Revue de presse Cannabis thérapeutique du 1° et du 29 juillet 2018 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » filousky » 

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 1° et du 29 juillet 2018 



IACM-Bulletin du 29 Juillet 2018



Suisse: Le gouvernement a l’intention de faciliter l’accès à l’usage médical du cannabis

La Suisse autorise le cannabis de faible puissance avec des concentrations de THC pouvant atteindre jusqu’à 1%, mais interdit le cannabis à forte teneur en THC utilisé pour un usage récréatif. Le pays a pour objectif de permettre des études pilotes sur les moyens d’assouplir ses lois. Il proposait également de faciliter l’accès au cannabis à des fins médicales.

Pour l’usage du cannabis médical ou l’utilisation du THC, la loi exige que les utilisateurs obtiennent une exemption du ministère fédéral de la Santé. Selon le gouvernement, il est difficile pour les quelques 3 000 patients qui utilisent actuellement le médicament d’obtenir un traitement. Il a été demandé au ministère de l’Intérieur de présenter une proposition avant l’été prochain pour rationaliser le processus, et il a été demandé au ministère de la Santé de trouver des réponses pour le remboursement d’assurance des traitements avec du cannabis médical.

Reuters du 4 Juillet 2018



Etats-Unis: L’autorité sanitaire approuve un extrait de cannabis riche en CBD pour le traitement de l’épilepsie

Le régulateur américain de la santé pour les médicaments a approuvé le 25 Juin le médicament à base de cannabis fabriqué par GW Pharmaceuticals pour le traitement de certaines formes d’épilepsie, ce qui en fait le premier médicament à base de cannabis à avoir été approuvé dans le pays. « Cette approbation nous rappelle que la promotion de programmes de développement solides qui évaluent correctement les ingrédients actifs contenus dans la marijuana peut mener à des traitements médicaux importants », a déclaré Scott Gottlieb de la Food and Drug Administration.

L’approbation du médicament permet son utilisation chez les patients âgés de deux ans et plus avec le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut, des formes rares d’épilepsie qui apparaissent parmi les plus résistantes aux traitements. Le médicament Epidiolex contient du cannabidiol (CBD) et moins de 0,1% de THC.

Reuters du 26 Juin 2018



Luxembourg: Le pays légalisera l’usage médical du cannabis
Le parlement a adopté à l’unanimité un projet de loi qui légalisera l’usage du cannabis à des fins médicinales. Adoptée le 28 Juin, la nouvelle loi permet aux médecins de prescrire du cannabis aux patients souffrant de douleurs chroniques, de nausées liées à la chimiothérapie et de spasmes musculaires résultant de la sclérose en plaques. Alors que la version initiale de la loi sur le cannabis médical autorisait uniquement les spécialistes à prescrire le traitement, la version finale permet aux médecins généralistes accrédités d’offrir aux patients une thérapie au cannabis.

Les produits à base de cannabis seront importés du Canada sous forme d’huiles et de capsules et ne seront disponibles que sur ordonnance dans des pharmacies situées dans un hôpital. Comme la nouvelle loi n’autorisera que quatre hôpitaux dans les 2600 kilomètres carrés à fournir le traitement, certains législateurs ont critiqué la législation comme étant trop restrictive, soulignant que les résidents ruraux sans accès aux ressources de livraison peuvent avoir des difficultés à recevoir les médicaments.

Sputnik International du 1 Juillet 2018



Etats-Unis: L’Oklahoma devient le 30ème État à légaliser l’usage médical du cannabis

Les électeurs de l’Oklahoma ont décidé, le 26 Juin, de légaliser l’usage médical du cannabis, ce qui fait de l’État le 30ème État des États-Unis à autoriser l’usage du cannabis à des fins médicinales. La loi permet aux personnes de 18 ans et plus d’obtenir un permis de marijuana médicale. Les mineurs peuvent obtenir un permis, mais ils devront obtenir l’approbation de deux médecins et de leurs parents ou de leurs tuteurs légaux.

Un nouveau bureau dans le département de la santé de l’État d’Oklahoma appliquera les règlements, y compris l’octroi de licences pour les dispensaires, les producteurs et les transformateurs. La mesure ne lie pas l’usage médical du cannabis à des conditions spécifiques de qualification, ce qui rendra probablement plus facile, par rapport à de nombreux autres États, l’obtention de cannabis à usage médical.

Vox du 27 Juin 2018



Science/Homme: Le cannabis réduit la douleur dans la sclérose en plaques
Dans une étude menée par des chercheurs de l’Hôpital Central de Bolzano, en Italie, avec 19 patients souffrant de sclérose en plaques, un extrait de cannabis a réduit la douleur. Les patients ont subi des examens avant et après un mois de traitement avec le spray de cannabis Sativex.

Il y a eu une augmentation significative du seuil de la douleur froide par la stimulation des mains et une réduction significative des seuils anormaux de perception du froid après le traitement au cannabis. Les auteurs ont écrit que leur étude indique que « la thérapie au Sativex procure un soulagement de la douleur chez les patients atteints de SEP et suggère qu’elle pourrait moduler les canaux TRP périphériques sensibles au froid ».

Turri M, Teatini F, Donato F, Zanette G, Tugnoli V, Deotto L, Bonetti B, Squintani G. Pain Modulation after Oromucosal Cannabinoid Spray (SATIVEX®) in Patients with Multiple Sclerosis: A Study with Quantitative Sensory Testing and Laser-Evoked Potentials. Medicines (Basel). 2018;5(3).



Science/Homme: Thé de cannabis efficace dans le traitement de la douleur chronique

Le cannabis a fait baisser l’intensité de la douleur et a amélioré l’anxiété et la dépression chez 338 patients souffrant de douleur, traités à l’hôpital universitaire Santa Chiara de Pise, en Italie. Ils ont reçu une décoction de fleurs de cannabis séchées contenant 19% de THC pendant 12 mois, en plus de leur traitement pharmacologique.

Les symptômes d’intensité de la douleur, d’incapacité de la douleur, d’anxiété et de dépression ont montré une réduction statistiquement significative. Les auteurs ont conclu que l’étude suggère « que la thérapie de cannabis, en complément d’une thérapie analgésique traditionnelle, peut être un outil efficace pour rendre plus efficace la prise en charge de la douleur chronique et ses conséquences sur la dimension fonctionnelle et psychologique ».

Poli P, Crestani F, Salvadori C, Valenti I, Sannino C. Medical Cannabis in Patients with Chronic Pain: Effect on Pain Relief, Pain Disability, and Psychological aspects. A Prospective Non randomized Single Arm Clinical Trial. Clin Ter. 2017;168(3):e102-e107.



En bref

IACM: Medical Cannabis and Cannabinoids

La nouvelle revue en ligne Medical Cannabis and Cannabinoids propose la publication des 25 premiers articles gratuits pour les auteurs.
Medical Cannabis and Cannabinoids

Royaume-Uni: Nouvelles mesures pour faciliter l’accès à l’usage médical du cannabis

La Grande-Bretagne a fait un pas de plus vers la légalisation de l’usage médicinal du cannabis après qu’un rapport ait conclu qu’il y avait des bénéfices pour les patients. Le professeur Sally Davies, médecin en chef pour l’Angleterre, a déclaré dans le rapport qu’il existe des preuves concluantes que le cannabis peut aider certains patients. Le ministère britannique de l’Intérieur a ordonné une révision de l’usage médical du cannabis le mois dernier.
Reuters du 3 Juillet 2018

Etats-Unis: Le Vermont est devenu le 9ème Etat à légaliser l’usage récréatif du cannabis
Le Vermont est devenu le neuvième État du pays à légaliser l’usage récréatif du cannabis. Il est le premier État à promulguer la loi à travers sa législature. Les approbations précédentes dans d’autres états ont été accomplies par des référendums d’électeurs. La nouvelle loi du Vermont est entrée en vigueur le 1er Juillet. La loi met l’accent sur l’utilisation privée et la culture – permettant aux adultes de posséder une once (environ 28 g) de cannabis, et deux plantes de cannabis matures et quatre immatures. Juste une once peut être transportée et stockée à la maison.
UPI du 2 Juillet 2018

Science/Homme: Le cannabis réduit la douleur et améliore la qualité de vie des patients souffrant de douleurs,
Dans une petite analyse rétrospective de 29 patients souffrant de douleurs, qui ont reçu du cannabis à des fins médicinales, le cannabis a amélioré la qualité de vie, réduit la douleur ainsi que l’utilisation d’opioïdes. Des effets indésirables ont été signalés par 10% des participants.
GPI Recherche Clinique, Rochester, New York, États-Unis.
Bellnier T, et al. Ment Health Clin. 2018;8(3):110-115.

Science/Cellules: Le cannabigérol est un agoniste partiel du récepteur CB2
Le cannabigérol (CBG) est l’un des principaux cannabinoïdes végétaux présents dans le cannabis. La recherche montre que le CBG est un agoniste partiel du récepteur CB2. L’effet du CBG sur le récepteur CB1 était mesurable, mais les mécanismes moléculaires sous-jacents demeurent incertains. Les auteurs ont écrit que les « résultats indiquent que le CBG est effectivement efficace en tant que régulateur de la signalisation endocannabinoïde. »
Faculté de Pharmacie, Université de Barcelone, Espagne.
Gemma Navarro G, et al. Front Pharmacol. 21 June 2018 [in press].

Science/Cellules: Un agoniste du récepteur CB2 a montré des effets anticancéreux dans les cellules leucémiques
La recherche démontre qu’un agoniste synthétique du récepteur CB2 réduit la prolifération et induit l’apoptose, une forme de mort cellulaire programmée, dans certaines cellules leucémiques.
Département de Médecine Expérimentale, Université de Rome « La Sapienza », Italie.
Capozzi A, et al. Int J Mol Sci. 2018;19(7).

Science/Animal: Les extraits de cannabis étaient plus efficaces contre le cancer du sein que le THC pur

Les effets anticancéreux du THC et du cannabis ont été étudiés chez des modèleszanimaux de cancer du sein ER+/PR+, HER2+ et triple négatif. La combinaison de cannabinoïdes avec le tamoxifène et le lapatinib ou avec le cisplatine a produit des effets anticancéreux additifs dans les cultures cellulaires. Les combinaisons de ces traitements chez les animaux n’ont montré aucune interaction, positive ou négative.
Université Complutense, Madrid, Espagne.
Blasco-Benito S, et al. Biochem Pharmacol. 27 Juin 2018. [in press]

Science/Animal: L’activité accrue du système endocannabinoïde peut être bénéfique dans la maladie de Huntington
Dans un modèle murin de la maladie de Huntington (MH), le comportement axé sur les objectifs a progressivement diminué avec l’âge, qui a été restauré par des niveaux accrus de l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol). Les auteurs ont écrit que « les thérapies à base de récepteurs aux cannabinoïdes peuvent bénéficier aux soins neuropsychiatriques pour la MH ».
Faculté de médecine de l’Université du Maryland, Baltimore, États-Unis.
Covey DP, et al. Neuropsychopharmacology. 1 Juin 2018. [in press]

Australie: La majorité des médecins sont favorables ou neutres en ce qui concerne l’usage médical du cannabis
Les résultats d’une enquête menée auprès de 640 médecins généralistes (taux de réponse = 37%) sur l’usage médical du cannabis montrent que la majorité (61,5%) a signalé une ou plusieurs demandes de renseignements sur l’usage médical du cannabis au cours des 3 derniers mois. Plus de la moitié des médecins (56,5%) ont appuyé la disponibilité du cannabis sur ordonnance.
L’initiative Lambert pour les thérapies cannabinoïdes, Université de Sydney, Australie.
Karanges EA, et al. BMJ Open. 2018;8(7):e022101.

Science/Homme: De nombreux patients atteints de cancer consomment du cannabis au Canada
Parmi les patients atteints de cancer en 1987, qui ont répondu à une enquête, 18% ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours des 6 derniers mois. 36% d’entre eux étaient de nouveaux utilisateurs. Leurs raisons d’utilisation comprenaient des douleurs liées au cancer (46%), des nausées (34%), d’autres symptômes dus au cancer (31%) et des raisons non liées au cancer (56%).
Centre du Cancer Tom Baker, Université de Calgary, Canada.
Martell K, et al. Curr Oncol. 2018;25(3):219-225.

Science/Homme: La dépendance au cannabis était associée à un risque accru de suicide chez les anciens combattants

Une étude menée auprès de 319 anciens combattants, déployés en Irak ou en Afghanistan, a révélé une augmentation des tentatives de suicide post-déploiement chez les personnes souffrant de dépendance au cannabis. Centre des Affaires Médicale des Vétéran de Durham, États-Unis.
Adkisson K, et al. Arch Suicide Res. 2018:1-18.

Science/Animal: Un cannabinoïde synthétique améliore les déficits cognitifs dans un modèle de démence vasculaire

Dans un modèle de démence vasculaire chez le rat, qui se caractérise par un apport sanguin réduit chronique au cerveau et un déclin de la mémoire, un cannabinoïde synthétique (WIN55,212-2), qui active à la fois le récepteur CB1 et le récepteur CB2, réduit la production de facteurs inflammatoires, améliore l’apprentissage et les troubles de la mémoire.
École de Médecine de l’Université Tong Ji, Shanghai, Chine.
Wang DP, et al. Psychiatry Res. 2018;267:281-288.

Science/Cellules: Le cannabidiol se lie à d’autres récepteurs – Action contre le cancer et l’infertilité
La recherche démontre que le CBD (cannabidiol) est un agoniste inverse pour GPR3, GPR6 et GPR12. En tant que récepteurs connus du cannabis (CB1 et CB2), ils appartiennent au groupe des récepteurs couplés à la protéine G. Les auteurs ont écrit que cette découverte met en évidence ces récepteurs « comme de nouvelles cibles moléculaires potentielles pour le CBD, il fournit de nouveaux mécanismes d’actions, et suggère de nouvelles utilisations thérapeutiques du CBD pour des maladies telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et l’infertilité ».
École de Médecine de l’Université de Louisville, États-Unis.
Laun AS, et al. Acta Pharmacol Sin. 25 Juin 2018. [in press]



Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Grèce
: Le gouvernement légalise l’usage médical du cannabis
Science/Homme: Le cannabis efficace dans la migraine et le mal de tête dans une étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme:
Une étude clinique montre que le cannabis est bénéfique en cas de trouble bipolaire
Science/Homme: Le cannabis par inhalation fait diminuer la douleur neuropathique des patients présentant une blessure de la moelle épinière

IACM-Bulletin du 01 Juillet 2018



IACM: Medical Cannabis and Cannabinoids, un nouveau journal partenaire de l’IACM


Le numéro 1 du nouveau journal en libre accès Medical Cannabis and Cannabinoids vient de paraître, contenant des éditoriaux, des interviews avec les membres du conseil, des articles de recherche et des revues sur les études fondamentales précliniques et cliniques ainsi que des commentaires. Il s’agit d’un produit de Karger Publishers Basel, le journal officiel du Groupe de Travail Suisse sur les Cannabinoïdes en médecine (STCM) et d’un nouveau journal partenaire de l’IACM. Le rédacteur en chef est le Dr Rudolf Brenneisen, Académie Suisse des Sciences Pharmaceutiques, Berne, Suisse.

La revue offre un forum international pour présenter et discuter des progrès récents dans le domaine en développement rapide et difficile de l’utilisation médicale du cannabis et des cannabinoïdes. Il cherche à combler le fossé entre la médecine clinique empirique et factuelle en couvrant les sujets de recherche fondamentale et appliquée ainsi que la recherche translationnelle. En plus des articles originaux, des revues et des mini-revues, ce nouveau journal présente de courtes communications, des rapports de cas, des notes techniques, des lettres et des comptes rendus de conférences.

Medical Cannabis and Cannabinoids



Canada: Le pays légalise le cannabis
Les ventes de cannabis deviendront légales au Canada à compter du 17 octobre, a déclaré le Premier ministre Justin Trudeau ce 20 juin, ce qui en fait la première grande économie à légaliser son utilisation récréative. Le Sénat a voté le 19 juin pour approuver l’usage du cannabis par les adultes.

La date de début marque un retard de la part du gouvernement, qui avait précédemment déclaré que l’usage récréatif du cannabis deviendrait légal dans les huit à douze semaines suivant l’adoption de la loi. Les 10 provinces du Canada se sont plaintes à Ottawa que ce calendrier était trop serré pour leur permettre de mettre en place des réseaux de distribution et de vente. « Nous avons écouté les provinces, qui nous demandent plus de temps pour la mettre en œuvre », a déclaré M. Trudeau aux législateurs.

Reuters du 20 Juin 2018



Portugal: Le Parlement approuve un projet de loi sur l’usage médical des médicaments à base de cannabis
Le Portugal a décriminalisé l’usage de toutes les drogues en 2001 pour lutter contre une épidémie d’héroïne. Le parlement a maintenant approuvé un projet de loi pour l’usage médical du cannabis. Un seul parti, le CDS-PP de centre droit, s’est abstenu lors du vote au Parlement pour légaliser les médicaments à base de cannabis pour traiter la douleur chronique, le stress post-traumatique, les effets secondaires des traitements des cancers et d’autres maladies.

Le projet de loi va maintenant être signé par le président Marcelo Rebelo de Souza. Tous les médicaments à base de cannabis auront besoin d’une licence du régulateur Infarmed, organisme qui a autorisé l’année dernière, pour l’exportation, une plantation de cannabis médical dans le centre du Portugal et cultivé des plantes à forte teneur de l’ingrédient psychoactif, le THC.

Reuters du 15 Juin 2018



Science/Homme: L’utilisation externe de CBD améliore les symptômes de maladie cutanée sévère chez 3 enfants
Trois enfants atteints d’épidermolyse bulleuse ont bénéficié d’un traitement au CBD. L’épidermolyse bulleuse est un trouble rare de la peau qui boursoufle. Il est difficile à gérer, car la fragilité de la peau et la cicatrisation répétée provoquent des démangeaisons, de la douleur, une mobilité limitée et des infections récurrentes. Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Stanford et du département de dermatologie de l’université de Virginie-Occidentale ont rapporté l’utilisation topique du CBD chez un garçon de six mois, une fille de trois ans et un garçon de dix ans.

Tous les 3 ont expérimenté des « avantages spectaculaires », y compris une cicatrisation plus rapide, moins de cloques, et l’amélioration de la douleur avec l’utilisation de cannabidiol. Un patient a été complètement sevré des opioïdes oraux.

Chelliah MP, Zinn Z, Khuu P, Teng JMC. Self-initiated use of topical cannabidiol oil for epidermolysis bullosa. Pediatr Dermatol. 22 Mai 2018. [in press]



Royaume-Uni: Le gouvernement signale des changements sur l’usage du cannabis médicinal

Le gouvernement britannique se penchera sur d’éventuelles modifications des règles relatives à l’utilisation de médicaments à base de cannabis, a déclaré un ministre le 18 juin, après l’hospitalisation d’un garçon épileptique dont les médicaments avaient été confisqués. Le ministre de l’Intérieur Sajid Javid a utilisé un pouvoir exceptionnel le 16 juin pour libérer de l’huile médicinale de cannabis qui avait été prise à Billy Caldwell, 12 ans, par les douaniers de l’aéroport d’Heathrow à Londres.

La mère de Billy, Charlotte Caldwell, avait plaidé pour que le médicament lui soit rendu, car sans lui son fils a souffert de crises potentiellement mortelles. « Cette affaire a mis en lumière l’utilisation de la médecine du cannabis dans ce pays et a souligné la nécessité pour le gouvernement d’explorer davantage la question, et notre capacité à mieux traiter ces problèmes », a déclaré Nick Hurd, un ministre junior responsable du travail de la police. « Dans un premier temps, je peux annoncer aujourd’hui que le gouvernement met en place un groupe d’experts composé de cliniciens chargés de conseiller les ministres sur les demandes individuelles de prescription de médicaments à base de cannabis », a-t-il déclaré au parlement.

Reuters du 18 Juin 2018



En bref


IACM: Articles les plus lus dans Cannabis and Cannabinoid Research
Ci-dessous, les articles les plus lus publiés ans le journal CCR, partenaire de l’IACM :
Le cannabis comme substitut à la médication de la douleur à base d’opioïdes: auto-déclaration des patients par Reiman Amanda, Welty Mark, et Solomon Perry.
Le débat Cannabis sativa versus Cannabis indica: un entretien avec Ethan Russo, MD par Daniele Piomelli et Ethan B. Russo.
Déficience clinique en endocannabinoïdes reconsidérée: la recherche actuelle soutient la théorie de la migraine, de la fibromyalgie, de l’intestin irritable et d’autres syndromes résistants au traitement par Ethan B. Russo.
Racines de cannabis: une thérapie traditionnelle avec un potentiel futur pour traiter l’inflammation et la douleur par Natasha R. Ryz, David J. Remillard, et Ethan B. Russo.
”Une mise à jour sur l’innocuité et les effets secondaires du cannabidiol: un examen des données cliniques et des études pertinentes sur les animaux” par Kerstin Iffland and Franjo Grotenhermen,
L’utilisation du Cannabis pour les maux de tête par Bryson C. Lochte, Alexander Beletsky, Nebiyou K. Samuel, et Igor Grant.

Uruguay: Cinq ans après la légalisation, très peu de cannabis disponible en pharmacie
Cinq ans après la légalisation du cannabis, l’Uruguay est confronté à des problèmes d’approvisionnement en cannabis. Le pays sud-américain a été le premier pays à légaliser le cannabis en 2013. Mais les ventes légales de cannabis ont commencé l’année dernière. La loi permet aux consommateurs enregistrés d’acheter jusqu’à 40 grammes de cannabis chaque mois dans les pharmacies participantes. Mais jusqu’à présent, seulement 14 des quelque 1 200 pharmacies du pays se sont inscrites pour vendre du cannabis.
High Times du 13 Juin 2018

France: Majorité pour la légalisation du cannabis
Selon un sondage de l’IFOP (Institut français d’opinion publique), 51% des Français soutiennent la légalisation du cannabis, tandis que 40% s’y opposent et 9% sont indécis.
Terra Nova du 11 Juin 2018

Science/Homme: Les lois sur le cannabis médical aux États-Unis n’augmentent pas la conduite sous l’influence de cannabis
Une analyse des conducteurs américains impliqués dans des accidents mortels entre 1993 et 2014 indique que les lois sur le cannabis médical n’ont aucun effet sur la conduite sous l’influence de cannabis. Dans les états avec des dispensaires de cannabis, il y avait une petite augmentation de 14%.
Université de l’État de Géorgie, École d’Études politiques Andrew Young, Atlanta, États-Unis.
Sevigny EL.. Accid Anal Prev. 2018;118:57-65.

Science/Homme: L’usage de cannabis n’a aucun effet sur les tentatives suicidaires dans les troubles psychiatriques
Dans une étude portant sur 985 personnes atteintes de troubles psychiatriques, l’usage de cannabis n’a eu aucun effet sur la fréquence des tentatives de suicide chez les hommes et les femmes.
Département de Médecine Familiale, Université McMaster, Hamilton, Canada.
Naji L, et al. Biol Sex Differ. 2018;9(1):22.

Science/Homme: Le CBD augmente la connectivité entre certaines régions du cerveau
La prise de 600 mg de CBD par voie orale par 16 volontaires sains a augmenté la connectivité des cellules nerveuses du lobe frontal et du striatum. L’ingestion de 10 mg de THC par voie orale n’a eu aucun effet. Les auteurs suggèrent que cet effet du CBD « pourrait être une corrélation neurale de son effet anti-psychotique chez les patients. »
Institut Central de Santé Mentale, Université de Heidelberg, Faculté de Médecine de Mannheim, Allemagne.
Grimm O, et al. EUR Neuropsychopharmacol. 7 Juin 2018. [in press]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes peuvent être bénéfiques dans la maladie de Huntington
Dans un modèle murin de la maladie de Huntington, l’inhibition de la dégradation de l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol), ce qui entraîne une augmentation de la concentration de 2-AG, a amélioré la motivation.
Faculté de Médecine de l’Université du Maryland, Baltimore, États-Unis.
Covey DP, et al. Neuropsychopharmacology. 1 Juin 2018. [in press]

Science/Animal: Comment le cannabidiol influence le sommeil

Des études sur les animaux montrent que le CBD (cannabidiol) augmente dans le cerveau les composés appropriés pour le contrôle du réveil, y compris l’acétylcholine dans le cerveau antérieur.
Université Anáhuac Mayab, Mérida, Mexique.
Murillo-Rodríguez E, et al. Neurochem Res. 6 Juin 2018. [in press]

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut provoquer des constrictions des artères dans le cerveau

Chez 40 patients atteints d’un syndrome, qui provoque une constriction des artères dans le cerveau et une circulation réduite, 6 cas ont été attribués à l’usage de cannabis.
Département de Neurologie, Centre Médical Suédois, Englewood, États-Unis.
Jensen J, et al. J Vasc Interv Neurol. 2018;10(1):32-38.

Science/Cellules: Un métabolite du tamoxifène se lie au récepteur CB2
Un métabolite du tamoxifène, utilisé dans le traitement du cancer du sein, s’est révélé être un agoniste inverse du récepteur cannabinoïde 2. Ainsi, il peut y avoir une interaction indésirable si les cannabinoïdes et le tamoxifène sont utilisés ensemble chez les patientes atteintes d’un cancer du sein.
Collège de Médecine, Université de l’Arkansas pour les Sciences Médicales, Little Rock, États-Unis.
Franks LN, et al. Toxicol Appl Pharmacol. 2018;353:31-42.

Science/Animal: Le CBD ne provoque pas d’effets néfastes graves sur les embryons
Dans une étude avec le poisson-zèbre, le cannabidiol n’a pas induit de forts effets néfastes chez les embryons. Les auteurs ont écrit que « le travail actuel a montré des effets de lumière précoces induits par l’exposition au CBD ».
Université de São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Valim Brigante TA, et al. Chem Biol Interact. 11 Juin 2018. [in press].

Science/Homme: Le nombre de récepteurs CB2 est augmenté dans une certaine maladie respiratoire
En comparant les patients souffrant d’asthme induit par l’aspirine et les sujets témoins en bonne santé, les chercheurs ont constaté que le nombre de récepteurs CB2 est augmenté dans ce groupe de patients, probablement en raison de l’inflammation.
Faculté de Médecine de l’Université Emory, Atlanta, États-Unis.
Corrado A, et al. Int Forum Allergy Rhinol. 13 Juin 2018. [in press].

Science/Homme: La consommation régulière de cannabis peut nuire à la prospection épisodique
Lors d’une étude avec 57 utilisateurs réguliers de cannabis et 57 témoins, les utilisateurs lourds ont montré une altération de la prospection épisodique, qui est la capacité d’imaginer des événements futurs. L’utilisation régulière de doses plus faibles de cannabis n’a pas nui à cette capacité.
École de Psychologie, Université Catholique Australienne, Melbourne, Australie.
Mercuri K, et al. J Psychopharmacol. 1 Juin 2018. [in press].

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 protège la perméabilité de la barrière hématoencéphalique
Lors d’une étude avec des rats, un cannabinoïde synthétique (JWH133), qui active sélectivement le récepteur CB2, a réduit l’inflammation du cerveau et a protégé la perméabilité de la barrière hématoencéphalique.
Département de Neurochirurgie, Hôpital Central de Nanchong, Chine.
Li L, et al. Brain Res. 7 Juin 2018. [in press]

Science/Homme: L’utilisation du cannabis par les femmes enceintes était associée à une réduction du poids à la naissance chez les garçons, mais pas chez les filles
Une analyse de 654 garçons et 537 filles a révélé que les garçons, dont les mères avaient consommé du cannabis pendant la grossesse, avaient un poids de naissance moyen légèrement inférieur à 153 g par rapport aux femmes sans drogue, alors qu’il n’y avait aucun effet sur les filles.
Université Northwestern, École de Médecine Feinberg, Chicago, États-Unis.
Massey SH, et al. Neurotoxicol Teratol. 7 Juin 2018. [in press]

Science/Animal: L’effet antidépresseur du CBD dépend des niveaux de sérotonine dans le cerveau
Lors d’une étude avec des souris, la combinaison de faibles doses de CBD et de faibles doses de l’antidépresseur fluoxétine, qui augmente les niveaux de sérotonine dans le système nerveux central, était synergique.
École de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil
Sales AJ, et al. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 6 Juin 2018. [in press]

Science/Animal: Le CBD a provoqué des effets antidépresseurs chez des rats diabétiques
Chez des rats atteints de diabète, de faibles doses de CBD ont induit un léger effet antidépresseur.
Département de Pharmacologie, Université Fédérale de Paraná, Brésil.
de Morais H, et al. Neurosci Lett. 2018;682:62-68.

Science/Homme: La fibromyalgie est associée à une augmentation des taux sanguins d’endocannabinoïdes
Lors d’une étude portant sur 104 femmes atteintes de fibromyalgie et 116 témoins en bonne santé, les chercheurs ont démontré que les taux de 2-AG (2-arachidonoylglycérol), de PEA (palmitoylethanolamide) et de 2 autres endocannabinoïdes dans le sang étaient significativement plus élevés dans le groupe de patients.
Centre de Douleur et de Réadaptation, Université de Linköping, Suède.
Stensson N, et al. J Pain. 6 Juin 2018. [in press]

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB1 est responsable des effets anticancéreux dans la leucémie
Sur des cellules cancéreuses de leucémie myéloïde chronique (LMC), l’activation du récepteur CB1 a provoqué une atténuation de la prolifération cellulaire.
Université des Sciences Médicales de Téhéran, Iran.
Gholizadeh F, et al. Iran Biomed J. 9 Juin 2018. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis par les femmes enceintes augmente le risque de fausse couche

Lors d’une étude portant sur 500 femmes enceintes, l’usage du cannabis était associé à un risque plus élevé de mortinatalité ou de fausse couche.
Institut Battelle Memorial, États-Unis.
Coleman-Cowger VH, et al. Neurotoxicol Teratol. 2018;68:84-90.



Un coup d’œil sur le passé


Il y a un an

Science/Homme:
Le CBD réduit la pression artérielle chez les personnes en bonne santé
Science/Homme: Deux études diffèrent par rapport aux effets de la légalisation du cannabis sur le risque d’accident

Il y a deux ans

Etats-Unis:
L’Ohio est le 25ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
Science/Israël: La plupart des patients soignés avec du cannabis en tirent un bénéfice
Science/Homme: La consommation de cannabis par les adultes n’est pas liée à des problèmes de santé

Catégorie : Actualités - 30 juillet 2018 à  19:00



Remonter

Pied de page des forums