Un pic des urgences liées au cannabis synthétique en avril aux USA / Les Blogs de PsychoACTIF

Un pic des urgences liées au cannabis synthétique en avril aux USA 



Traduction de Psychoactif
Source : http://www.medscape.com/viewarticle/844482


Les appels liées à  la marijuana synthétique vers les centres antipoison aux Etats-Unis ont connu un pic en Avril et mai pourrait être aussi un mois record, selon l'Association américaine des centres antipoison (AAPCC).

Entre le 1er Janvier 2015 et le 6 mai 2015, les centres antipoison ont reçu des rapports de 2714 expositions à  la marijuana synthétique. Il y avait 359 expositions déclarées en Janvier, 273 en Février, et 269 en Mars. Le nombre a bondi à  1512 cas en Avril; en mai, il y a eu 301 du 1er au  6 mai.

"Notre recherche montre que les gens jouent à  la roulette russe avec leur vie, parce que seul le chimiste créant le cannabinoïde synthétique sait vraiment ce qui est en elle"  a déclaré dans le communiqué AAPCC Eric Wish, PhD, directeur du Centre de coordination pour le National Institute on Drug Abuse, situé à  l'Université du Maryland, College Park,. "Nous avons trouvé des métabolites très différents dans différents sites à  travers le pays, et même dans le même site au fil du temps."

Facilement disponible

Les Produits au cannabis synthétiques sont facilement disponibles et sont vendus sous une variété de marque, y compris les Spice, K2, et Black Mamba. Ils sont un mélange d'herbes et d'épices séchées traitées avec des produits chimiques qui, quand ils sont fumés, créent un high conçu pour imiter les effets du tétrahydrocannabinol (THC), l'ingrédient actif de la marijuana.


Commercialisé comme un « legal high  » la marijuana synthétique peut provoquer des effets dangereux pour la santé, y compris une forte agitation, anxiété, nausées, vomissements, accélération du rythme cardiaque, pression artérielle élevée, des tremblements, des convulsions, des hallucinations, un comportement paranoïaque, l'absence de réponse, et même la mort. L'utilisation régulière de cette drogue peut entraÎner des symptômes de sevrage, note l'AAPCC sur son site Internet.

«Nous sommes très préoccupés par la hausse des appels vers les centres antipoison concernant les cannabinoïdes synthétiques», a déclaré Amy Wolkin, MSPH, chef de la Direction des études de santé de la CDC, dans un communiqué de l'AAPCC. «La perception que ces drogues sont inoffensives est dangereuse. Les gens et les hôpitaux doivent être conscients des dégâts potentiels qu'ils peuvent faire.  »


Une menace croissante pour la santé publique

Les effets nocifs de marijuana synthétique ont été rapportées aux États-Unis en 2009. Depuis lors, les drogues se sont répandues dans tout le pays. Les centres antipoison ont reçu 2668 appels concernant l'exposition à  ces drogue en 2013; il y avait 3 680 expositions en 2014, selon le AAPCC. Le terme «exposition» se réfère à  quelqu'un ayant été en contact avec la substance de n'importe quelle manière, par exemple, par ingestion, inhalation ou absorption par la peau ou les yeux. Toutes les expositions ne donnent pas lieu à  des empoisonnements ou des surdoses.

La Marijuana synthétique est un «problème national», prévient l'AAPCC.

L'an dernier,  l'Administration pour l'abus de substances et les maladies mentales (SAMHSA) a signalé que le nombre de visites aux services d'urgence impliquant des cannabinoïdes de synthèse a plus que doublé en 1 an, de 11 406 en 2010 à  28 531 en 2011.

"Les Cannabinoïdes synthétiques sont un risque croissant pour la santé publique – et ils sont rendus encore plus dangereux par l'idée fausse répandue qu'ils sont sûrs et légaux", a déclaré l'administrateur de SAMHSA Pamela S. Hyde dans un communiqué à  l'époque. "Ces rapport  de dommage nous obligent à  passer le mot à  tous les segments de la communauté - en particulier les jeunes - que ces produits peuvent causer des dommages significatifs», a-t-elle ajouté.

La Loi sur la prévention contre les drogues synthétiques de 2012 interdit expressément la vente ou la possession de certains cannabinoïdes synthétiques et des sels dits de bain.

La DEA (Drug Enforcement Administration) des États-Unis et presque tous les gouvernements des Etats ont pris des mesures réglementaires contre ces produits une fois qu'ils ont été identifiés. Mais la réglementation demeure un défi, parce que les fabricants de ces composés continuent de modifier leurs structures chimiques dans le but de contourner les lois.

Catégorie : Research Chemicals - 12 mai 2015 à  18:48



Commentaires
#1 Posté par : psychocrack2 12 mai 2015 à  21:09
ce n'est pas du "cannabis synthetique", merci de changer le titre.

Posté par : psychocrack2 | 12 mai 2015 à  21:09

 
#2 Posté par : Anonymousse au chocolat 12 mai 2015 à  22:25
Le truc bête c'est qu'on ne sait pas quel(s) cannabinoid(s) est/sont en cause dans ces hospitalisations.

Posté par : Anonymousse au chocolat | 12 mai 2015 à  22:25

 
#3 Posté par : Recklinghausen 15 mai 2015 à  17:20
Effectivement, plus rien à  voir avec du cannabis ! Surtout depuis les premières interdictions... Normal, les chimistes s'adaptent.

Par contre, le terme " cannabis synthétique " est la juste traduction...

C'est peut-être pour cela qu'il y a un pic de consultation ? Surtout chez les personnes novices !

J'imagine déjà  les personnes voulant rester dans les clous de la loi et donc penser tester du cannabis en utilisant des Noids... Bad trip quasi assuré sad

Ca monte, ça monte... Et si on commence à  paniquer... C'est chaud de réorienter le trip !
Je fais des bad régulier... En fait, à  y réfléchir, je me demande si se sont vraiment des bad trip
Penser à  ne pas respirer quand on atteint la plénitude n'est-il pas une pensée salutaire ?

Après, faut  que je fasse beaucoup d'efforts pour garder à  l'esprit que je suis sous produit... Et j'ai plus de 30 ans de consommation derrière moi !

Faut les apprivoiser ces petites molécules...  Légales smile

Posté par : Recklinghausen | 15 mai 2015 à  17:20

 
#4 Posté par : #Mosko 19 octobre 2016 à  10:26
C'est affolant, heureusement que j'ai arrête ça il y a de bonnes années !

Posté par : #Mosko | 19 octobre 2016 à  10:26

 
#5 Posté par : grokik 19 octobre 2016 à  17:06
Oui les melanges type spice sont à  la marijuanga ce que le fanta orange est au jus d'oranges fraichement pressées!
Ce marketing de succédané va finir par rajouter une couche de diabolisation à  une plante qui en a déjà  assez comme ça, même si ce n'est pas anodin de bédave, surtout au long terme!

Posté par : grokik | 19 octobre 2016 à  17:06

Remonter

Pied de page des forums