PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : mauddamier

Codéine et dihydrocodéine » Codéine + bromazepam anxiété » 23 septembre 2020 à  10:44

Salut,

Je me permets de te répondre car justement au quotidien je consomme ce combo opi/benzo. Tout simplement car j’ai un ttt psy à suivre mais aussi parce que je suis tombée dedans et que j’ai besoin donc de beaucoup de choses pour à peine un peu de confort...
a force de chercher, tu trouveras ce qui te cale mais sache simplement que ça ne durera pas.
Je suis à 60 mg de code par jour. Une prise matin, une le soir.
Si j’ai le malheur de prendre ma codéine passé 18h.... bon sang au moment du coucher j’ai un sérieux tourni, des vertiges.
La descente est violente et la prise de benzos derrière n’arrange rien.

Il faut sûrement laisser un peu de répit à notre cerveau.

Comme conseillé au dessus, je me contenterais de la codeine à ta place.

Pour avoir été sous valium, que je considère être le meilleur benzo, je trouve que l’effet est similaire mais sans te faire perdre ton énergie. La codeine te booste un peu, tu es dans un cocon, loin des angoisses mais la descente est désagréable. O …

DXM (dextrométhorphane) » tussidane sans sucre » 21 septembre 2020 à  19:35

Le sucre aussi ça constipe.
Donc ça serait pire.
Honnêtement à moins de consommer tous les jours, ça ira. Au pire il y a des gélules aux plantes en supermarché, à base d’artichaut et ça fonctionne très bien.

Interaction drogues et neuroleptiques » Demande de témoignage : Syndrome extra-pyramidal et dyskinesie » 21 septembre 2020 à  14:46

Traitement au risperdal. Je ne saurai pas donner le dosage car j’ai vite jeté tous ces trucs. 4 fois par jour, matin midi 16h et coucher.
Pendant deux semaines j’étais un vrai zombie. Je ne voulais plus me lever, plus manger.
Ça a eu un effet immédiat sur moi, ça m’a collée au lit. Mais genre sévère. Plus une seule pensée... et puisque je sortais de l’hôpital après des scarifications, j’imagine que c’était le but.

Ma psychiatre a la particularité d’avoir la main hyper lourde. Si je l’écoute, en ce.oment je suis à 50 mg de valium par jour. En réalité j’en prend 5mg au coucher ^^
Bref, je sais que c’était 5 prises et je me souviens que je me suis dis que ça n’allait pas durer lorsqu’un matin, ma cousine m’a appelée et j’ai dis : salut....
Et gros blanc... son prénom ? Non impossible de me souvenir.
C’était entrain de me détruire. Je ne sortais plus le chien, pas envie (ou incapable ?) d’aller marcher une heure.

Je trainais devant w9, somnolent, m’endormant. Pas habillée, pas de projet …

Opiacés et opioïdes » test de détection de drogue à la l’heroine et aux opiacé  » 19 septembre 2020 à  10:51

[quote=Biscuit]Je confirme ce que dit Zaz, il n'y a pas qu'en voiture qu'il faut faire attention, même pour les piétons il y a des contrôles dans le but de rechercher du stup, j'en ai vu à quelques mètres d'une pharmacie. J'en ai parlé avec ma pharmacienne qui m'a dit avoir eu des appels de la police pour vérifier que la personne en question avait bien une prescription pour tel ou tel médicament et que c'est bien elle qui lui a délivré...

Parfois ça arrive de sortir avec sa metha sur soit pour la prendre à l'heure voulu ou même un autre médicament classé stup, donc pensez à avoir votre ordonnance sur vous ou au moins une copie dans votte téléphone par ex c'est ce que m'a recommandé ma pharmacienne. Il ne faut pas oublier que même si c'est des medicaments, la possession de medoc classé stup est interdite sans prescription.[/quote]
C’est ça qui est « drôle ». Au volant, premier test salivaire revenu positif aux opi ... on fait le vrai test envoyé au labo et là on me rend mon permis car …

Opiacés et opioïdes » test de détection de drogue à la l’heroine et aux opiacé  » 18 septembre 2020 à  19:35

Ça teste dur en ce moment. Pour avoir eu le permis retire la semaine dernière, ils font un test salivaire si le premier revient positif.
Ils te demanderont ce que tu as consommé, quand, ils le notent, le prélèvement est envoyé au labo et crois moi dans la salive ils testent tout. Héroïne surtout, cannabis, tous les opiacés possibles, la meth, ...
Si tu as de le codéine, une ordonnance en règle, et que ton test est à peu près correct (niveau dosage) alors on te rend ton permis.

Mais tu as intérêt à ne pas faire d’excès...
Après l’alcool, c’est une véritable chasse aux stup’ depuis l’été

Tramadol » Tramadol, céphalées de tensions, et sevrage » 18 septembre 2020 à  12:18

Évidemment c’est très important de dormir car l’anxiété et la dépression vont croître avec le manque de sommeil. Il faut penser à bien s’hydrater, comme on te l’a noté au-dessus mais aussi manger.
C’est vrai qu’on a tendance à se renfermer, à être très concentrer sur le manque. On n’a pas envie de faire du sport, manger, bouger. Pourtant tu dois trouver quelque chose qui t’apporter à quelque chose de positif.

Quand je vois mon père assis dans le fauteuil à supporter la douleur et transpirer... il faut parfois aussi un peu se secouer. Je sais que c’est facile à dire.
Mais l’ataraxie, si tu ne le supportes pas, peut-être qu’une petite marche au soleil ?
C’est tout bête mais le soleil réconforte, la marche met de bonne humeur, et pendant ce temps là on ne rumine pas.

Quand je pense à prendre de la codéine, que j’ai la tête dans un étau, ou que je me sens tout à coup très déprimée, j’enfile mes baskets et je sors. Déjà loin de mes boites je ne peux pas en prendre mais surtout ça fait …

Tramadol » Tramadol, céphalées de tensions, et sevrage » 17 septembre 2020 à  11:32

[quote=jlf][quote=Mauddamier]Je suis désolée, je ne vais pas trop t’aider mais je voulais te dire merci pour ce témoignage.
Après 30 ans à gober de la codéine... et à boire. Mon père est tombé très malade. Gama GT a + de 4600, bref il fallait arrêter tout de suite sa conso, question de survie.
Mais voilà, ça va faire deux ans qui s’enchaînent les plaquettes de tramadol.
Le médecin traitant va lui faire considérablement diminuer et je m’inquiète énormément des effets secondaires.
Ton témoignage m’a redonné le sourire. Je vois qu’il faudra le soutenir... ou plutôt le laisser tranquille durant une semaine, dix jours. Un peu comme le précédent sevrage.
Mais je vois que l’on peut s’en sortir.

Si le tramadol, en effet, a ce gros + antidépresseur qui fait croire que le monde est tout beau. Sur la fin, ça a tendance à faire naître de fausses douleurs neuropathques. Dans le cas de mon père, il ne marche plus. Soit disant les jambes le font terriblement souffrir. Alors c’est 100mg par ci, pa …

Tramadol » Tramadol, céphalées de tensions, et sevrage » 17 septembre 2020 à  10:45

Je suis désolée, je ne vais pas trop t’aider mais je voulais te dire merci pour ce témoignage.
Après 30 ans à gober de la codéine... et à boire. Mon père est tombé très malade. Gama GT a + de 4600, bref il fallait arrêter tout de suite sa conso, question de survie.
Mais voilà, ça va faire deux ans qui s’enchaînent les plaquettes de tramadol.
Le médecin traitant va lui faire considérablement diminuer et je m’inquiète énormément des effets secondaires.
Ton témoignage m’a redonné le sourire. Je vois qu’il faudra le soutenir... ou plutôt le laisser tranquille durant une semaine, dix jours. Un peu comme le précédent sevrage.
Mais je vois que l’on peut s’en sortir.

Si le tramadol, en effet, a ce gros + antidépresseur qui fait croire que le monde est tout beau. Sur la fin, ça a tendance à faire naître de fausses douleurs neuropathques. Dans le cas de mon père, il ne marche plus. Soit disant les jambes le font terriblement souffrir. Alors c’est 100mg par ci, par là.

Ça devient ingérable …

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 15 septembre 2020 à  18:52

[quote=cependant]Salut,

[quote=Mauddamier]J’espère que mon expérience peut servir.[/quote]
cool que ça se soit bien fini pour toi...et merci de nous avoir tenu au courant des suites !

J'ai quelques questions, si jamais ça te dit de repondre...

- le test salivaire envoyé au labo teste la dose de codéine dans la salive, c'est bien ça ?
- du coup, est-ce qu'ils ont vérifié la présence des métabolites de l'héro pour te dédouaner ?
- est-ce que le taux de morphine dans la salive a été également pris en compte (car si j'ai bien compris on ne metabolise pas tous pareil la codéine en morphine) ?

Merci[/quote]
Le labo va vérifier tout. Meth, héroïne, cannabis, ...
Il y avait une petite croix dans codéine pour moi, et en dessous le dosage, c’était 9 (ou peut être 0,9 ?).
Donc il est important de ne pas mentir sur sa prise car en fait, le labo est là pour prouver tes dires. Si tu n’as rien à te reprocher, comme moi, il n’y a pas à s’inquiéter.
Si par contre tu prends trois fois ce qui test pr …

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 15 septembre 2020 à  18:18

Petit up, fin de l’affaire.

Si j’ai un conseil c’est surtout vous déclarez votre conso et le dosage. Ils vont vous demandez l’heure, ne mentez pas.

Je sors tout juste de la gendarmerie, j’ai récupéré mon permis. Il me restait 9mg de codéine sur un cachet de 30.
C’est super important de dire la vérité car c’est très exactement ce qui m’a sauvé la mise :
1) le fait de déclarer AVANT que le test sera positif
2) montrer l’ordonnance valide
3) donner l’heure et le dosage

Clairement l’interrogatoire est bien chiant mais cela étant c’est une perte de temps des deux côtés !
Je vous fais une copie de tout ce qui est testé.
En gros l,ethylotest va détecter stup et/ou alcool
Ensuite le test salivaire révélera quel genre de stup : plutôt cannabis, opiacé, ...

Et de toutes les manières, conduite sous stupéfiants c’est retrait immédiat du permis et immobilisation du véhicule.
Ce qui est étonnant (j’avais noté drôle mais ça n’a rien de drôle) c’est que sur le moment j’étais en infraction, j’é …

DXM (dextrométhorphane) » Test allergique » 15 septembre 2020 à  11:50

Lol je crois qu’on parle de lean en fait et qu’il a fait son test allergique avant de prendre de la codéine.
Si ça ne te gratte pas à petite dose, avec un ou deux comprimés, rien ne dit qu’en augmentant la dose, les effets secondaires ne vont pas apparaître.

Tu devrais plutôt nous dire ce que tu comptes prendre, dans quelles conditions, si tu seras seul, à jeun, plutôt le soir, en lean ou avaler ton sirop ?
Il nous faudra un peu plus de précisions si tu veux que l’on réponde à tes questions.

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 14 septembre 2020 à  19:09

[quote=prescripteur]Bonjour, en tous cas , la contre expertise est probablement à tes frais , au moins au début. Mais je crois que la seule lutte contre l'éventuel arbitraire policier est ce que recommande Drogues Info Services (nb= site officiel donc opposable) et l'article que cites Cependant.
Donc si ça ne sa passe pas bien, je crois essentiel de demander une prise de sang.C'est la seule protection juridique, en cas de faux positif (positif sans conso) ou de traitement contesté.
Il est important si on demande une contre expertise qu'elle soit complète (métabolites et produits) surtout si la premiere analyse est un peu baclée. Et, dans ce cas, on peut prouver qu'il n'y a pas eu de prise d'autre produit.
Amicalement[/quote]
Je sais qu’après avoir appelé mon médecin, le gendarme a appelé le laboratoire.
En gros oui, la codéine c’est positif mais ils étaient tous les deux persuadés que je tapais autre chose et puisqu’ils ne cessaient de parler traitement de substitution, subu et héroïn …

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 14 septembre 2020 à  16:13

[quote=prescripteur]Bonjour, personnellement je dirais qu'il aurait fallu demander qu'ils te conduisent aux urgences pour faire une prise de sang avec analyses appropriées (et possibilité de contre expertise, les tests au bord de la route sont limités et parfois peu fiables) qui, seule, aurait pu prouver ta bonne foi de façon irréfutable.
Et réagir d'emblée, comme si tu étais accusée par des personnes de mauvaise foi (c'est d'ailleurs le cas) et que la consultation aux urgences était le seul moyen de t'innocenter et [b]de te protéger[/b].(à condition évidemment que l'analyse ne t'enfonce pas. Je ne parle pas dans ton cas mais en général).
Même chose que s'ils t'avaient accusé de sentir l'alcool, par exemple ou tenu des propos indécents.
Tu aurais évidemment perdu du temps mais tu l'as perdu de toutes façons et eux aussi auraient perdu du temps, ce qui les aurait peut etre fait hésiter à poursuivre.

Ce n'est évidemment pas une critique mais une proposition qui pourrait te servir à toi …

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 14 septembre 2020 à  15:24

Alors je peux mieux m’exprimer peut être, je vais détailler.

Arrêtée déjà trois fois durant l’été. Contrôle d’alcoolémie. Mais clairement l’ethylotest va mettre en lumière deux choses : l’alcool ET les stupéfiants.
Ensuite donc, petit contrôle salivaire. Tu dois te brosser l’intérieur de la bouche, on attend 10 minutes et évidemment je n’ai cessé de répéter Que ça serait positif.
Ça revient positif et le gars me dit : vous me laissez parler et vous ne me coupez pas. Le test est positif donc on immobilise votre véhicule et on va garde le permis.

Je leurs explique que j’ai ma prescription sur moi, ils appellent mon doc’ (les autres fois, montrer l’ordonnance suffisait et on me laissait repartir). Mon médecin confirme que c’est bine sa signature, que je suis suivie.
Mais non, là il me balance « l’ordonnance c’est bon mais combien en profite pour consommer autre chose ? On en voit passer qui prennent du subu et se pique à l’héroïne ! »
Je n’ai pas cherché à discuter, son discours ant …

Codéine et dihydrocodéine » Retrait de permis après test positif  » 14 septembre 2020 à  12:32

Samedi, station balnéaire où je me promène tous les soirs. Je remonte tranquille, et voila deux motards qui m’entourent.
A savoir que cet été on m’a déjà arrêtée trois fois et trois fois testée positive.
Il suffit de souffler dans l’ethylotest pour ensuite avoir le droit au test salivaire.

Consommant de la codé tous les jours, je suis positive évidemment mais rien à cacher et très à l’aise maintenant, je présente mon ordonnance (avec en plus la pilule qui traite l’endométriose). Normamelment on me laisse repartir mais non...
immobilisation du véhicule, trop bien j’étais avec mon chien pendant plus de deux heures.
Prélèvement salivaire à envoyer En labo et on me prend mon permis. Je dois appeler quelqu’un pour venir me chercher. Dieu merci mon frère répond et je n’ai pas besoin d’en parler à mes parents (en plus le 7 à 8 d’hier soir sur la conduite sous stup’) j’avais bien chaud...

Donc je me retrouve sans permis en attendant que les résultats reviennent.
Ne touchant à rien d’autr …

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Arrêter alors que ça vient de commencer » 04 septembre 2020 à  18:49

Je n’ai jamais eu l’intention de planquer mes boites ou de consommer en cachette.
C’est récréatif, je veux bien l’admettre. Ça va faire un peu plus d’un an que c’est quotidien. Ça m’aide clairement à démarrer le matin. Ça a fait complètement disparaître ma timidité.

J’ai grandi avec un père qui, au petit déjeuner avait ses tartines avec son novacetol. Il prenait de la codéine avant d’aller dormir...
du coup je n’ai pas de honte particulière. D’autant que j’ai été hospitalisée plusieurs fois, pour essayer plein de traitements. Et depuis que j’ai la codéine, je dors, je mange, je fais du sport et j’ai une vie sociale.
Je maîtrise car avec mon petit poids de 41kg je ne dépasse jamais 60mg en deux prises.
Je n’ai jamais pris plusieurs comprimés à la fois. C’est vraiment une détente.... un coup de pouce qui dure des heures.

Souffrant d’hyperacousie, ça a considérablement calmé mes insomnies, mon anxiété, mes peurs.
Je ne peux pas lui dire que sans ce fameux comprimé... je serais proba …

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Arrêter alors que ça vient de commencer » 04 septembre 2020 à  10:10

Ayant rencontrer quelqu’un il y a un peu plus d’un an, tout se passe bien, une belle rencontre, une vie qui commence à s’organiser. Le confinement nous a permis de beaucoup discuter, apprendre à nous connaître et donc l’été a été propice à un rapprochement.

Rdv le 1er septembre chez la gyneco, endométriose diagnostiqué depuis très longtemps. Il connaît ce problème même s’il ne comprend pas tout. J’ai d’ailleurs une nouvelle pilule qui n’est pas contraceptive donc monsieur va devoir faire l’effort de se protéger. Impossible pour moi de prendre une contraception en plus de cette nouvelle pilule. Cela étant si nous souhaitons avoir des enfants, il faut que mon corps cesse De se disloquer.

Le truc c’est que j’ai des douleurs permanentes, quasi quotidiennes, après les rapports toujours pendant 2-3 jours. J’ai donc une prescription de codoliprane. A raison de 6 par jour. 2x3 comprîmes par jour que je gère en cas de besoin.
Et le voyant revenir avec toutes mes boites, il me demande si j’en …

Zolpidem (Stilnox) et zopiclone » Zolpidem pour dodo » 28 août 2020 à  13:01

[quote=Melie][quote=JellyFish's Dream].
Ce sont des machines à black out si mal utilisées, addictives qui plus est.[/quote]
Et je surplussoie cela : faire super attention à la dépendance, c'est inimaginable pour certaines personnes avec des années de galère avant l'arrêt et des semaines à années après !!!!!

(Je suis dépendant aux BZD depuis 10 ans suite à prescription médicale, j'ai tt perdu, mon taf, mon toit et je souffre chaque fucking day, du matin au soir. Demande d'invalidité en interrogations avec les professionnels qui me suivent)

Please, ne dépassez jamais 3-4 semaines et n'ecoutez jamais les docs qui disent le contraire)[/quote]
C’est ton expérience et ton ressenti. Je prends de l’imovane et parfois en combo avec du valium et ça me sauve clairement la peau. Je souffre d’anxiété généralisée. A 18ans TS après avoir fait deux pancréatites.
J’ai commencé à souffrir j’avais 9ans. Entre anorexie et phobie scolaire, on m’a forcée à rester dans le droit chemin, aucune aide, pas …

Codéine et dihydrocodéine » Question sur les ordonnances et délivrance » 25 août 2020 à  10:51

[quote=Biscuit]Tu dis que 6 boites ne te font pas les 3 mois, mais c'est normal, et 7 boites ne fait pas non plus les 3 mois mais 1 seul uniquement.
Quand tu as une ordonnance en QSP 3 mois c'est comme à renouveller 2 fois en fait, la pharmacie te donne mois par mois uniquement et pas 3 mois d'un coup ! Je ne sais pas si j'ai bien compris mais si c'est le cas tu as un debut de reponse, oui tu dois retourner à la pharmacie chaque mois pour avoir les 7 boites chaque fois.

Pour récupérer la boite des délivrances précédentes, ça dépend de ta pharmacie. Déjà si c'est d'une ordonnance qui est déjà fini (les 3 mois donnés déjà) tu ne pourras pas recuperer la boite.
Ensuite si c'est sur ton ordonnance en cours là tu peux demander mais ça dépendra de la pharmacie encore une fois, parce que concretement si tu as fait le mois entier sans, en ayant pas besoin de revenir à la pharmacie en avance (parce qu'il te manquait une boite évidemment) on risque de te dire que c'était pas forcément nécess …

Codéine et dihydrocodéine » Addiction codéine & phenergan.  » 15 août 2020 à  13:17

Tu as eu une idée depuis quand ça dure ?

Prendre de la codéine tous les jours, a priori on ne risque rien. Personnellement je consomme 30 a 60 mg tous les jours depuis un peu plus d’un an.
Cela étant... bah je me suis fait arrêter la semaine passée et j’ai été testée positive aux opiacés. Heureusement j’avais mon ordonnance et ma boîte de cachets.
Je pense que ton copain doit être sur un petit nuage h24... ça serait bien de savoir ce qu’il cherche à fuir.
Siroter une bouteille d’euphon toute la journée et en entamer une seconde, c’est un peu comme enchaîner les bières. Ça met bien, ça fait oublier les soucis... donc clairement il va très vite tomber dans l’addiction, si ce n’est pas déjà le cas.

L’estomac n’apprécie pas trop, j’ai personnellement aussi des gellules pour protéger mon estomac car je pouvais vomir du sang (lorsque j’exagérais la dose). En dehors d’une somnolence constante, ton copain va perdre sa capacité à réagir, à réfléchir.
Je me restreint à une prise par jour, …

Médicaments psychotropes » Interaction CBD et Benzodiazépines » 14 août 2020 à  12:22

Je suis complètement d’accord avec bambou.
10mg de valium le soir et 2 imovane. Depuis plusieurs années.
Je voulais réduire et compenser par des gouttes de cbd dans la tisane que je bois tranquillement devant la tv.
Normalement je laisse passer 20minutes pour que s’installent les effets du valium.

Je suis descendue à un seul imovane avant d’éteindre la lumière.
Mais j’ai noté que les gouttes de cbd avaient tendance à m’énerver. J’ai très chaud, j’entends beaucoup les bruits dehors, je suis très très éveillée en fait, je prévois ce que je dois faire demain « merde et si ça se passait mal ? Et si ? Et si ? »
Alors pareil, j’ai arrêté le cbd alors que j’aurais vraiment aimé me contenter des gouttes et me séparer du valium.

Pourtant je suis bien, relax, mes yeux papillonnent et souvent j’écoutais la fin déjà allongee, limite endormie. Mais une fois dans le silence, c’était trop étrange, comme si j’avais déjà dormi et que je le réveillais.

Ayant très très très mal réagit au thc, h …

Benzodiazépines » "Rupture générale de diazepam" ? » 12 août 2020 à  19:43

Je sais que en début d’année (donc dans ma tête c’est septembre 2019) ma pharmacie habituelle ne me donnait plus d,imovane, soit disant que ça ne se fabriquait plus. Il faudrait réduire les stocks blabla. Mon frère étant infirmier en psychiatrie, j’ai su aussitôt qu’on me mentait et en allant dans une autre pharmacie, j’ai eu ce que je voulais. On ne m’a pas parlé de rupture ou d’un problème dans la production !

Pour la valium c’est plutôt qu’ils n’en ont pas en stock. Ils commandent pour nous en réalité. Et la dernière fois j’ai eu qu’une seule boîte sur quatre car quelqu’un était passé avant moi lol
Et cette personne, qu’ils n’avaient jamais vu avait pris les boites pour moi. En réalité la pharmacie va prévoir à peu près ce dont elle a besoin. Je sais par exemple que nous sommes deux clients à acheter de l’imovane.

Méthylphénidate (Ritaline) » J'en peux plus de mon trouble » 08 août 2020 à  10:44

Le soucis c’est que tu as de grosses pertes de mémoires et que tu te sens hyperactif ?
Tu as la sensation de ne jamais arriver à te poser, te concentrer, te calmer ?

Méthylphénidate (Ritaline) » J'en peux plus de mon trouble » 06 août 2020 à  10:34

Je t’ai lu et je ne comprends pas tellement ce que tu cherches ?
Tu nous expliques beaucoup de choses en mélangeant. Tu perds tes affaires, c’est à peu près le seul point que j’ai retenu.
En consultant un psychiatre, tu pourras être pris en charge à 100% mais à condition de t’investir un peu. Tu dis en avoir vu plusieurs, il serait peut être le bon moment de te poser ?
En t’investissant dans un psycho thérapie, non seulement tu auras (très probablement) l,ALD donc tu ne paieras pas tes médocs et tes séances de psy te seront remboursées. Sans compter que seul un psychiatre déterminera un traitement à suivre.
On ne comprend pas tellement ce que tu souhaites, entre tercian et skenan, il y a un gouffre.
Tu cherches de l’apaisement ?
Le tercian met dans le gaz terrible, tu m’étonnes que la scolarité a été chaotique. Et puis prescrire un anti psychotique à un cerveau qui n’est pas mature c’est étrange.

Ma psychiatre a toujours refusé le solian ou le tercian avant 21ans pour me laisser le …

Médicaments psychotropes » Combien de mg de tercian maximum ? » 02 août 2020 à  11:40

Méfie toi du syndrome extra pyramidal.
Si jamais tu sens ta langue se crisper. Si tes bras se tendent, si ta jambe se soulève ou si, comme moi, tu as l’impression de te prendre des coups d’aiguilles... ça sent très fort le début d’une dyskinésie. Sans anti parkysonien honnêtement je te déconseille de t’aventurer si haut dans les dosages. Alors oui ça assome et comme toi j’en prenais quelques gouttes dans une tisane, sous supervision de ma psychiatre, mais après trois passages aux urgences... et une fois où mon poing m’a carrément brisé le nez, j’ai décidé d’arrêter les anti psychotiques, définitivement.

Opiacés et opioïdes » Codeine et acouphenes? » 31 juillet 2020 à  19:44

J’ai la même conso que toi. Une prise vers 11h pour démarrer la journée et assez souvent je redrop vers 16-17h.
Jamais je n’ai dépassé 60mg par jour. Dis toi que la acouphènes sont souvent l’expression d’un intense fatigue et la particularité des opiacés c’est de te scotcher...
le soir quand je suis dans mon lit et que je m’endors, je les entends.
C’est simplement qu’une fois dans le silence, il y a ce vip strident qui va durer entre 30 secondes et plusieurs minutes. Au début oui j’avoue ça me faisait flipper et je me réveillais jusqu’à ce que ça passe. J’évite même la prise trop tardive de codéine car je vois bien que ça monte sérieusement lorsque je fume ma cigarette.

Tu es peut être tout simplement fatigué.
Et je confirme qu’un orl ne te fera malheureusement pas de diagnostic.
En tout cas, la codéine soulage considérablement mon hyperacousie. Ça avait tendance à me pourrir la vie et la codéine me calme bien mieux que n’importe quel benzo.

Je crois honnêtement’ et ça n’engage …

Paroles de femmes » Sexualité et endométriose » 17 juillet 2020 à  22:49

[quote=Fluche]Hello Maudammier,

Si j'ai bien compris, tu as des contractions utérines très violentes après tes rapports ?

Tu peux essayer des infusions de mélisse, ça ne va pas faire des miracles mais ça peut aider un peu (à ne pas prendre en cas d'hypothiroïdie). Perso j'y rajoute de la sauge, mais ce n'est pas conseillé quand on a un traitement psychotrope à côté (ce qui est ton cas il me semble).

Si ton médecin traitant ne veut rien entendre au sujet de ton endométriose, il faudrait aller voir ailleurs non ? Ce n'est pas normal qu'il te laisse souffrir.

Une autre approche serait aussi de voir avec ton partenaire si vous ne pouvez pas y aller plus progressivement. Désolée pour le manque de glamour des explications, mais commencer par un doigt ou deux, ou même rien dedans ; il y a déjà de quoi bien s'amuser dehors. Peut-être que progressivement ça ira mieux ?[/quote]
Mon médecin traitant pense que je viens taper de la codéine. Hors j’ai également cette pilule pour arrêter mes cycl …

Paroles de femmes » Sexualité et endométriose » 17 juillet 2020 à  15:00

Surtout que je ne supporte absolument pas le thc.
Je viens de prendre 50mg de tramadol car la codéine a 7h n’a rien fait. Je voudrais demander quelque chose qui aide à se détendre. Un décontractant musculaire peut être mais surtout en attendant le 1er septembre je n’imagine pas m’abstenir. Il m’a retrouvée dans le canapé tremblante avec ma bouillotte.
C’est tellement la honte de devoir dire à quel point tu souffres juste après. Zéro romantisme et obligée de simuler pour que enfin ça s’arrête.

Je voudrais savoir ce que je pourrais prendre pour au moins dormir. Cette journée est interminable, je me sens trop minable.

Paroles de femmes » Sexualité et endométriose » 17 juillet 2020 à  10:57

Mon généraliste ne veut tout simplement pas entendre parler d’endométriose. Selon lui j’exagère la douleur de mes cycles. Pour un renouvellement de pilules et codéine je suis reparti avec du spasfon.
Là j’avoue la nuit en boule dans le lit à trembler. Obligée me lever de 2h à 7h. Bouillotte.

Je capte pas ce qui se passe, on dirait une anxiété puissance mille. O.bigee d’avoir les jambes surélevée sur l’accoudoir du canapé.
Honnêtement si ça pour si peu, je préfère m’abstenir
Heureusement je suis tombée sur quelqu’un qui a remarqué le problème et ne fera rien mais à la fin il va anticiper lui aussi et se barrer.

Paroles de femmes » Sexualité et endométriose » 17 juillet 2020 à  07:12

Tout est dans le titre,
Je cherche des témoignages de femmes qui vivent chaque jour avec l’endométriose. Est ce que vous en parlez avec vos/votre partenaire(s) ?
C’est compliqué d’expliquer que tu prends beaucoup de plaisir mais que parfois tu es juste fatiguée de devoir passer les heures suivantes avec une bouillotte. Sans compter les 3-4 jours qui suivent où tu sens ton ventre complètement retourné.

J’ai fais de multiples examens et à priori tout est ok, sinon que des masses ont déjà fait leurs apparitions. L’une de 3cm et l’autre de 4,8cm près de chaque ovaire.
Je commence à peine dans la vie, et j’avoue que ça commence déjà à me rebuter.
Je ne suis pas contre m’amuser mais je trouve que le prix est trop cher à payer.
La nuit blanche qui suit ou tu te poses vraiment des questions.
J’ai rdv le 1er septembre et je compte en parler à ma gynécologue, seulement je ne crois pas qu’il existe de solutions médicales. On a mis en place une pilule pour stopper les cycles et sinon j’ai de …

Remonter

Pied de page des forums