Police Contre la Prohibition
et le syndicat Sud-Intérieur Solidaires

Source : stoplaprohibition.fr

Paris, le 15 juillet 2019

Destinataires : Ministère de l’Intérieur, ministère de la Santé, Direction Générale de la Police Nationale, Présidence de la Mildeca, Direction Générale de la Santé, Bureau de la prévention des addictions de la DGS, Direction de l’ANSM.
Reputation de ce post
 
Oui un grand oui il faut diffuser le narcan Suf
 
Et c'est des flics qui disent ça en plus, très bon post

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5600
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1507
Blogs
Parfait !

Faire des photos, des messages (no overdose-Chemsex-RDR). Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne


plotchiplocth 
Adhérent PsychoACTIF
700
Date d'inscription: 13 Mar 2019
Messages: 325

filousky a écrit

Et nous plaidons pour la dépénalisation de l’usage de toutes les drogues, et une politique publique réaliste, sans laquelle aucun travail de prévention, d’information et d’assistance ne pourra se faire avec efficacité et humanité.

plus-un

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
13800
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 2161
Blogs

filousky a écrit

Aujourd’hui, plus de 10 millions de Français consomment des opioïdes

eek eek eek

C est juste comme chiffres ??

Hors ligne


Padalecki 
Nouveau membre
200
Date d'inscription: 14 Jul 2019
Messages: 7

Ocram a écrit

filousky a écrit

Aujourd’hui, plus de 10 millions de Français consomment des opioïdes

eek eek eek

C est juste comme chiffres ??

Entre les maux de dos, dentaires et séquelles post opératoires je pense que c'est juste ?

J'ai un ami chef départemental de la croix rouge, je vais lui envoyer le lien du topic et voir ce qu'il en pense.

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2160
Blogs
ça me semble beaucoup une personne sur six

le texte est de Police Contre Prohibition (PCP), 'pouvez la suivre sur facebook, twitter etc.

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
13800
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 2161
Blogs
Ça me paraît quand même bcp aussi...

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
Merci Marco d'avoir souligné cette valeur qui est peut être "absolue".

Aujourd’hui, plus de 10 millions de Français consomment des opioïdes

Je pense qu'il est possible d'imaginer qu'en France, chaque année, 1 habitant sur 6 se voit rediger au moins une prescription d’opioïde dans l'année.

Ce marché est colossal et englobe également les TTS de substitution.

Rien que pour des "problèmes de dos", la récurrence des ordo de tram doit être énorme et si elle est prise en compte dans une forme de valeur absolue comme nombre de français "confrontés" aux opis chaque année, ça peut très largement se concevoir.

Ces chiffres un peu brut de décoffrage ne me choquent pas et évoquent à mon avis une réalité comptable.

Texte très pertinent, rien à redire.

Dernière modification par Mister No (17 juillet 2019 à  08:55)


Just say no prohibition !

Hors ligne


plotchiplocth 
Adhérent PsychoACTIF
700
Date d'inscription: 13 Mar 2019
Messages: 325

Mister No a écrit

Je pense qu'il est possible d'imaginer qu'en France, chaque année, 1 habitant sur 6 se voit prescrire au moins une prescription d’opioïde dans l'année.

je me suis dit ça face à ce si grand nombre.... données brutes de décoffrage?

Dernière modification par plotchiplocth (16 juillet 2019 à  19:50)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
J'apprécie beaucoup aussi le fait qu'ils ne "conspuent" pas l'usage des opis et rappellent leur utilité.

Just say no prohibition !

Hors ligne


Hilde 
Lose Yourself
France
4945
Date d'inscription: 04 Feb 2019
Messages: 542
Blogs

plotchiplocth a écrit

je me suis dit ça face à ce si grand nombre.... données brutes de décoffrage?

Au sujet des données, je vous renvoie à cette discussion: Antalgiques opioïdes, ANSM etc.


Ils manquent seulement d'imagination

Hors ligne


plotchiplocth 
Adhérent PsychoACTIF
700
Date d'inscription: 13 Mar 2019
Messages: 325

Hilde a écrit

Au sujet des données, je vous renvoie à cette discussion: Antalgiques opioïdes, ANSM etc.

Merci pour le lien

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
Donc ces chiffres n'incluent même pas les TSO.
Colossal je disais.
Merci Hildagangsta.

Dernière modification par Mister No (17 juillet 2019 à  08:56)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2160
Blogs
c'est bizarre. Même pour les patient, quand j'en vois 20, il n'y a pas 3 personnes sous opi  (hors chir). Mais bon, mon point de vue est relatif et ne signifie pas que.. enfin c'est juste mon PoV (Point of View)

après tant mieux si je ne me suis pas gourré, elle m'avait demandé de relire , corriger sa lettre avant la publication. Et je n'avais pas relevé, le chiffre.

Dernière modification par Rick (17 juillet 2019 à  08:56)


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
Rien que les prescriptions de tram chaque année de la part des généralistes est énorme. D'un point de vue comptable ces chiffres doivent se trouver en terme de remboursement au moins.

Just say no prohibition !

Hors ligne


similana 
Psycho junior
Suisse
4200
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 390

filousky a écrit

Dans le même temps, une loi telle que le Good Samaritan Law (USA et Canada) doit être votée, qui assure à celui qui prévient les secours et aux éventuels témoins de l’overdose d’éviter toute poursuite judiciaire.

La cour vous déclare coupable d'assistance à personne en danger...

«Il est peu probable que les usagers puissent s’autoadministrer ce spray, précise pour Slate.fr le Dr Lowenstein. On peut toutefois l’imaginer chez des usagers “expérimentés” qui se sentiraient piquer du nez et commenceraient à souffrir de difficultés respiratoires, bradypnée ou phases d’apnées discontinues. Le plus souvent, c’est un proche, ou un pair, qui est là pour administrer l’antagoniste."


Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne


Hilde 
Lose Yourself
France
4945
Date d'inscription: 04 Feb 2019
Messages: 542
Blogs

Rick a écrit

Hilde a écrit

    Ceci ne signifie pas que je suis tout à fait à l'aise avec la proposition relative au naloxone.

C'est le fait de se faire piquer par un gendarme ou un flic? le fait de se reveiller dans un état merdique au milieu des force de l'ordre? autre chose ? (j'essaie d'imaginer)

Oui, si je suis réservée pour l'instant c'est que j'aimerais entendre l'avis des usagers en fait.

Dans le contexte qu'on connaît de violences policières - pas que, mais il ne faut pas se voiler la face - je me demande s'il n'y aurait pas un risque d'abus, celui de provoquer des crises de manque précipitées en administrant du naloxone à un usager d'opiacés/ opioïdes hors situation d'OD, en GAV par exemple.

D'autant que je comprends bien la nécessité suivante :

Les effectifs devront être déchargés de responsabilité pénale et civile en cas d’échec de leur tentative de réanimation avec la naloxone.

Après peut-être que les expériences étrangères, aux US et ailleurs, plaident à 100% en faveur de la proposition de PCP?


Ils manquent seulement d'imagination

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
L'avis des usagers lol ?
L'avis des policiers usagers usagers comptera double alors.
Perso, j'ai déjà détourné du fentanyl,  diffuser un antidote c'est un super outil de rdr tellement cette molécule est casse gueule a utiliser pis ya les autres.
Pour être pragmatique le risque est aussi de trouver des vagues d'OD et bien devinez qui se trouve parmi les premiers arrivants.
La maison poulaga.
Ces nobles fonctionnaires sont aussi en première ligne pour constater les défaillances de la société, ils sont là où ça fait mal donc si un flingue est moins utile que de la naxolone, j'adhère.
Les inclure dans le processus de réduction des risques dans des situations d'urgence revient à recycler les chars leclerc en réservoirs pour irriguer le cannabis dans le var en période de sécheresse.
Il y a bien longtemps, j'ai passé et eu un concours dans la police mais j'ai choisi une autre voie.
Passionné j'aurai certainement été jusqu'à bruler personnellement les saisies et fier d'arborer un antidote pour la société et pas seulement un truc qui crache du plomb. fume_une_joint
Il faut protéger juridiquement les policiers mais aussi tout individu qui prévient le SAMU, les sitters finalement qu'ils aient cédé gratuitement ou pas les prodz.
Pas de poursuites pour que les usagers puissent enfin appeler les secours dans le plus grand nombre de situations sans forcément s'impliquer.
Chaque année des personnes meurent à cause du risque que peut faire prendre l'accès aux soins dans les situations les plus urgentes.
Cela retarde le moment où un médecin est prévenu quand il est prévenu avant le décès.
Cela implique aussi notre justice qui dans ce cas éloigne les plus vulnérables de la possibilité de soins qui sauvent la vie.


Dans le contexte qu'on connaît de violences policières - pas que, mais il ne faut pas se voiler la face - je me demande s'il n'y aurait pas un risque d'abus, celui de provoquer des crises de manque précipitées en administrant du naloxone à un usager d'opiacés/ opioïdes hors situation d'OD, en GAV par exemple.

On peut imaginer que dans cette situation ils font mésusage de leur voiture et on a jamais imaginé leur interdire l'usage de la 4L. pasdebol
Pourquoi pas du penthotal non plus ?
On peut tout imaginer de part et d'autre comme tu le soulignes mais gardons un oeil sur la réalité du terrain et ses besoins au quotidien.

Dernière modification par Mister No (18 juillet 2019 à  10:18)


Just say no prohibition !

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Santé - La Naloxone intramusculaire
par mikykeupon, dernier post 13 février 2018 à  11:29 par mikykeupon
  0
[ Forum ] Agenda - Séminaire Naloxone
par pierre, dernier post 07 mars 2016 à  22:41 par Zazou2A
  8
[ Forum ] Buprénorphine et méthadone : trop d’overdoses !
par psychic, dernier post 25 juin 2018 à  14:03 par jerem88
  3
  [ PsychoWIKI ] La naloxone un antidote aux overdoses d'opiacés



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 9jCommentaire de Pedro El Loco (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 7jCommentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum UP ! 
    Première fois - MDMA/ecstasy, conseils pour la première fois, la grosse discussion
    10:40Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Contrôle routier - Test psychologique alcool
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Contexte (set & setting) - Première skullcore
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    CSAPA - Le don de certain médicament ? Législation ?
    Il y a 44mnCommentaire de Ocram dans [Conseils généraux de...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Recette - Extraction psilocine
    Il y a 56mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Chauffage champignon magique
    Il y a 2hCommentaire de nicochampiloveur dans [Psilocybe - Champigno...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Prix de la codéine et consommation
    Il y a 3hCommentaire de Ficus dans [Codéine et dihydrocod...]
    (3 réponses)
     Forum 
    L'Inde interdit l'usage des cigarettes électroniques
    Il y a 3hCommentaire de LLoigor dans [Tabac et cigarette el...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Actualité - France : Mise en place d'une vigilance renforcée de l'e-cig, d'apr...
    Il y a 4hNouvelle discussion de Hilde dans [Tabac et cigarette el...]
     Forum 
    Culture - Mousse blanche sur kit de culture McKennaii
    Il y a 7hCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Une victoire toute petite
    Il y a moins d'1mnCommentaire de LenaÀLaRechercheDuParadis dans le blog de janis
    (7 commentaires)
     Blog 
    Du poison dans mes veines
    Il y a 19mnCommentaire de Psychotropeur dans le blog de Psychotropeur
    (2 commentaires)
     Blog 
    Lean avec dafalgan codeine et rhinathiol prométhazine
    Il y a 2hNouveau blog de LINLEAN dans [Expérimental]
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Heashka, alexaty, Lapin(te) nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     S'informer des modélisations scientifiques récentes <3
    par Heashka, le 06 Sep 2019
    Comme vous devez commencer à le remarquer, j'adore les schémas. Explicite, compréhensif, simple pour tous, bref. En voici qui devrait vous plaire : 1) Reconnaître l'origine de l'intoxication (si y en a en ambulatoire ici vous privez pas de télécharger l'image) : 2) Quels effets après baiss...[Lire la suite]
     Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (juillet 2017) qu'êtes vous devenus ?
    par 4lex, le 05 Sep 2019
    Plop o/ Pour les livres d'histoires je me permet de mettre ma petite histoire perso à ce sujet. J'ai pris de la codéine avant l’arrêté pendant près de 10 ans. Avec le recule, sur les derniers mois, je prenais des doses assez forte (vu mon gabarit). Ceci étant, avec ça je me sentais sur un...[Lire la suite]
     plug et sodomie avec la 3MMC
    par Daane-El, le 02 Sep 2019
    Salut, J'ai testé pour vous: marque Durex ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* marque Mannix ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* aussi marque repère de chez Intermarché ça pète en moins de 5 minutes marque repère de chez super U ça pète pas mais alors ça pète pas du tout j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    +1 perso pour réveiller un pote il m’a fallu 2 amp de 0,4mg/ml! Zaz dans [blog] (1) Mes antidotes aux psychotropes - Naloxone
    (Il y a 6h)
    Le bad trip type. 280µg c'est vraiment beaucoup... /Cub3000 dans [forum] Crise Psychédélique
    (Il y a 11h)
    et non du vert Hyrda dans [forum] hospitalisation forcée d'un accro au crack
    (Il y a 21h)
    je viens d'apprendre ça merci Hyrda dans [forum] Alors ne m'engueulez pas si cette question à déjà été posé mais
    (Il y a 23h)

    Pied de page des forums