Toxicomanie : il est urgent de moderniser la législation / PsychoACTIF

Toxicomanie : il est urgent de moderniser la législation

Publié par ,
3022 vues, 1 réponses
Alain Will 
ancien Vice-Président et co-fondateur
France
100
Inscrit le 14 Oct 2008
9618 messages
Blogs
L'article arrive un peu tard, (désolé j'étais en vacances), mais perso je le trouve intéressant.

Toxicomanie : il est urgent de moderniser la législation

http://www.lemonde.fr/idees/article/201 … _id=647065

© lemonde.fr | 18.08.10 | 14h49  | Mis à  jour le 18.08.10 | 16h19

Jean Pierre Couteron, psychologue, et Alain Morel, psychiatre.

La cacophonie politique conclue par une fin de non-recevoir des services du premier ministre à  la demande d'expérimentation de salles de consommation de drogues est l'illustration de l'impasse dans laquelle se trouve la politique française en matière d'addictions.

Pour empêcher ces expérimentations, le président de la Mission interministérielle contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) et des responsables politiques ont jugé nuls et non avenus les conclusions mesurées et documentées des experts de l'Inserm et les avis favorables de nombreux acteurs de santé publique, y compris celui de la ministre de la santé.

Ils ont répété que de tels centres sont "inutiles et non souhaitables", car "le rôle de l'Etat n'est pas d'accompagner les personnes dépendantes mais de les sevrer", remettant ainsi en cause les choix fondamentaux faits, il y a vingt ans, face au sida. Car si nous n'avions pas pu accueillir et accompagner des toxicomanes dans des centres sans exigence de sevrage ni pu leur délivrer gratuitement des seringues stériles et des médicaments de substitution, nous n'aurions pas pu enrayer la catastrophe sanitaire des années 1980 qui a tué plus de 10 000 usagers de drogues.

Démonstration a été faite qu'en leur permettant de "shooter propre", ils retrouvaient leur dignité et des capacités à  évoluer et à  arrêter de se droguer. Des responsables politiques de l'époque, notamment à  droite, ont eu le courage de promouvoir, contre l'avis d'une partie de leurs collègues et de l'opinion, cette politique de réduction des risques.

Malheureusement, contrairement à  d'autres pays, la France n'en a pas profité pour réviser sa politique précédente. Le réveil des préjugés de la "guerre à  la drogue" en est la conséquence : au nom de la morale, on préfère les croyances aux faits scientifiques, on préfère exclure davantage les usagers que de s'interroger sur ce qui pourrait permettre d'améliorer leur santé et leur insertion.

Cette politique "préhistorique" et répressive repose sur un postulat simple : l'usage de drogues s'étend si on ne le dénonce et ne le réprime pas assez. Pour dissuader l'usage, il faut donc le stigmatiser et le sanctionner. Tels sont les "fondamentaux" sur lesquels le gouvernement a basé toutes ses campagnes et les mesures prises ces dernières années pour renforcer la pression sur les usagers, réduisant du même coup le rôle du ministère de la santé.

La logique de la politique française a été scellée par la loi de 1970 qui, au nom de "la lutte contre la drogue", prohibe l'usage privé des "stupéfiants" (cannabis, cocaïne, champignons, opiacés et une liste de molécules qui s'allonge sans cesse), menace l'usager de peines de prison et veut le pousser à  l'abstinence en l'incitant à  choisir la "désintoxication" plutôt que des poursuites pénales. Elle est en complète contradiction avec la politique de réduction des risques, qui a, au contraire, pour objectif de responsabiliser tôt l'usager et de partir de là  où il en est pour l'aider à  franchir des étapes.

Tout observateur un peu averti sait que la loi de 1970 est obsolète et que sa révision est indispensable. Un cadre législatif qui veut régir un comportement social doit être en phase avec la société dans laquelle ce comportement se déploie. Or la société est différente de celle d'il y a quarante ans, et les problèmes d'addiction ne s'y posent plus dans les mêmes termes.

Dans une société où la norme est la consommation de masse au nom du bien-être individuel, vouloir imposer par voie pénale l'abstinence des drogues en modèle de comportement ou ériger la modération en règle de vie pour tous est voué à  l'échec. Comme en matière de bioéthique ou d'écologie, ce sont d'autres voies, d'autres stratégies, qui doivent être développées.

Deux principes devraient, selon nous, servir de guide dans ce sens :

Premier principe : distinguer la question de l'usage de drogues et celle de l'accès à  ces drogues. L'accès à  telle ou telle substance est une question politique, juridique et législative (contrôler ? prohiber ?). Les conséquences néfastes de l'usage de drogues sur autrui ne sont qu'éventuelles et indirectes. Les liens entre drogues et délinquance dépendent en grande partie des systèmes d'accès aux produits. La loi peut et doit borner ces conduites, elle ne peut prétendre les éradiquer. Elle doit limiter l'offre mais n'utiliser la prohibition qu'à  bon escient. Beaucoup d'arguments poussent d'ailleurs à  s'interroger sur sa pertinence dans le cas du cannabis.

L'usage de substances psychoactives est d'abord un problème individuel, éducatif et sanitaire, car il dépend du comportement du consommateur et peut mettre en jeu sa santé. L'usage de drogues est donc une question de santé publique et non d'ordre public. L'Etat doit donc se doter d'une politique de santé et des moyens adéquats de prévention, d'éducation et de soins.

Second principe : distinguer l'interdit destiné à  empêcher la mise en danger d'autrui (interdit pénal visant à  arbitrer entre un acteur et une victime) et l'interdit destiné à  inciter l'individu à  se protéger (interdit éducatif car reposant sur l'estime de soi). Sur le plan des comportements qui portent atteinte à  autrui (conduite d'engins, certains emplois, usage public, incitation à  l'usage), des dispositions pénales prévoyant des sanctions dissuasives sont légitimes.

En revanche, l'usage privé de drogues par une personne majeure ne peut être traité de la même façon. L'expérience en matière d'éducation à  la santé montre que les interdits dans ce domaine ne viennent qu'en appui à  la relation éducative et qu'ils ne sont respectés que s'ils apportent au consommateur un mieux-être supérieur à  celui qu'il tire de son comportement. La sanction pénale (amende, prison ou autre) n'a que peu d'incidence et provoque souvent des effets pervers (clandestinité, prises de risques). Ce qui n'exclut pas les mesures d'incitation voire d'obligation de soins dans certains cas précis d'usages problématiques.

Quoi qu'il en soit de ses modalités précises, toute réforme de la loi de 1970 ne sera crédible et facteur de progrès qu'à  deux conditions : qu'elle soit l'occasion de définir une politique de prévention à  la mesure des enjeux, et que l'approche soit cohérente pour l'ensemble des drogues. Rien ne serait pire que de repousser encore cette échéance : nous aurions perdu une nouvelle occasion de nouer une alliance avec la jeunesse pour relever le défi éducatif que crée la société addictogène qui est la nôtre.

Jean Pierre Couteron est aussi président de l'Association nationale des intervenants en toxicomanie et addictologie (Anitea), auteur de L'Aide-mémoire d'addictologie (Dunod, 304 p., 37 euros).

Alain Morel est aussi vice-président de la Fédération française d'addictologie (FFA).

Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de)

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
il y a 40 ans qu'on le dit!!!!!! la loi de 70 est obsolète , inutile, criminelle , induisant elle même des comportements addictifs, par réaction aux poursuites, aux arrestations intempestives, aux pressions des stup sur les usagers; bref, cette loi n'a jamais arrété qui que ce soit dans sa démarches de conso; d-'ailleurs il suffit de regarder la réalité : les jeunes se défoncent plus hard et plus tot qu'avant! il est grand temps de repenser le cadre légal qui entoure les drogues et les usagers et d'aller vers une vraie politique de prévention et de RDR!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 6jCommentaire de jegthegui (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 5jCommentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Dosage - Dose tramadol li vs lp
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    TSO et Benzo
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Actualité - Une mise en garde de l'ANSM sur la Méthadone
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Mister No dans [Méthadone...]
    (3 réponses)
     Forum 
    6ième jour sevrage héro
    Il y a 7mnNouvelle discussion de Nicoze dans [Heroïne...]
     Forum 
    Dosage - 1g de tres bonne coke en 3h presque enchainé a a 10min d intervale
    Il y a 8mnCommentaire de Bkk2012 dans [Cocaïne-Crack...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 9mn
    32
    Commentaire de Brakasse dans [Anonymat et sécurité...]
    (955 réponses)
     Forum 
    Est-il possible qu'un RC est l'odeur de SPEED ?
    Il y a 10mn
    7
    Commentaire de Mister No dans [Research Chemicals (R...]
    (42 réponses)
     Forum 
    Première fois - Ma première fois sous LSD, une perche non consentie
    Il y a 16mnCommentaire de Bkk2012 dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Pourquoi la coke et le ice donne des "hallucination" à haute dose ?
    Il y a 35mnCommentaire de Bkk2012 dans [Cocaïne-Crack...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Première expérience hallucinogène étrange
    Il y a 1hCommentaire de Tr_bdh dans [Psilocybe - Champigno...]
    (5 réponses)
     Blog 
    Cannabis - Journal d'un sevrage degressif
    Il y a 59mn
    1
    Commentaire de psychodi dans le blog de Drim
    (20 commentaires)
     Blog 
    Heureuse sans drogues ?
    Il y a 1hCommentaire de Drim dans le blog de Lolla
    (3 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 15h
    16
    Commentaire de subumetha255 dans le blog de Papaseul
    (267 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 12:32
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    CAARUD Aides 35, Darky88 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     DMT + The machine, premières expériences
    par Janoooo, le 14 Jun 2020
    Hey ! Je viens de me lancer dans mon premier achat sur le deep, j'ai commandé la fameuse DMT qui me tentait depuis tout ce temps ! J'ai donc reçu 0.250mg de poudre '' jaune '', que j'ai partagé en doses d'environ 0.020-0.025, en partageant des 0.1 en part égale, car pas de balance au miligrame....[Lire la suite]
     Attention chantage
    par kakeop, le 07 Jul 2020
    Salut, je tiens à partager une expérience qui je l'espère permettra à certains d'éviter de se faire arnaquer. Un beau matin je reçois une lettre, la voici : Bonjour, je suis votre facteur ou votre dealer comme vous préférez. J'ai souvent remarqué dans des enveloppe bulle avec l'intérieur...[Lire la suite]
     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Je suis de cet avis argumenté, rien à redire Mr No dans [forum] Est-il possible qu'un RC est l'odeur de SPEED ?
    (Il y a 47mn)
    "Moi je" "on s'en tape"... Devrait éviter de prendre son cas pour une généralité dans [forum] Est-il possible qu'un RC est l'odeur de SPEED ?
    (Il y a 1h)
    Bocuse a du souci à se faire - Johan dans [forum] Vos pires inventions culinaires ?
    (Il y a 5h)
    Pour la 500 xt , belle ref ! FDL dans [forum] avez-vous déjà carotter un de vos dealer?
    (Il y a 17h)
    Mdr Mr No dans [forum] avez-vous déjà carotter un de vos dealer?
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums