Confinés, ou pas, le covid révèle les inégalités, la nature du pouvoir / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » ismael77 » 

Confinés, ou pas, le covid révèle les inégalités, la nature du pouvoir 



Confiné, in finé, con, maintenant tu connais,
la solitude, les contrôles de police, tu sais comment c’est,
Nous on vit ça, pratiquement dès qu’on naît, c’est commencé...

Mauvaise couleur de peau, quand tu fumes ou vends du bédo.
Macaron sur la voiture de Semelien et son pote Benala, aucun lien, chapeau,
c’est vrai on le sait, c’est chacun pour sa peau, bronzé ou palot.

On le sait depuis toujours. Le costard, le taf, le vide social, quoi tu protestes fiston, Oh!
Macron  a dit NON, c’est que tu n’as pas assez mérité, ou hérité!
Pas de justice pour eux mais pour nous, c’est la moulinette vieux!

Les aides, poto, c’est pas pour ‘ceux qui on déconné’, pas mieux!
Même Gattaz trouve que c’est trop grillé, vas-y Manu met de la vaseline,
Quand tu leur met à sec ils risquent de se retourner, serre tes fesses, et fait mine
je ne fais pas de rime pour celle-ci je préfère me flageller les flageolets,
Simplement je suis comme le président : anesthésié  à la cocaïne.
Sauf qu’Emmanuel pensent world is yourz, pense ‘je suis le Messie’
Mais si, puisque qu’on lui dit, tous, autour de lui, il a toujours bonne mine.

Nous, les parias les zoulous, on déconne dès qu’on est né, tu connais
Mais maintenant toi, toi même tu sais, de quoi, tu te sens innocent,
Accusé injustement, regardé avec suspicion, pour nous c’est normal,
‘noch ein mal’ Polizei!, encore un contrôle de la collaboration…
Nom prénom?
On se connaît garçon tu m’a contrôlé, tout à l’heure, et hier à tout bien, tout donneurs
C’est vrai qu’un type qui tient les murs, ou ressemble a ce que tu nommes un NA, un beur ça fait peur!
Profession : sans, pour cent, et pour le reste tu signes là, sous la page blanche, on rempliera pour toi!
-lette’ it be, les petites bites, aiment les gros canons, qu'ils te fourrent dans la bouche pour 1600 euros

Pourquoi on te contrôle, les trolls, drôle, ils disent que tu mens,
Tu oses soutenir leur regard, et tu rigoles? Demie molle! Prends!
Voici que durcit le baton dans les mains de l’assermenté maton
De la république de l’ordre et du fric, l’Afrique est une pompe, pardon,
et tu l’as sur la peau ou dans le bras, tu vois pas le rapport,  con,
moi je le vois, c’est un rapport de police, chasse aux polissons,
ou de force, on subit ou vit la  lutte de classes, et de caillasse...
Te fondre dans la masse, provoque, on te met un coup d'masse

Vois :

Ils te disent toxicomane mythomane, et tu prends un gnon,
Normal tu n’as pas le ‘bon français comportement’  quoi,
ni la carte de bon çaifran tu fait pas partie de ton pays,
mais c’est sur, refrè, ils ont décidé de te pourrir la vie, soit:
Le bon nom, couleur ou religion, l’adresse de ta maison,
La police fait injustice au peuple sans discernement,
Ou plutôt si : dix criminants assermentés pour discriminer.

Alors tu sais ce que c’est d’être abandonné, stigmatisé,
mal regardé déjà jugé sur ton aspect pourquoi les enfants ont-ils peur des policiers ?
Voilà ce que c’est d’être mis au ban de la société, pour de la fumée,
d’Apaches, jeunes survivant en vendant de la C, mais ce n’est qu’un extrait keumé,

Face au miroir ou aux morts vivants,
qui se la fument basée, ne pas craquer,
d’un côté ou de l’autre du billet,
on est des parias et de plus en plus malsains, tel Pilate, lave-toi les mains contaminé,
par des ordres absurdes, non assistance à peuples en danger, c’est miné,
ghettos sociaux marqué,par le rejet, pendant que tu te salies les mains, les pieds,
fait attention où tu les poses, le terrain est hostile et les images ne ‘prouvent rien’ mais montrent tout, malin,  donne moi la main, pas de refrain, pour l’Etat, désabusé,
tu sembles amusé par ton impunité, pour nous, d’être frappé : liberté
enlevant le pain de shit des mains noires de la cité, parce qu’y pas de taf, et?
Egalité
C’est le ramdam, le ramadan, contre l’état j’ai une dent, et c’est partagé,
on ne peut même pas voir nos proches, les assister en train de clamser
Fraternité
Tout semble calme c’est la nuit, mais ceux qui trainentsont tabassés par des policiers, débarqués en force,  Tous feux éteints, on a besoin de ce défouler, mais eux font ça sur les autres, je parle de défoncer, des têtes, quand c’est pas la tienne c’est interdit depuis 3000 ans le sang monte à la teuté,
pourtant on fait du mal à qui, en se défonçant, on a pas le bon teint, orangé comme le minot de l’Elysée
crime sans victime même pas de bien mal acquis
pourtant la suspicion de détention te mène en prison
pas pour possession pour une bavure qu’ils nomment rebellion
face aux forces de l’ordre, pour qui c’est facile, on covide
les rues, et ceux qui restent sont du gibier de garde à vue, vide,
la cellule, non, on se contamine entre voyous mais gare à vous,
car aujourd’hui tout le monde déteste la police, en fait, saouls,
vous nous arrêtez pour du shit, combien, à peine un zedou,
mais c’est tout ça suffit pour remplir la maison d’arrêt, mais
ça refrè, toi même tu le sais, seulement maintenant bourgeois,
tu as compris toi aussi, et bientôt avec les milliards du patronat,
Ceux avec les mandats de dépôt pour du popo, negro, banco,
on fera un feu de joie,
et les crs, beaux frères des gilets jaunes, devant le son
rejoindront la danse, et se retourneront, on est tous dans le même bateau,
y en a qui en on un plus gros, pour l’exemple vois Bernard Arnault, 
quoi?
Tu crois pas, qu’eux aussi ont du mal à la fin du mois,
oui bah moi, je lâche pas,
des pierres sur les flics, ce seraient lui donner raison, à Macron, ce qu’on
pense ne compte pas et lui n’écoute pas, mais quand  le deumon,
prend le démon par les cornes et défile par millions bastille, nation,
on voit ceux qui déconnent et ceux qui détaleront comme des lapons
t’inquiète pas ils sont pas cons, les patrons flippent, de la révolution,
Mettent à l’amende avec tes impôts, le pouvoir, et tiennent en laisse macron,
il n’y a que la rue qui fait reculer les financiers, mais j’ai donné laisse béton,
je laisse la baston à la nouvelle génération en espérant, que l’ange arrête le bâton,
que M Macron met dans les mains du père au chômage, pour taper son fiston,
jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il sont tout,  sauf les représentants de la nation.

C’est à dire rien, planqué derrière l’Etat d’urgence, on vit dans un pays de cons,
sommation inaudible, tonfa pas invisible, provocations qui font partir à fond,
les télés et radios qui font mousser l’Elysée, garant du désordre social,
Et des coups pas donnés, par des pas formés, services de sécurité, chacals,
assermentés, qui n’ont de compte à rendre qu’à leur patron, mais ça fait mal!


Dirait-on  un gouvernement pondérant, ou une vaste organisation de corruption?
des Institution : Infection et paupérisation on fait le contrôle des populations.

On fait le ménage au kärcher comme sous Sarkosy c’était promis sauf que, si
ils ont essayé, les keufs ont peur des mecs de cités et des ouvriers, alors si…

Rejoins-nous, citoyen-policier, sinon tu seras du mauvais côté, et tu seras sacrifié,
pas par les voyous, ou les fans de barbecue, par ta propre institution. Tu l’sais.

La guerre est sociale,
et si là haut à l’Elysée, il semble qu’ils n’ont pas compris,
le CAC 40 a vu le danger pour sa position et tremble, lâche du fil,
face aux gros poissons sortis de la nasse, et qui font masse, tu vas boire la tasse,
pêche au leurre et nourrir les requins, non merci, je préfère mourir, envie, d’allumer la mèche
et là mon gars ça va faire mal, tu sais comment on défend le capital, dans la capitale…

C’est très simple, mon frère, ma sœur, à coup de flash ball, quand y a plus de football
du pain et des jeux, contente toi de fermer ta gueule et, poches vidées, mains dans le dos, menotté, arrestation, rien n’a changé,
pour quelle raison, insulte à agent, quoi? 

T’es pas chez toi….
C’est qui le bailleur, d’ailleurs?
Qui va payer la casse?


Bon je change de genre...

Catégorie : Poèmes - 28 avril 2020 à  10:43

#COVID #macron #police #cannabis #violence symbolique

Reputation de ce commentaire
 
Ismael tout craché ! Continue... Cusco



Commentaires
#1 Posté par : arlonne 07 mai 2020 à  00:08
coucou, tous mes ecris restent en brouillon pourquoi ?

Posté par : arlonne | 07 mai 2020 à  00:08

 
#2 Posté par : Maldor 07 mai 2020 à  22:01
Merci Ishmael de travailler à politiser (un peu) ce forum

Posté par : Maldor | 07 mai 2020 à  22:01

 
#3 Posté par : Bkk2012 10 novembre 2020 à  18:49
Salut tu parle comme si tu subisait des discriminations alors que on sait très bien que tu es blanc comme un cul ! mdr

Tous sa pour cracher sur la France et insulter les français de con c'est vraiment naze de ta pars :*(
Tu es français ?oui  surement le seul français pas con? Non encore mieux tu te défini surement comme citoyen du monde ? Mdr
Avec tous les soins que tu as reçu en France gratuitement ,et le peu de travail que tu as fournis,  je trouve tes écrits vraiment indécents !
franchement voyage un peu ! en Israël  par exemple et tu verra que la France c'est pas un pays de con ni de rasciste et que surtout les soin médicaux y son tres bon toi qui adore critiquer notre personnel soignant

Posté par : Bkk2012 | 10 novembre 2020 à  18:49

 
#4 Posté par : Psilosophia 11 novembre 2020 à  17:03

a écrit

Salut tu parle comme si tu subisait des discriminations alors que on sait très bien que tu es blanc comme un cul ! mdr

Parce qu'être blanc présuppose que tu ne peux pas subir de discrimination c'est ça que tu veux dire?


Posté par : Psilosophia | 11 novembre 2020 à  17:03

 
#5 Posté par : Rick 11 novembre 2020 à  20:29

Bkk2012 a écrit

Salut tu parle comme si tu subisait des discriminations alors que on sait très bien que tu es blanc comme un cul ! mdr

Dommage cette reflexion

évidemment que nous les blancs on ne subit pas certaines formes d'attaques, de de discrimination etc et qu'avoir la peau blanche est un avantage, un privilège de facto vu que ça nous protège. Enfin, c'est le cas dans la société dans laquelle je vis (en France), ce n'est pas une chose officielle et écrit dans nos lois mais je sais par exemple que j'ai moins de chance d'être controlé par la police, plus de chance d'obtenir un emplois, un crédit et un logement qu'une personne de couleur.

certes avoir la peau blanche ne protège pas de "tout" , par exemple ça ne protège pas les juifs de l'antisémitisme, les prostituées des injures ou de la police, les usagers de drogues, les musulmans, les handicaps visibles ou non etc. qui ont cette couleur et de s'en prendre plein la gueule aussi.
Ismael n'a pas prétendu qu'on vivait en corée du nord et que l'on était tous des victimes innocentes d'une situation d'une brutalité inconnue au genre humain mais simplement le fait qu'on est poussé à bout par cette situation de crise. Et d'ailleurs je remercie tous nos concitoyens de participer aux gestes barrières et tous les autres actions liberticides, je sais que c'est difficile à supporter mais cela sauve des vies et je les remercie pour participer à cet élan collectif

bkk2012 je vais te demander de lever un peu le pieds sur la provocation wink , de te modérer un peu. Imagine toi être lu par n'importe qui, sans contexte sur toi ou le site.

merci ismael pour ton texte

Je compte sur vous pour ne pas réouvrir la parenthèse "couleur de peau" sur le blog d'ismael. Le sujet mérite d'être traité dans un topic dédié mais pas comme je le fais maladroitement ici, pas comme ça , pas ici.

Reputation de ce commentaire
 
J'sais pas quoi dire mais ça a l'air pertinent / L'Apoticaire

Posté par : Rick | 11 novembre 2020 à  20:29

 
#6 Posté par : ismael77 12 novembre 2020 à  21:35
cherchez pas, c'est de la poésie, et je parle pas de moi, aussi, mais pas que, la couleur pâle tox, c'est le teint verdâtre junki, rapport aux bronzés ministres, même si je suis bronzé aussi, en, ce moment, et le reste c'est pour les autres.
Et j'ai vécu des discriminations sociales. Mais c'est pas le propos, je joue avec les mots, mais ne fait pas un pamphlet. Désolé si tu as compris ça, c'est pas ce que je cherchais, mais je ne retire rien, c'est à chacun de s'approprier ou pas le texte.
après je veux pas me justifier ça touche ou pas, et je ne parle de ce que je vois et pense sincèrement, je ne cherche pas de posture.
Faut pas chercher la petite bête, c'est un test en mode poète .La France je lui dis ce que je ressens parce que je l'aime, aussi c'est mon pays, et je parle de la vie de marginal ex toxico en bout de course dans une période de distanciation sociale, de repli. Et c'est comme une chanson c'est pas un billet d'opinion, même si un peu. Après c'est pas pour débattre mais pour exprimer des sentiments et des observations.
Et puis il y a plusieurs degrés de compréhension...de lectures possibles.

Oui je suis blanc, blond même, et j'en ai profité, mais c'est pas pour ça que j'ai pas galéré, jeune, tox, obligé de squatter, bosser 60 h, etc...J'ai fréquenté plusieurs milieux. Enfin tu sais bien ce que c'est que de vivre dans l'illégalité, la précarité, la stigmatisation et la violence symbolique, et je ne traite pas tous les Français (dont je ne m'exclue pas) de cons, en tout cas c'est pas le but, c'est de l'expression...euh artistique comme un rap ou un slam.
Take it easy!
Je ne te fais pas remarquer que ton propos 'blanc comme un cul' est discriminant car je ne le pense pas, c'est même un peu drôle. Même si j'ai souvent été le seul blanc. Ou vécu entre blancs, selon les endroits, moments.

Bon c'est juste un impro! Comme dirait mon avatar bouc émissaire, noir, fragile, à la coquille d'oeuf fendue sur la tête : c'est vraiment trop injuste!
Je rigole bien sur.
Ah oui je ne critique pas le personnel soignant, je rends compte de mon expérience, et critique la psychiatrisation de l'addictologie, je viens de me faire virer d'une cure sans raison, ils ne croyaient pas mes tests, pourtant faits devant eux, enfin tout un truc, je critique le système le manque de psys, le tout neuroleptique et la disparition des UD dans l'encadrement. Et je suis le premier à dire que je dois la vie à la RDR.
Mais j'ai été à l'étranger, et même en soin là-bas. Pour les voyages j'ai fait pas mal de billets dessus.
Je suis le premier à parler de la chance de ne pas avoir été tox dans les 80's au tem gesic et fleury pour un képa...
Et justement aussi du fait d'avoir eu une bonne apparence quand j'ai arrêté.
Ca n'empêche pas d'exprimer le reste.
Donc je sais très bien d'où je parle. Je ne cherche pas à faire de la morale, c'est de l'émotion.
Merci de m'avoir lu en tout cas!

a écrit

: Bkk2012


Posté par : ismael77 | 12 novembre 2020 à  21:35

 
#7 Posté par : ismael77 12 novembre 2020 à  22:22
Ne cherchez pas, c'est de la poésie, et je parle pas de moi, aussi, mais pas que!

La couleur pâle tox, c'est le teint verdâtre junki, rapport aux bronzés ministres, même si je suis bronzé aussi, en, ce moment, et le reste c'est pour les autres.

Et j'ai vécu des discriminations sociales. Mais c'est pas le propos, je joue avec les mots, mais ne fait pas un pamphlet. Désolé si tu as compris ça, c'est pas ce que je cherchais, mais je ne retire rien, c'est à chacun de s'approprier ou pas le texte.
après je veux pas me justifier ça touche ou pas, et je ne parle de ce que je vois et pense sincèrement, je ne cherche pas de posture.
Faut pas chercher la petite bête, c'est un test en mode poète .La France je lui dis ce que je ressens parce que je l'aime, aussi c'est mon pays, et je parle de la vie de marginal ex toxico en bout de course dans une période de distanciation sociale, de repli.
Et c'est comme une chanson c'est pas un billet d'opinion, même si un peu. Après c'est pas pour débattre mais pour exprimer des sentiments et des observations.
Et puis il y a plusieurs degrés de compréhension...de lectures possibles.

Oui je suis blanc, blond même, et j'en ai profité, mais c'est pas pour ça que j'ai pas galéré, jeune, tox, obligé de squatter, bosser 60 h, etc...J'ai fréquenté plusieurs milieux. Enfin tu sais bien ce que c'est que de vivre dans l'illégalité, la précarité, la stigmatisation et la violence symbolique, et pas que, et je ne traite pas tous les Français (dont je ne m'exclue pas) de cons, en tout cas c'est pas le but, c'est de l'expression...euh artistique comme un rap ou un slam.
Take it easy!
Je ne te fais pas remarquer que ton propos 'blanc comme un cul' est discriminant car je ne le pense pas, c'est même un peu drôle. Même si j'ai souvent été le seul blanc. Ou vécu entre blancs, selon les endroits, moments.

Bon c'est juste un impro! Comme dirait mon avatar bouc émissaire, noir, fragile, à la coquille d'oeuf fendue sur la tête : c'est vraiment trop injuste!
Je rigole bien sur.
Ah oui je ne critique pas le personnel soignant, je rends compte de mon expérience, et critique la psychiatrisation de l'addictologie, je viens de me faire virer d'une cure sans raison, ils ne croyaient pas mes tests, pourtant faits devant eux, enfin tout un truc, je critique le système le manque de psys, le tout neuroleptique et la disparition des UD dans l'encadrement. Et je suis le premier à dire que je dois la vie à la RDR.
Je suis pour une plus grande participation du patient au soin. Dans toute sa dimension, sociale, politique, psychologique..

Mais j'ai été à l'étranger, et même en soin là-bas. Pour les voyages j'ai fait pas mal de billets dessus.
Je suis le premier à parler de la chance de ne pas avoir été tox dans les 80's au tem gesic et fleury pour un képa...
Et justement aussi du fait d'avoir eu une bonne apparence quand j'ai arrêté.
Ca n'empêche pas d'exprimer le reste.
Donc je sais très bien d'où je parle. Je ne cherche pas à faire de la morale, c'est de l'émotion.
Merci de m'avoir lu en tout cas!

En plus tu me fais dire ce que je ne dis pas.
D'ailleurs d'habitude j'écris en 'je', ici, j'emploie ici le 'tu', le 'nous',  'ils', 'vous' ce n'est pas sur moi comme d'habitude mais sur le climat social entre autres.
Et si tu veux savoir,
je suis allé en Israël. Pas de la France en général. De celle de Macron et de 2020. Je parle du confinement et de la misère affective et sociale que cela révèle.
Et il y  plein d'autres choses que tu ne connais pas, sur moi, ne me juge pas sur l'idée que tu te fais de moi. Ni sur ma couleur, et ma légitimité. Ou avec de bonnes raisons.
Par contre tu as le droit de pas aimer et de trouver ça choquant, sauf que c'est soit parce que je me suis mal fait comprendre soit c'est pas ce que tu dis. Ou du moins pas ce que moi je dis que tu critiques. Mais on serait peut-être en désaccord, je ne sais pas vu que je me reconnais pas dans ton image de ce que je fais. Je change de point de vue suivant les passages et je ne vais pas expliquer, sinon c'est que c'est raté ou que, pour toi c'est mauvais.
Et à 42 ans j'ai déjà travaillé beaucoup, depuis mes 16 ans en faisant des études, des tafs durs, 20 ans et pas aux 35h, et aussi des soins, oui, et des formations. Mais c'est pas le sujet. Tu me juges sans savoir.
Je devrais pas répondre, mais peut-être que ça vaut le coup de pas me laisser enfermer dans un stéréotype (profiteur ingrat, usurpateur bobo ou chepakoi, réducteur et faux) , c'est ce que je critique justement, la stigmatisation et l'exclusion,  pour les pauvres, les noirs à qui, et de qui je parle, les minorités, l'Etat, tout le monde.
Il y a un malaise dans la société et dans ma vie comme dans celles des gilets jaunes ou têtes de turcs, pas que des blancs, dont je parle. Après si c'est politique là...on peut ne pas être d'accord! Mais ce ne sont que des mots qui font du bien à écrire, et qu'on espère aussi à lire.
Bon il y en a qui ont bien aimé, tant mieux.
Ouh là j'ai mal à la tête.. Bonne continuation. Sans rancune..

a écrit

: Bkk2012

Reputation de ce commentaire
 
On l'a bien vu avec les Gilets jaunes : la discrimination sociale existe partout

Posté par : ismael77 | 12 novembre 2020 à  22:22

 
#8 Posté par : Bkk2012 12 novembre 2020 à  23:45
Ok je pensez que tu été sérieux et que tu insulté tous les français  sorry .
j'arrête le débat avec toi je vais me faire gronder
la liberté d'expression à la française  qu'elle belle hypocrisie en tout cas sad
Pas de racisme anti blanc car pas de race (en France) privilege blanc etc...
j'ai compris l'idéologie derrière tes remontrances rick mais j'adhère pas vraiment sorry.
Je me contenterai de parler drogue la prochaine fois vu que parler couleur s'apparente à de la provocation pour la modération.

Posté par : Bkk2012 | 12 novembre 2020 à  23:45

 
#9 Posté par : Bambou91 13 novembre 2020 à  11:31
Salut calimero,

moi j aime bien te lire, tes jeux de mots sont plutôt pas mal. Et puis écrire ça fait du bien. Moi j'arrive pas trop a exprimer avec des mots se que je ressens. Alors au plaisir de te lire et bonne journée.

Posté par : Bambou91 | 13 novembre 2020 à  11:31

Remonter

Pied de page des forums