Kratom overdose et combinaison stimulants / PsychoACTIF

Kratom overdose et combinaison stimulants

Publié par ,
485 vues, 5 réponses
Dégun 
notre drapeau rouge est noir
000
Inscrit le 03 May 2018
452 messages
Salut,

J ai lu le wiki sur le kratom et j ai quelques questions:

- On ne parle d overdose mais uniquement si combiné avec du tramadol si j ai bien compris.
J ai pas vraiment d expertises des opiacés, je prends du kratom et de la codéine mais que le week-end. Depuis plusieurs années.

Je comprends pas pourquoi si c'est un opiacé il n'y aurait pas de risque d overdose? Excusez ma naïveté ou je suis à côté de la plaque.

- j ai pas compris le problème avec la combinaison avec des stimulants:

" Les stimulants augmentent le rythme respiratoire, ce qui permet une dose d'opiacés plus élevée que celle qui serait utilisée autrement. Si le stimulant disparaît en premier, l'opiacé peut vaincre le patient et provoquer un arrêt respiratoire"

C'est quoi le rapport avec l augmentation du rythme respiratoire?

Si y a pas (d après ce que j ai compris) de risque d overdose (surdose donc)?

Merci

Dernière modification par Dégun (21 mai 2022 à  22:32)


Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite.

Hors ligne

 

g-rusalem 
Nouveau Psycho
3500
Inscrit le 12 Feb 2022
72 messages
Blogs

Les molécules opiacées dans le kratom sont des agonistes partiels des récepteurs opiacés mu et delta. Ça veut dire que même avec une très forte concentration de ces molécules, elles n'ont pas la capacité d'activer les récepteurs en question à 100%. En plus, le fait que les substances actives soit dans un matériel végétal fait qu'il est virtuellement physiquement impossible d'en ingérer une quantité suffisante pour se mettre en danger et se tuer. Tu vas gerber tes tripes bien avant.



/forum/uploads/images/1653/1.jpg

Sur ce graphique, tu as en axe x la concentration en molécule qui augmente, et sur l'axe y l'activation du récepteur en question. Pour un agoniste total (full agonist), comme la morphine ou l'héroine, à forte concentration, le récepteur est activé à 100%. La mytragynine du kratom (si je me rappelle bien du nom), ou la buprénorphine par exemple sont des agonistes partiels (partial agonist), dont même avec une énorme dose, les récepteurs ne sont jamais activés à 100%.

Un antagoniste comme la naloxone, si son affinité est supérieure aux agonistes partiels ou aux agonistes totaux en présence, va les bloquer (imagine mettre un bout de chewing-gum dans une serrure, tu ne peux plus ouvrir la porte en question avec une clef normale).

Un récepteur, même sans présence d'agoniste ou d'agoniste partiel, aura tendance à s'activer un petit peu, c'est ce qu'on appelle l'activité basale. Un agoniste inverse à lui la capacité de totalement stabiliser la forme inactive du récepteur et donc à bloquer même cette activité naturelle du récepteur.

Pour la codéine, le fait qu'il soit difficile de faire une overdose vient du fait que c'est une pro-drug de la morphine. La codéine ne fait aucun effet en soi, elle ne se lie pas aux récepteurs opiacés mu. C'est lorsqu'elle est métabolisée en morphine qu'elle a une action. Le facteur limitant ici, c'est la vitesse de conversion de l'enzyme qui transforme la codéine en morphine. Elle sature assez vite suivant la dose, ce qui rend improbable une OD avec ce composé par voie orale.

C'était la minute pharmacologie, vous pouvez maintenant reprendre une activité normale et allez jouer avec vos agonistes préférés.

Dernière modification par g-rusalem (22 mai 2022 à  00:08)

Reputation de ce post
 
Quali. Et le graph très parlant ! MG ~
 
Bien expliqué, est très précis ! - Johan

Blog sur les neurosciences et la pharmacologie : https://www.psychoactif.org/blogs/g-rusalem_169989/

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Greece
130
Inscrit le 20 Oct 2019
135 messages
Dis-toi que dans le peu d’overdoses imputées au kratom, les mecs devaient avoir bien d’autres molécules que du Tramadol dans le sang. Ou alors, le kratom était vraiment pourrave et coupé à je sais pas quoi.

Concernant ton histoire de stimulants, c’est la bonne vieille histoire du speedball :

La cocaïne (ou n’importe quel autre stimulant de même puissance) augmente le rythme cardiaque, mais ses effets disparaissent plus rapidement que ceux de l’héroïne, qui à son tour ralentit le cœur.

Un pote est décédé dans ces circonstances. Il a consommé à outrance de l’héro blanche trop pure sans la sentir, car il tapait en parallèle de la cocaïne. Une fois l’effet de la cocaïne estompé, la came a pris le relais pour engendrer une overdose à retardement.

Il est tard, je sais pas si je suis clair, mais j’espère que tu captes ce que je baragouine.

Mais avec le kratom, comme très bien expliqué par g-rusalem, tu serais déjà sur tes chiottes en train de gerber ta race. Et gerber son kratom, crois-moi, c’est pas mortel, mais c’est loin d’être un kif.

Juste un conseil : je te dissuade le mélange avec beaucoup d’alcool, surtout les alcools forts. Sur moi, ce combo me rendait tout chelou.

Perso, j’ai pris du kratom quotidiennement durant près de deux ans afin de me sevrer graduellement de la came et d’autres opioïdes sans repasser par la case méthadone. La méthadone, c’est bon, je lui avais déjà donné dix ans de ma vie.

Et tu sais quoi, ça a fonctionné à merveille. Ne jamais dire jamais, mais depuis, j’en ai fini avec les opiacés.

Bref, je dois beaucoup à cette plante. Et hormis la dépendance et le sevrage (qui est loin d’être une partie de plaisir, bien plus hard que la codéine de par ses multiples alcaloïdes qu’il contient), j’ai jamais eu de problèmes de santé, ni au foie ni ailleurs. 

Si tu connais la qualité de ton kratom et que tu n’en prends vraiment que le week-end en quantité raisonnable, je pense que tu ne risques pas grand-chose.

Mais bon, je suis ni docteur ni botaniste, c’est juste mon expérience.

Eh ben putain, il était temps que j’arrive, on commençait grave à se faire chier !

Hors ligne

 

Dégun 
notre drapeau rouge est noir
000
Inscrit le 03 May 2018
452 messages
Salut,

Ok merci pour vos réponses je comprends mieux ;-)

@ Zenon: je prend du kratom depuis 4 ans, les soirs de week-end. 2g suffisent à me defoncer.
Pour la qualité j'en sais rien je prend toujours au même endroit.
La codéine c'est plus rare, je préfère le kratom. La codéine ça me fait un peu peur.

Par contre j ai l impression de moins sentir la coke avec le kratom. (Donc oui combo kratom coke et alcool pour bibi le week-end)

J ai jamais eu de problèmes pour l instant en mélangeant tout ça.
Bon, je prends pas une grosse quantité de kratom et de coke à chaque session, par contre l alcool...

J essaie de rester à la bière ou vin, j ai moins mal le lendemain qu à l alcool fort.

Pareil, avec l alcool j ai remarqué que ça retourne encore plus que l un sans l autre.
Le lendemain j hallucine un peu sur ce que j ai fait ou dit, alors que sur le moment je suis bien conscient et je sais que je m en rappellerai...

Mais bon, j aime bien quand même le combo...

boulet

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Bonjour, je joins un article qui me semble bien documenté. Comme il est en anglais je fais une traduction google. Amicalement

https://kratom.org/guides/overdose/

Peut-on faire une overdose de Kratom ?

Toute herbe ou substance qui provoque de forts effets pharmacologiques peut potentiellement causer un certain degré de dépendance ou de mal.

Bien que rare, il est possible de faire une overdose en prenant trop de kratom.

La grande majorité des cas de surdosage de kratom impliquent des vomissements, de la léthargie et des étourdissements. Il est rare qu'une surdose de kratom entraîne la mort à moins qu'il ne soit pris avec d'autres médicaments (en particulier des analgésiques opiacés ou de l'alcool).

Ici, nous explorerons les signes et les symptômes d'une surdose de kratom, la quantité de kratom nécessaire pour atteindre des niveaux toxiques et pourquoi le mélange de kratom avec d'autres drogues est si dangereux.


Peut-on faire une overdose de Kratom ?

Oui, il est possible de faire une overdose de kratom si vous en prenez trop.

Le CDC déclare qu'en une seule période de 18 mois, 91 personnes peuvent être décédées, le kratom étant un facteur contributif . Cependant, il est important de noter que d'autres substances étaient également impliquées dans la majorité de ces cas. Qu'est-ce que cela signifie?

Le problème avec ce rapport est que le kratom n'était pas la principale cause de la plupart de ces décès. Le kratom a été trouvé dans le système au moment de la mort - mais cela ne signifie pas que c'était la raison de leur mort.

Beaucoup de ces décès étaient dus à d'autres interactions médicamenteuses ; le kratom a été combiné avec quelque chose alors qu'il n'aurait pas dû l'être, comme des quantités excessives d' alcool , des analgésiques sur ordonnance (comme la morphine ou l'oxycodone ) ou des drogues illicites comme l' héroïne ou fentanyl .

Bien qu'il ait été souligné que le kratom était impliqué dans 91 décès, ils ont également admis que le kratom était impliqué dans moins de 1 % des plus de 27 000 surdoses mortelles documentées. Cela indique que le kratom peut être moins risqué à utiliser que d'autres substances, telles que les opiacés conventionnels sur ordonnance.

C'est peut-être aussi la raison pour laquelle tant de personnes se sont tournées vers le kratom pour se détacher de leur dépendance aux opioïdes , les aidant tout au long de leur processus de sevrage et éventuellement les aidant à arrêter la substance.

Il est donc clair que le kratom pourrait être un facteur contributif dans les cas où un individu a fait une surdose, car de nombreuses autres choses auraient également pu être des facteurs contributifs. Bien que cela puisse-t-il vraiment être le facteur principal? Comparons le kratom à quelque chose qui est devenu une véritable crise dans le monde aujourd'hui, les opiacés.
Pourquoi le kratom n'est pas comme les opiacés traditionnels

Les chiffres que le CDC rapporte sur le kratom sont remarquablement bas par rapport aux opioïdes. En 2019, environ 49 860 décès par surdose ont été causés par divers opioïdes. En 2020, les chiffres ont atteint un niveau record de 93 331 décès par surdose causés par les opioïdes.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, le nombre de décès liés au kratom n'était que de 91 personnes sur une période de 18 mois. De plus, vous devez garder à l'esprit que le kratom était considéré comme un "facteur contributif", et non comme la cause du décès dans la majorité de ces cas.

Bien que certains des effets du kratom puissent sembler physiquement similaires à ceux des opioïdes, le kratom n'interagit pas avec les récepteurs mu-opioïdes de la même manière que les opiacés.

Une étude menée sur des rongeurs a révélé que la mitragynine semblait développer des tolérances aux analgésiques beaucoup plus lentement que la morphine [ 1 ]. L'étude a également montré une dépendance physique limitée, une constipation et une dépression respiratoire.

Ces preuves suggèrent que la mitragynine , l'un des principaux alcaloïdes présents dans le kratom, pourrait ouvrir la voie à de nouveaux analgésiques potentiels à l'avenir.

Quelle est la dose de Kratom ?

Tant que vous utilisez du kratom dans la plage de doses recommandée de 1 à 12 grammes de poudre de feuilles séchées, il est peu probable que vous ressentiez des symptômes graves.

Cela dit, si vous êtes une personne plus petite ou plus sensible au kratom, vous aurez peut-être besoin d'une dose encore plus faible pour éviter de ressentir des effets secondaires.

Tout le monde réagit différemment au kratom, alors écoutez votre corps. Ne laissez personne vous pousser à prendre plus que ce dont vous pensez avoir besoin.

Utiliser le kratom de manière responsable signifie en prendre autant que nécessaire sans en faire trop. Il n'y a aucune raison de prendre d'énormes quantités de kratom.

Directives générales de dosage du kratom :

    Dose pour le boost d'énergie et la stimulation - 1-3 grammes
    Dose pour augmenter la stimulation - 3-5 grammes
    Dose pour le soulagement de la douleur et une légère euphorie — 4-6 grammes
    Dose pour les effets sédatifs et euphoriques - 6-8 grammes

Des doses supérieures à 8 grammes peuvent être incroyablement écrasantes pour les nouveaux utilisateurs. Les débutants devraient toujours commencer avec des doses plus faibles, entre 1 et 3 grammes. Vous pouvez voir comment cela vous affecte et juger à partir de là de la quantité que vous souhaitez ajouter à votre prochaine dose, le cas échéant.

Les utilisateurs plus expérimentés prennent généralement des doses comprises entre 4 et 12 grammes en une seule séance, selon les souches et les effets souhaités.
Le Kratom est-il sûr ?

Le kratom est sûr tant que vous l'utilisez de manière responsable et que vous faites votre part pour obtenir votre kratom d'une source fiable et digne de confiance.

Utiliser le kratom de manière responsable signifie suivre les directives générales de dosage, ne pas exagérer les doses et ne pas utiliser le kratom en permanence . Consommer trop de kratom ou en prendre de fortes doses tous les jours peut potentiellement conduire à une dépendance.

Quels sont donc les risques réels pour la santé associés à l'utilisation du kratom ? Allons droit au but.
Effets à long terme de l'utilisation de Kratom

Il convient de noter que l'utilisation à long terme du kratom peut produire des effets physiques et psychologiques similaires à ceux des symptômes de sevrage associés à l'arrêt du kratom [ 3 ].

Certains des symptômes associés au sevrage du kratom incluent :

    Nez qui coule
    Douleurs musculaires
    Douleurs articulaires ou osseuses
    Frousse
    Irritabilité
    Les sautes d'humeur

Il existe également des preuves que l' utilisation à long terme et à forte dose de kratom peut endommager le foie [ 4 ].

La liste des avantages que le kratom a à offrir est bien plus longue que les inconvénients ; prenez les utilisations les plus courantes et les plus appréciées du kratom.
Quels sont les avantages du Kratom ?

L'utilisation occasionnelle de kratom n'est pas préoccupante, car l'herbe est utilisée en médecine depuis des siècles.

Kratom peut être en mesure d'aider avec une variété de problèmes différents en fonction de la dose, de la sélection de la variété et des facteurs individuels.

Les utilisations les plus courantes du kratom incluent :

    Augmentation de l'énergie
    Concentration et concentration accrues
    Diminution des niveaux de stress
    Ambiance améliorée
    Effets analgésiques (Antalgique)
    Effets relaxants (Anxiolytique)
    Effets sédatifs (Sédatif)

Pourquoi la sélection des variétés de kratom est importante

La variété de kratom que vous choisissez joue un rôle à la fois dans les propriétés bénéfiques et les effets secondaires potentiels auxquels vous devez vous attendre.

Certaines souches sont considérées comme bien meilleures pour les débutants, tandis que d'autres sont recommandées pour les utilisateurs plus expérimentés en raison de leur puissance et de leur force élevées.

    Le kratom à veine blanche est connu pour être très stimulant et augmente la concentration et la concentration.
    Les souches de veines rouges sont meilleures pour détendre un individu et lui procurer un certain degré de soulagement de la douleur en raison du facteur de sédation.
    Les souches de veines vertes sont à mi-chemin entre le rouge et le blanc, offrant une certaine détente et calme ainsi qu'une augmentation des niveaux d'énergie et de la motivation.

Conclusion : le kratom peut-il provoquer une surdose ?

Une surdose de kratom est possible, oui. Cependant, ce n'est pas un phénomène courant et est rarement mortel.

Peu de gens ont fait une overdose de kratom seul sans une autre substance ou un certain type de problème de santé sous-jacent en jeu.

Une surdose de kratom n'est généralement pas un problème, sauf si vous prenez des doses extrêmement importantes (non recommandées) ou si vous mélangez du kratom avec d'autres analgésiques, de l'alcool ou des médicaments sur ordonnance.


Moins de dépendance physique et de dépression respiratoire marquent une différence majeure entre le kratom et les opiacés traditionnels. Les opioïdes sont couramment prescrits aux personnes souffrant de douleur chronique, aiguë et terminale. Cependant, l'abus de ces médicaments est incroyablement courant et présente un risque de surdosage pour ces patients [ 2 ].

La dépendance physique et la dépression respiratoire sont des effets secondaires très courants de la consommation d'opiacés traditionnels. La dépression respiratoire est l'une des principales causes de décès par surdose d'opioïdes.
Que se passe-t-il si je prends trop de Kratom ?

Maintenant que nous savons qu'une surdose mortelle de kratom est possible (mais rare), passons en revue certains des symptômes que vous pourriez ressentir si vous preniez une dose trop élevée.

L'une des principales raisons pour lesquelles les décès liés à une surdose de kratom sont si rares est l'effet autolimitatif du kratom. Si vous prenez trop de kratom, vous vous sentez nauséeux. Si vous continuez à prendre plus de kratom au-delà de ce point, vous commencerez à vomir, ce qui éjectera efficacement le kratom non absorbé de l'intestin.

À ce moment-là, vous allez vous sentir horrible. Vous serez étourdi, nauséeux, fatigué et vous pourriez avoir une diarrhée sévère en plus. Il est très peu probable que quelqu'un veuille continuer à boire du kratom au-delà de ce point.

À l'inverse, les opiacés sur ordonnance sont extrêmement faciles à surdoser car tout ce dont vous avez besoin pour atteindre ce point est de quelques milligrammes ou pilules supplémentaires. Au moment où votre corps se rend compte que vous en avez pris trop, il est trop tard.

Signes que vous avez bu trop de kratom :

    Nausées Vomissements
    Vertiges, surtout en position debout
    Somnolence et fatigue extrême
    Hallucinations ou délires
    Respiration ralentie ou difficile
    Agitation ou irritabilité
    Hypertension artérielle
    Bouche sèche

Si vous commencez à vomir violemment, si vous vous évanouissez ou si vous vous évanouissez, ou si vous commencez à avoir des hallucinations, il est temps d'aller à l'hôpital. Si vous êtes seul, composez immédiatement le 911.

Si vous présentez des signes de surdosage mais que vous ne présentez pas les signes graves énumérés ci-dessus, la meilleure chose à faire est d'abord d'arrêter de prendre du kratom, de boire beaucoup d'eau, de manger des aliments nutritifs (pas de collations ni de bonbons) et de trouver un endroit tranquille pour se reposer et se dégriser.

C'est toujours une bonne idée d'avoir quelqu'un dans les parages qui est dans un état d'esprit sobre lors de l'utilisation du kratom, surtout à des doses plus élevées. Ne prenez jamais de kratom à fortes doses si vous allez être seul.


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Pour la combinaison avec les stimulants je plussoie ce qui a été dit (risque du speedball).
Notamment , comme le dit l'article, le début d'intoxication au Kratom fait vomir et donc s'oppose à l'aggravation de l'OD. Mais avec des stimulants cela peut masquer certains symptomes et permettre de prendre plus de produit. Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ


Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 6jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Légalité - Kratom sur vol États-Unis - France?
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Vaporiser - DMT Et Expérience De Mort Imminente
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Aucun effet - Premiere fois truffe hallucinogene (Valhalla)
Il y a moins d'1mnCommentaire de Régular Psyché dans [Psilocybe - Champigno...]
(1 réponse)
 Forum 
Effets secondaires - Coke et machoire qui se crispe
Il y a 1hCommentaire de akita dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Effets secondaires
Il y a 2hCommentaire de Régular Psyché dans [Benzodiazépines...]
(1 réponse)
 Forum 
Interaction & Mélange - Abilify/tramadol font-ils mauvais ménage ?
Il y a 6hCommentaire de Baudrillard dans [Tramadol...]
(6 réponses)
 Forum 
Règles - Supprimer mon compte
Il y a 6hCommentaire de hugmesatan dans [Utilisation du site P...]
(3 réponses)
 Forum 
Première fois en festival (cherche conseil)
Il y a 7hCommentaire de kokie301 dans [Research Chemicals (R...]
(1 réponse)
 Forum 
Clorazépate - Beaucoup (trop ?) de Tranxène
Il y a 7h
1
Commentaire de Anagram dans [Benzodiazépines...]
(7 réponses)
 Forum 
Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
Il y a 8h
40
Commentaire de Serrah dans [Anonymat et sécurité...]
(1471 réponses)
 Blog 
Je suis tellement mal...
Il y a 1h
4
Commentaire de xxxzzzaaa dans le blog de GordReno.C17
(11 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 7h
36
Commentaire de Agartha dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(106 commentaires)
 Blog 
Mon angoisse du moment : weed + visite médicale, je peux tout perdre
Il y a 16hCommentaire de cependant dans le blog de Todash
(7 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 03:12
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Hyper instructif sur les taz et MDMA dans [forum] Taz, md.. quelques questions
(Il y a 2h)
je pussoi pour les decharge sur le gaba on est bcp (le doc) dans [forum] Beaucoup (trop ?) de Tranxène
(Il y a 9h)
Complet d'accord sur "coke mais pas les sous" et sur l'ensemble l'ami - Serrah dans [forum] NEP - Un stimulant prometteur, warning cardiotoxicité
(Il y a 9h)
Merci de ton message c’est chic. Ocram dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 11h)
J’allais répondre mais tu l’a fait bien mieux que ce que j’aurai fait.Ocram dans [forum] Cocaéthylène
(Il y a 11h)

Pied de page des forums