Revue de presse Cannabis thérapeutique du 22 octobre 2019 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » filousky » 

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 22 octobre 2019 



IACM-Bulletin du 22 Octobre 2019





Dixième conférence de l’IACM sur les cannabinoïdes en médecine à Berlin
À la fin du mois commence la grande conférence internationale sur les utilisations médicales du cannabis et des cannabinoïdes. Ne ratez pas cette occasion de rencontrer les meilleurs chercheurs du domaine, d’apprendre de leurs expériences, d’échanger avec d’autres et d’obtenir des informations de première main et les plus récentes!

Le frais d’inscription réduit est de 200 € pour tous les participants.

Site web de la Conférence – Programme – Intervenants – Inscription – Logement – Allez sur le site IACM pour suivre leurs liens – Bulletin du 22 octobre 2019

Nous sommes ravis d’annoncer que Plena Global sera notre sponsor Diamant. C’est grâce au généreux parrainage d’entreprises comme Plena Global qui rendent possible la tenue de la conférence. Nous tenons également à souligner le soutien de nos sponsors Platinum , Bedrocan, Storz & Bickel, Tilray Iqanna et Spektrum Therapeutics, le soutien de nos sponsors Gold Bionorica ethics, Fundacion Canna, CBDepot, Elite Healthcare Distribution, Aphria, Medical Hemp, Cannabics, International Medical Cannabis, MYCB1, ProPharma, et PhytoGro, ainsi que nos sponsors Silver Emerald Health Biotechnology España , THC Pharm, Aurora, Leafly, CanPharma, PureGreen, CC Pharma, Deutsches Institut für Medizinalcannabis, PAX, Waters, Medizinalhanf GmbH, Linneo Health, et pour finir nos sponsors Bronze California NORML, Almirall, Symrise, et Cloud 9 Switzerland.



Science/Homme: Selon une vaste enquête, une grande proportion de patients souffrant de douleur sont en mesure de réduire ou d’arrêter l’utilisation d’opioïdes
Une enquête réalisée sur Internet auprès d’un échantillon représentatif de 16 280 adultes au niveau national a montré qu’un grand nombre de patients souffrant de douleur sont en mesure de réduire leur consommation d’opioïdes ou même de cesser de les utiliser. L’enquête a été menée par des scientifiques du Département de Médecine et du Centre Médical VA de San Francisco, aux États-Unis. Ils ont développé des questions destinées à évaluer l’étendue et les raisons de la substitution aux opioïdes avec le cannabis.

Il y avait 9 003 répondants, ce qui correspond à un taux de réponse de 55,3%. L’âge moyen était de 48 ans. Parmi les 5% (n = 486) qui ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis et des opioïdes au cours de la dernière année, 43% en ont consommé quotidiennement et 23% ont déclaré en consommer actuellement (au cours des 30 derniers jours). Quarante-et-un pourcent ont signalé une diminution ou une cessation de la consommation d’opioïdes en raison du cannabis; 46% n’ont signalé aucun changement dans la consommation d’opioïdes; et 8% ont signalé une augmentation de la consommation d’opioïdes. Les auteurs ont conclu qu' »un nombre important d’adultes américains ont déclaré avoir substitué les opioïdes avec la marijuana ».

Ishida JH, Wong PO, Cohen BE, Vali M, Steigerwald S, Keyhani S. Substitution of marijuana for opioids in a national survey of US adults. PLoS One 2019;14(10):e0222577.



Science/Homme: Selon une étude ouverte, le CBD pourrait avoir un effet positif pour la survie pour les patients atteints d’un glioblastome

Selon une série de cas portant sur 9 patients atteints de glioblastome, le CBD à une dose de 400 mg pourrait avoir eu des effets positifs sur la survie. L’étude a été menée au Département d’Anesthésiologie et de Soins Intensifs de la Clinique Klagenfurt de Wörthersee, en Autriche.

Le glioblastome multiforme de grade IV est une maladie mortelle, avec une survie médiane d’environ 14 à 16 mois. Tous les patients ont reçu du CBD en même temps que la procédure thérapeutique standard de résection maximale suivie de radiochimiothérapie. Au moment de la soumission de l’article à la revue Anticancer Research, tous les patients sauf un étaient encore en vie avec une durée de survie moyenne de 22,3 mois (extrêmes = 7-47 mois). Les auteurs ont écrit que cela « est plus long que ce qui aurait été prévu ».

Likar R, Koestenberger M, Stultschnig M, Nahler G. Concomitant Treatment of Malignant Brain Tumours With CBD – A Case Series and Review of the Literature. Anticancer Res. 2019;39(10):5797-5801.



Science/Animal: Comment le CBD atténue les effets psychologiques du THC
Des chercheurs canadiens ont démontré que le THC induisait des anomalies cognitives et affectives ressemblant à des symptômes neuropsychiatriques directement dans l’hippocampe (une région du cerveau). Et cet effet a été induit par la modulation d’une certaine voie de signalisation, la voie de signalisation dite extracellulaire régulée par un signal (ERK). En revanche, la co-administration de CBD a bloqué les modifications ERK induites par le THC et empêché les anomalies comportementales et neurales induites par le THC. Cette recherche a été publiée dans le Journal of Neuroscience par des scientifiques de l’Université Western Ontario à Londres, au Canada.

Ces découvertes identifient un nouveau mécanisme moléculaire pouvant expliquer la manière dont le CBD atténue fonctionnellement les effets secondaires neuropsychiatriques du THC. Les auteurs ont écrit qu' »il a été démontré que les souches de marijuana contenant de fortes concentrations de delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et de faibles concentrations de cannabidiol (CBD) sont à la base des risques neuropsychiatriques associés à une consommation élevée de cannabis. Cependant, les mécanismes par lesquels le CBD atténue les effets secondaires du THC n’ont pas été identifiés.”

Hudson R, Renard J, Norris C, Rushlow WJ, Laviolette SR. Cannabidiol Counteracts the Psychotropic Side-Effects of Δ-9-Tetrahydrocannabinol in the Ventral Hippocampus Through Bi-Directional Control of ERK1-2 Phosphorylation. J Neurosci. 2019 [in press]



Science/Homme: Amélioration clinique de la maladie inflammatoire de l’intestin lors d’une étude d’observationnelle

Lors d’une étude menée, à l’Institut de Gastroentérologie et d’Hépatologie du Centre Médical Meir à Kfar Saba, en Israël, le cannabis a entraîné une amélioration clinique considérable auprès de 127 patients atteints de maladie intestinale inflammatoire. Les paramètres de laboratoire relatifs à l’inflammation et à d’autres variables ont été évalués avant, un mois et au moins un an après le début du traitement médical au cannabis.

La dose moyenne utilisée était de 31 par mois. L’indice Harvey-Bradshaw moyen s’est amélioré de 14 à 7 au cours d’un suivi médian de 44 mois. Il y a eu un gain de poids moyen, mais statistiquement significatif, de 2 kg au cours de l’année suivant la consommation de cannabis. Le besoin d’autres médicaments a été considérablement réduit. L’emploi chez les patients est passé de 65 à 74%. Les auteurs ont conclu « que la majorité des patients atteints de maladie intestinale inflammatoire utilisant le cannabis sont satisfaits d’une dose de 30g/mois. Nous n’avons pas observé d’effets négatifs de la consommation de cannabis sur le statut social ou professionnel des patients. »

Naftali T, Bar-Lev Schleider L, Sklerovsky Benjaminov F, Lish I, Konikoff FM, Ringel Y. Medical cannabis for inflammatory bowel disease: real-life experience of mode of consumption and assessment of side-effects. EUR J Gastroenterol Hepatol. 2019;31(11):1376-1381.



Science/Homme: Lors d’une petite étude une prise orale de cannabis a permis d’améliorer l’anorexie liée au cancer
Lors d’une étude menée auprès de 11 patients atteint d’un cancer, des gélules contenant une préparation huileuse de cannabis ont entraîné une prise de poids importante. Cette étude a été menée par plusieurs centres israéliens et le Bethesda Metro Center, aux États-Unis. Les capsules de cannabis utilisées dans cette étude contenaient deux fractions de composés lipidiques. Le traitement prévu était de 2 x 9,5 mg de THC et de 2 x 0,5 mg de CBD par jour pendant six mois.

11 patients ont reçu les gélules pendant plus de deux semaines. Trois des six patients ayant achevé la période d’étude ont atteint l’objectif principal d’augmentation de poids d’au moins 10%. Les trois patients restants avaient des poids stables. Les patients ont signalé une perte d’appétit moindre après le traitement au cannabis. Selon l’auto-évaluation des patients, une amélioration de l’appétit et de l’humeur ainsi qu’une réduction de la douleur et de la fatigue ont été démontrées.

Bar-Sela G, Zalman D, Semenysty V, Ballan E. The Effects of Dosage-Controlled Cannabis Capsules on Cancer-Related Cachexia and Anorexia Syndrome in Advanced Cancer Patients: Pilot Study. Integr Cancer Ther. 2019;18:1534735419881498.



En bref


Science/Etats-Unis: Plusieurs cas de décès par vapotage ont été observés aux Etats-Unis

Alors que le nombre de cas et de décès liés à des lésions pulmonaires liées à la vapeur continue à augmenter à travers les États-Unis, un examen minutieux de 17 de ces cas suggère un possible coupable. Tous les patients examinés présentaient des formes graves de la maladie et deux étaient décédés. « Sur la base de ce que nous avons vu dans notre étude, nous soupçonnons que la plupart des cas impliquent des contaminants chimiques, des sous-produits toxiques ou d’autres agents nocifs dans des liquides de vape », a déclaré le chercheur principal, le Dr Brandon Larsen, pathologiste chirurgien à la Clinique Mayo à Scottsdale, en Arizona.
UPI du 3 Octobre 2019

Europe: Un extrait de CBD approuvé pour l’épilepsie
L’UE a approuvé pour la première fois l’utilisation d’un extrait de CBD destiné aux patients atteints de deux formes d’épilepsie infantiles rares mais graves (syndrome de Lennox-Gastaut, syndrome de Dravet). Les médecins peuvent prescrire l’Epidyolex, une solution orale avec du cannabidiol.
BBC du 23 Septembre 2019

République tchèque: Le gouvernement envisage de payer le cannabis médical de ses patients
Le gouvernement tchèque a annoncé son intention de subventionner le coût du cannabis médical provenant de l’assurance maladie publique. Les patients souffrant de cannabis médical se verront rembourser jusqu’à 90% du coût de leurs ordonnances.
CaneX of October 2019

Inde: Un autre Etat envisage de légaliser l’usage du cannabis
Le cannabis a déjà été légalisé dans trois États du pays. Pour légaliser le cannabis à Manipur, la question sera discutée lors de la prochaine réunion du cabinet dans le but de renforcer l’économie de l’Etat, a déclaré le ministre en chef, N. Biren Singh, lors d’une conférence de presse tenue le 2 septembre à Babupara, Imphal.
Imphal Free Press du 2 Septembre 2019

Maroc: Projet d’étude sur la valeur médicale du cannabis
Le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a décidé de financer une étude de faisabilité sur l’exploitation thérapeutique et pharmacologique des propriétés du cannabis. Cette étude sera réalisée en collaboration avec l’Institut Scientifique de Rabat, rattaché à l’Université Mohammed V.
Bladi du 21 Septembre 2019

Liban: Proposition de légalisation du cannabis à des fins médicales

La légalisation de la production et de la vente de cannabis fait l’objet de discussions au Liban afin de remédier à la détérioration de la situation économique du pays et de donner un semblant de légalité à une pratique remontant à l’époque ottomane. Selon le quotidien français libanais L’Orient-Le Jour, l’idée vient de Nabih Berri, président du parlement libanais, qui a annoncé que le pays « pourrait légaliser la culture du cannabis et son utilisation à des fins médicales ».
Asia News du 26 Septembre 2019

Science/Homme: Les lois sur le cannabis médical entraînent une réduction des opiacés
Une étude examine l’effet des lois sur la marijuana à des fins médicales sur la consommation et la mauvaise utilisation d’opioïdes, en prenant en compte un certain nombre de facteurs pertinents à l’aide des données de plusieurs années de l’Enquête Nationale sur la Consommation de Drogues. Les résultats démontrent que les lois sur le cannabis médical peuvent réduire efficacement la dépendance aux opioïdes, car les personnes interrogées vivant dans des États ayant une législation sur le cannabis médical sont beaucoup moins susceptibles de déclarer utiliser des analgésiques opioïdes que les personnes vivant dans des États sans ces lois.
Université Internationale de Floride, Miami, États-Unis.
Flexon JL, et al. Int J Drug Policy. 2019;74:152-159.

Science/Animal: Aucun effet des terpènes du cannabis sur la réduction de la douleur
Lors d’une étude sur des rats, le THC seul produisait une analgésie robuste équivalente à l’extrait de cannabis complet, alors que les terpènes seuls ne produisaient pas d’analgésie. Les auteurs ont conclu « que les données suggèrent que l’activité analgésique du cannabis est largement médiée par le THC, alors que les terpènes seuls ne provoquent pas d’altération de l’analgésie médiée par le cannabis ».
Centre National de Recherche sur les Produits Naturels, Université du Mississippi, États-Unis.
Harris HM, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(3):177-182.

Science/Cellules: Les principaux terpènes présents dans le cannabis n’exercent pas leurs effets en activant les récepteurs du cannabis
Une étude sur des cellules a montré qu’aucun des 6 terpènes du cannabis les plus fréquemment étudiés (alpha-pinène, bêta-pinène, bêta-caryophyllène, linalol, limonène et bêta-myrcène) n’activaient directement les récepteurs du cannabis (CB1 ou CB2). Les auteurs ont écrit qu' »il semble plus probable qu’ils agissent sur différentes cibles moléculaires dans les circuits neuronaux importants de l’effet comportemental du cannabis ».
Département des Sciences Biomédicales, Université Macquarie, Sydney, Australie.
Santiago M, et al Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(3):165-176.

Science/Animal: Une association de cannabinoïdes et d’opiacés peut réduire la neuropathie induite par la chimiothérapie
Une étude sur des souris a montré que l’agent chimiothérapeutique paclitaxel induisait une neuropathie périphérique induite lors d’une chimiothérapie et que ce symptôme pouvait être traité en ciblant les hétéromères du récepteur CB1 et du récepteur delta-opioïde. Une combinaison de très faibles doses d’un cannabinoïde (HU-210) et d’un opioïde (SNC80) s’est révélée très efficace pour libérer l’allodynie mécanique (douleur consécutive à une stimulation non douloureuse) provoquée par cette neuropathie périphérique.
Département des Sciences Pharmacologiques, Ecole de Médecine Icahn au mont Sinaï, New York, États-Unis.
Sierra S, et al. ACS Pharmacol Transl Sci 2019;2(4):219-229.

Science/Cellules: Dérégulation du système endcannabinoïde dans le carcinome épidermoïde
Les chercheurs ont démontré que le système endocannabinoïde pouvait être dysfonctionnel dans les carcinomes épidermoïdes de la langue buccale.
Département de Pharmacologie et de Neuroscience Clinique, Université d’Umeå, Suède.
Alhouayek M, et al. Cancer Invest 2019;37(8):327-338.

Science/Cellules: Le système endocannabinoïde est altéré dans les carcinomes hépatocellulaires
Les recherches montrent que le système endocannabinoïde est altéré dans les carcinomes hépatocellulaires humains. Par exemple, l’endocannabinoïde anandamide était réduit dans les tissus du carcinome hépatocellulaire par rapport au tissu sain.
Département de Pharmacie, Cinquième Hôpital de Xiamen, Fujian, Chine.
Yang J, et al. Oncol Lett 2019;18(2):1530-1538.

Homme: Les niveaux d’endocannabinoïdes sont augmentés chez les personnes à haut risque de psychose
Lors d’une étude portant sur 33 personnes présentant un risque élevé de psychose et comparée à 58 témoins sains, celles présentant un risque élevé de psychose présentaient des taux élevés d’endocannabinoïdes dans le sang périphérique. Les endocannabinoïdes ont également augmenté chez les patients ayant subi un traumatisme ou une maltraitance dans leur enfance.
Département d’études sur la Psychose, King’s College London, Institut de Psychiatrie, Psychologie et Neurosciences, Royaume-Uni.
Appiah-Kusi E, et al. Psychol Med 2019:1-10.

Science: Les composés de la noix de muscade peuvent inhiber la dégradation des endocannabinoïdes
Certains composés de la noix de muscade peuvent inhiber la dégradation des endocannabinoïdes en réduisant l’activité de certaines enzymes (FAAH, MAGL). Un composé s’est révélé plus actif, et sélectif vis-à-vis de la FAAH et présentant une activité anxiolytique.
École de Pharmacie, Faculté de Médecine du Wisconsin, Milwaukee, États-Unis.
El-Alfy AT, et al. J Pharm Pharmacol. 2019 Oct 8. [in press]

Science/Homme: Les cigarettes électroniques peuvent causer des lésions pulmonaires
Il a été démontré que l’utilisation de cigarettes électroniques était associée à toute une gamme de types de lésions pulmonaires qui n’ont été reconnus que récemment.
Département de Radiologie et d’Imagerie Biomédicale, Université de Californie à San Francisco, États-Unis.
Henry TS, et al. AJR Am J Roentgenol 2019:1-8.

Science/Animal: Un précurseur hydrophile de THC réduit la pression intraoculaire
Le THC-valine-hémisuccinate, un pro médicament hydrophile du THC, réduit la pression intraoculaire chez le lapin normotendu. Il était directement appliqué aux yeux. Les auteurs ont écrit qu’outre l’amélioration de la perméabilité du fond de l’œil, elle pourrait éventuellement avoir des effets bénéfiques sur le plan neuroprotecteur dans la gestion du glaucome. ”
Département des Produits Pharmaceutiques et de l’Administration des Médicaments, Université du Mississippi, Oxford, États-Unis.
Taskar PS, et al. Transl Vis Sci Technol 2019;8(5):15.



Un coup d’œil sur le passé


Il y a un an

IACM:
Conférence IACM du 30 Octobre au 2 Novembre 2019 à Berlin

Il y a deux ans

Science/Homme:
Une consommation régulière de cannabis serait liée à une vie sexuelle plus active
Science/Homme: L’utilisation de cannabis protège contre la stéatose hépatique non alcoolique
Science/Homme: Le cannabis peut être bénéfique en cas d’hyperactivité vésicale pour les patients souffrant de SEP, selon une étude par observation.
Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis peut être bénéfique dans la maladie de Parkinson
Science/Homme: Le CBD peut être efficace contre l’épilepsie causée par les tumeurs cérébrales, selon une série de cas.

Catégorie : Actualités - 22 octobre 2019 à  21:11



Commentaires
#1 Posté par : plotchiplocth 22 octobre 2019 à  21:33
Merci pour la revue de presse
Quel job!

Posté par : plotchiplocth | 22 octobre 2019 à  21:33

 
#2 Posté par : prescripteur 23 octobre 2019 à  09:20
Voila les coordonnées de l'article sur la vape

Science/Homme: Les cigarettes électroniques peuvent causer des lésions pulmonaires
Il a été démontré que l’utilisation de cigarettes électroniques était associée à toute une gamme de types de lésions pulmonaires qui n’ont été reconnus que récemment.
Département de Radiologie et d’Imagerie Biomédicale, Université de Californie à San Francisco, États-Unis.
Henry TS, et al. AJR Am J Roentgenol 2019:1-8.

https://www.ajronline.org/doi/abs/10.22 … alCode=ajr

J'ai demandé à l'auteur une copie car une diffusion large des principaux resultats me parait une necessité de Santé Publique

Posté par : prescripteur | 23 octobre 2019 à  09:20

 
#3 Posté par : plotchiplocth 23 octobre 2019 à  11:32

prescripteur a écrit

J'ai demandé à l'auteur une copie car une diffusion large des principaux resultats me parait une necessité de Santé Publique

effectivement,
la recommandation c'est l'arret de la vape en cas de dommages pulmonaires détectés
... mais quels dommages? quels patterns? par quelle technique d'imagerie? je lirais bien aussi les détails de l'étude....
si pas de succès pour avoir l'article, je peux tenter demande via université


Posté par : plotchiplocth | 23 octobre 2019 à  11:32

Remonter

Pied de page des forums