3mmc, les marcheurs de l'extrême ! / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Ocram » 

3mmc, les marcheurs de l'extrême ! 



Pré Trip Report : Je sais bien, j’arrive après la guerre. J’arrive après la guerre pour deux raisons, la première c’est indéniablement le fait que des Trip report sur la 3mmc il y en a un paquet, mais comme expliqué dans mon précédent billet de blog je me suis promis d’écrire mes premières fois avec de nouvelles molécules. La seconde raison c’est que lors de mes recherches pour en apprendre un maximum sur la 3mmc un fait qui ressortait régulièrement était que «  Ouai, la 3mmc c’est super mais bon… C’est pas la 4mmc hein ?!!? », s’en suivait une avalanche de commentaires allant dans ce sens… Sauf que depuis le ban chinois, la 4mmc c’est de l’histoire ancienne sur le clearweb. En même temps je comprends les gens, comment rivaliser avec cette cathinone au nom si bourrin de Mephédrone, mais appelé miaou-miaou par ses adorateurs, avec semble-t-il des effets infiniment plus forts…

Moi, j’avais quand même envie d’essayer une Cathinone, alors j’en ai trouvé une ! Ma Cathinone c’est la 3mmc, 3-methylmethcathinone de son nom scientifique ou encore l’appellation bien gutturale Mophédrone (merci aux allemand pour leur poésie). Beurk !

Ceux qui me lisent le savent bien, la 3 est principalement un stimulant donc c’est obligatoirement un TR un peu moins haut en couleurs que ceux concernant un psychédélique pur mais j’y vais quand même.

Homme, la trentaine, toujours 1m78 et 78 kilos, toujours très motivé par de nouvelles expériences. Accompagné par un nouvel acolyte cette fois ci. Le concernant il dépasse le mètre quatre-vingts ( la chance) et il doit peser plus que moi (allez lui demander si vous voulez plus de précisions). Chose importante à signaler il est totalement naïf à TOUTES substances psychotropes, alcool excepté, et dans ce domaine en revanche il a une certaine expérience si je peux me permettre…

Le lieu : Ça sera chez moi cette fois ci, comme à mon habitude au contact de nouvelles molécules… Ouai c’est la trouille qui me fait faire ça, et alors tu veux te battre ? je t’envoie mon pote ! 

A vos pailles, prêt, prisé

20h : Ma 3 est en joli petits cristaux, je sors une pince de chimie, je fais chauffer ma balance aux milligrammes et je commence à fouiller mon petit pots aux trésors pour trouver deux petits cailloux de 3mmc pesant 5 mg chacun. Vite trouvé, vite réduit en poudre extrêmement fine. Noté le faible milligrammage, c’est dans l’optique de tester notre tolérance au produit et surtout pour savoir si elle est douloureuse à priser. 

3 2 1 GO, dans un geste d’une élégance folle on se colle dans le nez les 5mg (chacun sa paille, RDR avant tout)… aucunes douleurs, rien, les gens racontent vraiment n’importe quoi sur le net.
On patiente bien 30 à 40 minutes pour être bien sûr. Je ressens les prémices de quelque chose mais c’est tellement fin que cela pourrait tout à fait être un effet placebo. Mon pote à son habitude, inébranlable…
-    (moi) T’as quelque chose toi, car je crois que je comm…
-    (lui) Nan que dale, calme toi !
-    (moi) bon…

20h40 : je retourne à la pêche aux cristaux et je tombe direct pile poil sur ce que je cherche, deux jolies gemmes synthétiques de 50mg chacune. La carte bancaire fait son œuvre et… PRISE !
-    (moi) Ouai… tu te souviens avant quand ça piquait pas le nez ? ben là, pu**** de sa r***, c’est une horreur.
-    (lui) bon… (inébranlable je vous dis)

10 à 15 minutes plus tard, ça y est, c’est là, ça monte relativement doucement mais fini l’effet placebo me concernant. Je ressens une lourdeur dans les membres, une certaine euphorie, la bougeotte, une certaine tension musculaire mais totalement gérable. Plus la 3mmc pousse plus je me rends compte que je suis aussi bien couché par terre, je rigole pour rien, on écoute de la musique c’est cool MAIS mon pote ne ressent rien. Il confesse malgré tout une très légère lourdeur dans les bras et un peu la bougeotte mais vraiment rien de dingue. On enchaine les bières.

Chose étonnante c’est qu’à aucun moment dans la soirée j’ai pu observer une mydriase chez moi alors que chez mon pote, sans être plein phare, il avait quand même les pupilles bien rondes.

Le temps passe, je suis contrarié par le fait que mon pote ne monte pas, je décèle chez lui une certaine agitation et nervosité que je ne lui connais pas d’habitude mais c’est très faible et pas très excitant comme effet (mon ordinateur n’est pas très collaborant et j’ai bien cru que mon pote allait lui faire la peau à plusieurs reprises)…

1h30 passe, je me sens perché agréablement, mais c’est un peu par vague et lors du creux c’est comme une sensation de vide et d’indifférence qui m’envahit, rien de grave ou d’angoissant mais plutôt un «  à quoi bon tout cela, à quoi ça rime ?) Ça dure à chaque fois quelques instants fugaces et ça repart comme c’est venu… étrange sensation…

La sensation du temps qui passe n’est absolument pas touché, il se déroule comme à son habitude tantôt vite, tantôt lentement, la vie quoi !

22h15 : j’en suis maintenant sur, il faut que l’on retape une dernière fois une dose un peu plus forte pour que mon pote touche enfin du doigt sa première défonce. Mon casque de mineur sur le front je repars à la mine et déniche deux pierres de respectivement 68mg et 74mg. Je me garde le plus petit des cailloux et je donne à mon pote le plus grand  Pour l’Angleterre James… Pour l’Angleterre. SNIFF !

Me concernant, sans grandes surprises, l’effet arrive fort et vite. À peine 5 minutes plus tard je suis TOTALEMENT éclaté. Je suis couché par terre, je trouve l’effet très très proche d’une bonne montée de MDMA. J’ai pu lire à plusieurs reprises que c’était un mix entre la MD et la C mais que c’était quand même bcp moins fort… je ne suis vraiment pas sûr d’être d’accord, en tout cas concernant la première vague de montée… je trouve le rush empathogène vraiment bien présent. Là pour le coup, je demeure maitre de mon carrelage pendant bien 20 minutes à juste écouter les cowboys fringants et à répéter en boucle « je suis éclaté, totalement éclaté ». Je suis en nage, je change de t-shirt à 3 reprises pendant la soirée.

Et mon pote, le roc imperturbable. A un seul moment, il sent, ce que je pense être une mini montée… il était accroupis en train de souhaiter la mort à mon PC lorsqu’il se lève d’un coup et me dit qu’il sent enfin quelque chose, il se tient au mur mais ça s’arrêtera là. Pas de Rush tant attendu pour lui, je le regrette vraiment.

A nouveau en position verticale, l’effet fortement stimulant commence à nous envahir, mon appart est minuscule mais je vous jure qu’on a fait un tel nombre de bornes dans ma cuisine et dans mon salon, des allers-retours incessant en sautillant sur la musique, le kiffe pour moi, moins dingue pour mon pote mais on passe un bon moment quand même.

Le trismus est épouvantable pour moi, digne du bonne grosse fin de soirée de MDMA, je déchiquete des bâtons de réglisse avec une facilité déconcertante, je mettrais à l’amende n’importe quel castor dans sa rivière !

Un courant d’air arrive dans la soirée, le souffle frais qui sauve, en ces périodes de températures caniculaires, bénédiction, j’aurais pu m’y accroché pendant  des heures mais la redescente arrive et il faut rester digne.

Le craving est ABSOLUMENT BATARD me concernant, j’ai vraiment dû me faire violence pour ne pas retaper dedans. Je tiens bon et après un moment le craving s’envole comme il est arrivé, ouf ! Je passe de marcheur fou éclaté à l’homme canapé terrassé de fatigue.

Mon pote était déjà en descente depuis un moment, fatigué également, il décide de s’en aller, il me confiera avoir dormi convenablement mais avoir été assez fatigué le lendemain.

Suite et fin

Pour ma part je vais dormir vers 2h du matin, je dors très très mal, je me réveille souvent, le lendemain la gueule de bois n’est pas très agréable mais tout à fait supportable malgré tout. Je n’exclus pas l’effet de l’alcool dans cette gueule de bois à dire vrai… Je suis fatigué comme après une nuit blanche, mais je ne me sens pas du tout morose, ni triste, infiniment normal, quoique la tension de mes maxillaires perdurera jusqu’au soir, j’apprécie les chewing gums.

Comme vous avez pu le lire, c’est un peu en demi-teinte que je termine ma première aventure à la 3mmc. Je regrette principalement que mon pote n’aie pas ressenti d’effet vraiment significatif autre que le côté stimulant de la molécule, je pense qu’on a trop joué la prudence et pris des doses trop faibles pour son gabarit de lutteur islandais complètement fou. En effet, nous nous somme contenté de doses faibles et Common selon les doses trouvées sur le net, mais pour une première fois pour lui dans le monde des psychoactif j’avais trop peur de lui coller une méchante claque chimique… je pense également qu’il a peut-être attendu trop les effets et ça l’a probablement empêché de monter correctement… Je ne sais pas…

Me concernant, cette expérience confirme ce que je savais finalement déjà, je suis ultra-sensible à tout, même des doses basses m’éclate totalement physiquement. On ne le répètera jamais assez mais chaque personnes réagis différemment aux prods donc PRUDENCE lors des premières fois!

Mon second constat, c’est que même si j’ai trouvé l’effet intéressant sur le moment, je n’ai pas ressenti le lendemain ou les jours suivant un apport positif comme me l’apporte en général la MDMA ou le 2C-B. j’ai l’impression que c’est une molécule un peu vide, il lui manque ce petit quelque chose, ce petit surplus d’âme que tu peux ensuite apporter avec toi, qui t’accompagne dans les jours suivant voir plus.

C’est en revanche, je pense, un excellent produit pour faire la fête, je comprends facilement l’engouement qu’elle suscite.
Je pense réessayer, au moins une fois encore, pour assoir mon sentiment à son propos. Je ne consommerais plus d’alcool en revanche pour être sûr de pouvoir répondre à la question « qu’est ce qui appartient vraiment à l’ivresse de cathinone 3mmc ? »

Pour reprendre à ma sauce une réplique culte d’un film que j’aime tout particulièrement : Ça c’est mon Trip Report, il y en a beaucoup comme ça, mais lui, c’est le mien !

Merci beaucoup si vous avez tenu jusque-là, tout retour de votre part sera lu avec grand plaisir !

Bien à vous,

Ocram

PS: spécial merci à ff4life pour son expertise et Haupayy qui a temperé mes pétages de câble dans ma recherche de Bitcoins merci-1

Catégorie : Trip Report - 12 juillet 2019 à  01:08

Reputation de ce commentaire
 
Merci pour ce TR - qui m'interresse car J'attend ... pour pouvoir la tester - MM
 
merci du TR//Haupayy
 
Merci pour le TR >:] /Agartha
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)



Commentaires
#1 Posté par : Cusco 12 juillet 2019 à  10:00
Salut

Je vais être court mais la 3mmc m'a mis exactement dans le même état que ton pote, rien, puis une bonne montée qui redescend très vite.
Par contre un craving de dingue, les yeux rivés sur l heure je me faisais force d attendre 2h minimum.
Le gramme est vite parti, 24h tout au plus.
Faut préciser aussi que je n'avais pas de balance de précision. Test allergique de la taille d un cure dent puis j'ai divisé le gramme en 10 pour m'y retrouver
Donc peu d effet je ne peux pas comparer à la Mdma puisque je n'en avais jamais pris.
Par contre la 4mec c'est une autre histoire... C'est d ailleurs ce qui m'a éloigné des rc.
Le dernier en date, 3FA, date déjà de plus d'un an.
Bref 3mmc sympa chez les uns et moins bien chez les autres. J en ai jamais repris mais ça ressemble plus à du speed que de la coke pour moi et encore... Plutôt relaxant.
Ça peut dépendre du shop ou du batch aussi.
La 4mec je l injectais sur la fin, galette assurée ça envoyait loin, la3 mmc sniff et fixe complètement différent.
Je recevais toujours en poudre. Les seuls cristaux que j'ai eu c était de la meth, sniff fix ça ça envoyait du lourd aussi smile
Prend soin de toi Ocram
Reputation de ce commentaire
 
detail interressant

Posté par : Cusco | 12 juillet 2019 à  10:00

 
#2 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  10:19

a écrit

Cusco

Merci de ton retour Cusco!

Concernant la qualité du batch je n'ai aucun moyen de comparaison donc je ne pourrais pas dire.

Mais ce qui est dingue c est les effets différents que ça peut produire chez tel ou tel personne. Je verrais bien si mon pote est partant pour une prochaine session à l'occasion.

Quand tu parles de la 4-mec, c etait pour toi bcp plus fort?

Ocram


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  10:19

 
#3 Posté par : Meumeuh 12 juillet 2019 à  10:55
Intéressant  ton retour Clusco , car entre autre choses ,
je vais en recevoir  ( si Luky man aujourd'hui , sinon  Lundi ) un peu exicté je suis un RC's puceau .... big_smile


MM

Posté par : Meumeuh | 12 juillet 2019 à  10:55

 
#4 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  11:04

Meumeuh a écrit

Intéressant  ton retour Clusco , car entre autre choses ,
je vais en recevoir  ( si Luky man aujourd'hui , sinon  Lundi ) un peu exicté je suis un RC's puceau .... big_smile


MM

Ha ouai, je me réjouis d'avoir ton retour alors...


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  11:04

 
#5 Posté par : ff4life 12 juillet 2019 à  11:08
Avec plaisir Ocram vape !

Cool que t'aies enfin pu tester la fameuse molécule, même si j'ai l'impression que t'es un peu resté sur ta faim, surtout vu que t'es resté assez prudent dans tes doses (une bonne chose en soi pour une première fois). J'ai beaucoup lu sur Reddit que la 3-MMC révélait son plein potentiel à l'oral et à haute dose, à partir de 200 mg (en fonction de la sensibilité de chacun). Comme toi, je n'ai essayé que par voie nasale (et aussi en vaporisation), mais c'est quelque chose que je compte essayé par la suite. Et ton pote alors, envie de retenter ?

Posté par : ff4life | 12 juillet 2019 à  11:08

 
#6 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  11:25

a écrit

ff4life

Alors 200mg à l'oral franchement je suis pas sur d'avoir les épaules... Vu comment le machin m'a couché avec une dose faible... big_smile

Pour mon pote je sais pas, je vais voir ce qu'il raconte.

Pour les sessions tu espaçais les sessions de combien de temps? Y a une espèce de regles ou pas vraiment ?

punk1


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  11:25

 
#7 Posté par : ff4life 12 juillet 2019 à  13:43
Écoute j'ai été con, j'ai démoli mon gramme en 24 heures. Pas très malin.
Mais comme c'est manifestement moins sérotoninergique que le 6-APB, la 3-FEA ou encore la 4-FA (source ici), disons que je me suis autorisé une certaine liberté en ce qui concerne l'espacement, notamment lors de mes précédentes utilisations. Après je pense que chacun verra midi à sa porte. Pour le coup, pour toi, peut-être attendre deux semaines avant de retenter histoire de repartir sur de bonnes bases pour la prochaine expérience.

Posté par : ff4life | 12 juillet 2019 à  13:43

 
#8 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  14:26

a écrit

Pour le coup, pour toi, peut-être attendre deux semaines avant de retenter histoire de repartir sur de bonnes bases pour la prochaine expérience.

Merci du retour, je pensais pas à moins à dire vrai. Parfait. Par contre le gramme en 24 heures ça a dû piquer sévère la descente! punk1


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  14:26

 
#9 Posté par : Agartha 12 juillet 2019 à  14:42
Sympa ton TR, merci!

J'ai testé la 3mmc y'a un mois et demi (seulement en para) j'ai trouvé ça très léger, en fait j'étais dans un endroit avec beaucoup de monde et le seul vrai effet que j'ai pu dénoter c'était que j'avais envie d'être poli avec les gens (non sérieux mdr),  j'étais pas vraiment speed, par contre j'ai eu un bon effet coupe-faim moi qui bouffe ma race d'hab', j'ai trouvé ça trèèèèèès subtil dans sa globalité. Par contre certains de mes potes sniffaient une première fois et ensuite ingestion, pr avoir une petite montée assez rapide et ensuite maintenir le truc avec l'ingestion, apparemment ça à l'air d'être une méthode assez répandue, si ça peut donner des idées sur comment d'autres personnes peuvent consommer la 3...

Posté par : Agartha | 12 juillet 2019 à  14:42

 
#10 Posté par : ff4life 12 juillet 2019 à  14:52

Ocram a écrit

Par contre le gramme en 24 heures ça a dû piquer sévère la descente! punk1

C'est ça qui est magique justement avec moi, c'est que les substances qui "libèrent" les monoamines (releasing agents) me filent jamais aucune descente, contrairement aux inhibiteurs (phénidates, pyrovalérones).


Posté par : ff4life | 12 juillet 2019 à  14:52

 
#11 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  14:54

a écrit

C'est ça qui est magique justement avec moi, c'est que les substances qui "libèrent" les monoamines (releasing agents) me filent jamais aucune descente, contrairement aux inhibiteurs (phénidates, pyrovalérones).

Ça c est vraiment interessant, je me demande si d'autre personnes tirent ce genre de conclusions également.

À dire vrai la descente était vraiment Smooth, j'avais mis ça sur le faible dosage cependant.


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  14:54

 
#12 Posté par : ff4life 12 juillet 2019 à  16:10
Non, honnêtement, je pense que c'est purement personnel. J'ai un pote qui a subi une descente absolument merdique pendant plusieurs jours (déprime, fatigue) après 100 mg de 4-FA, alors que pour ma part (on a consommé ensemble) j'étais simplement un peu KO le lendemain, comme n'importe quel lendemain de soirée, et complètement rétabli le surlendemain. Donc pas de descente à proprement parler.

Posté par : ff4life | 12 juillet 2019 à  16:10

 
#13 Posté par : Meumeuh 12 juillet 2019 à  19:36
Pour ma part je ne boirais pas d'alcool ou au pire 1 bierre mais pas plus  ( j'en bois plus....ou un bon demi-peche mais c rare )  sinon j'ai que des poucaves à 0.01g


MM

Posté par : Meumeuh | 12 juillet 2019 à  19:36

 
#14 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  19:40

a écrit

sinon j'ai que des poucaves à 0.01g

Tu peux peser 200mg et divisé par 4. Ça me paraît le plus simple. C est pas non plus un 2C-x qui demande une précision de dingue!

Ocram


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  19:40

 
#15 Posté par : Meumeuh 12 juillet 2019 à  19:59

Ocram a écrit

a écrit

sinon j'ai que des poucaves à 0.01g

Tu peux peser 200mg et divisé par 4. Ça me paraît le plus simple. C est pas non plus un 2C-x qui demande une précision de dingue!

Ocram

Oui puis j'ai le compas dans l'oeil ... si je puis dire big_smile

MM


Posté par : Meumeuh | 12 juillet 2019 à  19:59

 
#16 Posté par : Cusco 12 juillet 2019 à  22:51

Ocram a écrit

a écrit

Cusco

Merci de ton retour Cusco!

Concernant la qualité du batch je n'ai aucun moyen de comparaison donc je ne pourrais pas dire.

Mais ce qui est dingue c est les effets différents que ça peut produire chez tel ou tel personne. Je verrais bien si mon pote est partant pour une prochaine session à l'occasion.

Quand tu parles de la 4-mec, c etait pour toi bcp plus fort?

Ocram

Oh oui ! Vraiment plus fort en sniff, para et IV. Même l EPH (éthylphenidate) était moins fort c était pourtant mon rc de prédilection à l époque.


Posté par : Cusco | 12 juillet 2019 à  22:51

 
#17 Posté par : Ocram 12 juillet 2019 à  22:59

a écrit

Oh oui ! Vraiment plus fort en sniff, para et IV. Même l EPH (éthylphenidate) était moins fort c était pourtant mon rc de prédilection à l époque.

Ha oui ok, alors l'éclatée que j'ai deja pris avec la 3 j'ose même pas imaginer avec la 4-mec!! punk1


Posté par : Ocram | 12 juillet 2019 à  22:59

 
#18 Posté par : Cusco 14 juillet 2019 à  17:05
Salut Ocram

Il faut aussi prendre en compte le shop, et la personne. On ne réagit pas tous pareil sur un même produit.

Posté par : Cusco | 14 juillet 2019 à  17:05

 
#19 Posté par : Ocram 14 juillet 2019 à  18:02

Cusco a écrit

Salut Ocram

Il faut aussi prendre en compte le shop, et la personne. On ne réagit pas tous pareil sur un même produit.

Ciao Cusco,

Oui oui c est sûr t'as raison.

Mais il y a quand même un fait récurrent entre moi et les prods en général c est que je suis bcp plus sensible que la moyenne.
Je suis vraiment obligé de me gaffer sur les dosages si je ne veux pas me prendre de trop grandes baffes !

punk-headbang

Ocram


Posté par : Ocram | 14 juillet 2019 à  18:02

 
#20 Posté par : Cusco 14 juillet 2019 à  20:40
Alors l ami, si l envie te prend d en prendre sois plus que prudent.
J'ai confiance donc ça ira.

Posté par : Cusco | 14 juillet 2019 à  20:40

 
#21 Posté par : Meumeuh 15 juillet 2019 à  01:10

a écrit

la3 mmc sniff et fixe complètement différent.

J'imagine.... ! 


MM


Posté par : Meumeuh | 15 juillet 2019 à  01:10

 
#22 Posté par : Bootspoppers 15 juillet 2019 à  03:40
A mon tour.. après la bataille...

Mysterieuse 3mmc...
J ai tout connu avec toi:
L amour fou.
Les gens qui m abordent.
L orgasme pendant une heure
Rien parfois.

Capricieuse 3 mmc...
La  depuis le 30 juin j ai un lot de 1 gramme  que j ai teste en sniff (50 mg): RIEN

testé en plug : 50 mg: enorme effet empathogene. Forte deshinibition (en combo avec alcool)

Testé en IV: 1.6 ml GBL puis iv de 3mmc: 20 mg puis 50 mg suivies une heure après par 100 mg en iv. Et 50 mg en plug. Effets énormes: flash. Desinhibition absolue (Contexte chemsex).
Puis: saturation, inefficacité d'un plug supplémentaire de 100 mg, disparition du craving (heureusement ), sentiment de satiété, absence de descente. Enorme soif.

Voilà. Un même lot. Un même UD. Des effets différents.. .

Mystérieuse capricieuse délicieuse 3mmc...
Reputation de ce commentaire
 
Bon résumé ! Cusco
 
exemple de dose a prendre , ca aide

Posté par : Bootspoppers | 15 juillet 2019 à  03:40

 
#23 Posté par : Ocram 15 juillet 2019 à  10:05

a écrit

Bootspoppers

Merci de ton retour,
.c est quand même pas banal autant de différences !!

Le S&S est primordial aussi, ça ce confirme une fois encore...

(Captain obvious tongue )

Ocram


Posté par : Ocram | 15 juillet 2019 à  10:05

Remonter

Pied de page des forums