Mon/mes TSO ne m'ont jamais enlevé le manque psychologique / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Skenman » 

Mon/mes TSO ne m'ont jamais enlevé le manque psychologique 



Salut,

Voila maintenant 6 ans que je suis sous TSO, principalement Subutex avec 2 épisodes de Methadone.

Chaque jour, je me réveille en pensant au produit et je m'endors en pensant à  la même chose.

Aujourd'hui, j'ai une dose faible de sub, 1.6 mg/jour. Cependant, j'ai longtemps été à  8 mg/j. La situation était quasi identique. Pendant plusieurs mois (5 mois) il y a deux ans, j'ai réessayé la métha (40 à  60 mg/j) mais là  aussi, l'envie du produit était là , en permanence. Pour finir, mon addicto m'a fait repasser au Sub d'un jour sur l'autre en me certifiant que je n'aurais aucun soucis. Résultat, 48h d'ENFER.

Le produit : Une véritable obsession, douloureuse et déprimante.

Avant, j'arrivais à  me faire des petits extras de Skenan, ça m'aidait bcp. Ça durait une semaine 10 jours, puis, je retournait à  mon tso. Mais voila, la sécu m'a gaulé et les petites ordos de sken ont disparu.

Depuis rien, juste la déprime. J'ai bien pensé à  acheter sur le deep, mais la came pourrie ou au fenta, non merci !! Pour la morphine, l'oxy est partout mais je n'ai pas les moyens de choper de trucs à  genre 80 Euros les 2 comprimés, sans compter que gober ne m'intéresse pas, je veux bien évidemment fixer...
Je fais parti des qq "vieux cons" du forum qui ont bien connu la came du début des 90's. Du coup, à  "mon age", il est hors de question que je me mette de la merde dans les veines.

Quand je lis des témoignages ou les gens disent que leur tso leur a enlevé toute envie de produit, j'aimerai bien savoir comment ils font.

En résumer, j'ai l'impression que pour moi, le PAWS est là  avant même d'avoir arrêté mon tso...

Catégorie : Traitements de substitution - 05 juin 2016 à  15:42


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/psychoacv/www/forum/blog_inc_n2.php on line 1912



Commentaires
#1 Posté par : Mascarpone 05 juin 2016 à  16:36
Si tu as un peu lu mes radotages big_smile, tu dois savoir que j'ai fais une pause de 15 ans dans ma vie sans rien prendre du tout.

Et bien, durant ces 15 années, jamais je n'ai oublié la sensation d'une bonne montée d'opiacé......Alors, certes, je n'y pensais pas tous les jours en me lamentant, mais c'était quand même assez réccurent que ça me traverse l'esprit...En plus durant ces 15 ans, il y a bien eu, 5 ou 6 ans où il ne m'est arrivé que des grosses merdes qui auraient pu me faire replonger 100 fois.....

En fait, ce qui m'a aidé, c'est surtout que je ne fréquentais plus personne qui fasse autre chose que fumer ou boire...ça aide......

Les moments où j'y pensais le moins, c'est quand j'étais fou amoureux ou en voyage à  l'autre bout du monde.....

Le jour où j'ai repris mon 1er rail après 15 ans, c'est comme si j'en avais fais un la veille...Toujours aussi jouasse.....De là , j'ai attendu 1 an avant de recommencer et depuis je m'autorise qqes extras par an. Mais plus tu fais d'extras et plus tu y penses...Même si ce n'est que tous les 3 mois....C'est comme ça...

Oui, et le paws, c'est normal selon moi, car ton tso au bout d'un moment si il est dosé correctement ne fait ni plus ni moins que de te mettre dans l'état où tu devrais être sans prod....à  savoir, normal....

Posté par : Mascarpone | 05 juin 2016 à  16:36

 
#2 Posté par : babaji 05 juin 2016 à  17:01
Bonjour a toi skenman,
J ai ete bien accro début des 90s et on me filait des temgrsic puis subutex et comme toi les envies psy persistaient et je dirais même que je deconnais plus comme shooter mon sub par ex .(16mgs /j)
Mon changement pour la metha fut un réel progrès car le peu  de fois ou j ai tape je ne sentais rien et j étais a un dosage de comfort..(90mgs)et aussi et surtout un tres bon entourage comme un bon psy qui m ont fait avancer Sur de nombreux points.
J ai tenu sans taper pendant presque 15ans (alors que je vivais la plupart du tps Ds des pays producteurs) comne l Inde et suite a un sejour de 3ans en Asie du Sud  j Ai remis ma tronche serieusrment Ds la dope et le Cristal meth qui est encore pire psychologiquenent
A Mon retour j Ai EU besoin d un dosage assez eleve (180mgs/j)pour stopper le manque mais aussi et surtout le craving et bizarement pas que pour la came car je NE prends plus que Mon traitement et un peu de shit.donc peut etre dois Tu augmenter ton dosage car vraiment Il y a EU un moment Je n y pensais plus et la Je suis a 4ans d abstinence.
J ai demarre a 180mgs pour me plus y songer et en reprenant le cours de ls vie j arrive maintenant a 50mgs.et j y repense des fois alors qu a haut dosage je n avais aucun craving .c rst juste Mon  experience .
Surement que d autrescte donneront d autres pistes
augmenter le dosage peut vraiment  aider et perso jamais le sub nr m a retire les envies de dope.CE qui rst super important c rst t avoir une passion un truc qui Te sorte de cette obsesssion et d avoir une aide psy et vu ton dosage c rst peut etre light mais je NE suis pas doc
Bon courage a toi
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 05 juin 2016 à  17:01

 
#3 Posté par : babaji 05 juin 2016 à  17:01
Bonjour a toi skenman,
J ai ete bien accro début des 90s et on me filait des temgrsic puis subutex et comme toi les envies psy persistaient et je dirais même que je deconnais plus comme shooter mon sub par ex .(16mgs /j)
Mon changement pour la metha fut un réel progrès car le peu  de fois ou j ai tape je ne sentais rien et j étais a un dosage de comfort..(90mgs)et aussi et surtout un tres bon entourage comme un bon psy qui m ont fait avancer Sur de nombreux points.
J ai tenu sans taper pendant presque 15ans (alors que je vivais la plupart du tps Ds des pays producteurs) comne l Inde et suite a un sejour de 3ans en Asie du Sud  j Ai remis ma tronche serieusrment Ds la dope et le Cristal meth qui est encore pire psychologiquenent
A Mon retour j Ai EU besoin d un dosage assez eleve (180mgs/j)pour stopper le manque mais aussi et surtout le craving et bizarement pas que pour la came car je NE prends plus que Mon traitement et un peu de shit.donc peut etre dois Tu augmenter ton dosage car vraiment Il y a EU un moment Je n y pensais plus et la Je suis a 4ans d abstinence.
J ai demarre a 180mgs pour me plus y songer et en reprenant le cours de ls vie j arrive maintenant a 50mgs.et j y repense des fois alors qu a haut dosage je n avais aucun craving .c rst juste Mon  experience .
Surement que d autrescte donneront d autres pistes
augmenter le dosage peut vraiment  aider et perso jamais le sub nr m a retire les envies de dope.CE qui rst super important c rst t avoir une passion un truc qui Te sorte de cette obsesssion et d avoir une aide psy et vu ton dosage c rst peut etre light mais je NE suis pas doc
Bon courage a toi
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 05 juin 2016 à  17:01

 
#4 Posté par : Skenman 05 juin 2016 à  21:39
Mascarpone et Babji, merci pour vos messages.

Moi aussi j'ai fait une pause de 15 ans, enfin, 12 pour être précis. Pendant cette pause, alcool dans un 1er temps et assez rapidement, suite à  une banale grippe ou j'ai pris de la codéine, l'envie des opiacés est revenue direct. Elle m'avait jamais quitté soyons clair.

Et puis, j'ai gouté au tramadol. Ça m'a semblé être un bon compromis avec moi même. Plus de grosse défonce a la came mais la douce sensation d'une drogue de pharmacie/médecin beaucoup plus compatible avec un taf et une vie de famille.

Finalement, un "extra" m'a remis dedans. J'ai calmé le jeu en restant sur la morphine, surtout pour avoir un produit propre. Mais clairement, l'héro ou la morphine, c'est la même dépendance...

Pour le fait d'avoir une passion, j'en ai une, mais en ce moment je n'ai envie de rien, seulement le produit.

Je vois mon addicto cette semaine, on verra ce qu'elle dit.

Posté par : Skenman | 05 juin 2016 à  21:39

 
#5 Posté par : babaji 05 juin 2016 à  22:30
Moi aussi j ai eu un passage tramadol qui me faisait du bien et qui me  boostait le matin en ayant des effets opiaces plus subtils et aussi un cote anti depresseur.
Le pb c est sur j ai accumulé une sacrée dépendance  jusqu'à  22cachets de 50mgs plus des xanax je étais a nouveau dépendant après un si long break je me sentais libère de cette dependance car comme Tu le dis quel que soit  le produit c EST la meme dépendance.il m e fallu un syndrome serotoninergique me retrouvant a convulser et finir a l hosto pour voir que je retrouvais Mrs vieux demons.
En fait in accident auquel je n ai pas su faire face et qui m z fait replonge de plus belle dans l hero rt la coke .....
Courage
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 05 juin 2016 à  22:30

 
#6 Posté par : Skenman 06 juin 2016 à  18:36
22 cachets de 50 mg/j punaise tu y allais pas avec le dos de la cuillère babaji !!

As tu déjà  mélangé Subutex et tramadol ? Moi je sais pas ca me fait un effet bizarre, je be sais pas si je devrai augmenter la dose de tramadol pour le sentir.

Mais bon, tout ça ne remplace pas un bon fix...

Mon cerveau est vraiment en boucle la dessus putain.

Posté par : Skenman | 06 juin 2016 à  18:36

 
#7 Posté par : Leaf 07 juin 2016 à  12:28
Mélanger du sub et du Tram????!!!!

T'es fou??? Tu veux te taper le manque de ta vie toi!

Posté par : Leaf | 07 juin 2016 à  12:28

 
#8 Posté par : sud 2 france 07 juin 2016 à  13:19
Oui en France ya quand même ubn problème avec la substitution. Car je suis loin d'être le seul à  qui la métha ou le sub ne calme pas les envies....En suisse ils te filent de la métha, et si ça suffit pas ils passent à  quelquechose de + sérieux....Et à  un moment ou un autre ça le fait; alors qu'en france on laisse misérer les substitués avec leur métha ou sub, quitte à  ce que l'on continue à  acheter du sken dans la rue....au lieu de se le faire prescrire; j'hallucine....D'ailleurs PA ne devait il pas se positionner quant au skénan????

Posté par : sud 2 france | 07 juin 2016 à  13:19

 
#9 Posté par : LLoigor 07 juin 2016 à  17:53
@ Skenman: je vais parler de "mon cas" pour éviter de faire une généralité.

Pour "moi" seul le TSO n'aurais sûrement pas effacer ces envies d'opiacés.

Pour moi ce qui a fait qu'aujourd'hui je n'ai strictement aucune envie d'extra.

C'est d'une part un bon dosage de methadone et une bonne stabilisation (pas toujours facile à  trouver)

Plus une "re-insertion" (j'aime pas vraiment le terme mais bon) dans la vie active (boulot, salaire, etc)

Couper tout contact avec mon ancien entourage, en jetant purement et simplement ma carte sim.

Et enfin une rencontre amoureuse.

Tout cela cumulé a fait que pour "moi" cela a fonctionné et qu'après plus de 12 piges (je crois) cela marche toujours.

Bon je te cacherai pas que lors de mes ruptures (temporelle) sans taf, j'ai fait quelques écart mais cela n'a été que ponctuel.

Donc pour résumer et pour "moi", le TSO seul pour certaines personnes ne suffira pas.

Il faut souvent je pense s'appuyer sur le TSO comme un tremplin wink

My 2 cents

Lloigor

Posté par : LLoigor | 07 juin 2016 à  17:53

 
#10 Posté par : Skenman 07 juin 2016 à  20:21
Je pense que tout ça est compliqué justement parce que tous les tox sont différents, dans des situations différentes, même s'il y a des similitudes bien sur.
Je veux dire par là  qu'il doit bien y avoir des gens pour qui le tso aboutira sur un sevrage total et définitif (bon même si ça doit quand même être assez rare le coté définitif !).

Donc on sait bien que l’abstinence forcé n'est pas toujours facile, loin de là , mais elle peut être utile bien sur, ne serait ce que pour la santé.

Cependant, je me pose une question : si on donnait, par exemple du skenan à  volonté aux substitués, arrêteraient-ils d'eux même après un certain temps ?

Je pense en effet que l'impossibilité d'avoir le produit crée qqfois un fantasme qui n'est pas forcement le reflet de la réalité.

Plus d'une fois personnellement, j'ai en effet été "heureux" de revenir à  mon tso après qq jours d'extra. La raison principale étant qu'il n'est pas facile de bosser par exemple quand on a les bras couvert de bleus et qu'on pique du zen.

Donc la prohibition entraine bien sur des comportements illogiques.

En tout cas moi, malgré que j'ai raugmenté mon sub, j'ai toujours une furieuse envie de m’éclater les veines !!

Sken

Posté par : Skenman | 07 juin 2016 à  20:21

 
#11 Posté par : babaji 07 juin 2016 à  21:15
Salut Skenman
jecte deco seille formellement de mélanger du sub et tramadol qui vont au pire te rendre vraiment en manque .le sib étant un antagoniste partiel et lectramadol un agoniste .
Comme ne mixes jamais metha et d'un1sub  c est la crise de manque assuree a laquelle aucun mrdocs  ne t aident bref prudence....
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 07 juin 2016 à  21:15

 
#12 Posté par : Syam 07 juin 2016 à  22:23
Pour répondre à  Skenman, à  l'époque ou la morphine était en vente libre, il y avait de nombreuses dépendances aussi. Certaines personnes arrêtent spontanément, mais d'autres continuent.

Posté par : Syam | 07 juin 2016 à  22:23

 
#13 Posté par : babaji 08 juin 2016 à  07:44
Salut Skenman
Comme dit précédemment le sub ne m a jamais enmeve mes craving au contraire j me l injecte alors Qu avant je fumais ma came.....
Seul un bon dosage de metha et comme le dit tres bien Llligor une bonne  stabilisation de ta vie ,boulot ,copines et peut t aider a ne peut y songer.
Pour la morph je suis plus réserve car il y a un high et ca me parait surement plus agréable mais plus dur a arrêter que la metha qui juste te met normal et a l abri des cravings.et aussi plur arrêter j avais un projet pro sui me mtsnait beaucoup de tps et ca m a aider
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 08 juin 2016 à  07:44

 
#14 Posté par : pleasurepulse 08 juin 2016 à  08:44
La solution éventuelle est de passer sous skena , voir meme oxy car le skenan à  l'orale n'est pas extra ( c'est piyr ça que laplupart le shootent ) et encore , ça n'enleve pas toujours l'envie de prendre de l'hero quand meme ( bien que l'oxy s'en rapproche mais le fait de le prendre à  l'orale n'est pas comme sniffer de la dope ou la shooter meme si on peut avoir de bonnes montées avec l'oxy quand meme ) .
Je n'ai jamais pu me satisfaire de la metha  prise pendant 8 ans  (dans le sens où meme quand j'arrivais à  ne prendre que ça , ce que j'ai reussi à  faire pendant 4 ans au prix d'une lutte perpetuelle , j'avais des cravings , alors qu'avec l'oxy il y en a beaucoup moins)  ni du subu ( 2 ans ) !
La seule chose qui aide est d'etre heureux dans sa vie , d'avoir des activités qu'on aime , des objectifs, etre bien entouré, ce qui est évidemment beaucoup plus difficile à  obtenir que de prendre un produit !

La plupart des gens sous skenan en TSO le shootent car à  l'orale c'est bidon !
Tu n'es pas en manque mais tu n'as rien de plus si ce n'est que c'est peut etre quand meme moubs désagréable que les TSO de base pour certains .
Avec l'oxy c'est déjà  mieux mais c'est pareil, au bout d'un cettain temps on s'y habitue ,meme si il y a quand meme une dose de confort à  laquelle on arrive à  trouver un certain plaisir mais il faut souvent ajuster les dosages , monter , redescendre , remonter , pour pallier à  la tolerance et arriver à  ressentir un effet avec .
On peut minter tres haut en dosage si on ne fait pas gaffe et c'est difficile de redescendre lorsque l'on n'est pas heureux dans sa vie car on se raccroche à  ça pour y pallier !
Mais etre heureux n'est pas facile et pas donné à  tout le monde dans le sens où nous sommes tous differents et certains vont se satisfaire de peu ( foot pizza TV) , quand d'autres vont avoir besoin de beaucoup plus ou juste de pouvoir faire ce qu'ils aiment !
Mais faire ce que l'on aime vraiment est difficile , car il y a des activités qui courent cheres ; mieux vaut aimer peindre que de vouloir etre pilote de course par exemple ! Lol
Je ne plaisante pas , car il y a beaucoup de gensqui ne peuvent vivre sans faire telle ou telle chose et quand cela leur est impossible par manque de moyens, ils trouvent un exutoire  ( et la drogue en est un !) , d'où parexemple le fait qu'ils y aient autant de fous du volant ou du guidon sur laroute plutot que sur des circuits , car beaucoup de gens ne peuvent pas se payer ce qu'il faut pour faire du circuit ( les sports mécaniques courent cher , tout comme la voile ou d'autres activités !) !
Si les gens piyvaient avoir acces aux activités qu'ils aiment et etre heureux dans leur vie , y compris sentimentale , il y aurait beaucoup moins de gensqui se droguent mais dans une société où tout est de plus en plus cher , la drogue est une solution de facilité car il est plus facile de trouver quelques dizaines d'euros par jour que d'avoir acces à  des dizaines de milliers d'euros pour faire certaines choses couteuses !
Sans parler du prix de l'immobilier qui devient completement hallucinant !
Les drogués ne sont pas les seuls responsables quant à  leur situation ( lasociété ne facilite oas forcément les choses ) même si on remarque que tout n'est pasqu'unequestion d'argent vu qu'il y a des gens riches qui sont malheureux mais ça aide quand meme énormément  dans une société où l'argent est roi !
Reputation de ce commentaire
 
Plein de vérités

Posté par : pleasurepulse | 08 juin 2016 à  08:44

 
#15 Posté par : pleasurepulse 08 juin 2016 à  09:30
Et meme certaines activités qui peuvent sembler peu couteuse au début , le deviennent lorsque l'on a certaines exigences !
Faire de la musique par exemple, peut sembler facilement accessible mais certains problèmes vont se présenter aux gens en fonction de la musique qu'ils veulent faire !
Le classique ( ou le jazz ) peut etre celle qui coute le moins si on n'est pas exigeant sur l'instrument que l'on veut ( car un bon violon ou un bon piano coutent assez cher ) mais ensuite il faut pouvoir avoir un endroit piyr le faire et quand on aime le rock par exemle , ça fait du bruit , donc il faut un endroit pour jouer sans emmerder les autres mais ça coute cher !
Si on veut jouer dans de petites salles de repet quelques heures par semaine , ça va encore  mais si on veut jouer 12 ou 16 h par jour , avec des amplis qui font du bruit ( pour avoir le son des groupes comme ceux des 70's par exemple ) et q'on veut piuvoir s'enregister ,que l'on veut avoir un super son et du bon matos ...etc ça grimpe tres vite et les investissement sont colossaux ...
Si on veut avoir son propre studio et avoir un truc haut de gamme et en région parisienne en plus ce sont des sommes tres importantes !
Certains se satisferont avec peu quand d'autres investiront des fortunes quand ils le peuvent !

Posté par : pleasurepulse | 08 juin 2016 à  09:30

 
#16 Posté par : pierre 08 juin 2016 à  19:09
Oui les 2 seuls TSO officiels ne sont pas suffisant, ils laissent sur le bord de la route un pourcentage assez élevé d'usagers.

Il y a notamment des usagers qui ont besoin d'un TSO avec des effets piques (comme disent les addictos), c'est à  dire des TSO qui provoque une montée forte ou un flash.

A l'heure actuelle le Ministere de la santé essaie de sécuriser les traitements TSO des 3000 personnes qui sont à  la morphine en France, mais il essaie aussi de développer un vrai TSO à  la morphine.

Il y avait d'ailleurs le 19 mai dernier au Ministere de la santé des présentations d'expériences françaises (saint Nazaire et Paris) de presrcription de morphine en TSO.

Posté par : pierre | 08 juin 2016 à  19:09

 
#17 Posté par : Skenman 08 juin 2016 à  21:28
Merci pour tous vos messages.

Personnellement, je fais clairement partie des usagers qui ont besoin d'un pique. J'ai pas forcement besoin de beaucoup, loin de là . D'ailleurs, je bosse, j'aime mon taf et je ne souhaite pas être défoncé toute la journée. Mais I NEED Some (...) kind of KICK comme disaient les Cramps (ou Lou Reed d'ailleurs) !!

Il y a qq mois, mon addicto m'a parlé de cette nouvelle molécule à  l’étude qui donnerait du "plaisir" aux usagers qui en ont vraiment besoin. Une nouvelle sorte de méthadone apparemment ? Il est resté vague car il m'a dit qu'il n'est pas supposer en parler avec les usagers. Le problème est que les médecins "conseil" de la sécu sont particulierement opposés à  ce genre de choses (toujours selon lui. Ça m’étonne pas une seconde). En conséquence, ça traine et les gens comme moi souffrent.

Perso j'ai jamais été aussi près de replonger dans la came. J'ai pourtant un super taf, une famille, une baraque tout mais JE VEUX MON PUTAIN DE HIGH je peux pas juste vivre à  bosser comme un con, payer mes factures mes impôts sans avoir le truc qui moi, est ma came, c'est le cas de le dire !!

Bref, je suis super irritable. J'ai monté mon sub. Aucune différence. Grosse déprime.

Posté par : Skenman | 08 juin 2016 à  21:28

 
#18 Posté par : babaji 08 juin 2016 à  22:00
Je comprends l envie du high mais comment arriver a l abstinence.?je n y arriverai pas.
Perso ce qui m a aide c est que la metha a  une lune de miel maiss apres je me suis mis a fond a bosser et monter mz boite rt f zvoir une djpef meuf cz m a bien aidé.je crois sje di j qui accès a de l her médicale pu un truc sui fait effet je tetombegzit dedans alors sue la j rn suis z 4ans d abstinence complete Sur l hero.jee congentr de ma metha ey de teuch.
Tout depend du njt de la petsonne l abstinence pu un traitement de maintenance
Lorsque j etais en centre Il dpmmaiemt facilement de ls metha mais ls morph etait reservee auxx personnel malades hpc  ou du HIV.donc um choix limite c rst regrettable .
Amicalement
Babaji

Posté par : babaji | 08 juin 2016 à  22:00

 
#19 Posté par : babaji 08 juin 2016 à  22:08
Et aussi pour les gens ne connaissant pas lrs tso si  j avais par exemple un traitement z l héro  pu la morph je ne pourrais plus voir mon enfant .
Alors que la metha a une image plus clean.

Posté par : babaji | 08 juin 2016 à  22:08

 
#20 Posté par : MiAnge-MiDémon 09 juin 2016 à  00:51
Skennan

Je suis sous sub depuis plus de 10 ans. Jusqu'à  il y a encore quelques mois, pas de problèmes. De temps en temps j'y pensais mais c'était raisonnable. Je passais très vite à  autre chose.
Mais depuis quelques mois...
Comment dire...
Par moment ça devient carrément obsessionnel. Ce qui est très déstabilisant. Est ce que ça vient de mon TSO, pas si sûre. Je pense que c'est l'entourage, la vie quotidienne et les événements de merde qui te tombent sur la gueule qui font que...
Quant à  un moment tu sature, tu sais qu'avec la came tu peux mettre ton cerveau en mode pause et que tout avec elle est plus supportable.
Je n'ai jamais du lutter autant pour ne pas craquer même au début de mon TSO.
C'est bien beau les traitements mais quant tu n'as pas un minimum d'équilibre dans ta vie ça devient très vite difficile à  gérer. C'est comme de dégager toute les connaissances qui sont dans la came. Ca fait partie du renouveau.
Se reconstruire... Se retrouver... Se construire....

Posté par : MiAnge-MiDémon | 09 juin 2016 à  00:51

 
#21 Posté par : μδκ 09 juin 2016 à  04:30
Je ressens exactement la même chose, je pense aux opiacés chaque jour (hors la buprénorphine quotidienne) et je fais régulièrement un arrêt de trois-quatre jours environs voire plus (parfois une à  quatre fois par mois, parfois une fois sur trois mois) le temps d'éliminer la buprénorphine et me refaire plaisir un (trop) bref instant. J'ai l'impression que j'en aurai envie toute ma vie même si je ne consomme plus.

Posté par : μδκ | 09 juin 2016 à  04:30

 
#22 Posté par : babaji 09 juin 2016 à  10:12
Salut les psychos ,
En reponse a la question precedente je trouve que le sub n enleve pss le craving.
Surtout en se faisant des extras plus ou moins espaces .
Franchement depuis que je suis sous metha le craving a disparu surtout su debut a haut dosage (180mgs).
Et plus jj Ai passe de temps clean moins l envie d en prendrr rst presente .je n Ai pas EU de rechites depuis 4ans je pense que le fait d eyre papa m a aide......
Des potes en ONT pris devant moi j avais du degout.je rentrais d Asie ert Il etait hors  de questions de teprendtevdevl hero coupe apres avoir passe des annees a avoir tape de la vraie white pendant des annees.
Amicalement
Babaji
Ps:aSkeman on a les memes ref musicales les cramps sont Mon  groupe favori😊😉

Posté par : babaji | 09 juin 2016 à  10:12

 
#23 Posté par : Skenman 09 juin 2016 à  20:25
MiAnge-MiDémon, quand j'ai lu ton commentaire, j'ai eu l'impression de me lire. On ressent la même chose.

Obsessionnel, c'est exactement ça !! Une pensée qui tourne en boucle et qui revient en permanence.

Je ne sais pas comment je pourrai faire mais je dois trouver une solution. Ça me rend dingue.

Babaji, je comprends ce que tu veux dire pour la metha mais ce n'est pas comme si j'avais jamais essayé. J'en ai eu pendant plusieurs mois (5 mois de mémoire). Je n'ai senti aucune différence entre le sub et la metha

Je sais que certains (a Paris) on réussi a se faire prescrire de la morphine. C'est vraiment ce qu'il me faut même si je me doute que ça n'est pas facile à  doser et qu'il faut résister à  la tentation d'injecter.

Posté par : Skenman | 09 juin 2016 à  20:25

 
#24 Posté par : Skenman 02 août 2016 à  14:47
Des news :

Après plus d'un mois de réflexion, j'ai décidé de repasser à  la métha, en partie suite aux conseils de babaji et aussi mon psy.

Donc, depuis 4 jours, métha. J’espérais à  fond ne serait-ce qu'une petite lune de miel mais voila, rien de chez rien. Je pense même que le sub était mieux !!

Autre chose, je crois que la métha, contrairement au sub, me rend irritable. Je sais vraiment plus quoi faire surtout que passer du sub à  la métha c'est une chose, mais l'inverse, c'est particulièrement difficile.

Fucking hell, feeling desperate :-(

Skenman

Posté par : Skenman | 02 août 2016 à  14:47

 
#25 Posté par : bighorsse 02 août 2016 à  15:13
pour la métha
dommage tu ne dis pas à  quel dosage tu es, ou a été ; c est important pour pouvoir te comprendre
as tu fait des tests pour savoir si tu ne serais pas métaboliseur rapide? dans ce cas en effet la métha ne fonctionne pas bien, il faut donc l adapter en fonction de ce statut

les gens qui sont satisfaits pleinement de leur tso métha sont des gens en général à  haut dosage ( 120 ) surtout au début de leur sevrage ; certains restent à  ce niveau, d autres baissent un peu mais étalée sur pas mal d années

la métha c est quand même ce qui est le plus proche de l'etat qu on a connu (pour les "vieux " défoncés : le sirop surtout car il fournit une possibilite de high qui a totalement disparu avec les gelules (perso je ne les aime pas ; on ne ressent rien c est terne, neutre plat indigne d un tso à  mon avis)

Posté par : bighorsse | 02 août 2016 à  15:13

 
#26 Posté par : Skenman 03 août 2016 à  14:23
Salut bighorsse,

Merci pour ton message qui m'encourage.

La 1ere fois que j'ai essayé la metha, il m'avaient mis à  60 mg. J'ai attaqué le lendemain du sub (8mg) et ca s'est mal passé car 48h plus tard, les 2 tso se sont superposés et je faisais un malaise, genre od. Je n'arrivais pas a croire que je puisse faire un début d'od avec si peu !! Pourtant, j'ai vraiment flippé et me suis réveillé aux urgences. Retour au sub le lendemain. Pas cool.

Deux ans plus tard, 6 mg de sub, j'en ai marre. Je repasse à  la metha. 30 mg 24h après, 40 à  48h et enfin 50 mg pour les 6 mois qui suivent. A 50 mg, aucun plaisir, pas même un petit buzz le matin genre 1h après la prise... Avec ça, prise de poids (pas forcement liée a la metha, je peux pas dire). J’étais très irritable aussi. Mon addicto me rappasse à  6mg de sub...DU JOUR AU LENDEMAIN...j'avais pourtant lu sur PA des témoignages de mecs qui disaient qu'il fallait absolument attendre au moins 48h dans ce sens là  mais PA était tout nouveau pour moi et j'ai fait l'erreur d’écouter l'addicto qui m'avait dit texto : "passer de la metha au sub c'est comme passer du doliprane à  l'aspirine"... véridique. Résultat, 48h d'enfer que je n’oublierais jamais. Je pensais connaitre le manque, je l'ai découvert ce jour là  le vrai keum putain.

Aujourd'hui, ça faisait genre 1 an que j'avais réussi a baisser grave mon sub : 1,6 a 2 mg/jour. Mais de nouveau, marre de prendre un truc que je ne sentais quasiment plus du tout. Je suis donc à  10 mg de metha, dosage très faible mais je me disais que justement, 50 ou 60 mg était peut être trop pour sentir qqchose. Ça parait paradoxale mais qqfois il faut prendre moins pour avoir plus de plaisir.

Avec ça, pour être tout a fait honnête, je me disais aussi qu'en cas de possibilité d'extra, ça serait galère avec du sub. J'ai par exemple un petit stock de tramadol que je vais peut être gouter maintenant que je suis de nouveau sous metha.

Mais en résumer, à  10 ou à  60 mg, nada. Je revois mon addicto dans la semaine, je vais demander 15 ou 20 et on verra. Faut aussi que je continue mes recherches pour voir si je peux prendre un peu de tramadol sur la metha. D’après ce que j'ai lu jusqu’à  maintenant, ça semble pas poser de problème ?

Posté par : Skenman | 03 août 2016 à  14:23

 
#27 Posté par : bighorsse 03 août 2016 à  15:01
je me permet d affirmer le manque de connaissances en addicto de ton...addicto ! te faire passer de la métha au sub comme ça, du jour au lendemain, sans même pensé que tu fus sous dosé en métha, me sidère ..dire qu on confie nos destins à  des gens comme ça....(bon c pas la majorité quand même , j ose pas imaginer les dégâts si tel etait le cas!)

avec la métha, prendre un autre opiacé ne pose pas de problème , A PART BIEN SUR de veiller à  la possibilité d od ..puisque les prod s accumulent étant de la même famille

c est ton droit absolu de préferer la métha afin de te faire des extras; bcp agissent ainsi

malgré tout je pense que tu devrais changer d addicto , afin de voir ailleurs ce qu on pourrait te proposer, en fonction de l histoire de ce qui t es arrivé
Reputation de ce commentaire
 
merci pour tes commentaire man / S

Posté par : bighorsse | 03 août 2016 à  15:01

 
#28 Posté par : babaji 04 août 2016 à  03:30
Salut skenman
Merci si mes conseils ont pu t etre utile.C est hallucinant que tu ais du melanger les deux t as du bien morfler(incroyable de conseiller de faire ca).
Avec un dosage adapte tuverrastu auras ce petit truc opiace leger mais présent et ne pas hesiter a monter jusqu a etre bien sans craving etpouvoir remettre sa vie en ordre et stopoer le tps voulu.
De plus pour stopper j ai trouve plus facile la metha que le subu
J ai baisse un peu vite ce coup ci et suis remonte a 80je me sens nickel et tjrs pas de rechutes opiacées
Amicalement
Babaji
Reputation de ce commentaire
 
merci pour tes commentaires man / S

Posté par : babaji | 04 août 2016 à  03:30

 
#29 Posté par : Skenman 04 août 2016 à  17:29
Salut,

Ça va un peu mieux aujourd'hui.

Pour fermer la parenthèse avec cet addicto qui avait fait cette très grosse connerie de me dire de prendre du sub du jour au lendemain sur la metha, je dirai que je lui ai pardonné. Ça n'a pas été facile -loinde là  - mais au delà  de cette connerie, ce médecin est un addicto particulièrement compétent et intéressant. J'ai eu des discussions passionnantes avec lui et je pense que c'est qq1 d'ouvert.
Depuis, d'autres circonstances ont fait que j'ai un nouvel addicto. Rien a voir avec le précédent. Très stricte. C'est pas forcement cool mais si un jour je veux arrêter les tso, je pense avoir plus de chance avec ce genre de personne.

Sinon, ça va un peu mieux. Je vais passer a 15 mg au lieu de 10 (trop juste à  mon gout), et aussi, j'ai pris un peu de tramadol sur la metha. Putain ça fait du bien LoL. Pas grand chose pour commencer, 50 mg, j'ai d'ailleurs bien fait car ça m'a fait mal à  l'estomac pendant une bonne heure. 3h après la prise de ces 50 mg, je me sens bien et je ressens une petite chaleur bienvenue. Je pense que je reprendrai 50 mg ce soir avec mon repas pour limiter le mal d'estomac.

Merci encore pour vos conseils à  tous. Je redonnerai des news bientôt.

Amicalement, Skenman

Posté par : Skenman | 04 août 2016 à  17:29

 
#30 Posté par : bighorsse 05 août 2016 à  09:10
à  bientôt alors

Posté par : bighorsse | 05 août 2016 à  09:10

 
#31 Posté par : Skenman 15 août 2016 à  16:19
Salut,

Voila donc maintenant 3 semaines que je suis repassé, pour la troisième fois, du Sub à  la métha.

Ces 2 dernières années, j'ai réussi a beaucoup baisser mon tso. J’étais à  8mg / jour de Sub et petit à  petit, j'ai réussi a me stabiliser à  1.6 mg / jour de Sub.

N'en pouvant plus de ne plus sentir du tout mon tso, j'ai voulu retenter la metha à  faible dosage. Mon addicto m'a donc mis à  15 mg/ jour de métha.

Apres 10 jours à  15 mg, j'ai voulu améliorer l'ordinaire avec du tramadol.

En effet, une fois de plus à  60, à  40 ou à  15 mg / jour, aucune "lune de miel" (léger plaisir procuré au début du traitement) pour moi.

J'ai donc commencé light, avec 50 mg de tramadol sur 15 de metha.

Au bout de 45 minutes environ, légère chaleur. Cependant, le pique est arrivé mais j’étais déçu : sensation de défonce de rue genre Néocodion / 8.6
La petite chaleur était là  mais j'avais du mal à  penser, j’étais très lent. Perso j'aime les perches clean ou j'ai des sensations de plaisir physique combinées à  une bonne grosse pêche physique et mentale.

Étant très prudent avec la metha, j'ai attendu le lendemain pour reprendre 50 mg de tramadol. La journée à  été sympa mais sans plus.

Hier, je me suis dit que j’étais maintenant bien habitué à  la combinaison metha / tram et j'ai augmenté la dose : 15 mg de metha + 100 mg de tramadol.

2h après, j’étais bien. Rien de spécial, juste bien détendu tout en restant actif. Vers 2h (4h après la prise de tramadol), je me suis coucher (je ne bois pas d’alcool). Après 30 minutes, j'ai senti que ce mélange allait me tenir éveillé. Jusqu’à  là  pas de problème car tout ça me semblait logique.

Vers 3h, j'ai commencé à  avoir une sensation que je connais malheureusement bien : j'ai la sensation que mon cerveau déconnecte de plus en plus et mes respirations sont de plus en plus espacées (genre de symptômes qu'on retrouve en début d'OD).

Là , je me force à  rester zen en me disant qu'avec 15 mg de metha + 100 de tram, je suis très loin d'une dose à  problème.

Pourtant, vers 3h30, grosse flippe. Je me sens partir de plus en plus, je ne veux pas m'endormir flippant de faire un malaise alors que tout le monde dort profondément chez moi.
D'un coup, une sale montée chelou envahit toute ma poitrine. Impossible de mettre des mots sur cette sensation de malaise bizarre (que je n'ai jamais eu dans ma carrière de polytoxico avec 30 ans d’expérience de défonces en tout genre...).

Bref, je m’efforce de rester calme, continue de me dire qu'avec une dose aussi faible je ne peux pas risquer grand chose et fini par me lever pour boire un peu d'eau.

J'ai commencé aussi à  avoir mal au bide. 10 minutes plus tard, je me vide à  trois reprises (peut être un coup de flippe ?).

Finalement, ce malaise désagréable s'est atténué vers 4h30 et je me suis endormi.

Ce midi, ça va. J'ai balancé tout mon stock de tramadol, me disant que même avec cette expérience bizarre, je suis capable de remettre ça et j'ai juste pris ma metha. 3h plus tard tout va bien.

Tout ça pour dire qu'il faut toujours être très prudent avec les mélanges, même a faibles doses. Je ne tiens pas à  rendre les lecteurs paranos mais plutôt à  les inciter à  la prudence.

Dans ma vie, j'ai fait beaucoup d’excès. Mon pire trip reste le passage de la metha au sub du jour au lendemain (de 60 mg à  6 mg) sur les très mauvais conseils d'un addicto !!
J'ai eu aussi un très mauvais bad trip avec un micropoint surdosé il y a une vingtaine d'année. De grosses flippes aussi avec des IV de coke trop pure ou des poussières injectées avec de mauvais brown.

Sinon, tous mes autres bad trip sont associés à  des mélanges. J'ai failli y passer 2 fois en mélangeant alcool et tamgesic (l’ancêtre du sub pour ceux qui connaissent pas). Si ma copine de l’époque n’était pas intervenue, je m’étouffais dans mon vomi.

La nuit dernière, ce qui m'a étonné est d’être aussi mal avec une dose aussi faible.

Dire que j'ai failli reprendre 100 mg en fin de soirée, j'ai vraiment bien fait de m'abstenir car avec 2 fois plus, je pense que j'aurai passé une nuit horrible avec potentiellement, un tour aux urgences.

Conclusion, attention à  la metha qui peut être très sournoise lorsqu'on augmente les doses ou on l'associe à  d'autres produits et en règle general, ATTENTION AUX MÉLANGES LES AMIS !!

Amitié,

Skenman

Posté par : Skenman | 15 août 2016 à  16:19

Remonter

Pied de page des forums