Encore un combat / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » thierry97 » 

Encore un combat 



Bon voilà  ,il y a un peu plus d'un an j'avais pris la décision d'arrêter la dope et j'avais trouvé sur psychoactif une aide vraiment sympa à  travers les différents échanges que j'avais pu avoir avec certains d'entre vous .

Puis le temps passant j'ai recommencé à  prendre ce produit dont  je pensais pouvoir géré la consommation . Quand je relis mes posts sur mon blog je me dis que finalement expérience ou pas l'héro c'est un éternel combat contre soi d'abord mais aussi contre la vie qui n'en finit plus de nous réserver des surprises .

Il y a un an je me disais que j'allais relever la tête et me battre contre ce doux poison , pour moi , pour mon fils , et pour mon ex qui m'a quitté lasse de me voir plonger dans ce trou sans fond . J'ai bien essayé à  plusieurs reprises hélas sans vraiment m'investir ,sans conviction en réalité car si j'avais vraiment voulu mettre un terme à  mon addiction je l'aurais fait .

En fait je crois que bien souvent les situations sont trés différentes d'une personne à  l'autre . Certains le vivent bien et d'autres non . Certains vont décrocher pour de bon et n'y retoucheront jamais . D'autres décrocheront et s'accorderont un extra de temps en temps . D'autres encore tomberont dans l'abus total et n'auront pas de limite . Enfin d'autres n'arrêteront jamais ou consommeront en gérant ou plutôt en croyant gérer . Je suis dans cette catégorie . Je crois gérer ma consommation au sens ou primo j'ai arrêté la piquouse et je ne consomme pas ou trés peu dans la journée . J'ai un boulot que j'assume , une belle villa sous les tropiques , un fils que j'adore et qui me le rend bien . En apparence tout semble aller pour le mieux sauf que ......

Ma femme s'est barée , je l'aime toujours mais je n'ai pas pu décrocher pour la garder . Il m'a fallu plus d'un an pour mesurer le mal que j'ai du lui faire . Nous sommes toujours en bon terme mais nous nous éloignons de plus en plus l'un de l'autre ,quel gachis .
On croit en réalité maÎtriser une situation qui nous échappe . Qui peut dire qu'il est plus fort que l'héro .
Il n'y a pas de gestion heureuse car les dégats sont bien là  ,insidueux et ils nous rongent petit à  petit .
Perte d'appetit , de libido ,tendance au repli sur soi . Je me suis rendu compte que je menais une vie de con ; plus envie de sortir ,de rencontrer du monde bref les seuls efforts que je fais c'est pour mon fils . Moi j'ai mis ma vie entre parenthèse et cette parenthèse s'appelle héroine . Triste constat . Tout n'est qu'apparence , je fais même du sport . Je me sens vide , fatigué , sans plus aucune envie que celle de rentrer vite chez moi me faire une ligne .

Le pire dans tout ça c'est le temps qui passe et croyez moi ,il passe vite . J'ai plus de 50 ans , presque 30 ans avec cette merde entrecoupés par des pauses bien sur . Je remarque que malgré tout je n'ai pas perdu espoir mais qu'à  chaque nouvel essai cela devient de plus en plus dur et que je morfle sèrieux malgré la méthadone , surtout moralement . A chaque pause je déprime un peu plus si bien que je me dis que cela ne sert peut être à  rien et pourtant ;;;;;;Elles sont necessaires ces pauses sous méthadone , elles permettent au corps de se reposer de ce craving incessant ,de ces nuits entrecoupées par un réveil en sursaut , toutes les 3/4 heures une trace bref vous connaissez .....et plouf on replonge ...... Curieux sentiment que cette sensation qui me tue à  petit feu . J'ai l'impression de devenir un zombi , d'être seul ,désespérement seul .

Catégorie : Sevrage - 14 décembre 2016 à  15:12



Commentaires
#1 Posté par : Acid Test 14 décembre 2016 à  15:22
Le probleme vient souvent plus des raisons qui nous ammenent à  prendre de l'heroine que du produit lui meme !
Quand on va bien et que les choses se passent bien dans notre vie , on a souvent beaucoup moins envie de prendre de la dope , surtout quand on en est sorti et qu'on connait la difficulté mais quand on a beaucoup de soucis, c'est là  où il est tres difficile de resister car ça aide à  ne pas penser à  ses soucis et c'est un cercle vicieux !
Mais je pense qu'on peut aussi etre heureux en étant dépendant aux opiacés ,quand les choses se passent bien dans notre vie , meme si la dépendance rend la vie plus compliquée !
Je pense que pour se sortir du cercle vicieux ,il faut arriver à  résoudre les problemes qui nous poussent à  prendre de l'heroine , sinon on ne sort pas de ce cercle vicieux mais ça peut etre extremement compliqué quand on est dans une situation difficile et seul en plus !
L'addiction n'est pas forcément la cause des problemes pour beaucoup de gens même ( souvent c'est une conséquence )  si pour certains ça peut l'etre !

Posté par : Acid Test | 14 décembre 2016 à  15:22

 
#2 Posté par : ElSabio 14 décembre 2016 à  17:50
Bonjour thierry97,

Je suis inscrit depuis peu sur ce forum et je l'ai pas mal parcouru avant, tout en continuant de le faire mais je n'avais jusqu'alors pas lu de parcours d'UD aussi proche du mien.

Je suis comme toi âgé d'un peu plus de cinquante ans et j'ai consommé de l'héro et des opis pendant vingt ans bon poids.

La seule différence avec toi, c'est que j'ai décroché pour de bon depuis bientôt douze ans (onze ans, huit mois et dix-neuf jours si ma mémoire est bonne ^^) et que je n'ai jamais eu de craving depuis, en même temps, j'ai à  l'époque coupé les ponts avec toutes les personnes liées au produit (de près ou de loin) et me suis "enfuis" dans un tout petit bled du centre de la France.

En fait, j'ai réussi je pense parce que, d'une part, où je suis, il n'y a aucune tentation de cette nature, et d'autre part, j'ai changé ma façon de vivre, avant j'étais casanier (je sais pas si c'était dû à  la came) et je ne voyais que mon dealer, tandis que maintenant, je fais partie de plusieurs assos et je vois pas mal de monde, des personnes qui, pour certaines ont des addictions (alcool, pétards) mais que je vois juste dans le cadre de telle ou telle assos donc je ne me pinte et fume avec aucune.

Pour revenir au sujet principal, je pense comme le dit Acid Test qu'il faut, en effet, résoudre les problèmes qui nous poussent à  prendre de l'héro car c'est souvent là  que se trouve la clef.

Après il est vrai que certains UD vivent bien avec un TSO, peut-être qu'ils ont fait la paix avec eux-mêmes, je ne sais pas, moi j'ai essayé ça vers la fin mais à  chaque fois, je repartais pour un tour, je me suis dit alors qu'il fallait arrêter d'un coup et comme tout le monde sait, c'est plutôt hard, mais j'y suis arrivé.

En tout cas, je t'envoie plein de courage et de bonnes ondes car je sais que c'est vraiment pas évident mais tiens bon, tu finiras par te sentir mieux quand tu sauras pourquoi tu ne parviens pas à  décro définitivement, ça te donneras les moyens d'y arriver, si tu le veux, bien entendu, surtout, ne t'isoles pas du monde, sors et rencontre d'autres personnes, ça ne te feras que du bien.

Bien amicalement.

Posté par : ElSabio | 14 décembre 2016 à  17:50

 
#3 Posté par : Anonyme9404 14 décembre 2016 à  20:22

ElSabio a écrit

Bonjour thierry97,

En fait, j'ai réussi je pense parce que, d'une part, où je suis, il n'y a aucune tentation de cette nature, et d'autre part, j'ai changé ma façon de vivre, avant j'étais casanier (je sais pas si c'était dû à  la came) et je ne voyais que mon dealer, tandis que maintenant, je fais partie de plusieurs assos et je vois pas mal de monde, des personnes qui, pour certaines ont des addictions (alcool, pétards) mais que je vois juste dans le cadre de telle ou telle assos donc je ne me pinte et fume avec aucune.

Bien amicalement.

Bonsoir,

J'admire ta reconversion, et je suis certaine que dans ton discours, c'est la clef de réussite d'un sevrage réussit à  de nombreux usagers...
Se lancer dans quelque chose... quelque chose qui redonne un peu d'humanité à  cette chaîne humaine. super

Et sinon Thierry87, j'appuie ce que dit Acid test dans son ensemble, ça aurait pu être ma réponse, mon commentaire.


Posté par : Anonyme9404 | 14 décembre 2016 à  20:22

Remonter

Pied de page des forums