Est-ce que je pourrais fumer de nouveau un jour ?

Publié par ,
2524 vues, 23 réponses
Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Bonjour à tous, c'est mon premier post ici.

J'ai consommé du cannabis pendant environ deux ans et demi, au début occasionellement puis rapidement je suis passé à une consommation quotidienne jusqu'à 6 à 8 joints par jour environ. Sur cette période, j'ai également eu des phases de consommation d'alcool solitaires assez importantes, mais ce n'est plus d'actualité. Ces dernières années ont été très difficiles pour moi (j'ai 23 ans) et le cannabis en particulier m'a été d'une grande aide pour calmer mes angoisses et mes pensées, pour le sommeil et pour "cope" avec les difficultés par lesquelles je passais.

Au printemps 2022 (alors encore consommateur chronique) j'ai cherché à me faire suivre au CMP pour suivre mes problèmes psychologiques. J'ai été diagnostiqué avec une dépression et presque immédiatement on m'a prescrit des antidépresseurs, des neuroleptiques (car on suspectait un début de psychose, qui s'est avérée inexistante) et des anxyolitiques. Du fait de complications avec mes différents traitements, j'ai du en changer plusieurs fois, mon état s'aggravant à chaque fois et ma dépression se creusant encore davantage. Jusqu'ici le cannabis m'aidait encore à tenir.

En fin d'année 2022 cependant les choses ont tourné au vinaigre. Du jour au lendemain, sans que je puisse bien l'expliquer jusqu'à aujourd'hui, je ne pouvais plus fumer. Juste prendre quelques taffes sur un joint accélerait mon rythme cardiaque, me rendait extrêmement faible avec des difficultés à parler, une sensation très désagréable de se sentir partir et plus aucun des effets positifs que je ressentais auparavant n'était présent, comme un bad trip mais sans même la sensation d'être défoncé, juste une sensation très étrange qui peut durer des heures et m'empêcher de faire quoi que ce soit.  Pensant au début à un simple bad trip j'ai réessayé de fumer, même constat. J'ai continué à réessayer pendant quelques mois sans succès, jusqu'à jeter ce qui me restait de conso pour ne pas être tenté.

Me retrouver sans ça (et sans pouvoir boire pour compenser à cause des médicaments) a été très difficile et a largement contribué à aggraver ma dépression. J'ai été hospitalisé plusieurs fois cette année (notamment pour modifier mes traitements auxquels ma dépression semblait toujours résister en plus des effets secondaires) et j'ai commis une tentative de suicide.

On en arrive à la fin de cette année qui a été de loin la plus dure de ma vie et je ne sais plus quoi faire. Mon entourage et les médecins voient d'un bon oeil le fait que je ne boive plus et ne fume plus de cannabis, mais de mon côté j'ai l'impression de ne plus rien avoir. Je suis triste, et arrêter du jour au lendemain une grosse consommation comme ça involontairement a été très dur à vivre. Les premières semaines oui, mais jusqu'à aujourd'hui je nourris l'espoir de pouvoir recommencer à fumer. Quand l'occasion se présente je réessaye et à chaque fois sans succès. Cela fait deux mois que j'ai cessé seul mon traitement que je ne supportais plus et me voilà seul sans rien.

J'ai écumé internet à la recherche de cas similaires au mien, et j'en ai trouvé mais pas moyen d'avoir une explication ou des solutions.

Je viens simplement demander si selon vous je pourrais un jour fumer de nouveau ? si ce que j'ai vécu est déjà arrivé à d'autres ici ? d'éventuelles solutions ?

Je sais que mon propos est très décousu et je m'en excuse, merci à tous

Dernière modification par Qaf181 (23 novembre 2023 à  11:13)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (filousky)

Hors ligne

 

Monsieur Grossier homme
Banni
champi vert10champijaune1cxhampi rouge1
Inscrit le 31 Aug 2023
157 messages
Salut,

Y a plusieurs témoignages semblables sur le forum, de personnes qui sont limite devenues intolérantes au cannabis.

Tu fumais de la weed de fracasse, ou de la légère qui fait rire ?

J'ai fumé pendant longtemps et maintenant quand je tire sur un joint je peux très vite partir en parano, tachycardie et tout le merdier.
Donc si je fume, c'est vraiment quelques lattes à droite à gauche, ou bien du CBD.

Hors ligne

 

LightBuzz homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Oct 2023
9 messages
Comme pour beaucoup d entre nous, il est peut etre temps de tourner une page. Tu peux tenter une alternative vers le cbd. il reste le gout le geste et l'effet meme si il peut paraitre subliminal, tempère les angoisses. Je te dirigerai bien vers le thcv, mais peut etre qu'il est tout simplement temps de tourner la page cannabis. Le meilleur conseil que je peux te donner c'est de te mettre au sport, tu verras c'est le jour et la nuit après.

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Coucou merci pour vos réponses. salut

Je fumais essentiellement du shit, et oui j'ai remarqué que je n'étais pas le seul dans cette situation... Je sais au fond qu'il faudrait que je m'y fasse et que je passe à autre chose mais ça reste très difficile pour moi de faire le deuil, j'ai l'impression d'avoir perdu un ami qui avait toujours été là pour moi. Quand j'en parle à des proches ou à des médecins je me sens vraiment incompris.

Et oui je fume du CBD occasionellement ça aide un peu mais sans plus,  pour le sport le mieux que je puisse faire en ce moment c'est de me forcer à marcher un peu tous les jours sad pas vraiment l'énergie de faire quoi que ce soit de plus même si j'aimerais vraiment.

Hors ligne

 

Monsieur Grossier homme
Banni
champi vert10champijaune1cxhampi rouge1
Inscrit le 31 Aug 2023
157 messages
Ben sinon t'arrête le shit et tu essaies de mettre la main sur une petite weed outdoor pas trop forte.

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
J'ai jeté mon shit et les dernières fois que j'ai fumé c'était systématiquement de la beuh, si jamais j'ai l'occasion d'en trouver une pas trop forte j'essayerais,  merci du conseil.

Mais bon je me fais pas trop d'espoir, je pense que le plus sain ce serait de tirer une croix dessus jusqu'à au moins que ça aille mieux dans ma vie.

Hors ligne

 

Arbustre homme
Nouveau Psycho
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Dec 2022
59 messages

Qaf181 a écrit

J'ai jeté mon shit et les dernières fois que j'ai fumé c'était systématiquement de la beuh, si jamais j'ai l'occasion d'en trouver une pas trop forte j'essayerais,  merci du conseil.

Mais bon je me fais pas trop d'espoir, je pense que le plus sain ce serait de tirer une croix dessus jusqu'à au moins que ça aille mieux dans ma vie.

Courage à toi. Jsuis aussi passé par la. Le corps dis juste stop et il faut l'écouté. J'était un très gros fumeurs à l'époque. Aujourd'hui cela fait 5 ans que je n'en fume plus du tout. Sa était un long travaille de fond qui a durer 10 ans mais quand t'en sort t y pense vraiment plus.

Quel est ta situation sociale exactement ?

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Merci beaucoup.   Content que tu t'en sois sorti et que tu te sentes mieux maintenant. Je suis sensé être étudiant mais avec la maladie j'ai décroché, ce qui fait le plus mal c'est que j'étais vraiment bon élève et que maintenant ça fait plusieurs annéess que je suis incapable de mener une vie normale, je travaille quand je peux mais je dépends surtout de mes parents. Je suis isolé, les quelques personnes à qui je parle encore sont mes parents et ma copine, occasionellement un ami quand je me suis pas disputé avec lui ou qu'il m'a pas juste oublié.

Je crains pas d'être à la rue et j'ai la chance que le peu d'entourage qui me reste fasse de son mieux pour m'aider, mais c'est vraiment une passe très difficile dans laquelle je peine à voir la lumière. Fumer et boire me permettaient de tenir un minimum de tenir la route mais maintenant je dois faire sans et c'est un cauchemar.

Hors ligne

 

avatar
Tonnyl'anguille31 homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 26 Jan 2018
99 messages
Blogs
Tu as fait des crises d'angoisse, moi aussi et j'ai du arrêter de fumer mais grâce au weed cbd/thc du jardin petit a petit j'ai réussi à refumer sans faire de crise d'angoisse et depuis je fume tous les jours sans problème :)

Courage a toi,

" celui qui se transforme en bête , se délivre de la souffrance d'être un homme"

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Salut Tony, content de savoir que tu aies trouvé une solution à ton problème et que tu puisses profiter à nouveau. En effet ce que je fais s'apparente bien à des crises d'angoisses, ce qui m'a étonné c'est qu'elles se manifestent aussi soudainement et sans réellement de précédent au cours de ma consommation. Avec un peu de chance ça ira mieux pour moi aussi un jour.

Hors ligne

 

marnowi femme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 08 Oct 2023
9 messages
Bonjour,
Je ne sais pas sit u pourras refumer un jour, mais je connais effectivement plusieurs personnes à qui il est arrivé la même chose, et pour qui le cannabis est devenu un "révélateur" d'angoisses, voire de crises psychotiques. Mais il me semble qu'il y a dans ces cas là des "terrains" et "fragilités" psychologiques pré-existantes.

Et si on prenait le problème par l'autre bout?
Où en es-tu de ton suivi psy?
Visiblement les traitements médicamenteux classiques n'ont pas beaucoup aidé. Est-ce que tu es toujours suivi? Est-ce que tu as eu des réponses sur cette dépression, d'où elle vient?
Est-ce que tu as tenté d'autres réponses que les médicaments, de type psycho-thérapie, hypnose, TCC, etc? Voire si tu peux trouver et "muscler" quelques ressources internes pour t'aider?

Sinon, il y a aussi des nouvelles pistes pour les dépressions résistantes aux anti-dépresseurs/anxiolytiques, dont certaines prometteuses.
Je te mets un article en lien sur la kétamine et eskétamine qui ont obtenu une AMM en Europe. Je sais qu'en Suisse par exemple, on peut être pris en charge. Mais je ne sais pas comment ça peut se passer en France et s'ils ont mis en place des protocoles.

En Suisse toujours, il y a aussi d'autres protocoles, avec du LSD par exemple pour ces cas de dépressions "résistantes", mais pareil, je ne sais pas où on en est en France.

Bon et puis on ne parle pas de médoc miracle là hein, juste de résultats plutôt encourageants.

Si ta prise en charge a "aggravé" ta situation, c'est que les réponses imaginées ne te convenaient pas, et qu'il faut continuer à chercher.... J'ai lu que tu étais entouré de quelques proches qui te soutiennent, c'est un bon début. Accroche toi!

Je te souhaite plein de courage et de détermination pour trouver ce qui te soulage!


https://www.vidal.fr/actualites/26778-d … ments.html

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Bonjour Marnowi tout d'abord merci pour ton message.

Je suis toujours suivi (psychologue et psychiatre) qui sont au courant du fait que j'ai arrêté mon traitement et au courant des difficultés que j'ai eu avec. J'ai pas forcément de réponses claires sur les raisons de ma dépression mais je travaille dessus, ça a toujours été avec des TCC qui m'aident clairement à tenir le coup.

Pour les thérapies alternatives notamment l'eskétamine je suis au courant, durant une de mes hospitalisations (dans une unité faite pour les dépressions résistantes) c'était une des possibilités envisagées, mais les médecins ont pas estimé que c'était la bonne chose à faire notamment parce que le traitement est couteux et ils le réservent qu'à certaines personnes. Il y avait aussi des thérapies psychédéliques (pas du LSD mais psilocybine) que pareil j'ai pas pu expérimenter. J'ai été tenté de le faire par moi même mais je sais pas forcément si c'est la meilleure idée, clairement j'aurais aimé qu'ils me donnent ça à l'hosto au moins pour essayer mais à la place ils ont juste changé la posologie de mon traitement (ce qui avait déjà été fait plusieurs fois) sans que ça apporte quoi que ce soit pour moi, je suis resté là-bas deux mois et quelques ça a été long pour pas grand chose, c'est à ma sortie que j'ai arrêté mon traitement (avec des effets positifs et d'autres négatifs, j'envisage de reprendre des médocs potentiellement pour m'aider mais mes précédentes expériences me donnent envie d'essayer sans quitte à ce que ce soit plus dur plutôt que de me retrouver à refaire des allez-retours à l'hosto quoi).

Je dirais pas que ma prise en charge en général a aggravé ma dépression, mais de fait elle s'est aggravée avec le temps et les médicaments ont vraiment pas aidé. Oui Dieu merci j'ai encore mes parents et ma compagne qui sont là pour moi, je sais pas pour combien de temps mais c'est clair que c'est un plus qui me pousse à m'accrocher, je sais pas où j'en serais s'ils étaient pas là même si parfois je me sens ingrat par rapport à eux et que je sais pas comment leur rendre ce qu'ils m'apportent.

Merci pour tes encouragements et ton message.

Qaf181

Dernière modification par Qaf181 (29 novembre 2023 à  09:07)

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Bonjour à tous, je vous fait ce message pour tenir un peu au courant de la situation ceux que ça intéresse et pour moi histoire de garder quelques notes.

Déjà au niveau de la dépression j'ai toujours pas repris mon traitement et pourtant je sens un léger mieux, surtout au niveau des idées suicidaires. Avant c'était quotidien, envahissant et abrutissant, ça a quasiment disparu sans que je sache vraiment trop expliquer pourquoi mais j'en suis très content bien qu'à côté ça soit toujours pas la grande forme. J'ai repris goût à certains trucs, je me surprends à relire un peu, à remater quelques trucs sur le net sans m'ennuyer, à apprécier à nouveau la musique. Toujours à l'ouest dans la vie et bien amoindri sur plein de choses mais le désespoir est moins étouffant qu'avant, on dirait que je m'y suis fait.

Pour ce qui est du cannabis j'ai essayé de fumer une barre au nouvel an (en étant déjà pas mal bourré) ça m'a juste fait vomir puis comater un peu sur le parquet mais j'ai pu passer le reste de la soirée normalement. La sensation de manque et de nostalgie par rapport à la fume est toujours là, surtout quand je me retrouve avec des fumeurs (l'odeur m'évoque particulièrement cette sensation) mais je dirais que même de ce côté là ça va un peu mieux. Je veux pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué mais je pense que je suis en train de m'en détacher alors que je pensais pas vraiment ça possible vu à quel point ça faisait partie de mon identité et de mon quotidien. J'ai aussi fini le peu qui me restait de weed et je compte pas en racheter donc j'ai beaucoup moins la tentation d'en faire un "pour voir", je perds pas espoir que ça revienne un jour car le manque et la nostalgie ont pas totalement disparus mais pour autant je me fais de plus en plus à l'idée que potentiellement ça reviendra pas et que c'est pas si grave.

Voilà des bonnes nouvelles dans l'ensemble. smile

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert72champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11976 messages
Blogs
Je viens de lire rapidement le sujet et suis content pour toi suite à ton dernier post. T'es en train de remonter doucement vers la surface d'une vie sans angoisses (c'est ma version de profane correspondant à mes vécus).

Concernant le cannabis, j'ai, comme plein de gens, perdu le positif et commencé à devenir paranoïaque après chaque joint au bout de 5 ans de consommation de type "goinfre". J'ai alors arrêté sans aucun problème à l'âge de 23 ans. Je venais de découvrir la famille complète des opiacés !

25 ans après, j'ai été manager de trois groupes de musiciens et les effluves des nouvelles weeds m'ont très vite ouvert la piste qui allait au dealer de mes premières skunks. Quelle bonne surprise !!! L'herbe était belle, sans graines et avec une odeur très loin de l'odeur unique des herbes importées dans les années 70.

Dès la troisième taf, je l'ai regardée dans les yeux et avec une grande sincérité, je lui ai dit :"je t'aime". C'était en 2000. Depuis, je me suis marié avec elle et jamais un trouble quelconque. J'ai découvert au passage les nombreuses vertus thérapeutiques qui viennent se substituer en grande partie aux traitements pharmaceutiques qui m'étaient prescrits contre l'anxiété, la dépression et le manque de sommeil. 
C'est mon expérience,  pas une certitude applicable avec succès sur tous les consommateurs de cannabis.

Conclusion : en réponse à ton interrogation, ma réponse est un OUI conditionnel. Rien n'est éternel, excepté le changement.

Amicalement

Fil

Dernière modification par filousky (10 janvier 2024 à  09:57)


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

TraderJoe homme
Nouveau membre
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Jan 2024
2 messages
Salut, il m'est arrivé exactement la même chose que toi. Exactement les même symptoms quand je fumais, ca m'as fais aretter pendant 1 mois et dès que je refumais ca revenais, j'aurais du prendre ça comme un signe que je dois aretter de fumer mais non je me suis enteter a continuer de fumer des dose microscopique jusqu'à ce que je puisse a nouveau fumer des joints normaux au bout de quelque mois.
Tout ça c'était en 2020 et honnêtement j'aurais du juste aretter a ce moment la.

Nos 2 situations sont surement bien différente mais mon conseils c'est de ne pas recommencer. A mon gout le cannabis n'aidera jamais personne a soigner une depression, il va juste la masqué, mais dans le fond elle sera de plus en plus forte et un jour tu ne pourra plus l'ignoré avec ou sans cannabis. C'est dur mais il faut trouvez un moyen de se reconstruire, petit à petit.

Bon courage

Hors ligne

 

bdm1978 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Oct 2018
49 messages
salut!!!!

j'ai fumé du shit en gros de 1997 a 2002 et ensuite cultivé de 2004 ou 2005 a 2021 et après toutes ces années consos au bout d'un moment quelques fois je me sentait vraiment pas bien après avoir fumé ou quelques fois pendant que je fumais (je pense que c'était mon corps qui me disait de lever un peu le pied mais je n'ai pas su ou voulu l'écouter)

jusqu'au jour ou je me suis senti vraiment pas bien (jambes en coton, l'impression que les effets montait doucement sans s’arrêter, confus et j'ai du luter pour ne pas faire de malaise)  j'ai continuer a fumer un peu après avec beaucoup de crainte et bizarrement l’accoutumance que j'avais avait disparu et cette sensation désagréable est revenu en moins fort  mais elle est revenu sa a été l'élément déclencheur de mon arrêt 

un sevrage a sec qui m'a valu des grosses crises d'anxiété a un point ou ce que je mangeait n'avait plus le même gout, des crises d'insomnies et des cauchemars gore digne de "the thing" de john carpenter
6 mois après j'avais toujours des crises d'anxiété beaucoup moins violentes mais j'en avais toujours

pour répondre a ta question... c'est possible de vivre sans cannabis après avoir consommé longtemps mais c'est un long cheminement, de remise en question etc... c'est d'autres habitudes a prendre... a toi de trouver ta voie... (tu aime jouer au billard??? prend une licence dans un club de billard, tu aime la guitare??? achète toi une guitare et prend quelques cours... sinon la spa cherche souvent des bénévoles, renseigne toi près de chez toi si tu veux

si tu te met a jouer beaucoup au billard ou a la guitare ou que tu fasse des promenades avec des chiens a la spa tu a aucune chance de faire un bad trip ou de te sentir mal par contre si tu t'empiffre de drogues légale ou illégale...

Hors ligne

 

eduardo non binaire
Nouveau Psycho
France
champi vert3champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Feb 2021
173 messages
Hello,

Ma première et seule tentative (lamentablement ratée) de sevrage de shit a donné une semaine complète sans sommeil... J'ai craqué juste pour redormir. Franchement je me suis sevré de pas mal de prods mais le shit fut le pire, en tout cas le seul où je ne suis pas allé au bout et où j'ai fait une grande marche arrière !
Désormais j'anticipe beaucoup. Le shit pour moi n'est qu'un somnifère et le sommeil un de mes grands problèmes, je fume toujours seul et que le soir, sinon en groupe j'angoisse et je me sens mal. J'ai pas mal réduit en baissant tout doucement mes dosages (je suis à un demi-gramme/jour contre un gramme il y a encore 6 mois) et j'essaye de vaporiser et d'éliminer les derniers joints/combustion.


Pour revenir à l'auteur du post, oui, à force de se créer de nouvelles habitudes, on se détache d'un prod et donc bravo, tu te prouves que c'est bel et bien possible ! Peut-être qu'un jour tu pourras refumer différemment, peut-être que mentalement tu ne dois pas te fermer cette porte et qu'alors tu vivras ton arrêt plus facilement ?


je te souhaite de poursuivre dans la voie que tu as choisie.

Dernière modification par eduardo (17 janvier 2024 à  12:16)

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert24champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8532 messages
Blogs
Conseil, pour le sommeil, avec un variété fortement psychoactive, il vaut mieux attendre de deux à quatre heures avant d'aller se coucher.
En plein hight avec le cerveau qui buzz, c'est pas toujours le moment idéal pour aller se coucher, mieux vaut attendre un peu.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

eduardo non binaire
Nouveau Psycho
France
champi vert3champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Feb 2021
173 messages

Mister No a écrit

Conseil, pour le sommeil, avec un variété fortement psychoactive, il vaut mieux attendre de deux à quatre heures avant d'aller se coucher.
En plein hight avec le cerveau qui buzz, c'est pas toujours le moment idéal pour aller se coucher, mieux vaut attendre un peu.

raison pour laquelle je ne fume que du gros jaune (shit) !
peace

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Merci à tous pour vos messages, désolé d'y répondre un peu tard. Je vous tiens au courant de la suite de mes péripéties, ce topic me permet de documenter un peu le truc et si ça peut servir à des personnes vivant quelque chose de similaire à mon cas alors tant mieux.

filousky a écrit

Je viens de lire rapidement le sujet et suis content pour toi suite à ton dernier post. T'es en train de remonter doucement vers la surface d'une vie sans angoisses (c'est ma version de profane correspondant à mes vécus).

Concernant le cannabis, j'ai, comme plein de gens, perdu le positif et commencé à devenir paranoïaque après chaque joint au bout de 5 ans de consommation de type "goinfre". J'ai alors arrêté sans aucun problème à l'âge de 23 ans. Je venais de découvrir la famille complète des opiacés !

25 ans après, j'ai été manager de trois groupes de musiciens et les effluves des nouvelles weeds m'ont très vite ouvert la piste qui allait au dealer de mes premières skunks. Quelle bonne surprise !!! L'herbe était belle, sans graines et avec une odeur très loin de l'odeur unique des herbes importées dans les années 70.

Dès la troisième taf, je l'ai regardée dans les yeux et avec une grande sincérité, je lui ai dit :"je t'aime". C'était en 2000. Depuis, je me suis marié avec elle et jamais un trouble quelconque. J'ai découvert au passage les nombreuses vertus thérapeutiques qui viennent se substituer en grande partie aux traitements pharmaceutiques qui m'étaient prescrits contre l'anxiété, la dépression et le manque de sommeil. 
C'est mon expérience,  pas une certitude applicable avec succès sur tous les consommateurs de cannabis.

Conclusion : en réponse à ton interrogation, ma réponse est un OUI conditionnel. Rien n'est éternel, excepté le changement.

Amicalement

Fil

Bonjour Fil merci pour ton message qui me rassure, c'est vrai que l'idée de quoi que ce soit de définitif a tendance à me gêner philosophiquement, j'espère pouvoir apprécier à nouveau un jour cette plante qui m'a tant apporté. Comme toi je me suis goinfré et je me demande si ce n'est pas ce qui m'a amené là, si jamais ça revient j'essayerais d'être plus respectueux vis-à-vis du produit et vis-à-vis de moi-même en attendant je continue mon break !

TraderJoe a écrit

Salut, il m'est arrivé exactement la même chose que toi. Exactement les même symptoms quand je fumais, ca m'as fais aretter pendant 1 mois et dès que je refumais ca revenais, j'aurais du prendre ça comme un signe que je dois aretter de fumer mais non je me suis enteter a continuer de fumer des dose microscopique jusqu'à ce que je puisse a nouveau fumer des joints normaux au bout de quelque mois.
Tout ça c'était en 2020 et honnêtement j'aurais du juste aretter a ce moment la.

Nos 2 situations sont surement bien différente mais mon conseils c'est de ne pas recommencer. A mon gout le cannabis n'aidera jamais personne a soigner une depression, il va juste la masqué, mais dans le fond elle sera de plus en plus forte et un jour tu ne pourra plus l'ignoré avec ou sans cannabis. C'est dur mais il faut trouvez un moyen de se reconstruire, petit à petit.

Bon courage

Merci pour l'encouragement, oui clairement c'est pas ça qui va me soigner, et j'accepte maintenant le fait que ça risque de durer encore un moment, pas grave. J'ai hésité à faire la même chose que toi à un moment (fumer quitte à accumuler les bads jusqu'à retrouver une forme de tolérance) mais vu l'état dans lequel j'étais mentalement et surtout vu que j'étais pas non-plus complètement seul étant en couple ça aurait causé juste encore plus de dommages. Ca m'embête de le dire mais je crois que le seul remède va être le temps, si ça doit prendre 25 ans comme Fil c'est comme ça.

bdm1978 a écrit

salut!!!!

j'ai fumé du shit en gros de 1997 a 2002 et ensuite cultivé de 2004 ou 2005 a 2021 et après toutes ces années consos au bout d'un moment quelques fois je me sentait vraiment pas bien après avoir fumé ou quelques fois pendant que je fumais (je pense que c'était mon corps qui me disait de lever un peu le pied mais je n'ai pas su ou voulu l'écouter)

jusqu'au jour ou je me suis senti vraiment pas bien (jambes en coton, l'impression que les effets montait doucement sans s’arrêter, confus et j'ai du luter pour ne pas faire de malaise)  j'ai continuer a fumer un peu après avec beaucoup de crainte et bizarrement l’accoutumance que j'avais avait disparu et cette sensation désagréable est revenu en moins fort  mais elle est revenu sa a été l'élément déclencheur de mon arrêt 

un sevrage a sec qui m'a valu des grosses crises d'anxiété a un point ou ce que je mangeait n'avait plus le même gout, des crises d'insomnies et des cauchemars gore digne de "the thing" de john carpenter
6 mois après j'avais toujours des crises d'anxiété beaucoup moins violentes mais j'en avais toujours

pour répondre a ta question... c'est possible de vivre sans cannabis après avoir consommé longtemps mais c'est un long cheminement, de remise en question etc... c'est d'autres habitudes a prendre... a toi de trouver ta voie... (tu aime jouer au billard??? prend une licence dans un club de billard, tu aime la guitare??? achète toi une guitare et prend quelques cours... sinon la spa cherche souvent des bénévoles, renseigne toi près de chez toi si tu veux

si tu te met a jouer beaucoup au billard ou a la guitare ou que tu fasse des promenades avec des chiens a la spa tu a aucune chance de faire un bad trip ou de te sentir mal par contre si tu t'empiffre de drogues légale ou illégale...

Pour l'instant c'est chaud pour moi de reprendre des activités qui me font vraiment me sentir bien, mais je pense que c'est temporaire, du moins je l'espère ! Comme dit plus haut j'ai repris un peu la lecture qui occupait presque tout mon temps avant, ça m'a fait du bien même si je lis moins qu'avant. Je pense me remettre au sport et surtout essayer de me recaler sur les études ou sur une activité pro quand bien même ce serait avec des aménagements pour la fac ou à mi-temps pour du boulot, c'est surtout le manque de choses à faire et les boucles qui me rendent malade mais d'un autre côté pendant très longtemps j'avais plus la moindre énergie pour tout ça, grâce à Dieu ça revient peu à peu donc j'en suis très content même si je préfère pas crier victoire j'essaye d'être optimiste pour cette nouvelle année.

eduardo a écrit

Hello,

Ma première et seule tentative (lamentablement ratée) de sevrage de shit a donné une semaine complète sans sommeil... J'ai craqué juste pour redormir. Franchement je me suis sevré de pas mal de prods mais le shit fut le pire, en tout cas le seul où je ne suis pas allé au bout et où j'ai fait une grande marche arrière !
Désormais j'anticipe beaucoup. Le shit pour moi n'est qu'un somnifère et le sommeil un de mes grands problèmes, je fume toujours seul et que le soir, sinon en groupe j'angoisse et je me sens mal. J'ai pas mal réduit en baissant tout doucement mes dosages (je suis à un demi-gramme/jour contre un gramme il y a encore 6 mois) et j'essaye de vaporiser et d'éliminer les derniers joints/combustion.


Pour revenir à l'auteur du post, oui, à force de se créer de nouvelles habitudes, on se détache d'un prod et donc bravo, tu te prouves que c'est bel et bien possible ! Peut-être qu'un jour tu pourras refumer différemment, peut-être que mentalement tu ne dois pas te fermer cette porte et qu'alors tu vivras ton arrêt plus facilement ?


je te souhaite de poursuivre dans la voie que tu as choisie.

Bah du coup pour moi ça a été sevrage forcé et je confirme pour le sommeil ! J'ai passé plus d'un mois avec des grosses sueurs, des cauchemars de zinzin comme un utilisateur plus haut, réveils en pleine nuit trempé avec une odeur terrible, c'est passé avec le temps mais le manque psychologique est toujours là surtout quand je me retrouve une soirée seul avec de l'anxiété ou quoi. J'ai arrêté mon traitement mais j'ai encore quelques benzos qui traînent (des prazepams donc pas de quoi se défoncer) que je prends de temps en temps pour calmer le truc, ce qui marche moyennement. Le CBD aussi m'aide un peu avec le goût et l'odeur même si pour le coup j'étais plutôt consommateur de shit.

Hors ligne

 

avatar
Kalei homme
Psycho junior
France
champi vert9champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Jan 2024
296 messages
Blogs
Salut .
Pour répondre à ta question je dirais que ça dépend du risque .
Comme d’autres ici j’ai dût arrêter il y a longtemps . Anxiété généralisé et psychose avec enfermement chez moi pendant des années . Aujourd’hui j’ai un traitement psy et ça va mieux. .
Mais je reste « traumatisé «  par mes galères et l’anxiété peut revenir quand je sors de mes habitudes de vie.
Du coup j’ai pris la décision de jamais retester le shit ou beaucoup d’autres drogues que j’avais aussi arrêter . Pourtant je fumait jusqu’à 12g par jour en comptant ce que je faisais tourner. L’arrêt a été brutal et difficile .
Mais j’estime avoir trop a perdre a réessayer vu les années pour m’en sortir au moins en partie .
Donc voilà pour mon conseil: pèse le pour et le contre de ce que tu as à risquer compte tenus de tes problèmes passé. Si tu risque juste une mauvaise journée ben pourquoi pas retester. Si tu risques des années de galère , peut être devrait tu faire une croix dessus. .
Tu es seul juge mais je compatis . Encore aujourd’hui ça me manque d’être foncede h 24. Parce que d’autre produit on ce fameux problème de tolérance etc ..
En tout cas j’espère pour toi que quoi que tu fasses tu trouve un équilibre .

Manuel göttsching / e2-e4 (1981)
Un classique

Hors ligne

 

Qaf181 homme
Nouveau membre
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Nov 2023
11 messages
Bonsoir à tous, petite update ça faisait longtemps.

Je vais toujours bien, ma dépression s'est vraiment améliorée et je continue ma thérapie. Toujours pas repris les medocs et je n'y compte plus,  plus de pensées suicidaires grâce à Dieu. Je suis content d'aller mieux et pense reprendre les études l'année prochaine, partir en vacance et travailler cet été.

Le cannabis me manque encore mais le mal être préexistant qui me poussait à m'automédiquer inconsciemment avec est parti. Je fume mon CBD tranquille, je me fournis en Suisse donc ce que je fume avoisinne les 1% de THC et malgré ça aucun problème au contraire, c'est des bons produits de qualité la défonce en moins mais juste l'aspect gustatif est rituel n'est pas négligeable dans mon cas.

J'ai essayé de fumer un tout petit joint dans une petite feuille deux minuscules boulettes de shit en soirée mi-avril et j'ai encore légèrement badé mais pas au point de ruiner complètement ma soirée, je suis juste rentré me mettre au calme à la maison et c'est passé tout seul. C'était ma seule tentative depuis le nouvel an et je constate que même si ce n'est pas totalement passé, le bad est moins violent et je pense pouvoir répondre à ma propre question que j'avais posé avec ce topic : oui je pourrais à nouveau fumer un jour, pas tout de suite et ça aura été un moment de merde à passer mais au final même à travers toute cette noirceur il y a eu du positif, je me suis défait (bien que malgré moi) d'une addiction et suis sûr que même si je me remets à apprécier le canna un jour,  ce sera avec modération.

Je vous tiendrais au courant, le manque psychologique est quand même bien moins chiant qu'avant, je n'y pense qu'occasionnellement.

Dernière modification par Qaf181 (09 mai 2024 à  12:19)

Hors ligne

 

avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
150 messages
moi c'est pareil, j'ai vaporisé la weed de mes 19 ans à mes 27 ans et c'est surtout après quand j'ai commencé à cultiver (et je m'étais pas loupé, elles étaient trop bonnes...) que j'ai développé une sorte d'intolérance. Du jour au lendemain j'ai stoppé une conso quotidienne car fumer / vaporiser une seule taff me plongeait dans un état de stress énorme sur fond de psychose. Alors qu'avant la vape m'avait donné une tolérance tellement énorme que même si je roulais je roulais pure sans tabac, et ça me fatiguait juste un peu.

Aujourd'hui ma tolérance est à 0 mais ça fait vraiment remonter toutes mes angoisses les plus profondes et incapable de me focus sur quelque chose de positif. J'ai retenté pas plus tard qu'avant-hier, c'était désagréable, j'avais juste envie d'être sobre et redescendre.

Il y a comme eu un switch et je crois que ça m'a vacciné à vie . Pourtant j'étais incapable de m'en passer quand tout se passait bien.

Par contre un détail important : c'est seulement quand je fume seul, en soirée / en groupe j'ai jamais eu ce soucis.

J'avais tenté le cbd y'a 5-6 ans et j'ai un pen pas mal pour concentrés / isolats / budder etc mais j'avais eu du mal à percevoir des effets. Faudrait que je me renseigne sur les produits, ça a peut-être évoluer depuis.

Hors ligne

 

avatar
Helgmerrich femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Aug 2023
3 messages
[Coucou merci pour vos réponses. salut
Je sais au fond qu'il faudrait que je m'y fasse et que je passe à autre chose mais ça reste très difficile pour moi de faire le deuil, j'ai l'impression d'avoir perdu un ami qui avait toujours été là pour moi. Quand j'en parle à des proches ou à des médecins je me sens vraiment incompris.]

Hey, je ressens la même chose, personnellement le dérapage a commencé quand j'ai arrêter de m'écouter quelques temps après avoir repris. J'avais réussis à faire une pause, j'ai des antipsychotiques et combinés même avec quelques heures de décalage l'herbe amplifie l'effet du médicament. Mais ma tristesse partait pas pendant la pause, je m'en suis remise à la nourriture pour penser à autre chose, j'empile les aliments comme j'aspire la fumée un peu pour me noyer hors de tout ça. J'avais arrêté parce que je fumais pour manger et pour plus m'arrêter avec tout le tralala qui suit, les allers-retours aux toilettes défoncée c'était thérapeutique. Quand j'ai refumé 1 ou 2 mois après c'était en microdosage, mais ça a pas duré. J'aime beaucoup trop le flottement et le lâcher prise et la vision. Mais je suis une trop penseuse, je me détruit dans mon crâne et je sais toujours pas qui je suis, alors j'arrivais plus à apprécier un joint récreativement. Je me permets de penser que c'était pas ton cas, juste parce que tu en as pas parlé ?
C'est comme l'alcool  je dirai, ça amplifie ton état, qu'il soit agréable ou très mauvais, comme les crises de colère. J'avais des crises d'anxiété. Mon hypothèse, c'est que ton mal-être ne disparaissait pas en, fumant, comme tu l'as dit tu te sentais de plus en plus mal au fil du temps. Y'a le Set&Setting qui est important même avec le cannabis. Je suis de plus en plus psychotique avec les années, j'ai même tendance à croire que je suis née déjà trop psychotique, mais c'est possiblement la psychose qui me fait croire ça. En tout cas, de mon impression c'est pas seulement les croyances dans tes pensées, mais ça joue avec les ressentis du corps. Et ces fois où je me sentais ralentie, ou folle, on m'a dit que j'avais juste l'air perdue (après avoir fumé).
J'imagine que quand je me sens un peu comme tu as décris, c'est qu'au final je vais très mal mais que mon cerveau est en pause alors j'ai pas l'infos de base qui me dit que je vais aussi mal. C'est juste une théorie.

J'espère au fond pouvoir reprendre un jour quand je serai plus stable, mais c'est comme un fantasme, j'ai tendance à me manipuler pour pouvoir fumer en me disant que ça ira mieux. Je m'écoute plus, j'ai plus du tout confiance en moi parce que j'ai brisé trop de fois mes propres promesses (comme faire ça ou ci pour aller mieux) et espoirs.
Tu peux pas berner ton cerveau. On a besoin de douceur. Je te souhaite de trouver cette part de toi qui peut t'être rassurante.

S'osmosent les créatures

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - Fumer un joint par jour pendant 20 ans n'endommagerait pas les poumons
par filousky, dernier post 22 janvier 2015 par sud 2 france
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Bad trip & Crise de panique - Pourrais-je reprendre la fumette ?
par Scandi, dernier post 04 juillet 2017 par Scandi
  8
logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - 1 gramme de shit par jour
par Gonzy, dernier post 05 novembre 2019 par Mister No
  8
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Guide cigarette électronique EGO

Pied de page des forums