Retour d'expérience long terme sur la muscade

Publié par ,
2698 vues, 17 réponses
feignassedeter homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Aug 2023
10 messages
Bonjour, j'ai utilisé la noix de muscade extrêmement occasionnelle pour tripper, j'ai du faire une trentaine de consommations au cours de ma vie.

La première fois a eu lieu dans ma période adolescente ( et la stupidité associée punk2 ), grossièrement j'ai mâché deux noix entières, c était infecte, quelques heures après j'étais complètement défoncé, l'effet a duré jusqu' au lendemain, et était franchement désagréable, bref du grand n'importe quoi.

Bien des années après, avec un peu plus de sagesse, mais toujours un petit coté expérimentateur addict, je décide de retenter l'expérience. Pour cela je me renseigne, c'était probablement ici et sur psychonaut ( et peut être jeuxvideo.com smile).

Je ne vais pas vous faire tous les trip report, ce serait long et fastidieux, mais je vais vous décrire la palette des effets ( et des inconvénients ) en fonction des dosage, résumant une petite décennie d'expériences avec cette épice.

Achtung : les dosages indiqués sont personnels, ils sont mon ressenti et me conviennent, ne les considérez pas comme une vérité universelle, au passage ceux ci sont précis car je dispose depuis longtemps d'une balance de précision. Je vais m'aventurer à quelques comparaisons avec l'effet d'autres produits ainsi qu'à des spéculations pharmacologiques, ne me crucifiez pas si vous pensez que j'ai tort.

Apres ce long préambule c'est parti :

Tout d'abord la muscade est un produit naturel avec une concentration en principe actif variable, les noix du commerce pèsent entre 4 et 6 g, dans les épiceries spécialisées on peut en trouver des très fraiches de forte taille, parfois jusqu'à 15 g, donc compter en gramme et non en nombre de noix. La poudre pré-râpée et les noix vieilles et bien dures sont considérées comme moins fortes, c'est à mon avis partiellement vrai, je détaillerai plus tard ce fait.
Les dosages indiqués sont ceux pour des noix entières de supermarché râpées par mes soins ( type Ducros), et achetées peu de temps avant .

Dosage inférieur à 5g:

Ayant déjà consommé de faibles doses pour des raisons culinaires et ayant survécu j'ai considéré pouvoir me passer de test allergique, 5 g c 'est la dose limite ou on commence à sentir des effets selon internet, j'ai donc rapé une noix qui faisait ce poids et ai ingurgité la poudre.
Effet : placebo immédiat qui disparait dans la demi heure, gargouillement intenses de l'estomac et quelques rots aromatisé à la muscade.  4 heures après légère sensation de bien être , bouche sèche, yeux rouges, rien de plus. Sommeil de plomb avec des rêves intrigants, réveil le lendemain après 12 heures de sommeil, appétit légèrement augmenté tout le lendemain. Rien de plus.

Dosage autour de 10g :

Ca correspond en général à 2 noix, mêmes symptômes gastriques, commence à sentir un effet cannabinoïde assez prononcé après 2 h qui atteint sa pleine puissance vers 4H, appétit légèrement augmenté, énorme excitation sexuelle, qu'il fallait calmer (je ne vous fait pas de dessin) , cet effet se maintient jusqu'à 8 heures après la prise avec une bouche très sèche et des yeux très rouges. L'effet est assez lourd physiquement, très indica je dirais, et assez stable mentalement, les pensées et les raisonnements sont beaucoup plus stables qu'avec le cannabis. Apres 8H l'effet cannabinoïde décroît très lentement, il y avait aussi de légères hallucination auditives.
Le lendemain réveil encore stone, mais nettement moins que la veille, fortement déshydraté, j'en ai chié pour faire sortir le cigare matinal lol .La je remarque un autre effet, au niveau de la perception des couleurs et de l'humeur générale qui pourrait ressembler à une petite dose de psilocybes, effet qui avait été masqué par la  puissance de l'effet cannabinoïde like, cet effet a duré jusqu'au surlendemain, assez peu gênant car subtil et plutôt agréable. l effet cannabinoïde a diminué tout au long du lendemain de la prise et était absent le surlendemain. Donc on a un effet stonant assez puissant qui dure 36/48 heures et un effet léger psyché qui peut durer jusqu'à 72 h ( quand je dis psyché faut pas s 'attendre à un truc fou, plutôt la sensation qui précède une vraie montée de psyché). Le début du trip est associé avec une sensation de légèreté physique ( on peut beaucoup marcher sans fatigue ) puis après 5 a 8 h celle-ci se transforme en lourdeur puis en torpeur comme si on avait un peu picolé en fumant.
Sous muscade le sommeil est long et très profond, impossible de se réveiller même avec plusieurs alarmes.

15 g :
on entre dans un domaine de dosage vraiment puissant que j ai nettement moins souvent expérimenté, car je commence à le trouver trop puissant. Les effets sont les mêmes que décrit précédemment, hormis le fait que l'on peut percevoir des CEV et que les hallucinations auditives plus franches, comme si quelqu'un était en train de marcher derrière vous. La puissance de l effet est forte et la coordination motrice commence a être altérée.
Le réveil est franchement désagréable, encore complètement stone, pseudo gueule de bois, coordination motrice pas top, sensation d être desséché.

Considérations sur l'ingestion : La poudre de muscade a un gout très fort ( que j'aime bien) mais une consistance gerbante, on dirait de la sciure huileuse, on peut la mettre dans un grand verre d'eau froide et avaler cul sec en ayant homogénéisé, mais ca reste gerbant. Ca passe par contre très bien dans un yaourt ou encore mieux un yop vanille, la c'est plutôt bon.

Variabilité de l'effet: J'ai noté cette variabilité sur l'effet cana like ainsi que la lourdeur similaire à de l'alcool, mais pas sur le léger effet psyché, qui ne dépend pas vraiment de la qualité du matos utilisé. De manière purement pifométrique une très vieille noix a selon mon expérience environ 2/3 de la puissance d'une noix standard de supermarché. Une fois j'avais consommé 1 seule grosse noix de 9 g d'une épicerie bio très tendre avec le macis ( enveloppe) rouge, elle a bien graissé la râpe, j'ai eu l impression d être sur un dosage de 15 g. Donc une variation grossièrement du simple au double entre le plus frais et le moins frais.
La poudre pre râpée a un effet similaire à de la noix très vieille à poids égal.
Cependant certain tubes contiennent de la poudre issue de noix très fraiche, je m étais fait surprendre une fois car j ai tendance a surdoser la poudre pré râpée pour compenser. D'expérience plus la poudre est brun/rouge et grasse, plus c'est puissant, plus elle est beige claire et sèche moins ca l'est. Le léger effet psyché lui ne dépend que de la qté de noix utilisée.

Spéculations pharmacologiques: Des expériences précédentes on peut déduire que l'effet cana/alcool est contenu par la partie volatile de la noix, et l effet psyché par la partie solide. La noix de muscade contient des précurseurs de la mdma, ceux ci pourrait contribuer a l'effet par une transformation in vivo, je ne pourrai pas trop dire je n'ai jamais essayé la mdma. Elle contient aussi de la myristicine, volatile, qui pourrait expliquer l effet cana/alcool, cette molécule est décrite comme un hallucinogène stimulant. La muscade ne contient en effet aucun cannabinoïde ou un composé qui pourrait ressembler à un précurseur. Autre possibilité il y a peut être un composé qui stimule la production d 'endocannabinoïdes corporels, ce qui pourrait expliquer que l'effet est plus stable mentalement que la fumette.
La ou les composés responsables du petit effet psyché, j'en ai aucune idée, on peut juste affirmer que ce ne sont  pas des molécules volatiles. A moins que ce soit un effet secondaire de la métabolisation de la myristicine, mais alors comment expliquer la non variabilité de cet effet ? Certains articles évoquent aussi l'élémicine, je n'ai jamais non plus testé l'HE d'élémi donc difficile à dire.


Toxicité:
La muscade contient du safrole, cancérigène et toxique pour le foie , c'est une épice puissante qui contient probablement d'autres composés pas très net, donc une utilisation chronique est selon moi une TRES mauvaise idée. Par contre pour la toxicité immédiate il me semble que le dosage donné ( soit mortel à partir de 20 g est très largement sous estimé), je n'ai pas trouvé beaucoup de cas d'intoxication et un seul cas mortel, et encore la muscade était mélangée à d'autre intoxicants.
Cela dit, je n'invite pas les lecteurs à faire n'importe quoi, c'est mon opinion issue de mon expérience.

Et maintenant le TR de ma plus haute dose de muscade pour illustrer :
C'était un tube Ducros de 5 noix vieux de quelques années, poids 24.6 g balance ingurgité dans la matinée.
L'effet stonant monte très fort, plus vraiment de coordination motrice, je tiens difficilement debout , toute activité complexe est impossible, la mémoire court terme est altérée, mais les sensations mentales sont plutôt bonnes, pas de sensation de bad trip, hallucinations auditives assez fortes et légères OEV, sensation de bien être physique et forte envie de baiser. je glande quelques heures sur internet, je m'endors en milieu d'après midi.
Je me réveille vers 2H du mat, sans trop de sensation désagréables ( ou plutôt j'était trop stone pour m'en rendre compte) mais COMPLETEMENT explosé,  de manière surprenante la coordination motrice est " moins mauvaise".
Je me rue au robinet et étanche ma soif inextinguible, puis me prend une douche glacée pour me réveiller ( c'était un soir d'été en pleine canicule ), c'est plutot efficace. Plutôt que rester dans mon appart surchauffé, je décide d'aller marcher dans la campagne, je prends un sac a dos avec une bouteille de flotte et un paquet e biscuits si j'ai la foncedalle et j'y vais.
Les visuels sont beaux, les couleurs sont plus saturées dans la pénombre, et tirent plus vers le rouge, on dirait qu'on a modifié la saturation , les ombres donnent l'impression de bouger et d'être en relief, je confonds les bruits de la nuit et mes hallucinations auditives, il y a des halos et de légers kaléidoscopes autours des sources de lumière. l'esprit est plutôt méditatif, la sensation générale est agréable, la notion du temps est très floue, au premières lueurs de l'aurore je me sens claqué et je rentre pour dormir a nouveau.
Au second réveil je suis encore bien stone, la gueule de bois est infecte, une des pires de ma vie, mentalement ca va mais physiquement c'est atroce, je me sens desséché, des crampes de partout, il m'a fallu 2 jours pour m'en remettre

Considérations économiques et légales:

La muscade est évidemment légale non recherchée dans les test anti drogue et disponible partout. Avec un euro, soit une dizaine de gramme, on a l effet d un pack de bière légères, de quelques Bedos bien étalés et d'un peu  d'un psyché quelconque.
Le rapport prix effets légalité disponibilité est donc très bon.
Cependant c'est un produit peu pratique car il a une toxicité évidente, encore plus si on rapproche les consos, un long temps de montée et un temps d action très long.
C'est donc un produit peu pratique, ne pas s imaginer être capable de travailler le lendemain si on en a pris le soir, peut être même le surlendemain.
Comme je l'ai lu ici, c'est en quelque chose une défonce du vendredi soir si on a un weekend à perdre. Ces défauts sont presque des qualités, ca évite d'y revenir trop fréquemment.


A titre personnel je ne l'utilise maintenant que quelques fois par an , sur une dose de 10 à 12 g de noix plutôt fraiche ( un bon équilibre entre l'effet et les effets négatifs selon moi ). Je n'ai pas honte de dire que j'apprécie ce produit, il est très bien pour des trips introspectifs/méditatifs si on a pas la main trop lourde. J'ai l'impression que beaucoup de TR sont très négatifs avec ce produit parce que beaucoup de gens y vont trop fort ( ou c'est moi qui le métabolise très bien ). Dans mon cas je préfère la muscade à la marijuana pour son effet mental plus stable, plus clair, tout en reconnaissant qu'elle est beaucoup moins pratique, avec beaucoup plus de contraintes, et qu' elle est beaucoup moins Safe.

Vous ne regarderez plus jamais le rayon épice de la même manière dab .

Si vous avez d'autres retours a donner, des commentaires à faire ou autre, n'hésitez pas.
Reputation de ce post
 
Merci pour ton retour

Hors ligne

 

feignassedeter homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Aug 2023
10 messages
A la relecture je me rends compte que j'ai  oublié quelques points pour avoir un bilan exhaustif.

Tout d'abord le seuil d'effet est d'environ 5g ( pour moi qui suis un homme de 70 kg), et les effets augmentent rapidement après ce seuil, il est donc impossible d'avoir un effet très léger ou d obtenir quoi que ce soit du microdosing, si on veut ressentir quelque chose on doit accepter d'être au moins moyennement stone.

Addictivité :

Aucune addiction physique remarquée, addiction psychologique possible ( comme avec un peu n'importe quoi si on a un tempérament addict ), difficile d'en faire un abus chronique à cause des effets secondaires.

Tolérance :

L'effet était plus fort au cours des premières prise, les 5 premières je dirais, et par la suite la tolérance a monté pour atteindre les effets aux dosages précédemment indiqués, et n'a plus jamais bougé. Le seuil d'effet pour les premières prises était le même ( 5g) mais tout ce qui dépassait donnait l'impression de taper deux fois plus fort que maintenant.
Conclusion: faut y aller mollo les premières fois.
Il y a une tolérance croisée avec le cannabis, je n'ai pas remarqué  de modification de la tolérance pour d'autre produits.

Mélange:

La muscade est intrinsèquement puissante, et a un effet qui mime celui de plusieurs produits, je ne conseille pas trop d'essayer des combos, grossièrement si vous voulez potentialiser la muscade, prenez en juste plus, ce qui doit être vrai pour un grand nombre de produits.

J'ai néanmoins pratiqué quelques mélanges pour voir, les expériences étaient plutôt décevantes, généralement l'effet était trop fort ou pas agréable.

En premier lieu c'est la muscade qu'il faut prendre en premier, et attendre 4 à 6 heures pour jauger l'effet de son plateau, tout cela avant de prendre un autre produit.

Si on fait l'inverse le début de la montée de la muscade sera agréable, mais si on y est allé trop fort, l'arrivée sur le plateau fera mal car, mélangé avec un autre produit, l'effet sera trop fort et cette sensation durera LONGTEMPS, tant que l'effet d'un des produits ne se sera estompé. Croyez moi c'est très désagréable.

Muscade+Alcool  :
Je déconseille, la muscade ayant déjà un effet joint+alcool, cela donne une défonce très lourde, assommante, avec plus aucune coordination motrice, et une forte tendance à gerber à la fin. La gueule de bois du lendemain est abominable, encore pire que ma plus forte dose de muscade.

Muscade+joint :
Les deux effets sont assez similaires et se marient bien, faut y aller léger sur le joint et prendre son temps, on a l'impression d'être plus perché qu'avec la muscade, mais pas plus assommé physiquement.

Muscade+Opiacés :
La muscade potentialise fortement l'opiacé, on se retrouve vite à piquer du nez, faut vraiment y aller très léger. Cela dit avec les bons dosages c'est extrêmement relaxant.

Je n'ai pas essayé d'autres mélanges.

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

feignassedeter a écrit

La je remarque un autre effet, au niveau de la perception des couleurs et de l'humeur générale qui pourrait ressembler à une petite dose de psilocybes,

Qui "pourrait" ? As tu déjà pris une petite de dose de psilocybe pour faire cette comparaison ? Pourquoi les psilos et pas d'autres psychés  à la place ?
Car même si je trouve que certains effets précis peuvent sembler "correspondre" aux effets des psilo (effets sensoriels/sur l'humeur) c'est très loin de "ressembler" tant que ça à l'expérience psilocybine peu importe la dose de psilo, et de toutes façons pareil pour les psychédéliques classiques de maniére générale, ou alors à ce moment là ça ressemble à quasi n'importe quoi qui agit sur l'humeur et qui perturbe les sens, pas juste les psilos.

Après j'imagine que du coup tu n'as pas forcément un éventail très étendu de psychédéliques testés auxquel te référer pour comparer les effets, à ce moment là je "comprends" la comparaison avec les psilos ou l'idée qu'on s'en fait.

et un effet léger psyché qui peut durer jusqu'à 72 h ( quand je dis psyché faut pas s 'attendre à un truc fou, plutôt la sensation qui précède une vraie montée de psyché).

"qui précède une vraie montée de psychée" ?? "précède" ?
C'est drôle j'aurais JAMAIS DU TOUT décris ça de cette façon, j'aurais clairement plutôt associé les effets "psyché" de la muscade (je mets des guillemets car "psyché" c'est un terme précis ça s'utilise pas pour parler de n'importe quel effet trippant parmi d'autres) aux effets qu'on ressent lorsque le plateau d'un psychédelique est FINI, et non pas "pas encore débuté".

D'autant que pharmacologiquement les effets déliros c'est globalement des effets qui sont quasiment les mêmes que l'inverse des effets d'un stimulant (ex : la c/les amphet c'est des agonistes de la dopa/adré/séroto, le café/la nicotine des stimulants agonistes de l'acetylcholine, et au contraire la plupart des déliros sont des antagonistes de cette même dopa/adré/séroto et aussi acetylcholine, d'où même souvent l'appellation "anticholinergiques" pour les déliros comme la muscade.

Et du coup bah t'as certains antagonistes/déliros qui sont des antagonistes de la sérotonine, comme l'atarax, dont c'est une des actions principales, le tercian, le théralène... Qui le sont moins mais déjà bien assez.

Bref, et du coup la muscade, en + d'être un anticholinergique, bah c'est aussi un antagoniste de la sérotonine ! Donc ça a entre autres comme effets de faire globalement les effets inverses de ceux d'un psyché, ou ceux de la descente/de quand on cesse d'en prendre après de grosses prises/et/ou prises prolongées.

A coté de tout ça, la muscade posséde, pour "contrebalancer" un peu c'que j'dis sur le fait que j'sois étonné que tu compares ça à une montée de psyché, des faibles effets IMAO, mélé aux effets cannabinoid-like ça fait des effets potentiellement ressemblants voir littéralement psyché.

Mais du coup si ça doit ressembler à un moment du trip psyché + qu'à un autre je dirais plutôt qu'on est sur de la ressemblance envers un trip dont le plateau est en train de finir, juste avant la descente, cet espace de flottement ni trop anxiogène ni trop barbant ni troop ci ni trop ça qu'offre les psychés, mais du coup rien à voir avec les effets "tumultueux" de la montée et encoe + comme tu le précises l'avant montée de psyché, après le genre d'effets qu'on a avant une montée de psychés, et ce qu'on soit un débutant en la matière ou un pro du domaine, c'est souvent beaucoup d'effets placebo ou du moins d'effets qui varient vraiment pas mal d'un usager à un autre, sauf en cas de contagion sociale du coup, mais ça vient juste confirmer que c'est vachement "psychologique" le genre d'effets qu'on ressent avant la vraie franche montée de psychés, c'est pas trop un truc défini c'est prore au set and setting et à l'expérience de chacun quoi.

Des expériences précédentes on peut déduire que l'effet cana/alcool est contenu par la partie volatile de la noix, et l effet psyché par la partie solide.

Vraiment pas forcément non, ça veut juste dire que lors de telle expérience tu as ressenti des effets comme ceci, et à d'autres moments des effets comme celà, les effets de la noix de muscade viennent quasi exclusivement de la myristicine, il y a aussi l'élimicine, mais les effets sont quasi les mêmes pharmacologiquement.

Après tu as peut être raison, mais ce qui est sûr c'est que les effets de la noix de muscade sont très variables d'un trip à l'autre, et en + un facteur important : à chaque trip tu as une tolérnace à la muscade différente car dosage différent, fréquences d'espacement différentes, donc encore une fois ça a peut être du sens, mais pas tirer des conclusions à partir d'expériences pouvant être interprétées de très différentes façons.

(LE SAVIEZ VOUS PAS ? : l'élimicine est le principal précurseur utilisé dans la synthèse de la mescaline. C'était vraiment très intéressant dites donc !).

Au niveau des autres composés actifs je mets un copié collé du psychonautwiki de la myristicine qui parle des composés responsables des effets apparentés aux cannabinoïdes de la muscade, car oui, vous le lirez dans a capture d'écran, mais la muscade n'a pas d'effets sur les récepteurs cannabinoïdes, ça n'a pas une pharmacologie ressemblante à celle du THC, je dis ça pour que ça soit clair pour ceux qui auraient étés "intrigués" par la potentielle "ressemblance" avec les joints que pourrait avoir une épice disponible partout :

/forum/uploads/images/1692/capture-decran-2023-08-23-a-212713.png

Après je mentirais si je disais que ça ne ressemblait pas aux effets du cannabis, d'ailleurs si vous voulez tout savoir sur les + de 200 substances psychoactives que j'ai testées les 2 seuls trucs que j'ai trouvé qui ressemblaient à un taux décent aux effets du cannabis/des cannabinoïdes (en excluant donc les cannabinoïdes de synthèse, qui ont donc littéralement des effets cannabinoïdes).

Sont la noix de muscade, et le houblon, le houblon étant beaucoup + ressemblant, car la noix de muscade c'est absolument pas juste un truc qui ressemble sur certains aspect au cannabis, c'est ça, + un effet déliro anticholinergique + antisérotonine + un effet IMAO + tous les effets secondaires liés à l'ingestion de noix de muscade dans le cas où on n'a pas accès à l'huile essentielle de muscade sans la matière végétale vomitive/laxative/désagréable à avaler et aussi à cause des effets nocifs, ça résulte en du mal être général en gros.

La ou les composés responsables du petit effet psyché, j'en ai aucune idée, on peut juste affirmer que ce ne sont  pas des molécules volatiles. A moins que ce soit un effet secondaire de la métabolisation de la myristicine, mais alors comment expliquer la non variabilité de cet effet ? Certains articles évoquent aussi l'élémicine, je n'ai jamais non plus testé l'HE d'élémi donc difficile à dire.

Encore une fois les effets varient énormément d'un trip à l'autre et surtout avec une substance à la pharmacologie aussi complexe et variée que la noix de muscade, à mon avis tu aurait pu expérimenter le même genre de variations mais en prenant pourtant à chaque fois la même noix du même batch contenant la même chose que la noix du dernier trip en dépit du fait que la composition en substances actives soit pas la même.

mais alors comment expliquer la non variabilité de cet effet ? Certains articles évoquent aussi l'élémicine,

Ah bon ? Tu as entendu des gens spéculer des trucs sur comme quoi l'elimicine pourrait avoir un effet qui serait, au moins différent, si ce n'est + psyché par rapport à la myristicine ? Le peu que j'ai lu dessus semblait dire que ça semblait être assez bonnet blanc et blanc bonnet entre les 2, mais je serais ravi d'entendre des informations complémentaires qui viendrait pouvoir mettre le doigt sur des différences notyables entre la myristicine et l'élimincine, et surtout si une des 2 possède un effet qui 'apparenterait + aux psychés que la myristicine !

Si t'as des articles ou sources diverses ça m'intéresserait de lire stp.

feignassedeter a écrit

Tout d'abord le seuil d'effet est d'environ 5g ( pour moi qui suis un homme de 70 kg), et les effets augmentent rapidement après ce seuil, il est donc impossible d'avoir un effet très léger ou d obtenir quoi que ce soit du microdosing, si on veut ressentir quelque chose on doit accepter d'être au moins moyennement stone.

Ce n'est pas ce que j'ai ressenti, perso c'est même vachement + en mini/microdosing que la muscade me plaît et fait selon moi son meilleur effet / a selon moi le meilleur ratio effets positifs/secondaires, et de loin en comparaison avec les effets des gros dosages : car à dosages hallucinogènes les effets deviennent vite saoulants, mais à des dosages bien plus faibles et surtout avec de l'huile essentielle de muscade au lieu de la poudre, les effets secondaires se pointent clairement moins et handicapent bien moins/permettent de mieux profiter du trip.

Voir même plus on diminue les doses et + la muscade se rapproche des effets d'un produit "normal" (genre un prod qui te tue pas en terme d'eff secondaires, qui fait des changements positifs dans ta chimie cérébrale, on peut même être bien euphorisé, alors que à gros dosages même si on peut se sentir très clairement euphorisé ça peut des fois être dur d'en profiter vraiment car on a plein d'effets secondaires qui gênent l'appréciation : mal être physiques, crampes, douleurs, déshydratation, anxiété, paranoïa, amnésie profonde, difficultés à réfléchir...

Après j'imagine qu'on a tous nos ressentis différents, mais affirmer de manière catégorique que les mini voir micro dosages ne servent à rien ou n'amènent à rien de bon c'est vraiment pas approprié comme propos, j'en suis le contre exemple parfait (avec l'huile essentielle je peux sentir des effets avec à peine quelques petites gouttes, et pas du placebo, ou alors du placebo qui dure un bail et avec des effets de tachychardie pas très appréciables des fois^^)

La noix de muscade contient des précurseurs de la mdma, ceux ci pourrait contribuer a l'effet par une transformation in vivo

Alors on va essayer d'être bref mais y a pas mal de détails à apporter à cette description que tu fais, qui donne assez envie dit comme ça.

Effectivement la myristicine est utilisée comme précurseur chimique pour synthétiser de la MDMA, c'est pour ça que c'est illégal la myristicine pure.
Mais on parle bien là d'utiliser ça pour cuisiner de la MDMA, genre faire des réactions chimiques dans un labo/une cuisine.

Mais j'imagine que ce n'est pas ce genre de "lien avec le fait que ça soit un précurseur de MDMA" que tu soulevais, et que tu faisais plutôt référence au fait qu'Alexander Shulgin, chimiste des psychés/stims bien connu, avait théorisé le fait que, vu que la myristicine était utilisée comme précurseur pour la fabrication de drogues telles la MDMA, bah pourquoi pas espérer une réaction in vivo (dans le corps, contraire de in vitro = en labo) et espérer qu'elle se transforme en MMDA (substance, vous l'aurez remarqué, assez proche de la MDMA) dans le corps :

/forum/uploads/images/1692/capture-decran-2023-08-23-a-213526.png

Pour ceux qui comprennent pas l'anglais : on pense assez peu que la myristicine se métabolise réellement en MMDA, à cause du fait qu'aucun métabolite amphétaminique n'a été retrouvé dans les analyses d'urine qu'on a réalisé sur des gens en ayant consommé.

Donc non, ça ne se transforme pas en MMDA ou MDMA in vivo.

Waw, ça en fait des mots ! Un grand merci à toi de t'exprimer sur des sujets/des substances aussi "tabous" ou du moins vraiment peu documentées sur le web, encore moins en français, et surtout le peu d'infos qu'on a en FR sont données par des gens ni très sérieux ni très efficaces pour faire des descriptions claires/pertinentes.
Et en + la plupart du temps c'est des gens qui ont testé très très peu de drogues qui font des TR et + généralement qui prennent de la muscade, donc au niveau des comparaisons c'est vraiment la misère absolue...

J'ai envie de dire : heureusement que ça a des ressemblances avec les "drogues de monsieur tout le monde" que sont le canna et l'alcool, sinon les gens sauraient vraiment pas à quel prod qu'ils n'ont pas testé comparer leur expérience à la muscade.

Bref j'adore lire sur des substances à la fois ultra accessibles (genre au point que certains se trouvent dans ton jardin ou la foret la plus proche, ou à la pharmacie, ou dans n'importe quel briquet qui traîne ou cuisinière, bref on a dit ACCESSIBLE^^) mais pourtant uuuultra puissantes niveau hallucinogène, des substances comme la muscade, les amanites tue mouche, le butane inhalé, les délirogènes divers : autant pharmaceutiques : DPH, doylamine... Que naturels : Datura/mandragore... Et à l'époque où ça s'achetait en pharmacie pour respectivement 2,60 et 1,04€ le boîte, on trouvait du DXM et de la promethazine en pharmacie, maintenant c'est sur ordonnance.

La salvia tend à faire partie de cette catégorie car c'est accessible en smartshop et c'est souvent LE "1er truc autre que l'alcool et le canna" que testent les gens, alors que beaucoup de gens classifient littéralement la salvia comme l'hallucinogène le plus puissant du monde !
Et à coté de ça des jeunes novices en la matière testent ça comme une des 1ères substances psychoactives ingérée, je trouve le décalage fascinant.

Dernière modification par L'Apoticaire (24 août 2023 à  20:10)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

feignassedeter homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Aug 2023
10 messages
Ah l'apothicaire,
avec un nom pareil , il fallait s'attendre à un message plein de précisions.

Je suis content que mon retour d'expérience t'ai plu smak .

J'aime bien aussi les sujets bien développés et les trips report sur des produits peu ordinaires ou considérés comme anodins, et maleureusement on en trouve peu sur l'internet francophone, parfois sur des sites anglophones type erowid.

Tu as fait plein de remarques ( pertinentes je dois dire ) et soulevé plein de questions, je vais essayer de te répondre du mieux que je peux. Je vais y aller chronologiquement.

"les pensées et les raisonnements sont beaucoup plus stables qu'avec le cannabis"

"stables" ? C'est à dire ? Tu pourrais développer ? J'ai l'impression que la réponse m'intéressera.

Eh bien si je me fume un bon tarpé bien ( ou trop ) chargé, mes pensées fusent dans tous les sens le pense à un truc qui en évoque un autre, puis un autre, avec des enchainements logiques valides, mais que je n'aurait jamais fait dans mon état normal. Cependant il est tres difficile pour moi d'empecher mon cerveau de pedaler et de se focaliser sur une idée et de suivre le raisonnement posément, les concepts s'enchainent, les idées rebondissent dans tous les sens.

Avec la muscade se produit un effet similaire, mais je peux beaucoup plus facilement canaliser le flux des pensées, le controler et l'orienter, me focaliser sur quelque chose, je m'en sers pour réflechir a un sujet de maniere differente de d'habitude ou faire le bilan sur ma vie.

C'est dailleurs en cela que je prefere l'effet muscade à l'effet cannabis.


L\'Apoticaire a écrit

Qui "pourrait" ? As tu déjà pris une petite de dose de psilocybe pour faire cette comparaison ? Pourquoi les psilos et pas d'autres psychés  à la place ?
Car même si je trouve que certains effets précis peuvent sembler "correspondre" aux effets des psilo (effets sensoriels/sur l'humeur) c'est très loin de "ressembler" tant que ça à l'expérience psilocybine peu importe la dose de psilo, et de toutes façons pareil pour les psychédéliques classiques de maniére générale, ou alors à ce moment là ça ressemble à quasi n'importe quoi qui agit sur l'humeur et qui perturbe les sens, pas juste les psilos.

Après j'imagine que du coup tu n'as pas forcément un éventail très étendu de psychédéliques testés auxquel te référer pour comparer les effets, à ce moment là je "comprends" la comparaison avec les psilos ou l'idée qu'on s'en fait.

et un effet léger psyché qui peut durer jusqu'à 72 h ( quand je dis psyché faut pas s 'attendre à un truc fou, plutôt la sensation qui précède une vraie montée de psyché).

Déjà dans le mille, je n'ai qu'une faible expérience avec les psychés, juste touché des psilocybes, et ne suis jamais allé loin dans le dosage. Par contre j'ai lu pas mal de TR.

J'ai fait cette comparaison ( vaseuse ) car j'ai trouvé dans les faibles hallucinations auditives et visuelles ainsi que l'état d esprit général du trip quelque chose de plus qu'un  effet cannabinoïde, et le seul effet que j'avais en tête qui s'en rapprochait c'était une petite dose de psylo. Et oui l'expression "avant une montée" était mal choisi, j'aurais du dire avec une faible dose.

L\'Apoticaire a écrit

Bref, et du coup la muscade, en + d'être un anticholinergique, bah c'est aussi un antagoniste de la sérotonine ! Donc ça a entre autres comme effets de faire globalement les effets inverses de ceux d'un psyché, ou ceux de la descente/de quand on cesse d'en prendre après de grosses prises/et/ou prises prolongées.

Je ne savais pas qu'elle était aussi antagoniste de la sérotonine on en apprend tous les jours.

L\'Apoticaire a écrit

A coté de tout ça, la muscade posséde, pour "contrebalancer" un peu c'que j'dis sur le fait que j'sois étonné que tu compares ça à une montée de psyché, des faibles effets IMAO, mélé aux effets cannabinoid-like ça fait des effets potentiellement ressemblants voir littéralement psyché.

C'est tres possible, mais je vois que je n'ai pas poussé mes recherches aussi loin que toi, j'ai essayé de tirer des conclusions mais c'était bien trop hatif, surtout pour une substance pharmacologiquement aussi complexe, cela englobe aussi les autres déductions que j'ai proposé, pas forcément fausses, mais rien de tangible.

L\'Apoticaire a écrit

car la noix de muscade c'est absolument pas juste un truc qui ressemble sur certains aspect au cannabis, c'est ça, + un effet déliro anticholinergique + antisérotonine + un effet IMAO + tous les effets secondaires liés à l'ingestion de noix de muscade dans le cas où on n'a pas accès à l'huile essentielle de muscade sans la matière végétale vomitive/laxative/désagréable à avaler et aussi à cause des effets nocifs, ça résulte en du mal être général en gros

Probablement la meileure description de l'effet de la muscade que j'ai lu, j'ai juste une interrogation sur l'effet délirogene, j'ai jamais eu cette impression. J'avais surdosé de l'amanite tue mouche ( sacrée connerie ) et quelques heures apres j'étais plongé dans des boucles mentales cheloues et assez terrifiantes, jamais ressenti ca avec de la muscade, meme a de hauts dosages. Et pour le houblon ca semble logique, c'est la mmeme famille que le cannabis, comment le consommais tu ?

Il y a pas mal d'articles sur le net qui évoquent les principes actifs de la noix de muscade, ils parlent souvent d'élémicine, safrole, myristicine et élémicine. Franchement rien de tres probant à l'intérieur, vu la complexité chimique de la noix, il doit y en avoir pas mal d'autres, ainsi que des effets de synergie.

L\'Apoticaire a écrit

Des expériences précédentes on peut déduire que l'effet cana/alcool est contenu par la partie volatile de la noix, et l effet psyché par la partie solide.

Vraiment pas forcément non, ça veut juste dire que lors de telle expérience tu as ressenti des effets comme ceci, et à d'autres moments des effets comme celà, les effets de la noix de muscade viennent quasi exclusivement de la myristicine, il y a aussi l'élimicine, mais les effets sont quasi les mêmes pharmacologiquement.

Après tu as peut être raison, mais ce qui est sûr c'est que les effets de la noix de muscade sont très variables d'un trip à l'autre, et en + un facteur important : à chaque trip tu as une tolérnace à la muscade différente car dosage différent, fréquences d'espacement différentes, donc encore une fois ça a peut être du sens, mais pas tirer des conclusions à partir d'expériences pouvant être interprétées de très différentes façons.

Je suis d'accord , pas forcément faux, mais hatif et trop subjectif.

L\'Apoticaire a écrit

feignassedeter a écrit
Tout d'abord le seuil d'effet est d'environ 5g ( pour moi qui suis un homme de 70 kg), et les effets augmentent rapidement après ce seuil, il est donc impossible d'avoir un effet très léger ou d obtenir quoi que ce soit du microdosing, si on veut ressentir quelque chose on doit accepter d'être au moins moyennement stone.

Ce n'est pas ce que j'ai ressenti, perso c'est même vachement + en mini/microdosing que la muscade me plaît et fait selon moi son meilleur effet / a selon moi le meilleur ratio effets positifs/secondaires, et de loin en comparaison avec les effets des gros dosages : car à dosages hallucinogènes les effets deviennent vite saoulants, mais à des dosages bien plus faibles et surtout avec de l'huile essentielle de muscade au lieu de la poudre, les effets secondaires se pointent clairement moins et handicapent bien moins/permettent de mieux profiter du trip.

Surprenant, avec 5 g ( de standard ducros j'entends), j'ai un effet placebo qui s'estompe vite puis une secheresse des muqueuses quelques heures après, pas remarqué de changement des perceptions ou de l'humeur, on est décidement pas tous fait pareil, apres je reconnais que j'ai pas tant expérimenté que ca les dosages de  3 à 5 g, pour la peine je testerai quelques fois pour voir.

L\'Apoticaire a écrit

Pour ceux qui comprennent pas l'anglais : on pense assez peu que la myristicine se métabolise réellement en MMDA, à cause du fait qu'aucun métabolite amphétaminique n'a été retrouvé dans les analyses d'urine qu'on a réalisé sur des gens en ayant consommé.

Donc non, ça ne se transforme pas en MMDA ou MDMA in vivo

Voila qui enterre cette hypothese, et qui peut donner de vilaines idées à  un chimiste amateur.

L\'Apoticaire a écrit

Au niveau des autres composés actifs je mets un copié collé du psychonautwiki de la myristicine qui parle des composés responsables des effets apparentés aux cannabinoïdes de la muscade, car oui, vous le lirez dans a capture d'écran, mais la muscade n'a pas d'effets sur les récepteurs cannabinoïdes, ça n'a pas une pharmacologie ressemblante à celle du THC, je dis ça pour que ça soit clair pour ceux qui auraient étés "intrigués" par la potentielle "ressemblance" avec les joints que pourrait avoir une épice disponible partout :

Au moins j'aurais eu une intuition de juste, il y a une modulation de la production d'endocannabinoides, ce qui donne cet effet similaire au cannabis, mais que je trouve plus agréable/controlable. Possiblement parce que ce sont des composés endogenes qui perturbent moins les corps que le THC et les autres composés du canna, meme s'ils sont agonistes des memes recepteurs.

L\'Apoticaire a écrit

Waw, ça en fait des mots ! Un grand merci à toi de t'exprimer sur des sujets/des substances aussi "tabous" ou du moins vraiment peu documentées sur le web, encore moins en français, et surtout le peu d'infos qu'on a en FR sont données par des gens ni très sérieux ni très efficaces pour faire des descriptions claires/pertinentes.
Et en + la plupart du temps c'est des gens qui ont testé très très peu de drogues qui font des TR et + généralement qui prennent de la muscade, donc au niveau des comparaisons c'est vraiment la misère absolue...

Merci j'ai essayé d'etre complet et de relater mon experience pas si modeste avec cette substance, j'ai été étonné du faible nombre de sujet dessus.

Je peux de donner quelques précisions supplémentaires sur l'extraction de la noix de muscade, j'avais lu il y a longtemps sur les forums anglophones un type qui les faisait bouillir dans l'eau en rajoutant 1/4 de vodka pour chopper les composés insolubles dans l'eau il essayait de voir une differrence dans le type d'effet donné par la noix, et il avait des resultats assez paradoxaux.

J'ai été intrigué et j'ai fait l'expérience 3 fois avec des dosages croissants, effectivement l'effet n'est pas "différent" de la noix entiere, juste moins fort car il y a des pertes. Apres 1 H de chauffe a feu doux je recuperai le liquide qui avait viré jaune  ( et quasiment plus d'alcool à l'intérieur), avec une pelicule huileuse brun orangé en surface et je buvais le tout.
Le gout était pas mal, c'était le meme effet que la noix entiere à une puissance  que j'estime à la moitié  de celui des noix utilisées pour la decoction. Par contre c'était beaucoup plus propre, pas de lourdeur d'estomac, pas de gueule de bois ( ou tres peu ) et de mal etre , juste encore un peu défoncé le lendemain.

J'imagine que cette mixture doit etre plutot safe niveau toxicité, deja que pour la noix entiere j'avais lu pas mal d'étude sur la toxicité du safrole pour le foie, mais l'effet inverse pour l'HE de noix de muscade.
Quant à son coté cancerigene, il est avéré mais l'étude que j'avais lu utilisait des doses énormes sur des rats et de maniere chronique.

La noix de muscade n'est donc peut etre pas si toxique que ca, mais j'ai quand meme mis ce fait en évidence, il ne serait pas sage d'en prendre de maniere chronique.
Par contre il est évident que la sensation de gueule de bois est en grande partie causée par la matiere vegetale solide comme tu le dis. Ces constations me donnent envie de tester l'HE de muscade pour voir.

L\'Apoticaire a écrit

La salvia tend à faire partie de cette catégorie car c'est accessible en smartshop et c'est souvent LE "1er truc autre que l'alcool et le canna" que testent les gens, alors que beaucoup de gens classifient littéralement la salvia comme l'hallucinogène le plus puissant du monde !
Et à coté de ça des jeunes novices en la matière testent ça comme une des 1ères substances psychoactives ingérée, je trouve le décalage fascinant.

Oui et c'est assez hallucinant, je n'ai guere d'expérience avec ces subtances, mon dada à moi c'était les opiacés.
Mais je dois reconnaitre que quand je vais lire certaines discussions ou TR sur des delirogenes atropiniques comme la datura ou la mandragore avec des types qui finissent en HP, je me dis qu une certaine progressivité avec les produits serait de bon ton.

Pour en revenir à la muscade c'est un produit que j'apprécie par son effet assez complexe et particulier, et par sa disponibilité. Il est d'ailleurs étonnant que sa consommation ne soit pas plus répandue ( comme celle du clou de girofle dab ) et qu'elle ne soit pas plus connue.

Ya pas à dire tu es calé, avec plus de 200 psychotropes au compteur j'imagine que ca aide.

Merci de ton intervention très pertinente.

Cordialement

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

feignassedeter a écrit

Probablement la meileure description de l'effet de la muscade que j'ai lu, j'ai juste une interrogation sur l'effet délirogene, j'ai jamais eu cette impression. J'avais surdosé de l'amanite tue mouche ( sacrée connerie ) et quelques heures apres j'étais plongé dans des boucles mentales cheloues et assez terrifiantes, jamais ressenti ca avec de la muscade, meme a de hauts dosages.

Alors pour le coup l'amanite c'est un déliro vachement particulier parce que c'est pas un anticholinergique ou anti dopamine/adrénaline/sérotonine, c'est juste un agoniste GABA-A (et l'acide iboténique serait un NMDA mais même en mangeant le champi cru comme cuit l'acide iboténique est converti en muscimol sois in vivo sois par décarboxylation donc dans tous les cas l'acide iboténique ne fait jamais effet nan on est d'accords ?

Bref tout ça pour dire que c'est un GABA-A et non pas un agoniste de neurotransmetteurs stimulants comme les autres, offrant des effets différents.

Et pour le houblon ca semble logique, c'est la mmeme famille que le cannabis, comment le consommais tu ?

Principalement en infusion, en mettant des fleurs de houblon ou de la lupuline dans de l'eau bouillante à 100° quelques minutes, à peine 2-3-4 grammes et c'est bon, et je peux même ré-infuser le houblon après ça fait clairement effet.

En infusion ça me fait des effets de space cake, très clairement ça ressemble à des effets de weed en oral les effets que le houblon a sur moi, sauf que ça monte en à peine quelques petites minutes ou du moins autour d'un gros quart d'heure maxi pour débuter clairement à faire effet ! Alors que le canna oral c'est connu pour justement être à la fois aléatoire et long au niveau de la rapidité d'action, là c'est bien moins variable d'une prise à l'autre et ça monte grave + vite.

Moi qui suis hypersensible à toutes les substances actives existantes il m'est arrivé plein de fois de sentir les effets du houblon en buvant une bière, et selon la quantité de houblon dans la bière je ressens + ou - d'effets, qui vont selon moi très bien avec ceux de la bière et peuvent même permettre de "compenser" la faible quantité d'alcool contenue dans 1 verre de 25cl en rajoutant par dessus les effets d'un peu de houblon, en tout cas je suis de cet avis.

Les effets sont pour moi nettement ressemblants au cannabis, mais pas tant aux effets du THC précisément même si y a quand même des ressemblances aussi, mais aux effets "cannabiques en général" qu'on retrouve dans la weed mais qui ne viennent pas du THC, je pense typiquement aux effets d'une excellente weed CBD : ça a un effet clairement "cannabique" ça y a pas de doutes là dessus, mais pour autant c'est pas du THC ou même du THC like, bah les effets du houblon je les situerais là, comme si c'était les effets d'une excellente weed CBD : relaxante, feel good, bonne humeur, mais pour autant pas trop de voyage psychédelique, instrospectif, etc...

Mais en vrai en comparaison avec la weed CBD le houblon je dirais c'est potentiellement plus fort que ça voir bien + fort si on prend certaines espèces de houblon comparé à certaines espèces de weed CBD, après de manière générale la "puissance" des 2 est comparable (pour ceux qui se demanderaient : le taux de CBD importe peu, car au final ce qui donne les effets "cannabis like" dans une weed CBD bah c'est contre-intuitivement toutes les substances actives de la plante sauf le CBD : à savoir les autres cannabinoïdes, les terpènes, et autres molécules actives diverses dont je connais pas trop le nom.)

Après j'ai aussi essayé au vaporisateur volcano (pour pouvoir remplir des ballons de vapeur et aspire des grosses quantités de vapeur très vite pour un effet comme les bangs, avec un autre vapo le houblon au vapo ça doit paaaas casser trois pattes à un canard je pense, y aura pas assez de "débit de fumée qui va aux poumons" pour acheminer assez de substances actives de houblon assez rapidement pour que ça fasse un effet de "flash cannabique" rapide et satisfaisant, mais avec un volcano y a clairement moyen, et en + pour ceux qui aiment les gouts je vous garantis que le gout du houbon au vapo on dirait quasi exactement de la weed ! Et encore j'ai testé que 3 variétés différentes au vapo et c'était déjà bien ressemblant avec certaines variétés bien + que d'autres, j'imagine pas avec certaines variétés de houblons qui ressemblent encore + à des weed classiques comme ça doit être bluffant.

Franchement dans mon ballon de volcano j'suis sûr que si j'l'avais passé à quelqu'un et que j'lui avais dis que c'était de la weed il m'aurait cru en goûtant le goût que ça a.

Je vois le houblon comme une sorte de "weed soft", ou "weed pour sevrage/baisses de consos", depuis que j'ai découvert que en volcano ça pouvait donner des effets très similaires à la weed vapé et en infusion des effets de space cake à montée rapide je me demande comment ça se fait que ça soit pas 100x plus connu ! Car des gens qui recherchent des "plantes pour substituer les effets du cannabis et être posé mais pas trop défoncé" ne serait ce que sur le forum y en a à la pelle, et pour ces gens là une bonne partie seront satisfaits avec du houblon

Pour ce qui est de le fumer en joints/bangs j'imagine que ça marche nickel, après ça doit bien arracher le poumons de se taper des quantités décentes de houblon d'un coup, vaut mieux se pencher sur un vapo pour l'inhalation.

Dernière modification par L'Apoticaire (08 septembre 2023 à  16:46)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages
La vache, l'Apoticaire, j'adore lire tes messages mais 'tain, ça a l'air fatiguant d'être dans ta tête ^^


Vous me donnez envie d'inclure plus de légalité dans ma pharmacopée, vous deux.

La première fois a eu lieu dans ma période adolescente ( et la stupidité associée punk2 ), grossièrement j'ai mâché deux noix entières, c était infecte, quelques heures après j'étais complètement défoncé, l'effet a duré jusqu' au lendemain, et était franchement désagréable, bref du grand n'importe quoi.

Ahah, pareil, sauf que, si j'en ai aucun souvenir net, je sais que j'avais pas trouvé ça désagréable. Mais bon, la seule autre drogue que j'avais prise pour comparer, c'était le cidre. Brut, parce que j'étais un dur, à l'époque.

Dernière modification par Doromo (10 septembre 2023 à  10:34)


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

La vache, l'Apoticaire, j'adore lire tes messages mais 'tain, ça a l'air fatiguant d'être dans ta tête ^^

Y a de l'action certes, mais au contraire plus je réfléchis + ça me stimule et me pousse à rélfechir encore +, même si à un moment ça stagne, diminue, et je passe en mode moins actif voir repos, et après bah let's go pour re-réflechir à fond et tripper, pratiquer l'autostim etc... Mais de manière générale j'ai l'impression de jamais m'saouler^^

Vous me donnez envie d'inclure plus de légalité dans ma pharmacopée, vous deux.

Après niveau effets euphorisants+délirogènes+enivrants sédatifs, le tout en accessible en boutiques IRL pas besoin de se "limiter" à la muscade, il existe la nautamine (diphenhydramine) ou le mercalm (dimenhydrinate) la diphenhydramine étant un métabolite du dimenhydrinate les effets sont les mêmes mais la diphenhydramine sera un poil plus rapide à agir et récréative.

Ca a des effets assez similaires à ceux de la muscade, donc comme je disais euphorisants déliros enivrants sédatifs, sauf que ça dure entre 6 et 12h au lieu de durer 8-72h comme la muscade, les effets sont souvent bien + controllables et agréables, enfin moins désagréables, car on a entre autres pas la noix à digérer, mais même comparé à l'huile essentielle de muscade la diphenhydramine c'est + propre, moins de ressenti d'eff secondaires sur le trip pour autant d'euphorie ressentie si on prend une dose adaptée.


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages

L\'Apoticaire a écrit

Y a de l'action certes, mais au contraire plus je réfléchis + ça me stimule et me pousse à rélfechir encore +, même si à un moment ça stagne, diminue, et je passe en mode moins actif voir repos, et après bah let's go pour re-réflechir à fond et tripper, pratiquer l'autostim etc... Mais de manière générale j'ai l'impression de jamais m'saouler^^

Tant mieux alors. Ton monologue/dialogue intérieur est plutôt verbalisé, j'imagine ?

Merci du tuyau sinon, mais je vais en rester au houblon et à l'huile de muscade je pense, je suis pas du tout branché médocs, encore moins depuis que j'habite dans le trou de la France avec une pharmacie pour 40000 vaches ^^


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

L\'Apoticaire a écrit

Y a de l'action certes, mais au contraire plus je réfléchis + ça me stimule et me pousse à rélfechir encore +, même si à un moment ça stagne, diminue, et je passe en mode moins actif voir repos, et après bah let's go pour re-réflechir à fond et tripper, pratiquer l'autostim etc... Mais de manière générale j'ai l'impression de jamais m'saouler^^

Tant mieux alors. Ton monologue/dialogue intérieur est plutôt verbalisé, j'imagine ?

"verbalisé" ? J'ai cherché les définitions et tout et même après ça je vois pas ce que t'as voulu demander desolé...(bien que je sache ce que "verbaliser" veuille dire hein, mais du coup même en le sachant une recherche me semblait nécessaire car je comprenais pas c'que tu voulais dire)

Merci du tuyau sinon, mais je vais en rester au houblon et à l'huile de muscade je pense, je suis pas du tout branché médocs, encore moins depuis que j'habite dans le trou de la France avec une pharmacie pour 40000 vaches ^^

Comme bon te semble, je faisais mention de la diphenhydramine car c'est une alternative bien moins toxique et desagréable à vivre que la noix de muscade, après entre l'huile essentielle et la diphenhydramine l'huile doit être juste à peine plus toxique et tout de même moins facilement maniable et un poil + désagréable à vivre.


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages

L\'Apoticaire a écrit

"verbalisé" ? J'ai cherché les définitions et tout et même après ça je vois pas ce que t'as voulu demander desolé...(bien que je sache ce que "verbaliser" veuille dire hein, mais du coup même en le sachant une recherche me semblait nécessaire car je comprenais pas c'que tu voulais dire)

Verbalisé, dans le sens d'exprimé par des mots. Comme les mots ont l'air de jaillir d'eux mêmes dans tes messages, je me demandais si ton mode de pensée intérieure dominant était lui aussi entièrement "articulé lexicalement", sous forme d'une voix parlant dans ta tête, par contraste avec une pensée visuelle, kinesthésique, purement conceptuelle (càd pré-langagière), émotionnelle, schématique, impressionniste, etc.

Je m'intéresse pas mal à l'expérience phénoménologique que font mes congénères de leur propre système nerveux, donc de temps en temps, je questionne vite fait. Mais c'est galère à saisir, et encore plus à décrire.

Je retiens la diphenhydramine  dans tous les cas, le jour où je développerai des allergies, j'irai prendre ça plutôt qu'un autre.


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

Verbalisé, dans le sens d'exprimé par des mots. Comme les mots ont l'air de jaillir d'eux mêmes dans tes messages, je me demandais si ton mode de pensée intérieure dominant était lui aussi entièrement "articulé lexicalement", sous forme d'une voix parlant dans ta tête, par contraste avec une pensée visuelle, kinesthésique, purement conceptuelle (càd pré-langagière), émotionnelle, schématique, impressionniste, etc.

Ah ok, bah c'est bien c'que j'pensais que ça voulait dire, mais je trouvais ça tellement bizarre que la question puisse se poser que j'me suis dis que tu voulais dire autre chose : bien sûr que je pense avec des mots, après c'est pas que de cette manière que mes pensées s'expriment dans ma tête y a aussi des concepts, des sensations, émotions, etc... Qui s'expriment autrement, c'est varié quoi.

Donc oui ma pensée s'exprime parfois sous forme de phrases/monologues/dialogues, mais clairement pas tout le temps, comme absolument tout le monde de normalement constitué en fait quoi.

Après est ce que je suis "plutôt verbalisé" ou pas ? Ca franchement je saurais même pas le dire... Quand j'essaye de voir si les pensées que j'ai en tête sont exprimées vraiment par un mot, "verbalisées", ou si en fait j'arrive à voir de qui il s'agit d'une autre manière, genre en ayant "l'image", ou le "concept" de la chose exprimée dans ma tête en question, franchement je saurais pas du tout dire si mes pensées sont plutôt verbalisées ou pas, d'autant que comme tu l'imagine je suis pas dans la tête des autres gens, donc je sais pas si je le suis + ou - qu'eux.

Question intéressante du coup ! Mais vraiment pour y répondre c'est pas demain la veille que j'y arriverais...

Je dirais plutôt oui, tout en ayant quand même de la réserve, c'est pas un "oui" franc, mais du coup est ce que c'est + que la moyenne ou pas du tout ? Bah là je saurais pas répondre.


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages

L\'Apoticaire a écrit

Question intéressante du coup ! Mais vraiment pour y répondre c'est pas demain la veille que j'y arriverais...

Le tout, c'est d'avoir la question en semi-veille métacognitive en arrière-fond, comme ça tu peux observer régulièrement ta pensée et voir, en moyenne, la forme qu'elle préfère prendre.

Merci pour la réponse en tout cas, et je t'assure, je crois pas qu'il y ait de constitution normale à ce niveau-là. C'est assez fou de constater les différences inter-individuelles, quand on commence à interroger les gens (et à les faire s'interroger) sur le sujet. De la même façon, je t'avais vu parler de ta mémoire des objets sur un autre fil, ben typiquement, c'est un mode mnésique que j'ai distingué chez des proches mais qui m'est parfaitement étranger.

J'ai testé le houblon hier, sinon, d'abord 4 gr de cône effrité bien infusé en tisane, puis 10 gr, j'ai ressenti une très, très vague relaxation dans les jambes et une petite augmentation de ma perception auditive (tous les sons devenaient plus forts et plus irritants que d'habitude), mais c'est tout. J'essayerai avec un autre type de houblon, parce que c'est franchement pas mauvais, avec de la cassonade, mais je pense pas être aussi sensible que toi à ce produit là ^^


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

Le tout, c'est d'avoir la question en semi-veille métacognitive en arrière-fond, comme ça tu peux observer régulièrement ta pensée et voir, en moyenne, la forme qu'elle préfère prendre.

J'ai ABSOLUMENT RIEN COMPRIS DU TOUT aux termes que t'as utilisé desolé x)

Après c'est pas forcément une question dont la réponse me taraude donc j'vais m'arrêter là niveau tentatives de compréhension du sujet, peut être plus tard, mais pour le moment c'est bon je ne souhaite pas plus d'infos à ce sujet, merci de m'avoir orienté et parlé en des termes que j'ai pas l'habitude d'entendre, ça fait plaisir.

Merci pour la réponse en tout cas, et je t'assure, je crois pas qu'il y ait de constitution normale à ce niveau-là. C'est assez fou de constater les différences inter-individuelles, quand on commence à interroger les gens (et à les faire s'interroger) sur le sujet. De la même façon, je t'avais vu parler de ta mémoire des objets sur un autre fil, ben typiquement, c'est un mode mnésique que j'ai distingué chez des proches mais qui m'est parfaitement étranger.

2videmment que tout le monde est différent, mais je pense que pour ce que j'ai dis, bah on est quand même une EEEEEEEEECRASANTE MAJORITE à penser avec un mélange de verbalisation et d'autres méthodes.

Et ce même si les pourcentages de fréquences d'utilisation des 2 moyens sont complètement différents d'un individu à l'autre, bah disons que ça m'étonnerait quand même TRES FORTEMENT qu'il existe des personnes qui pensent QUE avec des verbalisations, ou qui pensent QUE autrement, je pense qu'on a tous un mélange de ça, sauf ééééventuellement des cas psychiatriques/médicaux particulier qui ont un fonctionnement hors norme, mais du coup je parlais surtout des gens n'ayant pas forcément de troubles reconnus, parce que si on commence à aussi parler de tous les gens différents on a vraiment pas fini... On va rester sur la relative "norme", peu importe ce que ça puisse vouloir dire, déjà qu'il y a bien assez à dire en restant dessus.

J'ai testé le houblon hier, sinon, d'abord 4 gr de cône effrité bien infusé en tisane, puis 10 gr, j'ai ressenti une très, très vague relaxation dans les jambes et une petite augmentation de ma perception auditive (tous les sons devenaient plus forts et plus irritants que d'habitude), mais c'est tout. J'essayerai avec un autre type de houblon, parce que c'est franchement pas mauvais, avec de la cassonade, mais je pense pas être aussi sensible que toi à ce produit là ^^

T'as bien mis de l'eau chaude qui vient juste de finir de boillir ? Genre t'as bien mis l'eau sur le houblon peu de temps après l'ébullition, ou t'as attendu ?


Pour le houblon faut que la température soit maximale, genre juste après qu'elle ait bouillie tu la mets, car j'ai essayé à 80° de l'eau plus fraîche comme pour les thés, bah ça a surprenament quasiment aucun goût amer, alors que les ifus de houblon c'est horrible niveau amertume si on a une quantité de molécules actives suffisante dans l'infu.

Sinon c'est normal de pas avoir tous les effets d'un prod quand tu les testes les premières fois, voir même c'est plutôt une chance incroyable que d'avoir tous les effets recherchés d'une substance lors de sa 1ère prise ou même des quelques premières.

Genre la plupart des gens qui testent les champis ou le LSD ont du mal à avoir vraiment une bonne partie des effets recherchés des psychés, ça prend souvent plusieurs trips avant e vraiment avoir plein d'effets qu'on recherchait des psychés : perte de l'égo, hallus visuelles et auditives marquées, harmonie avec soi même et la nature, etc... Alors qu'à nos premiers trips on galère à avoir ces effetsn surtout à dosages plus raisonnablles même si même à dosage normal voir fort ça peut aussi ne pas marcher.

Typiquement les opiacés la plupart des gens qui ont testé juste ça à peine quelques fois en ont généralement une image pas terrible, même lorsque de gros dosages ont étés ingérés, la dose n'est pas un facteur qui va faire que ta 1ère fois sera forcément efficace, on a tendance à penser ça à tort.

Ou même le cannabis, ou l'alcool, ou la plupart des drogues en général souvent les premières prises sont décevantes, ou alors on sent pas assez d'effets, et au fur et à mesure des prises, plus notre corps s'habitue (paradoxalement j'ai envie de dire) à la molécule et plus on arrive à en sentir les effets (alors que d'habitude avec l'accoutumance on sent de moins en moins mais pour pas mal de prods ça marche comme ça).

Après avec certaines drogues très puissantes, bah si on prend une grosse dose pour sa 1ère fois, même si on se met pas dans des set and setting particuliers on aura quand même des effets, pas forcément des bons effets mais des effets, mais avec des trucs pkus légers comme le houblon par exemple, si tu ne le prends pas dans le bon set and setting, bah t'auras pas des bons effets... (car oui, t'auras des effets, quand on prend une substance active on a des effets logiquement, mais tu les apprécieras pas forcément, au point de même pas les considérer, à tort, comme des "effets").

Et oui, j'imagine que je ne t'apprends pas grand chose en te disant que pour bien apprécier un produit il est bien souvent BIEN PLUS CRUCIAL d'avoir un bon set and setting plus qu'il est important d'avoir un dosage précis ou un produit de qualité/pur, en tout cas c'est la tendance que beaucoup de gens ayant beaucoup d'dxpérience dans les produits remarquent au fur et à mesure de leur milliers de prises de drogues par an au fil des années.

Du coup une question peut se poser : comment je fais pour d'abord trouver quel set and setting est adapté pour moi pour une prise de houblon ? Et une fois trouvé les "paramètres à remplir" pour une bonne prise comment les atteindre ?

Cette question il faudra que t'y répondes par toi même, en faisant des tests, en te posant des question : alors, lors de mon 2eme essai avec le houblon, j'ai changé tel paramètre, tel autre, et at tel autre, et j'ai noté ça, ça, ça, et ça comme changements, ou alors j'ai rien noté, enfin bref tu essayes de notifier les paramètres qui changent entre les prises et les effet§s qui découlent de ces changements.

Ces paramètres peuvent être par exemple la dose, un houblon différent (car oui au même titre qu'il y a des weed complétement géniales aux effets de ouf, et à coté d'autres weed aux effets complétement sois éclatés, sois tellement faibles qu'on les sent pas, sois carrément badants, bah avec le houblon : c'est pareil voir potentiellement pire : sur tous les houblons que j'ai gouté t'en as des excellents, des très euphorisants, des pas très euphorisants mais bien sédatifs+anxiolytique, des anxiolytiques+euphorisants mais très peu sédatifs, des euphorisants mais peu anxiolytiques voir presque "perturbateurs" genre hallucinogène/effets cannabiques, enfin bref selon les houblons, et évidemment les set and setting, bah t'auras des effets qui peuvent aller de nuls à chier à très bien à badants à médiocres, à anxiolytiques, à stimulants, à sédatifs, breeeeef c'est comme pour beaucoup de drogues en plantes : les différentes variétés/génétiques/croisements/etc... Ca change TOUT et ça fait que les effets d'une plante peuvent totalement différer comparé à une autre.

Donc si t'as pas eu des effets incroyables dès le début, même avec un bon set and setting, bah c'est peut être juste ton houblon qui est pas fourni en les bonnes substancesa ctives qui font tripper une personne comme toi comme il faut au houblon.

Et je te cache pas que plus mon houblon coûte cher, et plus les effets avaient tendance à être géniaux, c'est pas mathématique mais ça marche presque exactement comme ça : + c'est cher + c'est quali (après j'achète pas le houblon exprès pour ça de base j'en ai pour brasser de la bière du coup).


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages

L\'Apoticaire a écrit

on est quand même une EEEEEEEEECRASANTE MAJORITE à penser avec un mélange de verbalisation et d'autres méthodes.

Clairement, c'est juste que t'as des profils plus ou moins équilibrés au sein de cette pensée multi-modale, et je constate régulièrement que ça peut avoir un impact significatif sur certaines trajectoires de vie, après des décennies passées à creuser les mêmes ornières mentales au détriment relatif des autres.

Mais passons ^^

T'as bien mis de l'eau chaude qui vient juste de finir de boillir ? Genre t'as bien mis l'eau sur le houblon peu de temps après l'ébullition, ou t'as attendu ?

J'avais suivi ta recommandation, à savoir "en mettant des fleurs de houblon ou de la lupuline dans de l'eau bouillante à 100° quelques minutes", donc en faisant bouillir le houblon à feu doux 3 minutes, puis attendre que ça refroidisse (y avait un sacré gout, donc je pense pas que la cuisson ait dégradé les principes actifs). Néanmoins, j'ai retenté hier soir, eau versée, 5 secondes après ébullition, sur 15gr du même houblon, bon état des lieux et d'esprit (calé dans mon hamac avec une musique d'ambiance par trop distrayante), puis 30minutes plus tard rebelotte avec un autre houblon, plus cher et plus fort d'odeur, 10gr sous forme de "pellets" effrités, toujours aucun effet en dehors d'une trèèèèès légère sédation (seul effet qui semble universellement acté dans tous les articles que j'ai pu lire au sujet des vertus du houblon dans plusieurs langues).

Je vais continuer à expérimenter jusqu'à extinction des stocks, ne serait-ce que par appétence pour la boisson (c'est franchement sympa, comme gout, j'en retire la volupté gustative du café sans l'excès de stimulation, et je pense que ça pourrait soulager mes insomnies), et je retenterai peut-être de m'en commander deux trois variétés différentes, si t'en as des bonnes à me conseiller.

Sinon, tu sais quels sont les principes actifs potentiellement impliqués dans les effets que tu ressens, à tout hasard ? (juste lupuline ?) Et sans remettre en question ton expérience, tu as déjà constaté les mêmes effets chez certains de tes proches ? Je commence à me demander si t'aurais pas un système endocannabinoïde mutant, weed et houblon étant taxonomiquement liées, bien que lointainement ^^


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

Clairement, c'est juste que t'as des profils plus ou moins équilibrés au sein de cette pensée multi-modale, et je constate régulièrement que ça peut avoir un impact significatif sur certaines trajectoires de vie, après des décennies passées à creuser les mêmes ornières mentales au détriment relatif des autres.

On est bien d'accord là dessus.

(y avait un sacré gout, donc je pense pas que la cuisson ait dégradé les principes actifs).

Ouais le goût est juste hyper hyper fort à partir de quelques g dans un seul bol^^
Je pense que c'est en bonne partie pour ça que les infus sont pas + populaires : à mon avis si il existait la même chose mais avec pas de goût dérangeant ou presque bah ça serait quand même + populaire.

Après quand je dis "dérangeant" je veux surtout dire "fort", c'est vraiment pas forcément mauvais, surtout pour un truc aussi amer, mais un goût aussi fort ça peut clairement gêner, et ce aussi excellent soit-il, tout comme manger des épices telle quelles sont sera dégueu car trop fort, mais ces épices sont bonnes une fois dans les bonnes mesures, bah le goût du houblon pareil.

T'as bien mis de l'eau chaude qui vient juste de finir de boillir ? Genre t'as bien mis l'eau sur le houblon peu de temps après l'ébullition, ou t'as attendu ?

Non ça supporte bien la cuisson, quand on fait la bière généralement on laisse tremper un sac en tissus rempli de houblon broyé environ 15 minutes, ça peut être plus ou moins selon les bières mais en tout cas ça veut dire que ça s'infuse vite, moi même j'ai eu des très bons effets avec, après aussi tout ne s'infuse pas en quelques minutes, donc la plupart du temps je ré-infuse mon houblon 2 autres fois après la 1ère utilisation, typiquement je bouffais pas mal les sacs en tissus remplis de houblon que j'utilise pour faire la bière, ça me faisait pas mal de stock.

et je retenterais peut-être de m'en commander deux trois variétés différentes, si t'en as des bonnes à me conseiller.

Alors tous les houblons avec "Zeus" dans le nom ça a été pour moi des super expériences, bien ressemblant à la weed quoi, mais des variétés Zeus y en a plein j'imagine, avec leurs différences chacune...

Sinon, tu sais quels sont les principes actifs potentiellement impliqués dans les effets que tu ressens, à tout hasard ? (juste lupuline ?)

Et sans remettre en question ton expérience, tu as déjà constaté les mêmes effets chez certains de tes proches ? Je commence à me demander si t'aurais pas un système endocannabinoïde mutant, weed et houblon étant taxonomiquement liées, bien que lointainement ^^

Alors mes proches ne consomment pas de houblon en infusion/oral/vapo/fum.

Mais sur le web il n'est pas du tout rare de voir le houblon décrit comme une plante sédative, enivrante, après tout dépend des sites que tu consultes : si tu vas sur un site de plantes qui est bien + orienté sur le goût qu'autre chose, bah ça sera décrit comme une plante sédative, relaxante (et en vrai "relaxante" c'est une belle façon de parler de l'euphorie/ivresse provoquée par telle ou telle drogue, car sur un site qui a pas envie de se faire fermer, bah présenter un quelconque produit comme ayant des effets "de drogue" c'est pas une bonne idée...

Après il existe aussi les smatshop hollandais, qui eux ont le droit de vendre un produit comme ayant des effets de drogue, voyons donc ce qu'ils disent sur le houblon et ses effets :

/forum/uploads/images/1694/capture-decran-2023-09-15-a-222620.png

Source : https://www.zamnesia.fr/content/302-les … -vaporiser
/forum/uploads/images/1694/capture-decran-2023-09-15-a-222747.png

Source : https://www.zamnesia.fr/blog-les-10-mei … oints-n449
Voici aussi quelques avis des clients du même site sur leur houblon :
/forum/uploads/images/1694/capture-decran-2023-09-15-a-2232471.png

/forum/uploads/images/1694/capture-decran-2023-09-15-a-223411.png

(Et je précise que ces avis très positifs y en a à peine quelques uns sur une soixantaine d'avis, la plupart sont juste satisfaits d'avoir un truc pour faire de la matière dans les joints, mais du coup c'est une autre caractéristique que les effets qui est recherchée dans le houblonn on va dire que c'est pas la même catégorie d'avis.

Et y a aussi des gens clairement mécontents qui arrivent pas à sentir d'effets intéressants avec, enfin surtout qui n'ont pas réussi à se mettre dans le bon set and setting pour ressentir les effets, et aussi quand on attend des effets de quelque chose on a plein de trucs dans le cerveau qui vont modifier la puissance du ressenti : l'attente : si on attend des effets trop forts on peut être déçu même avec des effets pourtant décents car l'attente/appréhension des effets d'un prod inconnu peut TRES SOUVENT créer de l'effet nocebo potentiellement puissant
, ou l'inverse : si on prend ça en se disant "bof t'façon ça me fera rien cette tisane à la con là... Ca peut surprendre de par sa qualité ou puissance (Après la qualité des shop est peut être pourrie, mais du coup si même avec du houblon pourri/ordinaire/cheapos ça marche, bah imagine avec du super houblon dans un bon set and setting.)

Donc mes proches en l'occurence non, mais y a des tas de gens qui arrivent à prendre un dosage adapté de houblon dans un set and setting lui aussi adapté pour en tirer les effets euphorisants/relaxants++/ivresse du houblon,.

Ca fait pas mal de conditions à réunir... Et un set and setting c'est pas tout le temps facile à moduler, modifier, on sait pas toujours à quel moment de la journée/dans quelle humeur/dans quelle état d'esprit prendre son truc pour qu'il fasse les meilleurs effets possibles

Mais une fois tous les critères remplis perso j'ai des effets qui avec certains houblons étaient presque mieux que certains/-nes weed/shit que j'ai pu fumer, et j'abuse pas, faut juste travailler le set and setting, c'est pas nouveau le fait que le houblon ait des propriétés psychoactives.

J'ai choisi un smartshop comme ça, j'aurais pu te montrer d'autres témoignages de gens utilisant le houblon pour en tirer des effets euphorisants/planants/relaxants++ notamment en vapo et pas mal pour synergiser avec d'autres plantes comme tabac, cannabis surtout, camomille aussi en vapo, autres herbes...
Sur les sites/forums qui parlent de vapo aussi t'as des gens qui utilisent le houblon comme une herbe psychoactive de puissance décente avec un goût/une odeur proche du canna pour pas mal de houblons.

Et en vapo l'effet est immédiat et ça "punch", ça rush beaucoup plus que en infu (même si ça monte déjà bien assez bite les infus, même pour un truc qui se boit) et ça donne des effets encore grave plus proches de ceux du cannabis car on a l'effet tout de suite comme les vapo après y a les joints, mais même avec des extraits ça doit pas être agréable, car fastidieux et trop étalé dans le temps et être une manière assez toxique à cause de la combustion, les 2-3 1ers joints avec de la lupuline ils doivent être sympa, après j'pense que beaucoup auront moins envie une fois les 1ers essais passés.

Et après avec une molécule psychoactive, il "suffit", je mets les " " car c'est souvent dur ou long de trouver d'un set & setting adapté à la substance en question pour que ça se transforme en expérience récréative.

Trouver et adopter le bon set and setting peut être difficile, ça nécessite souvent pas mal d'essais ratés ou semi ratés comme les tiens pour trouver des indices qui nous permettront de savoir ce qu'il faut changer au set and setting pour que la prochaine prise puisse se reprocher de + en + des effets que ressentent les gens qui prennent du houblon pour leur propriétés psychoactives et qui réussissent.

Sinon, tu sais quels sont les principes actifs potentiellement impliqués dans les effets que tu ressens, à tout hasard ? (juste lupuline ?)

Le houblon est plein de terpènes, il en partage beaucoup avec le cannabis, sinon appart les terpènes ça a tendance à contenir ceci :

/forum/uploads/images/1694/capture-decran-2023-09-15-a-232138.png

J'ai regardé un peu les composés y a pas de truc qui a l'air d'avoir des effets psychoactifs, et je sens que ça va être dur d'avoir une réponse^^

Après je précise aussi, point TRES IMPORTANT, que je suis sous douilles de cannabis+cannabinoïdes rajoutés H24 depuis un bail, donc quand je prends du houblon les effets se mêlent fatalement au cannabis et forment une synergie, je pense que sur quelqu'un qui n'aurait pas de cannabinoïdes dans le sang ça aurait moins bien marché (comme la weed CBD : si j'ai déjà du THC dans le sang je trouve ça grave cool, mais sans trop de THC dans le sang bah je trouve ça plat, pas ouf, manque de pep's même si on voit que niveau effets cannabiques y a de l'idée.)

Dernière modification par L'Apoticaire (17 septembre 2023 à  00:42)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

avatar
Doromo homme
Nouveau Psycho
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 May 2023
118 messages
Ben merci pour cette réponse prolixe pardi, j'y vois déjà beaucoup plus clair !

L\'Apoticaire a écrit

Après je précise aussi, point TRES IMPORTANT, que je suis sous douilles de cannabis+cannabinoïdes rajoutés H24 depuis un bail, donc quand je prends du houblon les effets se mêlent fatalement au cannabis et forment une synergie, je pense que sur quelqu'un qui n'aurait pas de cannabinoïdes dans le sang ça aurait moins bien marché (comme la weed CBD : si j'ai déjà du THC dans le sang je trouve ça grave cool, mais sans trop de THC dans le sang bah je trouve ça plat, pas ouf, manque de pep's même si on voit que niveau effets cannabiques y a de l'idée.)

Ok, c'est ce que je commençais à soupçonner. Ma dernière période de bédave remonte à fin mai, ça explique certainement cela. Mon premier plan sera près pour la récolte fin semaine prochaine, donc je pourrai tester la synergie houblon/weed un petit mois plus tard, si je me foire pas (nouvelle baraque, nouveau climat, nouveaux enjeux).

J'ai testé l'infu sur 25gr de ma troisième variété de houblon hier, zéro effet pour le coup, d'où ma dernière question : t'as remarqué l'apparition d'une tolérance particulière ?

L\'Apoticaire a écrit

typiquement je bouffais pas mal les sacs en tissus remplis de houblon

J'ai mal pour ton tube digestif ^^

Dernière modification par Doromo (16 septembre 2023 à  11:55)


Quand on a rien dans l'ciboulot
autant y mettre un gros bédo

Hors ligne

 

avatar
L'Apoticaire homme
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
champi vert56champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 May 2016
3165 messages
Blogs

Doromo a écrit

J'ai testé l'infu sur 25gr de ma troisième variété de houblon hier, zéro effet pour le coup, d'où ma dernière question : t'as remarqué l'apparition d'une tolérance particulière ?

Complètement, ça arrive très vite et assez fort, et si tu espaces pas trop chacune de tes prises et/ou que t'abuses sur les dosages ça peut te rendre tolérant longtemps et surtout vite, genre presque faut espacer chaque prise de plusieurs jours sinon c'est vraiment trop subtil.

Vraiment les hauts dosages je pense que ça sert pas à grand chose, en tout cas 25g ça me semble démentiel comme dose, j'ai l'impression que les effets "plafonnent" vite, par là je veux dire que passé un certain dosage assez bas, du style à peine quelques grammes, ça dépend des houblons, bah t'auras beau prendre + de houblon ça augmentera pas la puissance et encore - la qualité d'effets.

Typiquement je trouve qu'il faut éviter que j'en prendre plusieurs jours d'affilée, espacer entre chaque prise d'au moins un jour sans houblon, et dès que les effets ne sont vraiment plus à la hauteur avec style 4-5-6 après quelques jours voir semaines de prises rapprochées, bah je me fais une pause de 1-2 voir 3 semaines selon les quantités consommées (car oui ça peut donner une accoutumance qui dure + longtemps si on abuse et espace pas assez les prises) et après ça je peux retrouver des effets de houblon qui sont + à la hauteur que quand j'étais tolérant.


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

feignassedeter homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Aug 2023
10 messages
Je vois que la discussion a eu un peu de succès, et c'est très bien.
J'ai testé le muscade en micro dosing sur une gamme de 3 à 5g et je dois bien admettre que j'ai été péremptoire en affirmant que ça n'avait aucun effet sur des telles doses.

Physiquement il n'y a pas grand chose hormis une légère sècheresse des muqueuses, mais l'état d'esprit est modifié quelques heures après la prise, d'une manière assez similaire à l'effet résiduel de la muscade le lendemain de la prise, c'est assez agréable, l'humeur est meilleure, positive, il y a quelque chose d'antidépresseur dans cet effet.
Aucun effet secondaire négatif à noter.

Je suis très intéressé par les informations données sur le houblon, et je ferai les test quand j'aurai le temps, je pense essayer sur des dosages assez élevé, car j'ai le problème inverse de l'apothicaire, j'ai en général une faible sensibilité aux produits.

"Moi qui suis hypersensible à toutes les substances actives existantes il m'est arrivé plein de fois de sentir les effets du houblon en buvant une bière, et selon la quantité de houblon dans la bière je ressens + ou - d'effets, qui vont selon moi très bien avec ceux de la bière et peuvent même permettre de "compenser" la faible quantité d'alcool contenue dans 1 verre de 25cl en rajoutant par dessus les effets d'un peu de houblon, en tout cas je suis de cet avis."

Je suis assez d'accord, il y a un effet sédatif qu'on peut retrouver dans la bière qui est notablement différent de celui de l'alcool, et assez agréable. Je l'ai surtout noté sur des bières de type belge triple fermentation ou certaines canettes de forte petit budget. Après on était sur des dosages de 3 ou 4 litres:drinks:.

Autre chose je ne savais pas qu'un monologue intérieur pouvait être autre chose que verbalisé, on en apprend tous les jours.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Muscade
par Mrafton, dernier post 28 décembre 2018 par Kratomman
  3
logo Psychoactif
[ Forum ] La Muscade dans un joint ?
par MarkisLeakers, dernier post 20 décembre 2017 par Anonymousse au chocolat
  11
logo Psychoactif
[ Forum ] Consommation de la muscade
par monstermunch, dernier post 21 avril 2018 par Maska
  5
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Muscade, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums