Première expérience avec la ketamine (k-hole)

Publié par ,
2997 vues, 2 réponses
Mortythetraveler homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 08 Nov 2019
86 messages
Background: 19 ans, il y a maintenant 2 ans. Je connaissais bien l'alcool, le cannabis, la MDMA, un peu le LSD et peut etre quelques autres extras plus rares.
J'étais en saison en restauration, et j'avais un rythme assez effréné entre service et soirées tous les 2-3 soirs jusqu'a pas d'heure -> induisant une bonne fatigue.
Ne connaissant pas la ketamine mais en ayant entendu beaucoup de bon (je me renseignais déjà beaucoup sur psychoactif), je voulais vraiment essayer. Un de mes collègues de taff était un grand habitué des raves et voulait bien me faire essayer un jour après le boulot, dans son camion (lui vivait à l'année dans son camion, un vrai teufeur).

Arrive donc le fameux soir. Ce sera avec lui, sa copine que je connais déjà, et 4 de ses potes que je ne connais pas ou très peu.

22h environ:
C'est mon jour de repos je suis donc assez en forme, je ne suis pas sortis la veille. Il fait beau et bon, c'est l'été. Mon pote travaille, je le rejoins donc à l'heure de débauche à son camion comme promis. Les 5 autres sont là aussi. On décide de prendre une petite trace chacun, et vraiment pas grand chose pour moi, avant d'aller marcher un peu près de la plage à environ 15 minutes. C'est la première fois que je consomme quoi que ce soit en trace.
Pas grand chose à dire, ça pique très légèrement, il faut dire qu'il savait très bien cuisiner la .

22h20:
On part vers la plage. J'essaye de cerner les effets qui ne viendront pas, la dose étant probablement trop petite. Eux décident de promener leur chien en skate (super idée sous ketamine, bien évidemment, ne reproduisez pas ça, les risques de blessures sont multipliées par 1000). Mon pote tombera d'ailleurs, sans rien sentir (merci l'anesthésie de la ) par contre le lendemain il le sentira bien. On marche. On s'arrête sur la plage. Ils re-tracent une fois sans moi (on passera sur le fait que la moitié des traces s'envolent d'un coup avec le vent drapeau-blanc). On repart vers le camion.

23h30:
Retour très mouvementé de leur côtés, on les sent bien euphorique, surtout sa copine et une de leurs potes qui mélangent toutes les deux alcool et ketamine (à ne pas reproduire, absolument pas RDR et hyper dangereux, vous allez pouvoir le voir après d'ailleurs)

00h:
Après avoir fait un arret pour commander des pizzas, on arrive au camion. La copine de mon pote qui avait mélangé et alcool vomit. Elle s'endort juste après. Puis mon pote me refait une trace en espérant que cette fois je ressente les effets. Une trace somme toute normale cette fois. Je ressens les effets dans les 5 minutes: une impression de sérénité, de calme autour de moi. Comme si la nature était devenue plus silencieuse (nous sommes dans le camion pour la moitié, l'autre reste est dehors, la porte est ouverte et nous sommes un peu dans le noir, avec juste la lumière du camion pour nous éclairer).

00h15:
J'essaye de descendre du camion et...la vache...la marche fait bien 50cm de haut de plus que d'habitude, c'est impressionnant. Je manque de me casser la gueule. Je titube un peu, je me sens euphorique et apaisé en même temps.
Certains des gens avec nous vont se coucher, il ne reste que moi, mon pote et deux de ses potes.

En plus petit comité je me sens plus a l'aise avec des inconnus, donc j'ai de suite un peu plus envie de faire la fête tout à coup. Mon pote et ses potes aussi. Il se trouve qu'ils avaient du LSD et des tazs qui trainaient. Ils prendront chacun 1/4 de L et 1/2 taz. J'ai envie de re-taper de la , j'achète donc à mon pote 1g de pour la soirée, et d'autres soirées futures.

A partir d'ici je n'aurai plus de notion du temps exacte.

On part se caler dans le camion de ses potes juste en face pour laisser sa copine dormir. Mon pote se sentira vite monter avec le 1/2 taz qu'il a pris. Il se sent plus éveillé. Ses potes commencent à plus parler. Ils mettent de la techno indus sur une enceinte, pas trop fort, juste en fond. C'est hyper plaisant on est posés sur des matelas confortables dans le camion juste avec une lumière tamisée et un peu le bruit de la nature dehors.

On re-trace tous de la . Ils me disent d'augmenter un peu les doses à chaque fois (attention, à éviter absolument si vous voulez rester actif, faites des pointes, leur conseil était loin d'être bon, surtout pour une première fois).

Je me sens plus actif avec les 2 premières traces, étalées sur 2h je dirais. Je ne m'attendais pas du tout à ça, je m'attendais plutôt à avoir envie de dormir avec la . Mon pote va d'ailleurs sombrer, lui (je ne sais pas comment, surtout avec du L et un taz dans le ventre). On en rigole avec ses potes.
On parle beaucoup, c'est très convivial en fait, je découvre complètement cet effet que je n'attendais pas du tout.

À un moment, j'enchaine un peu les traces, je dois bien arriver à la 6eme, tout en ayant augmenté les doses à chaque fois. Je commence à avoir du mal à aspirer, mon nez étant complètement bouché entre la et la morve. Et à un moment, je me lève et voit littéralement le camion se distordre, comme s'il tombait devant moi, et devenait profond comme un tunnel. J'ai alors envie de m'allonger. Les deux gars qui étaient encore éveillés se parlent entre eux, ça me laisse un peu profiter du produit solo.

Je m'allonge donc en face d'eux, et ferme les yeux. Je ressens alors pour la première fois une nouvelle sensation: celle de se faire emporter par la musique. Littéralement. J'ai l'impression que mon corps se déplace au rythme de l'indus qui passe dans l'enceinte. Ce n'est pas saccadé comme un kick. C'est doux. Comme si on m'avait déposé sur un tapis volant, le plus doux tapis qu'il puisse exister, et qu'on le tirait. En arrière. A gauche. A droite. Vers le bas. Vers le haut. C'est...magique. je me sens si apaisé. La musique est si belle. Si ennivrante. Quel bonheur.

Puis de subtiles hallucinations visuelles apparaissent. J'étais jusque là dans le noir complet mais des formes se dessinent alors que je suis transporté. Des motifs. Des reliefs. À un moment je me sens redescendre. Puis ça repart d'un coup mais en plus fort. J'ai véritablement la sensation d'être dans des montagnes russes mais sans que cela ne soit appeurant du tout, c'est juste agréable et doux. Je suis réellement dans du coton. J'ai l'impression que mon corps se soulève, comme si j'etais debout mais flottant dans l'air. Puis je me déplace vers la droite, un peu vers le haut, et cela se transforme presque en un looping latéral, plutôt penché. Ce looping est si long. J'ai l'impression que je vais m'en faire ejecter mais je garde le contrôle. J'ai réellement l'impression que ce looping fait la taille de l'univers.

Le visage de la copine de mon pote apparaît. Je ressens une réelle attirance pour elle d'un coup, vraiment forte. Je fais alors le lien: sa relation avec son copain, qui est aussi mon pote, semble très fusionnelle. Je comprends donc que ce n'est pas elle que je veux, mais une relation fusionnelle comme celle qu'elle a avec lui. Il faut que je me trouve cette personne avec qui je pourrai avoir une relation semblable.

Le looping se termine doucement et mon corps semble retrouver sa place: allongé dans le camion. Je me redresse et dis que "c'est trop puissant la !!" "Waouh" "je m'attendais pas à ça du tout" "c'est ouf". Bref les paroles typiques d'un mec desinhibé qui vient de vivre un k-hole.

Je re-trace.
Je change la musique (pour le set d'ANNA sur la chaine de Cercle sur youtube si ça intéresse). Techno relativement psychédélique, sombre et posée.

Je me ré-allonge et repars en k-hole. Beaucoup moins de souvenirs de celui-ci. Au début je me sens comme aspiré dans un tunnel cotonneux et tombe 3m sous terre dans ce tunnel, comme s'il existait réellement. Je prends un peu peur mais arrive vite à me raisonner en me rapelant que rien ne peut m'arriver, à part éventuellement me vomir dessus mais les gars sauront réagir si c'est le cas. De toutes manières je sens que je peux encore bouger un peu mes membres, comme durant le premier hole.

Je suis embarqué dans les méandres de l'univers. C'est sombre mais c'est magnifique. Je suis alors téléporté à mon travail. C'est très réaliste, excepté le fait que la plupart des personnes présentes ont un visage très sombre, difficile à reconnaître. Je reconnais cependant mes deux patrons par leur style vestimentaire. Je suis à ce moment là persuadé qu'ils sont liés à moi, qu'eux aussi prennent de la ketamine et peuvent accéder à cette dimension en prenant eux aussi de la de leur côté (lol).

Je me re-teleporte, toujours dans du coton, avec les mêmes sensations de montagnes russes.

J'atteris sur une petite rivière qui se courbe. Je suis dans un lit flottant sur la rivière. Sur ma gauche et ma droite, des entités noires, sombres me regardent, passer lentement sur ce ruisseau. J'entends même l'eau couler, je sens également une odeur propre à cet endroit se dégager. Je suis stupéfait de la qualité des hallucinations. Je ne m'attendais absolument pas à cela.

Je rouvre alors doucement les yeux et mets bien 3 minutes à comprendre que je ne suis pas sur un ruisseau, les hallucinations du hole se mélangeant à la réalité. Je regarde ensuite mes mains et découvre mes doigts très fins, presque aliens. Je suis complètement anesthésié. Je me sens très étrange.

Je coupe la musique et m'endort, en me disant que j'avais encore découvert un produit qui allait me poser bien des problèmes d'addiction.

Aujourd'hui, 2 ans après, j'ai repris peut être 10-15 fois de la ketamine, le plus souvent seul dans ma chambre pour atteindre le k-hole. Des moments magiques. Parfois en soirée, juste des micro-pointes au long de la nuit, ça me tient bien en forme et me rend très convivial, chaleureux, euphorique.

Cette substance me trotte parfois dans la tête, clairement pas excessivement mais l'envie de retourner dans la dimension qu'est le k-hole est clairement là. J'aime trop ça. Ça m'a aussi un peu fait saigner du nez les 2-3 dernières fois, d'où la longue pause que je me force à faire. J'ai aussi le besoin incessant d'aller pisser dès que je bois une bière ou un verre d'eau. Attention aux méfaits sur les reins, la c'est très bon mais c'est toxique.

Prenez soin de vous

Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile)

Hors ligne

 

avatar
Anonyme Y
Banni
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Aug 2020
248 messages
Merci pour ce TR intéressant !

Juste une truc pour t'éclairer, tu as dis " une impression de sérénité, de calme autour de moi. Comme si la nature était devenue plus silencieuse"

Ca c'est l'interprétation que tu as eu, et il y a une explication à ça en fait, la nature autour de toi n'as pas changé, la réalité restait la même, c'est ton mental qui s'est apaisé et donc tu as ressenti une plus grande connexion au moment présent.

Si tu fais l'expérience de méditer 15 a 30 minutes par jour plusieurs semaines, tu pourras ressentir ça sans drogues et tu verras de quoi je parle, il y a une infinité de niveau de conscience, on pense qu'il n'y a pas de limite et après plusieurs semaines de méditation tu n'iras pas très loin mais tu auras quand même des bienfaits et expériences j'en suis sûr.
Sauf si t'es chanceux comme moi, au bout de 3 mois j'ai eu ma première expérience "mystique" qui m'est tombé dessus. Je méditais comme d'ab seulement 10-20 minutes dans mon lit avant de dormir et je suis parti genre 2 secondes littéralement mon cerveau ne pensait plus, je n'étais plus, je n'existai plus et j'étais immergé dans une force infiniment puissante et forte, dur à d'écrire avec des mots.
Juste après mes pensées sont revenues en mode "oh mon dieu qu'est-ce-qui se passe" et je suis revenu à mon état de conscience +- normal de la vie de tous les jours.

C'était la plus belle expérience de ma vie et la plus puissante, aucune drogue ne peut égaler ce que j'ai ressenti ce soir la sur cette courte durée.
A part peut-être l'ayahuasca mais j'ai peur de prendre ça, l'égo-death me fait très peur

J'ai eu d'autres expériences très fortes depuis que je médite mais bon je vais pas m'étaler la dessus.
Reputation de ce post
 
Merci de ton retour - Morty

"Une croyance peut certes vous réconforter. Par contre, seule l'expérience peut vous libérer." - Eckhart Tolle

Hors ligne

 

Mortythetraveler homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 08 Nov 2019
86 messages

Anonyme Y a écrit

Merci pour ce TR intéressant !

Juste une truc pour t'éclairer, tu as dis " une impression de sérénité, de calme autour de moi. Comme si la nature était devenue plus silencieuse"

Ca c'est l'interprétation que tu as eu, et il y a une explication à ça en fait, la nature autour de toi n'as pas changé, la réalité restait la même, c'est ton mental qui s'est apaisé et donc tu as ressenti une plus grande connexion au moment présent.

Si tu fais l'expérience de méditer 15 a 30 minutes par jour plusieurs semaines, tu pourras ressentir ça sans drogues et tu verras de quoi je parle, il y a une infinité de niveau de conscience, on pense qu'il n'y a pas de limite et après plusieurs semaines de méditation tu n'iras pas très loin mais tu auras quand même des bienfaits et expériences j'en suis sûr.
Sauf si t'es chanceux comme moi, au bout de 3 mois j'ai eu ma première expérience "mystique" qui m'est tombé dessus. Je méditais comme d'ab seulement 10-20 minutes dans mon lit avant de dormir et je suis parti genre 2 secondes littéralement mon cerveau ne pensait plus, je n'étais plus, je n'existai plus et j'étais immergé dans une force infiniment puissante et forte, dur à d'écrire avec des mots.
Juste après mes pensées sont revenues en mode "oh mon dieu qu'est-ce-qui se passe" et je suis revenu à mon état de conscience +- normal de la vie de tous les jours.

C'était la plus belle expérience de ma vie et la plus puissante, aucune drogue ne peut égaler ce que j'ai ressenti ce soir la sur cette courte durée.
A part peut-être l'ayahuasca mais j'ai peur de prendre ça, l'égo-death me fait très peur

J'ai eu d'autres expériences très fortes depuis que je médite mais bon je vais pas m'étaler la dessus.

Oui bien évidemment j'entendais par là que j'avais cette impression que la nature était plus calme et que le temps était ralentis car j'étais moi-même plus calme, et avais cette impression d'être un peu au ralentis. Ça m'arrive souvent avec différents produits.

J'ai commencé à méditer durant le confinement et même après 4-5 méditations très courtes (j'ai du mal à faire plus de 15 minutes) j'en vois déjà les bénéfices. J'ai aussi cette sensation de ralentissement du monde autour de moi, même si cette sensation reste plus discrète que lors de prise de psychédéliques ou de ketamine. La MDMA peut aussi donner cette sensation, même si souvent elle donne l'impression que la musique s'accélère, elle peut donner un effet ralentis parfois.

Je conseille également la méditation, les possibilités ont l'air assez folles avec ça. J'ai de plus en plus l'impression de me détacher de moi lors de mes sessions également, il faudrait que je pratique plus et plus longtemps !


Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - Première fois kétamine k-hole
par LeNovicePsyco, dernier post 20 juillet 2023 par LeNovicePsyco
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - Ma première fois à la ketamine très intense ! ( k-hole )
par LeNovicePsyco, dernier post 10 juin 2024 par LeNovicePsyco
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - TR première expérience Ké
par bongobang14h20, dernier post 03 janvier 2019 par Xtaboy
  4
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Kétamine, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums