UROD - pourquoi je n'y crois pas

Publié par ,
13290 vues, 15 réponses
avatar
ontheverge femme
Wiser
Inscrit le 30 May 2014
157 messages
Salut à  tous,

Pour ceux qui ne connaissent pas l'UROD, cela signifie Ultra-Rapid Opiate Detoxification, soit que l'ont vous désintoxique rapidement (en 1 semaine en général) et sans douleur (car anesthésié) des opiacés.

Je n'y crois pas, parce que pour avoir testé l'héroïne et le Tramadol (étant d'ailleurs actuellement en sevrage à  la dure de Tramadol depuis presque 48h), je remarque que mes symptômes sont les mêmes que ceux que j'ai ressenti au sortir de mes 3 dernières opérations, c'est-à -dire depuis décembre 2009 jusqu'à  mai 2014.
Je ne comprenais pas pourquoi lors de la deuxième nuit après mes opérations, donc après avoir été "désanesthésiée", j'avais des spasmes musculaires incessants et insupportables toute la nuit et sur 2 jours environ.

Lors de mon opération de mars 2012, j'en ai parlé à  la chirurgienne qui m'a prise pour une folle, comme si j'avais un problème mental et elle est la seule personne du corps médical à  qui j'ai parlé de ce problème qui m'empêchait de dormir et surtout, me faisait mal, étant donné que j'étais fraîchement ouverte, avec des drains.

Bref, après mes sessions héroïne de mai/ juin 2014, j'ai compris. Et là , je confirme.

Quand je cesse les prises d'opiacés, je ressens la même chose qu'en sortant d'anesthésie.
Sachant qu'avant, je n'avais jamais touché un opiacé de ma vie, j'imagine que si je me fais réopérer à  l'avenir (et c'est prévu), j'aurai intérêt à  avoir mon stock de Tramadol sous la main, si je ne veux pas refaire une detox en pleine nuit, quand les infirmières ne peuvent même pas te filer un Stilnox, vu qu'il n'a pas été prescrit...

Imaginez si vous allez en Israel ou je ne sais où, que vous êtes réveillé de votre sommeil artificiel et que vous ressentez ce que j'ai ressenti en sortant d'opération, mais dans un avion... L'enfer.

Et évidemmment, impossible dans ce cas de prendre des opiacés, étant donné que ça serait contre-productif.

Bref, pour moi, pas le bon plan.

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8578 messages
Je ne connais pas grand chose en anesthésie, mais je sais que certains opioïdes sont utilisés pour la "narcose", l'endormissement. De ce fait, une fois l'intervention terminée, n'y a t'il pas un produit antagoniste pour permettre le réveil et donc qui mettrait en chien un usager de longue date ?

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11884 messages
Le Narcan peut etre utilisé en post opératoire s'il y a encore un exces d'opiacés. Mais c'est rarement utilisé, plutot en urgence si necessaire mais vu la courte durée d'action c'est pas très utile en dehors de l'urgence.
En anesthesie on utilise de très fortes doses d'opiacés mais qui s'éliminent assez rapidement.
Donc deux hypothèses
1) que l'administration d'opiacés entraine un manque post opératoire du fait de tes antecedents de conso
2) si jamais tu prends d'autres produits serotoninergiques, AD, Tramadol etc.. (la liste est longue) les opiacés utilisés en anesthésie peuvent entrainer un syndrome serotoninergique avec en effet mouvements involontaires etc..(notamment le fentanyl et ses dérivés)
Amicalement
http://pharmacoclin.hug-ge.ch/_library/ … 33_5_6.pdf

Dernière modification par prescripteur (05 mars 2015 à  09:47)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
noibé homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 Jan 2013
786 messages
Je connais un mec qui est allé en Israà«l faire l'UROD et ça a marche pour lui,d'ailleurs  apres3,4 jours lui même hallucinait de ne sentir aucun symptôme de manque ,par contre c'est assez éprouvant physiquement car tu ressors vide de l'opération.
La ça fait un peu plus de 3 piges et il n'a jamais retouché à  la dope
Et le principal souci c'est qu'il faut douiller pas mal,sans compter le voyage,hôtel,etc..
Mais pour quelqu'un qui a bien galeré et qui veut vraiment arrêter ça marche,il suffit de le vouloir

Hors ligne

 

avatar
ontheverge femme
Wiser
Inscrit le 30 May 2014
157 messages
Perso, quand j'ai ressenti ces manques, je ne touchais pas encore aux opiacés, je n'ose pas imaginer mon prochain réveil post-opératoire, maintenant que je suis à  300/400 mg de Tramadol/ jour...
En tout cas, j'insisterai bien là -dessus avec l'anesthésiste!

Hors ligne

 

avatar
noibé homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 Jan 2013
786 messages
Dis toi plutôt que normalement tu devrais pas avoir besoin d'aller a l'hosto et d'anesthésie !!!,et si vraiment tu dois passer sur le billard comme tu dis tu prévois une petite réserve de ton médoc préfère,car ils sont pas super chauds pour te donner ce dont tu as besoin quand tu es classée comme usagere d'opiacés

Hors ligne

 

avatar
ziggy homme
Michel HAmBurger avec nous
Inscrit le 21 Jul 2008
1935 messages
putain j'aimerai discuter avec un type qui a fait un UROD.

Il y a quelques années j'avais contacté le CHU de LIEGE en Belgique qui proposait cette méthode de sevrage express.

Je m'étais bien rencardé mais j'avais quand meme une question principale car je comprenais pas bien l'intérêt de la méthode, surtout pour un héroinomane vu la demi vie de 3H max pour les métabolites de morhine, à  quoi bon accélérer le déccrochage via nalorex et passer par une anesthésie générale alors qu'il suffit d'attendre quelques heures pour etre recepteur à  vide ?

Ensuite je voulais savoir comment ils faisaient pour réduire les effets classique de  manque liée à  la déregulation des endorphines dont le cycle ne reprend qu'a partir de 5 ou 7 jours en moyenne...

Sur ces deux questions, le medecin coordinateur m'a fait 2 belles réponses  :
- d'apres lui; l'UROD est plus intéressant pour des produits comme la méthadone ou il faut parfois attendre 10 jours pour un vidage complet. Ensuite il reste 4 jours de manque à  passer  et ca va mieux. Ca permet de rendre un sevrage méthadone plus court, réellement et efficacement.

- pour un sevrage d'hero l'accélération fait gagner quelques heures seulement et il faut s'attendre a etre malade 3 jours apres....

A ce prix la, je prefere rester dans mon lit avec du valium et du rivotril a profusion et sans passer par l'horreur d'AG.

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

avatar
noibé homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 Jan 2013
786 messages
Salut
En fait cette technique de sevrage consiste en gros a te reprogrammer les neurotransmetteurs je crois tels qu'ils étaient avant que tu ne devienne accro.
Mais lorsque tu te réveille de l'anesthésie ta dépendance physique n'est plus qu'un souvenir,tu ne dois plus éprouver de manque,c'est assez hallucinant d'ailleurs,il y a presque un côté "magique" mais non,c'est bien réel et pour quelqu'un pour qui l'argent,le prix à  payer est secondaire ça paraît vraiment être une solution intéressante et rapide.
C'est tout de même violent pour le corps car il réagit violemment pendant l'anesthésie yikesn est d'ailleurs attachés et on doit porter une "tenue de combat" spéciale car le corps subit des sortes de crises de diarrhée très fortes ou l'on se vide,et ça n'a rien a voir avec les anesthesies ou l'on dort tranquillement car  sommeil est vraiment agité mais après la tempête vient le calme.....bref c'est à  espérer que cette méthode se démocratise et soit plus repandué à  l'avenir

Hors ligne

 

avatar
LLoigor homme
Modérateur a la retraite
Inscrit le 08 Aug 2008
10070 messages

noibé a écrit

Salut
En fait cette technique de sevrage consiste en gros a te reprogrammer les neurotransmetteurs je crois tels qu'ils étaient avant que tu ne devienne accro.

hum non pas tout a fait.

Disons que l'urod serait plutôt un "nettoyage" via injection d'antagoniste des récepteurs morphiniques (naloxone/naltrexone)
Mais bon c'est plus technique que cela, et tout le procédé a était plusieurs fois décrit sur le forum ou sur le net.

un post de phoenix expliqué bien la différence naloxone/naltrexone :

Phoenix a écrit

La naltrexone, si je ne dis pas de bêtises, c'est un antagoniste pur des récepteurs morphiniques. Elle a une action moins typée "flash" que la naloxone, ce qui fait qu'on l'utilise en "traitement de fond" (4h de t1/2 mais 13h pour son métabolite actif, le 6-Beta-Naltrexol), tandis que la Naloxone est utilisée en urgence lors d'une intoxication aux opioïdes (et pas à  tous les opiacés: pour la buprénorphine par exemple, ça fonctionne euh... quand ça veut.)

Voilà  ce que j'ose en déduire: si un patient qui n'est plus dépendant pharmacologiquement aux opiacés ( /!\ sinon gare à  la crise de manque) a de la naltrexone (ou du 6-bêta-naltrexol) dans le sang, celle-ci empêche les opioïdes d'atteindre les récepteurs morphiniques (et principalement les récepteurs Mu: les récepteurs Kappa n'interviennent pas, mais ils auraient intervenu si le patient avait été dépendant aux opiacés en générant une belle crise de manque).

Où ça nous mène, tout ça? Eh ben à  ça: les récepteurs étant inaccessibles pour les opioïdes, ceux-ci n'ont plus aucun effet ou un effet très faible, ce qui limite énormément l'intérêt de la consommation... Et devrait inciter le patient à  ne pas dépenser ses sous pour des substances qui ne lui servent à  rien!

ou sur le net exemple : http://www.aetna.com/cpb/medical/data/300_399/0317.html

noibé a écrit

C'est tout de même violent pour le corps car il réagit violemment pendant l'anesthésie yikesn est d'ailleurs attachés et on doit porter une "tenue de combat" spéciale car le corps subit des sortes de crises de diarrhée très fortes ou l'on se vide,

Oui ça c'est ce que beaucoup d'entre nous avions lu sur l'article d'asud (le fameux témoignage bien complet d'une personne ayant fait un UROD) ou sur le forum.

Mais cela ne concerne pas tout le monde. Il y a beaucoup de facteurs qui vont rentrer en compte.

Et pour certains il n'y a pas de diarrées/vomissement etc ...

LLoigor


Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

avatar
noibé homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 Jan 2013
786 messages
Je crois que les diarrhées sont assez fréquentés sinon il n'y aurait pas de sorte de culotte-couche avec sorte de système d'elastique au niveau des jambes et de la taille pour éviter les "fuites" ,un peu comme les combinaisons de plongée.
Pour ce qui est des vomissements c'est vrai que ça n'arrive pas a tous mais ce qui est sur c'est que c'est assez éprouvant physiquement ,c'est pas pour rien qu'on est anesthésié complètement !!

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Bonsoir,

Ça fais plaisir de voir Iloigor de passage rapide, pour parler d'une technique de detox rapide.
J'espère que tu vas bien et que tu prendras cinq minutes pour nous donner de tes nouvelles.

Sur youtube il existe des vidéos sur la méthode, mais uniquement en anglais. Il faut taper (pas de la came) Rapid detox .... Les américains ont fait quelques émissions réality show en suivant des personnes dépendantes à  l'oxycontin, être hospitalisées pour qu'en 48 à  72 heures, elles se retrouvent libres de l'addiction physique et très heureuses de l'absence de souffrance durant la detox.

Quoi que l'on en dise, cette méthode est vraiment efficace si la dépendance psychologique n'est pas trop importante.
Par contre, malheureusement comme beaucoup de choses dans cette société, elles sont réservées aux personnes riches et j'avoue que ça fait un peu mal au cul !

Mais bon, pour ma part, c'est un soulagement de savoir que cela existe, car je me dis qu'au pire si vraiment pour une raison X (gros soucis de santé) il faut se faire sevrer rapidement, il y aura cette technique qui laisse de l'énergie pour "affronter" les cravings par la suite.

A chacun son parcours avec les opiacés et à  chacun son porte monnaie, si un richissime philanthrope passe par là  sur PA, je suis ouvert à  vos donations. lol

Bonne soirée

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
ontheverge femme
Wiser
Inscrit le 30 May 2014
157 messages
Une petite réflexion à  la con, mais est-ce que (dans l'hypothèse où cela fonctionnerait) ça ne vaudrait pas le coup de mettre 10 000€ d'un coup dans une détox, plutôt que 10 000€ en quelques temps en drogues?

Enfin bien sûr, dans un monde où l'on pourait être débarrassé du manque psychologique etc.

Je ne suis pas concernée par cet aspect, étant dépendante au Tramadol, donc pas d'impact financier.

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Cela dépend, car la came apporte de nombreuses choses positives aussi. C'est une expérience intéressante que je ne regrette pas vraiment, même si cela pèse parfois.

Le mieux c'est d'avoir 20 000 euros pour se faire la cession et le nettoyage. lol

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
noibé homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 Jan 2013
786 messages
Le beurre,l'argent du..............on connaît la suite
C'est sur que c'est le top mais comme tu dis faut le larfeuille d'une rockstar(ou d'un rappeur de nos jours! Lol!!)

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
3042 messages
Franchement, quand je lis vos posts, je me dis que ça n'a rien de magique du tout !
À moins que j'ai mal compris quelque chose , c'est juste une cure où on te met dans les vappes plusieurs jours si j'ai bien compris , le temps que le corps se détox et au lieu d'etre conscient pendant les jours les plus durs, on est inconscient  !
Mais à  partir du moment où le corps réagit violemment , c'est qu'il n'y a rien de magique mais tu n'en as pas conscience , c'est tout !
Et à  mon avis, la raison piur laquelle certains gerbent et pas d'autres et piurquoi c'est plus ou moins violent, c'est tout simplement en fonction du niveau et du nombre d'années d'intoxication !
Évidemment, un mec qui tape un ,peu d'hero depuis 2 ans , ne va pas dérouiller autant qu'un mec qui a passé plus de 20 ou 30 ans sous opiacés forts et à  haute dose !
Il y a 24 ans, quand j'essayais d'arreter à  la dure ou quand j'ai fait ma première et unique cure, je ne gerbais pas et j'étais moins malade que je ne le suis apres pas mal d'années ( plus de 16 ans , sans compter les années où j'en prenais sans etre dependant )  de dépendance !
Aujourd'hui , je pense que je gerberais et serais malade comme un chien !
Et si c'est plus efficace au niveau rapidité , sur la metadone , c'est que pour l'hero et la morphie, le manque dure mois longtemps , donc ce n'est pas une detox plus rapide qu'une autre en fait, si ce n'est pour la methadone, car ils accélèrent le processus d'élimination dans le corps !
Soit dit en passant, cette premiere cure était un peu dans le meme genre , sauf que c'était aux benzos mais ça consistait aussi à  te mettre dans la gaz pendant 7 ou 10  jours , le temps que le manque d'opiacé passe et que l'on n'ait pas conscience des premiers jours !
Et déjà  à  l'époque ils avaient du pas mal forcer la dose alors je n'imagine pas au bout de toutes ces années !
Et en sortant , les symptomes de manque post machin chouette , sont là  !
Plus ou moins, selon les gens et la dépedance psy aussi !
Sauf que l'on ma prescrit des benzos pendant plusieurs mois apres , j'avais l'impression d'une camisole chimique ...

Dernière modification par pleasurepulse (24 septembre 2015 à  13:23)

Hors ligne

 

avatar
stella femme
Psycho junior
Inscrit le 25 Sep 2007
363 messages
Mouais enfin ce n'est pas parce que tu ne ressens pas la douleur que ton corps n'a rien ressenti. Je sais pas, moi perso je préfère que mon corps ne prennent pas trop cher et qu'il fasse le truc tout en douceur.
Reputation de ce post
 
logique mr no

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Pourquoi diarrhée
par Ficus, dernier post 01 mars 2021 par Stelli
  9
logo Psychoactif
[ Forum ] Pourquoi ne pas en prendre ? ( et j'ai une autre question )
par lolonme13, dernier post 14 décembre 2020 par Akaion
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Pourquoi les opiacées agissent bizarrement sur moi ?
par Acidaminée, dernier post 05 août 2015 par majama
  14

Pied de page des forums