Citation / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Thelma » 

Citation 



"la liberté commence par l’esclavage et la souveraineté par la dépendance. Le signe le plus certain de ma servitude est ma peur de vivre. Le signe définitif de ma liberté est le fait que ma peur laisse la place à la joie tranquille de l’indépendance. On dirait que j’ai besoin de la dépendance pour pouvoir finalement connaître la consolation d’être un homme libre, et c’est certainement vrai. A la lumière de mes actes, je m’aperçois que toute ma vie semble n’avoir eu pour but que de faire mon propre malheur. Ce qui devrait m’apporter la liberté m’apporte l’esclavage et les pierres en guise de pain.."

Dagerman stig

Catégorie : En passant - 28 juin 2020 à  18:59



Commentaires
#1 Posté par : Nomad Soul 29 juin 2020 à  00:19
Le texte de Dagerman est super bien interprété par les têtes raides que j'avais vu il y a une dizaines d'années en intimité, il t’attrape les tripes pour ne plus te les lâcher. Merci pour le rappel.


Reputation de ce commentaire
 
Magnifique

Posté par : Nomad Soul | 29 juin 2020 à  00:19

 
#2 Posté par : Thelma 29 juin 2020 à  11:09

Nomad Soul a écrit

Le texte de Dagerman est super bien interprété par les têtes raides que j'avais vu il y a une dizaines d'années en intimité, il t’attrape les tripes pour ne plus te les lâcher. Merci pour le rappel.

Je ne me rappelais plus qui l'avait interprété..merci ! Un pur bonheur..

C'est mon dans mon top 5 avec "L'éloge de la fuite" de Laborit. Si tu ne connais pas, c'est plus.long que l'essai de Dagerman mais c'est aussi une vrai pépite..


Posté par : Thelma | 29 juin 2020 à  11:09

 
#3 Posté par : Nomad Soul 29 juin 2020 à  14:41

a écrit

"L'éloge de la fuite" de Laborit. Si tu ne connais pas, c'est plus.long que l'essai de Dagerman mais c'est aussi une vrai pépite..

Si carrément, ça fait parti de mon programme aussi.
Je serais curieux de connaitre ton "top 5", toujours heureux de découvrir de nouveaux outils !

Il y a une moralité aussi absurde que la morale. Il y a un clergé de l’anticléricalisme aussi embrigadé que la Compagnie de jésus. Les uns ont des robes. Les autres des soutanes, sous la peau. (Léo F, Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir)


Posté par : Nomad Soul | 29 juin 2020 à  14:41

 
#4 Posté par : Nils1984 04 juillet 2020 à  16:22
Merci Thelma pour cet extrait de texte...

Je crois qu'il n'y a que ceux-celles privées de liberté qui réalisent vraiment ce que celle-ci est/représente.

C'est comme le mal en soi... plus j’ai eu mal plus j’ai été lucide. C'est quand une douleur intense disparait qu'on réalise, presque dans un instant échappé du temps, toute la magnificence de la vie.

A mes yeux être libre c'est échapper par tous les moyens au contrôle.

Et ma méthode actuelle lors des passages à vide c'est de me dire que le réel est mascarade, illusion. Que mes doutes, ma parano, mes craintes lorsque je me sens visé par tout, jugé, blâmé, moqué, tous ces échos étouffés lointains/furtifs de malveillance, de voix et d'intentions menaçantes ne sont que mirages. Ou même que la recherche immédiate et aveugle du plaisir n’est pas l’unique et seule perspective et à chercher et à trouver : il y a autre chose, une voie autre à découvrir, à tenter.
Je m'efforce de nier le mal - et le renvoie au néant. Je m'efforce de nier ce réel absurde, hardcore - alors se dévoile en moi-même un autre réel, où se niche ses fugaces impressions/sensations de liberté.

Tenter de vivre sans terreur, c'est renvoyer les apparences dans les cordes.
Se délivrer de soi-même passe par un doute radical du réel. Et douter justement, remettre en permanence ses aprioris et ses peurs en questions, sortir du cercle, sortir du cadre, c'est le pas de côté d'un esprit libre... smile

/forum/uploads/images/1593/x-77.jpg


PS: dès la lecture de ton post j'ai eu en tête immédiatement le lien partagé par Nomad Soul, que m'avais fait découvrir un pote de PA qui se reconnaitra...

Peace amie smile
Reputation de ce commentaire
 
Ta vision des choses fait bien réfléchir ! Merci nofut85
 
Au grand plaisir de te lire et te relire . Spud

Posté par : Nils1984 | 04 juillet 2020 à  16:22

 
#5 Posté par : nofutureorriding85 05 juillet 2020 à  17:04
En 2020 pour moi, la liberté triste mais passe par l'argent sans avoir des millions, quelques sous pour avoir loisir , week-end etc même avec des envies simples ca a un cout et cette argent faut travailler et peu de gens ont un travail "passionnant" même s'il les tu dois quand même assurer un rythme, une production etc
C'est la pour moi que commence le début de la fin , un boulot juste alimentaire a se trainer tant bien que mal chaque matin pour ramener 3/4 sous ou l'état t'en prendra 2 ....

Posté par : nofutureorriding85 | 05 juillet 2020 à  17:04

 
#6 Posté par : Thelma 19 août 2020 à  09:48

nofutureorriding85 a écrit

En 2020 pour moi, la liberté triste mais passe par l'argent sans avoir des millions, quelques sous pour avoir loisir , week-end etc même avec des envies simples ca a un cout et cette argent faut travailler et peu de gens ont un travail "passionnant" même s'il les tu dois quand même assurer un rythme, une production etc
C'est la pour moi que commence le début de la fin , un boulot juste alimentaire a se trainer tant bien que mal chaque matin pour ramener 3/4 sous ou l'état t'en prendra 2 ....

Tu t'egare mon ami. Tu parle de survie dans un modèle de société où nous avons en effet peu de choix.
Il nous faut essayer d'oublier ce que nous avons appris, se recréer un processus d'apprentissage par une constante remise en question pour pouvoir justement trouver , non pas la place que la société attend de toi, mais ton propre chemin, celui qui te mènera a la liberté.
Nul question d'argent, de matériel, de politique. Moi je parlais de la nourriture de l'âme.
Et il est vrai que dans le monde que l'etre humain a forger, c'est tellement difficile ..
Pour Déjà d'y croire, puis d'oser..
Et pour Nils1984 et Nomad soul, comme pour moi (et je te connais, toi aussi), nous sommes des âmes d'une grande sensibilité qui ne trouveront pas la paix dans une société comme celle ci. Nous devons trouver le chemin parallèle qui nous permettra enfin d'être libre. N'est pas là la recherche du vrai bonheur?


Posté par : Thelma | 19 août 2020 à  09:48

 
#7 Posté par : Thelma 19 août 2020 à  09:52

a écrit

néant. Je m'efforce de nier ce réel absurde, hardcore - alors se dévoile en moi-même un autre réel, où se niche ses fugaces impressions/sensations de liberté.

Tenter de vivre sans terreur, c'est renvoyer les apparences dans les cordes.
Se délivrer de soi-même passe par un doute radical du réel. Et douter justement, remettre en permanence ses aprioris et ses peurs en questions, sortir du cercle, sortir du cadre, c'est le pas de côté d'un esprit libre...

Je suis entièrement d'accord. Et dieu que dans notre monde c'est si difficile.
J'essais aussi de ne prendre et voir que le meilleur. Mais bien trop souvent je suis lâché et je fuis, a travers une liberté de l'oublie bien éphémère..

Ton pseudo, en rapport avec Nils Anderson et 1984?
1984 est un livre qui décrit bien ce dont on parle


Posté par : Thelma | 19 août 2020 à  09:52

 
#8 Posté par : Thelma 19 août 2020 à  09:55

a écrit

Je serais curieux de connaitre ton "top 5", toujours heureux de découvrir de nouveaux outils

Je serai ravie de partager quelques pépites de la littérature avec toi et d'en discuter par MP si tu me l'autorise. (Et de même pour Nils. Je serai contente de partager et apprendre de tout esprit capable de se remettre en question et de douter de tout. )


Posté par : Thelma | 19 août 2020 à  09:55

 
#9 Posté par : Nomad Soul 20 août 2020 à  00:32

Thelma a écrit

Je serai ravie de partager )

Avec plaisir à mon retour, je pars 5 jours en autonomie dans les grands espaces, histoire de retoucher un peu d'essentiel.
J'ai mis Eckhart Tolle dans le sac, on verra s'il arrive à me parler.

Il faut être nomade!


Posté par : Nomad Soul | 20 août 2020 à  00:32

 
#10 Posté par : stephyweedy 20 août 2020 à  16:04

a écrit

Il nous faut essayer d'oublier ce que nous avons appris, se recréer un processus d'apprentissage par une constante remise en question pour pouvoir justement trouver , non pas la place que la société attend de toi, mais ton propre chemin, celui qui te mènera a la liberté.
Nul question d'argent, de matériel, de politique. Moi je parlais de la nourriture de l'âme.
Et il est vrai que dans le monde que l'etre humain a forger, c'est tellement difficile ..
Pour Déjà d'y croire, puis d'oser..
Et pour Nils1984 et Nomad soul, comme pour moi (et je te connais, toi aussi), nous sommes des âmes d'une grande sensibilité qui ne trouveront pas la paix dans une société comme celle ci. Nous devons trouver le chemin parallèle qui nous permettra enfin d'être libre. N'est pas là la recherche du vrai bonheur?

Tu as tout dit,merci de véhiculer ce mode de pensée sain en 2020,c'était pas gagné wink.
Respect.


Posté par : stephyweedy | 20 août 2020 à  16:04

 
#11 Posté par : Thelma 21 août 2020 à  11:00
Essais, documentaire, blog..je serai heureuse de découvrir et de partager notre apprentissage vers un nouveau mode de consommation, un nouveau mode de vie que je peine a me crée.
bref vers un mode de pensée libre, naturel et altruiste..
Merci a vous pour vos partages!

Posté par : Thelma | 21 août 2020 à  11:00

Remonter

Pied de page des forums