Mon CSAPA me prend pour un con / PsychoACTIF

Mon CSAPA me prend pour un con

Publié par ,
1537 vues, 32 réponses
Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Bonjour à tous, j'ai vraiment besoin de vos conseils je suis vraiment à bout.

Depuis deux semaines je vais voir le CSAPA de ma ville pour avoir un traitement de substitution car je consomme des opiacés depuis bientôt 5 ans, au début je prenais de la codéine, puis je suis passé au tramadol, pour finir avec la morphine et l'oxycodone.

Selon le médecin du CSAPA, je ne suis pas assez accro car soi disant je ne consomme pas beaucoup. C'est vrai, je me défonce 5-6 fois à l'oxycodone par mois car je prend de grosses doses et que je ne suis pas riche, donc je suis obligé d'espacer mes prises pour ne pas finir à la rue tout simplement. Mais ça ils ne le comprennent pas, pour eux la dépendance c'est dans ma tête, je m'enfile 200mg d'oxycodone en une nuit mais l'addiction est dans ma tête. Ils pensent ça car je n'ai pas de symptômes de manques PHYSIQUES.

Au début on a essayé la buprénorphine, ils m'ont donné un cachet de 8mg, après l'avoir pris j'ai été "mal" pendant 2 jours, ce qui confirme selon eux que je ne suis pas dépendant aux opiacés. Aujourd'hui ils ont décidé de me mettre sous anti dépresseur, comme si ça allait m'enlever mon manque. Quand j'ose leur parler de dicodin ou de codéine, ils me disent que c'est inutile de remplacer une addiction par une autre, alors que 5mn avant ils me disent qu'ils ont des patients sous méthadone depuis 25 ans....

Puisque j'espace mes prises, ils leurs fallait absolument une preuve que je consomme des opiacés, les 10 boites de morphine que j'ai ramené ne leur suffisait pas, alors samedi 27 mars, j'ai consommé 350mg de morphine, j'y suis retourné le lundi et j'ai pissé dans leur bocal. L'infirmière me dit que sur le test que j'ai effectivement consommé de la morphine, une semaine plus tard j'y retourne et le médecin me dit que finalement non ils n'ont rien trouvé dans mes urines en terme d'opiacé. Je leur dis sur un ton énervé que si, il va sur son ordi et me montre les analyses qui sont effectivement négatives.

Je comprend donc maintenant que je suis tombé sur des incompétents qui pensent détenir toutes les vérités, et qui me font passer pour un menteur en prime.

Je ne retournerai évidemment plus jamais dans ce centre, mais une chose est sûr, mon manque est toujours présent à l'heure actuelle. Je n'ai pas consommé d'opiacé depuis 10 jours et je suis à deux doigts de péter les plombs.

Qu'est-ce que je suis censé faire s'il vous plait ? Allez voir mon généraliste et lui supplier de me faire un tso au dicodin ou à la codéine ? Je fume des joints mais ce n'est pas suffisant je suis vraiment mal j'ai besoin d'un traitement rapidement sinon je vais craquer

Dernière modification par Translucide (08 avril 2021 à  21:28)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Yop,


Ba disons que, si la dépendance physique nécessite forcément un TSO, la dépendance psychologique, c’est différent, si dans certains cas il sera tout à fait efficace, dans d’autres il augmentera considérablement l’accroche physique, sans pour autant remplir les attentes de l’usagers

Et avec une conso par semaine en gros (4-5 fois par mois) il n’ya pas de grosse dépendances physique

Et les 2 seuls TSO autorisés (j’entends pas la, ayant l’AMM traitement de substitution) en France, ce soit la bupré et la méthadone
2 molécules connu pour ne pas être parmis les opi les plus euphorisant; et globalement assez peu utilisé dans un cadre récréatif

Par contre leur demi vie longue; permettant une seule prise par jour, évite les up&down, et permet de retrouver une stabilité qu’on a pas forcément avec l’héro (ou autre opi à demi vie courte)

Il faut que tu saches, que si il est tout à fait possible, dans un autre centre qu’ils acceptent le passage sous tso (mais il faudra forcément argumenter, tu n’es pas tout à fait dans la situation des usagers multi quotidien, pour qui le TSO est clairement là meilleure option), mais ce sera metha ou sub

Il ne faut même pas espérer autre chose dans un premier temps.

Le problème, c’est que je comprends personnellement la démarche de vouloir remplacer tes sessions, par un traitement, légale, prescrit et remboursé.
Mais je pense que pour bcp de doc, le fait que tu ne sois pas physiquement très accrocher, si en plus tu demande de suite une molécule alternative, qui nécessiterais un protocole, l’accord de la sécu, ou bien serait prescrit en non remboursable, ce que bcp de doc n’aiment pas faire, je pense qu’ils auront pour bcp l’impression que tu veux qu’il te fournissent de quoi te defoncer.

Certe passer de l’héro à la metha c’est remplacer une dépendance par une autre, mais parce qu’il ya déjà sur le papier, bcp a gagner avec la metha , par rapport au contraire qu’impose l’héroïne

Si tu demande de suite du sken, de Loxy, dicondin ou autre; ce ne sont pas des molécules ayant d’AMM pour la substitution, mais surtout qui en terme de durée d’effet, risque de détournement, up&down etc
Présente exactement les mêmes caractéristiques que ceux que tu consommes, sauf que de 4-5 conso par mois, tu passerais à des prises quotidiennes
Je comprends ton désarroi, mais si tu regarde objectivement les choses, il est assez normal qu’un addicto se pose la question du bien fondée d’une telle démarche

Déjà un passage au sub ou à la metha, il va penser que tu n’es encore que peu accrocher physiquement, et qu’une prescription t’engagera à des conso quotidiennes pendant plusieurs années; voir dizaine d’années
Et que la dépendance psy, bien qu’étant un point essentiel de l’addiction aux opi, peut se traiter avec un travail psy, sans forcément de TSO

Puis il faut que tu es conscience également que si pour l’instant tu te prends des defonces, quand tu a un TSO, au quotidien, la tolérance faisant; il n y a plus d’effet de high, ça te sert juste à ne pas être en manque, mais ça ne defonce absolument plus, et même en extra se percher aux opi devient compliqué.

Perso, je supporte très mal la méthadone, et après 2 tests non concluant avec le subutex, puis la suboxone
Plusieurs essais et tjr les mêmes symptômes d’intolérance à la metha, j’ai pu avoir un TSO oxy pendant un temps (mais ingérable, jé surconsommait, passait ma vie à courir derrière les comprîmes et/où ordo, j’injectai min traitement du mois en quelques jours puis devait finir à l’héro pour éviter les chevauchements; et après une longue période de galère (entre 1 et 2 ans env a chercher) j’ai pu enfin mettre en place un protocole skenan, 700mg par jour, qui m’a permis d’arrêter l’Iv au quotidien, de ne plus surdoser et donc finir les mois sans avoir besoin de came ou autre opi, plus de up&down, ni de reveil en manque
Alors avec ma tolérance, ces 700mg, il ne m’apporte aucun effet récréatif, il me permettent juste d’être bien, pas en manque, stable quoi.
En gros j’ai avec la morphine ce sur beaucoup trouve avec la metha, sauf que je dois forcément faire 2 prises, le Lp ne durant que 12h, alors que la couverture de la méthadone est bien supérieur.

Mais avant de passer au TSO, je consommais déjà quotidiennement, depuis longtemps, plusieurs gramme d’héroïne, de la codé encore en vente libre à l’époque, pour les jours de disettes; et sans opi, les douleurs et autres symptômes de manque étaient tellement fort, que penser me lever du lit était juste impensable, sauf pour vomir ou avoir la chiasse
Et c’est généralement à un stade proche de celui ci (avec différent niveau de dépendance physique et/ou d’intensité de manque bien sûr) que les usagers se tournent vers des TSO

Le moment, où depuis longtemps déjà, il se passe très rarement un jour sans conso, parce que physiquement ce n’serait de toute façon pas tenable.

En général après plusieurs tentatives de sevrage sec, souvent soldées par des échecs ou une rapide rechute
Mais toi tu peux arrêter une semaine sans passer par un état de sevrage physique ..

Alors j’imagine bien que ce n’est pas forcément la réponse que tu attendais, ou espérait, mais dans un sens, il est assez normal que ton passage à un TSO ne soit pas automatiquement validé, au vu de ta situation de dépendance actuelle.

Si tu as été mal, c’est peut être que 8mg de sub ça faisait bcp, et que tu étais surdosé; et il faudrait essayer avec moins je pense

Mais j’entends bien que l’accroche psy est forte, et semble problématique pour toi, et que même Physiquement tu n’es pas forcément hyper confort,
Dans ce cadre je pense qu’en expliquant bien les choses, en prenant le temps, en acceptant également d’entendre et d’écouter leurs arguments, vous puissiez avec un addicto arriver à la conclusion qu’en effet un passage sous TSO serait bénéfique
Mais à 300%, ce sera Je pense du sub dans un premier temps, c’est un opi très peu récréatif, mais un bon TSO, sont profil d’agoniste partiel, pouvant aider à ne pas faire d’extra, puisque la bupre n’est pas compatible avec la conso d’agoniste Pur, et surtout une molécule bien moins dangereuse à manier que la méthadone pour quelqu’un qui n’a pas une tolérance élevé, le sub ayant une action bcp plus faible que Les agoniste complet sur la respiration, un effet plafond , et donc bcp moins de risque de faire une OD

Mais en terme d’équi analgésie, c’est 30 fois plus potent que là morphine, et si tu étais mal avec 8mg, je pense qu’il
Faudrais d’abord essayer plus bas
Voir si avec 4 mg, peut être 6, ça le fait

Après si ça ne le fait pas, il faudra essayer la metha.
Mais vu le potentiel danger que représente cette molécule pour quelqu’un n’étant pas ou peu tolérant,
Je pense que sans une conso quasi quotidienne, et donc la tolérance physique qui va avec, bcp d’addicto seront réticent


Mais en l’état actuel des choses, aller demander un protocole dérogatoire, et une molécule n’ayant pas légalement d’indication en tant que substitut, et en plus avec les mêmes caractéristiques, que celle que tu consomme, tu peux oublier, c’est je pense totalement irréaliste...

Je pense que tu devrais vmt re tester le sub, à un dosage plus bas et donc sûrement plus adapté

Il faut s’avoir qu’après 7 à 8 jours environ sans aucune conso d’opi, même pour quelqu’un de très accrocher, la tolérance physiologique redevient au niveau « naïf » c’est donc très rapide. Et c’est pour ça qu’avec « seulement » une session par semaine environ, les médecins, s’il t’accompagne dans l’initiation d’un TSO, seront forcément très précautionneux, le risque d’OD avec la
Méthadone étant quand même
Important

Et puis ça n a pas l’air de t’intéresser forcément, mais sachant que ta dépendance est encore principalement psy, tu pourrais essayer une prise en charge, sans qu’elle ne soit forcément médicamenteuse, non ?

Ou vmt c’est mort, ce que tu veux c’est un TSO , en Sachant que ce sera probablement du subutex, et que je pense tu devrais réessayer à plus bas dosage.

Un gros avantage du sub par rapport à la metha, c’est que dans le système français, il peut être prescrit par in médecin généraliste, et donc pas seulement réservé au csapa , comme l’est la méthadone en tout cas pour la
Primo prescription/initiation du traitement


drogue-peace


Zaz

Dernière modification par Zazou2A (08 avril 2021 à  20:36)

Reputation de ce post
 
Toujours précis, pointu, acéré, complet, une vraie encyclopédie, bravo / L'Apo
 
Je plussoie l'Apopo, t'as dit tout ce que j'aurais dit,mais en mieux ^^ GGWP /MT
 
Zaz toujours autant pédagogue super post!! Pps
 
une mine d'informations
 
Super manière de s’exprimer, j’aime quand les choses sont claires ; Sam

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Zazou2A

Je comprends tout à fait ton point de vu et ça ne me dérange pas que tu n'ailles pas dans mon sens, mais selon moi il n'y a pas de petites addictions. Je pense que mon cas ne doit pas être traité à la légère avec une simple thérapie psychologique. C'est vrai que je consomme peu comparé à certains d'entre vous, mais si je pouvais dépenser sans compter crois moi que je consommerai 4 à 5x plus qu'actuellement. Mes consommations sont limitées à 5-6 fois par mois pour plusieurs raisons, d'abord l'argent évidemment, mais aussi le temps d'attente pour me procurer mes opiacés (tout le temps en petite quantité pour éviter des problèmes). En général je me procure 600mg de morphine en tout, et je tiens deux jours avec ça.

D'un côté je suis content que mes prises soient aussi espacées car je n'ai pas à augmenter les doses avec le temps. Mais à l'époque avec le tramadol, je consommais TOUS les jours, je pouvais  monter facile à 1 gramme en une soirée après 7-8 mois de conso quotidienne. Je me suis un peu "stabilisé" avec le temps, mais maintenant je n'ai plus aucune motivation pour rien, je ne pense qu'à prendre des opiacés, même avec mes 6 joints par jours je n'arrive pas à enlever ce foutu manque. Hier soir j'ai du prendre 4mg de xanax car le manque était insupportable.

Tu disais que les tso ne sont pas des médocs pour se défoncer, j'en suis parfaitement conscient, et le dicodin est à effet prolongé, en plus d'être moins fort que la codéine, déjà que cette dernière me procure absolument rien à part des démangeaisons, le dicodin ne risque pas de me faire quoique ce soit, mis à part peut être effacer un peu mon manque, c'est tout ce que je demande. Et je ne veux pas de dicodin dans le but de l'écraser pour avoir des effets récréatifs, si j'ai entrepris la démarche de me rendre dans un CSAPA c'est que je suis prêt à faire ce que m'on dit le plus sérieusement possible, sinon je n'aurai pas perdu mon temps avec eux.

Ils ne veulent même plus me mettre sous subu, vu que j'ai mal réagi au produit (en rentrant chez moi j'ai gerbé après avoir fumé un joint) et en plus les effets du subu ont duré 2 jours, alors que c'est censé durer 24h x). Sans rire j'ai vraiment l'impression d'être laissé à l'abandon, et qu'on m'ai dit "monsieur votre cas n'est pas assez grave, revenez quand vous serez un peu plus ravagé". Qui leur dit que demain je ne serai pas accro à l'héro ? Ils me tendront la main si je suis pas encore mort d'une overdose ? J'en ai marre de tout ça, je regrette tellement l'époque où tu pouvais récupérer ta codéine sans rendre de compte ni à la sécu, ni au médecin, ni à ton voisin.

Je vais bientôt avoir 23 ans et je n'ai absolument plus goût à rien, tout ce que je demande c'est un traitement régulier qui m'apporterait un minimum de bien être pour pouvoir reprendre ma vie en main.

Hors ligne

 

Spirit 
Psycho-Historien
France
400
Inscrit le 14 Jan 2018
183 messages
Yo!

En parlant de Dicodin, ma médecin généraliste m'en avait prescrit pendant deux mois en tant que TSO.

Et le Dicodin fait très bien le taff', je n'avais aucun symptômes de manque, qu'ils soient physiques ou psychologiques.

Malheureusement, j'ai du m'en séparer au bout de deux mois, j'avais beaucoup trop d'effets secondaires sur la fin (constipation, nausées, migraines extremêment douloureuses...) et ce, chaque jour.

Les cachets sont dosés à 60mg (40mg de dihydrocodéine base), et ma posologie était de 3 le matin et 3 le soir (donc 360mg/jour et/ou 240mg de dihydrocodéine base).

Ce qui représente 120mg de morphine.

Dans ton cas, sans trop m'avancer, 120mg de morphine/jour, devrait, au minimum, effacer le manque, qu'il soit psychologique ou physique.

Ou du moins, un peu.

Mais bon, au final, je te parle de mon ancienne posologie, mais ça reste totalement personnel.

Ce sera à toi de voir avec un généraliste, ou un addictologue.

Chaque cas est différent, chaque cas est unique... :')

Et vis à vis de l'usage récréatif de la DHC, ne t'en fais pas, il ne suffit pas de croquer ou d'écraser le cachet pour passer d'une diffusion LP à une libération immédiate. C'est beaucoup, BEAUCOUP, plus compliqué que ça.

Bise. merci-1

''L'humanité se divise en trois catégories : ceux qui ne peuvent pas bouger, ceux qui peuvent bouger, et ceux qui bougent.''

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Yop,

J’avais taper tout un truc, et missclick je l’ai perdu, relou
Je vais essayer d’en reprendre les grandes lignes.


Je ne pense en rien que ta dépendance est minime, ou devrait être prise à la légère, je pense juste qu’il ya certains biais dans ton
Argumentation, et quil est important de les mettre en lumière, de façon à pouvoir ensuite le plus objectivement possible, estimer si un TSO en terme de ratio bénéfice/risque serait un traitement pertinent.

En n’oubliant pas un point, qui malgré tout à son importance: tu n’es physiquement pas dépendant aux opi
Tu peux ne pas consommer pendant plusieurs jours, donc de base, il n y’a pas de dépendance physique à gérer
Par contre elle sera forcément la conséquence de la mise en place d’un TSO. Hors la dépendance physique étant quand même une certaine contrainte, ce sera à mettre dans la balance, si un médicament pouvait apaiser ton mal-être, sans engendrer cette dépendance; il serait forcément préférer a un TSO pour le coup,

Alors d’abord je vais préciser, j’ai des années de conso, de dépendance et donc de pratique des soignant, csapa et autre, une certaine expérience des produits, avec les années qui passe, de plus en plus de recul également sur tout ça
Et si je suis modérateur sur ce forum, que je m’investis dans différents projets lié à la RDR, passe chaque jours plusieurs heures à essayer de répondre et aider ici, et bien évidemment bénévolement et de bon cœur, donc tu comprendras je l’espère que tu auras compris que ce post n’est pas là pour démontrer que ta demande n’est pas légitime, n’aboutira pas, ou quoi que ce soit de ce genre,  mais plutôt comprendre, pour essayer de te partager les infos que je peux avoir, et mon expérience sur le sujet

Pour ça j’aurais quelques questions déjà pour mieux comprendre..

Tu penses qu’un traitement de substitution apaiserais ton mal-être ?
Parce que de base, ça sert à traiter là pharmacodépendance aux opi, c’est à dire la partis physique; et ça doit, pour être efficace, s’inscrire dans une démarche de prise en charge médico social, pour pouvoir être efficace.

Et si c’est évident que quand on est physiquement très accrocher, le fait de sortir de l’illégalité, de ne plus avoir à s’occuper du manque, du besoin quotidien de prod etc
Ça joue énormément sur le côté psy, et parfois même ça peut presque avoir un double usage substitut et anxio ou AD

Ce n’est pas de base la manière la plus efficace de soigner un mal être ou une dépression
Et puisque physiquement tu n’as pas de dépendance, pourquoi, enfin quels sont les arguments qui te pousse à penser qu’un TSO aiderais à apaiser ton mal être ?

Ensuite, tu nous explique que si tu le pouvais, tu te defonce rais tout les jours, pour apaiser ton mal être j’imagine ?
Mais que pour plusieurs raisons tu ne pas le faire, mais que 600mg de sken, te tiennent 2 jours

D’un autre côté tu me réponds qu’avec du dicondin LP, ton manque serait légèrement apaisé, que c’est ce que tu veux, et que tu ne le détournerais pas.

Sachant que si on part juste sûr de l’équi analgésie; 60mg de dicondin 2 fois par jour (la dose autorisée par l’AMM) équivaut à 20mg de sken LP 2 fois par jour.

C’est à dire qu’avec tes 600mg de sken, tu pourrais avoir 15 jours, dans les conditions que t’apporterais le dicondin s’il t’étais prescrit
Pourquoi donc tu les prends en 2 jours ?
Et qu’est-ce qui te rend alors si sur, que ce ne sera pas le cas si tu as du dicondin sous la main ?


J’imagine que ton envie de defonce, et le symptôme en quelques sortes, du mal être et de la souffrance à laquelle tu es confronté.

Est ce qu’un anti dépresseur, accompagné d’une thérapie, enfin, une prise en charge complète, de ce mal-être et cette souffrance que tu vis; ne serait pas plus adaptée ?

Parce que si c’est le dicondin ou autre TSO, que tu imagine pour faire disparaître ce mal-être; et sachant que physiquement tu n’es pas dépendant aux opi, est ce que chercher un traitement qui n’aurait pas pour conséquence de te rendre physiquement accro aux opi ne serait pas la première piste à explorer ?

Parce que si pour soulager le manque psy, tu te retrouve à créer une dépendance physique, est ce que tu es vmt gagnant à la fin ? Le médecin t’aiderait il réellement s’il te disais allez ok pour le dicondin

Et encore une fois, sachant qu’avec tes 600mg de sken, tu pourrais avoir l’effet du dicondin pdt 15j
Mais que tu ne le fais pas, parce que tu as envie de te déf, pk le dicondin lui serait plus gerable ?

Y a pleins de choses que j’ai perdu par rapport à la V1 de ce post que j’ai perdu sans faire attention, mais déjà avec ses informations, nous pourront sans doute essayer d’y voir plus claire, et de t’éclairer au mieux

Et ce mal être dont tu parles, est il la conséquence du manque psy ? Ou l’inverse, le manque psy qui te met si mal ?

Tout en sachant que tout ça reste très hypothétique, car si un TSO est envisageable, les chances qu’il soit autre chose que du sub sont assez faible
Déjà qu’un TSO pour une personne n’étant pas physiquement dépendant, ça peut prêter à débat, alors un antidouleur, utiliser comme TSO c’est à dire hors AMM, pour une dépendance psy aux opi, là ça devient encore plus délicat à justifier..

drogue-peace

Zaz

Dernière modification par Zazou2A (08 avril 2021 à  22:25)


Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Spirit


Quelle était ton addiction quand elle t'a prescrit la dicodin ? Parce que je suis déterminé à essayer ce traitement,  j'ai beaucoup d'espoir sur son efficacité sur moi, et de toute façon je n'ai pas le droit aux autres tso.

Et le médecin est il obligé de faire une demande auprès de la sécu pour mettre en place ce traitement ? Parce que je suis complètement fiché, en 2019 j'allais voir pleins de médecins différents pour me procurer du skenan, du coup ils ont envoyé des lettres à toutes les pharmacies de ma ville et maintenant tous les médocs à base d'opiacé ne me sont pas remboursés. Oui la sécu m'aime pas trop.

Quels arguments avancer pour espérer convaincre mon médecin ? Si je la joue franc j'ai peur qu'ils m'envoie balader

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Yop,

Dans tout les cas, le dicondin n’ayant pas d’AMMM substitution, et étant limite à 60mg deux fois par jour dans le traitement de la douleur.
Il y a 2 options, la première, si tu veux te faire rembourser, il faut que ton médecin fasse une demande de protocole, qu’en suite le médecin conseil de la cpam devra validé
De cette façon tu seras dans les clous, et ton traitement pris en charge

Sinon, ton doc a une liberté de prescription, qui lui permet de te le prescrire hors AMM si il ou elle juge que ça te serait bénéfique, mais hors AMM et sans protocole, il faudra que tu payes ton traitement toi même
(Et vu ce que tu dis sur tes soucis passée avec la sécu, il faudra également trouver une pharma qui accepte de délivrer)

C’est les 2 options.

La 3ème étant de te faire une ordo hors AMM, mais que puisque l’indication du traitement n’est pas indiquée sur l’ordonnance, te la faire délivrer, et rembourser; jusqu’à ce que la sécu titre, mais si tu y es déjà fiché, cette dernière paraît compliqué, encore plus que les 2 autres)

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Zazou2A

Si j'ai quand même quelque manques physiques, je transpire beaucoup et je tremble pas mal. Après une dizaine de jours sans conso je commence à avoir des diarhées. Je pense simplement que mes symptômes de manque mettent plus de temps à apparaître qu'un consommateur quotidien. Plus les jours avancent, et plus je me sens mal, je t'assure que je n'aurai même pas pris la peine de faire ce topic si je ne me sentais pas absolument mal.

Pour répondre à ta question oui je pense qu'un tso m'aiderait à aller mieux. Notamment pour reprendre mes études, je pense que ça m'aiderait à me concentrer en cours, si je ne pense pas constamment à l'envie de  prendre ma dose d'oxy. Je préfère arrêter complètement la morphine et l'oxy, prendre de la dicodin, et abaisser les dosages au fil du temps.

Lorsque je me procure de la morphine ou de l'oxycodone, je les prend toujours à haute dose pour ressentir le plus d'effet possible, c'est une démarche pour me défoncer tout simplement. Avec la dicodin, je sais très bien que ça ne me défoncera pas, entre nous, qui arrive à se défoncer à la codéine prise seule ? Alors la DHC je n'en parle même pas. Lorsque je prendrai ce médoc, ce sera dans une démarche de sevrage. Avec l'oxy et la morphine, il est inconcevable pour moi de consommer des petites doses, car c'est de l'argent gâché pour moi, je l'achète pour me défoncer.

Si je veux vraiment de la codéine ou du tramadol, je peux prendre rdv chez un médecin dans la ville d'à côté et je met en pratique mes talents d'acteur en simulant des douleurs au dos comme j'ai fait pendant deux ans pour avoir du trama et de la morphine, mais je suis fatigué de faire ça,  aujourd'hui j'ai envie de faire les choses bien, et dans les règles, je suis même prêt à me pointer tous les jours à la pharmacie pour prendre un cachet, s'ils acceptent de m'accorder ce traitement par dicodin ou codéine.

Dernière modification par Translucide (08 avril 2021 à  23:12)

Hors ligne

 

Marco 68 
Psycho junior
Italy
1401
Inscrit le 29 Jan 2019
445 messages
Relis bien ce que t'as écrit Zazou car c'est une minière de bonnes info et n'ayez pas cet apriori vers le soutien psy puisque c'est un méthode long, sérieux si tu trouve le bon psy et que, je pense pourra te redonner le goût à la vie que tu as perdu. Plus d'un TSO.

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Zazou franchement si je dois payer 20-30e par mois de ma poche pour avoir ce traitement ça ne me dérange pas, ce sera toujours moins cher que l'oxy que je paye très cher, quasiment deux fois plus que pour la morphine.

Et certes j'ai des soucis avec la sécu, mais j'ai le droit de soigner mon addiction quand même, s'ils refusent c'est de la mise en danger de personne. Dans ma ville, certaines pharmacies refusent complètement de me délivrer les médocs à base d'opiacé, d'autres veulent que je règle la totalité des médocs. Si j'ai besoin de me soigner je n'ai aucun compte à leur rendre.

Dernière modification par Translucide (08 avril 2021 à  23:13)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Yop,

Sur le principe tu as tout à fait raison, si tu veux soigner ton addiction, rien ne peut t’empêcher l’accès à un TSO, mais on te répondra que le dicondin n’est un TSO,
C’est l’AMM qui définis le cadre de prescription autorisée et qui entraînera le remboursement par la sécu
Et en France, il n y a que la bupré et la méthadone qui ont comme indication thérapeutique celle de substitut....


Et je suis désolé mais « après 10 jours sans conso; j’ai des Diarrhées, je dois avoir des symptômes qui arrive plus tard que les autres »

Non 10 jours après la dernière conso, et si entre tmp ça va, les diarrhées ne sont pas vraisemblablement pas un symptôme de manque.

Je veux pas être méchant, ni te décourager, mais juste pragmatique:
Sans dépendance physique, pas de conso quotidienne ou presque, avec les soucis que tu as eu avec la cpam, ton âge qui mine de rien entre en compte dans le jugement des médecins; je pense que déjà la mise en place d’un TSO ne sera pas forcément aisé, et si pour le sub, je pense que ça pourrait le faire, après avoir tout bien expliqué, et si ça s’inscrit dans le cadre d’une prise en charge globale; mais le dicondin, au vu de tout les paramètres défavorables des conditions de ta demande, les chances sont très faibles,
Pour ne pas dire nulles.

Déjà le sken, qui bien que n’ayant pas d’AMM,
Bénéficie d’un cadre dérogatoire fixée par la circulaire Girard de 96 (en cas d’intolérance, ou après des échecs avéré de la metha et du sub notamment); ne représente qu’1 à 2% des prescriptions de traitement de substitution
Le dicondin, ça va être quelques cas,  dans ce cadre, donc comme substitut, allez peut être quelques dizaines de cas tout au plus selon moi

Alors sachant que déjà le sub, qui lui est vmt parmis les molécules dont on a parler, celle
qui avait le plus de chance de t’être proposé, et ça n’a pas été si facile comme tu l’expliquait, et a cause d’un surdosage manifeste ne t’a pas réussi

(on en a pas parler, mais s’ils avaient les données sur l’espacement de tes conso, te filer 8mg de suite, alors qu’il aurait fallu commencer entre 0,4 et 1mg, puis ajuster jusqu’à trouver ton dosage de confort, c’était abusé... évident que tu allais être surdosé, j’en suis a me demander si ça aurait pas pu être fait exprès pour « te montrer » que tu n’avais pas besoin de TSO. Mais c’est une hypothèse et Jspr sincèrement me tromper car ça aurait vmt été degeulasse de la part du doc)

Mais le dicondin, de manière officiel comme
Substitut, et rembourser, je pense que tu peux quasi oublier

Une avoir; en non remboursable, si tu trouves un doc ok pour te faire les prescriptions, une pharmacie ok pour délivrer; et que niveau budget ça le fait.
Bien que selon moi c’est peu probable, ça reste possible

Quand je vois les galere que j’ai traversé pour avoir mon protocole sken, alors que j’entrais parfaitement dans le cadre de la circulaire Girard, les échecs manifeste du subutex et de la suboxone, mon intolérance à la metha, et malgré qu’en plus j avais déjà un TSO oxy depuis des années (donc je ne cherchais clairement pas la defonce, sinon j’augmentais les dosages)
Et qu’eu final, si ça a pu se faire, ça a été
Grâce à un addicto génial à Paris, avec qui j’ai pu avoir rendez vous en grande partis aussi parce du fait d’être modo ici, connaître du monde dans le milieu de la RDR, qui m’ont bien aider ...
Alors qu’absolument tout allait dans le bon sens, alors dans ta situation, je me dis que ça risque d’être plus compliqué encore ..


drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
3900
Inscrit le 07 Sep 2007
5430 messages
Gros respect à Zazou pour tes réponses et ta patience, c'est chaud de passer après toi tongue

Salut Translu salut

Pour la DHC, les collègues Zaz & Spirit ont déjà tout dit;
Perso j'ai été sous Dicodin pendant quelques temps (6 ou 7 mois mois ptêtre?), je m'en serais surement contenté, mais vu que si on veut être à un dosage supérieur à 120mg c'est vachement galère, ça devient vite plus pratique de passer à un opiacé plus costaud...

Dommage car c'est un très bon opiacé "faiblard", c'est un peu notre Vicodin
(Hydrocodone) franchouillard wine
Sans vouloir trop partir en hors sujet, je pense que dans bien des cas il remplacerait avantageusement le tramadol avec ses innombrables effets secondaires chelous...

BREF

Translucide a écrit

Selon le médecin du CSAPA, je ne suis pas assez accro car soi disant je ne consomme pas beaucoup. C'est vrai, je me défonce 5-6 fois à l'oxycodone par mois car je prend de grosses doses et que je ne suis pas riche, donc je suis obligé d'espacer mes prises pour ne pas finir à la rue tout simplement. Mais ça ils ne le comprennent pas, pour eux la dépendance c'est dans ma tête, je m'enfile 200mg d'oxycodone en une nuit mais l'addiction est dans ma tête. Ils pensent ça car je n'ai pas de symptômes de manques PHYSIQUES.

Dans tes posts tu parles beaucoup de "manque"

une chose est sûr, mon manque est toujours présent à l'heure actuelle.
[...]
même avec mes 6 joints par jours je n'arrive pas à enlever ce foutu manque. Hier soir j'ai du prendre 4mg de xanax car le manque était insupportable.

Je/on comprend ce que tu veux dire par manque... mais au CSAPA tu utilisais aussi ce terme précis pour parler de ton mal-être/besoin de prendre un opioïde?

Si c'est le cas, en ce moment y'a surement un forum d'entraide entre médecins/addictos avec un thread "un patient potentiel nous prend pour des cons au CSAPA" fume_une_joint

Sérieux, personne ici ne remettrait ton mal-être en cause, on connait l'addiction... mais vu que la tienne n'est pour l'instant pas physique, c'est "normal" qu'ils aient refusé de te prescrire un TSO...

Voit ça de leur point de vue, tous les UD qui viennent leur demander un TSO sont dans ton cas, et sont en plus dépendants physiquement aux opis...
Je ne pense pas qu'ils prennent forcément ton addiction à la légère, mais pour une fois que quelqu'un se pointe chez eux en ayant que la partie mentale de l'addiction...

(attention, personne ne dit que c'est parce que c'est mental, ça n'existe pas; le consensus sur PA c'est même plutôt que c'est la partie mentale la plus difficile dans une addiction; mais dans les faits tu n'as effectivement pas de symptômes de manque physique)

... ben ça peut sembler légitime qu'ils ne veuillent pas te rendre accro physiquement en prime. hmm


Dans un monde parfait, les gens ayant besoin d'opiacés pour pouvoir "fonctionner" normalement, comme certains ont besoin de leurs amphets pour pouvoir se concentrer, d'autres il leur faut leur Prozac pour pas se foutre en l'air, d'autres leurs benzos le soir avec un pétard pour pouvoir s'endormir sans passer 2 heures à angoisser comme des dingues avant de trouver le sommeil, etc etc etc...

Dans ce monde parfait, sur ce forum je pense qu'on est tous d'accord que quelqu'un comme toi devrait pouvoir avoir accès facilement à ta drogue de choix sans devoir passer par un marché noir, devoir mentir à un médecin pour arriver à te faire prescrire ce qu'il te faut...


Mais voilà, faut bien admettre que même si en France on a un système de santé plutôt cool (genre sur les 200 pays coexistants sur notre belle planète, on est dans le top 10 fastoche), on n'en est pas encore au stade où ton problème pourrait rencontrer une solution satisfaisante sans sortir des cases...


Du moins, pas dans un CSAPA, où ils s'occupent des urgences "dépendance physique" en priorité, car avec le nombre limité de patients qu'ils peuvent prendre en charge avec leurs moyens/le nombre de médecins prescripteurs qu'ils ont sur place...

Souvent, faute de temps ils font un peu ça "à la chaine" et ne peuvent pas trop se permettre d'expérimenter un traitement atypique/"original" avec quelqu'un qu'ils viennent tout juste de rencontrer pour la première fois, et qui est déjà fiché par la sécu pour des histoire de morphine...

Tu dois encore être frustré par cet échec donc je vais pas te dire "Essaye de ne pas trop leur en vouloir, drogue-peace and love mon frère", mais je pense que par la suite, quand tu seras stabilisé avec un traitement adéquat
(que ce soit du skenan, ou de l'oxycodone ou du dicodin)
, il arrivera un moment où tu réaliseras que c'était en effet une requête délicate, venant de quelqu'un qui se pointe au centre pour la première fois thinking


Ensuite, il y a aussi beaucoup de médecins ouverts d'esprits qui seraient surement prêts à tenter une expérience qui sorte un peu des cases, mais c'est un peu le même soucis: il faut que ce soit un médecin qui te connaisse et te fasse confiance. neutral
(ou un bon vieux distributeur d'ordos ^^ mais là si tous les mois il faut que tu te demandes si il s'est fait coffrer depuis votre dernier rendez-vous, ça risque d'ajouter du stress pour rien yikes )


Eeet c'est là aussi le soucis avec ton 2e post:

Quels arguments avancer pour espérer convaincre mon médecin ? Si je la joue franc j'ai peur qu'ils m'envoie balader

Je me permet de la jouer franc-jeu du coup: j'ai peur que présentée comme ça, ta question sorte un peu de la charte du forum.
("demande de plans", tout ça U_THIN )

Pas parce que ta question n'est pas légitime; elle l'est.
Et c'est quand même malheureux de devoir passer par des subterfuges alors que tu es prêt à jouer franc-jeux, mais bon malgré ses qualités, c'est aussi ça le système de santé français =>

"Il faut souffrir pour s'en sortir/quand on veut on peut/et puis quoi encore, on va quand même pas donner de la drogue aux drogués/dans le cochon, tout est bon/un verre de rouge n'a jamais fait de mal à personne/etc etc" 


Désolé pour le roman sad
Surtout que l'ami Zazou avait déjà expliqué + clairement une bonne partie ce que je vient de régurgiter, mais bon ça fait longtemps que j'avais pas posté, donc youplaboum.

Tiens nous au courant merci-1
MT

edit: au fait, en relisant tes posts je vois que tu sembles penser que le Dicodin est plus faible que la codéine.

le dicodin est à effet prolongé, en plus d'être moins fort que la codéine, déjà que cette dernière me procure absolument rien à part des démangeaisons, le dicodin ne risque pas de me faire quoique ce soit
[...]
Avec la dicodin, je sais très bien que ça ne me défoncera pas, entre nous, qui arrive à se défoncer à la codéine prise seule ? Alors la DHC je n'en parle même pas.

Nan parce que ce n'est pas le cas du tout, la DHC c'est beaucoup plus costaud que la codé.
(Surtout si t'arrives à hacker les comprimés pour exploser leur armure LP qui se planque derrière 7 proxies, là ton Dicodin ça devient du Vicodin demon1 )

Dernière modification par Mammon Tobin (09 avril 2021 à  00:48)

Reputation de ce post
 
Toujours un plaisir de lire tes postes. Tetris

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoHead
5512
Inscrit le 05 Jun 2012
1632 messages
Difficile de pssr derrière le "boss" (zaz :-)) (c'est gib ds NCIS.. Lol) ou d'autres comme spirit Ou encore amon tobin ( zut, mamoun, le mec va croire qu'il est un dieu de l'electro.. :-))
Tu as une dépendance psychique certaines

Certe physique légère, ms urtout urtout psy
Ce qui ne doit pas non plus été pris la légère, vu les conséquence que ça eut engendrer, les dérive et autres
Bref, c'est le début d'emmerde Bcp plus grosse

Tu n'est as addic physiquement (car sinon plus de 24h, tu serais malade comme un chien, l grippe c'est de l fraise tagda à côté) ce n'est ps autant qu'il nfaut pas la prendre en compte, et compenser via d'autre chose ui seraient plus délétère pr ton corps
Me I l s'écoute t'aime ps (mi nn lus à un moment pr cause de fausses rd avc un vrai ordonnance.. Bref)
Il est tt fat possible de m'être un protocole en place(formulaire bleu)
(et ce même en étant "black liste" de l  sécurité s, 'j' en suis la preuve(et portant ds le 56 le médecin conseil de la scu est très chiant..)

Et ème si tu n' pas de mutuelle, une ordo securise est divisée en 2 parties( première relevant de ta pathologie, et prise à 100%  dc pas besoin de mutuelle, et la deuxième partie qi peux etes soumis a  facturation..)

Tu a été clairement surdose en bupre en te mettant un b8 cash, certain addicto st très bon, d'autres bien, ms y des burnes (dl si je froissé certains)

Avc 2, voir 1, voir 0.4 tu était bon. A 8 g tu m'etonne que t'étais mal, sur dosé complet

Pr la dihydro, ton medecein traitant peut te la prescrire,
C'est un très bon tso pr qun de peut accroché comme ton cas, ce medoc peut te changer la vie !
(j'ai du mal à comprendre dailleur pourquoi la dhc était si peut mise en avant.?)

Je l'ai utilisé il y a lgtemps, sans trop varier le dosage, ms c'est un médicament peu distribué contrairement au tramadol. J'ai jamais compris pkoi
(enfin si.. Ms c'est un autre sujet..).

Ou change de csapa,(ou de médecin ds ton centre ?
tu as medecin traitant ?
Sino un autre csapa ?
Certain servies addicto ds les hôpitaux sont parfois très bien

Une chose est sûre, tu as besoin d'être écouté, ça c'est certain..
Et tu as été pris de haut, mal oriente, ou jugée, ce qi est délétère à tt ttment, c'est une relation de confiance medecin-patient

Je te souhaite bon courage !
Ici il est 2h09 en breiz zoinie

Tiens nous au courant
Parler tel que tu l'a fait, c'est déjà le début d'un projet de soin !

Bon courage

Dernière modification par marvin rouge (09 avril 2021 à  08:58)


Lala land.
Moi ce que j'aime, c'est les hyènes..

Hors ligne

 

Akaion 
Adhérent PsychoACTIF
France
2700
Inscrit le 22 Aug 2020
352 messages
Blogs
Bonsoir

Pour ce qui est de Dicodin 60 mg cp LP, j'ai tenté de le faire passer en libération immédiate en étudiant sa structure puis avec le matériel adéquat de faire disparaitre la gelée qui maintient le principe actif toujours en LP.

Il est possible d'accélérer légèrement le processus en utilisant la voie du plug qui consiste à rajouter un maximum d'eau sur le comprimé réduit en poudre et chauffer mais pas trop non plus le mélange qui peut s'écouler et une fois le plug réalisé la montée est visiblement plus forte et plus rapide.

Au cas où certains s'intéressent au pourquoi la DHC autant protégée ? C'est en particulier pour une question de santé, notre estomac subirait des dommages au contact de la DHC base. L'hypromellose a ce rôle de barrière mais qui fond plus rapidement dès lors que le comprimé déstructuré est en milieu aqueux.

Pour ceux qui veulent de la codéine, un antitussif avec une décantation à l'eau froide pour ne récupérer que la codéine c'est possible. Mais gardez à l'esprit que l'utilisation de DHC au même titre que sa soeur codéine, même si sa puissance est plus importante au départ, mène très rapidement à la tolérance de morphine métabolisée. Ce sont des molécules inactives qui se métabolisent en morphine dès leur premier passage hépatique.

Dicodin en TSO c'est condamné d'avance, tenir sur des doses équivalentes est impossible avec ce produit. Il ne faudra pas très longtemps avant de devoir en prendre beaucoup plus pour se maintenir. Ou bien si certains disent vrai demande aussi au médecin de la DXM pour abaisser ta tolérance codéine, il faudrait jouer sur les deux plans, je blague.

As-tu essayé une voie médicamenteuse différente comme des antihistaminiques, benzo associés ou pas voire des neuroleptiques sédatifs pour retrouver la sensation dépressive du SNC ? La Quétiapine 400 mg LP remplace, d'après ce qu'on peut lire, l'héroïne dans le speedball en système D, ça s'appelle le "Q-Ball". Certaines interactions ne peuvent-elles pas non plus t'aider à combler ce manque ? Aucun combo, est-ce lié à l'antalgie ? La kétamine non plus ?

Bon courage !

Le poison est toujours dans la dose, jamais dans la chose.

En ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11600
Inscrit le 22 Feb 2008
8493 messages
Blogs
Bonjour, je rejoins Zaz sur le fait que le subutex à petite dose (commencer très petit et augmenter progressivement jusqu'à la bonne dose) serait le plus adapté. En sachant que ça inaugurera une vraie dependance mais tu sembles bien décidé de toutes façons à devenir dépendant aux opiacés. Et le subutex serait le moindre mal, ne serait ce que sur le plan Secu.
Je pense que le mieux serait que tu ailles voir un psychiatre et lui raconte tout comme tu nous le dis (tu peux même imprimer ton texte).
Je ne sais pas où tu habites mais l'ideal serait un psychiatre qui ne t'embêterait pas s'il ne "prenait" pas. Par exemple, à distance. S'il "prenait" tu pourrais ne le voir qu'une ou deux fois par an, les prescriptions et psychotherapie étant faites sur place.
Du coup, tu pourrais choisit ton psychiatre, par exemple un psychiatre de CSAPA un peu renommé. Zaz a trouvé son taff à Paris alors qu'il n'est pas parisien.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Re,

Je ne peux que plussoiyer ce qui a été dit ! Particulièrement par prescripteur, je me
Permet simplement de rajouter un détail; c’est qu’en effet je n’suis pas Parisiens, et que de par les conditions sanitaire, mais aussi le fait que mon traitement soit stable et que les choses aillent bien, mes rdv se font par téléphone mtn

Mais que ce soit au début, pour les premiers rdv, ainsi que les premiers mois
Et la semaine d’initiation également, le temps d’ajuster le dosage, il a quand même fallu que je fasse les AR pour me rendre au csapa physiquement
Et rester à Paris le temps d’ajuster le dosage, donc 7 à 10 jours Grand max

Dès que tout a été stable, et le covid aidant, on est passé au rdv téléphonique
Et je ne fais pu d’AR tout les 28j
Plutôt 3 à 4 fois l’an, ou en cas de modif, ou tout autre changement/problème qui pourrait nécessiter une consult physique

Tout ça pour dire, que même si dans mon cas, au vu des changements positif que ça m’a apporter, ça vaut de toute façon tout l’or du monde, mais qu’au cas où, il faut quand même prévoir au moins pour les débuts, que les AR, voir le besoin de logement (moi c’était chez un ami donc no souci) si tu dois être sur place pour l’initiation, ça peut représenter un budget quand même, qu’il faut prendre en compte !

Pour le reste je n’ai rien à ajouter, que ce soit Marvin, MT (content d te relire !) Prescripteur et les autres, je crois que tout à été dit

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
6700
Inscrit le 28 Sep 2014
2462 messages
Si j'ai un conseil à te donner apres des années de dépendance, si tu peux éviter de le devenir et de devoir en prendre tous les jours , tu te feras une belle faveur !
Car meme si c'est vivable , c'est tout de meme mieux de ne pas etre dépendant et de pouvoir profiter d'un produit sans etre obligé de le prendre .
D'autant plus que ta tolerance va augmenter et qu'il t'en faudra beaucoup plus pour ressentir les effets !

Surtout pour etre dépendant au subu ou à la metha , qui ne sont pas des opioides connus  pour etre aussi  agréables que des opiacés comme l'hero ou l'oxy mais bon , c'est à toi de faire ton choix !

Apres ,c'est sur que si tu passes ton temps à alterner entre manque et moments de défonce , mieux vaut etre stabilisé mais je ne suis pas sur que la codeine ou dihydrocodeine te suffirais vu comme c'est light , surtout si tu fais des extras régulierement à l'oxy ou la morphine !

Dernière modification par Acid Test (09 avril 2021 à  13:29)

Reputation de ce post
 
par bonheur il est encore temps de se faire une Belle faveur ... / spud

Hors ligne

 

LeDoc86 
Nouveau Psycho
France
400
Inscrit le 08 Jul 2020
54 messages
Blogs
Je compatis l'amis !! les CSAPA ces de pire en pire ! Il faut faire du cas par cas ces pour cela que beaucoup se tourne vers les médecins généralistes qui sont plus conciliant  .
Effectivement sur ce POINT si tu peux éviter le manque physique des opia's qui est tres contré-niant ces tout bons ... mais je me suis sentis pris pour un cons aussi et il savent comment on réagis a ce genre de refus , surtout que ces pour certains la dernieres portes de sortis avant le mort .

âpres avis general sur le csapa en l’autre celui de poitiers zeros RDR UNE HONTE , en plus d'etre sermonnée , jugée ,humilier et mal compris .....
13 ans de consommations jai eu 4 RDV  alors que jai pas de voiture et jhabite a 20 bornes ou a la fin il me disait monsieur je pense que vous voulez encore vous faire des flash's ( avec un tons humiliant) et j'avais envie de dire et bien ouii je baigne depuis mais 15 ans dedans bien évidement que jai des craving et envie de me faire des flash, jai jamais connu autre choses  et  la plupart de vos patient consomme encore de la pépettes et vous leurs donner un arsenal thérapeutiques bref délis de sale geule je pense . 
ces tres cons mais ils m'ont motiver a me détruire fois 10 000 .

je suis assez évasif dsl cela m'enrage de voir de tel branles couilles dans ce genre de centre .

sur mon testament jai mis le nom de l’infirmière et du docs qui mon bien pris pour un cons !! resulta hop hop on passe au fenta et pourquoi pas a la piquouse derrières ALLEZ                 (je dit des conneries aussi pardon) mais voila ce que cela déclenche chez des personnes dependante physiquement donc serre toi de se pavet de merde qui est ma réalité pour trouver une béquille saines !

ces la colères et la haines qui parlent aussi 

JUGEZ MOI

--Mettre à contributions ces connaissances-- la matière , aider son prochain ; "Fais ce que je dit mais pas ce que je fais " MUSI-CALEMENT
smak produit

Hors ligne

 

Akaion 
Adhérent PsychoACTIF
France
2700
Inscrit le 22 Aug 2020
352 messages
Blogs
Étrange chez moi ça se passe bien, le médecin m'accorde du temps alors que je suis plutôt axé psychostimulants, me prescrit bêta-bloquants et tout le nécessaire pour que sois blindé de matériel infirmier pour éliminer les risques d'abcès. L'infirmière qui a un autre regard que moi me trouve de nouveaux points non utilisés, etc. Le tout sans que j'insiste ou demande régulièrement mais si besoin est, je sais qu'ils sont soucieux des usagers. Une exception dans le lot ?

Le poison est toujours dans la dose, jamais dans la chose.

En ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs

Akaion a écrit

Étrange chez moi ça se passe bien, le médecin m'accorde du temps alors que je suis plutôt axé psychostimulants, me prescrit bêta-bloquants et tout le nécessaire pour que sois blindé de matériel infirmier pour éliminer les risques d'abcès. L'infirmière qui a un autre regard que moi me trouve de nouveaux points non utilisés, etc. Le tout sans que j'insiste ou demande régulièrement mais si besoin est, je sais qu'ils sont soucieux des usagers. Une exception dans le lot ?

Comme pour tout, il y’a du très bon, du bon, du moyen, du mauvais et du très mauvais je dirais
Puis il y’a d’autre paramètres que juste la qualité du centre; dans le cas de ce topic, le
Fait que la demande n’ai pas été accepté ne veut pas dire que le centre est mauvais loin de là, un TSO (en plus hors AMM) chez quelqu’un qui consomme une fois par semaine env des opi, et fiche par la sécu pour nomadisme médical avec le sken, c’est si ça avait été un grand oui, sans poser de question qu’on aurait pu se dire qu’il y avait un soucis.
Et c’est tout à fait logique qu’une telle demande ai entraîné discussion etc

Seul chose que je n comprends pas perso, c’est le moment où ils ont été ok pour le sub, pourquoi 8mg ? Alors qu’il était évident que sans dépendance physique, ça ne pouvait qu’être un dosage trop élevé...

Il y a un topic dédié au témoignage sur les csapa quon fréquentes.
Perso j’en ai fréquenté 3 différent, j’ai une expérience assez moyenne, une très mauvaise, et une excellente
Puis dans un même centre il peut y avoir un doc génial et d’autre bcp moins

Malheureusement, il y’a encore bcp trop de csapa qui ont une pratique de l’addictologie encore bcp trop moyenâgeuse, ou il n’y a pas où très peu de RDR, ou les patients sont infantilisés à mort, et bien d’autre choses qu’on ne devrait plus voir en 2021 ...

Et puis je pense, que même en csapa, ou chacun devrait être traité de la même façon en terme de qualité d’accueil, prise en charge, bienveillance etc
Ce n’est pas tjr le cas, et j’imagine que dans un même centre, 2 usagers ayant les mêmes traitements, peuvent pour cela avoir un avis tout à fait différent sur la qualité de l’accueil qui leur a été fait

En tout cas le tiens a l’air top, et tant mieux, si ce n’est sans doute pas une exception, il n’en est pas toujours de même dans d’autre structures ça c’est clair !

drogue-peace

Zaz


Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Akaion 
Adhérent PsychoACTIF
France
2700
Inscrit le 22 Aug 2020
352 messages
Blogs
Par contre, ça plaira à Prescripteur, c'est ordre/contre-ordre pour ainsi dire entre le médecin du CAARUD/CSAPA qui me prescrit un bêta-bloquant qui s'avère efficace pour mes conso et mon addictologue du service de médecine interne qui me dit que c'est une mauvaise idée.

Elle est anti-légalisation des stup, et considère ouvertement devant les médias que tout médecin qui voudrait dépénaliser est éthiquement déviant. Madame estime que la loi qui sanctionne est le dernier rempart contre la jeunesse qui, en cas de dépénalisation des stup, serait tentée de consommer et ça serait catastrophique pour les pathologies psychiatriques, la santé bouleversée dans une période cruciale pour le restant de leur vie, etc.

Bref du blabla que j'ai en hôpital. Dure d'avoir confiance en elle. Alors qu'en CSAPA le médecin est tout de suite plus abordable, soucieux de prendre le temps qu'il faut. Pour le Prenoxad de Naloxone il a fait une ordonnance signée tamponnée, photocopiée x1000, celui qui en a besoin n'a plus que son nom et prénom à marquer avec la date du jour dessus. Efficace et pris en charge.

Je pense que le monde des addictologues est assez vaste. J'ai demandé un changement de prise en charge, après avoir été suivi pendant deux ans par un psychiatre ayant suivi un enseignement de Toxicomanies et Alcoologie et donc pouvait se revendiquer également addictologue. Il n'arrêtait pas de me dire "vous savez que si vous continuez vous allez mourir" de façon très autoritaire, en ajoutant "je vais vous faire dormir" en remplissant son ordonnance bourrée d'interactions neuroleptiques-benzo-antihistaminiques.

Au final tu auras côtoyé trois structures, moi j'ai plutôt côtoyé trois addictologues exerçant dans différents milieux (CAARUD, hôpital public, libéral), et finalement je serais sorti avec trois ordonnances contradictoires, trois opinions sur les drogues très différentes, et pas le même feeling. Ce feeling avec le praticien c'est la base de la réussite du traitement.

Il n'y a pas seulement les médicaments qui jouent dans tout ceci, il y a aussi le regard du médecin, l'écoute du patient, et n'oublions pas que s'il n'a pas une obligation de résultat, tout médecin a pour devoir éthique la mise en oeuvre de tout moyen adapté à la demande du patient.

Et l'ANSM qui met la pression sur les prescripteurs mais également sur les pharmaciens, en adoptant des protocoles de plus en plus stricts pour la délivrance de médicaments nécessaires aux patients dépendants, ne s'est pas financièrement coupée des laboratoires pharmaceutiques qui obtiennent des AMM pour des drogues légales facilement délivrées comme les benzo et tant d'autres.

Le monde médical doit se couper de l'envie de rentabiliser la santé publique, l'industrie pharmaceutique reste à ce jour un problème que les médecins et pharmaciens doivent régler. Trop peu osent se lancer.

J'ai un peu débordé

Le poison est toujours dans la dose, jamais dans la chose.

En ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
J'ai bien lu tous vos conseils, et je pense que vous avez raison, je n'obtiendrai jamais le traitement de substitution  qui me semble le plus approprié pour mon cas, en étant sincère avec les médecins.

J'ai pris rendez-vous chez mon généraliste, qui est très souvent arrangeant avec moi (il m'a déjà fait une prescription de tramadol en novembre pour me dépanner) je ne sais pas comment je vais aborder la consultation, si je lui supplie de m'accorder un traitement à la codéine pour mon manque, ou alors si je dois lui dire que j'ai des douleurs. Mais je crois que j'ai pas vraiment le choix. Ca me fait de la peine de lui mentir car il a toujours été cool avec moi.

Mais maintenant j'ai parfaitement compris que si je veux m'en sortir, je vais devoir compter que sur moi même, si je dois mentir je mentirai, c'est pour ma survie, sinon je vais vraiment finir par péter les plombs. Je sais que je suis accro aux opiacés forts, physiquement ou psychologiquement on s'en fout, je ne veux pas être discriminé par rapport aux autres consommateurs.

Si je suis addict aux opiacés forts, alors autant me traiter avec des opiacés bien plus faibles comme la codéine, c'est juste de la logique bon sang.

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
4010
Inscrit le 22 Jun 2020
590 messages

Translucide a écrit

Je sais que je suis accro aux opiacés forts, physiquement ou psychologiquement on s'en fout, je ne veux pas être discriminé par rapport aux autres consommateurs.
.

Ben nan on s'en fout pas en fait... Ce que tout le monde a essayé de te dire c'est que c'est pas la même chose d'avoir une dépendance psychologique et d'avoir une dépendance physique.

La différence majeure, c'est que la dépendance psychologique avec une aide extérieur tu peux être aidé à surmonter, avec du travail, cet état.

Par contre être dépendant physiquement, ce que la majorité des gens t'ayant repondu ici sont, moi y compris, c'est une autre histoire et une autre paire de manche aussi.
Fini de pouvoir passer une journée ou plutôt une demi journée voir moins encore sans devoir prendre tes comprimés, et si tu ne le fais pas tu te retrouves pas à juste peter un cable parce que tu as envie de te defoncer la tronche, mais tu souffres dans tout ton corps parce que tu te retrouves en manque.
Tu te réveilles le matin avec des symptomes de manque qui commencent à se manifester, et la première chose que tu dois après t'être réveillé c'est pas aller pisser mais c'est prendre tes comprimés pour que ça aille enfin "bien".

On est pas ici pour briser tes rêves ou les idées que tu t'es fait, on te partage juste notre vécu. Il y a pas mal de gens qui se disent une fois au fond du trou à cause de la dependance physique qui fini par devenir insatiable "si j'avais su j'aurai pas commencé à en prendre régulièrement..."

On te dit juste que quand on est pas encore au stade de la depandance physique, il vaut largement mieux ne pas commencer un tso qui va lui creer une dépendance physique et tu ne pourras plus te passer d'une prise à l'avenir.
Tu pars en vacances ? Tu dois avoir tout ton traitement et si il t'en manque tu risques de te reteouver dans la merde complètement en chien sur ton lieu de vacances. C'est des choses que j'ai vécu, et tu peux me croire le manque physique, c'est une horreur à vivre. Moi aussi je ne suis plus capable psychologiquement d'y être confronté tellement j'ai plus en souffrir précédemment.

Saisie au moins ces choses là et garde les bien dans un coin de ta tête. On t'aura juste expliqué la différence entre les 2 etats de dépendance. Il y a des personnes avec dépendance physique et d'autre avec un autre stade de dépendance qui n'a pas encore évolué vers la forme physique, donc sans syndrome de sevrage à l'arrêt.

Un TSO ça associe un médicament de substitution et comme tout medicament il faut voir la balance bénéfice/risque, chez quelqu'un de dépendant aux opiacés la balance sera plus positive que negative en général, chez quelqu'un qui n'a pas de dépendance physique la balance sera plus negative que positive (des effets secondaires à supporter alors qu'à la base le ttt n'est pas indiqué, la creation d'une dependance physique qui n'existait pas avant...)

Reputation de ce post
 
Il en faut de la patience hein ... Zaz

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
9302
Inscrit le 18 Sep 2018
4344 messages
Blogs
Translucide, ton pseudo c'est en référence à "the boys" ? le type à qui on met des explosifs dans le cul

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Biscuit

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que le manque physique est bien moins supportable que le manque psychologique, pas de soucis là dessus. Même si je pense que mes tremblements réguliers sont liés au manque d'opiacé. Je dis juste que, dans ma situation, il me faut impérativement un traitement médicamenteux. Je ne peux plus continuer comme ça à fumer des joints toute la journée, je n'ai plus aucune motivation pour entreprendre des activités professionnelles ou personnelles.

Quand je fume un joint j'ai plus aucune motivation pour rien, je suis trop dans le gaz, alors qu'avec un ou deux cachets de codéine par jour je suis sûr que, non seulement ça m'aiderait à arrêter de fumer toute la journée, mais aussi, et je retrouverai la motivation pour faire mes trucs. C'est simple, si je veux me défoncer c'est pas avec de la codéine que je le ferai, et même si je tombe addict à deux pauvres cachets de codéine par jour, ce sera toujours mieux que les 200mg d'oxy ou les 300mg de morphine que je m'enfile une à deux fois par semaine.

Je demande juste à essayer, je ne m'obstinerai pas si ça n'a pas l'effet recherché, je cherche juste une solution à mes foutus problèmes, et encore une fois ce n'est pas par la démarche psychologique que ça va s'arranger, les médicaments à base d'opiacés sont encrés en moi à jamais maintenant. Ca va peut être te faire sourire mais c'est la stricte vérité.

Dernière modification par Translucide (10 avril 2021 à  23:58)

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages

Rick a écrit

Translucide, ton pseudo c'est en référence à "the boys" ? le type à qui on met des explosifs dans le cul

Non il a aucune signification j'ai mis le premier mot qui me passait par la tête, j'étais défoncé au tramadol ce jour là

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs

Translucide a écrit

Si je suis addict aux opiacés forts, alors autant me traiter avec des opiacés bien plus faibles comme la codéine, c'est juste de la logique bon sang.

J’suis désolé, mais y a aucune logique la dedans. On ne remet pas en question que tu sois accroché psychologiquement aux opi
Le fake que tu n sois pas physiquement accro, c’est un constat, en rien un jugement

Mais plutôt que de traiter la cause de ta dépendance, et puisqu’elle est psy pour le moment, le meilleur moyen serait d’engager une prise en charge psy, peut être voir’ si des AD ne pourrait pas’ aider au niveau du mal être que tu vis.

Mais plutôt que de t’attaquer à la cause de y’a dépendance, le problème de fond, qui te pousse a avoir ces envie de defonce, tu as décidé que ce qu’il te fallait c’était un TSO.
Pourquoi, a part parce que tu l’as décidé, je pense que personne ne l’a compris jusqu’ici

Un TSO, est avant tout un traitement de la dépendance physique, en tout cas un moyen de la gérer.

Et en plus, tu ne veux pas des TSO « classiques » tu veux une ordo type codé ou dicondin

Alors apparement tu as l’air fermement décider a ajouter une dépendance physique ta dépendance psy
Mais un TSO ne soigne en aucun cas la dépendance psy; il permet de soulagé l’esprit des galere et autre contrainte qu’entraîne la dépendance physique aux opi
Mais ce n’est pas un remède miracle contre les envie de defonce, ce n’est pas pour’ rien qu’autant de patient sous TSO consomment encore à côté

Je vois vraiment aucune logique, depuis le départ, je comprends pas non plus en quoi prendre du dicondin 2 fois par jours supprimerais tes envie d’extra au sken ou à l’oxy, à la limite ça les rendra juste plus délicat car ta tolérance va grimper en flaiche

Depuis ton premier’ post jusqu’à celui là, je n ai toujours pas compris, ce qui selon toi pouvait justifié ce raisonnement de passer sous TSO, ni pourquoi c’est de la codé où DHC que tu veux, et je n vois aucun argument logique qui irait dans ce sens

« Je suis accro aux opi fort, alors autant me traiter aux opiacé bien plus faible »
Si c’était logique, pour tout les usagers dépendant à l’héro, loxy ou la morphine, c’est aussi de la codéine qu’il leur faudrait ?

Non désolé je vois 0 logique dans tout ca, juste quelqu’un d’un peu buté, qui plutôt que de se lancer dans une prise en charge psy, essayer de comprendre d’où vient cette envie de conso, et pourquoi sans tu vis un mal-être si profond
Et eeeeeventuellement, si ça s’avérait nécessaire, une prescription de sub, a un dosage adapté donc entre 0.4 et 1, max 2mg, qui par son profil agoniste partiel pourrait être un garde fou, pour éviter les extra, tout en soulageant tes envie de conso, jusqu’à comprendre et peut être résoudre le problème de fond

Mais non, sans avoir fait médecine, contre l’avis des addicto que tu as vu, après tout les msg t’expliquant que ta solution n’était sans doute pas la meilleure, tu as décidé que ton protocole perso, que tu n’as d’ailleurs jamais test, mais dont tu es persuadé qu’il marchera, était donc là seule solution viable, et que c’était logique !
Et comme c’est logique, pas besoin d’argumenter...

La seule chose qui est sure dans tout ça, c’est que si tu obtient cette ordo, dans un mois à peine tu seras physiquement dépendant;
Mais on dirait que tu y tiens absolument, au
Moins ça sera un objectif atteint !

Perso j’abandonne l’idée de comprendre quoi que ce soit à ton raisonnement.
Pourtant le fait que tout les docs, ainsi que tout les messages ici, aurait peut être pu te mettre la puce à l’oreille sur le fait qu’un TSO sans dépendance physique n’était peut être pas ce qu’il y avait de plus pertinent

Mais t façon tu as décidé d’avoir raison, alors on va dire que c’est le cas hein...
Et j peux que te souhaiter que ça se passe comme tu veux, et qu’au plus vite tu sois physiquement accrocher

drogue-peace

Zaz

Reputation de ce post
 
Quel bel exemple de patience et de self-control. Impressionnant ! Fil

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Translucide 
Nouveau membre
Australie
000
Inscrit le 23 Feb 2018
36 messages
Zazou2A Je suis vraiment désolé si tu n'as rien saisi de mon point de vue, je me suis sûrement mal exprimé. Mais effectivement je préfère me taper une addiction à un opioïde faible que continuer à taper dans la morphine et l'oxycodone. Peut être que tout ce que je dis n'a aucun sens et dans ce cas j'en suis désolé.

Pourtant j'ai beau me relire et je trouve mes arguments valides, à la base j'ai fait ce topic car je me sentais frustré par mon passage au CSAPA, j'avais besoin de me libérer et dire tout ce que je pensais. Je ne voulais pas spécialement d'avis.

Dernière modification par Translucide (11 avril 2021 à  00:40)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3869 messages
Blogs
Yop,

Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu veux absolument un tso et donc devenir physiquement accro, alors qu’absolument rien ne garanti que ça supprime tes envie de defonce, et même, pourquoi refuser le sub qui a un dosage adapté pourrait éventuellement se révéler efficace pour du dicondin qui risque de te frustrer, de ne pas jouer sur ton mal être, mais de façon certaine engendrera augmentation de ta tolérance et dépendance physique

Alors que tu pourrais tout à fait te lancer dans une prise en charge psy, et essayer de régler le problème de fond, à savoir les envies de defonce qui découle et/ou engendre cette souffrance Psy/ce mal être
En profitant justement de n’pas être physiquement dépendant
Et au besoin, si ça s’avère nécessaire accompagné cette thérapie de bupré qui serait sans doute la molécule la plus adapté si vraiment il en fallait une

Pour à la place, contre l’avis des professionnels qui te suivent, après que tout les usagers expérimentés t’ai, grace à leur expérience, essayer de t’expliquer pourquoi passer a une substitution au dicondin n’était pas’ forcément ce qu’il y’a de plus pertinent, rester bloquer sur cette idée, qui n’a même pas de justification ou explication valable autre que « j’ai décidé »

C’est comme si une personne accro au sucre, plutôt que de se faire traiter pour ça, avant de développer du diabète, avait décider que non, ce qu’il lui fallait c’était de l’insuline
Parce que selon lui, avec de l’insuline, il pourrait gérer ses envies d’sucres; et tampis si ça entraîne un diabète qu’il n’aurait en fait peut être jamais développé

A défaut d’être absolument parfaite, je trouve cette analogie assez représentative de la situation que tu nous décris dans thread
M’enfin, on t’auras donné les infos, ainsi que nos avis, et leur pourquoi, mais ton choix a l’air déjà fait, on n peut que te souhaiter que ça s passe comme tu le veux
Au moins tu auras toute les cartes en main pour faire ton choix

drogue-peace 

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Toxicobartos 
Psycho junior
France
300
Inscrit le 04 Apr 2020
208 messages
Blogs
Salut Translucide

Pour tester le subutex j’ai dit à mon médecin que j’étais fortement accroc à l’héro. Résultat 3 semaine de sub à 24mg par jour. Un enfer. Je reprendrais plus jamais de TSO

J’ai été particulièrement con sur ce coup mais c’est mes envies de tout essayer.

Te précipites pas sur le TSO. Crois en un qui a fait l’expérience pour les mêmes raisons que toi

Portes toi bien

++

Sam

"and I guess that I just don't know"

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    De nouveaux animateurs-trices sur Psychoactif
    11 avril 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 6jCommentaire de pierre (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    07 avril 2021Commentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 1jCommentaire de Ficus (38 réponses)
     Forum UP ! 
    Pour lire les longs messages
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Suspension de permis récidiviste pour la 3e fois
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Santé - Je n'arrive plus à manger
    Il y a moins d'1mnCommentaire de MecRandom dans [Au coin du comptoir.....]
    (4 réponses)
     Forum 
    Première prise Xeroquel 400mg LP Mylan Parma
    Il y a 3mnCommentaire de Akaion dans [Médicaments psychotro...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Cette beuh vous paraît bonne ?
    Il y a 34mnCommentaire de Oursex dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Peut-on prendre de l'ayahuasca après des champignons
    Il y a 2hNouvelle discussion de Des vers gondés dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Addiction - Comment avez vous réussi à arrêter ou baisser la coke ?
    Il y a 3h
    13
    Commentaire de Kelgo dans [Cocaïne-Crack...]
    (67 réponses)
     Forum 
    Etude - Wébinaire "Genre, femmes et psychédéliques"
    Il y a 3h
    3
    Commentaire de Zoë.D dans [Actualités...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Micro-dosage - Microdosage de champignons hallucinogènes : retour d'expérience
    Il y a 4h
    13
    Commentaire de ubikmagic dans [Psilocybe - Champigno...]
    (114 réponses)
     Forum 
    Conservation médicaments hors emballage
    Il y a 4hCommentaire de Doo-J dans [Benzodiazépines...]
    (3 réponses)
     Blog 
    La Condition Pavillonnaire
    Il y a 21mn
    8
    Commentaire de Morning Glory dans le blog de Morning Glory
    (33 commentaires)
     Blog 
    L'idée du siècle : débuter une conso de shoot d'héro pluriquotidienne
    Il y a 2hCommentaire de Acid Test dans le blog de L'Apoticaire
    (19 commentaires)
     Blog 
    Nouvelles seringues Omnican
    Il y a 2hCommentaire de Akaion dans le blog de Akaion
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La communauté Psychoactif : qui sommes nous en 2021
    Dernier quizzZ à 15:02
     PsychoWIKI 
    Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Kudram, LeCorbeau, Johnson, Melby nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Le reconstructible
    par Psyborg, le 18 Apr 2021
    Bonjour à tous :) Beaucoup d'entre vous utilisent surement des atos ou drippers avec plateau reconstructible. C'est quoi le reconstructible? C'est le fait de faire soi-même ses résistances et cotons, pour avoir la vape que vous souhaitez. Cela vous reviens à beaucoup moins cher, car vous avez s...[Lire la suite]
     TR, une pluie de synesthésie et une explosion de perception
    par fougère, le 30 Mar 2021
    hello, voici le tr de mon premier trip au 1cp-LSD, j’espère qu’il vous plaira S&S : chez mon copain, un peu d’appréhension mais je me sens enfin prête à tester la molécule 19:15 -> prise de 50ug avec mon copain 20:15 -> début de léger effets, pupilles dilatées, chaleur, tremblement,...[Lire la suite]
     Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    par Lise-Ergique, le 07 Apr 2021
    Hola, Moi qui détestais fumer de la weed classique, je me suis découvert une vraie affinité pour le CBD il y a de cela quelques mois. J'en pouvais plus de gober des benzos par poignée et d'être malgré tout confrontée à des insomnies carabinées et des crises d'angoisse paralysantes. Fermer l...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Tant d'infos précieuses ~MG dans [commentaire de blog] La Condition Pavillonnaire
    (Il y a 31mn)
    Une pause ... s'impose ~ Ak dans [forum] Le moment où rien ne va plus
    (Il y a 13h)
    Magique celui-ci,jevalide 100fois! dans [forum] Films sur la drogue?
    (Il y a 13h)
    Représente cx qui utilisent leur cervelle à la détruire ♫ dans [forum] Films sur la drogue?
    (Il y a 13h)
    On a le même pbl et tu le sais aha, edou (ectatrip) dans [forum] Le moment où rien ne va plus
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums