Première rave de rêve qui aurait pu finir en cauchemar / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » GinGon » 
 

Première rave de rêve qui aurait pu finir en cauchemar 



Bonjour à tous je vais vous raconter ma première rave une soirée magnifique saupoudrer de beaucoup trop d’extasy.

Début de soirée :
Heure: 22h00
Etat: fatiguer mais exciter


Cette histoire se déroule au début de la fin de l'été les nuits commence à se refroidir mais reste tout à fait agréable. Je rejoins ma petite amie et des amis à elle dans un parc on fume quelques joints on discute puis moi et ma copine décidons de partir en rave. Nous sommes donc vite rentées chez nous pour récupérer quelques affaires. Et nous voilà dans le dernier bus direction un petit village de campagne. La nuit s'annonce long et la descente de THC me donne envie de dormir. Pour se mettre dans le bain on se décide à prendre 100mg de cristaux de MDMA que je venais d'acheter et dont je ne connaissais absolument pas la puissance. L'ambiance dans se bus est incroyable, le bus n'est même pas encore partie qu'une personne décide de mettre de la bonne techno sur une grosse enceinte portable, et des bouteilles de pastis commence à tourner dans le bus. Aucun doute nous sommes dans le bon bus direction une magnifique soirée rythmée par des basse de TB-303.

Arrivée à la rave :
Heure: 00h30
Etat: Tellement hâte d'y être


Après avoir réussis à un peu me reposer dans le bus malgré la musique. Nous descendons tous du bus et immédiatement la musique se coupe pour ne pas déranger de le voisinage. Mais l'air frais me réveille d'un seul coup et je me sens à nouveau remplis d'énergie. Vu que ma copine et moi connaissions le chemin nous avons pris la tête du groupe et à peine sorti du village nous entendons déjà les basses de la rave au loin. Le voyage jusqu'au sound systeme se déroule merveilleusement bien. On discute de tous et de rien nous rigolons puis au bout d'une vingtaine de minutes de marche vu que elle et moi ne ressentions que très peu d'effet et aussi poussé par l'ivresse du moment. Nous décidons de reprendre 100mg de MD environs 50minutes après la première prise. Et au terme d'encore une petite dizaine de minutes nous attenions enfin la soirée. La rave se déroulais dans une forêt juste à côté d'un refuge. Un projecteur diffusait des images psychédéliques sur le camion qui avait transporter les enceintes. Ces fameuses enceinte qui allait nous faire vibré toute la nuit. A peine arrivé nous décidons d’aller nous poser juste un peu plus loin du mur de son et à cette instant là ma petite amie et moi sentons une énorme montée d’énergie et de joie.

Une montée incroyable :
Heure: 01h00
Etat: Heureux et bien dans l’ambiance


Nous sommes donc posés à une dizaine de mètres de la sono nous buvons un petit coup d'eau et ma copine décide d’enlever son sweat en me disant qu’elle trop chaud et je découvre émerveiller qu’elle porte un magnifique t-shirt totalement transparent. Pour la taquiner je lui dis que si elle a trop chaud elle peut encore enlever son soutien-gorge. Elle me demande si ça me dérange et je lui réponds que non bien au contraire. Ma petite amie seines nus et moi partons donc rejoindre le groupe de personne dansant devant l’énorme mur de son. La musique est magnifique ma dulcinée est magnifique nous vibrons donc tous les deux envoutés par les basses qui résonne en nous. Nous prenons de temps en temps de petites pause histoire de s’hydrater et de fumer une clope. Nous nous embrassons nous nous touchons nous somme au nirvana tout n’est que bonheur. A un moment un mec s’approche de nous en nous proposant du speed et je lui réponds avec le sourire jusqu’aux oreilles et ma plus belle tête de défoncer que je crois que nous avons déjà tous se qu'il nous faut. Nous passons donc environs 3 heures à taper du pied devant les basses dans le meilleur des mondes.

Une descente et une remontée:
Heure: 4h00
Etat: Toujours au nirvana mais avec un peu moins d’énergie


Au bout de 3h à danser la descente commence à se faire sentir et pour finir la soirée ma copine et moi décidons de nous partager les derniers 100mg qu’il me restait nous sommes donc au total à 250mg de MD chacun. Puis juste après avoir pris se dernier para nous repairons qu’à peine plus loin une femme d’une cinquantaine d’année tient un stand où elle y vend du thé et des crêpes ma petite et moi prenons donc un truc à boire et à manger chacun. Nous avons un énorme fou rire lors qu’en refaisant de la pâte à crêpe la femme sort un petit sachet de poudre blanche et la verse dans la pâte et lorsqu’elle à relever la tête pour nous expliquer que non ce n’était pas de la drogue mais du bicarbonate. Nous buvons et mangeons puis repartons taper du pied. Etant un peu moins défoncer qu’au part avant je m’amuse de tous les mecs qui matent ma petite amie puis change instantanément d’expression lorsqu’ils relèvent la tête et me vois entrain de leur faire mon plus beau sourire. Puis au bout de 45 minutes nous retournons nous poser un peu plus loin et c’est à ce moment-là que je comprends que la MD que nous avons prise était en réalité assez pure car je commence à voir des formes géométriques apparaitre sur le front ma petite amie ce qui est encore plus étonnant c’est que elle aussi commence à avoir des hallucinations et lorsqu’elle me les décrits je les vois apparaitre sur son front parfaitement comme elle me les décrit. Nous rigolons beaucoup mais c’est là que le trip va totalement changer.

Ejecter sur dans un autre monde et retour à la maison :
Heure: 05h00
Etat: Je commence à être vraiment loin mentalement


C’est à ce moment que nous décidons de fumer un joint mais très vite le THC nous envoie sur une autre planète et nous nous retrouver avec un état mental très confus. Par exemple je parlais et d’un coup j’oubliais que je parlais et je me retrouvais donc étonner de sentir ma bouche prononcer des mots. J’avais perdu toute ma mémoire à court terme j’étais incapable de me rappeler de ce que ma petite amie m’avais dit 30secondes avant. J’avais perdu toute notion du temps. Heureusement je me disais qu’un surdosage d’MDMA pouvait avoir des effets délirogènes et que donc tout cela était normal et temporaire. Heureusement au bout d’une heure la confusion mentale diminue un peu et nous décidons de partir. C’est sur le chemin du retour que j’ai eu la plus grosse hallucination. Il faisait encore assez nuit et au loin sur une colline je vois une sorte de gros poteau jaune de 2mètres haut soudain je vois des sortes de pales d’hélicoptère se déployer et je vois le poteau s’envoler. Tout cela était si réaliste, que si je n’avais pas détourné le regard pour me rendre ensuite compte que ce poteau était enfaite un sapin qui n’avais absolument pas bouger, je serais toujours convaincu aujourd’hui d’avoir vu une sort d’hélicoptère. Au final nous prenons le bus et arrivons chez nous vers 8h.

Conclusion et jours suivants :
Les jours suivant je n’ai eu qu’une légère descente qui ressemblais juste à un petit manque de sommeil. Je suis content de m’en être sortis aussi bien après avoir pris une tel dose même si j’ai respecté toutes les autres consigne RdR.
Je retiendrais de cette folle nuit qu’il vaut mieux tester la puissance de ses drogues dans un milieu sécuriser que d’improviser une fois embarquer par l’ivresse d’une soirée. Et aussi qu’il faut que j’apprenne à plus lâcher prise car les effets délirogènes ont été très désagréable pour moi alors que ma petite amie elle n’a eu aucun problème car par exemple pour les pertes de mémoire elle en rigolait alors que moi je m’énervais de ne pas pouvoir me rappeler de ce que j’avais dit 30sec auparavant.

Merci beaucoup de m’avoir lu.
Prenez soin de vous et bonne journée à tous,
GinGon

Catégorie : Trip Report - 21 novembre 2020 à  16:27

Reputation de ce commentaire
 
Sympa ton TR ! Vilreide
 
Merci pour ton retour ^_^ ~MG



Commentaires
#1 Posté par : ectatrip 22 novembre 2020 à  01:26
Merci pour ton retour.
Je vois que tu as des connaissances en RDR et tu as expérimenté une surdose de MDMA, qui ce manifeste la plus part du temps par des hallucinations délires.

Il faut éviter à tout prix de consommer plus de 100mg (grand maximum) de MDMA dans la soirée. Nous sommes pas tous égaux face aux drogues, nous réagissons pas tous de la même manière, la preuve dans ton récit. Ton amie à passer une bonne soirée malgré la dose.

Le MDMA est particulièrement très sensible au Set&Setting. Il suffit d'un petit élément déclencheur négatif, sur ton environnement et ton état psychologique pour que ta soirée tourne en vrille. Et généralement, ça part en bad total. Comme tout les psychédéliques d'ailleurs.

Je prend l'exemple d'une teuf où j'ai consommé un ectasy en étant fatigué (semaine de travail intense), pas le moral au top bah j'ai regretté, j'ai passé ma soirée à faire la gueule, j'étais encore plus fatigué.

Mes meilleures perches au MDMA étaient quand j'étais en pleine forme, bien mangé équilibré, reposé et dans un cadre agréable et gérable.
Et surtout après plusieurs mois de pauses, sans faire d'excès.

Tu as su gérer, bravo à toi. Mais retiens que le MDMA n'est pas une drogue anodine, une drogue neurotoxique, qui à un certain dosage peut s'avérer mortel, surtout lors des mélanges.

Le THC peut accentué les délires, hallucinations, angoisses, ect.. lors des surdoses.

Pour finir, je vois trop de gens associé free et drogue, qui ne vont que pour expérimenter des molécules et ne pas être acteur du mouvement. Chacun est libre de faire ces choix mais je trouve sa dommage et triste de traité une soirée unique et riche en émotions, comme un lieu de défonce total.. c'est mon point de vue.
La drogue est un plaisir, source d'expérience incroyable mais nombreux tombent dans le piège vicieux de teuf = absolument drogues. Et moi le 1er (j'ai mis du temps à comprendre gneu).

Je fais pas la morale, si tu fouilles un peu mon profil, je suis pas le spécialiste de la RDR lol. Mais cela reste très important d'un point personnel et sanitaire.

J'espère que les free vont bientôt reprendre, j'ai une envie de ressentir les folles vibrations des caissons avec les copains..

Bien à toi

Posté par : ectatrip | 22 novembre 2020 à  01:26

 
#2 Posté par : GinGon 22 novembre 2020 à  03:37
Salut ectatrip,

Déjà merci pour le rappelle de ces règles de base on les répètera jamais assez.

ectatrip a écrit

Nous sommes pas tous égaux face aux drogues, nous réagissons pas tous de la même manière, la preuve dans ton récit. Ton amie à passer une bonne soirée malgré la dose.

Juste pour préciser se n'était absolument pas du tout la première fois que ma copine et moi prenions de la MD mais c'était la première fois nous dépassions les 110mg et j'ai aussi passé une excellente soirée. Le seul coté positif du côté déliro c'est que je n'ai gardé que très peu de souvenirs de se passages de la soirée.

a écrit

Tu as su gérer, bravo à toi. Mais retiens que le MDMA n'est pas une drogue anodine, une drogue neurotoxique, qui à un certain dosage peut s'avérer mortel, surtout lors des mélanges.

Si je ne m'abuse la principal cause de la neurotoxicité de la MDMA est lier à l'augmentation de la température corporelle qui fais s'oxyder les neurones et à la déshydratation. C'est pour cela que pendant plusieurs jours avant et après cette soirée je me suis supplémenté en vitamine C qui est un antioxydant et comme dit dans le TR nous prenions souvent des poses pour s'hydrater et se rafraichir. Même si effectivement les risques reste bien présent.
Sans vouloir minimiser les dangers que représente une si grosse dose, j'avais auparavant effectuer des tes colorimétriques qui m'ont quasiment assurer que j'avais bien de la MDMA et pas un analogue qui aurait pu être beaucoup plus dangereux, de plus à part un peu de cannabis nous n'avons rien consommer d'autre et même si comme tu l'as bien dit tous le mondes réagit différemment au drogue autant physiquement que mentalement, nous avons considérer que les risques physique n'était pas si grande.

a écrit

Le THC peut accentué les délires, hallucinations, angoisses, ect.. lors des surdoses.

Pas uniquement lors des surdoses.

a écrit

Pour finir, je vois trop de gens associé free et drogue, qui ne vont que pour expérimenter des molécules et ne pas être acteur du mouvement. Chacun est libre de faire ces choix mais je trouve sa dommage et triste de traité une soirée unique et riche en émotions, comme un lieu de défonce total.. c'est mon point de vue.

Je suis totalement d'accord avec toi et c'est d'ailleurs vachement dommage car j'ai souvent proposer à des amis non consommateur de m'accompagner en free mais beaucoup ne veulent pas car ils pensent que c'est juste un endroit où tout le monde est totalement défoncer. Mais nous avions déjà prévu avec ma petite amie de consommer se weekend là, la rave est juste venu se rajouter et finalement après cette soirée, bien qu'elle a été incroyable, j'ai réaliser que je préférais prendre de la MD dans un contexte plus poser.

a écrit

J'espère que les free vont bientôt reprendre, j'ai une envie de ressentir les folles vibrations des caissons avec les copains..

T'es pas le seul moi aussi j'ai trop hâte que ça reprenne punk1

Bonne soirée à toi,
GinGon


Posté par : GinGon | 22 novembre 2020 à  03:37

 
#3 Posté par : Justadreamer 22 novembre 2020 à  22:03
Wow merci pour l'histoire très intéressante et bien écrite !
Ca me donne bien envie d'aller en rave. Ce serait une première puisque ça fonctionne apparent par le bouche à oreille, et qu'aucune bouche n'est venu à mon oreille sur ce sujet cette année (ça me disait trop rien avant).

beaucoup ne veulent pas car ils pensent que c'est juste un endroit où tout le monde est totalement défoncer

Tellement dommage. Mais bon ça m'étonne pas, je rencontre souvent le même genre d'apriori en parlant de cannabis.
Moi c'est plutôt le coté fête alternative, ou les gens se lâchent plus facilement sans la peur du ridicule, qui m'intéressent. Sans forcement exclure l'usage de drogue, si modéré.

Vive le freeparty drogue-peace


Posté par : Justadreamer | 22 novembre 2020 à  22:03

Remonter

Pied de page des forums