Qu'est-ce qui vous pousse à sniffer ? / PsychoACTIF

Qu'est-ce qui vous pousse à sniffer ?

Publié par ,
3571 vues, 19 réponses
#ROA #sniff
PulcosTryptaminos
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Apr 2021
66 messages
Bonjour a tous,

J'avais une question pour vous qui aimez consommer votre drogue en sniff, j'aimerai comprendre et savoir pourquoi vous préférez ce mode de consommation plutôt qu'un autre.
(que ce soit un stimulent, dissociatif, opiacé/opioïde ou même  tryptamines)

Premièrement je ne m'adresse pas ici aux adeptes de L'intraveineuse/Intramusculaire car il me semble que c'est un moyen pour l'usager de ressentir les effets les plus intenses et ou qu'une prise orale/sniff requiers une dose beaucoup trop grosse.

Car voyez vous, je viens tout juste de prendre 12mg de 4F-MPH par sniff pour réessayer cette voie d'administration.

Je précise que je n'aime pas vraiment ce mode de consommation car beaucoup trop toxique pour moi comparé a un simple "parachute".
ça me démonte le nez, et je sent bien que la brulure chimique endommage les sinus et derrière le palais, et devoir avaler la salive avec ce gout chimique pendant une dizaine de minutes c'est abominable.

(Pour ceux que ça intéresse cette fois c'est avoir une petite pêche, faire le ménage dans toute la maison, se laver+soins du corps et ensuite aller jouer à l'ordinateur avec les potes. Bref explorer le coté plus récréatif parmi la composante fonctionnelle de ce produit.)


Bref, J'ai eut envie de réessayer par sniff pour l'expérience, c'est a dire:
-Ressentir une sorte de plaisir de l’anticipation de la récompense en préparant la dose (écraser le produit, préparer 2 lignes, faire la paille.)
-L'acte de consommation
-Les effets associés: la brulure nasale, le nez qui se bouche puis se débouche, le gout horrible qui descend dans la gorge, et enfin le nettoyage des sinus.
-La montée rapide qui viens en 10-15m puis une intensité augmentée et la durée d'action plus courte.



Même constat pour moi. Même si je dois avouer que naïvement, le fait de "sniffer" c'est quand même plaisant dans la mesure ou il y a un plaisir associé a l'anticipation de la récompense.
Je n'aime pas sniffer, c'est corrosif, le gout dans la gorge est pour moi horrible, et cela me prends plus de temps que de me faire un parachute.
Deplus le parachute me permet de monter plus doucement, et d’être sous influence un peu plus longtemps, mais chacun ses manières.

Et puis aussi le coté "rebelle" "cool" comme des œuvre de fictions peuvent le dépeigner l'acte.
Je pense au plus connu, le film Scarface, ou on se dit que voir quelqu'un de riche, influençant et puissant qui sniffe de la cocaïne ça a une symbolique de puissance, c'est "badass" !
Comparé au faut que normalement (dans nos mœurs) voir quelqu'un qui se drogue ce qui n'est pas socialement accepté, c'est est un acte dégradant qui démontre une faiblesse, qui peut mener à la maladie et la dégradation de la santé, qui inspire la pitié.

Alors quitte a se focaliser sur les effets et non sur l'acte et mon jugement, le sniff est un moyen de prendre la drogue et d'en ressentir les effets beaucoup plus rapidement, notamment en cas d'estomac plein la ou une dose orale mettra plus de temps a monter et les effets amoindris.




Donc pour en revenir a la question, seriez vous en mesure de savoir si vous prenez votre drogue en sniff pour:

-Seulement ressentir les effets plus rapidement et plus intense malgré une durée d'action moins longue (rush?) ?

(je pense ici au rush plus fort associé a la MDMA ou la Cocaïne)




-Car l'expérience du sniff vous est plaisante, c'est a dire vous prenez du plaisir a préparer votre dose, la sniffer etc.

(Je pense ici plutôt a la composante addictive de d'anticipation des circuits de récompense du cerveau)




-Car la brulure+goutte vous font un plaisir presque masochiste et c'est ce qui peut être recherché ?

(Je pense ici pour illustrer le coté "maso" a mon oncle décédé qui était alcoolique. il m'avait expliqué qu'il buvait uniquement des alcools fort et pur car la brulure de l'alcool dans sa bouche et gorge associé a la sensation de réchauffement lui faisait beaucoup de plaisir, voir même plus que l'ivresse parfois.
Également une connaissance d'un ami qui ne buvait pas d'alcool en soirée mais qui prenait a la place de la kétamine, et uniquement en sniff car il aimait la sensation de brulure du nez et la goutte.)




-Car le sniff vous permet de redoser comme vous voulez, et vous avez comme habitude de prendre plusieurs doses sur une longue période pour vous maintenir dans cet état ?

(je pense ici au consommateur occasionnel de cocaïne ou de speed en soirée qui voudrai être "chaud" toute la soirée)




-Car vous préférez spécifiquement les effets par sniff par rapport à une prise orale/fumé version freebase ?

(De nombreuses connaissances de soirées se refusaient d'essayer de baser leur cocaïne en crack même pour une seule prise de peur de perdre le contrôle totalement, ce que je comprends.)


Si vous avez une autre raison ou une correction a apporter n’hésitez pas, je suis assez curieux de comprendre comment certaines personnes peuvent préférer le sniff malgré l'aspect plus endommagent qu'il semble y avoir.

Dernière modification par cependant (11 juillet 2021 à  17:45)

Hors ligne

 

Morning Glory 
Modératrice
10800
Inscrit le 10 Oct 2017
3693 messages
Blogs
Ba pour moi t'as répondu à ta question^^

-Car la brulure+goutte vous font un plaisir presque masochiste et c'est ce qui peut être recherché ?

Ça c'est le conditionnement stimulus / recompense recherchée, généralement ça vient pas tout de suite. Quand ton cerveau a associé cette sensation aux effets proches, bien sûr que ça peut devenir un plaisir. Indirectement.

Perso je ferais bien des paras de 3 mais avec mes antideps la seule chose que je sens vraiment malheureusement, c'est le petit rush dopaminergique. Le reste des effets passe à la trappe. Alors ouai, snif. Effectivement je j'injecte pas car de nombreux utilisateurs m'ont rapporté avoir vraiment fortement perdu le contrôle de leur conso en commençant à injecter, et j'ai appris à mes dépends que "juste une fois pour voir" ,sur moi généralement ça marche pas.

Oui j'aime préparer ma trace, le son des petits cristaux qui craquent sous la carte, les lignes a former, la paille... Ça aussi en grande partie par anticipation de la récompense, ça fait un petit rituel quoi. Et quand j'avance dans une session un peu longue de 3mmc (petites doses sur plusieurs jours), elle ne me fait presque plus rien mais le snif devient bien plus plaisant qu'au départ, logique, du coup je finis par en reprendre juste pour le plaisir de la snifer (ce qui n'est pas super bon signe on s'entend bien).
Mais oui au départ j'étais excitée à l'idée de faire ce geste pour mes premières fois, car ouai ça fait "badass" même si effectivement ça ressemble plus à un conditionnement social qu'autre chose cette vision.


Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

PulcosTryptaminos
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Apr 2021
66 messages
Merci pour la réponse très détaillée, je me demande si une majorité de personnes vont se retrouver dans 1 ou 2 situation ou non.

Hors ligne

 

Unposcaille 
Psycho junior
900
Inscrit le 29 Nov 2020
353 messages
Blogs

PulcosTryptaminos a écrit

-Car l'expérience du sniff vous est plaisante, c'est a dire vous prenez du plaisir a préparer votre dose, la sniffer etc.

Perso j'aime beaucoup savoir que je vais "sniffer" quelque-chose, le fait de peser ma dose, de trouver de quoi faire une paille, de préparer mon prod etc. En plus je prends beaucoup de médicaments par "voie orale" du coup je trouve qu'avoir un mode de prise différent et spécifique à la drogue est plaisant. Même si la goutte et avoir de la poudre plein le pif c'est assez désagréable, au final je me retrouve parfois à avoir envie de sniffer n'importe quoi juste pour le plaisir.

Hors ligne

 

PulcosTryptaminos
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Apr 2021
66 messages

Unposcaille a écrit

PulcosTryptaminos a écrit

-Car l'expérience du sniff vous est plaisante, c'est a dire vous prenez du plaisir a préparer votre dose, la sniffer etc.

Perso j'aime beaucoup savoir que je vais "sniffer" quelque-chose, le fait de peser ma dose, de trouver de quoi faire une paille, de préparer mon prod etc. En plus je prends beaucoup de médicaments par "voie orale" du coup je trouve qu'avoir un mode de prise différent et spécifique à la drogue est plaisant. Même si la goutte et avoir de la poudre plein le pif c'est assez désagréable, au final je me retrouve parfois à avoir envie de sniffer n'importe quoi juste pour le plaisir.

Je vois, merci pour la réponse, on vois déjà que le plaisir de l’anticipation joue un rôle important aussi, j'avoue que aussi s’apprêter a sniffer c'est excitant en un sens...

Hors ligne

 

L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
3300
Inscrit le 02 May 2016
2582 messages
Blogs
Perso je supporte pas sniffer et j'ai quasiment jamais rien sniffé dans ma vie, j'ai toujours preferé sois la voie orale sois l'IV (j'aime beaucoup l'IV, quasi aucune douleur pour un effet au top niveau efficacité, rien à voir avec la douleur du sniff et le goût de destop agressif et dégueulasse et vomitif dans la bouche)

Donc je vais pas répondre à la question de "pourquoi j'aime sniffer ?", parce que tout simplement j'aime pas, je supporte pas ça, j'aime pas préparer mon produit pour le réduire, à sec, (sans eau), en poudre la plus fine possible sinon ça arrache le nez, former des lignes avec la carte en faisant plein de manipulations avec la carte (tout en esssayant, parfois, pour certaines personnes, qui sont en pleine montée de dopamine au moment de préparer leur trace, d'avoir l'air d'un pro en ayant un mouvement qui a l'air rempli d'assurance alors qu'en fait on bouge juste rapidement la carte dans tous les sens, et on croit qu'on est stylé, car en montée de dopamine chaque action qu'on fait on la trouve stylée lol)

J'aime pas fabriquer une paille, j'arrive pas à obtenir la bonne épaisseur tout de suite, faut souvent que j'recommence, je deteste la sensation de se mettre une paille dans le nez, peu importe la matière et à quel point elle est agressive pour le nez

Et évidemment je n'aime pas la grosse quantité d'effets secondaires qui va avec le sniff (sinusites à répetition, nez bouché à gogo si on fait ça régulièrement, même avec du sérum phy et des produits et du matos ultra clean avec des rails on s'abîme le nez, les poumons, etc...)

EVIDEMMENT je n'oublie pas les très nombreux RISQUES de l'injection, mais je dis bien RISQUES, et non pas "effets secondaires quasi systématiques" comme avec les effets que j'ai décris pour le sniff, car avec l'injection quand on a des effets secondaires vraiment génants comme avec le snif, c'est qu'on a mal réussi son injection, ou alors c'est uniquement la faute du produit (trop corrosif, coupé à un truc dangereux, etc...)

Pierre par exemple disait qu'en 20 ans de shoot de divers produits en prenant soin de ses veines il avait jamais eu d'effets secondaires importants alors que quelques sniffs ont suffi à lui donner des sinusites et autres effets secondairers génants.

Et moi qui pratique régulièrement si j'devais remplacer chaque IV que j'ai faite dans ma vie par un rail tracé avec une paille, j'ose même pas imaginer l'état de mon nez lol (et de ma santé de manière générale biensûr)

J'aurais surement la cloison nasale perforée avec notamment par exemple les vingtaines de grammes d'amphétamines RC que j'ai pu shooter
Et j'pense que j'aurais constamment mal au nez, que j'aurais très souvent la gerbe car j'aurais le gout du produit dans la gorge souvent (déjà qu'avec la fume j'aime pas ressentir le goût des divers produits avec les résidus de fumée que j'ai dans ma bouche et dont le gout s'en va rapidement, mais avec le sniff j'pense ça m'atteindrais tellement que j'en gerberais souvent, sincèrement je pense, en même temps les produits ont tous un goût tellement amer et dégueu/vomitif...)

Après je suis pas en train de dire "l'IV est forcément mieux que le sniff sur tous les points", sur pas mal de points chaque ROA a ses avantages et ses inconvénients, chacun trouve les inconvénients plus ou moins incommodants et les avantages plus ou moins "worth it" pour continuer à faire l'un ou l'autre, j'expose juste mon avis sur le sniff

Au fait un détail concernant l'IV : c'est pas la ROA avec laquelle un produit atteind le plus rapidement le cerveau ni la plus puissante, c'est l'inhalation qui détient cette place (donc fumette, vaporisation, e-cig etc...)
Quand tu fumes une clope par exemple, les effets montent vachement plus vite au cerveau que quand tu injectes de l'héro, de la coke, ou autre chose, la différence est petite, mais à cettte échelle de temps où chaque microseconde fait la diff bah c'est notable, mais du coup l'intraveineuse c'est plus lent à monter et ça rush moins fort que l'inhalation)

Après pour que l'inhalation soit aussi/plus efficace que l'IV fait que l'inhalation soit faite très rapidement (en tout cas plus/aussi rapidement que de pousser le piston de la seringue)

Evidemment que si on fume notre produit lentement, en faisant une pause de 30 secondes entre chaque latte, et qu'on tire des petites lattes, bah on aura pas un rush de fou (mai on aura quand même une montée plus rapide ou tout du moins au moins aussi rapide que l'IV)

Si m'IV est réputé plus dangereuse par rapport au fait que ça monte vite et que ça rush fort, c'est que avec une seringue bah on pousse juste le piston et une fois le piston poussé, on a fini, en fumant il faut consumer l'integralité de sa dose, ce qui prend généralement plusieurs barres (sauf dans le cas des bangs, qui sont fréquemment "coulés" en un seul hit, là on a des effets à la fois plus rapides et plus intenses que l'IV, y a pas photo, si j'devais remplacer mes douilles de tabac + shit par une injection qui contient toutes les substances actives de la fumée de tabac et de hash j'pense que j'aurais une montée bien moins franche que en coulant une douille et que c'est pas juste une question de l'habitude des bangs coulés en une fois)

Donc dans la plupart des cas, à savoir quand le produit est fumé en plusieurs taffes, bah les effets seront plus longs à se mettre en place qu'une intraveineuse directe ou on pousse tout le piston d'un coup

Donc c'est pour ça que l'IV a cette réputation du truc "ultime", "nec plus ultra de la puissance et de la rapidité", "plus fort que toutes les autres ROA" mais sur le papier c'est faux, si on aspire toute sa dose en une seule bouffée et qu'on prend pas trop de temps à aspirer sa bouffée, l'inhalation sera plus rapide et donnera un rush potentiellement plus fort qu'avec une IV, et pour donner un exemple : même en fumant son produit en plusieurs taffes, la première taffe qu'on va tirer, bah elle met moins de temps à monter au cerveau que si on avait injecté la même dose qu'il y avait dans la taffe mais en intraveineuse

Après je suis d'accord sur le fait que quand l'usager dérape et perd le contrôle de sa conso, l'IV mène souvent à des abus potentiels plus dangereux, plus nombreux, et plus grands que le sniff (surtout au niveau des overdoses je parle quand je parle de "risques")

EDIT : tu prles avec le nsiff, d'attrait pour la prépa du produit, mais tout le rituel de préparation du produit tu l'as avec plus ou moins ,n'importe quelle voie d'administration (après les étapes de préparatio dépendent du produit, mais y en a toujours)

Pour la fume faut préparer son aluinium, sa pipe, son bang, sa cigrette, son joint ou que sais-je encore que se fume....

Pour L'IV y a la préparation du produit pour le mettre dans une seringue en passant d'abord par une filtration des particules indésirables plus ou moins réussie selon le filtre utilisé ou l'origine des particules indésirables en question

Pour l'oral y a le fait de sois se faire un para, le préparer avec un balance, mettre le produit dans une gélule/un para, ou alors se concocter une boisson avec des drogues dedans comme l'alcool (ou le lean, ou les gens comme moi qui se font un verre de soda evc de la poudre/des médicaments dedans, nota bene : une boisson avec des drogues dedans c'est pas une super idée si votre produit est agressif pour les dents, les muqueuses de la bouche comme par exemple les amphet, la methadone, l'alcool, etc... Bah c'st pas une super idée de siroter lentement sa boisson, vaut mieux qu'elle entre en contact le moins longtemps possible avec notre intérieur de bouche, et si on compte pas re-boire de la boisson psychotrope juste après au moins se rincer la bouche si on a des produits corrosifs/agressifs dans la bouche)

Dernière modification par L'Apoticaire (12 juillet 2021 à  07:27)

Reputation de ce post
 
Merci pour la réponse détaillée. -Pulcos

J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Modératrice
10800
Inscrit le 10 Oct 2017
3693 messages
Blogs
Le rituel du sniff me satisfait clairement plus que celui de gober pluguer ou fumer. Mais genre vraiment. Le seul qui me satisfait limite plus c'est celui de l'injection, alors que ça fait que quelques mois que j'injecte. Pourquoi ? Parce que c'est plus long et minutieux ? Plus "hard core"? Parce que ça s'apparente à mon sens à un croisement entre drogue et scarification? ...je sais pas. En tout cas ce sont les deux rituels que j'aime bien (sauf la toupie étrangement, qui me lasse un peu, je suis contente que les sterifilts+ soient sortis pour alterner).

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

PulcosTryptaminos
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Apr 2021
66 messages

L'Apoticaire a écrit

Perso je supporte pas sniffer et j'ai quasiment jamais rien sniffé dans ma vie, j'ai toujours preferé sois la voie orale sois l'IV (j'aime beaucoup l'IV, quasi aucune douleur pour un effet au top niveau efficacité, rien à voir avec la douleur du sniff et le goût de destop agressif et dégueulasse et vomitif dans la bouche)

Donc je vais pas répondre à la question de "pourquoi j'aime sniffer ?", parce que tout simplement j'aime pas, je supporte pas ça, j'aime pas préparer mon produit pour le réduire, à sec, (sans eau), en poudre la plus fine possible sinon ça arrache le nez, former des lignes avec la carte en faisant plein de manipulations avec la carte (tout en esssayant, parfois, pour certaines personnes, qui sont en pleine montée de dopamine au moment de préparer leur trace, d'avoir l'air d'un pro en ayant un mouvement qui a l'air rempli d'assurance alors qu'en fait on bouge juste rapidement la carte dans tous les sens, et on croit qu'on est stylé, car en montée de dopamine chaque action qu'on fait on la trouve stylée lol)

J'aime pas fabriquer une paille, j'arrive pas à obtenir la bonne épaisseur tout de suite, faut souvent que j'recommence, je deteste la sensation de se mettre une paille dans le nez, peu importe la matière et à quel point elle est agressive pour le nez

Et évidemment je n'aime pas la grosse quantité d'effets secondaires qui va avec le sniff (sinusites à répetition, nez bouché à gogo si on fait ça régulièrement, même avec du sérum phy et des produits et du matos ultra clean avec des rails on s'abîme le nez, les poumons, etc...)

EVIDEMMENT je n'oublie pas les très nombreux RISQUES de l'injection, mais je dis bien RISQUES, et non pas "effets secondaires quasi systématiques" comme avec les effets que j'ai décris pour le sniff, car avec l'injection quand on a des effets secondaires vraiment génants comme avec le snif, c'est qu'on a mal réussi son injection, ou alors c'est uniquement la faute du produit (trop corrosif, coupé à un truc dangereux, etc...)

Pierre par exemple disait qu'en 20 ans de shoot de divers produits en prenant soin de ses veines il avait jamais eu d'effets secondaires importants alors que quelques sniffs ont suffi à lui donner des sinusites et autres effets secondairers génants.

Et moi qui pratique régulièrement si j'devais remplacer chaque IV que j'ai faite dans ma vie par un rail tracé avec une paille, j'ose même pas imaginer l'état de mon nez lol (et de ma santé de manière générale biensûr)

J'aurais surement la cloison nasale perforée avec notamment par exemple les vingtaines de grammes d'amphétamines RC que j'ai pu shooter
Et j'pense que j'aurais constamment mal au nez, que j'aurais très souvent la gerbe car j'aurais le gout du produit dans la gorge souvent (déjà qu'avec la fume j'aime pas ressentir le goût des divers produits avec les résidus de fumée que j'ai dans ma bouche et dont le gout s'en va rapidement, mais avec le sniff j'pense ça m'atteindrais tellement que j'en gerberais souvent, sincèrement je pense, en même temps les produits ont tous un goût tellement amer et dégueu/vomitif...)

Après je suis pas en train de dire "l'IV est forcément mieux que le sniff sur tous les points", sur pas mal de points chaque ROA a ses avantages et ses inconvénients, chacun trouve les inconvénients plus ou moins incommodants et les avantages plus ou moins "worth it" pour continuer à faire l'un ou l'autre, j'expose juste mon avis sur le sniff

Au fait un détail concernant l'IV : c'est pas la ROA avec laquelle un produit atteind le plus rapidement le cerveau ni la plus puissante, c'est l'inhalation qui détient cette place (donc fumette, vaporisation, e-cig etc...)
Quand tu fumes une clope par exemple, les effets montent vachement plus vite au cerveau que quand tu injectes de l'héro, de la coke, ou autre chose, la différence est petite, mais à cettte échelle de temps où chaque microseconde fait la diff bah c'est notable, mais du coup l'intraveineuse c'est plus lent à monter et ça rush moins fort que l'inhalation)

Après pour que l'inhalation soit aussi/plus efficace que l'IV fait que l'inhalation soit faite très rapidement (en tout cas plus/aussi rapidement que de pousser le piston de la seringue)

Evidemment que si on fume notre produit lentement, en faisant une pause de 30 secondes entre chaque latte, et qu'on tire des petites lattes, bah on aura pas un rush de fou (mai on aura quand même une montée plus rapide ou tout du moins au moins aussi rapide que l'IV)

Si m'IV est réputé plus dangereuse par rapport au fait que ça monte vite et que ça rush fort, c'est que avec une seringue bah on pousse juste le piston et une fois le piston poussé, on a fini, en fumant il faut consumer l'integralité de sa dose, ce qui prend généralement plusieurs barres (sauf dans le cas des bangs, qui sont fréquemment "coulés" en un seul hit, là on a des effets à la fois plus rapides et plus intenses que l'IV, y a pas photo, si j'devais remplacer mes douilles de tabac + shit par une injection qui contient toutes les substances actives de la fumée de tabac et de hash j'pense que j'aurais une montée bien moins franche que en coulant une douille et que c'est pas juste une question de l'habitude des bangs coulés en une fois)

Donc dans la plupart des cas, à savoir quand le produit est fumé en plusieurs taffes, bah les effets seront plus longs à se mettre en place qu'une intraveineuse directe ou on pousse tout le piston d'un coup

Donc c'est pour ça que l'IV a cette réputation du truc "ultime", "nec plus ultra de la puissance et de la rapidité", "plus fort que toutes les autres ROA" mais sur le papier c'est faux, si on aspire toute sa dose en une seule bouffée et qu'on prend pas trop de temps à aspirer sa bouffée, l'inhalation sera plus rapide et donnera un rush potentiellement plus fort qu'avec une IV, et pour donner un exemple : même en fumant son produit en plusieurs taffes, la première taffe qu'on va tirer, bah elle met moins de temps à monter au cerveau que si on avait injecté la même dose qu'il y avait dans la taffe mais en intraveineuse

Après je suis d'accord sur le fait que quand l'usager dérape et perd le contrôle de sa conso, l'IV mène souvent à des abus potentiels plus dangereux, plus nombreux, et plus grands que le sniff (surtout au niveau des overdoses je parle quand je parle de "risques")

EDIT : tu prles avec le nsiff, d'attrait pour la prépa du produit, mais tout le rituel de préparation du produit tu l'as avec plus ou moins ,n'importe quelle voie d'administration (après les étapes de préparatio dépendent du produit, mais y en a toujours)

Pour la fume faut préparer son aluinium, sa pipe, son bang, sa cigrette, son joint ou que sais-je encore que se fume....

Pour L'IV y a la préparation du produit pour le mettre dans une seringue en passant d'abord par une filtration des particules indésirables plus ou moins réussie selon le filtre utilisé ou l'origine des particules indésirables en question

Pour l'oral y a le fait de sois se faire un para, le préparer avec un balance, mettre le produit dans une gélule/un para, ou alors se concocter une boisson avec des drogues dedans comme l'alcool (ou le lean, ou les gens comme moi qui se font un verre de soda evc de la poudre/des médicaments dedans, nota bene : une boisson avec des drogues dedans c'est pas une super idée si votre produit est agressif pour les dents, les muqueuses de la bouche comme par exemple les amphet, la methadone, l'alcool, etc... Bah c'st pas une super idée de siroter lentement sa boisson, vaut mieux qu'elle entre en contact le moins longtemps possible avec notre intérieur de bouche, et si on compte pas re-boire de la boisson psychotrope juste après au moins se rincer la bouche si on a des produits corrosifs/agressifs dans la bouche)

Merci pour ta réponse détaillé, c'est noté pour mon erreur concernant l'IV tu as raison, en fumant c'est plus rapide !

Concernant les rituels, ouais clairement chaque moyen de consommation a son rituel avec lequel l'usager a son anticipation du plaisir !

(quel plaisir en soit de prendre le temps de rouler son joint au lieu d'utiliser une rouleuse)

Seulement je pense comme MorningGlory, le rituel du sniff/IV/IM semble assez satisfaisant dans le sens ou il y a une composante d'autodestruction, prendre de la drogue, ça procure un plaisir lié à l'interdit. C'est ce qui fait l'expérience en soit. C'est quand même dingue !



Hors sujet mais a l'époque ou je fumais 3-4 spliffs par jours, j'avais plus de plaisir a passer d'un état sobre à high que d'être high en soit... (par ennui d’ailleurs)
J'adorais la montée, tu passe d'un monde a l'autre, puis tu boucle quelques heures et tu reviens la ou tu était, ça reviens a fumer 50mg de THC pur sans tolerance.


D'ailleurs j'ai parlé avec un ancien ami étudiant, qu'est-ce-qui ce qui faisait que c'était "excitant" de fumer de la beuh ?
c'était pas vraiment de fumer et d'être "défoncé" a 18h après les cours, toute l'expérience c'est :

Vivre l'aventure:
déjà c'est illégal, ça rajoute de l'adrénaline, c'est le plaisir de l'interdit d'aller retirer de l'argent, d'aller acheter a un inconnu dans une cité in vieux bout de shit dégueu, rentrer chez sois avec son truc dans le caleçon, en pensant que si on se fait choper c'est cuit !
(c'est la boucle du délire de faire des bêtises sans se faire prendre comme un enfant)
Puis rentrer en stress, avoir réussi toute cette action, purifier le bordel à l'eau chaude et le fumer une fois sec.
Se taper la parano se sa vie des voisins qui appellent les flic parce-que ça sent la weed....

Bref on est complètement cons ptdr on jouait aux bandits pour 100g de shit mais au final c'est tout ce rituel + rouler qui était drôle a faire pour nous 2...

Ouais l’expérience parfois c'est ce qui procure plus de kiff que le prod en lui même

Hors ligne

 

fafefifofu 
Psycho sénior
100
Inscrit le 23 Jul 2016
666 messages
Salut,
Rien de particulier à ajouter à ce qu'il y a déjà été dis, mais par rapport à l'anticipation c'est assez fou ce que le cerveau peu faire, et même cette petite brulure ou sentir la poudre passé dans le nez est vite devenu kiffant chez moi ...
Sous stimulant au moment ou je prépare ma trace, je sens déjà mes machoire se serrer ou ma langue joué et mes yeux s'ouvrir en mode ultra focus, et dés que je sens la poudre passé dans le nez, mon cerveau est déjà inondé de frissons.
Après ça c'est pas en tout début de session, c'est quand je suis déjà bien dans le feu de l'action.
J'aime beaucoup la préparation aussi, de tout temps c'est moi qui prépare les traces pour tout le monde en soirée.
Bon je dois avoué que certaines soirée sous C, j'ai eu l’impression de passé ma soirée à préparé des traces quoi ...

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho sénior
France
100
Inscrit le 22 Mar 2020
598 messages
Blogs
Salut,

Moi, je sniff parce que c'est la roa la plus simple d'accès pour moult prod, et que je n'ai pas envie de mettre un pied dans l'iv, vu à quel point le sniff m'accroche déjà.

Pourtant ça serait pas une mauvaise chose en terme de santé je pense (au vu de ce que disent les gens au dessus en tt cas.).
mais dans le fond (dans mon cas au moins), ça serait enlever une clope light de la bouche d'un gamin pour lui filer un vapo surchargé en sels de nicotine bien hardcore. c'est mieux pour la santé oui.. m'enfin, jsais pas si c'est une vrai bonne idée, jcrois pas.

Et puis je trace tout au long de la journée un peu partout où je vais. chiottes, voitures, placards ^^..
Alors je me vois pas spécialement remplacer cette utilisation par le fix.. rapidement flag, pas rdr imo.



Évidemment, le rituel de préparation m'est hyper plaisant, le geste aussi. Faire au mieux pour s'abîmer le moins possible le nez, tâche noblement chronophage et peine perdue.
Mais effectivement, je le fais tellement bien (travail du prod, faisage de pailles et instructions), que je suis moi aussi le gérant du miroir de soirée. pour l'instant.

Le goût du prod lors du passage en narine/sinus est assez important, certains prods sont juste un pur déplaisir pour moi : 3fpm, 2-3fea, zolpi.. D'autres assez plaisants : speed, /2f (les deux derniers on un espèce de punch frais dans le museau, qui n'est pas désagréable, neutre, mais qui surprend si on est habitué à des stimulants conventionnels).. Quand d'autres sont juste un plaisir, je pense surtout à la C.
Ensuite, la goutte est particulière à chaque prod. Il n'y a que la C que j'aime (selon sa qualité, of courge (lel)). Le speed se dissout quasi en entier dans le museau, donc pas spécialement de goutte dans mon cas. Et la /2f, que je trouve pas spécialement bonne, doit se recracher alors..


Pour montrer à quel point l'association de quelque chose de désagréable peut faire penser à qqchose d'agréable est particulière : pendant une semaine de travail, j'ai tourné tout les jours à la C (d'une qualité acceptable je dirais, oui c'est vaste comme concept), en plein cagnard dans la poussière.
La semaine suivante, n'ayant plus de c, j'ai tourné au 3fea/3fpm. À la fin de ces 2 semaines, mon nez n'était pas au mieux de sa forme : souvent, je sentais l'odeur de mon propre nez. Même mes crottes de museau avait cette odeur, assez étrange, un peu acide peut-être (pas franchement en vrai, mais j'ai pas de mots qui s'en rapproche plus), comme si les muqueuses recrachaient des toxines amphétaminées. v'là la bonne ambiance nasale.
Et cette odeur me faisait remonter une vague de petit plaisir nostalgique, faisant aussitôt remonter le craving.

Il a fallut ptet 6j clean pour que ça se dissipe, bin figurez vous que l'odeur de mon nez m'a plutôt manquée, comme s'il s'agissait du dernier lien qui me rattachait aux prods.

Heureusement, j'ai rapidement replongé. ouff, oh oui alors, on l'a échappé belle.

(texte en brouillon, depuis.. que le sujet a été lancé. je suis un paresseux aux longues griffes assis sur une chaise d'aiguilleurs de l'air.)

JFD
Reputation de ce post
 
Merci pour la réponse détaillée. -Pulcos

"L'Histoire est écrite et réécrite à chaque seconde,
Regarde ces fils de **** ça svoit tout dsuite qjsuis pas dce monde. "

Hors ligne

 

Swimpsychonaut 
Nouveau membre
000
Inscrit le 27 Aug 2021
34 messages
Personnellement c'est l'habitude mais aussi pour la rapidité d'action puis j'ai déjà presque plus d'odorat donc je sais que c'est pas bon mais c'est plus fort que moi

Hors ligne

 

DrmndCityDrugs 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 09 Feb 2022
9 messages
Persoo je me dit si sa brule dans le nez l'estomac doit prendre un sale coup et a longue de sniffer tu distingue les gout de certaine drogue qui peut etre present dans des pillule mais ça devien une habitude de sniff aussi

Hors ligne

 

PaRaLLeL 
Psycho junior
France
300
Inscrit le 29 May 2017
236 messages
J'utilise le sniff si c'est la ROA qui prédomine sur les autres.

Mais j'aime les produits qui font mal, j'ai depuis longtemps associé la douleur à un gros rush. Par exemple lors de mon dernier binge de 2-FMA, j'ai tapé 2g. Au bout d'une semaine, je ressortais la paille pleine de sang, avec une douleur qui pour certains serait insoutenable. Mais le fait que la narine soit en sang plus un produit corrosif, j'peux vous dire que ça pénètre et instantanément ^^

Oui c'est gore.

Sinon j'alterne les molécule qui se prennent en orale, sniff, plug. Donc je n'ai jamais le nez dans un sale état.

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
6500
Inscrit le 26 Jun 2019
423 messages

DrmndCityDrugs a écrit

Persoo je me dit si sa brule dans le nez l'estomac doit prendre un sale coup et a longue de sniffer tu distingue les gout de certaine drogue qui peut etre present dans des pillule mais ça devien une habitude de sniff aussi

Après l'estomac est autrement plus resistant que le pif, sinon il serait déglingué en 2/2. Imagine ne derait-ce qu'une petite quantité de suc gastrique dans le pif, y a moyen que ça le brûle autrement plus fort qu'une trace de quasi n'importe quel prod.  lol

Ou même tu peux boire de l'huile pimentée sans que ça te brûle le bide par ex, par contre je doute que tu puisse t'en foutre dans le pif sans pb tongue

drogue-peace

Dernière modification par AnonLect (28 février 2022 à  10:55)

Hors ligne

 

baycuroy 
Nouveau membre
000
Inscrit le 03 Mar 2022
2 messages
J'aime préparer ma piste, le bruit des petits cristaux qui craquent sous la carte, les lignes à former, la paille... Ça aussi en grande partie en prévision de la récompense, c'est un peu rituel.

Hors ligne

 

PulcosTryptaminos
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Apr 2021
66 messages
Merci a tous pour vos réponses, grâce a vous je comprends mieux certaines choses

Hors ligne

 

Mcgillgoodman 
Banni
013
Inscrit le 06 Mar 2022
39 messages
Le raill est une sensation particulière. C'est kiffant quand tu aimes ça.

Hors ligne

 

baycuroy 
Nouveau membre
000
Inscrit le 03 Mar 2022
2 messages
Ça aussi largement en prévision de la récompense, c'est un peu rituel. get-shareit.com get-vidmateapk.com

Hors ligne

 

Zarathoustra 
Psycho junior
France
100
Inscrit le 27 May 2017
441 messages
Blogs
Prenons de la coke, si elle n'est pas trop acide le sniff sera très agréable, et en soi correspondant aussi au mode de prise normal. Elle ne se gobe pas par exemple.

Si tu prends de le mdma, là le choix parachute où snif sera plus évident.

Pour ma part je gode, mais j'aime bien relancé par petites touches de snif pour le coté efficacité immédiate, non pour le geste et encore moins pour le plaisir.

Je doute sincèrement de la "construction sociale" du geste, c'est plus une façon de prendre une drogue, selon des besoins très rationnels.

Plus en mesure de modérer. J'aime les excès et déteste encore plus ses conséquences. C'est trop ou rien

Hors ligne

 

Anonyme25
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Nov 2021
202 messages
je prends du 4F-MPH en ce moment et la semaine je prends en para.

Mais le week end je prend en sniff pour que sa agisse plus vite car j'en ai moins besoin mais on a tendance a redrop donc pas top.

Après oui la coke tu la gobe pas, la non plus c'est en sniff en générale.

Le mode de consommation varie en fonction du produit des effets recherché et les habitudes de chacun, par exemple j'ai jamais tenter l'injection.

Si c'est MD ou 4F-MPH je préfère habituellement en para mais là ce WE j'ai sniff ma 4F-MPH sa ma pris comme ça, peut-être pour me dire que je me drogue pour me faire plaisir. Pourtant y a pas d'effets récréatif avec ça mais besoin de me canaliser et de me focus.

Dernière modification par Anonyme25 (13 mars 2022 à  15:16)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Sniffer - Sniffer de la 3mmc
par candide1694, dernier post 25 juillet 2021 à  12:30 par meumeuh
  6
[ Forum ] Dosage - Qu'est ce qu'un mg ???
par prescripteur, dernier post 14 janvier 2017 à  15:06 par groovie
  4
[ Forum ] Qu'est ce que c'était ?
par tssrnt, dernier post 15 novembre 2018 à  13:33 par L'Apoticaire
  33
  [ PsychoWIKI ] Les outils pour le sniff a moindre risque

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 1jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
Il y a 8jCommentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum UP ! 
Addiction - Dépendance au Méthylphénidate & calmants
Il y a 24hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Dépistage - Visite medicale
Il y a moins d'1mnCommentaire de prescripteur dans [Cannabis...]
(1 réponse)
 Forum 
Effets - Probleme d érection après prise de coke
Il y a 15mnNouvelle discussion de Drou dans [Cocaïne-Crack...]
 Forum 
Overdose - Info dose limite
Il y a 15mn
1
Commentaire de AnonLect dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
(57 réponses)
 Forum 
Acheter anonymement et sans trop de frais sur le Dark Web en 2022...
Il y a 28mn
2
Commentaire de Libad dans [Anonymat et sécurité...]
(27 réponses)
 Forum 
Sniffer - Envie de tester la coke
Il y a 48mnCommentaire de Jim7465 dans [Cocaïne-Crack...]
(16 réponses)
 Forum 
Thérapie: DMT ou 5-MeO-DMT ???
Il y a 1h
1
Commentaire de g-rusalem dans [DMT, changa et ayahua...]
(4 réponses)
 Forum 
Drogue info - Vérification authenticité oxycodone
Il y a 1hCommentaire de AnonLect dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
(4 réponses)
 Forum 
Goût pâteux
Il y a 1hCommentaire de Rataille dans [Cocaïne-Crack...]
(1 réponse)
 Blog 
Est ce que vous recevez ça a la pharmacie ?
Il y a 4hCommentaire de GordReno.C17 dans le blog de hyrda
(4 commentaires)
 Blog 
PhotoACTIF
Il y a 6h
9
Commentaire de meumeuh dans le blog de meumeuh
(126 commentaires)
 
  QuizzZ 
Auto-évaluer votre consommation d'alcool
Dernier quizzZ à 18:40
 PsychoWIKI 
Comment pratiquer le plug à moindre risque
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
OliAzary, Pachtoul nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par cependant, le 28 Sep 2022
Salut, moi par contre je peux témoigner de quelques difficultés (difficulté accès, refus de prescription et refus de soin)...même si pour l'instant ça se passe plutôt bien ! Ça vient peut-être du fait que j'étais partie sur un TSO non officiel aussi, mais ça se révèle être un avantage...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Fastofle, le 22 Sep 2022
Salut Pierre, je bosse dans une structure alliant un CSAPA et un CAARUD. Nous sommes dans les Hauts de France. Nous rencontrons ces derniers temps des difficulté d'orientation vers les généralistes du secteur pour la délivrance de traitement de substitution. Il y a plusieurs facteurs. - Dépa...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

bravo. c'est littéralement du foutage de gueule assumé dans [forum] Communiqué de Presse Principes Actifs du 28 septembre 2020
(Il y a 58mn)
Post quali, merci ! g-rusalem dans [forum] Préparation ayahuasca
(Il y a 2h)
Toutafé dans [forum] thérapie: DMT ou 5-MeO-DMT ???
(Il y a 2h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
(Il y a 7h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
(Il y a 7h)

Pied de page des forums