Orobupré : nouvelle buprenorphine orodispersible

Publié par ,
26249 vues, 60 réponses
Chêne homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Nov 2018
598 messages
Le prix à payer est plus élevé à cause d'un remboursement moindre de la part de la sécu, et très certainement parce qu'Ethypharm a du breveter Orobupré.

En théorie ils pouvaient donc en demander le prix qu'ils voulaient, mais ils ont du vouloir se rapprocher des prix du Subutex/bupré générique histoire que les médecins aient moins d'hésitations à prescrire.

Hors ligne

 

ecorchevif75 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Aug 2018
22 messages
Bonjour
Et pour passer du suboxone a l'orobupré , pas de soucis?

Je suis a 24mg de suboxone; ya deux mois j"étais a 16 mg de bupré mais dans le nez( par sniff).  Combien devrais prendre d'orobupré d'après vous?

Hors ligne

 

Mohira femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 May 2017
22 messages
Bonjour bonjour

Alors je viens faire mon petit témoignage sur l'Orobupré.

J'utilise de façon détourné du Sub (non générique) depuis presque 8 mois, à raison de 2 injections par jour de 2x2mg, soit 8 mg/j

Je ne shoote que sur les mains ou sous les poignets, pour éviter d'attirer l'attention sur les creux du coude, (emplacement que tout le monde dans ta famille surveille quand t'as été tox un jour, même si ça fait 25 ans que t'as officiellement arrêté).
En plus je ne peux pas me permettre que quelqu’un à mon boulot remarque quoi que ce soit, trop d'enjeux.

Et depuis quelque semaines je commence a avoir des difficultés, entre le froid qui rétrécit les veines et le fait qu'elles commencent à souffrir des produits.

Je fais pourtant très attention à la préparation habituellement : tout sur champ stérile, mains propres et gel désinfectant, matériel neuf et stérile et surtout filtre toupie et eau injectable neuve.
Je change d'aiguille dès que ca marche pas du premier coup ou presque, pour pas tout abimer.
Et je change de point d'injection pratiquement à chaque fois, donc il se passe toujours mini 48h ou plus avant que je ne revienne sur la même veine.
Je sais ... au bout de 8 mois ça fait plus trop la différence, et je le vois bien.

Alors j'ai voulu tenter l'Orobupré en injection. Je me suis dit qu'un truc facilement dissout, ça voulait dire moins d'eau, moins d'excipient, etc ... donc plus propre dans mes veines.
J'ai demandé à mon addicto de me mettre 3 semaines de sub et 1 orobupré pour tester.

Alors déjà, à la préparation, j'ai trouvé qu'il y avait comme un bizarre "film gras" sur la solution, ça ne se dissout pas parfaitement. C'est un peu visqueux et ça pue la menthe.
La première fois j'avais testé avec seulement 2 cp de 2 mg donc ça allait niveau du filtrage, mais la seconde fois j'avais mis 3 ou 4 cp et là, le coté "gras et visqueux" a littéralement bouché mon filtre toupie. il m'a fallu en utiliser 2 avant de pouvoir récupérer toute la solution. Pour seulement 2 cc de liquide.

[edit] De plus à partir de 3 ou 4 cp, ça ne se dissout plus complètement dans le même volume de liquide. Cela laisse de petits amas de résidus bizarres, qui flottent et semble très volatils, mais qui persistent dans l'eau même après 2 mn.[/edit]

Ensuite l'injection elle-même. La première fois j'avais rien remarqué mais je 'avais faite exceptionnellement à un endroit peu utilisé, le creux du bras, (je le fais là quand je suis pressée, pour être sure d'y arriver vite et bien) et donc c'était bien passé.

Mais la fois suivante, sur la prise de 6 ou 8 mg, je l'ai injecté dans la petite veine sous le poignet. Et là sensation de brulure assez intense dans la veine, et la main qui est devenue un peu violette.
Pas de gonflement, mais une couleur bizarre, comme si le sang circulait mal. Pas de douleur particulière à part la brulure au début.
C'est passé après 5 mn.

J'ai recommencé un troisième fois, et là sur le dessus de la min, c'était deux jours après. Même chose, la main qui bleuit et la qui prend un couleur bizarre, avec les tous petites vaisseaux de la paumes et des doigts qui ressortent presque bleu fluo.

Après ça j'ai repris du sub et je n'avais pas ces symptômes.

J'ai refait une dernière tentative et encore la même réaction. J'ai arreté parce que a me semble pas bon de continuer.
J'ai voulu partager ça, au cas où d’autres l'aurait remarqué ou se seraient posé la question, car peut être cela pourra éviter à certains de faire une mauvaise expérience.

Maintenant pas sûr que ce soit le prod, peut etre que mes veines sont nases, que mes mains refusent de subir cela plus avant.
Peut être que c'était un concours de circonstances, mais quand même ... avec le sub cela ne me le fait pas et je l'ai eu à chaque fois que j'ai injecté l'Orobupré dans les mains.
Et vu comment je procède je ne crois vraiment pas qu'il y ait eu poussière (pas de symptôme après), ni de saleté autre. Sauf si chacun des filtres était abimé, mais ça fait beaucoup trois de suite.

Sur la langue, et en dehors du fait que le goût de menthe est degueu pour moi, c'est vrai que c'est rapide et bien mieux que le sub. Mais là aussi j'avais comme des picotements légers, comme s'il y avait un peu de piment ... lol vous allez rire, mais c'est vrai.
Ou alors j'étais influencée par l'expérience négative de l'injection. J'ai commencé de suite par l'injecter avant de le gouter, j'avoue ...

Du coup si je dois choisir, je garde le sub en injection et je valide l'Orobupré en absorption par la bouche.

Voilà c'était ma (longue) contribution du soir, en espérant que ça pourra servir.

Dernière modification par Mohira (31 janvier 2019 à  13:02)

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
champi vert69champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2006
17165 messages
Blogs
Merci Mohira pour ce témoignage précieux.

Si c'est à cause du menthol que ca fait les mains bleu, on peut dire qu'ils sont un peu con d'avoir mis du menthol dans le cachet et de mettre en danger la santé des usagers.

Moi qui pensait que ca pourrait faire de la buprénorphine plus injectable pour les usagers, je suis plutot déçu...

Ca mérite de creuser...

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8494 messages
Blogs
Ils n'ont pas rajouté du menthol pour le gout, c'est à mon avis une manière de rendre la muqueuse plus "poreuse" et permettre une meilleur biodispo.
Quand tu vois comment un simple bonbon à la menthe peut t'éclater comme du piment froid, sur les veines, ça doit être super risqué.
Pour stabiliser la bupré, il y a aussi de la gélatine qui doit pas être formid dans une prépa de shoot.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Oui, je pense aussi. Et on peut avoir un peu la même chose en diluant sa bupré dans une goutte de bain de bouche.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

ecorchevif75 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Aug 2018
22 messages
Bonjour

Cela fait 5 mois que je prends orobuprè 16mg sur la langue et ça devient de pire en pire.

1, il faut sucer la pastille sur la langue non pas 2mn mais au moins 30mn pour ne pas tomber en manque très rapidement.
2, J'ai des remontées gastriques/ acides  assez importantes avec avoir pris orobuprè .

3; et la c'est le plus chiant, j'ai des hypersensibilités aux dents et aux ongles ce que je n'avais jamais ressenti avant.

Quand je pense que je me suis battu avec mon docteur pour avoir orobuprè car il ne connaissait pas, aujourd'hui je m'en mord les doigts.

Je pense dès Lundi repasser à ma bonne vieille buprenorphine , voir au subutex .

Voila pour mon témoignage sur l'orobuprè. Cordialement .

Hors ligne

 

metha homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Jul 2019
9 messages

pierre a écrit

neo a écrit

Je dois justement renouveller mon ordo la semaine prochaine. Jvais peut etre essayer..

Si tu essaie, fait nous en retour !

Pour le sniff il ne devrait pas y avoir de problème : puisque ça se dissous très vite, ça doit passer très bien dans les muqueuses nasales.

Hello ,

On vient de me passer sous Oro , et c est juste intracable , la matière étant entre l'ostie et le polystyrène

sad je vais donc demander à revenir au generic bupre , mon addicto refusant de délivrer du sub non substituable

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
A la imite je dirais que je vois pas trop l'intérêt de prendre l'orobupré en rail. Le but recherché quand tu prends le sub en trace, c'est un effet un peu plus sensible, plus concentré. Apparemment c'est ce que l'on avec l'orobupré, donc pas trop la peine...

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

metha homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Jul 2019
9 messages
Comme beaucoup l'addiction est aussi psychologique . La preparation , le geste me calme deja à 30%

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Je suis d'accord, mais ce qui compte au final c'est quand même l'effet ressenti. ça me fait penser à un pote qui était persuadé qu'il pourrait s'injecter du néo-codion, heureusement c'était impossible à dissoudre !

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

moun femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2017
10 messages
Bonjour,

Mon conjoint a récemment été opéré de la langue (cancer). Il est sous buprénorphine 12mg.  Depuis l'opération, il salive énormément. Je m'interroge donc sur une éventuelle perte du principe actif de la bupré.
D'où mon intérêt pour la nouvelle forme l'Orobuprénorphine avec une dissolution + rapide et un mode d'administration peut-être + adapté,  SUR la langue et non sous la langue.

Pour moi aussi. Je suis sous Sub depuis des lustres, depuis 1996. Officiellement à 7,4mg. Je prends 1 cp de 6mg le matin, puis dans la journée, selon si je ressens le besoin de rebooster la machine, je reprends 1 cp de 1mg, parfois +, parfois -. Bref, dans une journée, je pense souvent à mon Sub. Avec lequel je bidouille 1 peu quand même. Si bien que je n'arrive plus à baisser.
j'ai lu qu'avec l'orobupré, une fois le dosage satisfaisant atteint, l'administration peut se faire tous les 2 jours, voire tous les 3 jours. Peut-être qu'ainsi, je me déshabituerai de cette gestuelle? Ou pas....

Mais j'ai lu aussi des commentaires sur le remboursement qui serait moindre. Ceci en 2018. Qu'en est-il aujourd’hui?
Nous avons tous les 2 une mutuelle.

Les derniers commentaires sur le sujet datent de 2019. Avez-vous des nouveaux retours à ce sujet?

Hors ligne

 

avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
144 messages
Bonjour,

Cela fait maintenant 4 mois que je suis passé de la bupré (générique) à l'orobupré, après avoir découvert cette nouvelle galénique ici-même.

Ce qui m'a interpellé et qui a motivé ma demande auprès de mon addicto, c'était le fait de devoir garder la salive en bouche seulement 2 à 5 min. En fait, ce qui me saoulait le plus avec la bupré, c'est que si je ne gardais pas le comprimé 45 min sous la langue (ou la salive si le comprimé fondait plus vite), je me sentais sous dosé. C'était donc assez contraignant de devoir rester la bouche fermée 45 min chaque jour et ne pas pouvoir parler.

Quand j'ai fais la demande à mon addicto, il était étonné et m'a demandé pourquoi ? Je lui ai expliqué ce que je viens d'écrire juste au dessus et il était ok pour essayer. Je suis le premier patient à qui il le prescrit.

Je me souviens de sa reflexion immédiate qui était "Comment avez-vous vu eu connaissance de l'orobupré ? C'est ce qu'on donne aux prisonniers pour éviter qu'ils ne détournent le Subutex ou le générique".

Mais cela ne lui a posé aucun problème et moi je trouve que ça m'a facilité encore plus le quotidien. Alors ça faisait un moment que je ne sniffais plus ma bupré et que je ne la prenais plus qu'exclusivement en sublingual.

Je prends 8mg et j'étais sous 8mg de buprénorphine avant. J'ai aussi pu me le faire prescrire par mon médecin traitant de campagne sans soucis.

Voila, pour mon retour.

Je serai surement obligé de repasser sous buprénorphine classique lorsque je voudrais arrêter mon TSO (j'avais commencé à réduire qq mois avant, passant de 12mg à 8mg d'Avril à Juin 2020), mais la je préfère rester à 8mg et reprendre une diminution à un autre moment.

Edit : Et j'ai vu que vous parliez de remboursement. Mon traitement est remboursé à 100% de mon côté. Mais j'ai la formule la plus complète auprès de ma mutuelle.

Dernière modification par Harfonte (10 janvier 2021 à  23:00)

Hors ligne

 

avatar
Oaxaca-na homme
• Carbon Based Lifeforms •
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Jun 2018
318 messages
Salut !

Je suis sous Bupré sublingual depuis presque 2 ans que je suis obligé de prendre en 2 fois car cela ne me dure pas 24h, même en montant le dosage. Tout en perdant un temps fou pour l'assimiler correctement.

Je viens de voir avec mon addictologue au CSAPA, qui m'a mis sous Orobupré 8mg matin + 2mg en soirée.

En ce moment je suis sous oxy (en moyenne 200mg / j depuis 1 mois), mais là n'est pas le sujet... c'est que je n'ai pas encore essayé l'Orobupré, ce sera d'ici quelques jours.

Malgré tout, je souhaiterais avoir si possible des retours sur la durée des effets d'Orobupré en comparaison au Subutex (et génériques).

L'Orobupré vous tient-elle bien les 24h ? ou la prenez-vous en 2 prises ?

Merci beaucoup par avance ! :)

Oax'

Dernière modification par Oaxaca-na (31 janvier 2021 à  01:29)


→ The only good nation is IMAGINATION ☼

Hors ligne

 

avatar
Zopi7.5
Psycho junior
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 09 Aug 2019
317 messages
Un truc que je comprend pas, moi qui est été sous buprenorphine j’ai jamais eu à attendre 10 min ou plus pour que le comprimé se dissous ?
Ça m’étais en général 1 min pas plus ???

La piraterie n’est jamais finie

Hors ligne

 

avatar
Oaxaca-na homme
• Carbon Based Lifeforms •
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Jun 2018
318 messages
Après plusieurs semaines sous Orobupré 8 matin et 2 soir, bien que je le prenais pas correctement au début, j'en suis maintenant ravi. Un vrai gain de temps et il est évident que la biodisponibilité est augmenté car après 2 ans sous subu, j'en fais ma première lune de miel, je sens un effet opiacé plutôt prononcé pour de la bupré. Je sais que ça va pas durer mais peu importe, je me galère moins à prendre mon TSO chaque jour et ça c'est cool, c'était le but :)

→ The only good nation is IMAGINATION ☼

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Oaxaca-na a écrit

Salut !

Je suis sous Bupré sublingual depuis presque 2 ans que je suis obligé de prendre en 2 fois car cela ne me dure pas 24h, même en montant le dosage. Tout en perdant un temps fou pour l'assimiler correctement.

Je viens de voir avec mon addictologue au CSAPA, qui m'a mis sous Orobupré 8mg matin + 2mg en soirée.

En ce moment je suis sous oxy (en moyenne 200mg / j depuis 1 mois), mais là n'est pas le sujet... c'est que je n'ai pas encore essayé l'Orobupré, ce sera d'ici quelques jours.

Malgré tout, je souhaiterais avoir si possible des retours sur la durée des effets d'Orobupré en comparaison au Subutex (et génériques).

L'Orobupré vous tient-elle bien les 24h ? ou la prenez-vous en 2 prises ?

Merci beaucoup par avance ! :)

Oax'

Bonjour à tous,

J’ai commencé l’orobuprénorphine il y a deux semaines après une longue dépendance aux antidouleurs (codéine, DHC et surtout oxy), d’abord a 8mg, puis dès le lendemain à 10mg puis maintenant on essaie encore quelques jours à 12mg pour voir si avec l’accumulation de bupré je me sens mieux. Pour l’instant je me sens sous dosé (réveil très tôt en manque, douleurs musculaires, grosses nausées qui vont et qui viennent, nez et yeux qui coulent comme s’ils fuyaient, diarrhées en fin de journée même si ça, ça va). S’il faut ma toubib augmentera à 14 voire à 16 dans la semaine.
Je trouve que l’orobupré a l’avantage d’être, déjà, très pratique, et en plus elle procure un effet morphinique léger que je n’avais pas du tout trouvé avec le subutex (après ça remonte à loin), un petit body high sympathique pendant 6-8h max, qui va disparaître, je me doute bien. Mais pour faire le switch agonistes ->agoniste-antagoniste, je trouve ça pas mal du tout. Par contre je dois fractionner ma prise. Mon addicto veut que je prenne le matin 12mg et basta mais si je fais ça je me retrouve le soir obligé de reprendre au moins 2mg parce que pas bien du tout (donc elle me prescrit 12mg+2 si besoin). Donc en ce moment ce que je fais c’est 8mg au réveil, ce qui me permet de me réveiller en douceur et de passer une journée correcte, et quand j’ai fini ma journée je prends les 4mg manquants, qui font que je dors plutôt bien jusqu’a de nouveau me réveiller en manque. Mais au final je prends le 2MG qui me reste dans la journée donc je fais même trois prises la plupart du temps en fait...
J’espère ne pas avoir à augmenter à 16 mais le fait est qu’en dépassant plus d’1 jour sur 2 le dosage je suis plus à 14 déjà...
j’avais même un 8mg en plus grâce à un chevauchement, donc j’ai essayé ce week-end 8mg matin et 8mg soir (16 donc) et la j’ai passé une très bonne journée, avec un petit effet de défonce qui venait et repartait, mais c’est ce petit effet opiate qui me permet de faire tout doucement mon deuil de la défonce opiacée. (Je sens que ça va être sacrément long, et j’essaie de ne pas lire les topics sur comment prendre un agoniste pur avec de la bupré...)
Pour revenir au sujet principal donc, je crois que pour moi l’orobupré est bien mieux que le subutex. Je n’aurais jamais la patience pour le subutex à nouveau maintenant que je connais l’orobupré.
Pour la bioéquivalence, je recherche l’article que j’avais lu, et je le rajouterai en edit, mais j’avais lu un rapport de conversion de x1.3 à x1.5 pour l’orobupré par rapport à la bupré sublinguale.
Et mon addictologue du csapa ne travaille presque plus qu’avec ça, et m’a dit que pour elle 8mg d’Orobupré sont équivalents à 10 à 12mg de subutex au début du traitement.
Pour les dosages, les comprimés ne sont pas sécables, mais en ouvrant juste le blister et en utilisant un couteau qui coupe très bien on peut très facilement le diviser en 2 ou 4 parts bien égales... donc on peut très facilement avoir approximativement du 0,5, du 1, ou du 4mg.

Voilà voilà mon retour sur l’orobupré, après mes éléments de comparaison avec le subutex sont très lointains.

Bonne journée à tous,
HouseMD

Édit : je ne trouve plus l’article en anglais mais selon la HAS :
« OROBUPRE n’est pas interchangeable avec d’autres formulations de médicaments à base de buprénorphine  comprimés sublinguaux du fait d’une biodisponibilité d’environ 30% plus élevée. Les posologies et les doses sont différentes pour un patient donné, ce qui nécessite une vigilance particulière de la part des cliniciens. »

Donc c’est ce qu’il ressortait des avis précédents, un rapport OROBUPRÉ:SUBUTEX de 1,3:1

Donc si on suit cette logique, 2mg de Subutex sont équivalents à 60mg de morphine, quand 2mg d’Orobupré sont équivalents à 80mg de morphine.

Lien : https://www.has-sante.fr/upload/docs/ev … T16731.pdf  (pp. 18-19)

Dernière modification par HouseMD (23 mars 2021 à  15:07)


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Salut House,
D'après ton post, je pense que tu potentialises très vite et donc élimine très vite la bupré et probablement les autres substances.
C'est curieux, je suis moi dans un mini-dosage par rapport à toi (1 mg que je prends en deux fois, en rail, un le matin, une en fin d'aprèm', subu "normal"). Mais ce qui me fait chier, c'est la même chose, le matin au lever j'ai une sorte de mini keum, nez qui coule et yeux qui pleurent, comme ce que tu décris. Et pourtant je suis stabilisé depuis des lustres à ce dosage bas (je descends même de 0,2 quand je le sens).
Peut-être que l'on peut pas faire autrement ?

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Caïn a écrit

Salut House,
D'après ton post, je pense que tu potentialises très vite et donc élimine très vite la bupré et probablement les autres substances.
C'est curieux, je suis moi dans un mini-dosage par rapport à toi (1 mg que je prends en deux fois, en rail, un le matin, une en fin d'aprèm', subu "normal"). Mais ce qui me fait chier, c'est la même chose, le matin au lever j'ai une sorte de mini keum, nez qui coule et yeux qui pleurent, comme ce que tu décris. Et pourtant je suis stabilisé depuis des lustres à ce dosage bas (je descends même de 0,2 quand je le sens).
Peut-être que l'on peut pas faire autrement ?

Salut!

Oui je pense effectivement que mon métabolisme est assez particulier. En tout cas ça a déjà été suspecté par des médecins. Y’a moyen de savoir en étant sur qu’on a un métabolisme rapide ?
Au final l’addicto persiste à 12 en fractionnant pour les douleurs, mais je suis toujours pas très bien...
après j’ai plus envie de dire franco « je veux qu’on augmente », je l’ai trop fait toute ma vie. J’ai des symptômes de sevrage, j’suis pas terrible niveau psy alors que quand j’ai commencé y’a eu un mieux assez net. Mais là la semaine a 12mg devient longue... je suis tenté de laisser tomber j’ai pas signé pour être plus mal qu’avant, mais pour gagner en confort de vie. Et pour l’instant c’est pas le cas. J’étais mieux avec mes Dicodin et mon oxy niveau qualité de vie et douleur...

Et oui, peut-être que ces effets de manque résiduels persistent avec le temps, mais alors je vais insister pour changer de molécule parce que je dois bosser et là je peux pas... fache-non-non

Merci de ta réponse, prends soin de toi,
House

Dernière modification par HouseMD (25 mars 2021 à  18:37)


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Je te dis ça parce que ça me paraît évident d'après ce que tu dis. Je sais que tu as des personnes qui montent jusqu'à des 24 mg, voire au-dessus ! Mais bon 12 mg, c'est quand même costaud, donc si ça te tient pas les 24 heures, ça peut être ton métabolisme mais aussi une accoutumance à des doses élevées, ou les deux d'ailleurs.
En y réfléchissant, ce n'est pas une substance que je connais bien (j'en ai pris que deux fois, dont la dernière pour me faire un extra) mais je me dis que la métha serait peut-être mieux adaptée dans ton cas. Tu as l'effet opiacé, toujours agréable il faut le reconnaître, et une plus longue durée (une demi-vie plus longue mais j'ai jamais su ce que l'on entendait par "demi-vie". Peut-être à voir avec ton toubib ?
Après il y a la question des douleurs, c'est peut-être pas le plus adapté.
Amicalement,
C.

Dernière modification par Caïn (25 mars 2021 à  19:16)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Caïn a écrit

Je te dis ça parce que ça me paraît évident d'après ce que tu dis. Je sais que tu as des personnes qui montent jusqu'à des 24 mg, voire au-dessus ! Mais bon 12 mg, c'est quand même costaud, donc si ça te tient pas les 24 heures, ça peut être ton métabolisme mais aussi une accoutumance à des doses élevées, ou les deux d'ailleurs.
En y réfléchissant, ce n'est pas une substance que je connais bien (j'en ai pris que deux fois, dont la dernière pour me faire un extra) mais je me dis que la métha serait peut-être mieux adaptée dans ton cas. Tu as l'effet opiacé, toujours agréable il faut le reconnaître, et une plus longue durée (une demi-vie plus longue mais j'ai jamais su ce que l'on entendait par "demi-vie". Peut-être à voir avec ton toubib ?
Après il y a la question des douleurs, c'est peut-être pas le plus adapté.
Amicalement, je
C.

Effectivement mon coeur balançait plutôt vers la méthadone mais j’ai laissé le choix à l’addicto, j’ai influencé trop de décisions avec les docteurs ces dernières années. La méthadone même si j’ai pas essayé je connais mieux, et on m’a dit au moins vingt fois que c’était une meilleure solution. Pour mon profil et pour les douleurs. Mais elle a choisi d’essayer la bupré.
Oui il y a forcément l’habitude de doses huge. Et je ne sais pas mais effectivement j’ai toujours eu besoin de prise plus fréquentes que la normale avec les morphiniques (en particulier l’oxy, l’hydrocodone la codéine et la DHC qui n’ont jamais chez moi la durée moyenne, beaucoup moins même souvent), mais aussi avec certaines benzos.
Je vais voir mais de toute façon on ne réévalue pas la situation avant lundi donc en gros elle me demande de me dém***** jusque là lol

Merci de tes conseils !


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages
Du coup j’hésite entre lâcher et trouver un agoniste comme un grand après un sevrage de bupré, et me procurer plus de bupré et le lui dire, « j’ai pris 14 ou 16, pas 12 ». Parce qu’une journée de plus comme les dernières et je vais devenir barge.

Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Bon je sais aussi que la métha n'a pas que des avantages par rapport à la bupré. Un pote à moi s'est retrouvé à l'hosto pour avoir pris trop de métha... OD.
C'est un risque que tu n'as pas avec la bupré, ou en tout cas moins, au-delà d'une dose élevée tu plafonnes. Mais bon les switchs sont aussi plus compliqués.
Peut-être dire à ton toubib, 16 mg c'est le bon dosage pour moi même si ça vous parait beaucoup. Mais c'est mieux que ce soit vous qui me prescriviez plutôt que moi qui aille me l'acheter dans la rue ou ailleurs...
Et une fois stabilisé à 16, rien ne t'interdit de redescendre ensuite, tout doucement, à ton rythme, à un dosage plus "raisonnable", genre 12 mg.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Caïn a écrit

Bon je sais aussi que la métha n'a pas que des avantages par rapport à la bupré. Un pote à moi s'est retrouvé à l'hosto pour avoir pris trop de métha... OD.
C'est un risque que tu n'as pas avec la bupré, ou en tout cas moins, au-delà d'une dose élevée tu plafonnes. Mais bon les switchs sont aussi plus compliqués.
Peut-être dire à ton toubib, 16 mg c'est le bon dosage pour moi même si ça vous parait beaucoup. Mais c'est mieux que ce soit vous qui me prescriviez plutôt que moi qui aille me l'acheter dans la rue ou ailleurs...
Et une fois stabilisé à 16, rien ne t'interdit de redescendre ensuite, tout doucement, à ton rythme, à un dosage plus "raisonnable", genre 12 mg.

Oui, je vais faire comme ça, merci pour les conseils. J’ai acheté une boîte de Subutex 4mg pour être à peu près à 16 (le Subutex est donc un peu moins dosé que l’Orobupré mais il en avait pas). Qu’est-ce que c’est dur de se contenter de bupré dosée artisanalement, quand on voit des boites d’oxy qui ne demandent qu’à être ouvertes et vidées... drugs

Et en fractionnant en 4 prises de 4mg pour l’instant aujourd’hui ça va, niveau douleur et niveau psy :)

Dernière modification par HouseMD (26 mars 2021 à  14:19)


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Oct 2013
2022 messages
Blogs
Tant mieux !

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Caïn a écrit

Tant mieux !

Thanks !


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

H2Obonteint homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Apr 2021
34 messages
L'effet est beaucoup plus fort que celui du subutex c'est pour ça que l'un NE PEUT substituer l'autre en cas de manque de stock en pharmacie. La biodisponibilité est différente et le mécanique l'absorption également.

Pour se faire une idée c'est comme donner des ampoules tranxene 20 mg au lieu des gélules.

Bonne nuit a tous

Dernière modification par H2Obonteint (02 mai 2021 à  02:07)

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert75champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3154 messages
Blogs

H2Obonteint a écrit

L'effet est beaucoup plus fort que celui du subutex c'est pour ça que l'un NE PEUT substituer l'autre en cas de manque de stock en pharmacie. La biodisponibilité est différente et le mécanique l'absorption également.

Pour se faire une idée c'est comme donner des ampoules tranxene 20 mg au lieu des gélules.

C'est un peu ça, une comparaison que je trouverais plus adaptée serait de dire qu'on se rapproche de l'effet du sniff de bupré comparé au subutex, ça s'absorbe à peu près à la même vitesse qu'en sniff, mais ça dure plus longtemps, en tout cas on est largement plus proche de la pharmacodynamique du sniff avec l'orobupré qu'avec le subutex, le subutex c'est trop long à s'absorber c'est une horreur...
C'est en partie pour ça que les gens le sniffent, c'est juste trop chiant de prendre son comprimé tous les matins en respectant les règles pour que ça s'absorbe au max, bien laisser 15-25 minutes sans parler, éviter de trop saliver mais pas avoir la bouche trop sèche non plus, pas manger/boire/fumer avant ou après, le goût est amer et beaucoup de gens ressentent un fort effet vomitif en gardant de la bupré longtemps dans la bouche, on a le combo substance dégueu dans la bouche à garder 15-25 minutes + les forts effets vomitifs de la bupré qui sont donc renforcés par le fait de le garder dans la bouche... Bref ça donne pas du tout envie de le prendre en sublinguale, qu'on soit quelqu'un qui aime sniffer ou pas...

Par exemple perso je SUPPORTE PAS de sniffer des trucs, je sniffe jamais rien, j'trouve ça douloureux, le gout est envahissant, et ça me plait pas du tout de manière globale, je fuis ça comme la peste (pas à ce point là mais presque, sur des dizaines de milliers de prises de drogue j'ai du sniffer genre 20 traces dans ma vie un truc comme ça, avec différents prods juste pour tester quoi, et la majeure partie on me les a payé en soirée, et j'allais pas dire "ah ok merci pour la trace, j'vais le mettre dans un pochon puis ensuite j'vais me l'injecter ou le fumer !" Voilà...)

Mais même en ayant ce dégout absolu du sniff et aucun attrait pour cette pratique sans forcément parler de dégout, bah je préfererais sniffer de la bupré que la prendre en sublinguale... C'est un peu plus douloureux mais moins chiant et vomitif (et encore la bupré générique et le sub c'est assez clean à sniffer)

Je sais pas si ça a déjà été dis sur ce topic mais l'équivalence entre orobupré et subutex c'est ça : 8mg d'orobupré = 12mg de subutex

Dernière modification par L'Apoticaire (02 mai 2021 à  09:05)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

L'Apoticaire a écrit

H2Obonteint a écrit

L'effet est beaucoup plus fort que celui du subutex c'est pour ça que l'un NE PEUT substituer l'autre en cas de manque de stock en pharmacie. La biodisponibilité est différente et le mécanique l'absorption également.

Pour se faire une idée c'est comme donner des ampoules tranxene 20 mg au lieu des gélules.

C'est un peu ça, une comparaison que je trouverais plus adaptée serait de dire qu'on se rapproche de l'effet du sniff de bupré comparé au subutex, ça s'absorbe à peu près à la même vitesse qu'en sniff, mais ça dure plus longtemps, en tout cas on est largement plus proche de la pharmacodynamique du sniff avec l'orobupré qu'avec le subutex, le subutex c'est trop long à s'absorber c'est une horreur...
C'est en partie pour ça que les gens le sniffent, c'est juste trop chiant de prendre son comprimé tous les matins en respectant les règles pour que ça s'absorbe au max, bien laisser 15-25 minutes sans parler, éviter de trop saliver mais pas avoir la bouche trop sèche non plus, pas manger/boire/fumer avant ou après, le goût est amer et beaucoup de gens ressentent un fort effet vomitif en gardant de la bupré longtemps dans la bouche, on a le combo substance dégueu dans la bouche à garder 15-25 minutes + les forts effets vomitifs de la bupré qui sont donc renforcés par le fait de le garder dans la bouche... Bref ça donne pas du tout envie de le prendre en sublinguale, qu'on soit quelqu'un qui aime sniffer ou pas...

Par exemple perso je SUPPORTE PAS de sniffer des trucs, je sniffe jamais rien, j'trouve ça douloureux, le gout est envahissant, et ça me plait pas du tout de manière globale, je fuis ça comme la peste (pas à ce point là mais presque, sur des dizaines de milliers de prises de drogue j'ai du sniffer genre 20 traces dans ma vie un truc comme ça, avec différents prods juste pour tester quoi, et la majeure partie on me les a payé en soirée, et j'allais pas dire "ah ok merci pour la trace, j'vais le mettre dans un pochon puis ensuite j'vais me l'injecter ou le fumer !" Voilà...)

Mais même en ayant ce dégout absolu du sniff et aucun attrait pour cette pratique sans forcément parler de dégout, bah je préfererais sniffer de la bupré que la prendre en sublinguale... C'est un peu plus douloureux mais moins chiant et vomitif (et encore la bupré générique et le sub c'est assez clean à sniffer)

Je sais pas si ça a déjà été dis sur ce topic mais l'équivalence entre orobupré et subutex c'est ça : 8mg d'orobupré = 12mg de subutex

Pour avoir essayé les deux la même semaine, c’est très *très* différent. Je n’ai jamais essayé le snif, mais l’Orobupré pris comme indiqué procure un rush opiacé (bien moins intense qu’à dose équivalente d’oxy par ex mais beaucoup plus stable et long, et très agréable), quand pour moi le Subutex ne procure qu’un léger effet opiacé et m’évite les symptômes de manque, en apportant un effet agréable quand la nausée est passée.
Resultat je n’ai pas fini ma boîte de sub achetée au noir, et je la garde en réserve, mais elle ne m’attire absolument pas.
Après comme l’ont pressentis certains sur le forum (merci d’ailleurs!!), je suis métabolisateur rapide (confirmé par deux tests au CSAPA), donc mon ressenti lors de la prise est encore plus intense au début...

Et comme le dit l’Apoticaire, pour l’addicto 8mg de Orobupré = 12mg de Subutex.


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
144 messages

L'Apoticaire a écrit

Je sais pas si ça a déjà été dis sur ce topic mais l'équivalence entre orobupré et subutex c'est ça : 8mg d'orobupré = 12mg de subutex

Hello, désolé je réponds après un long moment mais je voulais réagir car je suis repassé à la bupré  après avoir été sous orobupré 8mg pendant 1 an.

Je viens de commencer mon sevrage (ça fait bientôt 10 ans que je suis sous TSO), et donc impossible de baisser doucement avec l'orobupré, donc je suis repassé à la bupré.

Pour contextualiser, j'étais sous bupré 12mg plusieurs années, puis redescendu et stabilisé à 8mg plusieurs années encore.

J'avais demandé à switch à l'orobupré et j'ai eu 8mg, étant redescendu à 8mg de bupré à l'époque. 

Donc mon premier palier était 7,4mg de bupré. Donc j'ai switch de 8mg d'orobupré à 7,4mg de bupré.

1 mois après, je suis passé à 6,4mg et ce pendant 2 mois. Et depuis 1 semaine, je suis descendu à 6mg et c'est la première fois que je ressens des symptomes. (donc lors du passage de 6,4 à 6mg)

J'ai un peu de mal à imaginer que je puisse avoir fais 8mg d'oropubré vers 7,4mg de bupré sans le moindre symptome de sevrage, même minime, si 8mg d'orobupré était l'équivalent de 12mg de bupré.

ça aurait représenté une baisse de plus de 41%. thinking

Dernière modification par Harfonte (31 juillet 2023 à  21:12)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Actualité - La buprenorphine disponible sous une nouvelle galénique : orobupré
par pierre, dernier post 23 juillet 2019 par metha
  15
logo Psychoactif
[ Forum ] Buprénorphine (orobupré) + Méthylphénidate (Ritaline)
par Narcos, dernier post 06 janvier 2024 par Narcos
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Orobupre
par Ask33, dernier post 03 janvier 2020 par Ask33
  4
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Passer de la méthadone à la buprénorphine (Subutex)
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Passer de la Buprénorphine à la méthadone

Pied de page des forums