Soirée en boîte premier Taz bad trip et dépression / PsychoACTIF

Soirée en boîte premier Taz bad trip et dépression

Publié par ,
769 vues, 14 réponses
Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Bonjour à tous, nouveau sur le site c’est mon premier post ? Je post ce forum car il y a à peu près 2 ans j’ai pris pour la première fois un exta en boîte de nuit et j’ai pas mal bu (3/4 d’une bouteille de whisky) la montée commence à venir et connaissant pas les drogues je commence à sentir vraiment une grosse montée arrivé et une sensation que jamais j’avais connu, vraiment une sensation énorme de bien être et une stimulation de malade (sûrement les amphets) étant de nature anxieux et stressé je commence à boire pas mal dans la bouteille car je flippe un peu des effets que je suis en train de vivre et le son je l’entend de plus en plus fort et à une force de fou furieux vraiment. J’ai l’impression d’être maître de la soirée et mon pote avec qui j’étais venu aucune idée d’où il est (on était que les deux) je reste bien une ou deux heures à danser comme un porc je saute partout sans me soucier des gens je kiff vraiment le moment comme jamais. Mais arrive un moment je me sens pas bien du tout grosse sueur le cœur qui bat fort je commence a trop réfléchir et je fais une fixette sur mon état et je commence à me poser pleins de questions (suis je perché à vie , qu’est ce qui m’arrive etc) je vais dans les chiottes et là mon pote arrive et me demande si ça va je lui répond que oui mais j’arrivais pas à dire d’autres mots j’étais comme choqué je regarde mon portable je vois toutes les couleurs plus flash que d’habitude ça me fait mal aux yeux et en me regardant dans le miroir j’ai limite honte de moi (les yeux vraiment dilatés de fou là bouche en vrac bref complètement sous Taz) ensuite je repars sur la piste une fois pas mal d’eau bu et en ayant soufflé un bon coup et là c’était encore pire niveau montée il devait être 4h il y avait plus grand monde dans la boîte (c’était un Vendredi soir et petite boîte) à la fin je me retrouve seul à danser et le DJ commence à comprendre qu’il a un client sous drogue dans sa boîte alors il profite qu’il y ai plus de monde pour me mettre du son vraiment hardcore et là je pars vraiment dans un sacré délire je me sens honteux d’être tout seul à danser comme un mongole à saute partout et les vigils les barmans me regardent tous . Le son s’arrête et je m’apprête à partir me demandant ce qui vient de m’arriver je dois l’avouer et là les vigils viennent me voir pour me demander ce que j’avais pris pour être dans cet état là. Je leurs explique 30 minutes et on part en voiture (pas bien je sais) et depuis ce jour j’ai l’impression d’avoir le cerveau complètement vide de pensées vide d’émotions j’arrive plus à réfléchir comme avant j’ai des soucis cognitifs assez lourds je fais souvent répéter les gens j’ai perdu un certain élan vital pensez vous que ce bad trip même si il y a eu du bon m’a conduit à une dépression ? Et si oui est ce que je dois passer par la case Anti dépresseurs car même le sport que je faisais avant me donne plus envie vraiment plus rien me donne d’émotions. Merci de m’avoir lu même si c’était très long j’espère une réponse cohérente de votre part bonne journée

Hors ligne

 

Intervenant Nuit Blanche 
Psycho sénior
France
1100
Lieu: Proche Genève
Date d'inscription: 04 Mar 2014
Messages: 1255
Bonsoir Yeah budyy,

Difficile de répondre à toute tes questions sans te connaitre et sans savoir ce que tu consommes d'autre. Une dépression ? Souvent avec la Mdma (taz ou autres), la dépression arrive après une plus longue période de consommation, quand la sérotonine fait défaut. Tu as vécu une soirée forte en émotions et il est difficile de faire le deuil d'émotions fortes, de revenir à un état "normal" suite à ce genre d'expérience.

Tu as certainement été loin dans ton trip et il t'a bouleversé, bousculé mais ne te focalise pas trop non plus sur les conséquences négatives. Plus tu vas y penser, plus tu tourne dans cette boucle et moins tu vas vouloir en sortir.

En ce qui concerne les anti dépresseurs, c'est sous prescription médicale (éviter l'automédication) donc avec un suivi psy. Peut être pourrais tu aller en voir si tu te poses trop de questions, mais si on te donne un traitement, tu as le risque d'installer une dépendance aux médicaments.

Force toi peut être à refaire du sport, les endorphines pourraient t'aider mais il faut faire un effort soutenu. Essaie aussi de voir des gens qui te mettent de bonne humeur et aère tes textes pour la suite salut

INB

Intervenant Nuit Blanche - Action de réduction des risques en milieu festif à  Genève - www.nuit-blanche.ch

Travail photographique personnel : www.regards-et-perceptions.com

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
J’ai pas décrit qui j’étais et quel consommation j’avais car je trouve que le post était déjà pas mal long mdrr. J’ai commencé à consommer des drogues début 2018 suite à l’annulation de mon permis.

A la base c’était juste pour tenter une expérience, histoire d’oublier un peu les galères que j’avais connu avant (séparation amoureuse perte du permis ...) sauf que maintenant ça fait deux ans que je suis dans les drogues (j’ai testé la deux fois mais la plupart de mes prises sont là coke et la md/taz minimum une fois par mois voir tous les week ends par moment) 

Je suis de nature assez dépressive quand les choses vont mal pour moi et facilement négatif aussi et il est vrai que j’ai tendance à foncer tête baissée et pas trop réfléchir à deux fois avant de faire les choses.

Je pense que prendre cet exta pendant une période où j’étais pas bien psychologiquement m’a pas du tout aidé  à digérer la perche qui malgré quelques mésaventures était vraiment bonne et intense. 

Suite à ce bad trip j’ai commencé à avoir vraiment de sales effets secondaire comme la déréalisation et la dépersonnalisation et de fortes angoisses et un stress vraiment fort et mauvais ainsi que des spasmes difficilement gerable..

Pour résumé ça fait deux ans que je vis des moments très compliqués et que je pense être en dépression assez sévère puisque j’ai perdu un élan vital (plus d’engouement, d’émotions, pertes de sensations etc...)

Il est vrai que la prise de médicaments pourrait déboucher sur une dépendance mais si je suis un traitement assez court et régulier (style 1 an Max) suivi d’un sevrage progressif est ce qu’il est possible de sortir de cet état dépressif qui perdure ? J’aimerais vraiment des avis de personnes ayant vécu la même chose que moi je me sentirais moins seul. Merci

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
8501
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 6746
Je ne l'ai pas vécu mais cela arrive quand les prises de MDMA sont trop rapprochées et effectivement un traitement transitoire et une abstinence transitoire vont te permettre de reprendre pied sans conséquences définitives ou un TTT à vie.
Keep cool, je sais, facile à dire.
C'est assez normal ce qui t'arrive si entre deux prises de MDMA tu laisses pas ton cerveau retrouver un équilibre en espaçant les prises de 6 semaines au moins d'après le peu que j'en sais.
Le cerveau assimile moins bien la sérotonine pendant 6 semaines après une prise je crois bien.
Une consultation spécialisée peut t'aider à passer le cap sans reprendre de MD le temps que ton cerveau retrouve un fonctionnement plus normal sans boost.
Je crois que certains AD quelques temps peuvent aider, mais la parole aussi et le soutien de soignants aussi.
Pourquoi ne pas demander conseil ?
Tu sens que tu peux gérer la tentation de reprendre de la MD?
Tu n'as pas peur de compenser avec la coke voire d'autres produits pour tenter d'aller un peu mieux ?
Take care.

Dernière modification par Mister No (13 février 2020 à  08:55)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Intervenant Nuit Blanche 
Psycho sénior
France
1100
Lieu: Proche Genève
Date d'inscription: 04 Mar 2014
Messages: 1255
J'ai vécu ce que tu décris il y a pas mal d'années, suite à une conso mensuelle de Mdma entre 95 et 2000 et une grosse conso de cannabis pendant 13 ans. Ma dépression a duré pas mal de temps et je ressentais les mêmes choses que tu décris.

J'ai compris un peu tard (à l'époque, on avait pas trop d'infos sur le sujet) que ça venait surtout de la Mdma, des prises rapprochées, répétées et que ça faisait parti des effets secondaires indésirables à moyen et long terme.

C'est pour cette raison qu'il est conseillé d'espacer les prises, de laisser le cerveau se remettre d'une prise, car la Mdma libère bcp de sérotonine d'un coup, et naturellement le cerveau met 6 à 8 semaines à se régénérer. Si tu respecte pas ces espaces, c'est les descentes difficiles, le down constant, les troubles de l'attention et de la mémoire, sans parler de la neurotoxicité. Si tu as un peu de temps, je te propose de lire ceci :

https://blog.alexgirard.com/2015/06/09/ … -vraiment/

Concernant les anti dépresseurs, à vérifier, car certains bloquent la recapture de la sérotonine et d'autres en libèrent... donc si tu consomme de la Mdma en parallèle, les effets peuvent varier. Le mieux est de voir avec un médecin.

Pour revenir à l'état dépressif et pour en sortir, j'ai mis des années et ce qui m'a beaucoup aidé, c'est la marche (randonnées) régulière, la méditation, un suivi thérapeutique à long terme et surtout l'arrêt des substances qui me fragilisaient.

INB

Intervenant Nuit Blanche - Action de réduction des risques en milieu festif à  Genève - www.nuit-blanche.ch

Travail photographique personnel : www.regards-et-perceptions.com

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Mister No merci de réponse,

Au début de l’année 2018 c’est vrai que je respectait pas les espacements de 6 à 8 semaines entre les prises de md et c’est depuis ce moment que je connais une grosse dépression + le faite que quand on a connu des moments aussi hights il est difficile de revenir à la réalité.

Je crois que mon problème est que ma vie actuelle ne me plait pas et que je trouve refuge dans la drogue pour extérioriser.

Je vais voir pour un petit traitement temporaire histoire si je peux faire revenir un niveau correct de sérotonine dans mon cerveau car même si j’ai des soucis je sens quand même que c’est dû au psychisme de mon cerveau.

Arrêter définitivement ça me parait dur car j’apprécie vraiment ces moments en teufs où je libère tout en moi et à jeun j’y arrive vraiment pas étant donné que je suis timide et assez dépressif à l’état naturel.

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Merci IDN pour ta réponse,

Ça me rassure que quelqu’un ai ressenti les mêmes choses que moi sur le sujet car de mes potes ou autres fréquentations personne a vraiment ressenti une aussi longue dépression que ça.

C’est vrai que pendant deux ans j’ai pas respecté la RDR concernant la md c’était rarement voir quasiment jamais de 6 à 8 semaines d’espacement.

Et des fois c’était toutes les semaines.. j’ai pas vraiment respecter mon cerveau. J’espère juste que c’est pas irréversibles et que je pourrai sortir de cet état car vivre sans sensations de vie justement et ben c’est dur.

Il y a que quand je sais que je vais prendre de la md que j’ai quelques sensations alors qu’avant c’était souvent. Peut être que je suis trop dépendant et que je me le cache.

Je vois une addictologue dans un CMP mais je dois avouer que les gens là-bas ont du mal à comprendre ce que c’est je me sens pas vraiment compris et je pense qu’y être passé est le meilleur moyen pour comprendre.

Je sors quasiment plus dehors je vois de moins en moins de gens j’avais même choper des angoisses et de la phobie social en allant faire mes courses avec des gens etc c’est pour dire que c’est aller loin et c’est toujours un peu le cas.

Je viens d’acheter du CBD en huile et du millepertuis j’aimerais savoir si ces deux compléments + une alimentation saine + du sport quotidien + une meilleure hygiène de vie pourrait m’aider à sortir de cette dépression qui m’amène à avoir des idées noires depuis deux ans.

Merci à vous pour vos réponses

Hors ligne

 

Intervenant Nuit Blanche 
Psycho sénior
France
1100
Lieu: Proche Genève
Date d'inscription: 04 Mar 2014
Messages: 1255
Hello,

Il y a surement plusieurs paramètres... celui du respect de l'espacement entre les prises et l'accentuation d'un état psychologique de base. Quelqu'un qui a déjà un terrain dépressif sans substance va être d'autant plus sujet à ce genre d'état.

Yeah budyy a écrit

Il y a que quand je sais que je vais prendre de la md que j’ai quelques sensations alors qu’avant c’était souvent. Peut être que je suis trop dépendant et que je me le cache.

La dépendance est souvent liée et mêlée au contexte. C'est un produit dans un contexte précis... une dépendance liée aux stimulis, à l'ambiance, à l'expérience, au caractère mystique, presque chamanique !! C'était en tout cas mon cas quand je consommais.

Yeah budyy a écrit

Je viens d’acheter du CBD en huile et du millepertuis j’aimerais savoir si ces deux compléments + une alimentation saine + du sport quotidien + une meilleure hygiène de vie pourrait m’aider à sortir de cette dépression qui m’amène à avoir des idées noires depuis deux ans.

Je pense que tu ne perds rien à essayer
A toi de trouver tes propres ressources

INB pas IDN smile


Intervenant Nuit Blanche - Action de réduction des risques en milieu festif à  Genève - www.nuit-blanche.ch

Travail photographique personnel : www.regards-et-perceptions.com

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Je pense que psychologiquement j’étais pas prêt à prendre une telle dérouillé avec un gaz j’ai été placé en foyer pour enfants quand j’étais ado mon père buvait pas mal il y avait de la violence étc et j’ai grandis dans des conditions pas facile et j’ai l’impression que pendant le trip la drogue a tout fait remontée ça.

En plus de ça je venais de perdre mon permis j’ai un boulot qui me gonfle depuis 5 ans étc.

Bref rien n’allait vraiment quand j’ai pris ce taz et je l’ai payé assez fort puisqu’avant cette prise j’avais pas d’idée si sombre.

Concernant le rituel des prises je suis parfaitement en accord avec toi pour moi c’est une sorte de rituel, une façon de me mettre encore plus en harmonie avec la musique et les gens moi qui suit un grand timide et assez bloqué socialement quand je suis à jeun.

Vous me proposeriez plutôt un traitement AD ou une psychothérapie pour sortir de cet état?

Et vous pourquoi avez vous stoppez la drogue ?

Hors ligne

 

Aquandlapoesie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 21 Oct 2019
Messages: 10
En tout cas à ta question "est il possible de sortir de cet état dépressif qui perdure', je te répondrai par un très gros OUI, pour l'avoir vécu c'est possible. Bien sûr. Même si ça paraît un peu fantaisiste quand on est déprimé.

Le truc c'est qu'avec ou sans AD dont il faudra que tu te sèvre il faut que tu redevienne dépendant aux plaisirs de tous les jours qui sont autant de drogues naturelles qui permettent d'être bien sans artificiel. Le sport c'est l'exemple limite le plus caricatural mais faut surtout pas se limiter à ça. C'est global, un travail qui t'apporte du plaisir, ou du moins des collègues, quelques relations de qualité, un chouette cadre de vie, des petites passions solo qui à force de les pratiquer, même en forçant un peu au début, finissent par féliciter ton cerveau en lui procurant du plaisir...
Ne cherche pas la perche, cherche les petites sources qui feront des fleuves plus tard...

Pour moi d'après ce que tu dis, la dépression était déjà là avant les tazs, tes sources naturelles de plaisir s'étaient appauvries dans ta vie de tout les jours et la D les a artificiellement détournés et appauvries, ils faut te recentrer sur ses sources et en créer de nouvelles...
La vie reprendra ses droits sans que tu t'en rende compte par la suite.
Les compléments alimentaires, AD, peuvent t'aider dans cette démarche, t'aider à reprendre goût à la vie et te reconnecter à des sources de plaisir naturelles stables mais si tu les prends sans faire se travail essentiel tu en seras juste dépendant et tu n'auras pas du tout avancé...

Tu peux commencer dès maintenant, sans rien, fait la liste des trucs qui pourraient éventuellement, dans un temps long ou tout les jours dès maintenant te procurer du plaisir. 'Fort' ou même minime ça te feras déjà du bien.

Après la vie est pas toujours facile, on a toujours des problèmes mais la drogues est une impasse totale...

Pour la psychothérapie effectivement au vue de ton passé ça peux être bien, ça te permettra d'en parler, d'évacuer des choses inconscientes gênantes, mais il faudra de toutes manières passer par l'ancrage de ton plaisir vital dans ta vie réelle de tous les jours, c'est obligatoire wink

Courage, persévérance, patience, j'suis sûr que tu peux y arriver vu que t'es déjà dans l'optique de remonter la barre...
Par-contre les perches à la D c'est clair que malheureusement là c'est se tirer une grosse balle dans le pied, ça risque de ruiner tes avancées, essaye d'en parler à tes potes si t'en as, de leur expliquer, que vous vous fassiez de bons trips sans rien, ce qui est... possible aussi haha

Bon courage. Surmonter une dépression c'est souvent un travail de reconstruction et c'est plutôt positif même si on s'en rend compte après. roll 
Ça peut être une occasion en or pour se recentrer sur des choses essentielles, accomplir ses rêves, mieux se comprendre...
Profites en vraiment...

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Aquandlapoésie merci pour ta réponse pleine de bon sens et d´espoir.

La c´est carrément une partie des fondations de ma vie qui se sont écroulés et va falloir du temps et une sacrée volonté pour sortir de cette dépression bien installée.

Mais cependant je te rejoins parfaitement sur le faite que noter à lécrit des choses qui auparavant nous faisait du bien est une bonne chose car si je devais le faire à l´instant je me rend compte que je fais tout simplement plus les choses que j´aimais faire avant et que me percher la tête à remplacer toutes mes activités...

J´ai aucun confort de vie je vis encore chez mon père la maison est à moitié en ruine et mon père de 80 ans peut plus gèrer grand chose.

Il me faut appartement, permis et un nouveau cercle d´amis pour me reconstruire.

J´ai trop connu de galères dans ma vie pour positiver comme certains le font mais je crois en la vie pour autant.

Je vais entamer une psychothérapie + traitement AD + reprise du sport + me bouger pour avancer même si la dépression me coupe vraiment les pattes j’ai zéro élan vitale...

En ce qui concerne la drogue il va falloir que j’arrête j’en suis conscient mais sortir de cet état dépressif le temps d’une nuit de temps en temps me fait vraiment du bien...

Merci de ta réponse j’y prend note !

Hors ligne

 

Aquandlapoesie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 21 Oct 2019
Messages: 10
Super.


Après je sais que c'est difficile quand t'as zéro élan vital pour faire.
Mais penser positivement, c'est déjà un pas. Avoir des pensées qui créent une étincelle de plaisir c'est beaucoup déjà. Se projeter dans de bonnes situations où au contraire dans des souvenirs plaisants.
J'ai beaucoup fait ça avec les souvenirs et ça m'a aidé, de me forcer à me remémorer des moments plaisants, même petits, au final j'en ai trouvé pleins qui m'ont fortifiés.

Si bien qu'actuellement je vis dans un garage, j'ai un cercle social encore extrêmement réduit mais ça me touche pas, la reconstruction intérieure est prioritaire sûrement, je me suis reconnecté avec des rêves que j'avais autrefois, qui j'étais, je les ai fais grandir, je m'ennuie jamais, je suis relativement positif sans me forcer et surtout plein d'espoir.
J'aurais jamais imaginé me sentir aussi bien qu'actuellement même si ma situation reste très minable, c'était de la science fiction et j'y pense plus trop.
Les appartements, les amis, ça viendra mais ça se fait pas non plus en claquant des doigts, il faut du temps, l'important c'est d'avancer.

La psychothérapie t'as raison c'est peut-être pas si mal, je l'ai négligée mais c'est vrai que la consommation de drogue est aussi éventuellement le symptôme d'un mal être un peu plus profond qu'il est sûrement bon de formuler, c'est revenu lors d'un bad le week-end dernier pour ma part roll

Bon courage et dis si ça avance où pas, ptete...
C'est un vrai gros projet de se reconstruire faut en prendre la mesure
Voila pour l'espoir...

Salut

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10
Ah non franchement vivre avec la dépression c’est vraiment difficile. Je me lève je suis déjà fatigué j’ai des cernes de malade malgré que je dors.

Tu passe la plupart de ta journée au lit à rien faire et le peu de choses que tu fais ta un mal de fou à les faire tellement tu manque de motivation et d’énergie.

Avant j’avais quand même un peu d’énergie pour avancer mais là j’ai l’impression que je suis à la retraite alors que j’ai que 27 ans...

Ce qui me trouble c’est que même dans une situation bien plus précaire que la mienne tu arrive à avoir un meilleur état d’esprit que moi tu positive malgré tout et ta l’air d’être convaincu de ton renouveau c’est beau.

Je t’encourage a continuer ainsi, avec une volonté comme celle là ta  situation ne peut que s’améliorer !

Je sais pas comment j’ai fais pour en arriver à cet état de fatigue aussi bien mentale que physique... est ce que c’est dû à toutes ces années de soirées trop arrosées ou au stress étc je sais pas mais là je peux plus vivre comme ça je dois me remettre dans le droit chemin mais il me faudra de l’aide même si d’habitude je suis un solitaire.

Je croyais que la drogue allait me faire oublier cette mauvaise passe que je traversais mais j’avais pas imaginer que ça allait juste accentuer à fond mon état du moment et c’est ce qui est arrivé. Erreur de débutant..

Ta raison les pensées positives aident vraiment même si je dois avouer que je me suis jamais vraiment aimer alors pour avoir une pensée positivé envers soi c’est compliqué.

J’ai trop de regrets et de sentiment d’injustice en moi.

Pourquoi est ce que dès que je suis né j’ai eu cette étiquette de cas social car mes parents était différents des autres, pleins de difficultés etc.

J’ai le cerveau qui réfléchit trop et ça l’empêche de bien cogiter et d’être aérer ce qui me noie dans cette dépression si stable.

J’aimerais vraiment arrêter la drogue car chaque prise je culpabilise j’ai honte de moi, d’en être rendu à a devoir me droguer pour être un temps heureux alors qu’une personne bien dans sa peau aura pas du tout la même image d’elle même si elle se drogue.

La culpabilité et la honte seront sûrement moins présente et c’est pour ça que ces gens sont heureux même en se droguant de temps en temps.

J’ai aussi de gros problème de mémoire et d’attentions etc désolé si j’ai loupé des passages de ton dernier post

Merci beaucoup ça fait du bien de parler avec des gens qui connaissent le milieu

Dernière modification par Yeah budyy (14 février 2020 à  06:01)

Hors ligne

 

PandaCore 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 15 Jan 2018
Messages: 92
C’est un combat avec soit même, mais tu vas arriver, la méditation est un moyen qui peut être vraiment efficace, avec une bonne alimentation et des compléments style vitamine, 5-HTP, NAC et un peu de sport en parallèle. Il faut redonner de l’équilibre à tout ça, tout est possible, ici tout le monde va te soutenir. Hésite pas à continuer à parler ça fait du bien et c’est déjà un très bon point de commencer par la.

PandaCore

Hors ligne

 

Yeah budyy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2020
Messages: 10

PandaCore a écrit

C’est un combat avec soit même, mais tu vas arriver, la méditation est un moyen qui peut être vraiment efficace, avec une bonne alimentation et des compléments style vitamine, 5-HTP, NAC et un peu de sport en parallèle. Il faut redonner de l’équilibre à tout ça, tout est possible, ici tout le monde va te soutenir. Hésite pas à continuer à parler ça fait du bien et c’est déjà un très bon point de commencer par la.

PandaCore

merci de ta réponse.

Oui c’est un vrai combat. Et quel combat !

Je dois changer colère haine sentiment d’injustice honte culpabilité dépression en positivité vitalité sensations et bonheur. J’espère y trouver les ingrédients et soigner mon esprit car je crois que la dépression c’est un esprit fatigué et malade

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Toute l'info sur le coronavirus, les drogues et les traitements TSO
    Il y a 10jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2jCommentaire de Sufenta (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 56mnCommentaire de Moulon (98 réponses)
     Appel à témoignage 
    Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 15hCommentaire de ial (38 réponses)
     Forum UP ! 
    Gérer sa consommation - Ce soir je ferme la boite.
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Solution contre les nausées avec opiacés
    Il y a 27mnCommentaire de libebcnofne dans [Opiacés et opioïdes...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Première fois - Gros buzz première fois oxy?
    Il y a 34mnCommentaire de BornToLose dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Conseils pour l'injection - Cherche Tuto Pour Iv
    Il y a 35mnCommentaire de psychototo dans [Heroïne...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Culture - Kit de culture après 3 semaines, contaminé ?
    Il y a 38mnCommentaire de Detsu dans [Psilocybe - Champigno...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Renouvellement du Zopiclone (Imovane)
    Il y a 49mnCommentaire de prescripteur dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 56mn
    5
    Commentaire de Moulon dans [Conseils généraux de...]
    (98 réponses)
     Forum 
    Bad trip - Convulsions suite à un bad trip
    Il y a 1hCommentaire de guygeorges dans [LSD 25...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Test salivaire astuce durant confinement
    Il y a 1hCommentaire de cependant dans [Répression - Victimes...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Besoin d'aide pour prescription
    Il y a moins d'1mnNouveau blog de El_Quimico dans [Carnet de bord]
     Blog 
    Chaos, confusion, savon
    Il y a 1hCommentaire de Cusco dans le blog de Nils1984
    (7 commentaires)
     Blog 
    Info sevrage et covid 19?
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Mascarpone dans le blog de hyrda
    (8 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Tester vos connaissances sur la vape
    Dernier quizzZ à 14:09
     PsychoWIKI 
    Le sevrage des produits psychoactifs
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    speedy76, Green Leaf Cannabis, KatalinaU, Nostradamus, Naxls, TrueLife34, prodplorer nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    par Ivri, le 29 Mar 2020
    Bonjour, je vous remercie d'avoir accepté mon inscription sur psychoactif. La raison qui me mène ici concerne la situation actuelle, et ses terribles inconvénients pour des milliers de gens, voire bien plus, qui se retrouvent brutalement privés d'herbe ou de hasch - comme c'est mon cas. Je pr...[Lire la suite]
     Naloxone disponible (Nalscue ET Prenoxad) en RDR à distance
    par Cheshire Cat, le 29 Mar 2020
    Bonjour à toutes et à tous, Je fais suite à une conversation de ce début d'après-midi avec la directrice de Safe concernant la disponibilité des spécialités Nalscue (pulvérisateur nasal unidose) et Prenoxad (solution injectable pour IM). Je poste donc après que nous nous soyons mis d'acc...[Lire la suite]
     Des retours de consommateurs ayant souffert d'HPPD?
    par Sunshine Maker, le 29 Mar 2020
    Bonjour les psychos :) J'espère que le confinement se passe pour le mieux chez vous ! Voila suite a de grosses consommations de LSD j'ai développé de l'HPPD depuis maintenant 3 ans environ. J'entend par là que j'ai des visuels résiduels de LSD (très reconnaissables) spécialement lorsque j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Excellent celui-là / Toto dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 34mn)
    Rebelote ! — Zénon dans [commentaire de blog] info sevrage et covid 19?
    (Il y a 4h)
    Je suis d'accord, surdosage pour moi ! Lito dans [forum] Hallucinations sous MDMA
    (Il y a 5h)
    Génial, j'y avais jamais pensé dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 7h)
    c'est ça... dans [commentaire de blog] info sevrage et covid 19?
    (Il y a 9h)

    Pied de page des forums