Tolérance forte speed ( methylphenidate ? )

Publié par ,
595 vues, 8 réponses
Nono 67 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2022
20 messages
Bonjour tous le monde , je viens vers vous pour un sujet qui me tracasse quand même pas mal …

Je suis sous ritaline depuis 1 ans , a 60mg par jour ( + ou - selon les jours )
J ai pris 3 fois du speed depuis , à raison de 3g / par achat .

J ai remarquer que le speed en lui même ne me fait presque plus effet; a l époque je prenais 3/4 traces , dans la journée et je tenais facilement les nuits blanches et sans vouloir forcément en reprendre .

Depuis mon traitement ritaline qui me réveil pourtant pas plus que ça , op un coup de boost si je dors pas beaucoup quand même …
J ai du mal à ressentir autant d effet avec le speed depuis , je peux prendre une trace et m endormir 30 minutes après ( ça m est arrivé plusieurs fois ) .

J aimerai savoir si c est complètement normal ? 

Le methylphenidate n est en soit pas une amphétamine a proprement parler , donc la tolérance croisée existe t elle vraiment ?
Plus J en prend et plus je suis calme , comparé à l époque où je prenais du speed avec des xtc / mdma en teuf,  que je dormais pas 3 jours d affilé …

Ça a complètement changer et que je prenne de la ritaline à plus haute dose ou du speed , les deux me calme , et avec aucun mal à dormir .

Petite précision : je prend du valium depuis septembre pour diminution d alcool ( jamais vraiment utile… )

5mg le soir voir 10 mg au début et depuis 2 mois , 2,5 mg .

Je ne sais pas si ça pourrait également avoir un lien avec sa ? Je suis en diminution mais c est pas si évident que sa .

Merci d avance pour les réponses .

Hors ligne

 

avatar
smegma homme
En transition
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Jul 2018
92 messages
Blogs
Salut,

J'ai un tda, traité par de la lysdexamphetamine, 70mg. Car la ritaline ne me faisait rien. Traitement qui me pose bien.

Quand je consommais du speed, même à outrance, c'était rare que j'aie de la peine à m'endormir. Ça me posait, tranquille, enfin un peu de calme dans le cerveau. Donc tu n'est pas le seul à qui ça arrive. Je consommais pour des raisons "thérapeutiques" avant que ça dérape. Sois prudent.

Il me semble avoir lu plusieurs témoignages d'usagers sur le forum ayant la même "problématique" que nous. Fais une petite recherche avec la loupe ?

Vu la raison pour laquelle tu prends le valium, à ta place je n'arrêterais pas. Mais ça n'engage que moi. 2.5mg c'est pas beaucoup pour contrer les effets du speed chez une personne sans tda(h) me semble-t-il. Encore une fois ça n'engage que moi. J'ai eu, et ai toujours une sacrée tolérance aux benzos, voilà peut-être pourquoi je dis ça. Continue à suivre les prescriptions de ton thérapeute, ça peut être "dangereux" les benzos sur le long terme.

Take care & have fun

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve

Hors ligne

 

Cypion homme
Nouveau Psycho
champi vert18champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Mar 2022
136 messages
Blogs
Salut l’ami,

Si je peut apporter ma petite pierre à l’édifice, je crois qu’on peut parler à la fois de tolérance mais aussi d’incompatibilité pharmacologique.

Le méthylphenidate et l’amphétamine sont à peu près similaire en terme de fonctionnement. Elles augmentent toutes les deux les taux de dopamine et de noradrenaline dans le SNC.

Forcément, à force de consommer du MPH, on devient tolérant aux effets des dopaminergiques (tes récepteurs à la dopamine augmentent en nombre et baisse en affinité).

Le MPH est un inhibiteur de la recapture mixte dopamine-noradrenaline. Pour éviter la persistante des neurotransmetteurs dans la fente synaptique, il existe des transporteurs, protéines qui s’occupent de ramener les neurotransmetteurs dans le neurone présynaptique pour qu’ils soient détruits.
Bloquer les transporteurs à dopamine, c’est accroître leurs durée de persistance et donc provoquer des effets sur le système de récompense (euphorie, etc.).

L’amphétamine inhibe également ces transporteurs…mais pas que. Elle se sert de ceux-ci pour entrer dans le neurone presynaptique et vider entièrement les vésicules remplies de dopamine. Ce qui a pour effet de libérer abondamment de la dopamine qui de surcroît, n’est plus recyclée.

Or, si le MPH est encore présent dans le corps, elle possède une affinité importante pour le transporteur à dopamine. Si elle se fixe dessus, l’amphétamine ne peut plus l’utiliser pour accéder au neurone presynaptique et la patatra. Pas ou peu d’effets.

C’est exactement le même phénomène quand après une prise de cocaine, même 2 à 3h après, la prise de MDMA n’aura pas beaucoup d’effets.

Si tu veux ressentir les effets du speed à mon avis, en supposant qu’il soit pur, espace vraiment tes prises. Tu es sous Ritaline, à mon avis en LP, attends bien 24-36 voir même 48h avant une prise d’amphétamine.
Et évidemment il est important de noter, ne prend surtout pas la même dose que dans tes expériences que tu mentionne ci-dessus. Reprend une dose de base et voit si tu veux augmenter ou pas.

Je tiens également à te mettre en garde, ayant un proche TDAH sous le même produit, que le MPH est un traitement au long cours et pour que son efficacité soit maximum, l’arrêt même court est tout de même déconseillé si prescrit de cette façon. Si tu es dans le cas où tu ne le prend pas pendant un week-end par exemple, aucun soucis.

Je dis ça parce que ce proche en question doit le prend tout les jours sans exceptions. Et sincèrement, au bout de 24 à 48h sans prise, on voyait de sincères baisses des capacités de concentrations et, sans pouvoir le confirmer à 100%, le doc qu’il voit lui avait répondu que l’arrêter pouvait compromettre l’efficacité du traitement, en tout cas chez le patients qui doivent le prendre sans arrêt.

Éclate toi bien, dans le bon sens du terme, et bon courage pour ton TDAH. Je sais à quel point parfois, se sentir incompris par son entourage, ses proches et la société, est un des sentiments les plus abjects, d’autant plus que le patient met toute sa volonté en marche pour essayer de s’adapter à une société qui refusera toujours de s’adapter à eux…

Amicalement,

Cyp’
Reputation de ce post
 
Merci pour les explications claires ! Smegma

Hors ligne

 

Quetacocaline femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 26 Jun 2024
1 message
Blogs
Ton questionnement est intéressant.
Je suis moi même diagnostiquée TDAH et j’ai de la ritaline à hauteur de 40mg le matin + 10mg le midi. Ce médicament me pose très clairement et permet de me concentrer c’est un fait.
J’ai un traitement lié au trouble bipolaire (400mg quetiapine), Xanax, zolpidem et j’en passe
Cependant
Je m’automedique avec la Cocaïne, qui me permet de me calmer, concentrer et ne pas avoir le cerveau en ébullition (bien que les effets durent très peu de temps et que ce soit illusoire…)
Pour se recentrer sur ta problématique, en effet ce sont des produits qui créent de l’accoutumance, et ça paraît plutôt cohérent avec ce que j’ai vécu.
Les taz, la d ou encore la ketamine chez moi n’ont plus l’effet que je désire du début, encore une fois c’est une question d’accoutumance je pense!

Dernière modification par Quetacocaline (26 juin 2024 à  23:56)

Hors ligne

 

Johan89 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Oct 2018
186 messages
Blogs

Cypion a écrit

Salut l’ami,

Si je peut apporter ma petite pierre à l’édifice, je crois qu’on peut parler à la fois de tolérance mais aussi d’incompatibilité pharmacologique.

Le méthylphenidate et l’amphétamine sont à peu près similaire en terme de fonctionnement. Elles augmentent toutes les deux les taux de dopamine et de noradrenaline dans le SNC.

Forcément, à force de consommer du MPH, on devient tolérant aux effets des dopaminergiques (tes récepteurs à la dopamine augmentent en nombre et baisse en affinité).

Le MPH est un inhibiteur de la recapture mixte dopamine-noradrenaline. Pour éviter la persistante des neurotransmetteurs dans la fente synaptique, il existe des transporteurs, protéines qui s’occupent de ramener les neurotransmetteurs dans le neurone présynaptique pour qu’ils soient détruits.
Bloquer les transporteurs à dopamine, c’est accroître leurs durée de persistance et donc provoquer des effets sur le système de récompense (euphorie, etc.).

L’amphétamine inhibe également ces transporteurs…mais pas que. Elle se sert de ceux-ci pour entrer dans le neurone presynaptique et vider entièrement les vésicules remplies de dopamine. Ce qui a pour effet de libérer abondamment de la dopamine qui de surcroît, n’est plus recyclée.

Or, si le MPH est encore présent dans le corps, elle possède une affinité importante pour le transporteur à dopamine. Si elle se fixe dessus, l’amphétamine ne peut plus l’utiliser pour accéder au neurone presynaptique et la patatra. Pas ou peu d’effets.

C’est exactement le même phénomène quand après une prise de cocaine, même 2 à 3h après, la prise de MDMA n’aura pas beaucoup d’effets.

Si tu veux ressentir les effets du speed à mon avis, en supposant qu’il soit pur, espace vraiment tes prises. Tu es sous Ritaline, à mon avis en LP, attends bien 24-36 voir même 48h avant une prise d’amphétamine.
Et évidemment il est important de noter, ne prend surtout pas la même dose que dans tes expériences que tu mentionne ci-dessus. Reprend une dose de base et voit si tu veux augmenter ou pas.

Je tiens également à te mettre en garde, ayant un proche TDAH sous le même produit, que le MPH est un traitement au long cours et pour que son efficacité soit maximum, l’arrêt même court est tout de même déconseillé si prescrit de cette façon. Si tu es dans le cas où tu ne le prend pas pendant un week-end par exemple, aucun soucis.

Je dis ça parce que ce proche en question doit le prend tout les jours sans exceptions. Et sincèrement, au bout de 24 à 48h sans prise, on voyait de sincères baisses des capacités de concentrations et, sans pouvoir le confirmer à 100%, le doc qu’il voit lui avait répondu que l’arrêter pouvait compromettre l’efficacité du traitement, en tout cas chez le patients qui doivent le prendre sans arrêt.

Éclate toi bien, dans le bon sens du terme, et bon courage pour ton TDAH. Je sais à quel point parfois, se sentir incompris par son entourage, ses proches et la société, est un des sentiments les plus abjects, d’autant plus que le patient met toute sa volonté en marche pour essayer de s’adapter à une société qui refusera toujours de s’adapter à eux…

Amicalement,

Cyp’

Hello, je me permets de nuancer un peu parce que ya quand même un petit raccourci à ne pas faire trop vite;

Oui le MPH est un inhibiteur de recapture dopa/nora, oui l'amphétamine doit sont effet à un effet de release, et faiblement d'inhibition de recapture. Mais de la à affirmer que: "Or, si le MPH est encore présent dans le corps, elle possède une affinité importante pour le transporteur à dopamine. Si elle se fixe dessus, l’amphétamine ne peut plus l’utiliser pour accéder au neurone presynaptique et la patatra. Pas ou peu d’effets."
Il est impossible de l'affirmer avec certitude, il n'y à ma connaissance aucune étude sur la question qui a comparé les deux lors de prises simultanées, on peut faire des inférences en comparant les Ki des deux molécules mais l'explication pharmaco ne pourrait se résumer à ca, il y a une variabilité trop importante.
Certes cela empêche dans une certaine mesure la molécule d'amphétamine d'agir comme inhibiteur de recapture mais cela ne fait pas disparaitre pour autant son effet de releaser; donc doubler l'inhibition de recapture et plus d'un effet de release important ca a pour effet d'augmenter drastiquement la concentration dans la fente synaptique. Cela devrait induire un effet plus fort lorsque les deux sont pris conjointements.



Nono 67 a écrit

J ai du mal à ressentir autant d effet avec le speed depuis , je peux prendre une trace et m endormir 30 minutes après ( ça m est arrivé plusieurs fois ) .

Franchement moi j'irai au plus simple, j'irai faire tester le speed. Même si tu es narcoletpique tu n'es pas supposé pouvoir t'endormir 30min après avoir consommé du speed (si tu n'en es pas à ta 2eme nuit blanche d'affilé), ou alors c'est qu'il est de vraiment piètre qualité amha

Dernière modification par Johan89 (27 juin 2024 à  16:58)

Hors ligne

 

Nono 67 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2022
20 messages
Merci pour vos réponses , je tiens à préciser que 3 g de speed me tiens quand même en général une bonne semaine voir 10 jours , ayant déjà fait une très grosse crise d angoisse en étant plus jeune , j ai tendance à me méfier un peu , du coup les doses ne sont pas forcément augmenter .

Une trace doit être à 30/50 mg  à peu près .
La ritaline je n en prend pas pendant mes "semaines speed "

Je les sens mais comme dit c est pas transcendant.


J ai une tendance à être particulièrement tolérant sur beaucoup de chose malgré un poid pas très élevé .

Du coup je me pose la question est ce que j en prend simplement pas assez ?
J en prend avec un proche , exactement le même , et lui tappe des nuits blanche facilement , la ou moi j ai tendance à être claqué au bout d un certain temps .

Mon but n est pas de faire des nuits blanche , mais c est juste un effet bizarre comparé a une certaine époque où comme dit je consommais plus d extasy , mdma , et un peu de speed en soirée mais ça s arrêtait la , et que j arrivais à tenir 3 jours sans dormir .

Tout simplement les enchaînements mdma peut être ?
Ou comme dit plus haut , peut être la pureté qui était plus forte quand j en prenais plus jeune .

Hors ligne

 

Cypion homme
Nouveau Psycho
champi vert18champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Mar 2022
136 messages
Blogs

Johan89 a écrit

Hello, je me permets de nuancer un peu parce que ya quand même un petit raccourci à ne pas faire trop vite;

Oui le MPH est un inhibiteur de recapture dopa/nora, oui l'amphétamine doit sont effet à un effet de release, et faiblement d'inhibition de recapture. Mais de la à affirmer que: "Or, si le MPH est encore présent dans le corps, elle possède une affinité importante pour le transporteur à dopamine. Si elle se fixe dessus, l’amphétamine ne peut plus l’utiliser pour accéder au neurone presynaptique et la patatra. Pas ou peu d’effets."
Il est impossible de l'affirmer avec certitude, il n'y à ma connaissance aucune étude sur la question qui a comparé les deux lors de prises simultanées, on peut faire des inférences en comparant les Ki des deux molécules mais l'explication pharmaco ne pourrait se résumer à ca, il y a une variabilité trop importante.
Certes cela empêche dans une certaine mesure la molécule d'amphétamine d'agir comme inhibiteur de recapture mais cela ne fait pas disparaitre pour autant son effet de releaser; donc doubler l'inhibition de recapture et plus d'un effet de release important ca a pour effet d'augmenter drastiquement la concentration dans la fente synaptique. Cela devrait induire un effet plus fort lorsque les deux sont pris conjointements.

Il est vrai que je me suis un peu vite excité.

Cependant, il y’a cette phrase sur Wikipedia :

The difference in mechanism of action between methylphenidate and amphetamine results in methylphenidate inhibiting amphetamine's effects on monoamine transporters when they are co-administered (https://en.m.wikipedia.org/wiki/Methylphenidate) qui relie à cette étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3005101

De ce que j’ai compris, le MPH n’empêche que faiblement l’amphétamine de rentrer dans le neurone presynaptique.

Toutefois, l’activation du TAAR1 est censé provoquer la phosphorylation des transporteurs, en plus de la fusion des vésicules avec la membrane libérant ainsi l’ensemble des monoamines contenues.

Mais cette phosphorylation est impossible du fait que le MPH inhibe ces transporteurs.

Donc les effets d’une coadministrations mph/amph seraient :

- Inhibition « double » plutôt un duel pour la fixation d’une des deux molécules sur le site du transporteur en fonction de leurs Ki,
- Activation partiel (moindre que sans mph) avec fusion des vésicules mais toujours moindre que sans mph,
- Pas ou peu de phosphorylation des transporteurs.

Finalement, l’effet stimulant sera largement obtenu, mais il sera plus d’ordre IRND plutôt que IRDN + Libération.

Il y a quand même un blocage de l’effet de l’amphétamine. Mais plus nuancé que ce que j’ai dit.

Merci pour ces précisions, j’adore en apprendre plus. Et finalement, le soucis est sans doute ailleurs, comme tu le précise.

Amicalement,

Cyp’

Hors ligne

 

Nono 67 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2022
20 messages

Cypion a écrit

Johan89 a écrit

Hello, je me permets de nuancer un peu parce que ya quand même un petit raccourci à ne pas faire trop vite;

Oui le MPH est un inhibiteur de recapture dopa/nora, oui l'amphétamine doit sont effet à un effet de release, et faiblement d'inhibition de recapture. Mais de la à affirmer que: "Or, si le MPH est encore présent dans le corps, elle possède une affinité importante pour le transporteur à dopamine. Si elle se fixe dessus, l’amphétamine ne peut plus l’utiliser pour accéder au neurone presynaptique et la patatra. Pas ou peu d’effets."
Il est impossible de l'affirmer avec certitude, il n'y à ma connaissance aucune étude sur la question qui a comparé les deux lors de prises simultanées, on peut faire des inférences en comparant les Ki des deux molécules mais l'explication pharmaco ne pourrait se résumer à ca, il y a une variabilité trop importante.
Certes cela empêche dans une certaine mesure la molécule d'amphétamine d'agir comme inhibiteur de recapture mais cela ne fait pas disparaitre pour autant son effet de releaser; donc doubler l'inhibition de recapture et plus d'un effet de release important ca a pour effet d'augmenter drastiquement la concentration dans la fente synaptique. Cela devrait induire un effet plus fort lorsque les deux sont pris conjointements.

Il est vrai que je me suis un peu vite excité.

Cependant, il y’a cette phrase sur Wikipedia :

The difference in mechanism of action between methylphenidate and amphetamine results in methylphenidate inhibiting amphetamine's effects on monoamine transporters when they are co-administered (https://en.m.wikipedia.org/wiki/Methylphenidate) qui relie à cette étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3005101

De ce que j’ai compris, le MPH n’empêche que faiblement l’amphétamine de rentrer dans le neurone presynaptique.

Toutefois, l’activation du TAAR1 est censé provoquer la phosphorylation des transporteurs, en plus de la fusion des vésicules avec la membrane libérant ainsi l’ensemble des monoamines contenues.

Mais cette phosphorylation est impossible du fait que le MPH inhibe ces transporteurs.

Donc les effets d’une coadministrations mph/amph seraient :

- Inhibition « double » plutôt un duel pour la fixation d’une des deux molécules sur le site du transporteur en fonction de leurs Ki,
- Activation partiel (moindre que sans mph) avec fusion des vésicules mais toujours moindre que sans mph,
- Pas ou peu de phosphorylation des transporteurs.

Finalement, l’effet stimulant sera largement obtenu, mais il sera plus d’ordre IRND plutôt que IRDN + Libération.

Il y a quand même un blocage de l’effet de l’amphétamine. Mais plus nuancé que ce que j’ai dit.

Merci pour ces précisions, j’adore en apprendre plus. Et finalement, le soucis est sans doute ailleurs, comme tu le précise.

Amicalement,

Cyp’

Salut ,
Soucis ailleurs , c est justement la cause , que je cherche vraiment , le Valium c est vrai que j en consomme pas de très grosses dose , à vrai dire je les prends uniquement pour dormir …
Par contre j ai éventuellement pensé à une consommation de HHCP-O journalière depuis 7/8 mois .
J ai remarqué hier dans la soirée , je n avais rien fumer pendant 2 jours et les effets speed , ressenti quand même bien plus fort ,
J ai fumer un joint de HHCPO , et à nouveau annulation des effets et même aujourd’hui donc le lendemain ressenti moins fort malgré que je n ai rien fumer ?
Je commence à me dire que c est peut être justement ce dérivé cannabinoide , qui me donne un effet complètement cassé et ce malgré la prise de stimulant .
Consommation d alcool a 1,5 litre 10% journalier , j ai un peu du mal,  à voir un problème la dedans étant donné que je les bois pour amplifier justement l effet et éviter la fatigue ? 
Le hhcpo , j ai cru comprendre que les effets pouvaient durée des jours entiers , donc consommation quasi journalière sur 7/8 mois ça pourrait forcément impacter ?
Du thc normal je n ai pas ce genre de soucis en tout cas .

Hors ligne

 

Cypion homme
Nouveau Psycho
champi vert18champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Mar 2022
136 messages
Blogs

Nono 67 a écrit

Salut ,
Soucis ailleurs , c est justement la cause , que je cherche vraiment , le Valium c est vrai que j en consomme pas de très grosses dose , à vrai dire je les prends uniquement pour dormir …
Par contre j ai éventuellement pensé à une consommation de HHCP-O journalière depuis 7/8 mois .
J ai remarqué hier dans la soirée , je n avais rien fumer pendant 2 jours et les effets speed , ressenti quand même bien plus fort ,
J ai fumer un joint de HHCPO , et à nouveau annulation des effets et même aujourd’hui donc le lendemain ressenti moins fort malgré que je n ai rien fumer ?
Je commence à me dire que c est peut être justement ce dérivé cannabinoide , qui me donne un effet complètement cassé et ce malgré la prise de stimulant .
Consommation d alcool a 1,5 litre 10% journalier , j ai un peu du mal,  à voir un problème la dedans étant donné que je les bois pour amplifier justement l effet et éviter la fatigue ? 
Le hhcpo , j ai cru comprendre que les effets pouvaient durée des jours entiers , donc consommation quasi journalière sur 7/8 mois ça pourrait forcément impacter ?
Du thc normal je n ai pas ce genre de soucis en tout cas .

Hello,

C'est le p*tain de problème de ces néo-cannbinoïdes synthétiques. On en sait rien.
Tu serais quand même le premier que je vois à signaler une baisse des effets du speed par la consommation de HHCPO. Toutefois, le HHCPO étant un dépresseur et, du fait d'une demi-vie relativement longue, peut effectivement masquer certains effets des stimulants, ça ne me paraît pas illogique.

Du HHCPO et THCP, j'en ai fumé quelques fois et outre le fait que l'expérience était, pour ma part nul (ça me détruit, parfait pour dormir, mais pas euphorique du tout), l'effet était vraiment long. Et puis 3 taffs d'une vape bien dosé m'a filé une nausée épouvantable, même 24h après.

Ces deux cannabinoïdes (illégaux maintenant) sont très puissant comparé au bon vieux thc (et bien meilleur, au sens de fiabilité de la relation dose-effet). Si tu as eu tendance à prendre du HHCPO à assez haute dose, sans doute que l'amphétamine à réduit les effets du HHCPO mais que la puissance de ce dernier n'a pas permis à l'amphétamine de déployer ses effets.

Par contre, est-ce que le HHCPO agit en bloquant pharmacologiquement les effets de l'amphétamine comme le ferait les neuroleptiques, les gabaergiques (benzos, etc.) et les a2a-agonistes ? Non, je ne penses pas mais c'est mon intime conviction.
Mais, en l'absence d'études sur d'autres cibles pharmacologiques (à part CB1, CB2), on peut difficilement conclure et mon "non" est le fruit de ma réflexion sur les connaissances actuelles à propos du fonctionnement général du THC qui devrait s'appliquer, par logique, aux THC-like.

Du coup je te recommanderais, si tu veux faire à ta sauce, d'éviter quand même au maximum les combinaisons HHCPO/Amphétamine, parce que si les effets centraux ne te parviennent pas, la cardiotoxicité elle, est toujours la, et comme l'absence d'études ne permet pas de conclure à une non-cardiotoxicité du HHCPO, le risque ne peut être exclu. J'aime le rappeler, "prudence est mère de sureté".

Prend soin de toi l'ami,

Amicalement,

Cyp'

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Tolérance & accoutumance - Speed et tolérance
par Anonyme2998, dernier post 10 janvier 2020 par Anonyme2998
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - Speed pendant le travail - recherche alternative au Speed - Amphétamines et gestion de consommation
par Timeistime, dernier post 19 avril 2024 par Mialicia
  15
logo Psychoactif
[ Forum ] [SPEED] Les suppléments pour eviter une descente de speed ?
par Shulg1n, dernier post 02 mars 2020 par Xaphan
  6
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Amphétamine-Méthamphétamine, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums