La sécurité prime sur les effets / PsychoACTIF

La sécurité prime sur les effets

Publié par ,
260 vues, 6 réponses
Azerbarit 
Nouveau Psycho
France
1660
Inscrit le 15 Apr 2019
184 messages
Blogs
Bonjour à tous,

Ca s'est déroulé en quelques heures. Apprendre que mon ami est en réanimation pour surdosage au fentanyl...alors qu'il consommait de l'héroïne en intranasal.

Je me devais d'écrire un post ou je rappelles la nécessité de suivre les règles de Réduction des Risques, afin que le bonheur que vous cherchez ne vous entraîne pas au fin fond des abysses...

Modif du 07/04 : Certains membres m'ont fait remarquer une trop grande rigidié quant à mon post, et à très juste titre (ze vous remercie wink). Afin de mieux convenir aux règles de la communauté et de ne pas emettre "d'ordre", je reviens modifier mon post.

Règle de sécurité de base

Ne consommez pas ou abstenez vous si :

- Vous êtes craintif quant à votre première expérience,
- Après une période de sevrage supérieur à 1 semaine, dans ce cas, réduisez la dose de 3/4,
- Vous êtes dans une situation dangereuse, comme en voiture par exemple,
- Vous n'avez aucun moyen de vérifier la nature de la substance,
- Si vous avez des antécédents de psychoses (schizophrénie) sans traitement.

Si vous consommez du fentanyl ou des fentaniloïdes

L'usage de fentanyl ne sera recommandé. Mais comme certains usagers consomment du fentanyl et tant que les règles de RDR sont respectés, les effets délètères ne seront que légèrement visible et le risques d'OD diminué.

- Essayer le plus possible de consommer du fentanyl dont le dosage est connu. Par exemple, le patch durogesic est complexe à utiliser parce que la répartition du produit n'est pas tout le temps la même, bien que cela ne soit rarement un problème. Vous avez les sucettes Actiq ou des spray comme Instanyl dont le dosage est connu.

- Connaître votre tolérance est très important. Eviter de consommer plus de 1,5 fois votre dose habituel.

- La dose létale du fentanyl, pour des individus naïf, est entre 100 et 500µg, et dépend de la voie d'administration. Le fentanyl peut entraîner une dépression respiratoire, une inconscience voir une phase comateuse et un myosis. Penser à avoir de la naloxone et à prévenir votre entourage si vous dépassez ces dosages ou si vous consommez du fentanyl à haut dosage.

Règle de sécurité concernant la méthode d'administration

L'usage de psychotrope en voie parentérale présente de nombreux risques notamment l'infection par le VIH, étant le plus grave et largement évitable.

- Lors de l'injection, préparez bien votre matériel. Désinfectez la seringue et la zone d'injection avec  une solution d'alcool. Sachez que certains antiséptiques ne sont pas spécifiques du VIH et des hépatites. Laissez reposez la seringue au moins 2 à 3 minutes dans la solution.
- Comme la fait remarqué notre ami Zaz, l'utilisation d'un matériel neuf, stériel et à usage unique est fortement recommandé, de même que l'usage d'un filtre 0,22 pour les seringues.
- Lors de l'injection, piquez la veine à un angle de 15° pour éviter de toucher les tissus sous-cutanées, ce qui peut entraîner une nécrose en cas de présence de produit toxique.
- Ne relachez pas le garot immédiatement. Les opioïdes par exemple sont fortement libérateurs d'histamine et peuvent provoquer des réactions allergiques exacerbées parfois un choc anaphylactique pouvant être mortelle.
- Nettoyez bien le point d'injection, appliquez un côton imbibé d'une solution antiséptique et un pensement.

Comprenez la nécessité de maintenir une hygiène irréprochable lors d'usage de psychotrope en intraveineux.

Si vous souhaitez vous protéger du VIH, vous pouvez demander une thérapie de prophylaxie pré-éxposition. Elle propose l'administration d'antirétroviraux permettant d'empêcher la réplication du VIH même en cas d'infection. La Prprexp à un taux de protection de 98% en moyenne.

Appliquez les mêmes recommandations lors d'usage en voie intranasale.

Règle de sécurité concernant la substance utilisé

En raison de la présence d'excipient dangereux, comme le lévamisole pour la cocaïne, le fentanyl pour certains opiacés, il est important de faire tester sa substance avant utilisation. Ces kits, notamment NarcoCheck, permettent de faire réagir une substance non désirée et déceler sa présence ou non. Bien que cela soit un outil très utile, il ne permet pas de connaître le degré de pureté de votre substance. Ces kits sont disponibles sur internet, en CAARUD ou en CSAPA.

Pour éviter la présence de ces excipients, il est recommandé d'utiliser des produits d'origines pharmaceutiques contrôlées. J'entends contrôlée par le fait qu'ils proviennent de laboratoire européen, ou les normes sont beaucoup plus rigoureuses et limitent le risque de contrefaçon.

Règle de sécurité concernant les risques d'overdoses - Traitement

Vous ne pouvez stopper une overdose uniquement en injectant un antidote approprié. Tout les gestes que vous pouvez faire, si ce n'est les gestes de secourismes de bases comme un massage cardiaque ou la mise en PLS, ne feront qu'aggraver le risque de mort.

Seule l'overdose aux opioïdes est directement traitable et encore, si elle n'implique pas le fentanyl. Procurez vous de la naloxone et apprenez à l'utiliser. Attention, si vous faîtes un OD, vous ne pourrez pas vous auto injecter de la naloxone.

Il n'est pas recommandé d'administrer des benzodiazépines à une victime en badtrip ou en overdose d'amphétamines ou de cocaïne. Cela met en difficulté l'hospitalisation du patient et peut compromettre son pronostic vital en cas, notamment pour les risques d'allergie ou de surdosage en benzodiazépine.

Règle de sécurité concernant les risques d'overdoses - Empêcher le risque

Les mélanges de dépresseurs et/ou de stimulants ne sont pas recommandés. Le mélange de dépresseurs peut conduire à des symptômes proches d'une OD aux benzodiazépines ou aux opioïdes et un mélange de stimulants à ceux d'une OD d'amphétamines, à savoir que si la cocaïne est prise en même temps qu'une amphétamine, les effets de cette dernière seront moins important (pharmacologie particulière). Portez votre attention sur un risque accrue de syndrome sérotoninergique (tramadol + stimulant ; mdma + amphétamine ou cocaïne) pouvant être fatal sans traitement adéquat.

Connaissez votre tolérance. Ne vous aventurez jamais dans des doses élevées même pour obtenir un effet plus fort. Augmentez graduellement les doses.

Après une période d'abstinence, votre tolérance peut avoir totalement disparu. Ne reprenez jamais une dose similaire qu'auparavent, le risque d'OD étant fortement présent.

Règle de sécurité concernant les risques de dépendance

Tout les psychotropes entraînent une dépendance. Pour limiter ce risque, maintenez une activité sportive active, une vie sociale et une vie professionelle, espacez vos prises et limitez vous à la voie orale.

Si vous pensez être atteint de dépendance, n'arrêtez pas la consommation de psychotrope de façon brutale. Le site psychoactif présente un large éventail de blog et de post sur la dépendance et sur les façons de réduire les doses. Vous pouvez demander de l'aide à un CSAPA ou en ligne sur drogue-info-service.

Le risque de dépendance est augmenté de manière significative lors d'une consommation par voie parentérale. Pour les novices, il est recommandé de se limiter à la voie intranasale et orale. De même, limitez vous à un usage de substance légère. Par exemple, si vous souhaitez goûter aux opioïdes, vous pouvez commencer par le tramadol/codéine et puis expérimenter des opioïdes plus fort en fonction de votre tolérance toujours.

Lorsque vous testez une nouvelle substance veillez bien au risque d'allergie. Par exemple, prenez une très légère dose la substance, et lorsque les effets devraient apparaître, en l'absence d'une réaction allergie, et bien vous pouvez y aller.

Respecter ces règles limites significativement le risque d'usage d'une substance, même si celui-ci reste de toute manière présent.

Bon trip à vous et faîtes attention,

La bise aux nouveaux comme aux vétérants,

PS : si vous j'ai omis quelques règles, rajoutez les dans les commentaires tongue

Dernière modification par Azerbarit (07 avril 2021 à  09:26)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

speedy76 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 30 Mar 2020
71 messages
Salut,

Je ne veux pas remettre tout ton travail en cause, mais j'ai été un peu gêné par l'approche un peu rigide à mon goût, "il faut faire ceci, et il ne faut pas faire cela".

Azerbarit a écrit

Ne consommez jamais pour "aller mieux". L'automédication est extrêmement dangeurese. Si vous pensez être atteint d'une dépression, consultez rapidement un spécialiste et empêchez vous de prendre un psychotrope.

Respecter ces règles limites significativement le risque d'usage d'une substance, même si celui-ci reste de toute manière présent.

Perso, il m'est arrivé de consommer pour "aller mieux", comme tu dis. Et les solutions que j'ai trouvé de moi-même, à ce moment, pour traverser d'éventuelles passes difficiles, m'ont semblé tout à fait adaptées.
En te lisant, il semble que tout n'est qu'une question de produit. D'après moi, c'est bien plus large et complexe que ça, et il ne faut pas oublier ce qui fait notre singularité à tous (notre histoire, notre entourage, nos forces et sensibilités respectives, ...) et qui va aussi rentrer en jeu dans notre rapport aux prods et l'usage que l'on en fait.

Tout ce que tu écris est quelque part juste, mais en tant que principes généraux. Comme je disais plus haut, ça me pique un peu les yeux de le lire tourné de façon aussi rigide, ça veut dire que si l'on ne fait pas comme préconisé dans ton post, on ferait n'importe quoi ...

"La sécurité prime sur les effets", ne faudrait-il pas plutôt dire "comment profiter des effets en sécurité?"

M'enfin, ce n'est que mon avis....

peace

Hors ligne

 

Azerbarit 
Nouveau Psycho
France
1660
Inscrit le 15 Apr 2019
184 messages
Blogs

speedy76 a écrit

Salut,

Je ne veux pas remettre tout ton travail en cause, mais j'ai été un peu gêné par l'approche un peu rigide à mon goût, "il faut faire ceci, et il ne faut pas faire cela".

Azerbarit a écrit

Ne consommez jamais pour "aller mieux". L'automédication est extrêmement dangeurese. Si vous pensez être atteint d'une dépression, consultez rapidement un spécialiste et empêchez vous de prendre un psychotrope.

Respecter ces règles limites significativement le risque d'usage d'une substance, même si celui-ci reste de toute manière présent.

Perso, il m'est arrivé de consommer pour "aller mieux", comme tu dis. Et les solutions que j'ai trouvé de moi-même, à ce moment, pour traverser d'éventuelles passes difficiles, m'ont semblé tout à fait adaptées.
En te lisant, il semble que tout n'est qu'une question de produit. D'après moi, c'est bien plus large et complexe que ça, et il ne faut pas oublier ce qui fait notre singularité à tous (notre histoire, notre entourage, nos forces et sensibilités respectives, ...) et qui va aussi rentrer en jeu dans notre rapport aux prods et l'usage que l'on en fait.

Tout ce que tu écris est quelque part juste, mais en tant que principes généraux. Comme je disais plus haut, ça me pique un peu les yeux de le lire tourné de façon aussi rigide, ça veut dire que si l'on ne fait pas comme préconisé dans ton post, on ferait n'importe quoi ...

"La sécurité prime sur les effets", ne faudrait-il pas plutôt dire "comment profiter des effets en sécurité?"

M'enfin, ce n'est que mon avis....

peace

Disons que mon erreur à été de l'écrire sur un coup de tête, parce que je n'ai envie de personne n'ai à vivre une OD ou un problème de santé. Qu'on se le dise, la drogue ne conduit que rarement à des effets positifs positifs sur le long terme. Ton commentaire est plein de vérité et je n'ai rien à dire de plus.

Mais j'ai choisi d'être rigide parce qu'on ne peut pas toujours être conciliant. Lorsqu'on néglige la rigidité, rarement ce qu'on prône est entièrement respecté et le fentanyl à fait tellement de mort, de gens qui ne méritaient pas cela et. Comme tu dis on a tous un passé, mais j'ai juste essayé de prévenir. Notre passé et très complexe et personne ne peut véritablement le comprendre, mais plutôt que de se mettre en danger en essayant de le combattre, on peut préférer demander de l'aide à d'autre humain plutôt qu'à une substance, et encore c'est extrêmement difficile je peut le concevoir.

J'espère juste que malgré la rigidité, certains ces conseils seront appliqué et pourront éviter les ravages que fait cette merde en Amérique du Nord. Trop de gens innocent et vulnérable sont mort, juste parce que des abruti on décidé d'en mélanger à l'héroïne.

Et étant en d'accord avec le merveilleux principe du forum, l'entraide, je ne peux qu'inciter à prévenir tout les risques inhérants à la consommation de psychotrope, en particulier la dépendance qui frappe si fort qu'elle fait tomber n'importe quel humain de très très haut.

Mais je ne peux contredire ton commentaire, et je réécrirais mon post à l'avenir en essayant d'être moins brutal.

Merci pour cette réponse et une petite touche de philosophie me fait toujours plaisir wink

A bientôt l'ami,


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
15400
Inscrit le 15 Oct 2015
3865 messages
Blogs
Yop,

Et il y’a pas mal d’erreurs qui traînent dans ton texte, désinfecter une seringue à la chlorexidine ?
Plutôt utiliser du Matos neuf, stérile et à usage unique non ?
L’utilisation d’un filtre 0.22 qui n’est mentionné nul part

Certe le fentanyl et ses dérivés peuvent nécessiter des doses bien plus importantes de naloxone, mais dire qu’elle ne sera pas efficace c’est faux

Pareil pour les doses létales, si on peut facilement parler de DL50 (et encore notion très théorique) annoncée une dose létale, alors que ça dépend de la tolérance, c’est une erreur
Certains patients ont des prescriptions de fentanyl LI (type abstral) de 200mcg où plus, et ça plusieurs fois par jour

Puis le « ne pas faire ça » si ça marchait ça se saurais, et là RDR n’existerait pas

Des consommateurs qui adorent les effets du fentanyl ça existe, et à partir du moment où le dosage est connu, que c’est une forme pharmaceutique, et qu’on respecte une RDR suffisante, c’est un produit qui peut tout à fait être consommé sans entraîner la mort.

Là où ça pose problème c’est quand il est utilisé comme coupe, pour booster de la came ou autre, et donc consommer à l’insu de l’usager
Comme souvent le problème est plus lié à la prohibition et ses effets qu’au produit en lui même.

Dans le même sens, conseiller à tout les usagers IV un traitement prep pour le VIH, c’est peut être pas forcément nécessaire.

Bien évidemment il y a des risques lié à l’injection, mais avec une RDR efficace, l’utilisation de Matos stérile, à usage unique et sans aucun partage, le risque de contamination est quasi nul


Fin en tout cas j’espère que ça va mieux pour ton ami, je ne fais pas ce post dans l’idée de te contredire ou quoi, et je comprends bien que tu l’as écris dans un moment ou l’émotion et l’inquiétude avait sûrement pris le dessus, ce qui est normal
Juste pour rappeler que c’est un texte posté par un usager, en son nom, qui contient pleins d’info intéressantes, de choses à prendre, quelques détails à rectifier aussi, mais qu’il ne faut pas tomber dans une prévention qui tendent à la diabolisation, c’est comme ça que les usagers de fentanyl finissent par ne pas oser s’exprimer, et ne pourront pas bénéficier de conseils dont ils auraient particulièrement besoin, par exemple.


Pareil, le fait que la drogue ne mène rarement à des effets positifs à long terme; c’est très discutable, même si je comprends ce que tu veux dire, il faut nuancer
Que ce soit drogues illégales ou médicaments, certains prod amené énormément de positifs
Encore une fois, le problème n’est pas le produit, mais l’usage qu’on en fait
Même s’il est évident que certains prods sont bcp plus délicat que d’autres à manier

En tout cas encore une fois j’espère que ça va aller pour ton pote, attention à toi également
Et j’espère que tu ne prendras pas mal ces petites rectifications, qui ne sont en rien des reproches, mais plutôt des remarques, ou des points que je tenais à rajouter et/ou souligner, afin d’ouvrir la discussion, et de ne pas donner un côté prevention théorique, un peu basé sur la peur, car on sait que ça a souvent l’effet contraire de celui recherché, et que c’est justement le partage d’informations, sans inciter, ni dissuader, mais juste en disant les choses qui s’avérera le meilleure moyen de réduire les risques lié au conso

Et pour faire cela il faut le pragmatisme de se confronter à la réalité des conso chez les usagers
Un exemple tout bête, on répète souvent en appuyant, le risque du mélange opi / benzo
C’est vrai qu’il faut le prendre en compte, que c’est un facteur important d’amplification du risque de dépression respiratoire, et que qui que ce soit de naïf devrait éviter ce mélange
Mais il faut aussi voir la réalité, c’est à dire qu’une grande partie des usagers, que ce soit sur ordonnance ou non, mélange benzo et opi, parfois avec de l’alcool.
Leur répéter que c’est mortel alors qu’ils le font quasi quotidiennement n’aura que peu d’effet, par contre donner des informations sur d’éventuels réductions des dosages, la prise en compte des demi vie, l’importance d’avoir de la naloxone et de n’pas etre seul toussa
Aura sûrement un impact bien plus positif.
Encore une fois, chaque cas étant différent, toute généralité devra s’accompagner de nuances ! Enfin il y’aurait de quoi discuter des heures, en tout cas merci pour ton post, et une fois de plus, j’espère que tout ira bien pour ton ami

drogue-peace

Zaz

Dernière modification par Zazou2A (06 avril 2021 à  14:34)

Reputation de ce post
 
de très bonnes précisions

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Q-rieux 
Explorateur solitaire
France
1300
Inscrit le 24 Mar 2019
159 messages
Blogs
Salut Azerbarit et merci pour ton post !

Il y a un point qui m'a interpelé et j'aimerais avoir plus de précisions à ce sujet.

Azerbarit a écrit:
N'administrez jamais une benzodiazépine, même si une personne fait une OD aux amphétamines, à la cocaïne ou aux psychédéliques. Contactez les secours le plus rapidement possibles.

Qu'entends-tu par OD aux psychédéliques ?

Dois-je comprendre que tu déconseilles d'avoir un benzo sous la main en cas de bad trip ingérable ?

Malgré les risques de l'automédication que tu présentes, ne penses-tu pas que de pouvoir calmer une mauvaise expérience psychédélique à l'aide d'un benzo peut s'avérer une pratique Rdr ? (ce n'est pas une question rhétorique, j'aimerais vraiment connaître ton avis à ce sujet)

Courage à ton ami et prends soin de toi wink

Hors ligne

 

Azerbarit 
Nouveau Psycho
France
1660
Inscrit le 15 Apr 2019
184 messages
Blogs
Zaz, c'est le commentaire qu'il fallait.

Je vais de suite ajouter les modifs sur le post wink

Merci beaucoup l'ami d'avoir pris l'attention et le temps d'écrire un post aussi détaillé.

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Azerbarit 
Nouveau Psycho
France
1660
Inscrit le 15 Apr 2019
184 messages
Blogs

Q-rieux a écrit

Salut Azerbarit et merci pour ton post !

Il y a un point qui m'a interpelé et j'aimerais avoir plus de précisions à ce sujet.

Azerbarit a écrit:
N'administrez jamais une benzodiazépine, même si une personne fait une OD aux amphétamines, à la cocaïne ou aux psychédéliques. Contactez les secours le plus rapidement possibles.

Qu'entends-tu par OD aux psychédéliques ?

Dois-je comprendre que tu déconseilles d'avoir un benzo sous la main en cas de bad trip ingérable ?

Malgré les risques de l'automédication que tu présentes, ne penses-tu pas que de pouvoir calmer une mauvaise expérience psychédélique à l'aide d'un benzo peut s'avérer une pratique Rdr ? (ce n'est pas une question rhétorique, j'aimerais vraiment connaître ton avis à ce sujet)

Courage à ton ami et prends soin de toi wink

Merci pour ta réponse l'ami wink

Pour clairifier, une OD aux psychédéliques est par exemple un syndrome sérotoninergique (fréquent avec les benzofuranes par exemple) ou effectivement un trip ingérable.

L'automédication est fortement risqué et limite la prise en charge hospitalière, outre le risque d'allergie si on ne connaît pas la victime ou de mauvaise réaction.

Un autre exemple serait d'administrer de la morphine IV à quelqu'un qui s'est cassé une jambe. C'est pénalement répréhensible en cas de décès de la victime et aux urgences, le dosage sera plus difficile, compte tenu de la nature du produit.

La bise l'ami,


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    De nouveaux animateurs-trices sur Psychoactif
    Il y a 7jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 2jCommentaire de pierre (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    07 avril 2021Commentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 2jCommentaire de TripSitterFR (33 réponses)
     Forum UP ! 
    SGT-151 Cannabinoïde Synthétique
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Expériences - Retour sur mon expérience avec des cubensis
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de vottox dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Sniffer - Perforation cloison nasale
    Il y a 7mnCommentaire de Hassipee dans [Cocaïne-Crack...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Bad trip & Crise de panique - Suis-je le seul à beaucoup plus préfèrer le Shit que la Weed ?
    Il y a 11mnCommentaire de Tonnyl'anguille31 dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Petite histoire perso
    Il y a 13mnCommentaire de MecRandom dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Nootropics puissants
    Il y a 19mnCommentaire de Azerbarit dans [Speed-Amphétamines...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Je commence à comprendre le tramadol
    Il y a 22mn
    1
    Commentaire de Acid Test dans [Tramadol...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Première fois - Gbl liquide
    Il y a 26mnCommentaire de thepanic97 dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Lèvre rose/rouge quand je tape
    Il y a 27mnCommentaire de Azerbarit dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Blog 
    157 jours pour 36 RC
    Il y a 2hCommentaire de supermario64 dans le blog de ectatrip
    (7 commentaires)
     Blog 
    La Condition Pavillonnaire
    Il y a 2h
    7
    Commentaire de Lise-Ergique dans le blog de Morning Glory
    (26 commentaires)
     Blog 
    C'est donc ça, la kétamine...
    Il y a 4hCommentaire de Abracabrantesque dans le blog de Cub3000
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 23:30
     PsychoWIKI 
    Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Sinow, ixel, Malikate, .Anton. nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Le reconstructible
    par Psyborg, le 18 Apr 2021
    Bonjour à tous :) Beaucoup d'entre vous utilisent surement des atos ou drippers avec plateau reconstructible. C'est quoi le reconstructible? C'est le fait de faire soi-même ses résistances et cotons, pour avoir la vape que vous souhaitez. Cela vous reviens à beaucoup moins cher, car vous avez s...[Lire la suite]
     TR, une pluie de synesthésie et une explosion de perception
    par fougère, le 30 Mar 2021
    hello, voici le tr de mon premier trip au 1cp-LSD, j’espère qu’il vous plaira S&S : chez mon copain, un peu d’appréhension mais je me sens enfin prête à tester la molécule 19:15 -> prise de 50ug avec mon copain 20:15 -> début de léger effets, pupilles dilatées, chaleur, tremblement,...[Lire la suite]
     Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    par Lise-Ergique, le 07 Apr 2021
    Hola, Moi qui détestais fumer de la weed classique, je me suis découvert une vraie affinité pour le CBD il y a de cela quelques mois. J'en pouvais plus de gober des benzos par poignée et d'être malgré tout confrontée à des insomnies carabinées et des crises d'angoisse paralysantes. Fermer l...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    c’est bien possible! javais pas détaillé mais oui y’a plusieurs sécu! Zaz dans [forum] La facilité des consultations en ligne
    (Il y a 1h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (shepperd) dans [forum] Le reconstructible
    (Il y a 3h)
    Pas cool dans [forum] Êtes vous heureux(se) ?
    (Il y a 4h)
    Pas sure que ce soit bon pour tes poumons... dans [forum] Des techniques pour couper l envie d une prendre une trace?
    (Il y a 5h)
    Dangereux en effet (Prescripteur) dans [forum] Je commence à comprendre le tramadol
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums