Trip Report - 2C-B à 10mg, 20mg puis 30mg (+cannabis) / Les Blogs de PsychoACTIF

Trip Report - 2C-B à 10mg, 20mg puis 30mg (+cannabis) 



Bonjour à tous !

J'ai eu l'occasion de tester le 2C-B il y a peu et je voulais lui réserver un TR, cette molécule en ayant bien peu en français. Je vais vous raconter comme dit dans le titre mes expériences à 10mg, à 20mg, puis celle à 30mg. J'ai séparé les TR de façon à ce que vous puissiez lire celui sur la dose qui vous intéresse (ou les trois si vous avez du temps).

Ce qu'il faut savoir sur le 2C-B :
-La montée est assez lente et très linéaire, on a le temps de sentir les effets arriver petit à petit et on ne se retrouve pas catapultés à Disneyland comme avec le LSD.
-Son dosage est exponentiel, 10mg de plus entre 20mg et 30mg donneront une différence bien plus impressionnante qu'entre 10mg et 20mg.
-Il est souvent décrit comme un psychédélique pour débutants puisqu'il offre de bonnes hallucinations visuelles tout en laissant l'esprit relativement clair.
-Les pilules qu'on va prendre sont rouges et dosées à 20mg, on pourrait en apparence les confondre avec des taz.

Bonne lecture ! super



10mg :



Set & Setting :
Pour cette partie du TR à 10mg, j'étais seulement avec avec A, ma copine. Nous étions à jeun depuis le matin. Nous avons alterné entre l'intérieur et l'extérieur de mon appartement. A avait déjà pris du 2C-B une fois à 20mg et moi j'en ai déjà pris une fois à 20 et une fois à 10mg.

Trip report :
Pour ce faible dosage, les effets que nous avons eu furent peu intenses. Peu d'hallucinations visuelles (si peu qu'on devait se concentrer à fond pour voir des toutes petites déformations). On se sentait coincés dans une sorte de demi-état bizarre, c'était relativement désagréable et peu intéressant. Je ne conseillerais pas ce dosage à moins de vouloir vouloir commencer à expérimenter avec la molécule ou les psychédéliques très doucement. Si vous voulez vous y essayer tout de même, ne vous attendez pas à voir le vrai potentiel de la molécule.



20mg :



Set & Setting :
Je prendrai cette fois du 2C-B avec un ami que nous appellerons N, ma copine A et notre trip-sitter C qui restera sobre. On a tout trois de l’expérience avec les hallucinogènes, mais c'est ma première fois ainsi que celle de A avec un 2C-X. Ce n'est pas celle de N, on se dit donc que ça devrait aller. N tape une douille sur son bong Smilie-WeedSmokinBong, A et moi-même préférons éviter n'ayant pas encore expérimenté avec la molécule. Nous avons tout les trois mangé quelques heures avant, un repas relativement light pour éviter que ça mette trop de temps à monter.

Trip report :
Il est 21h, on prend chacun 20mg et on attend dans la cuisine de C. Au bout de seulement quelques minutes, on ne sent pas les effets de la molécule mais comme une présence, on sent qu'on a pris quelque chose mais que les effets ne se sont pas encore manifestés. C'est une sensation assez inexplicable. Quelques déformations et distorsions apparaissent dans notre vision périphérique, mais rien de tangible ou de vraiment impressionnant pour l'instant.
    Au bout d'une quarantaine de minutes, on commence à voir quelques déformations, quelques motifs apparaître sur la table et sur le sol. On commence aussi à sentir une petite « défonce » mentale et une sensation physique qui ne ressemblait à aucune autre molécule qu'on ne connaissait.
    Le temps passe, tout ça s'intensifie et les hallucinations deviennent de plus en plus fortes. On atteint le plateau des effets et décidons alors de sortir. C'est là le vrai début du trip.
    Les motifs et les textures partout autour de nous se sont mises à danser dans un spectacle de toute beauté. L'écorce des arbres tournait autour de ceux-ci, les impuretés dans le béton au sol se déformaient en changeant de couleur et les motifs des dalles de marbre sur les façades de bâtiments bougeaient au rythme de la musique que l'on n'arrivait pas à écouter tant l'on étais subjugués par la beauté du paysage qui s'offrait à nous. Le peu d'étoiles présentes dans le ciel scintillaient avec une intensité impressionnante et l'éclairage produit par lampadaires et feux de circulation formait une chorégraphie lumineuse à couper le souffle.
A quatre à marcher dans la rue, on regardait partout autour de nous voulant voir le maximum de choses possibles. Nous avions des visuels très marqués sur absolument tout ce que l'on regardait !
    A la dose de 20mg, les effets et hallucinations du 2C-B sont assez particulières et uniques. D'un point de vue mental, je dirais que l'on reste quand même très «sobre », conscient et maître de soi comparé aux autres hallucinogènes que j'ai pu tester (a la différence que nous rigolions comme des fous et sans aucune raison bien sûr). Par contre la notion du temps disparaît complètement c'est assez dépaysant ! Nous n'avions plus la moindre idée de si on marchait depuis 30sec ou depuis une heure et on demandait à notre trip-sitter « Mec ca fait combien de temps qu'on marche ? » toutes les 30 secondes. Ça le rendait fou et nous faisait rire de plus belle. On enchaînait les fous rires et on s'arrêtait tous les 15 mètres pour regarder quelque chose : un arbre, un banc, le sol... Au niveau visuel, on voyait les textures fondre et se déformer, le tout avec un effet d'aberration chromatique cyan et magenta qui dansait autour des objets que l'on observait. Les lignes parallèles et horizontales des murs de pierre blanche de la ville se déplaçaient en continu vers le bas avant de s'enfoncer dans le sol, comme si elles étaient sur un escalator vertical. Les lignes passaient sous la terre et réapparaissaient en haut du mur de façon très fluide, les unes après les autres. Les halos colorés autour des objets subissaient le même sort.
Ce que je trouve assez impressionnant avec le 2C-B c'est le réalisme des hallucinations visuelles. Sous LSD/champis, on voit des choses mais on ne sait pas vraiment ce qu'on regarde. Là, tous les visus étaient très clairs et descriptibles. Ils étaient très simples et pourtant très variés c'était vraiment un spectacle saisissant.
A un moment, on s'arrête de marcher pour regarder le sol boulet et on se met en cercle pour parler. On reste la entre 5sec et 15min (plus aucune notion du temps vous dis-je) et on repart. On fait quelques mètres avant de s'apercevoir que N était resté là ou on était et marchait sur place ! Il faisait mime de marcher mais n’avançait juste pas, il piétinait juste le sol en balançant les bras. Le pire, c'est qu'avant qu'on lui dise il ne s'en était pas aperçu, il était persuadé d'avoir marché au bon rythme et à nos côtés ! thinking
        En conclusion, ce fut un trip très beau et très coloré, une super expérience pour une première fois ! C'est un dosage qui permet de tâter le terrain avec le
2C-B, d'avoir une idée du potentiel de la molécule sans pour autant être explosé.
Pour quelqu'un voulant s'essayer aux hallucinogènes et n'ayant aucune ou peu d'expérience, c'est la molécule et le dosage que je recommanderais pour rester RDR tout en s'amusant super



30mg :



Set & Setting :
Pour cette partie finale du TR je serai avec A ma copine et nous prendrons 30mg de 2C-B chacun. Nous serons tout deux seuls chez moi et comptons profiter de l'après-midi et du début de soirée. Nous serons a jeun. Comme vous pourrez le voir, à ce dosage les effets commencent à être vraiment intenses et à réserver à ceux ayant déjà essayé le 2C-B à des doses inférieures.

Trip report :
Nous sommes aux alentours de 14h. Nous prenons une pilule et demi chacun, et attendons dehors que ça monte. Au bout de quelques minutes, la présence de la molécule se fait ressentir. Pas d'effets réels, mais nous sentons simplement que ça commence à agir tout doucement.
        Nous attendons encore un peu et quelques hallucinations visuelles commencent à apparaître en même temps qu'un body high assez important. Les motifs et lignes du parquet commencent doucement à bouger tandis que nous sentons une grande chaleur nous parcourir le corps. Ce serait comparable aux effets physiques de la MDMA, le côté love en moins. smak
        Avec le temps qui passe, tous ces effets augmentent petit à petit. Les motifs du bois du parquet s'animent de plus en plus vite et de plus en plus fort, le contraste des couleurs explose. L'herbe est verte fluo et un tableau d'art moderne tout en nuances de bleu dans le salon devient d'une profondeur infinie, les différentes teintes se superposant et prenant vie. On croirait regarder la surface de l'océan vue depuis très profond sous l'eau. Je vois des motifs de damier en croix multicolores apparaître partout où je regarde, comme un halo se superposant aux hallucinations déjà bien présentes.
        A ce moment du trip, A et moi-même sommes en extase totale. Tous les objets se mettent à danser et nous ne sommes plus capables de faire la différence entre solide et liquide. Le sol en carrelage est devenu comme du caoutchouc, il s'enfonce un peu sous nos pas et est rebondissant. L'entièreté de mon champ de vision est recouvert d'hallucinations magnifiques, tous les objets s'animant de façon différente et étant recouverts de leur halo semi-transparent aux couleurs irisées, subissant des déformations et des mouvements différentes de l'objet en lui-même. Ma vue est comme dédoublée : je vois les objets en vrai, leur apparence changeant perpétuellement en se déformant, mais je vois aussi ce halo coloré autour d'eux qui semble vouloir s'en échapper, comme si je voyais l'âme de tous les objets inanimés autour de moi, et qu'elles voulaient s'échapper de leur enveloppe inerte. Un simple vase dans un coin de la pièce grandissait et rétrécissait en changeant subtilement de forme tandis que son halo mauve de la même forme que lui se tordait dans tous les sens autour, semblant vouloir s'en arracher. C'était un spectacle magnifique, j'étais émerveillé de par sa beauté.
        Au centre de ma vision, les murs et le sol sont devenus élastiques et s'étirent comme si on tirait sur une toile ou un tissu. Une infinité de couleurs se mélangent, en créant de nouvelles partout ou l'on regardait. C'était une vision féerique. Le parquet et les murs ne semblent même plus solides, les motifs et les lignes fondant pour leur donner une apparence liquide.
       A et moi décidons à ce moment d'aller dans le jardin. S'offre alors à moi un spectacle encore plus magnifique : tous les brins d'herbe dansent en rythme, comme s'ils étaient vivants. Ils font autant de petits êtres magnifiques faisant la fête et se mélangeant en tournoyant comme une foule très dense.
        Je ferme les yeux et vois alors une infinité de fractales aux couleurs vives, je voyage au travers à une vitesse vertigineuse c'est magnifique. J'avais complètement oublié mon existence dans le monde extérieur, j’étais un être sans corps qui ne pouvait qu'assister en extase au spectacle merveilleux se déroulant sous ses yeux, j'ai eu la sensation de faire le tour de l'univers et d'être allé visiter l'infiniment petit comme l’infiniment grand, le tout dans un feu d'artifice ébahissant de beauté et de couleur. Je sais et comprends tout ce qui existe, du plus simple au plus compliqué et tout semble enfin faire sens.
        Dans ce rêve éveillé et lucide, j'entends alors la voix de A me demandant si je dors. Sa voix me catapulta dans la réalité à une vitesse inimaginable avec une très intense sensation de chuter en arrière. J'ouvre alors les yeux et me retrouve dans le monde réel, complètement déboussolé.
       Quelques minutes passent où nous regardons la pelouse danser et j'assiste alors à quelque chose de très inattendu : tous les brins d'herbe ont éclos en même temps, très doucement, formant comme un pétale vert à leur extrémité. Une tâche marron apparaît alors au cœur de ces pétales, du centre en s'étendant vers l'extérieur. Cette tâche s'enfonce alors dans la tige puis passe dans le sol avant qu'une nouvelle ne se forme dans le pétale, comme une énergie apparaissant dans les plantes et partant nourrir la Terre et le sol. respect-2 Je suis resté ébahi par la beauté de ce nouveau spectacle pendant quelques minutes jusqu'à ce que nous décidions de rentrer dans ma chambre et de s’allonger sur le lit.
        A et moi nous allongeons donc côte à côte, collés l'un contre l'autre sans parler en observant les murs de ma chambre s'animer, danser et se déformer. Ma tête posée sur le coussin, je fixe longuement un point du mur en essayant de me laisser porter par la musique et de me laisser aller au maximum. A ce moment, je vois le mur entier disparaître, comme si il devenait transparent petit à petit. Derrière lui, je pouvais voir un univers entier de fractales en trois dimensions tout en teintes de orange. Je me laisse tomber dedans et commence alors un autre voyage, les yeux ouverts cette fois. Je me déplace doucement dans ce nouvel univers, comme chutant toujours plus profond dans ces motifs qui se répètent à l'infini. Ma chute lente me permet d'observer avec précision ces motifs à la complexité inimaginable. Je me laisse porter par la musique douce que j'entends maintenant à peine. A ce moment, je décale sans le vouloir mes yeux du point que je fixais sur le mur. Tout cet univers si riche disparaît alors instantanément, me ramenant brutalement à la réalité.
        Le temps continue de passer et les hallucinations se calment. A et moi-même décidons alors de fumer un joint, se disant que ça pourrait faire remonter les effets visuels. fume_une_joint Effectivement, le cannabis a fait revenir les visus mais il a aussi complètement changé la nature du trip, le rendant beaucoup moins beau et un peu plus introspectif. A partir de ce point, le trip devient très différent et a mon sens moins intéressant.
        A et moi irons nous coucher un peu plus tard, exténués de ce que nous venions de voir et de vivre.




Voilà c'en est fini pour ce TR, j’espère que vous y aurez trouvé votre bonheur et aurez pris plaisir à le lire ! Il pourra peut-être vous aider à vous imaginer ce que le 2C-B a à offrir en fonction du dosage. N'hésitez pas à poser des questions si vous en avez, j'y répondrai avec plaisir.

Trip Safe drogue-peace


Catégorie : Trip Report - 03 août 2019 à  16:20

#2C-B #cannabis #hallucinations #trip report



Commentaires
#1 Posté par : Ocram 03 août 2019 à  16:35
Salut,
Très bon TR, j'aime bcp.

À 30mg ça a l'air vraiment très très vénère. Aucun moment de flippe?

Ocram

Posté par : Ocram | 03 août 2019 à  16:35

 
#2 Posté par : VoyageurEgaré 03 août 2019 à  16:41

Ocram a écrit

Salut,
Très bon TR, j'aime bcp.

À 30mg ça a l'air vraiment très très vénère. Aucun moment de flippe?

Ocram

Salut Ocram
Effectivement c'était très intense punk1
Franchement non aucun moment de flippe, le 2C-B me laisse quand même relativement clair dans ma tête et je ne m'imagine pas bader avec cette molécule, même à gros dosage (dans la limite du raisonnable bien sûr).

VoyageurEgaré


Posté par : VoyageurEgaré | 03 août 2019 à  16:41

Remonter

Pied de page des forums