Une journée sans trop regrets. / Les Blogs de PsychoACTIF

Une journée sans trop regrets. 



Aube
Se lever en forme. Sans réveil. Lire instagram et PA. Envoyer quelques messages. Nouer des contacts gratuits, esquisser de nouvelles relations, sourire. Que des filles, des écrivaines, pourquoi ? où sont les hommes ? Aller faire du yoga. Déverser mon amour sur mes ex et mes actuelles mes enfants ma famille mes collègues mes ennemis. Douche sensuelle, eau chaude sans se lasser. Attraper la chemise, blanche. Hésiter sur le parfum, choisir souvent celui de l’Inommée (« Passionnément »). Constater que c’est mon préféré, un parfum d’été, d’anniversaire, une sensualité riche... cette personne est un génie. Sourire, oublier l’Innomée. Attraper une cravate, on passe au statut du jour, un sms à la Grande Reine, se précipiter au Luxembourg pour arriver au bureau juste en retard.

Midi

S'abrutir de réunions ou de fainéantise. Regarder les photos de Marie. Quelle beauté qui rayonne ...

Soir
Aller au yoga. Rentrer à la maison. Regarder ma consommation du mois. Polytoxicomanie. Enlever vos taches de sang sur les murs. Vous détester. Vous regretter. Sourire. Quelles connes, prêtes à tout, mais sincères aussi. C’est pas avec vous que je vais faire les 400 coups, vous êtes trop addictes. Détacher la moquette. Ranger. Tomber sur un message et un dessin de l’Innommée. Faire le vide autour de cette œuvre, la caresser du regard, la remettre en place. L'oublier. Faire l'inventaire de mes stocks de prods. Constater les disparitions. Traquer les dernières taches de sang des copines. Oublier l’Innomée. Se livrer à une addiction peut-être (Cocaïne ? héroïne ? GBL ? ) mais sans doute pas si souvent quand même, ni seule c’est trop moche, envoyer une message à toi sur mes intentions, tu me répondras demain, sourire. L’IV est encore exclue jusqu’à présent. Chasser ? oui, mais trop compliqué et pas assez addictif. Le snif, jamais.  Le plug alors… mais on part pour la nuit, faut-il dormir ? Ou alors ranger en musique avec les play listes de mes amours ou d’Inrockuptibles. Rammstein, Nightcore, XXX, Moran, Cigarettes after sex, Lana del Ray, Doherty et les Puta madre, Fauve, Inertia Creeps…  penser à toi ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu e, comment ça va se passer la prochaine fois, vas-tu encore vouloir m’épouser ? Je rigole,
/forum/uploads/images/1560/capture-blog.jpg
je sais bien que oui... Mezzanine, Massive Attack.  Jouissance de l’ordre.

Minuit
Se coucher. Caresser les draps, se frotter à la couette, s’étirer comme une chienne, lancer un rêve comme sous morphine, et dormir aussitôt. Se réveiller, oublier l’Innomée, songer aux corps de mes gouines, sentir leur tignasses, imaginer la sensation de ma main sur leurs dos, admirer leurs jambes dans les collants ou les leggings. J'ai deux gouines dans ma vie en ce moment et j'espère pour toujours, une pute et une inhibée, désinhiber l'une et protéger l'autre, les aimer. Ecrire quelques notes. C’est la nuit , Missy m’envoie une rafale de sms sur les catacombes, mon Elfe d’en bas, mon maître sous terre, celle-là je l’aime bien, intouchable, j’en ai peur, une exception, on ne se désire pas.
L’Innomée m’a bannie, je viens de vérifier sur Insta, pourquoi ? Oublier. De toutes façons je sais tout sur elle. Aucune autre ne m’est aussi connue. L’oublier à nouveau. Me calmer, me rendormir. Son dessin est encadré en face de mon lit, je ne le vois même plus, c'est lui qui me voit peut-être.
Pourtant…  Regrets. Regrets de la violence.  Regrets des coups qu’on ne s’est pas donnés, regrets de nos sangs qu’on n’a pas fait vraiment couler, regret de la déchéance qui n’a pas été partagée. Regret d’avoir été trop conne, trop naïve, trop forte. Nos regrets, les siens, les miens. Me tenir à distance, elle a raison... c'est un génie, oups.. je l'ai déjà dit...
Me rendormir.

Catégorie : Tranche de vie - 18 juin 2019 à  00:35

#amour #bdsm



Remonter

Pied de page des forums