Petit trip pour finir la journée (DMT) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Petit trip pour finir la journée (DMT) 



17 Février 2021

Ça faisait déjà deux semaines que j’étais chez mon pote AAA, le même ami avec qui j’avais trippé la dernière fois sous LSD, il y a maintenant un mois. Nous étions dans une maison de campagne, au milieu de nulle part, isolé du monde extérieur. Un autre ami, VVV, qu’on connait de la fac nous rejoint et reste avec nous (on le retrouvera dans le prochain TR). Nous n’avions rien de prévu dans la soirée donc je décide de prendre de la DMT.

Avant d’arriver chez AAA, j’avais coupé mon pad concentré en deux, afin d’avoir une grille plus fine afin de voir si la DMT passe plus facilement avec moins de consommation. Je fais ma petite installation et je décide de mettre seulement 40mg histoire de voir si la moitié du pad va fonctionner ou non. Je me pose dans un pouf dans un coin du salon. AAA et VVV veulent rester afin de voir ce que ça donne. Je prends mon temps pour me détendre et respire profondément. Je décide d’y aller enfin, me rappelant bien la technique à prendre pour assurer la percée avec ma pipe (Glass Bat de Vapor Genie). Je tire doucement pour ma première taffe, m’assurant que la DMT chauffe correctement dans la chambre.
Petit à petit, j’accélère la cadence et tire de façon crescendo. J’aspire tout et retiens la fumée le plus longtemps possible. Et d’un coup, cet effet de vibration surgit. Normalement, ma première taffe sert à chauffer un peu la DMT, comme si j’allumais les moteurs. Mais étrangement, ma première taffe était comme ma seconde. J’ai bien géré la technique et j’ai tout de suite su que c’était bon, qu’il y allait avoir une percée une fois que je lâche la fumée. Un nuage énorme sort de ma bouche, je ne m’y attendais pas du tout. Les contours de ma vision commencent déjà à changer et deviennent vibrant dans son énergie. J’attends quelques secondes et je replonge pour la deuxième taffe. Je ne sens plus mon souffle, mon cœur pèse déjà lourd, comme du plomb, donc je fais de mon mieux pour prendre la deuxième taffe, qui fut assez brève et légère en sensation. Je pose ma tête en arrière et ferme les yeux. La fumée sort de mon corps.

Tout mon environnement dans lequel j’étais physiquement se transforme dans ce monde auquel j’ai l’habitude d’apercevoir sous DMT. Dans le coin à gauche du salon, une entité est la créatrice du monde qu’elle m’offre. Tout est recouvert de formes géométriques et organiques, tout le temps en mouvement. Les couleurs ont tous un sens et se marient parfaitement bien. D’autres entités, très humaines dans leurs formes, me recouvrent, m’aident également et sont heureuses de me retrouver. Je suis très bien accueilli et une fois à l’intérieur du domaine, dans cette nouvelle réalité, je ne sens plus le pouf. Mon corps passe à travers celui-ci, pendant que mon âme s’élève. Pendant ce temps-là, j’entends VVV quitter la salle et je le ressens dans mon trip, il repart dans sa chambre mais étrangement je pensais qu’il était en bad trip alors qu’il est totalement sobre. Je me dis que ce n’est pas grave, que je ne peux rien faire et que je dois profiter du trip. Je ne savais pas qu’AAA était parti avec lui aussi, j’ai cru qu’il était encore là, et du coup j’avais une petite entité qui se glissait autour de moi, et dégageait mon environnement pour me mettre à l’aise. Je flottais dans cette salle très stimulante visuellement. J’ai l’impression que des pompes que je pouvais apercevoir sur le côté créaient aussi le monde que je voyais. J’avais déjà eu cette vision dans un autre trip.
Je change de salle et j'arrive dans la cuisine même si ce n’est pas exactement la cuisine. D’autres entités se trouvent dans la salle. C’est comme s’il y avait une soirée en quelque sorte, et que je me baladais à travers celle-ci. Pendant ce temps-là, l’acouphène devient de plus en plus fort. Il dégage beaucoup de tension. Je réajuste ma respiration pour être en accord avec l’acouphène. A chaque fois que je suis en accord, mon cœur se détend. Je suis bien. J’arrive ensuite en extérieur, et je retombe sur le sol, faisant face au ciel. D’autres entités arrivent et vérifient si je vais bien et s’occupent de moi. Progressivement, les visuels disparaissent mais gardent quand même énormément de netteté. Je rouvre mes yeux après quelques minutes et aperçois le salon. Je referme les yeux et toute la lumière et les formes restent imprimées et s’animent légèrement comme si j’étais sous LSD. J’ai encore le goût de la DMT au bout des lèvres. Je me détends complètement. Je me sens bien. Je m’étire, je médite un peu, je respire. Je reviens à moi et je décide de reprendre une troisième taffe. Visuellement, ça reste très abstrait, presque inexistant, mais les sensations restent agréables. Ca dure pas longtemps et je me repose tranquillement.

Après le trip, je flottais sur le reste de la soirée et le lendemain aussi. J’étais un peu nerveux ou tendu (c’est une sensation étrange à expliquer mais qui n’est pas désagréable) avant le trip vu que ça faisait un mois que je n’étais pas retourné dans le royaume de la DMT, et parce que je le faisais aussi avec deux personnes qui n’en avait jamais pris et qui ne connaissaient pas vraiment ce qu’un trip donnait. Mais comme d’habitude, il n’y a aucune raison de s’inquiéter, on se rend compte que ce nouveau monde est juste un autre monde qui nous accepte quoi qu’il arrive, sans négativité. Je me rends compte aussi que ce monde est toujours présent parmi le nôtre, ça ne fait que confirmer ce que j’avais déjà vu et ressenti dans mon dernier trip sous DMT. Toutes les réalités ne font qu’une, on n’a pas qu’une réalité. On se mélange parmi tant d’autre. Notre perception de la réalité nous restreint, alors que se mélanger à d’autres aspects altérés de la réalité, on réalise que tout ceci est bien plus grand que nous tous. Cette idée qu’une seule réalité existe n’est pas possible, tout est infini donc un nombre infini de réalité existe. Notre perception de la réalité au quotidien n’est qu’un reflet de nous-même. Ce qui fait que nous mélangeons notre réalité parmi toutes les autres. Et on arrive à se mettre globalement tous d’accord sur ce qui forme notre réalité commune.

C’était un petit trip, d’environ 15 minutes, mais qui fut doux et intense à la fois. Il m’a vraiment fait du bien. J’étais de meilleure humeur après, je me sentais plus vivant, et surtout au réveil, j’étais tout de suite plus matinale et de bonne humeur. C’était la première fois que je le faisais de nuit et je vois les différences avec le fait de le faire la journée. Je trouve que ça permet de commencer la journée sur une nouvelle note. Je sais que j’ai oublié beaucoup de détails mais j’espère que le TR est clair.


Catégorie : Trip Report - 04 mars 2021 à  01:42

#DMT #Psychédélique #solo #trip report

Reputation de ce commentaire
 
C'est très clair, merci magnifique tr !



Remonter

Pied de page des forums