Besoin d'aide ! Envie d'arrêter la 2MMC mais je n'y arrive pas !

Publié par ,
1267 vues, 8 réponses
Lorrain57 homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Jan 2024
4 messages
Bonjour a tous !

Je suis un homme 38 ans en bonne santé bonne situation, j'habite en Lorraine à côté de Metz

Je suis tombé dans les catinones depuis maintenant 1 an, d'abord 3 CMC puis maintenant de 2MMC, agrémenter d'un peu de cocaïne de temps en temps...
Je suis tombé dedans bêtement...
C'est une drogue qui est très sympa car elle donne une hyper sociabilité qui est intéressante mais le revers de la médaille c'est que c'est extrêmement additif !

J'en consomme tous les jours et à chaque fois je me dis qu'il faut que j'arrête mais j'arrive pas... L'envie est trop forte et tellement facile de consommer en para...

Avant cette année je ne consommais rien du tout et maintenant je peux plus m'en passer j'ai essayé de ne pas en prendre sur plusieurs jours et là c'est la catastrophe, je suis hyper irritable impulsif à souhait etc

En parler à mon médecin mais je n'ai pas envie que ça soit inscrit dans mon dossier médical (même si le secret médical existe)

Personne dans mon entourage ne sait que j'en prend, c'est une situation horrible à vivre au quotidien.

J'ai tout épluché ce forum, rempli de personnes extraordinaire et personne n'a la solution miracle, je suis vraiment bloqué dans cette situation et je ne sais vraiment pas comment m'en sortir....

Hors ligne

 

Empty_soul femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jun 2019
8 messages
Salut,

Je suis dans la même situation que toi!

Déjà, c'est un très grand pas d'admettre et d'accepter de demander de l'aide, tu peux être fier de toi ?

Avant de commencer, sache que si tu n'as pas envie d'arrêter, ou que tu veux le faire pour les autres, il est inutile d'essayer. Je pense qu'il est important de prendre conscience de tous les aspects négatifs qu'engendre la conso, ainsi que les changements concrets que l'on voudrait voir s'opérer

Perso, quand j'ai réalisé que ma situation était problématique, je me suis mis la pression. Je "devais" arrêter le plus vite possible, sans réduction des doses, du jour au lendemain. Mais l'idée de cet arrêt me terrorisait, encore plus que l'arrêt en lui même... J'en étais paralysée. J'ai préféré retourner dans le déni pendant quelques mois.

Et puis j'ai réalisé que c'était bien trop difficile, que je n'y arriverais jamais seule.

Premièrement, j'ai pris rendez vous avec un psychiatre. Je le vois tous les jours depuis 2 ou 3 mois. Ça me fait beaucoup de bien de disposer d'un espace de parole. Cela me permet de prendre du recul par rapport à certains aspects de la vie. Ce psychiatre (qui est aussi psychothérapeute) a mis en place un traitement médicamenteux destiné à atténuer mon sentiment de vide,(qui disparait complètement lorsque je consomme, mais qui réapparaît puissance mille quand je suis sobre), réduire l'intensité et la fréquence des cravings, et traiter les symptômes de la dépression.

Je pense qu'il est primordial de palier les déséquilibres hormonaux induits par la conso.

Une fois que mon traitement sera mis en place, j'aimerais pouvoir fréquenter un hôpital de jour spécialisé dans les addictions. Cela me permettrait (je l'espère), aux travers d'activités artistiques, de groupes de parole, d'entretiens psy,... de comprendre les causes profondes de ma conso, d'identifier les souffrances que je souhaite masquer (et tenter de les apaiser), de récupérer un rythme de vie plus sain

Un suivi médical est également important. La conso quotidienne occasionne des dégâts sur le corps. Je te conseille de faire une prise de sang et de te supplémenter en divers nutriments en fonction des résultats. Tu devrais aussi voir un.e cardiologue afin de faire le point, et éventuellement un.e nutritionniste si présence d'une importante perte de poids.

Envisage de t'adresser à un.e assistant.e social.e afin de te faire accompagner dans tes démarches administratives. La conso rime souvent avec problèmes financiers. Un petit conseil (que je n'applique pas à moi même): Ne les laisse pas s'accumuler...

En fait, j'ai accepté le fait que l'arrêt d'une drogue est un putain de combat contre lequel il faut être préparé, et que le processus de guérison nécessitera plusieurs étapes

Bien sûr, il s'agit de mon propre vécu. Chaque prise en charge (lorsqu'il y en a une) est unique et prend en compte les besoins spécifiques de la personne. Certains ont besoin d'un déclic, d'autres rechuteront plusieurs fois,...

J'espère avoir pu t'aider ?

Hors ligne

 

Fastofle homme
Nouveau Psycho
France
champi vert7champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Apr 2019
133 messages
Blogs
Bonjour,

consommateur moi même de 3MMC je sais que l'envie de consommer quotidienne peut vite arriver avec ces molécules. Si bien je gère très bien la coke que les cathinones c'est plus compliqué.
Consommant plus dans un cadre de chemsex j'arrive à ne pas trop déborder de ce cadre.

Comme le souligne Empty_soul il est important de pouvoir se faire accompagner dans cette démarche d'arrêt de la molécule si c'est ton souhait.
Tu peux donc contacter un CSAPA c'est anonyme et gratuit. Des professionnels en addictologie pourront t'accompagner dans ta démarche.
A Metz tu as le CSAPA « Les Wads ».
Tu peux déjà tenter de te rapprocher d'eux.

Prends soin de toi.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Hors ligne

 

Lorrain57 homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Jan 2024
4 messages
Hello,

Merci d'abord pris le temps de répondre, j'ai été très pris ces derniers temps....

Effectivement j'ai contacté de l'aide au CSPA je les ai contactés et ils ont pu m'orienter, ils sont super sympas! On accroche vraiment vite avec eux.
Mais malheureusement je suis retomber plus bas encore..
Ketamine... C.... L'envie est trop présente, je me retrouve dans une situation ingérable.

J'ai une honte a caché, je n'ai pas envie de me faire aider par visuel, merci pour vos messages de soutien.

En fait on est tiraillé entre la vie d'avant, la vie de maintenant et la vie d'après, se faire aider c'est mettre un mot sur des maux et je n'y arrive pas...

Je suis bloqué quelle situation burlesque, j'en prends pour m'évader et en fait je me retrouve prisonnier !

Hors ligne

 

Tantine femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 03 Sep 2022
26 messages
Moi aussi j’étais dans le même cas que toi.

Je consommais de la 3CMC en cachette. Ma famille ne le savait pas sauf 2 amis.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’est le fait que j’ai fait un énorme bad trip. Ma mère et ma sœur m’ont retrouvée chez moi nue, mouillée et j’avais mis le bazar dans mon appartement.

J’ai terminé aux urgences…

Depuis j’ai vu une psy mais je me suis tournée vers la 2MMC que je consomme de temps en temps..  J’essaye de ne pas abuser.

Courage à toi, je sais que c’est difficile.

Hors ligne

 

avatar
TheRealSlimShady homme
PsychoHead
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Aug 2017
1171 messages
Personnellement c'était avec la C, je me suis assez vite rendu compte du problème, que c'était quotidien et que plus tôt j'arrête moins ça sera dur.
Mais pas moyen je faisais les 15km pour aller chercher mon meug sans même vraiment m'en rendre compte c'était plus fort que moi.
J'ai donc acheté pas mal de Ketamine et j'ai substituer la conso de C par la K, l'avantage c'est que scotché ds mon lit je pensais pas à la C, le craving disparaissait presque totalement (y en avait toujours, y a même quelques jours où j'ai été chercher de la C pour faire Calvin Klein notamment quand la tôlerance à la K s'est installée mais j'ai réussi à reprendre le dessus et à continuer sur la K uniquement que j'avais eu à 5e/g donc tu parles comme c'était économique par rapport à la C.)
Pendant 2 mois j'ai consommé de la K non stop j'ai consommé près de 100g, puis j'ai arrêté la K après 2 cystites j'avais trop mal ça m'a mit un bon stop, du coup j'ai substitué la K avec de l'alcool pdt 3-4 jours puis j'ai pris du 4-HO-MET (psyché) après tout ça j'ai arrêté le craving était devenu gérable et j'étais motivé à ne pas finir dans un sale état.

Les psychés me font toujours cet effet de me donner la soif de vivre, de me rendre compte du nombres d'événements qu'ont dû se produire d'une certaine façon et pas d'une autre pour permettre notre existence, de la complexité de l'univers dicté par les seules vraies lois qui sont celles de la physique et qui sont relativement simples comparé à la complexité qui en émerge

Mtn je ne consomme plus aucun produit quotidiennement excepté les joints (l'effet psyché du joint est devenu mon antidépresseurs pdt mon adolescence, ça par contre j'arrive tjrs pas à m'en passer)


Ce n'est pas la première fois que j'évite l'addiction forte en substituant par la K ou les psychés (psyché c'est compliqué avec la tolérance mais l'effet psychologique joue bcp)

Récemment j'ai un pote qui s'enfermait dans une addiction à la 3MMC, il commençait à être relou, à se ruiner, à s'embrouiller avec sa famille, à faire n'importe quoi pour de la 3 ça a duré plusieurs mois.
Je lui ai proposé de substituer avec de la K ou du LSD, au final c'est au LSD que ça a marché pour lui, il s'est mis a prendre pleins de cartons tous les deux jours (à cause de la tolérance) en 1 semaine il n'avait pas racheté de 3MMC depuis sa conso est maîtrisée et il n'est plus ds des embrouilles ni en galère d'argent
Il continue de consommer régulièrement d'autres stims mais plus quotidiennement

Analysez vos prods avec SINTES
Contactez https://rdr-a-distance.info/index.php/materiels pour du matériel de conso à moindre risque
Et surtout, amusez-vous avec bienveillance.

Hors ligne

 

avatar
meumeuh homme
Modérateur
Jolly Roger
champi vert37champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Nov 2017
5028 messages
Blogs

Lorrain57 a écrit

J'ai tout épluché ce forum, rempli de personnes extraordinaire et personne n'a la solution miracle, je suis vraiment bloqué dans cette situation et je ne sais vraiment pas comment m'en sortir....

C'est parce qu'il n'y a pas de solution miracle....

Perso j'en consomme aussi, mais quand je n'ai pas de 3-MMC que je consomme  depuis 5 ans. Alors j'ai déjà abusé  mais j'ai plus de soucis avec les cathinones , que je tape, mais par sessions car sinon tolérance aidant je devais taper des 10 - 20 g par sem et à ce rythme les psychoses amphétaminiques étaient pas rare...

mais j'ai aussi des dissos , sinon si j'ai des craving après conso de coke ou cath ben 1 petard et c"est fini....

Dernière modification par meumeuh (31 mars 2024 à  00:50)

Hors ligne

 

avatar
Mr Collie Man homme
Psycho junior
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 16 Aug 2023
378 messages
Blogs

Lorrain57 a écrit

En fait on est tiraillé entre la vie d'avant, la vie de maintenant et la vie d'après, se faire aider c'est mettre un mot sur des maux et je n'y arrive pas...

salut !
comment vas tu ? as tu pu trouver du soutien ?
drogue-peace


"Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres."    J.P Sartre

Hors ligne

 

Lorrain57 homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Jan 2024
4 messages
Hello ?

Merci à tous pour vos messages

Je suis en train de réduire la quantité semaine par semaine.
J'ai commencé à réduire de 0,50 jour je suis à 0,40 jours. Je tiens bon mais l'envie est très présente ?

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - 6-apb : black-out, Mais que m'est il arrivé??
par jason13thh, dernier post 21 novembre 2018 par madg
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Info sur le 2mmc ?
par louic, dernier post 09 janvier 2015 par filousky
  6
logo Psychoactif
[ Forum ] Drogue info - 2MMC
par TrotinetteElectrique, dernier post 30 mars 2024 par Tantine
  4
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Arrêter la méthadone
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage

Pied de page des forums