Psilocybine + Pilule contraceptive / PsychoACTIF

Psilocybine + Pilule contraceptive

Publié par ,
319 vues, 7 réponses
Faraji 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 May 2019
83 messages
Bonjour,

Savez-vous s’il existe des interactions entre la psilocybine et la pilule contraceptive combinée (œstrogènes + progestérone)?

Car cela faisait 3 ans que j’avais arrêté de prendre des hormones synthétiques, et mon arrêt avait précédé mes premières expériences psychédéliques (rien de voulu ou calculé là-dedans, en tout cas pas consciemment).

Sauf que j’ai finalement repris la pilule depuis 4 mois, et vu que des recherches assez récentes mettent en évidence le fait que les femmes sous hormones combinées auraient l’hypothalamus d’une taille significativement plus petite que celles qui n’en prennent pas, et que cela jouerait un rôle dans la production cellulaires et neuronales (pas d’atteintes relevées dans les facultés cognitives, mnésiques, mais plutôt dans la régulation des humeurs, de l’appétit).
Sachant que cette semaine je compte faire un trip aux truffes, et que ce sera la première fois pour moi en étant sous hormones synthétiques.

Bref, donc avez-vous connaissance d’un effet de la pilule combinée sur l’action de la psilocybine, et inversement svp?

Merci

Dernière modification par Faraji (08 août 2022 à  13:50)


Le soleil est rare Et le bonheur aussi
Mais tout bouge Au bras de Melody
Les murs d’enceinte Du labyrinthe
S’entrouvent sur L’infini

Hors ligne

 

g-rusalem 
Psycho junior
6622
Inscrit le 12 Feb 2022
318 messages
Blogs

Déjà au niveau interaction physique dangereuse, il n'y en a pas, en tout cas pas à ma connaissance. Mais effectivement, tes taux hormonaux personnels (sans parler d'une substitution hormonale) vont nécessairement tinter l'expérience. Par exemple, je ne m'aventurerai pas à prendre des psychédéliques pendant mes règles. M'enfin, j'en ai peu puisque je suis un homme, mais tout déséquilibre hormonal jouera forcément dans le ressenti de l'expérience. Il faut se rendre compte que notre ressenti global est sous tenu par une valse extrêmement complète de neurostéroïdes. Maintenant que j'ai dit ça, prévoir l'effet de ta pilule ? Si ça peut être significatif ou non sur ton expérience subjective de ton trip par rapport à sans pilule ? Aucune putain d'idée...


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie : https://www.psychoactif.org/blogs/g-rusalem_16998/

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
800
Inscrit le 03 Feb 2014
965 messages
Pareil je n'ai jamais pris la pilule donc je peux pas vraiment t'aider mais le sujet a déjà été un peu étudié et abordé dans quelques articles en anglais si ça t'intéresse :

Here are a few examples from the literature showing the intriguing interactions between female hormones and the serotonin 5-HT2A receptor.

    Research has shown that estrogen increases the density of 5-HT2A binding sites in the brain, particularly in the anterior frontal, cingulate, and primary olfactory cortex, and the nucleus accumbens, areas of the brain are responsible for controlling mood, mental state, emotion, cognition, and behavior. These observations explain why drugs that block 5-HT2A receptors (e.g., fluoxetine) and estrogen therapy can be effective for treating the symptoms of premenstrual syndrome. Intriguingly, this relationship between estrogen levels and 5-HT2A binding sites may also give clues to the gender differences seen in schizophrenia and depression, i.e., women are diagnosed with these conditions more often than men.
    In a 2000 study, researchers found that estradiol (one of the three types of estrogen in women) combined with progesterone increased the binding potential of 5-HT2A receptors in the cerebral cortex of post-menopausal women.
    Research indicates that that disruption of estrogen levels during menopause may lead to dysregulation of the BDNF-5-HT2A signaling pathway in the brain and causes weakened synaptic plasticity. The authors say that these changes predispose the brain to be susceptible to depression.
    A 2005 review article in BMC Women’s Health integrated information from studies in endocrinology, molecular biology, neuroscience, and epidemiology. Their findings indicated that serotonin might mediate the effects of estrogen. The authors stated, “We hypothesize that some of the physiological effects attributed to estrogen may be a consequence of estrogen-related changes in serotonin efficacy and receptor distribution.”
    In rats, estradiol, in combination with a low dose of progesterone, increased 5-HT2A receptor mRNA gene expression in the CA2 region circuitry of the ventral hippocampus by 43% 7 (the hippocampus in the brain is important for short-term, long-term, and spatial memory). Estrogen combined with a higher dose of progesterone increased the expression of the gene by 84% in the CA1 region. Interestingly, mRNA expression in the frontal cortex was not affected by the hormones.

https://psychedelicreview.com/female-ho … chedelics/

Après j'imagine que s'il y avait des interactions significatives il y aurait un peu plus de discutions à ce sujet sur les forum spécialisés mais c'est peut être l’occasion d'avoir quelques témoignages féminin sur le sujet drogue-peace

Dernière modification par Cobe (08 août 2022 à  18:15)

Reputation de ce post
 
Génial merci du partage, g-rusalem
 
Thanks!

Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.

Hors ligne

 

g-rusalem 
Psycho junior
6622
Inscrit le 12 Feb 2022
318 messages
Blogs

Merci pour cette étude Cobe. Si je peux réagir sur ce qu'elle avance, de ce que j'en sais, le récepteur 5HT2A est considéré comme responsable de la majeure partie des effets des psychédéliques et de la neuroplasticité induite par ceux-ci. Si un taux d'œstrogène élevé provoque une augmentation de la densité des récepteurs au 5HT2A, alors avoir un fort taux d'œstradiol pourrait (si je suis ce que je connais et ces données), potentialiser ou augmenter les effets des hallucinogènes.

D'ailleurs avec cet article, je crois mieux comprendre mieux l'importance capitale d'avoir un taux d'œstradiol correct autant chez la femme… que chez l'homme. Ce qu'ils entendent par protection du système nerveux des œstrogènes et de l'oestradiol, en fait, si plus d'œstrogène = plus grande transmission au niveau du 5HT2A, c'est équivalent à plus de neuroplasticité et donc une neuro protection accrue. Bon par contre en matière d'hormones, trop c'est aussi grave que pas assez. Trop d'œstradiol équivaut chez l'homme à stimulation (insomnies), anxiété et perte de libido (et ça doit être assez semblable chez la femme, j'imagine). Passionnant.

Et par extension, je crois comprendre aussi que les ADs style paroxetine exercent leur effet antidépresseur de façon super brouillonne. Ils bloquent le côté neuroplastogène de l'activation des 5HT2A (qui provoque le côté antidépresseur des psychédéliques), pour provoquer une tolérance sur les 5HT1A pré-synaptiques et in fine conduire à un effet antidépresseur, alors qu'on pourrait tout simplement utiliser des psychédéliques sans rien bloquer en permanence, mais booster ponctuellement la neuroplasticité sur ce pathway uniquement qui a l'air bien plus direct. Ce que je n'ai pas saisi, c'est pourquoi les femmes sont plus sujettes à la dépression que les hommes alors qu'elles auraient plus de sensibilité au niveau 5HT2A. Il doit y avoir d'autres facteurs en jeux qui se contrebalancent (drive dopaminergique de la testostérone ?).

Bon, je m'éloigne du concret pour ta prise de truffe prochaine, mais effectivement la question que tu soulèves est extrêmement intéressante. C'est, in a nutshell, quelles sont les différences homme/femme dans la prise de psychédélique, et par extension dans les différences au niveau de la prévalence des pathologies mentales entre les hommes et les femmes, ça va loin haha.

Dernière modification par g-rusalem (08 août 2022 à  20:08)

Reputation de ce post
 
Gracias!

Blog sur les neurosciences et la pharmacologie : https://www.psychoactif.org/blogs/g-rusalem_16998/

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
800
Inscrit le 03 Feb 2014
965 messages

g-rusalem a écrit

Et par extension, je crois comprendre aussi que les ADs style paroxetine exercent leur effet antidépresseur de façon super brouillonne [...] alors qu'on pourrait tout simplement utiliser des psychédéliques sans rien bloquer en permanence, mais booster ponctuellement la neuroplasticité sur ce pathway uniquement qui a l'air bien plus direct.

Toutafé. T'as l'air de mieux comprendre que moi la logique derrière ces molécules mais faut pas oublier qu’énormément d'études remettent en cause la réelle efficacité des antidépresseurs ISRS ( https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2582668/ ) quand elles ne les mettent pas directement en cause dans l’aggravation de la dépression ou dans des suicides, contrairement aux psychédéliques ou aux arylcyclohexylamines.

Ce que je n'ai pas saisi, c'est pourquoi les femmes sont plus sujettes à la dépression que les hommes alors qu'elles auraient plus de sensibilité au niveau 5HT2A. Il doit y avoir d'autres facteurs en jeux qui se contrebalancent (drive dopaminergique de la testostérone ?).

J'imagine qu'il y a plein d'explications possibles mais la première qui me vient à l'esprit est d'ordre sociétal : les femmes sont peut être plus à même de consulter ou de demander de l'aide que les hommes, elles sont donc plus nombreuses à se faire diagnostiquer.
Quand on sait que les 3/4 des personnes qui se suicident sont des hommes alors que la grosse majorité des tentatives de suicide sont faites pas des femmes ça va aussi un peu de ce sens.


Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.

Hors ligne

 

Faraji 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 May 2019
83 messages
Merci Cobe pour l’article et merci g-rusalem de partager ta compréhension de l’article (mauvaise en anglais comme je suis ça m’aide bien ^^)

Le soleil est rare Et le bonheur aussi
Mais tout bouge Au bras de Melody
Les murs d’enceinte Du labyrinthe
S’entrouvent sur L’infini

Hors ligne

 

Faraji 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 May 2019
83 messages

Ce que je n'ai pas saisi, c'est pourquoi les femmes sont plus sujettes à la dépression que les hommes alors qu'elles auraient plus de sensibilité au niveau 5HT2A. Il doit y avoir d'autres facteurs en jeux qui se contrebalancent (drive dopaminergique de la testostérone ?).

J'imagine qu'il y a plein d'explications possibles mais la première qui me vient à l'esprit est d'ordre sociétal : les femmes sont peut être plus à même de consulter ou de demander de l'aide que les hommes, elles sont donc plus nombreuses à se faire diagnostiquer.
Quand on sait que les 3/4 des personnes qui se suicident sont des hommes alors que la grosse majorité des tentatives de suicide sont faites pas des femmes ça va aussi un peu de ce sens.

Oui et comme je disais sur mon premier post, il a été observé que les femmes prenant une pilule hormonale combinée ont un hypothalamus de taille significativement plus petite, ce qui a un impact sur la régulation de l’humeur et en favoriserait les troubles (dont la dépression).
Et vu la quantité de femmes prenant des hormones combinées.. (il n’y a pas que par le biais des pilules, mais aussi de stérilets, implants et autres)

Cela pourrait en partie expliquer pourquoi il y aurait plus de femmes qui tombent dans la dépression que les hommes.
Mais en contrebalance, comme le disait Cobe il y a une différence culturelle majeure; les femmes sont beaucoup plus encouragées et valorisées à exprimer leurs émotions et leurs sensibilités, ce qui expliquerait peut-être cette plus grande facilité à demander de l’aide et à consulter, et de là en résulterait moins de suicides. C’est une hypothèse.

Mais ce qui me laisse perplexe, c’est que d’un côté l’article semble dire qu’effectivement la densité des récepteurs 5HT2A serait plus élevée quand le niveau d’œstrogène est plus élevé, au début.
Mais ensuite ils ont l’air de dire que les œstrogènes affaibliraient les connexions synaptiques et induiraient une moins bonne neuro-plasticité, notamment chez les femmes ménopausées.
Enfin j’ai sûrement mal compris…

Dernière modification par Faraji (08 août 2022 à  23:10)


Le soleil est rare Et le bonheur aussi
Mais tout bouge Au bras de Melody
Les murs d’enceinte Du labyrinthe
S’entrouvent sur L’infini

Hors ligne

 

Faraji 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 May 2019
83 messages
Enfin avec tout ça, j’ai plutôt l’impression que ça serait même favorable de prendre de la psilocybine quand on prends des hormones combinées au final..smile

Le soleil est rare Et le bonheur aussi
Mais tout bouge Au bras de Melody
Les murs d’enceinte Du labyrinthe
S’entrouvent sur L’infini

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Info psilocybine
par Nicoco, dernier post 11 décembre 2017 à  14:44 par hegoka
  13
[ Forum ] Usage thérapeutique - Traitement par psilocybine
par Tronc, dernier post 02 décembre 2021 à  21:07 par Althéa Manita
  15
[ Forum ] Psilocybine dans l'air AIDEZ MOI !
par Billx, dernier post 29 avril 2018 à  18:52 par Billx
  4

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 4jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
22 septembre 2022Commentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum 
Effets secondaires - Effets secondaires 5-MAPB
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Duch_BabyOG dans [Cathinones et RC stim...]
 Forum 
Peganum Harmala Ou rue de Syrie
Il y a 9mn
1
Commentaire de Psyair dans [Enthéogènes...]
(4 réponses)
 Forum 
Champignons psilo et nausée
Il y a 45mnCommentaire de Raphou dans [Psilocybe - Champigno...]
(14 réponses)
 Forum 
Micro-dosage - Microdosage de champignons hallucinogènes : retour d'expérience
Il y a 1h
15
Commentaire de g_p_a dans [Psilocybe - Champigno...]
(155 réponses)
 Forum 
Consommer champignons frais
Il y a 2hCommentaire de Para de papel dans [Psilocybe - Champigno...]
(5 réponses)
 Forum 
Cuisiner la Kétamine - Comment cuisiner au bain marie
Il y a 3hNouvelle discussion de Ketozat052 dans [Kétamine et PCP...]
 Forum 
Dosage - Baisser sa tolérence ?
Il y a 4hNouvelle discussion de Le_Keb dans [MDMA/Ecstasy...]
 Forum 
Conseils growkit tâches moisissures
Il y a 4hCommentaire de Popof13 dans [Psilocybe - Champigno...]
(8 réponses)
 Blog 
Anniversaire chimique
Il y a 1hNouveau blog de Bootspoppers dans [Carnet de bord]
 Blog 
Lancement du site Mixtures.info
Il y a 4hNouveau blog de Mixtures.info dans [Actualités]
 Blog 
La libertad
Il y a 1jCommentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer votre dépendance au cannabis
Dernier quizzZ à 01:16
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
MilleSalades, Piou Piou Piou, Unmecnormaldebanlieue, ZepekMany nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par cependant, le 28 Sep 2022
Salut, moi par contre je peux témoigner de quelques difficultés (difficulté accès, refus de prescription et refus de soin)...même si pour l'instant ça se passe plutôt bien ! Ça vient peut-être du fait que j'étais partie sur un TSO non officiel aussi, mais ça se révèle être un avantage...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Fastofle, le 22 Sep 2022
Salut Pierre, je bosse dans une structure alliant un CSAPA et un CAARUD. Nous sommes dans les Hauts de France. Nous rencontrons ces derniers temps des difficulté d'orientation vers les généralistes du secteur pour la délivrance de traitement de substitution. Il y a plusieurs facteurs. - Dépa...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Un plaisir à lire les conseils et le partage de SiilyCone dans [forum] Peganum Harmala Ou rue de Syrie
(Il y a 2h)
tout à fait dans [forum] Arrêt brutal Xanax et cannabis
(Il y a 8h)
mais quel bullshit... dans [forum] Variole du singe
(Il y a 9h)
pfiou tu es pénible /yo dans [forum] Mon rapport à la sexualité
(Il y a 12h)

Pied de page des forums