Overdose au conséquences mystérieuses

Publié par ,
1537 vues, 1 réponses
William homme
Nouveau Psycho
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Oct 2015
67 messages
Il y a un maintenant près de deux ans  j’ai fait une overdose d’héroïne ;je termine ma journée de boulot et je fait un saut chez un de mes dealers et je lui achète deux gramme d’héroïne ,puis je rentre chez moi .
Je décide de gouté la came que je vient d'acheté , elle me parais bonne et je décide donc d'en prendre une trace plus conséquente. Je me sens bien , pas surdosé , juste bien, je vais me coucher .
Le lendemain je commençais exceptionnellement plus tare que d'habitude (10 h) et il faut précisé ici que a cette période j'avais des insomnie chronique  , et sa n'avais pas fait exception cette nuit là , je me sentait donc très fatigué et je décide donc de faire quelque chose que je ne fait jamais : prendre de la came le matin  ; je prend donc une petite pointe de produit pour me boosté un peux puis je me mets en route pour le taf.
La matinée passe vite et je me sens tout a fait normale ,a l'heure de la pose je vais manger un  sandwiche dans un café et avant de sortir pour retourné au travaille , je vais au toilette et je prend  50 mg de valium. Comme je l'ai déjà dis ici je suis un grand amateure de benzos et en consommais de grande quantité notamment a cette période ,et je vous jure que du point de vue de mon expérience et de mon accoutumance aux benzos a ce moment là, 50 mg de valium c’était pour moi une dose tout a fait normale , vraiment en rien excessive .
Seulement voila , une fois pris cette dose de valium je sorte du café pour me rendre au taf et là, environ 10 minutes plus tare c'est le trou noire , le black-out totale.
Ce qui c'est passer ensuite je ne m'en suis jamais rappeler et tout se que j'en sais m'en a  été rapporté.
On ma raconté que j'étais retourné au taf mais que mes collègues et le patron m'avais trouvé vraiment mal , bizarre  et avait insister pour que je rentre chez moi , se que j'ai refusé .
Le soire quand je suis rentré (j'habitais temporairement chez mes parent a l'époque), ses derniers mon raconté que je marchais comme si j'étais complètement bourré (alors que je ne boit presque jamais), que je ne pouvais pas mettre un pied devant l'autre , que je n’arrêtais pas de me cogné aux murs .Je leurs est juste dit que j'étais vanné et que j'allais me coucher tout de suite , se que j'ai fait apparemment. Le lendemain je ne me suis pas levé pour allez au taf et ma mère a simplement penser que j'avais dû picolé la veille et que j'avais besoin de récupéré , elle n’ai donc pas venu me réveillé pour le taf .Elle n’ai monté dans ma chambre qu’aux alentour de midi et là elle m'a trouvé inconscient, assis bien droit sur mon fauteuil devant mon PC qui étais resté allumé .Un filets de bave s’écoulait de ma bouche et le fameux sachet de marron acheté deux jours plus tôt étais posé sur mon bureau juste a coté de moi.
Mes parent on appeler le Samu et il m’ont fait une injection de narcan pour me réveillé et quand j’ai reprit mes esprit verre le lendemain matin aux urgence j'étais totalement paralysé des deux jambes aussi que de la main gauche , impossible de les remué .Au bout de deux ou trois jours dans cette état on m'a fait passer un IRM qui a révéler une fissure au niveaux de la sixième cervicale , se qui expliquais ces symptômes de paralysie .J'ai ,a se moment la, été transféré dans le principale  hôpital de la région , qui par chance était précisément réputé pour son service de neurologie .Je suis restées hospitalisé un mois et demie durant le quelle on m'a fait passer tout les testes et examens possible ;les médecins cherchait a comprendre se qui avais causer cette lésion cervicale , si il y avais un lien avec mon overdose , si il c'était passer quelques chose de particulier durent la journée dont je ne me souvenais pas . Mais il n’ont rien trouver et j'ai été transféré dans un centre de rééducation plus près de chez moi.En gros il m'a fallu un mois pour retrouvé l'usage de ma mains gauche , environ quatre mois pour tenir debout avec des béquilles ; et a l'heure actuelle je ne peux pas me passer d'une cane pour me déplacé et je marche a l'allure d'un homme de 70 ans .Voila a peux près toute l'histoire , c’était longue et sens doute un peux ennuyeux je sais , mais j'avais envie de raconté ici cette histoire qui personnellement me parait comme même assez étrange .

Amicalement

Hors ligne

 

AnonLect homme
Psycho sénior
champi vert17champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 26 Jun 2019
547 messages
Salut, Waow quelle histoire, je te souhaite bien du courage et une bonne récupération !

Si je peux apporter ma petite théorie sur le pourquoi du comment: les effets de l'héroïne de la veille, de celle du matin ont peut être pus se combiner au manque de sommeil, et donc quand tu as pris tes 50mg de valium, malgré que ce soit une dose "normale" pour toi, ça a potentialisé tout ça et t'as mis en Black-out avec pertes de contrôle sur tes actions..

A partir de la tu as peut être redroppé du valium soit au taff, soit une fois que tu es rentré chez toi sans t'en rendre compte ce qui a prolongé cet état "automatique". Tu as aussi surement consommé de la came sans t'en rendre compte une fois rentré chez toi, ce qui a encore accentué cet état.

Enfin tu t'es peut être endormie soit dans ton lit dans une position de torsion du coup faisant peser sur ta 6e cervicale une pression sufisante pour provoquer une fissure. Ou peut être même , ce qui peut être plus probable vu que la 6e cervicale est à la base du cou, tu t'es endormi devant ton PC droit ou plus ou moins, la tête donc pendant vers l'avant (car tu ne peux pas tenir ta tête si tu dors et elle est plutôt lourde ^^') . Ce qui cause une forte tension sur la base du coup justement où doit se trouver cette 6e vertèbre. Si tu n'a pas pu te reveiller et changer de position et que tu as maintenu cette position pendant de longues heures il est possible que ça ait provoqué cette fissure ?

Ce n'est qu'une théorie mais qui me semble plausible.

En tout cas ça arrive apparemment que des gens s'endorment comme ça sous trop forte dose de benzo/opi et coupent trop longtemps la circulation du sang, et que cela conduise à une amputation du membres non alimenté en sang pendant trop longtemps. Pareil c'est possible de comprimé un nerf de cett façon et de se retrouver avec une paralysie temporaire ou des douleurs... Ton cas semble être un extrême de cela.

Désolé pour le long poste, encore tout mes vœux de rétablissement et merci de ce message qui rappel les risques lors d'abus (même qui peuvent paraître léger) hors dépression respiratoire drogue-peace

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Heroine + cocaine + MDMA : quelles conséquences ?
par romain33, dernier post 13 octobre 2015 par Mister No
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - Début de conso régulière et conséquences +/- : et maintenant ?
par IsadoraD, dernier post 15 mars 2023 par LLoigor
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Overdose - L'overdose...
par Stelli, dernier post 10 mai 2012 par mikykeupon
  5
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] La naloxone un antidote aux overdoses d'opiacés
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
18896 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
18912 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums