PAWS : une douleur insondable / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » bighorsse » 

PAWS : une douleur insondable 



le PAWS est un monstre qui s invite dans votre tête et votre corps quand vous avez décrocher depuis un moment déjà ....
c'est comme un double "effet kiss cool" sans être  "cool"...


UNE JOURNÉE AVEC LE PAWS

voilà  3 mois que je ne prends plus de came , et c'est seulement maintenant que je me sens revivre. Les matins sont légers, je saute du lit pour entamer une belle journée .Sauf qu aujourd'hui il se passe un quelque chose qui me rappelle de fort mauvais souvenirs ; au lieu de sauter du lit , je ne me lève pas.Il fait froid. En dedans car dehors c est l été . Pas dans la chambre; ici c 'est novembre ,avec ses frimas qui vous glace les sangs, le brouillard qui vous fait aller tel un aveugle :
tout ce qui me touche à  la froideur des doigts des morts : le drap se fait lourd, comprimant la respiration comme si un chat s'était couché sur ma poitrine ; je suis dans un linceul blanc et je vis mourir. C est sûr ; je tremble , je gèle ; mes jambes ont une sale tendance à  vouloir partir sans moi; je tressaute, sursaute , annonçant ainsi des crampes . D un coup j ai trop chaud et la sueur coule , se mêle au drap , et je trouve que je pue....c 'est  l'horreur ..je suis exactement comme il  y a trois mois en arriere...en manque..comme ça, sans rime ni raison ..c'est insensé..il va me falloir un shoot d 'urgence...sauf que ça n'existe pas un service d urgence qu on appellerait et qui vous enverrait un médecin avec une grosse pompe d hero toute prête...je ricane comme une hyène ; et je pleure comme un bébé tout seul au fond de son lit, la couche sale et la faim chevillé au corps . J ai faim d hero , c est mon corps qui le dit.

Avec tout ça , il est l 'heure de faire à  bouffer, et je suis toujours couchée ..mon esprit est loin, parti vogué sur des mers lointaines où le port d arrivée serait chinois, là  où fume les bonnes pipes d opium...sauf qu on est en 1987...en France...l odeur de l opium  est dans mon nez...j ai envie de vomir...ça me rappelle ma soeur qui s est pris son assiette de choux sur la tête , car elle refusait d en manger..elle a vomi sur la table..ma mère lui a savonné la tête avec son choux et fait ramassée son vomi avec ses mains...j avais 5 ans...
je vomis les souvenirs..je vois l enfance...et la vomis aussi ...si je n'ai pas un shoot très vite je vais me tuer...je ne veux plus souffrir , ni avec mon corps, ni avec ma tête ..je dois être folle de penser à  tout ça, c est du passé bon sang, qu'est ce que ça vient faire là ?
chaud , froid, chaud ,froid....
j en peux plus

je me lève avec bien du mal..une douche chaude...ça fait du bien 

je ne sais pas ce que sera de main
aujourd hui je vais craquer
c est sûr
j ai tenu 3 mois..
une éternité

Catégorie : Témoignages - 03 mai 2016 à  10:54



Commentaires
#1 Posté par : prescripteur 03 mai 2016 à  11:12
Ce n'est pas typiquement ce qui est décrit dans le PAWS, qui serait plutot comme une tristesse chronique. Mais comme c'est une notion encore bien floue , ton témoignage apporte du nouveau. Y a t il quelque chose que tu puisses relier à  cet état (conso, événement etc..) ???
Amicalement

Posté par : prescripteur | 03 mai 2016 à  11:12

 
#2 Posté par : ItsMe 03 mai 2016 à  13:10
Tu n'as rien pris medoc ou prods récements ?

il m'es arrivé la même chose, peut être pas 3 mois après, lors de mon seul et unique sevrage ya 10 piges.

un certain "ziggy" d'ici m'avait dit (bonjour au passage j'espere que tu te portes bien, ce monsieur m'a empecher de replonger dedans  à  l'époque justement).

Je n'ai pas son style d'écrituren ni sa plume de maitre alors je vais simplement retranscire ce qu'il essayait de me dire et qui c'est avéré Vrai.


Si c'est bel et bien ton cas;
tu es sevré(e?), sur le plan physique comme psychique bien que les sirenes chantent encore très forts pour essayer de te faire retourner naviguer. mais tu sais les faire taire. Avec toutes ces années de consomations, tu t'es tappé pas mal de chiens je suppose. tellement et tellement longtemps que tu ne connais plus la maladie (la maladie toute conne, le bon gros rhume qui s'approche de la grippe, ou la gastro). les effets de ces virus sont proches d'un début de manque (à  relativiser selon les gens, mais un J+1 ressemble à  une bonne grippe ya pas à  chier, à  part les pattes, ça y ressemble à  donf).

de fait, comme tu es encore en post sevrage, que tu luttes contre le craving, celui ci va profiter de l'entrée de ce petit microbe de merde et foutre la pagaille au niveau neuronal. ton cerveau va interpreter ça comme du manque (pour lui, etre malade, c'est etre en chien), et ce de façon totalement inconsciente.

Il va donc inconsciement aussi raviver l'envie de tapper pour soulager son manque (qui n'en est pas un, mais là , c'est le singe qui est en train de se foutre de ta face...
et, par effet placebo (nocebo ?), augmenter tes symptomes, y inclure de la panique, tout pour que ça ressemble à  du manque), et faire chanter les sirenes plus fort.


J'ai fallit courir hercher un paks.
je suis allé chzz le toubib qui m'a diagnistiéque je sais plus quelle saloperie.
systeme imunitaire déficient, changement de saison et coup de froid, j'avais là  les symptomes d'une salle gripe.

C'est passé. avec des medocs.


Esperant que ce soit ça pour toi.

ce serait con de lacher 3 mois pour un gros coup de froid.


amicalement
/me

Posté par : ItsMe | 03 mai 2016 à  13:10

 
#3 Posté par : Tetris68 03 mai 2016 à  13:21
C'est possible d'avoir ce paws 6ans après sa dernière trace?
Toutes ces années j'étais dégoûté de la came et j'en ai choppé une peur du manque chronique depuis mon dernier switch héroïne/subutex mal géré et voilà  que ça revient des années après....
Je me suis demandé si ça venait du sub qui avait changé ou si je deprimais je sais pas.
C'est vrai que j'ai la crève depuis quelques temps et qu'on m'a trouvé des ganglions partout qui m'angoisse,  j'ai peut être juste besoin de relâcher la pression juste une fois...
Je sais pas.

En tout cas ce texte et les commentaires qui suivent me donnent a réfléchir.

Prenez soin de vous !

Posté par : Tetris68 | 03 mai 2016 à  13:21

 
#4 Posté par : ItsMe 03 mai 2016 à  14:03
Aucunes idées, là  encore ça va dépendre de si tu as joué avec la came 1 ou10 ans;


je veux pas dire de conneries mais ça me parrait tout de même assez impobalbe. mais pas impossible.

la seule chose dont je suis sur, c'est qu'une fois que t'as couché avec, si t'as aimé, quelque soit le temps qui passe, c'est marqué au fer rouge dans unz zone du cerveau et il se peut que , cette marque soit deriere une porte fermée.

et si tu ne connais pas où est la clef, la porte peut se rouvir en sa présence, sans que tun e comprenne pourquoi; ça peut être par exemple un evenement traumatisant qui a fait que tu t'es bien mis dedans, ou que t'es fais plaiz ce jour là ), que ton inconscient à  foutu deriere une porte également.

si l'évenement ressurgit, les deux portes s'ouvrent.


en esperant que tu comprenne la metaphore, je suis pas doué.  mais je ne vois pas comment le décrire sinon


Edit :
si les sirenes hurlent à  ce point, depuis trop longtemps, si tu es SUR(e) de ne pas replonger derriere (c'est mon cas, ce n'est pas toujours simple, enfin c'était car ya plus de came, donc plus d'extras)
ça peut calmer le craving pour un bon boout de temps. mais il reviendra inexorablement et tu devra touours gerer ce genre de choses.

à  toi de voir si tu résiste à  l'appel, avec la frustation qui l'accompagne (mais ça fini par passer, ça peut prendre du temps, des fois, il faut meme changer d'environnement, je le redis, c'est marqué au fer rouge, c'est tatoué.)

ou y aller pour décompresser la cocotte minute (assures toi de mettre des filets de sécurité pour que ça reste un extra et faire taire le singe).
je m'imagine à  ta place et je suis sur ou presque que tous les jours, tu y pense de plus en pus.
ça devient obscédant.

ya rien qui a changé dans ton environement récement à  part ce mal etre ?

une personne ? un lieu , uun truc qui spourrait se relier à  tes anciennes consomations ?



je te souhaites bon courage en tous cas.
au pirre, si ton toubib est complaisant. mais avoir un boite, c'est pas une bonne idée.
Il te faudrait un bon cachet ou un keps de bonne camme et RIEN d'autre. dans les deux cas. c'est pas facile, la came est introuvable, l'oxy au noir coute 1 quart de rsa

Posté par : ItsMe | 03 mai 2016 à  14:03

 
#5 Posté par : Tetris68 03 mai 2016 à  14:19
Oui je voie ce que tu veux dire, ça vient peut être du stress ou du changement d'ecxipients du subutex.
Pour te situer j'ai du commencer fin 2004 début 2005 et j'ai consommé mon dernier trait au nouvel an 2010 je crois.
Sinon je suis en tso depuis 2008 mais comme toi j'ai de gros doute pour le paws 6ans après.

En tout cas merci d'avoir répondu car je suis un peu paumé,  pour moi c'était derrière moi cette envie irrésistible.

Edit: Oui j'y pense beaucoup et je suis sur ou presque de pas replonger car les premières années de tso je l'ai fait mais c'était juste pour nourrir le singe comme tu dis et je revenais a ma vie normal sans regret.
Le seul truc qui me rappel ma vie d'avant c'est qu'on m'a refilé de la coke seulement sans héro pour redescendre ça m'intéressait pas alors je l'ai coffré au cas je trouve de l'héroïne et maintenant je me fou de cette coke je veux juste de l'héro ou au moins de la morphine pour calmer la frustration et repartir a ma vie normal.
Je peux pas changer d'environnement j'ai un taff, une femme et un fils.
Je culpabilise d'avoir envi de came alors que j'ai un super petit garçon j'ai la haine.

Posté par : Tetris68 | 03 mai 2016 à  14:19

 
#6 Posté par : ItsMe 03 mai 2016 à  14:57
Alors tu jete ta coke, meme si ça fait chier.

et normalement tu referme la porte.

bon courage et bonne journée?.

pardonne mes fautes de frappe (c'est inexcusable mais j'y peu rien, ça va un peu mieux quand même)

Posté par : ItsMe | 03 mai 2016 à  14:57

 
#7 Posté par : Tetris68 03 mai 2016 à  15:14
Non mais y a pas de souci, je me fou des fautes de frappes, j'en fais aussi!
Le problème c'est que la C j'en ai déjà  plus rien a faire...
En tout cas merci d'avoir pris la peine de me répondre et j'espère que ça va aller pour toi!

Prends soin de toi, Tetris.

Posté par : Tetris68 | 03 mai 2016 à  15:14

 
#8 Posté par : bighorsse 03 mai 2016 à  15:29

prescripteur a écrit

Ce n'est pas typiquement ce qui est décrit dans le PAWS, qui serait plutot comme une tristesse chronique. Mais comme c'est une notion encore bien floue , ton témoignage apporte du nouveau. Y a t il quelque chose que tu puisses relier à  cet état (conso, événement etc..) ???
Amicalement

je me suis aussi posée la question :est ce vraiment un etat relié au PAWS ?
- oui tu as raison il  y a bien une tristesse chronique qui existe depuis l 'enfance (maltraitance surtout psychologique avec menaces de mort fréquentes ) mais
c 'est l ensemble du tableau symptomatologique qui m'a fait penser à  ce syndrome (je peux me tromper )  : la venue soudaine d une crise de manque alors qu aucune conso d hero ne l'a précédée; le malaise intense qui vient éveillé des pensées tres sombres ( toujours liés au passé car je fus maltraitée ) ; l impression qu il est nécessaire de se shooter pour effacer ce malaise et mal être..

dans les mois précédent, il  y a eu d autres moments comme ça où le manque (moins bien violent bien sûr que le manque au début du sevrage) remontait et faisait vaciller la volonté de ne pas rechuter ; fatigue intense, dégout de tout, errance sans but , sensation de vide , lassitude , absence d entrain...

il suffisait que je rencontre un dealer , que je vois une emission à  la tv qui parle de defonce, pour provoquer ce genre de malaises

tous ces moments difficiles à  vivre viennent saper la decision de maintenir sa decision de non consommation
j ai craqué au bout d un an , pour de tres nombreuses années

j espere avoir repondu à  ta question ?


Posté par : bighorsse | 03 mai 2016 à  15:29

 
#9 Posté par : bighorsse 03 mai 2016 à  15:47
tetris

en tout cas ton etat actuel ne peut pas être en lien avec ta periode defonce ; c'est trop loin pour cela

par contre , comme en ce moment tu es pas bien avec ton envie de prendre de la came, cela peut faire remonter de sales souvenirs...5 ans de TSO c est aussi une cause possible de cette remonter d envie de came ..
de toute façon quand on a été accro, il est difficile de toujours rester zen face à  l'envie de came ; ça vient perturber de temps en temps le cours de la vie sans elle ; la plupart du temps on parvient à  ne pas y céder (quand ça fait longtemps qu on n y touche plus du tout) ; mais parfois ça obsède comme pour toi en ce moment

je n ai pas la solution !

Posté par : bighorsse | 03 mai 2016 à  15:47

 
#10 Posté par : Tetris68 03 mai 2016 à  16:06
Tu resumes bien la problématique et je pense que c'est juste le fait que ça fait des années que c'était pas arrivé qui me fait flipper.
Comme je sais pas a qui en parler j'ai tendance a souler tout le monde ici avec ça et j'en suis désolé.
Je vous remercie de m'avoir accordé du temps.
J'espère que pour toi ca va Bighorsse car j'ai pas compris si ton syndrome était récent ou c'était une anecdote de ton TSO.

En tout cas j'aime toujours autant te lire.

Posté par : Tetris68 | 03 mai 2016 à  16:06

 
#11 Posté par : bighorsse 03 mai 2016 à  16:42
merci tetris
non ce n est pas recent..moi je suis actuellement sous oxycontin à  tres haut dosage pour des problemes de sante

voilà 
ps tu ne me soules pas du tout au contraire! c est même douloureux de te voir te battre avec cette envie ...

Posté par : bighorsse | 03 mai 2016 à  16:42

 
#12 Posté par : pleasurepulse 03 mai 2016 à  21:05
Je pense que c'est plutôt lié à  ta vie et le fait d'etre heureux ou pas mais d'un autre coté si tu es sous oxy, c'est un peu comme si tu prenais de la came !
J'ai une vision assez differente de pas mal de gens sur les opiacés  dans le sens où pour moi , prendre un opiac' ou un autre revient un peu à  la meme chose dans le sens où  on est dépendant !
Beaucoup voient le subu et la metha comme quelque chose de different et se disent que si ils n'obt pas pris de came depuis x temps, ils sont en quelque sorte guéri !
Pour moi, tant qu'on prend un opiacé, on est dépendant aux opiacés , quel qu'il soit !
La difference pour les gens qui pensent differemment vient de la maniere dont ils vivent leur conso d'hero !
Certains n'arrivnt pas à  controler leur conso d'hero et aussi la difference peut venir de ce que la conso d'hero implique pour eux, comme par exemple le fait de shooter ou des problemes pour s'en procurer, etc ...
Pour moi , je vis mieux le fait d'etre sous hero que sous metha !
Je n'ai pas vraiment  de probleme à  controler ma conso, je ne shoote quasiment jamais, du coup je ne vois que des avantages à  prendre de la dope plutot que de la metha , hormis l'aspect financier !
Sous metha , je suis mal, jedéprime beaucoup plus que sous dope , je sue comme une bete , j'ai plus de problemes de transit intestinale, les conséquences sur ma libido sont catastrophiques, je ne ressent aucun plaisir alors que j'ai quand meme besoin du produit tous les jours...etc
En fait je ne vois  que des inconvénients avec la metha ou le subu  , alors que quitte à  etre dépendant , je prefere la dope qui ne me pose pas tous ces problemes , si tant est que j'arrive a. En trouver qui soit correcte !
Alors que d'autre vivent leur conso d'hero plutot mal et ils voient plus d'avantages avec la metha contrairement à  moi !
Chacun le vit comme il peut mais à  mon niveau , y'a pas photo !
Ton probleme de PAWS , me semble ne pas correspondre à  la situation que tu décris car tant quetu es dépendant d'un opiacé , je ne sais pas si tu peux parler de PAWS puisque c'est la continuité du manque lorsqu'on a arreté les opiacés , hors tu n'as pas arreté puisque tu es sous oxy !
Moi je verrais ça plutot , soit comme un craving pour l'hero car tu n'as pas avec l'oxy ce que tu aimes avec l'hero, soit de ladéprime ou quelque chose qui s'en rapproche ou tout du moins une insatisfaction ou le fait de nepas etre heureux dans ta vie !
Perso , je ne voispas comment on peut dissocier les deux !
Le fait d'etre malheureux dans sa vie crée forcément un état qui donne envie de prendre un opiacé qui nous procure du plaisir, lorsque l'on est dépendant aux opiacés et d'autant plus lorsque l'on est ou a été toxicomane !
Je vois trop de gens qui essaient de guérir une addiction sans se pencher d'abord sur les problèmes qu'ils ont dans leur vie , alors que je pense que le plus important est plutot de se pencher sur ses problemes , pour justement ne plus avoir envie de fuire la réalité mais ça c'est le plus difficile et la plupart des médecins n'essaient pas d'aider les patients à  régler ces problemes là car ils trouvent que c'est trop compliqué ou pasde leur ressort !
Je n'ai jamais connu qui que ce soit qui soit parfaitement heureux dans savie et qui se jette consciemment dansla dépendançe aux opiacés,hormis à  cause de la douleur physique , donc de la maladie  !
La plupart des gens tombent dansla dépendance car ils ont des problemes dans leur vie !
Hors les médecns s'attaquent au pribleme de dépendance maispas aux problemes des gens, ce qui revient à  mettre un pansement sur une jambe de bois !
Quelqu'un qui se défonce car il est malheureux dans sa vie, qu'il amal vécu une rupture , qu'il n'aime pas ce qu'il fait comme boulot, qui n'a aucune activité qui lui plait ,des problemes de santé, etc...
Comment voulez vous qu'il ait la volonté de sortir de ladépendance alors que c'est justement ce qui l'aide à  vivre une vie qu'il a du mal à  supporter !
Et c'est le cas pour la plupart des gens à  un niveau ou à  un autre !
Lorsque l'on est parfaitement heureux dans sa vie, on n'a pastrop de mal à  sortir de la dépendance physique memesi ça prend un certain temps, car la dépendance psychologique ne pose pas vraiment probleme ( ou tout du moins pas du tout au meme niveau ) , hors la plupart des gens qui ont du mal à  se sortir des opiacés, c'est parce qu'ils ont des priblemes dans leur vie qu'il n'arrivent pas à  résoudre !
Soit ce sont des problemes affectifs, soient ils n'apprécient pas leur vie parce qu'ils ne font rien qu'ils apprécient particulierement et qui pourrait les motiver ( soit ils n'aiment pas leur boulot, soit ils n'ont pas ou pas la possibilité de faire des activités quîleur plaisent ,  soit'les,deux !) , soit ce sont des problèmes de santé !
Sinon ,les gens qui sont heureux dans leur vie affective et familiale ,qui font une activité ou un boulot qui leur plait et qui n'ont pas de problemes,de santé particuliers, en générale arrivent à  se sortir de leur dépendance !
J'ai toujours trouvé que de se focaliser uniquement sur la dépendance des gens pour'soigner leur addiction , revient à   s'attaquer aux consequences mais pas aux causes !
Mais il est évident qu'il est plus compliqué par exemple , d'aider  quelqu'un à  retrouver un conjoint avec qui il se sent bien , lorsqu'il a vécu une rupture difficile ou qu'il ne supporte plus d'etre seul , que de prendre l'addiction comme bouc émissaire !
Et c'est valable,pour tout !
À la rigueur les psychologues aident un peu à  aborder tout ça mais ils n'ont pas de solutions toutes faites et peuvent juste éventuellment donner quelques conseils , qui aideront ou pas selon les gens !
Donnez aux gens ce qui leur manque piur etre heureux et vous les sortirez de leur addiction quasiment à tous les,coups à  partir du moment où ils ont envie de s'en sortir !
Devoir lutter contre l'addiction  alors que l'on est malheureux dans sa,vie est extremement difficile , surtout à  long terme , alors que le faire lorsque l'on est heureux change tout est rend cela beaucoup plus facile, c'est sans comparaison en fait !

Posté par : pleasurepulse | 03 mai 2016 à  21:05

 
#13 Posté par : wastedreamor2 03 mai 2016 à  22:14

pleasurepulse a écrit

Pour moi , je vis mieux le fait d'etre sous hero que sous metha !si tant est que j'arrive a. En trouver qui soit correcte !

On est d'accord. Tu sais que je retrouve ma metha demain. Suck au final. 10 jours à  la morph, ça a du libérer mes récepteurs, et je ne vais même pas en profiter.


Posté par : wastedreamor2 | 03 mai 2016 à  22:14

 
#14 Posté par : zendoe 03 mai 2016 à  23:23
Merci de ce très beau ( certes triste ) témoignage.. On aimerait en lire plus ^^ tu me donnes du courage .. Bises à  toi Bighorsse <3

Posté par : zendoe | 03 mai 2016 à  23:23

 
#15 Posté par : Tetris68 03 mai 2016 à  23:50
Bighorsses je te remercie pour ton message mais t'inquiètes c'est pas très grave un petit craving ça passera ou je succomberai a la tentation mais dans les deux cas ça n'a que peu d'importance.
J'espère que tes problèmes de santé ne t'empêche pas d'avoir des moments de bonheurs !

Posté par : Tetris68 | 03 mai 2016 à  23:50

 
#16 Posté par : JeRe 04 mai 2016 à  00:17
Ca me rapelle ce jour ou je me suis reveillé en pleur. Je venais de rever. De rever ma vie telle qu'elle a été pendant un moment mais au lieu d'etre acteur j'etais spectateur je me voyais moi et mes potes et j'ai eu peur. En me reveillant je me disais c'est pas possible et pourtant si. Ca fesait 3 semaines que j'etais clean a la dure comme on disait. Et pendant 1 mois ou 2 toutes les nuits ou j'arrivais à  dormir je revais de ça et je me reveillais en sursaus en pleur ou en sueur appeuré comme un enfant qui aurait vu un monstre sous son lit.

Ca prouve juste que t'es un etre humain big

Posté par : JeRe | 04 mai 2016 à  00:17

 
#17 Posté par : sud 2 france 04 mai 2016 à  01:13
Le souvenir de l'héroine reste gravé A VIE dans notre cerveau; c'est inscrit au + profond de nous, dans notre mémoire REPTILIENNE (de dinosaure, et ouais): les cycles nuit/jour (la mémoire inconsciente de ces cycles, notre organisme s'en souvient mais on s'en rend pas compte),dormir être réveillé,la reproduction, manger , l'instinct de survie.....

Posté par : sud 2 france | 04 mai 2016 à  01:13

 
#18 Posté par : ItsMe 04 mai 2016 à  04:59
mais en fait  je me rend compte que mes post sont invisibles !!! oO

bref.

m'en fou, stoujours les même..

Jme comprend.

Posté par : ItsMe | 04 mai 2016 à  04:59

 
#19 Posté par : bighorsse 05 mai 2016 à  11:49
plesurepulse

ah ah mais il faut bien lire une reponse quand elle s adresse à  toi..je t ai bien dis que ce texte raconte un episode non actuel , et que actuellement je suis sous oxy
donc entre les deux il  y a du temps d ecoulé..

sinon je ne peux pas être d accord avec ta position : être sous oxy c est pareil qu'être accro à  l hero ou autre opiace..

non c est pas pareil! du tout ; l etat d esprit n a strictement rien à  voir..j ai de l ox dans le cadre de la douleur...toi tu dis que ça ne change rien..un accro est un accro quelque soit la raison..

je n ai pas cherché l oxy..on me l'a prescrit....j ai cherché la came autrefois; on me l'a fait payé cher (socialement, professionnellement, etc..) dans le premier cas je ne côtoie pas le milieu de la came, je n achète pas, ne revend pas , etc...je n ai pas besoi de me mettre en péril car je n ai pas le désir de transformer mes prises d ox en prise de défonce...c est ni la même motivation, ni le même etat d esprit....
et tu oublie une chose essentielle : la douleur rend la vie impossible..elle rend inhumain ; elle avilit, elle veut te faire sortir de la vie...c est une ennemie qui veut ta peau ...la lutte anti douleur est une lutte pour la vie ; pour rendre à  la personne son humanité...alors que la contrepartie en soit une dependance dû à  la nature même de l antidouleur ne me gêne pas , ni ne gêne ceux qui la prescrivent...il faut savoir gêrer les priorité..

la douleur dans le cadre de la toxicomanie , quant elle été prise en compte a ouvert la voie aux TSO..cela a change radicalement la vie des usagers  ..
et toi tu te permets de condamner tous ces gens avec ton : "c est pareil que la came" ..ben non!  ça sort les gens de la came; ça leur rend la vie plus facile, ils peuvent travailler, aimer, avoir des enfants...sans dommages collateraux
toi tu les condamnes avec ton "c est pareil" ...
Reputation de ce commentaire
 
Enfin, quelqu'un qui trouve les mots. Complet et Instructif /Me

Posté par : bighorsse | 05 mai 2016 à  11:49

 
#20 Posté par : pleasurepulse 05 mai 2016 à  13:02
Je necondamne personne , tu n'as pas du comprendre mon message alors !
Et jedis que c'est MA vision  des choses, mon ressenti  mais je ne l'impose pas .
De plus ce que tu dis , je l'explique aussi dans mon post, tu as du lire en diagonale .
Je parle des raisons qui amenent les gens à  devenir dépendants des opiacés et je parle aussi de la douleur en l'occurence !
Et j'explique aussi ce qui amene les gens à  vivre d'autres opiacés differemment de la dope meme si je n'ai pas tout énuméré point par point car ça me semblait assez évident sansavoir à  tout énumérer .
Je dis bien :
" La difference pour les gens qui pensent differemment vient de la maniere dont ils vivent leur conso d'hero !
Certains n'arrivnt pas à  controler leur conso d'hero et aussi la difference peut venir de ce que la conso d'hero implique pour eux, comme par exemple le fait de shooter ou des problemes pour s'en procurer, etc ..."
J'aurais pu tout énumérer point par point , peut être que tu aurais mieux compris ce que je disaismais pour moi ça semblait évident !
Donc oui, la conso d'hero implique aussi de frequenter un certain milieu , il y l' aspect financier , les risques éventuels d'arnaques, de coupe, les risques avec la justice  ...etc
Mais je pensais que donner un ou deux exemples de ce que peut impliquer une conso d'hero par rapport à  la substitution ou aux opiacés légaux, était suffisant pour faire comprendre aux gens le fond de ma pensée mais apparemment non !

Apres, sache que meme si tu n'es pas d'accord aveç moi , pour certains ça revient un peu à  la meme chose à  un certain niveau même si il y a des difference mais au final , on est tout de meme dépendant d'un produit dont on a besoin tous les jours et dont on ne peut pas se passer et on est bien dépendant aux opiacés !
Et meme si en évoquant la douleur, ça peut donner à  certains une vision de la chose  comme ayant plus de légitimité, la dépendance est la meme !
Surtout qu'autant je parle du fait que beaucoup de gens vivent la came differemment pour toutes les raisons citées mais ce n'est pas le cas de tous et en l'occurence ce n'est pas mon cas !
J'utilise la came de lameme maniere que j'utilise l'oxy et je n'ai pas plus de mal à  le controler ou en tout cas la difference est vraiment minime !
De plus tu parles de douleur mais les gens ont trop tendance a légitimuser la douleur physique et à  mettre de coté la douleur psychologique, hors beaucoup de gens utilisent les opiacés pour remédier à  des douleurs psychologiques, mentales et ce sont aussi de vraies souffrances qui dans certains cas peuvent etre tout aussi invalidentes ou difficiles à  vivre meme si ce n'est pas de lameme façon !
La douleur mentale a t'elle moins de légitimité à  etre soignée ?
Personnelement je ne pense pas memesi beaucoup de gens semblent le penser !
Et bien je ne souhaite pas à  mon pire ennemi de vivre certainstypes de dépressions qui ne te donnent qu'une envie , celle de te foutre en l'air tellement la vie peut devenir une souffrance de chaque instant !
Il y a des stades de dépression où tu chiales tous les jours , où tu n'as plus aucun gout à  vivre, plus de motivation à  faire quoi que ce soit su ce n'est attendre la mort et sougaiter qu'elle vienne le plus vite possible !
On ne parle oas beaucoup des suicides dans notre société, pourtant il y en a beaucoup et si les gens en arrivent là , c'est qu'ils souffrent vraiment et que la vie leur devient insupportable !
Personnelement je comprend pourquoi certains vivent lacame differemment des autres opiacés mais je saisaussi que ce n'est pas forcément le cas de tout le monde et que pour d'autres , la came n'impliquepas forcément les meme problemes ou les memes ressentis et je ne condamne ni les uns ni les autres .

Posté par : pleasurepulse | 05 mai 2016 à  13:02

 
#21 Posté par : pleasurepulse 05 mai 2016 à  16:11
En gros, je ne critiquais pas ta vision des choses, j'expliquais juste quéce n'est pas la seule vision que les gens peuvent avoir de la came et qu'ils peuvent la vivre differemment ou tout du moins en partie.
Apres, je respecte ta douleur et ne la minimise en aucun cas .
Certans'vivent mieux d'autres opiacés , alors que d'autres vivent mieux la came que ceux ci !
Et par exemple , va proposer d'autres opiacés / opioides  que de la dope à  ceux qui sont sous programmes d'heroine médicale ( à  l'étranger )  et je doute qu'ils acceptent !

Et si j'ai parléde tout ça , c'était en rapport avec ton sujet , ou tu parles de syndrome de post manque , hors, je suppose que si tu parles de ça alors que tu es encore sous oxy et non en post seuvrage, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas !
Je me trompe ?
Sinon tu ne parlerais pas de syndrome de post manque !
Bien que comme je le disais,je ne crois pas que l'on puisse parler de PAWS à  partir du moment ou tu n'es pas en post sevrage mais bel et bien sous traitement d'oxy !
L'oxy reste tout de meme relativement  proche de la dope au niveau de l'effet meme si il y a quand meme une difference et perso, je prefere la dope .
Alors, piur revenir à  ce que je disais , sois tu es en sous dose d'oxy ou entrain de baisser le dosage , ce qui te fait penser au PAWS , soit la dope te manque et tu ressens aussi ce genre de chose, soit ce n'est pas en rapport directe avec le fait d'etre en sous dosage d'opiacés ou d'avoir un craving pour un autre opiacé mais plutot en relation avec une certaine souffrance, qu'elle soit physique , psychologique ou les deux bien que tu sembles parler de symptomes qui peuvent en effet se rapprocher du manque , du post sevrage ou d'un sous dosage .
Enfin, j'essayais de comprendre pourquoi te ressentais ça quoi !

Posté par : pleasurepulse | 05 mai 2016 à  16:11

 
#22 Posté par : ItsMe 05 mai 2016 à  16:35
Et meme si en évoquant la douleur, ça peut donner à  certains une vision de la chose  comme ayant plus de légitimité, la dépendance est la meme !


Je ne peux pas laisser ça sans répondre.

Tiu te trompes, il y a surement du cas par cas.
mais mon ex dépendence à  la cnouf n'avait RIEN à  voir avec celle que j'ai actuellement.
la dépendance est UNIQUEMENT PHYSIQUE.
et on ne pense quà  une chose : avoir moins mal pour baisser le traitement (et pas le baisser pour se sevrer mais car il nous GENE dans la vie de tous les jours.

CE N'EST PAS une dépendence "Choisie" et assumée

Posté par : ItsMe | 05 mai 2016 à  16:35

 
#23 Posté par : pleasurepulse 05 mai 2016 à  18:20
Jén'ai jamais dis que quand on prenait des opiacés pour la douleur il y avait forcément une dépendance psychologique mais il y a une dépendance physique indéniable et si tu n'as pas ton produit , tu es aussi mal que quelqu'un qui a une dépendance psychique,avec peut etre unpeu moins de craving ,  si ce n'est que lorsque le manque physique vient il entraine aussi souvent un craving qu'il réveille !
De plus , il ne faut pas croiire que tous les gens qui prennent de la came ont forc'emnt choisi d'y retourner !
Car il y a des gens qui preferent prendre des opiacés à des anti depresseurs lorsqu'ils font une dépression , ça a enté mon cas et onne choisi pas de faire une dépression , pas plus quél'onchoisi d'avoir une douleur'physique !
Lorsque je suis retombé dans la,dope , apres une histoire avec une nana qui s'est mal passée et quîm'a torturé pendant des,mois avant de retomber ,je ne. Touchais plus à  rien à  part des petards , depuis 2 ans !
J'avais arreté la metha deux'ans avant , je ne touchais plus du tout à  la came , j'avais arreté la,coke 6 ans plus tot et n'y ai jamais retouché nonplus ( ça fait 12 ans maintenant !) , j'avais arreté les acides et extas 10 ans plus tot, je ne prenais aucun medoc, je ne buvais pas ni rien et ça ne me manquait absolument pas !
À tel point que j'avais 2g de dope (et un g de coke ) chez moi , auxquels je n'ai pas touché pendant deux ans,c'est dire à  quel point ça ne me manquait pas !!
Par contre quand j'ai fait cette depression ,j'étais tellement mal que je ne pouvais plus rien faire et j'ai replongé dans la dope ,non par choix dans le sens où je n'ai pas choisi de,faire cette dépression mais je preferais prendre des opiacés contre cette depression , plutot que des benzos ou ce genre de medocs que je ne peux'pas supporter et que je redoute plus encore que la dépendance aux opiacés !
Il ne faut pas croire que tous les gens qui retombent dans les opiacés le font de maniere déliberée alors que tout va bien dans leur vie et qu'ils ont uniquement le,craving de l'hero , ce n'était pas mon cas !
Par contre meme si je n'ai pas vraiment choisi d'y retourner , je l'ai assumé !
Il y a en effet du cas par cas mais quand je parlais de dépendance , je parlais de dépendance ohysique et non psychologique !

Posté par : pleasurepulse | 05 mai 2016 à  18:20

 
#24 Posté par : Tetris68 05 mai 2016 à  18:25
La came n'est pas toujours une dépendance vraiment choisi.
Beaucoup tombent dedans en voulant l'éviter.
Pour mon cas vu que j'étais pas trop bien et que les opis rendaient ma vie plus simple j'ai plus ou moins choisis la came plutôt que les benzos et autres AD mais ceux qui en font un usage uniquement récréatif sans chercher a remplir un vide en général n'ont vraiment pas envi de tomber dedans a la base.
Après c'est peut être con ce que je dis ou mal expliqué .
Amicalement.

Posté par : Tetris68 | 05 mai 2016 à  18:25

 
#25 Posté par : pleasurepulse 05 mai 2016 à  18:31
Ça rejoint ce que je dis dans mon dernier post !
Et comme je le dis toujours , la plupart des gens qui tombent dans la came ne le font pas de maniere récréative , quand ça devient une vraie dependance , en générale ça fait un moment que ce n'est plus récréatif et qu'on le fait piur fuire des problemes , que ce soit une bonne solution ou pas !
Je prefere aussi de loin une dependance aux opiacés à  une dépendance aux benzos et AD !
De plus je connais quelqu'un qui ne s'est jamais défoncé de sa vie et qui a eu la maladie de Lime , qui a été mis sous benzos and co et aussi sous opiacés et ce qui le dérange le plus maintenant et ce qu'il a le plus de mal à vivre , c'est sa dépendance aux benzos and co et non sa dépendance aux opiacés !
Je trouve la dépendance aux benzos beaucoup plus vicieuse et angoissante que celke aux opiacés , surtout quand c'est à  haute dose !
De plus, le,manque de benzos est plus dangereux que le,manque d'opiacé car il induit des attaques et des syndromes serotoninergiques !

Posté par : pleasurepulse | 05 mai 2016 à  18:31

 
#26 Posté par : Tetris68 05 mai 2016 à  18:59
Beaucoup de gens dans ma famille sont sous benzos, perso j'ai préféré l'héroïne et le subutex même si pour l'héroïne je faisais quand même gaffe a me sevrer régulièrement.
Par contre le sub de rue qu'on ma refilé j'en prenais un peu tout les jours comme une opiacés LP et là  par contre j'ai pas réussi a arrêter, j'ai flanché au bout de 4 jours horribleeees alors qu'avec l'héroïne j'avais trouvé ça moins dur sur la longueur.
Je me suis dit "mon ami, perdu pour perdu laisse toi porter par le vent" j'ai cherché 5g de brown que je me suis envoyé puis direct tso pour être sûr de jamais être en rade.
Maintenant 7 ou 8  ans de tso et 11ans pour le début avec la came, ça passe vite.
C'était le bon vieux temps.

Pleasur j'ai compis ce que tu voulais dire dans le sens ou l'opiacés en question n'était pas très important, c'est plus notre façon d'appréhender le produit qui compte.

Posté par : Tetris68 | 05 mai 2016 à  18:59

 
#27 Posté par : ItsMe 05 mai 2016 à  19:24
pas d'envie de consomer = pas de craving.

je n'ai aucuns cravings et si je me retrouve en manque, je n'ai pas de craving, je ne cherche pas le produit. je cherche l'antalgie.

c'est le manque qui me rattache à  ce medicament précisément mais je vais te dire que je l'oublie si j'ai moins mal.

et je m'en mord les doigts après car je souffre.


mais du craving ? Non, pas du tout, zero .

ce n'est pas de la came, ce n'est pas recréatif mais nécessaire et non voulu.
il n'y a jamais (ou presque) de dépassement de dose.
en fait, on a meme tendence à  chercher la dose la plus faible.   et on a pas de cravioing.

mais je suis peut etre une exeption j'en sais rien.

Posté par : ItsMe | 05 mai 2016 à  19:24

 
#28 Posté par : Tetris68 05 mai 2016 à  20:07
Quand j'étais en manque j'ai jamais pensé a chercher de la came, je voulais pas qu'on me voit comme ça et de toute façon j'en aurai été incapable.
Le craving j'en ai jamais "souffert" car quand j'arretai j'avais un dégoût pendant quelques temps.
Par contre avec la coke en descente j'aurai lâché un paquet de tune pour récupérer un gramme tellement j'en crevais d'envi mais le lendemain j'en avais pu rien a faire alors que mes rares qui tapaient etaient comme des fous pour capter a nouveau.
Ça depend des gens, on met pas tous la même durée pour tomber accro.
La coke en shoot par contre j'ai l'impression qu'elle laisse un craving de fou, de même pour le crack.
C'est pour ça que pour le crack je tapais mon dernier caillloux uniquement sinon je tapais mes 2g avant minuit, en sniff c'est plus gérable.

Posté par : Tetris68 | 05 mai 2016 à  20:07

 
#29 Posté par : bighorsse 06 mai 2016 à  02:46
pleasurerepulse

je te cite:


pour certains ça revient un peu à  la meme chose à  un certain niveau même si il y a des difference mais au final , on est tout de meme dépendant d'un produit dont on a besoin tous les jours et dont on ne peut pas se passer et on est bien dépendant aux opiacés !
Et meme si en évoquant la douleur, ça peut donner à  certains une vision de la chose  comme ayant plus de légitimité, la dépendance est la meme ! - See more at: https://www.psychoactif.org/blogs/PAWS- … html#b1960

justement ces gens là  nous ont barré le chemin des soins de qualité , la bonne prise en charge de la douleur par leur ideologie : ce qui rend accro rend toxico..tout toxico est un menteur, voleur, etc...on ne peut donc pas leur faire confiance ni les croire quand ils affirment qu ils souffrent vraiment....
ce n est que recemment que des addictologues , et autres specialistes commencent à  denoncer ces idées préconçues , afin que les usagers soient mieux soigner
si à  partir du moment où une personne devient dependant à  la morphine donnée dans le cadre de soins , on la considere comme toxico  puisque dependant, elle va devenir suspect aux yeux du corps medical et orienter vers les structures de desinto pour UD.....imagine le pauvre patient! non celui là  est normalement orienté vers un sevrage hospitalier , ce qui est légitime

pour la 3eme fois ce texte n est pas mon état aujourd hui..il date de longtemps ;

tu ecris:
Et si j'ai parlé de tout ça , c'était en rapport avec ton sujet , ou tu parles de syndrome de post manque , hors, je suppose que si tu parles de ça alors que tu es encore sous oxy et non en post seuvrage, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas !
Je me trompe ?
Sinon tu ne parlerais pas de syndrome de post manque !

tu vois tu lis pas tout ce que je t ecris....il s agissait bien de post sevrage ; 3 mois apres un sevrage d hero
Bien que comme je le disais,je ne crois pas qu - See more at: https://www.psychoactif.org/blogs/PAWS- … tml#c12967

e je te cite :  plus tu parles de douleur mais les gens ont trop tendance a légitimer la douleur physique et à  mettre de coté la douleur psychologique, "
bien sûr , mais tu sembles oublier que la douleur physique engendre des douleurs psychologiques et qu on peut en mourir...
on est encore loin de l idée qu il faille laisser aux gens le droit de choisir leurs "medications" : l hero , la morphine en sont sans aucun doute les plus efficaces mais la morale veut que ce ne soit pas envisageable

Posté par : bighorsse | 06 mai 2016 à  02:46

 
#30 Posté par : ItsMe 06 mai 2016 à  03:14
#Je suis Invisible



si à  partir du moment où une personne devient dependant à  la morphine donnée dans le cadre de soins , on la considere comme toxico  puisque dependant, elle va devenir suspect aux yeux du corps medical et orienter vers les structures de desinto pour UD.....imagine le pauvre patient! non celui là  est normalement orienté vers un sevrage hospitalier , ce qui est légitime


OK, là  dessus, pas de problemes !
completement daccords, ma famille me traite de tox quand je me soigne (ou plutot m'évite de me faire sauter le caisson par des antalgiques que j'ai longtemps refusé de prendre)

et c'est de ma faute si je suis accro, le toubib n'y est pourr rien, et le liché de menteur se met en place.

OK, là , on est daccord.

Posté par : ItsMe | 06 mai 2016 à  03:14

 
#31 Posté par : bighorsse 06 mai 2016 à  10:20
itsme
c 'est une lutte permanente qu on doit mener pour ne pas laisser les gens dirent n importe quoi ; c'est très important ; d autant qu ils oublient totalement l existence de la douleur qui est quand même bien problématique quand elle est chronique..

Posté par : bighorsse | 06 mai 2016 à  10:20

Remonter

Pied de page des forums