PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : sky56253

Antidepresseurs » Effet antidépresseur ou séquelles neurologiques du crack ? » 15 juin 2019 à  20:52

Bonsoir,

J'ai déjà posté à plusieurs reprises sur Psychoactif ; notamment dans le cadre d'une consommation de crack excessive que j'espère derrière moi (deux mois sans).

J'étais et suis toujours sous antidépresseur, du Sipralexa en l'occurrence, à raison de 10 mg/jour. Il m'arrive de prendre du Lysanxia en cas d'angoisse, ainsi qu'un demi comprimé de zolpidem pour dormir.

Je me tiens aux posologies prescrites, donc.

Ce qui m'inquiète de plus en plus, est que je me sens très souvent "déconnecté", l'esprit dans le flou et une mémoire parfois très difficile à solliciter. Je prends comme exemple un examen de formation passé récemment dans le cadre pro : l'étude a été laborieuse, et ma concentration très difficile. Je suis dans un domaine très technique, et il y a quelques années je n'avais pas ces difficultés.

D'où mes interrogations : serait-ce du à l'antidépresseur, pris depuis 5 ans, et dans ce cas c'est resolvable ; ou à mes consommations passées et leurs séquelles possibles ?

Decro - Sevrages... et après ? » Polytoxicomanie : prazepam comme aide ? » 22 mars 2019 à  20:40

Merci Riquet pour ta réponse !

Le Lysanxia m'est effectivement prescrit par mon médecin traitant. J'essaie également de m'en tenir aux minimum possible.

Tant que je ne touche pas à l'alcool, pas de rechute en vue. Par contre le joint du soir après la longue journée de travail, est toujours d'actualité. Mais cela m'a conduit au fil des années à une quasi absence de vie extra professionnelle, ce qui est difficile à corriger...toujours "prendre l'apéro " avec les potes de consommation.

Il est un cap que j'ai du mal à franchir : savoir qui je suis sans défonce, et comment tenir une route "saine" ? A presque 40 ans, à part le travail ou j'excelle, beaucoup de choses manquent...

Sky.

Decro - Sevrages... et après ? » Polytoxicomanie : prazepam comme aide ? » 17 mars 2019 à  22:34

Bonsoir,

Me revoilà pour une énième tentative de décrocher de plusieurs produits ; crack, alcool, et thc. Le tabac également mais je n'ai pas de problème à rester à la cigarette électronique tant que je ne consomme rien d'autre. En cas de défonce, la cigarette est de retour aussi.

Cela fait une semaine depuis la dernière consommation : un whisky coca devant un film, qui a abouti à 48h de crack et un état physique déplorable, du mal à marcher et des jours pour m'en remettre.

Je m'aide de prazepam (lysanxia) qui calme bien mes angoisses. Étant quelqu'un de très angoissé de base, ça m'est fort utile. Je ne ressens pas de manque, je pense juste que je ne pourrai plus consommer d'alcool qui est devenu " l'étincelle ".

Que pensez vous d'une prise journalière de 8 gouttes en soirée, pour une durée indéterminée ? Je pourrai ensuite en faire un sevrage dégressif. Une deuxième prise en journée est elle envisageable en cas de gros stress ?

Je ne veux pas faire d'usage festif des benzo, jus …

Cocaïne-Crack » Arrêter. Mais surtout...ne pas commencer  » 15 février 2019 à  06:18

Bonjour,

Après de nombreux épisodes, il est vraiment plus que temps pour moi de ne jamais reprendre de crack. Les dégâts sont considérables, financiers, sociaux, psychologiques....

C'est sans aucune prétention que j'écris ceci : ne commencez jamais. Ne vous approchez pas de cette drogue. Si quelqu'un lit ceci et en tient compte, ce sera au moins ça de gagné.

Je sais que chacun est différent et peut être que d'autres seraient à même de gérer....pour ma part je ne me suis jamais senti aussi triste, aussi perdu face à quelque chose qui ne devait être qu'une soirée, qu'une expérience.

Ce genre de chose ne devrait pas exister. Et je croise les doigts pour que d'autres ne tombent pas dans ce piège....

J'espère que ce message n'aura choqué personne.

Sky.

Cocaïne-Crack » Coke base, la (re)chute....besoin de soutient  » 10 février 2019 à  12:42

Bonjour,

Voilà je suis de retour chez moi après 72h de base....énormes dépenses, dérive totale.

Je risque de tout perdre....

Rechute donc et pas qu'un peu. Je suis simplement à la recherche de paroles réconfortantes.

Merci de m'avoir lu

Sky.

Cocaïne-Crack » Crack ou autres....le but ? » 19 janvier 2019 à  05:41

Bonjour,

Une question récurrente chez moi....la consommation de crack spécialement dans mon cas, mais d'autres drogues également....le but est il la destruction à petit feu ? Ma vie ne me plait pas, je m'en échappe tout en souhaitant y rester par overdose un jour...?

Question ouverte....

Ce n'est pas trop le moral ces derniers jours, énième rechute et énième arrêt via des congés et beaucoup de repos...juste ecig....ça finira par aller.....ou pas...

Merci

Sky.

Cocaïne-Crack » Cocaïne: craving vs raisonnable » 31 décembre 2018 à  23:55

Salut,

Très bonne année à toi !

Il n'y a pas de réponse toute faite à mon sens...l'idéal : arrête.

:)

Sky.

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage et vie "normale" » 31 décembre 2018 à  20:41

Bonsoir,

Merci ILE pour ta réponse. Pour ma part ce sera un bon moment sans quoi que ce soit, exceptée ma ecig ; on verra plus tard pour une éventuelle consommation contrôlée.

Sport intensif cet après midi, c'est ce qui me donne une certaine "zenitude" et me permets de maintenir le moral. Il n'y a "plus qu'à" continuer, en ce compris en salle...

Ces échanges sont très appréciables ; permets moi de déjà te souhaiter, ainsi qu'aux autres lecteurs éventuels, une excellent année 2019.

Bonne soirée !

Sky.

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage et vie "normale" » 30 décembre 2018 à  21:33

Ok....Je suis donc du même avis que toi sur l'évolution des conso.

J'estime pour ma part y avoir perdu suffisamment de temps, entre autre...et me sens bien mieux en étant pas sous influence.

L'exemple de l'alcool est assez parlant dans mon cas : mes derniers dérapages ont débutés par quelques verres, d'où mon interrogation sur la possibilité de revenir un jour à une consommation sporadique et contrôlée. Tu y arrives, donc ; est ce lié à l'état d'esprit ? C'est à dire, ne pas commencer à boire pour "fuir" la solitude, la tristesse....?

A l'avenir j'aimerais peut être pouvoir aller au resto et consommer très modérément ; mais mes derniers exemples en date furent un échec. Aucun manque, mais les repas de famille ou je suis le seul à l'eau, c'est....Je n'ai pas le mot....un peu triste ? :)

Sky.

Cocaïne-Crack » Mal être après prise de cocaine  » 30 décembre 2018 à  20:14

Salut,

Cela peut aussi être lié aux produits de coupe, dans certains cas mes descentes et les jours suivants furent très pénibles.

Moi je te conseillerai d'arrêter avant que ça empire...mais, c'est moi ;)

Mange sainement, fais du sport si tu peux.

Sky.

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage et vie "normale" » 30 décembre 2018 à  20:09

Bonsoir ILE,

Merci pour ta réponse.

Très peu ne consomment pas, et ce ne sont pas ceux que je vois très souvent. Pour certains c'est par "choix" que je ne les cottoye plus, car ils sont restés liés à une ex compagne...

Je parle du milieu du cannabis ; celui de la coke est, de ma propre expérience, particulièrement glauque. Le sujet majeur était "qui paie ?" Et c'était moi en l'occurrence. Ça plus la violence verbale récurrente, j'ai assez donné.

Que veux tu dire par, évoluer dans celui de la conso de produits PA ?

Sky.

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage et vie "normale" » 30 décembre 2018 à  16:01

Bonjour,

En plein (nouveau) sevrage de coke, joint, alcool....pas de manque sauf la cloppe que je m'autorise de temps en temps. Ecig le reste du temps. Pour l'instant je profite de mes congés pour dormir un max.

Je me pose toujours la même question : est il possible de retrouver une vie "normale" après des années de conso ? Je parle surtout du joint, 20 ans de conso....ne plus voir personne à part ma famille, qui heureusement est la, est difficile. Quand tout le cercle social ne se voit que pour ça....

Je vais courir, fais des exercices au poids du corps, et vais aller en salle. Mais à part ça....Quid ?

Sky.

Cocaïne-Crack » Cocaine Costa Rica » 28 décembre 2018 à  20:43

Bonsoir,

On ne peut pas sciemment conseiller à quelqu'un qui se renseigne, de tester la coke, qui plus est en famille. Cela peut dégénérer de multiples manières.

Après, chacun fait ce qu'il veut....

Sky.

Cocaïne-Crack » Cocaine Costa Rica » 27 décembre 2018 à  20:19

Salut,

D'expérience : n'essaie pas. Juste une fois, avec cette substance, ça n'existe pas. Ton corps s'en souviendra, et pire, ne se souviendra que de l'effet positif. Passe ton chemin....

Sky.

Edit - suite au champi rouge : entre fumer un pet et tester la coke, il y a de la marge...20 ans de pétard ne m'ont pas entraîné dans la déchéance de la coke.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Cocaïne et couple » 19 décembre 2018 à  22:03

Salut,

Poser une action forte :

- ultimatum, arrêt total ; une vie saine pour votre couple
- quitter cet environnement, sans te retourner, si ce n'est pas possible pour lui d'envisager cet arrêt

Quand on ne bouge pas....on reste sur place...

Courage,

Sky.

Benzodiazépines » Benzo après une cuite  » 08 décembre 2018 à  04:23

Bonsoir,

Pas bien, c'est à dire ?

Personnellement je l'ai déjà fait (prazepam) pour me "calmer" mais j'imagine que ça ne doit pas être bon du tout....

Courage,

Sky.

Cocaïne-Crack » Retomber complètement dans le crack » 06 décembre 2018 à  09:27

Merci Similana pour ta réponse, pleine de bon sens.

Pourquoi je le fais, il y a plusieurs raisons à cela :

- la santé bien sûr, même si ce n'est pas la raison première
- pour la cigarette, marre de porter cette odeur infâme
- pour le joint, marre de tourner en rond depuis 20 ans avec les mêmes amis à se retrouver chez l'un ou l'autre et fumer, fumer, fumer
- la coke, pour moi c'est vraiment avoir dépassé les "bornes" et de loin....que ce soit côté financier ou côté descentes atroces, ou encore respect pour moi même
- l'alcool, pour m'être vu dans la déchéance : vomir,
Trembler comme une feuille, etc

Globalement j'ai été crescendo dans la défonce ces dernières années, pour fuir nombre de choses qui me font souffrir, la solitude en premier. Et ce n'est pas ce que je souhaite comme vie. J'aime faire du sport, j'aime mon métier,...par contre j'éprouve de grosses difficultés à changer côté vie perso : ou aller, que faire ? A part la salle de sport, ce n'est pas évident et c'est surt …

Cocaïne-Crack » Retomber complètement dans le crack » 06 décembre 2018 à  02:44

Bonsoir,

Merci Applefish pour ta réponse. J'y trouve également des éléments réconfortants. Le contexte de vie est effectivement un élément qui joue énormément dans mon cas. Lors de ma dernière conso, au lieu de tourner en rond dans la solitude, un peu saoul, je me suis dit, allez, une bonne soirée crack.....mais le retour a la realite est dur.

Depuis lors rien, mis à part ma ecig. La seule forte envie est celle de la cigarette. Je me dis, quitte à me sevrer autant faire la totale....Je sais que les avis divergent sur les méthodes de sevrage.

Ce qui est flippant c'est que, même après des mois clean, un dérapage est très facile. Et ceci étant mon deuxième sevrage, je confirme que l'état mental est plus "mauvais" que la première fois (tensions nerveuses, pleurs, idées noires).

C'est en tout cas salvateur de partager sur Psychoactif.

Merci !

Sky.

Cocaïne-Crack » Retomber complètement dans le crack » 01 décembre 2018 à  03:23

Bonsoir,

Merci Ile pour tes encouragements.

Merci également Filousky pour tes conseils. J'ai toujours plaisir à te lire !

Nouveau sevrage J-0....

Bonne soirée,

Sky.

Cocaïne-Crack » Addiction à la C - désire d’arrêter par moment » 01 décembre 2018 à  02:43

Hello,

Je me permets de te répondre car je me retrouve dans "l'ex et la relation toxique", c'est comme ça que j'ai commencé la coke.

Tout d'abord essaie de te détendre ; et une fois que tu as commencé à prendre, difficile de s'arrêter donc pour aujourd'hui ne te fais pas trop de reproches.

Pour te donner une petite idée, je suis rentré hier de plus de 30 heures de conso (fumé), détruit, et benzo aussi pour dormir. Le déclencheur ? La solitude en rentrant du boulot. Ah oui j'ai eu la "pause mentale" et l'ivresse que je cherchais. Et après ? Retour au point de départ.

Pour la suite je te conseille de parler de ce que tu as sur le coeur avec qqn de confiance, un pro par exemple si personne dans ton entourage ne te soutiens.

Tu retrouveras le sourire en réglant le problème de fond....ne tombe pas dans le piège de la coke, tu peux me croire, la suite sera de pire en pire vu ton contexte de conso.

Commence par effacer les numéros de dealers. Et lors de ta prochaine tentation : parle, …

Cocaïne-Crack » Retomber complètement dans le crack » 30 novembre 2018 à  07:39

Bonjour,

J'initie cette discussion afin de me "soulager" un peu et d'avoir je l'espère quelque réconfort....

Après un sevrage de 6 mois, me voilà retombé complètement dans une consommation effrénée de crack. Je viens de rentrer après plus de 30 heures de base, sans manger ni dormir. Le pire c'est que cela m'a plu mais je ne gere plus rien et cette "session" m'a coûté la modique somme de 500 €...Et j'aurais pu continuer.

Tout cela démarre toujours de la même manière : une bière après le boulot, une deuxième....la solitude....Et hop, appel au dealer avec qui je m'entends très bien et consomme. Une fois la première montée, c'est parti pour du no limit et peu importe combien je dépense.

Heureusement je suis en congé depuis jeudi, congé prévu pour....me reprendre en main. C'est raté....

La je viens de prendre un peu de lysanxia et vais m'endormir dans quelques temps.

J'ai peur de cette perte totale de contrôle et ce besoin de m'échapper de ma solitude qui me désespère, une fois le bou …

Benzodiazépines » Seresta Inefficace ? » 08 novembre 2018 à  23:12

Bonsoir,

Peut être une tolérance aux benzodiazépines ? C'est mon cas avec le lysanxia....

Sky.

Cocaïne-Crack » Sevrage crack, alcool, marijuana, et tabac » 07 novembre 2018 à  18:33

Bonsoir,

Merci pour vos réponses. Ça fait du bien.

Ce soir je suis repassé du travail dans un café de mon village, et la je bois une bière. Pas envie de rentrer, pas envie d'aller courir. J'espère me limiter à ça !

Par contre je meurs d'envie d'une cigarette. :D

Sky.

Cocaïne-Crack » Sevrage crack, alcool, marijuana, et tabac » 06 novembre 2018 à  17:54

Bonsoir,

Après un sevrage de 5 mois des substances citées en objet ; après une forte rechute ayant commencé par un simple verre avec un ami, au resto ; et ayant terminé à refumer y compris du crack. Me voilà de retour au sevrage.

- 5 jours depuis un autre resto trop arrosé (nausées le lendemain) donc depuis ma dernière conso d'alcool et de tabac
- 10 jours depuis la dernière session crack, idem pour l'herbe

Je ne ressens aucun manque me semble t'il, mis à part des envies de cigarette de temps en temps, que je compense avec la ecig.

J'ai par contre comme lors du premier sevrage une énorme perte de vitalité ; aucune envie de rien. Il m'arrive de dormir une journée entière, ou d'avoir des insomnies. Je vais courir de temps en temps. Physiquement ce n'est pas le top.

Je suis sous antidépresseur depuis plusieurs années, du sipralexa.

J'ai en fait souvent peur d'avoir laissé une partie de ma santé mentale et physique (essoufflement à l'effort ) dans mes conso. Souvent une sensation …

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 25 octobre 2018 à  04:10

Bonjour,

Rien repris depuis, mais impossible de dormir la nuit. Je rentre lessivé du boulot, m'endors à 21h jusque minuit et basta. Je viens de fumer une cloppe qui m'a un peu détendu...

Ce qui est difficile en dehors du sommeil , ce sont les crises d'angoisse comme c'est le cas depuis une heure. Je me demande parfois si je n'ai pas "cassé " quelque chose au niveau du système nerveux, et que ce soit irréparable ? Pourtant ni envie de coke ni d'alcool. Juste l'angoisse.....

Merci de vos lectures !

Sky.

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 21 octobre 2018 à  03:00

Peut on vraiment appeler ça de la faiblesse ? C'est à mon sens plus complexe...

39 ans également ; exclusivement fumeur de joint pendant 20 ans jusqu'à une rupture pénible m'ayant incité à "fuir" dans l'alcool, puis à tester la coke fumée un soir ou il fallait ce que j'appellerais "une pause"....la suite, des consommations qui se rapprochent, et un weekend ou tout part trop en vrille et j'avoue tout à ma famille, qui me recueille.

De retour chez moi des mois plus tard, j'étais à l'eau et à la cigarette électronique ; suivi par une psy. Et un gros apéro avec des amis plus tard...allo le dealer ?

C'est la version résumée :)

De ton côté, 100g c'est énorme ; ton corps a du le sentir passer. J'avais aussi pensé à l'HP. Tu es restée longtemps ?

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 21 octobre 2018 à  02:24

Bonsoir,

Merci LaetiMa pour ta réponse.

En tout cas ils voient bien que ça ne va pas...je préfère pour l'instant faire passer ça pour un "coup de mou" niveau moral. Fort heureusement ils ne m'ont jamais vu sous influence, en "live".

Effectivement je n'ai aucune envie de décevoir, et de me décevoir, plus que ce n'est déjà le cas.

Quel est ton parcours si ce n'est pas indiscret ?

Sky.

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 20 octobre 2018 à  03:05

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Quatrième jours sans reprendre, à part 1 cloppe. Par rapport à mon premier sevrage, "l'appel" de la base est beaucoup plus présent mais se tasse d'heure en heure. J'ai aussi eu une forte envie daller boire un verre chez un ami mais trop peur des conséquences (l'alcool comme déclencheur
Effectivement ) .

J'ai aussi été manger chez mes parents qui me félicitent des progrès sur 6 mois (premier sevrage chez eux). Mais ils sentent que je suis loin d'être au top.....

Il faut vraiment se méfier des émotions ; et clairement, le cerveau n'oublie jamais la défonce !

Sky.

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 20 octobre 2018 à  03:04

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Quatrième jours sans reprendre, à part 1 cloppe. Par rapport à mon premier sevrage, "l'appel" de la base est beaucoup plus présent mais se tasse d'heure en heure. J'ai aussi eu une forte envie daller boire un verre chez un ami mais trop peur des conséquences (l'alcool comme déclencheur
Effectivement ) .

J'ai aussi été manger chez mes parents qui me félicitent des progrès sur 6 mois (premier sevrage chez eux). Mais ils sentent que je suis loin d'être au top.....

Il faut vraiment se méfier des émotions ; et clairement, le cerveau n'oublie jamais la défonce !

Sky.

Cocaïne-Crack » J'ai...peur. Et besoin d'aide  » 20 octobre 2018 à  03:03

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Quatrième jours sans reprendre, à part 1 cloppe. Par rapport à mon premier sevrage, "l'appel" de la base est beaucoup plus présent mais se tasse d'heure en heure. J'ai aussi eu une forte envie daller boire un verre chez un ami mais trop peur des conséquences (l'alcool comme déclencheur
Effectivement ) .

J'ai aussi été manger chez mes parents qui me félicitent des progrès sur 6 mois (premier sevrage chez eux). Mais ils sentent que je suis loin d'être au top.....

Il faut vraiment se méfier des émotions ; et clairement, le cerveau n'oublie jamais la défonce !

Sky.

Remonter

Pied de page des forums