Enfant de l'amour ou enfant de la honte.

Publié par ,
1946 vues, 23 réponses
avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs
Hello,pour celles et ceux qui le veulent bien, j'aimerai savoir comment vous gérer vos relations familiales / amicales et vos consommations ?

Personnellement je suis sous Benzodiazepines (a haut dosage) et sous opiacés - J'ai d'ailleurs de la Naloxone toujours sur moi en cas de soucis...-

Relation sentimentale je n'en parle pas car je ne pense pas que ce soit compatible -pour moi- , mais niveau familial, même ayant une famille TRÈS limitée, c'est un sujet tabou et surtout incompris....

Aujourd'hui je sors encore de la pharmacie avec Valium, Lexomil,
Seresta, Oxycodone et autre (sertraline et Quietiapine) mais je ne prends toujours des réflexions ou des regards hyper violents...

Les ami(e)s n'en parlons pas. Il faut croire que je suis devenue contagieuse...

Vous arrivez à gérer ça ? Ça se passe comment pour vous ?

Merci à celles et ceux qui veulent bien partager avec moi vos parcours / ressentis.

Pour ma part je me sens incomprise et complètement en dehors du moule qu'on voudrait pour moi - alors que cette situation n'a rien de choisis au départ... -

Belle soirée.

Orpha ♡

Dernière modification par Orpha (01 février 2024 à  19:30)


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
zuzu
Banni
champi vert6champijaune6cxhampi rouge6
Inscrit le 19 Dec 2023
107 messages
Blogs
Bonsoir,

Je n'ai plus de famille, j'en suis exclut (On va dire que ma mère prend la température de temps en temps), aucun ami, cela depuis plus de 10 ans, aucune relation sociale. Mon téléphone sonne jamais, personne n'essaie de me contacter, personne n'a envie d'entendre parler de moi. J'ai jamais vécu en couple, toujours vécu seul. Lorsque j'avais encore un peu de relation sociale ou famillale, jamais personne venait chez moi, je devais toujours aller chez les autres, je n'ai acceulli personne dans mon foyer depuis près de 15 ans.

Niveau conso, c'est (pas) facile compte tenu que j'ai pas d'argent et pas de médecin traitant depuis près 7 ans, l'ancien est mort, depuis la sécu n'a jamais mis à jours mon dossier, si bien que je ne suis pas vraiment suivi. Donc "exit" les stups en mode "prescription". Quand j'ai de la "money", j'ai pas de dealer, car à chaque fois ils me prennent pour un flics / un fou, et veulent rien me filer. Le dw, ça me dit rien, du genre compulsif, attendre jours après jours la réception de la commande, me bouffe. L'alcool, ça me saoul, au sens propre comme au sens figuré.

Au final, je suis en mode "Cold Turkey" depuis 7 jours. Plus rien, ni tabac, ni alcool, rien... Ah si! il me reste 30 euros pour finir le mois smile

La nuit dernière, j'ai fait un rêve, avec une séquence de fin étrange :

J'étais dans une chambre avec une personne avec qui j'avais (j'ai) quelques différents. Lui assis sur une chaise, moi lui faisant face en tailleur sur un lit. Sur ce lit dormait sur le ventre une fille, que je ne connaissait pas mais qui manifestement m'hebergait car cette pièce etait sa chambre. Etrangement, cette dernière connaissait tout de ma condition; elle me savait, sans sou, sans famille, sans ami. Je me souviens avoir dit du mal d'elle à mon vis à vis, sur quoi il quitta la chambre le sourire au lèvre. La fille se réveilla enfin, et, soudainement sans que je ne puisse voir son visage, elle me prit dans ses bras et me dit avec beaucoup de chaleur et de douceur:

"Tu sais, je ne t'en veux pas, dans le fond je te comprend"

Ce matin, je me suis levé assez léger. Je me soucis plus vraiment de ma condition actuel, je crois en demain et ça me fait du bien.

Fais de beau rêve

Dernière modification par zuzu (01 février 2024 à  23:11)


"Petit, Cucul la praline me piquait ma chocolatine à la récré"

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

zuzu a écrit

Bonsoir,

Je n'ai plus de famille, j'en suis exclut (On va dire que ma mère prend la température de temps en temps), aucun ami, cela depuis plus de 10 ans, aucune relation sociale. Mon téléphone sonne jamais, personne n'essaie de me contacter, personne n'a envie d'entendre parler de moi. J'ai jamais vécu en couple, toujours vécu seul. Lorsque j'avais encore un peu de relation sociale ou famillale, jamais personne venait chez moi, je devais toujours aller chez les autres, je n'ai acceulli personne dans mon foyer depuis près de 15 ans.

Niveau conso, c'est (pas) facile compte tenu que j'ai pas d'argent et pas de médecin traitant depuis près 7 ans, l'ancien est mort, depuis la sécu n'a jamais mis à jours mon dossier, si bien que je ne suis pas vraiment suivi. Donc "exit" les stups en mode "prescription". Quand j'ai de la "money", j'ai pas de dealer, car à chaque fois ils me prennent pour un flics / un fou, et veulent rien me filer. Le dw, ça me dit rien, du genre compulsif, attendre jours après jours la réception de la commande, me bouffe. L'alcool, ça me saoul, au sens propre comme au sens figuré.

Au final, je suis en mode "Cold Turkey" depuis 7 jours. Plus rien, ni tabac, ni alcool, rien... Ah si! il me reste 30 euros pour finir le mois smile

La nuit dernière, j'ai fait un rêve, avec une séquence de fin étrange :

J'étais dans une chambre avec une personne avec qui j'avais (j'ai) quelques différents. Lui assis sur une chaise, moi lui faisant face en tailleur sur un lit. Sur ce lit dormait sur le ventre une fille, que je ne connaissait pas mais qui manifestement m'hebergait car cette pièce etait sa chambre. Etrangement, cette dernière connaissait tout de ma condition; elle me savait, sans sou, sans famille, sans ami. Je me souviens avoir dit du mal d'elle à mon vis à vis, sur quoi il quitta la chambre le sourire au lèvre. La fille se réveilla enfin, et, soudainement sans que je ne puisse voir son visage, elle me prit dans ses bras et me dit avec beaucoup de chaleur et de douceur:

"Tu sais, je ne t'en veux pas, dans le fond je te comprend"

Ce matin, je me suis levé assez léger. Je me soucis plus vraiment de ma condition actuel, je crois en demain et ça me fait du bien.

Fais de beau rêve

Hello, je crois que la fin de ton message suite à ton rêve, est une belle leçon de vie "Croire en demain", j'espère un jour y arriver...

Pour le reste on se rejoins sur pas mal de points donc je ne peux que comprendre -autant que possible...-

Prends soins de toi.


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

Hellguen femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Dec 2023
21 messages
Blogs
Bonjour, je sort de la pharmacie avec à peu près les mêmes choses alors déjà le regard de la pharmacienne c'est super dur à supporter alors le regard de la famille je t'explique pas...
On me reproche de prendre des médicaments pour me soigner et aller mieux et quand je prenais rien c'était " mais fait que chose pour te soigner prend soin de toi". Alors bon la belle dissonance cognitive c'est sympa 2 minutes mais pour moi ça dure depuis 15ans, suite à un vaccin j'ai déclaré une fibromyalgie et une maladie de assez handicapante.
Par fois je me demande si les "gens" sont vraiment doté d'un cerveau et d'une empathie.
Pour les relations amicales ça va j'ai pas beaucoup d'amis et ceux présent le sont quand j'ai besoin d'aide.
Pour l'instant je ne travaille pas mais j'imagine que dans le monde du travail ça dois être extrêmement violent à subir la bêtise des autres.
Pareil que toi je me sens incomprise et un peu mise à l'écart de certains événements ils ont peur que j'abuse sur l'alcool ou autre et d'être témoins de mon mal être ou de mon euphorie passagère.
Bref un beau bordel, peur être que s'il y avait plus de campagne d'information et de formation tout court pour les médecins ont aurait pas à subir tout ça.

Courage à toi et bonne journée !

Hors ligne

 

avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert55champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
444 messages
Blogs
Coucou !!

Personnellement, j'assume complètement !!! J'ai fini pote avec tous mes pharmaciens qui me delivraient ce genre de traitement. J'ai l'AAH et j'ai pas peur d'en parler en public. Clairement je vais pas étaler mon passé ou parler tout le temps de mon traitement actuel. Mais quand je sens le contexte favorable et surtout utile ben là zéro hésitation. Je vais pas le crier sur tous les toits mais j'en parle sans problème au contraire, ça donne envie à mes interlocuteurs de me questionner et ça me permet aussi d'avoir une relation constructives avec mes pairs.

Pour mes parents c'est la même, je ne leur ai pas trop laissé le choix de guider ma vie. Du coup je n'ai plus eu de contact avec mon père pendant de nombreuses années et j'ai fini par me lancer pour qu'on se retrouve récemment. Il a compris, maintenant c'est que du kiff.

Bref en gros, j'ai l'impression que j'assume tellement (comme certaines femmes très rondes qui porte des robes moulantes) que du coup tout le monde s'en fout complètement. Et si ils sont pas contents on les emmerde!!

Je ne suis pas vue au travers de ma situation comme un être humain à part de façon négative (allé ptet un peu par rapport à mon look et encore ). Je ressens qu'on voit plus ma personne que le reste, car avant d'être une consommatrice actuellement dépendante des institutions ben je suis Nineta.

Je vais faire une comparaison un peu con mais qui me parle. Quand tu te promènes dans une rue et que tu croise un chien agressif, il t'attaquera si il sent que tu as peur. Alors que si tu t'arrêtes et que tu lui montres qui c'est le chef tkt qu'il te mordra pas (sauf si il est vraiment trop con XD).

Bref tout ça pour dire que pour pouvoir assumer, il faut tout d'abord l'accepter. Ce n'est qu'une petite partie de l'infiniment TOI. N'en ai pas honte.

Beaucoup de parents qui n'en ont pas l'air accueillent plutôt bien ce genre de "coming out". Ça leur donne envie d'aider et ça leur permet de mieux comprendre leurs enfants.  Après (parce qu'il est impossible de faire des généralités) si toi tu connais bien tes darons et que tu sens que cette information va se retourner contre toi, surtout ne leur en parle pas!! Le but c'est de pas de se faire du mal. Il y a un temps pour tout.

Mais je pense que ça pourrait être une belle avancée d'être transparente sur tes consos en en parlant à ta famille. Le seul hic c'est qu'il faudra accepter de peut-être recevoir un retour négatif sans s'effondrer derrière. Tu te le sentirais ? Je connais pas tes parents je ne peux pas savoir pour toi en vrai...

Faut être prêt à recevoir des regards méprisants, à  ces gens là tu peux juste leur rendre un grand sourire plein d'empathie (ma technique) et c'est eux qui vont se sentir très cons... Ne baisse pas les yeux, affronte tant que tu peux.

Voilà pour moi

Nartrouv les psychos. Courage Orpha, lâche rien !

Dernière modification par Nineta (02 février 2024 à  14:49)

Reputation de ce post
 
Ce n'est qu'une petite partie de l'infiniment TOI. Magnifique ! PTX.

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs
Coucou, désolée pour mon silence j'ai eu pas mal de galères et des soucis de connexion sur le site en parallèle mais tout est rentré dans l'ordre.

En fait déjà je n'ai pas vraiment de famille (juste des relations plutôt tendues avec ma génitrice) mais sinon personne. Cette dernière ne comprends pas du tout et n'accepte pas ma situation, le jour où mon médecin m'a prescrit de la Naloxone a avoir sur moi en cas de soucis, en sortant de la pharmacie elle m'a dit "Je n'ai jamais eu aussi honte de toute ma vie" ça veut tout dire...

Autant dire que ça annonce l'ambiance et niveau amical je ne fréquente personne.
Les gens sont partis quand la situation à dégénérer pour moi (Les ami(e)s sont toujours là quand tout va bien c'est connu) du coup ça reste très limité.

Après, les gens extérieurs je devrai apprendre a me détacher du regard des gens mais parfois j'ai du mal, surtout à la pharmacie en fait.
Avec ma pharmacie actuelle, disons qu'ils me connaissent depuis longtemps mais je n'arrive pas forcément a parler de ma situation et du pourquoi etc.
J'ai tendance a vouloir garder tout ça pour moi pour éviter encore plus de regards et de questions (auxquelles je n'ai pas forcément envie de répondre)

Enfin bref je crois que c'est un long chemin l'acceptation des choses.

Merci pour vos partages.

“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
Felis femme
Nouveau membre
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Feb 2024
33 messages
J'ai arrêté l'héroïne grâce à mes parents, qui m'ont toujours soutenu et montré qu'ils m'aimaient.
Je savais que je ne devais pas tomber, car cela leur ferait mal.

Mon papa n'est plus là, je n'ai que ma maman et un frère. Ma maman vit dans une ville de Kleist, mon frère dans un village. Je vis seul dans une grande ville, mais je suis toujours en contact avec ma famille.
Mais : ils ne savent pas tout.
Je ne veux pas que ma maman sache que je prends du Subutex. Elle ne comprendra pas et s'inquiétera inutilement. Je ne peux pas lui faire ça (ni à moi d'ailleurs).
Elle est d'une autre génération et pour elle, les drogues sont mauvaises.
Mais je sais qu'elle m'aime beaucoup et que je l'aime aussi beaucoup.

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3722 messages
Blogs
Salut,

Pour moi déjà ça n'a pas grand chose à voir la famille (qu'on ne choisis pas) et les amis !

Perso, j'ai fait le choix il y a fort longtemps, bien avant de consommer des prods (enfin à part des joints le we) de m'éloigner de ma famille qui souhaitait pour moi une vie toute tracée qui ne me correspondait pas du tout. Avec le temps, même si je n'ai pas eu leur soutien, on s'est rapprochés, dans une acceptation réciproque sans parler des sujets qui fâchent. Et ça me va comme ça, car pendant tout se temps j'ai tissé d'autres relations qui m'apportent beaucoup plus de bien.

En général j'ai toujours évolué dans des milieux où les prods étaient acceptés (même si certaine pratiques restent plus tabou que d'autres) et ça n'a jamais du tout été un frein à ma vie sociale (au contraire !!).
Avec des partenaires qui partageaient plus ou moins mon rapport aux prods (même si la conso à deux a été compliquée à des moments), mais ça fait tellement partie de moi que c'est inanvisageable autrement :)

Et même pour le taf, vu que j'arrive à bosser un peu dans la rdr, le rapport aux prods c'est pas tabou, au contraire des soirées entre collègues c'est souvent des bons moments qui s'étalent jusqu'au matin wink

À part ça, je comprends ce que tu dis. Mais le problème n'est pas seulement la conso de produits. C'est aussi l'impuissance que beaucoup de personnes ont face au mal-être psy. Sauf que pour moi c'est important de dire que ce n'est pas la même chose du tout la détresse psy et la conso de produits !!
Ça m'est arrivé aussi que ce soit compliqué avec des amis à cause de ma détresse psy...et ce n'est jamais simple.

Et pour les pharmaciens jugeants...on lutte contre ça justement. C'est une injustice, on ne merite pas la violence de la stigmatisation. Personnellement pour l'instant j'ai toujours réussi à trouver des pharmacien.nés assez attentionné.es et pas (trop) stigmatisant, prêts à trouver des solutions aussi. Après souvent j'essaie d'aller toujours dans la meme pharmacie où se passe bien. À force ça "humanise" le lien, et ils arrêtent de me voir qu'à travers mes ordos. Mais avec certains "pro" c'est pas possible et heureusement lanFrance a encore un assez bon réseau de pharmacies pour l'instant...et c'est possible de changer. Car je boicotte toutes les officines où il y a des pancartes du genre "Ici on ne livre pas Subutex, Rivotril et Lyrica". C'est même illégal à tout dire...bref.

Du courage pour toi pour trouver des personnes qui partagent ta vision des choses !

fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 

avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert55champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
444 messages
Blogs
Complètement d'accord sur le contenu du message de Cependant. Je pense qu'il faut changer de crémerie (pharmacie). Ton doc te donnera des adresses où ils filent de la naloxone. Comme le dit Cependant une bonne relation avec son pharmacien prend du temps menfin Là c'est bloqué si ça te met dans cet état.
Courage à toi

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs
Merci pour vos réponses et vos partages d'expérience ! C'est toujours enrichissant (Et puis on se sens moins seule !)

Niveau pharmacie je suis en plein déménagement actuellement donc je verrai bien comment ça se passe.

Je vais habiter dans un petit village donc je doute que ça se passe très bien mais au pire il y a une petite ville pas loin, avec plus de pharmacies...

On verra bien.

Sinon pour répondre à un passage notamment de Cependant, je ne savais pas que certaines pharmacies refusent de délivrer du lyrica ! Ça me paraît complètement dingue. J'en ai eu pas mal à une époque notamment pour des douleurs neuropathiques et personne ne m'a jamais refusée une délivrance (Heureusement d'ailleurs !)

Le monde devient étrange avec tout ces jugements à tout-va...

En tout cas, je vous souhaites à tous et toutes beaucoup de courage.

“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs
juste pour ajouter que ces jugements de pharmacien semblent monnaie courante, en tout cas à titre perso après 14 passages dans la même pharmacie pour récupérer mon TSO morphine, j'ai toujours le droit à des petites phrases qui sont des vraies saloperies.

pour sur, les pharmaciens ont une place centrale dans les difficultés d'accès à des traitements de substitution, pour moi au moins autant que le manque de medecin prescripteur. Anecdote: meme mon prescripteur de TSO semblait incapable de me recommander une pharmacie, ce qui m'a permis de me rendre compte qu'il ne s'était jamais déplacé jusqu'à la pharmacie au coin de sa rue pour échanger et prévenir les rejets potentiels.... si meme lui fait pas cet effort, sure que personne ne le fera. et c'est bien triste

Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

juste pour ajouter que ces jugements de pharmacien semblent monnaie courante, en tout cas à titre perso après 14 passages dans la même pharmacie pour récupérer mon TSO morphine, j'ai toujours le droit à des petites phrases qui sont des vraies saloperies.

pour sur, les pharmaciens ont une place centrale dans les difficultés d'accès à des traitements de substitution, pour moi au moins autant que le manque de medecin prescripteur. Anecdote: meme mon prescripteur de TSO semblait incapable de me recommander une pharmacie, ce qui m'a permis de me rendre compte qu'il ne s'était jamais déplacé jusqu'à la pharmacie au coin de sa rue pour échanger et prévenir les rejets potentiels.... si meme lui fait pas cet effort, sure que personne ne le fera. et c'est bien triste

Hello, merci pour ton message. En effet ce que tu décris est bien triste et ça me semble donc bien plus fréquent que ce que je pensais...

La dernière fois que j'ai été chercher mes traitements (Benzos et oxycodone) la pharmacienne me sort "Vous comptez rester sous médicaments toute votre vie ? Il faut aussi faire preuve de volontés"

J'étais tellement mal à l'aise que j'ai été incapable de répondre quoi que ce soit... neutral

Dernière modification par Orpha (06 mars 2024 à  09:54)

Reputation de ce post
 
En fait, elle parle de sa volonté à ELLE, pour calmer son angoisse à ELLE. PTX.

“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs

Orpha a écrit

"Vous comptez rester sous médicaments toute votre vie ? Il faut aussi faire preuve de volontés"

un perle du meme ordre en moins mechant, mais plus sournois: "c'est pour un sevrage, hein? la posologie va donc diminuer?" => NON!

Dernière modification par plotchiplocth (06 mars 2024 à  09:57)


Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

Orpha a écrit

"Vous comptez rester sous médicaments toute votre vie ? Il faut aussi faire preuve de volontés"

un perle du meme ordre en moins mechant, mais plus sournois: "c'est pour un sevrage, hein? la posologie va donc diminuer?" => NON!

On me l'a aussi fait le coup du "Il va falloir diminuer pour un sevrage..." Euh ben en fait non madame... roll

C'est dingue d'avoir ce genre de réactions auprès de dits professionnels.


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs

Orpha a écrit

C'est dingue d'avoir ce genre de réactions auprès de dits professionnels.

c'est dingue, mais en fait ca nous dit juste quelque chose du contenu de leur formation professionnelle sur ce thème: ils sont formés à être stigmatisants.
pour les infirmiers, je l'ai vecu, j'ai eu une formation aux addictions qui en fait n'était qu'une formation a devenir stigmatisant....


Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

Orpha a écrit

C'est dingue d'avoir ce genre de réactions auprès de dits professionnels.

c'est dingue, mais en fait ca nous dit juste quelque chose du contenu de leur formation professionnelle sur ce thème: ils sont formés à être stigmatisants.
pour les infirmiers, je l'ai vecu, j'ai eu une formation aux addictions qui en fait n'était qu'une formation a devenir stigmatisant....

C'est malheureux... sad

Merci pour ton partage. Est-ce que les mentalités vont évoluées ? J'en doute malheureusement...


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs

Orpha a écrit

J'en doute malheureusement...

j'en doute aussi parfois... mais je me bats. c'est la raison de mon engagement militant chez Psychoactif.org, c'est ce qui guide mon activisme, faire évoluer les mentalités.

il m'arrive d'intervenir occasionnellement comme formateur dans ce but, vers des travailleurs du secteur médico-social dont infirmiers.
ca ne changera rien? peut-etre, mais je refuse de me laisser broyer par la machine stigmate sans me défendre, et la colère tirée de mon expérience est un carburant noble et efficace pour rendre coup pour coup.

la création réussie du dispositif d'analyse à distance est importante: elle nous montre que nos engagements peuvent être productifs, même pour obtenir ce que le secteur institutionnel nous refusait de but en blanc au départ. Ce sont nos refus, notre force à rester intègres, insoumis et déterminés, qui ont aussi permis cette création.

Fight for your rights, Emancipate yourself from mental slavery
Prenons la liberté qu'ils nous refusent. Maintenant, et de force.
Les aliénations portées par le réductionnisme addictologique ne sont pas les nôtres.

Dernière modification par plotchiplocth (06 mars 2024 à  11:35)

Reputation de ce post
 
Prenons la liberté qu'ils nous refusent. Maintenant, et de force. PTX.

Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

Orpha a écrit

J'en doute malheureusement...

j'en doute aussi parfois... mais je me bats. c'est la raison de mon engagement militant chez Psychoactif.org, c'est ce qui guide mon activisme, faire évoluer les mentalités.

il m'arrive d'intervenir occasionnellement comme formateur dans ce but, vers des travailleurs du secteur médico-social dont infirmiers.
ca ne changera rien? peut-etre, mais je refuse de me laisser broyer par la machine stigmate sans me défendre, et la colère tirée de mon expérience est un carburant noble et efficace pour rendre coup pour coup.

la création réussie du dispositif d'analyse à distance est importante: elle nous montre que nos engagements peuvent être productifs, même pour obtenir ce que le secteur institutionnel nous refusait de but en blanc au départ. Ce sont nos refus, notre force à rester intègres, insoumis et déterminés, qui ont aussi permis cette création.

Fight for your rights, Emancipate yourself from mental slavery
Prenons la liberté qu'ils nous refusent. Maintenant, et de force.
Les aliénations portées par le réductionnisme addictologique ne sont pas les nôtres.

Ce que j'aime ton message ! Pleins d'espoirs et de motivation pour continuer à se battre malgré toutes les stigmatisations subies.

Je crois que c'est exactement ce que j'avais besoin de lire (je viens de poster un post sur mon blog pas très gaie et en suivant je vois ton message) je me dis "Mais il a raison ! Il faut pas laisser ces personnes qui ont la stigmatisation facile avoir le dernier mot !"

Bref ton message est un bon boosteur et bravo pour tes actions en tout cas : ELLES NE SONT PAS VAINES.

Dernière modification par Orpha (06 mars 2024 à  11:35)


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs

Orpha a écrit

tes actions

En retour merci pour ton message chaleureux et plein de détermination.
Petite précision : il ne s'agit pas de mes actions, mais de nos actions Psychoactif.org, issues de nos engagements dans ce collectif
C'est aussi se battre ensemble qui aide grandement


Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

Orpha a écrit

tes actions

En retour merci pour ton message chaleureux et plein de détermination.
Petite précision : il ne s'agit pas de mes actions, mais de nos actions Psychoactif.org, issues de nos engagements dans ce collectif
C'est aussi se battre ensemble qui aide grandement

Alors bravo pour vos actions !
La nuance est importante c'est vrai big_smile J'espère ne pas me faire taper sur les doigts par tes collaborateurs ici tongue


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert32champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2814 messages
Blogs

Orpha a écrit

J'espère ne pas me faire taper sur les doigts par tes collaborateurs ici

Ne soit pas inquiète, mes amis activistes drogologues ne t'en tiendront pas rigueur du tout


Analyse à distance-recherche DigiTraj
"Needles protect the neon logos from pigeon shit", Sleaford Mods

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

plotchiplocth a écrit

Orpha a écrit

J'espère ne pas me faire taper sur les doigts par tes collaborateurs ici

Ne soit pas inquiète, mes amis activistes drogologues ne t'en tiendront pas rigueur du tout

Supers amis ! superbig_smile


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 

avatar
AC024Pam homme
Psycho junior
France
champi vert6champijaune0cxhampi rouge1
Inscrit le 23 Jan 2023
228 messages

cependant a écrit

Salut,

Pour moi déjà ça n'a pas grand chose à voir la famille (qu'on ne choisis pas) et les amis !

Perso, j'ai fait le choix il y a fort longtemps, bien avant de consommer des prods (enfin à part des joints le we) de m'éloigner de ma famille qui souhaitait pour moi une vie toute tracée qui ne me correspondait pas du tout. Avec le temps, même si je n'ai pas eu leur soutien, on s'est rapprochés, dans une acceptation réciproque sans parler des sujets qui fâchent. Et ça me va comme ça, car pendant tout se temps j'ai tissé d'autres relations qui m'apportent beaucoup plus de bien.

En général j'ai toujours évolué dans des milieux où les prods étaient acceptés (même si certaine pratiques restent plus tabou que d'autres) et ça n'a jamais du tout été un frein à ma vie sociale (au contraire !!).
Avec des partenaires qui partageaient plus ou moins mon rapport aux prods (même si la conso à deux a été compliquée à des moments), mais ça fait tellement partie de moi que c'est inanvisageable autrement :)

Et même pour le taf, vu que j'arrive à bosser un peu dans la rdr, le rapport aux prods c'est pas tabou, au contraire des soirées entre collègues c'est souvent des bons moments qui s'étalent jusqu'au matin wink

À part ça, je comprends ce que tu dis. Mais le problème n'est pas seulement la conso de produits. C'est aussi l'impuissance que beaucoup de personnes ont face au mal-être psy. Sauf que pour moi c'est important de dire que ce n'est pas la même chose du tout la détresse psy et la conso de produits !!
Ça m'est arrivé aussi que ce soit compliqué avec des amis à cause de ma détresse psy...et ce n'est jamais simple.

Et pour les pharmaciens jugeants...on lutte contre ça justement. C'est une injustice, on ne merite pas la violence de la stigmatisation. Personnellement pour l'instant j'ai toujours réussi à trouver des pharmacien.nés assez attentionné.es et pas (trop) stigmatisant, prêts à trouver des solutions aussi. Après souvent j'essaie d'aller toujours dans la meme pharmacie où se passe bien. À force ça "humanise" le lien, et ils arrêtent de me voir qu'à travers mes ordos. Mais avec certains "pro" c'est pas possible et heureusement lanFrance a encore un assez bon réseau de pharmacies pour l'instant...et c'est possible de changer. Car je boicotte toutes les officines où il y a des pancartes du genre "Ici on ne livre pas Subutex, Rivotril et Lyrica". C'est même illégal à tout dire...bref.

Du courage pour toi pour trouver des personnes qui partagent ta vision des choses !

hello smile
attend , heuuuuu sans rentrée dans les détails tu habite en France ? ou du moin en ile de france ? car j'ai jamais vue ici en Nouvelle aquitaine des pharmacies qui ont se genres de panneaus , peut tu développer silteplait U_THIN   ?

amicalement


Spining Back Elbow , Mothaaa facckoa !

Hors ligne

 

avatar
Orpha femme
Banni
France
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Aug 2023
80 messages
Blogs

AC024Pam a écrit

cependant a écrit

Salut,

Pour moi déjà ça n'a pas grand chose à voir la famille (qu'on ne choisis pas) et les amis !

Perso, j'ai fait le choix il y a fort longtemps, bien avant de consommer des prods (enfin à part des joints le we) de m'éloigner de ma famille qui souhaitait pour moi une vie toute tracée qui ne me correspondait pas du tout. Avec le temps, même si je n'ai pas eu leur soutien, on s'est rapprochés, dans une acceptation réciproque sans parler des sujets qui fâchent. Et ça me va comme ça, car pendant tout se temps j'ai tissé d'autres relations qui m'apportent beaucoup plus de bien.

En général j'ai toujours évolué dans des milieux où les prods étaient acceptés (même si certaine pratiques restent plus tabou que d'autres) et ça n'a jamais du tout été un frein à ma vie sociale (au contraire !!).
Avec des partenaires qui partageaient plus ou moins mon rapport aux prods (même si la conso à deux a été compliquée à des moments), mais ça fait tellement partie de moi que c'est inanvisageable autrement :)

Et même pour le taf, vu que j'arrive à bosser un peu dans la rdr, le rapport aux prods c'est pas tabou, au contraire des soirées entre collègues c'est souvent des bons moments qui s'étalent jusqu'au matin wink

À part ça, je comprends ce que tu dis. Mais le problème n'est pas seulement la conso de produits. C'est aussi l'impuissance que beaucoup de personnes ont face au mal-être psy. Sauf que pour moi c'est important de dire que ce n'est pas la même chose du tout la détresse psy et la conso de produits !!
Ça m'est arrivé aussi que ce soit compliqué avec des amis à cause de ma détresse psy...et ce n'est jamais simple.

Et pour les pharmaciens jugeants...on lutte contre ça justement. C'est une injustice, on ne merite pas la violence de la stigmatisation. Personnellement pour l'instant j'ai toujours réussi à trouver des pharmacien.nés assez attentionné.es et pas (trop) stigmatisant, prêts à trouver des solutions aussi. Après souvent j'essaie d'aller toujours dans la meme pharmacie où se passe bien. À force ça "humanise" le lien, et ils arrêtent de me voir qu'à travers mes ordos. Mais avec certains "pro" c'est pas possible et heureusement lanFrance a encore un assez bon réseau de pharmacies pour l'instant...et c'est possible de changer. Car je boicotte toutes les officines où il y a des pancartes du genre "Ici on ne livre pas Subutex, Rivotril et Lyrica". C'est même illégal à tout dire...bref.

Du courage pour toi pour trouver des personnes qui partagent ta vision des choses !

hello smile
attend , heuuuuu sans rentrée dans les détails tu habite en France ? ou du moin en ile de france ? car j'ai jamais vue ici en Nouvelle aquitaine des pharmacies qui ont se genres de panneaus , peut tu développer silteplait U_THIN   ?

amicalement

Pareil dans le sud de la France je n'ai jamais vu ça dans les pharmacies auxquelles je vais ... Je ne sais même pas si c'est vraiment légal U_THIN


“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Il n’y a qu’une liberté, et son nom sera toujours écrit avec les lettres du sacrifice et du deuil.”

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Regarder son enfant
par muttermutter, dernier post 22 décembre 2015 par muttermutter
  18
logo Psychoactif
[ Forum ] Avoir un enfant avec un héroïnomane
par 3t3nary, dernier post 03 juillet 2017 par 3t3nary
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Besoin de conseils - relation enfant/parent
par MagicienDose, dernier post 14 févier 2018 par MagicienDose
  2

Pied de page des forums