La MDMA ou le retour à la vie normale / Les Blogs de PsychoACTIF

La MDMA ou le retour à la vie normale 



La MDMA ou le retour à la vie normale : Ou l’irruption de la normalité dans ma vie. C’était normal. C’était une nuit normale. Une nuit sans enjeu, sans stress, sans gravité. Normale. Il faut le dire. Une des plus belles nuits blanches de ma vie. C’était normal parce que je n’ai rien senti d’extraordinaire, à part ce que m’en disait Pupuce, les lumières en technicolor, et ma façon de danser. Normal parce j’ai embrassé un mec et c’était bien, normal par ce que je n’ai pas été triste du tout. Normal par ce que je n’ai éprouvé aucun désir sexuel pour personne, tout le monde était perché et gentil, c’était sans perversité ce me semble. Je n’ai éprouvé aucun désir, quand j’ai parlé à Mélodyvine ou A*** c’était sans arrière-pensée aucune. Normal, parce que je ne me suis pas vu perché du tout, juste bien. Un peu comme si j’étais naturellement perché tout le temps.

****
Il s'agit d'un écho au blog de Haupavy

haupavy a écrit

bon, de ton coté ca y est? ta reussi a en trouver une?

Petite-free-grosse-ambiance

***

L’esthétique de la drogue :  cet été, Pupuce nous rejoint, Libellule et moi, un vendredi midi. 20.15 fin du voyage. Nous arrivons en retard chez  notre Organisatrice . On se gare,  Pupuce l’aperçoit sur la place. Les terrasses des cafés sont pleines. Il fait encore bien jour. On monte chez  notre Organisatrice , un appart au 3e et dernier étage d’une maison, avec une ratte dans une cage, un bang sur la table ; un ordi sous la mansarde.  Notre Organisatrice  a de très jolies pompes (genre buffalo) qu’elle a payé près de 300 balles. Elle a de très jolies scarifications en cluster sur les cuisses striées par un trait noir, c’est beau. On quitte l’appart sans fermer la porte, on parle de notre Organisatrice  pendant tout le trajet. Sa punkitude, son bcbgisme, no future ? Notre première rencontre en février dernier à Paris dans les catacombes, notre initiation par elle à la .
On arrive sur place, nuit noire déjà, 23h00, accueillis par une punk en poncho, bon on se gare. (On verra cette responsable ensuite alors qu’elle faisait un tour de sécurité des abords.) Au fond des champs, au fond des bois. Un demi hectare. 
Pupuce a décidé pour nous deux, ce sera la MDMA. C’est elle qui commande. Je la laisse faire, comme ma femme, elles savent ce qui est mieux, elles me connaissent, je leur fais confiance.
J’ai lu sur PA (merci N***) que pour apprécier la D, il fait rentrer dans la fête et ensuite seulement prendre le prod. C’est ce que je ferai. Je rentrerai dans la danse, puis je proderai. On a travaillé l’après-midi sur le dosage,  Pupuce a prévu de prendre un mini des puis redrop ensuite ; ce sera 70 + 90 pour elle, soit 160 mg. Et moi, 50 puis 130, 180 au total.  Libellule  nous a fourni 400 mg de la Moon rock (90% de pureté, appelée avant Molly), une mdma cristalline genre sucre roux de petits diamètre (de l’ordre du 10 e de mm). 
Je vais danser sur les enceintes, ma musique va mettre du temps à monter, au sommet de la nuit il y a aura du boum boum et des mélodies. Un ours torse nu barbu danse, il a une trentaine d’année et est déf, il finira par m’embrasser avant d’aller s’asseoir près de Pupuce et  Libellule , en me disant à moi de les laisser tranquilles …
Je danse un peu crispé quand même, il y a des meufs en treillis et débardeur à bretelle la bouteille de vodka à la main, qui sifflent comme des locomotives, entre deux.
Minuit vingt je me sens chaud,  Pupuce me donne la 1e gélule en bouche. Pas grand-chose ne se passe. Pas de nausées comme elle. Néanmoins je danse maintenant avec les bras, ça me fait littéralement du bien. Je passe mon temps entre la piste de danse et  Libellule  et  Pupuce qui sont assise à une dizaine de mètres dans l’herbe,  Pupuce a envie de vomir, elles vont pisser de temps en temps je les accompagne.
Je note que je suis perché parce qu’on me le dit : je marche différemment, mais surtout je me rends compte que je danse différemment, ça c’est clair.
02h45 :  Pupuce me redroppe mes 130 mg. Pas de nausées non plus. Seulement à un moment donné je me rends compte que les lumières passent en trois dimensions, pour  Pupuce c’est le monde en technicolor, et c’est bien vrai. Je danse un peu comme une fille avec  Libellule , on est déchainées toutes les deux, c’est une première pour moi, une folie, Libellule me dit qu’il faut faire des pauses car de fait c’est athlétique.  Libellule  me filme un peu, c’est incroyable.. Je ne sais plus très bien ce que je dis à  Libellule , du genre je passe un super moment avec toi, et elle me répond, « Ça ne va pas s'arrêter ». Je suis très étonné du pouvoir qu’a  Libellule  d’utiliser parfois des mots qui me transportent complètement. Autant  Pupuce fait des analyses d’une intelligence sidérante, autant  Libellule  sait trouver les expressions ou groupe de mots qui n’apaisent, qui me calment.
Finalement je passe plus de temps avec les filles que sur la piste. Il faut dire qu’il se passe des choses intéressantes. Pupuce m’autorise à quelques privautés.  Libellule  et  Pupuce s’embrassent trois fois, de longs patins bien sensuels.  Pupuce m’apprend que  Libellule  sera notre témoin et je m’en réjouis. J’entends également que  Pupuce fait des avances à  Libellule ,  Libellule  me demande si ça va me gêner et là je lui confirme qu’absolument pas, au contraire cela me rendrait fou de joie. Grand moment. Il y a aussi l’absence de désinhibition de Libellule  lorsqu’elle est sobre. Je pense qu’un sujet pour  Libellule , c’est de vivre sa désinhibition sans drogue, en quelque sorte de réussir à être perchée sans rien prendre, de mémoriser les mécanismes pour les reproduire par sa volonté propre. Moi je cherche dans les produits l’ouverture à de nouvelles sensations de nouvelles attitudes. Je pense que dorénavant je serais capable de danser percher à l’ecsta, comme une folle littéralement, sur la musique qui convient. Avant j’en aurais été incapable, faute de savoir ce que cela pouvait être.
Je danse peu et je passe du temps avec mes deux amies, il faut dire que c’est super bien d’être ensemble, la paix et l’harmonie règnent entre nous, c’est assez … normal et génial.  Pupuce dit que nous formions un « trouple » (trio + couple).  Pupuce bade à un moment, elle demande qu’on l’étreigne fort, sans l’effleurer, on se jette sur elle et ça fait un groupe compact de trois personnes.  Notre Organisatrice  nous photographie à ce moment-là.
A un moment on se masse toutes les trois, moi qui masse  Libellule  qui masse Pupuce, arrive un groupe d’adolescentes, qui nous disent que c’est beau ce qu’on fait. Elles nous disent : « nous on fait l’union ». Ah bon, et elle se mettent enchevêtrées sur la pelouse, c’est beau en effet. Elles ont des voix juvéniles, 17 18 ans ; Mélodyvine (prénom modifié), à ma question, que fais-tu dans la vie, me répond avec assurance : « rien, absolument rien, je me lève le matin, je roule un joint, etc ».  Mélodyvine a les cheveux argentés et roses, un piercing au septum, une chaine avec un cadenas au tour du cou, elle est très belle. Lucillette (prénom modifié) est brune et plus classique, elle vient d’avoir son CAP, elle fête son anniv, alors on leur offre à toutes les deux une trace de , Lucillette dit que c’est du speed. Les deux sont sous exta, et bien perchées. Mélodyvine me prête sa tente, elle est adorable, son sac de couchage aussi, d’ailleurs je garderai dans la voiture le sac de la tente, on n’était pas très clairs je crois.
Les deux gens vont se coucher dans le voiture vers 7h00, moi vers 7.45, je danse seul avec une meuf punk minuscule et édentée, mais je l’enlace sensuellement, elle est totalement défoncée et inaudible , les doigts dans la bouche, puis je la quitte.
Puis deux punks de 35 ans devant les enceintes.
Je dors jusqu’à 9h00, me réveille en pleine forme, on part en saluant Mélodyvine et Lucillette, un pote à elle lui demande si je suis son père (!!!) je réponds non son grand père, je me souviens bizarrement de les avoir embrassées sur le front, puis on salue  notre Organisatrice  toujours adorable, on lui offre 300 mg de car elle n’a plus rien, son mec me dit de garder sa chemise, ça me restera un souvenir de lui. On les invite aux catacombes.
On repart, la route est impeccable, on arrive chez moi à midi, j’ai bénéficié de la play liste de  Pupuce tout du long, sa play List correspond à 100% à mes gouts musicaux.
On débriefe avec les deux créatures, surtout avec  Libellule , on ne va pas se quitter pendant 24 h00.  Pupuce profite de son lit qu’elle ne quitte pas non plus !
On se repose,  Libellule  et moi on écrit,  Pupuce se lève vers 20h00, on fait la cuisine, on dîne vers 22.00, on regarde kill bill 1 dans le lit de Pupuce avec  Libellule  la nuit suivante  on dort 9 à 10heures.
On petit déjeune  Libellule  et moi puis resieste avant le déjeuner, on s’étreint et je note qu’il n’y a nulle intention sexuelle dans cette belle étreinte.

Catégorie : Tranche de vie - 17 novembre 2019 à  18:16

#MDMA



Commentaires
#1 Posté par : Haupayy 17 novembre 2019 à  18:39
bah voila, une bonne premiere teuf big_smile

Posté par : Haupayy | 17 novembre 2019 à  18:39

 
#2 Posté par : Yopski 19 novembre 2019 à  18:05
Clair que c'est une super première teuf wink
Nickel Boots, je suis vraiment content pour toi, et c'est marrant que tu parles de nulles intentions sexuelles, ça me fait la même chose, juste envie de faire des calins et d'être bien avec les gens qu'on aime ...

Posté par : Yopski | 19 novembre 2019 à  18:05

 
#3 Posté par : Ocram 19 novembre 2019 à  18:16
C est fou la relativités du temps quand même... le nombre de fois où en 24h il ne se passe rien... et à un autre moment en 24h on recréer un monde...

Bonne première teuf!

Ocram

Posté par : Ocram | 19 novembre 2019 à  18:16

 
#4 Posté par : janis 19 novembre 2019 à  20:04
Quel super texte Boots!
Franchement tu ferais aimer la teuf..

J ai pris beaucoup de plaisir a lire la complicité entre toi et tes deux amies.

Bisous
Janis

Posté par : janis | 19 novembre 2019 à  20:04

 
#5 Posté par : Thoughts Overflow 20 novembre 2019 à  17:01
Mais du coup t'as passé la majorité de la teuf assis en fait? Dommage !


on s’étreint et je note qu’il n’y a nulle intention sexuelle dans cette belle étreinte.

Ca faire bizzarre de le préciser! xD



Sympa cet écrit de première teuf, même si t'as pas trop décrit quelles styles de musique ils passaient! T'es pas allé à la teuf pour ça ou quoi?

On la vit tous clairement différemment, moi je me rappelle que ma première teuf j'avais dansé toute la nuit en m'arrêtant 10mn par ci et 15 mns par là haha, comme quoi !


Posté par : Thoughts Overflow | 20 novembre 2019 à  17:01

 
#6 Posté par : Bootspoppers 20 novembre 2019 à  20:27

Thoughts Overflow a écrit

Mais du coup t'as passé la majorité de la teuf assis en fait? Dommage !


on s’étreint et je note qu’il n’y a nulle intention sexuelle dans cette belle étreinte.

Ca faire bizzarre de le préciser! xD



Sympa cet écrit de première teuf, même si t'as pas trop décrit quelles styles de musique ils passaient! T'es pas allé à la teuf pour ça ou quoi?

On la vit tous clairement différemment, moi je me rappelle que ma première teuf j'avais dansé toute la nuit en m'arrêtant 10mn par ci et 15 mns par là haha, comme quoi !

Merci pour ton commentaire. Je n'ai aucune idée des musiques passées puisque je n'y connais rien, c'était ma première teuf je n'ai pas de culture musicale suffisante.

Bon, j'y suis allé parce que c'était un projet qu'on avait toutes les trois. Et après on s'adapte les uns aux autres, on était un trio solidaire. On n'était pas toutes en forme pour danser. Ça reste néanmoins pour moi un souvenir inoubliable, je me demande comment j'ai fait pour oublier de le partager ici plus tôt.
smiley-gen013

janis a écrit

Quel super texte Boots!
Franchement tu ferais aimer la teuf..

J ai pris beaucoup de plaisir a lire la complicité entre toi et tes deux amies.

Je sais que tu me comprends. Et tu comprends mon intérêt maintenant pour tout ce qui est mixage. Je compte bien m'y lancer moi aussi.
trompette

ocram a écrit

C est fou la relativités du temps quand même... le nombre de fois où en 24h il ne se passe rien... et à un autre moment en 24h on recréer un monde...

C'est vrai, et les substances aident d'ailleurs à dilater le temps.
smile

Yopski a écrit

i, et c'est marrant que tu parles de nulles intentions sexuelles, ça me fait la même chose, juste envie de faire des calins et d'être bien avec les gens qu'on aime ...

Oui, je n'avais pas encore expérimenté ça.


Posté par : Bootspoppers | 20 novembre 2019 à  20:27

 
#7 Posté par : Thoughts Overflow 21 novembre 2019 à  00:29
Ah d'accord^^ Ba c'est cool !

Posté par : Thoughts Overflow | 21 novembre 2019 à  00:29

Remonter

Pied de page des forums