PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Minn-y » Je suis perdu besoin de conseil » 20 avril 2018 à  08:29

Lecoq
Replies: 12

Aller au message

Bientôt, tu rigoleras de toutes ces histoires. Pour moi, dans 6 mois tout est terminé.

En tout cas si tu souhaites m'informer de l'évolution de la situation, n'hésite pas sur ce blog.

préserve toi,

Bien amicalement,

Le blog de Minn-y » Je suis perdu besoin de conseil » 19 avril 2018 à  21:17

Lecoq
Replies: 12

Aller au message

J'ai oublié, l'instant présent sont les moments pendant lesquels tous les processus cognitifs s'arrêtent.

L'ego a horreur de l'instant présent car sa force diminue rapidement.
(Les neurones se déconnectent rapidement)

Comme ton but est de diminuer son ego et le tien. Essaie de te placer dans l'instant présent et fais en sorte de placer ta mère dans l'instant présent.

Le blog de Minn-y » Je suis perdu besoin de conseil » 19 avril 2018 à  20:00

Lecoq
Replies: 12

Aller au message

[quote]J'ai mal compris le passage sur l'ego et la confrontation un peu compliqué pour moi désole[/quote]
L'ego est l'ensemble des processus mentaux qui prennent comme unique centre d'intérêt le moi. Le moi de ta mère et ton moi.

Quand deux egos se battent, il n'y a plus rien de rationnel. L'ego veut avoir raison, il veut gagner quelque soit le prix à payer. Et plus ils se battent, plus les egos se renforcent échappant à toute logique et toute rationalité.

Quand tu lis ego, comprend "processus cognitifs" ou nombre de neurones qui s'occupent du sujet. Ce sont eux qui forment la vérité, celle de ta mère et la tienne.

Plus tu te battras contre l'ego de ta mère, plus tu renforceras sa Vérité et plus ton ego va aussi augmenter. Tu voudras avoir raison, quoiqu'il arrive et quoiqu'il t'en coûte.

Plus tu laisses son ego s'exprimer sans réagir et plus son ego diminuera et c'est ton intérêt mais aussi le sien. Car l'ego ne trouve sa force que dans le conflit.

Or ta mère ne te veut pas de mal. Vous n'avez tout simplement pas la même vérité donc ne rentre pas dans une bataille d'egos, tu la perdras.

Si tu me traites de gros con, j'ai deux manières de réagir, j'ignore et je passe mon chemin. Je ne te réponds pas et j'oblige mon mental à penser à autre chose. Le fonctionnement du mental fait que demain je vais oublier l'incident. Après demain tu l'oublieras et la semaine prochaine on aura à nouveau de bonnes relations.

Si je monte sur mes grands chevaux, ne voulant pas avoir tort tu vas trouver toutes les justifications possibles prouvant que je suis un gros con, même les plus illogiques et irrationnelles. A tel point que tu vas t'auto-persuader que je le suis et à force, tu en seras totalement persuadée.

Demain on se battra encore ce qui renforcera encore nos egos et dans un mois on sera totalement fâchés.

et ça tu ne peux pas te le permettre car si tu te fâches avec ta mère, tu t'infligeras beaucoup de souffrances qui risquent de déboucher sur une addiction qui seule te permettra alors d'échapper à cette souffrance.
Ton ego voudra, comme tous les egos avoir raison.

Le cerveau humain fonctionne ainsi. Ce sont des automatismes. La volonté n'a rien avoir la dedans car la volonté, dans une guerre d'egos, fait elle aussi partie de l'ego et prend partie pour lui. Elle renforce l'ego.

Si tu as compris, relis mon premier post en remplaçant ego par processus cognitifs ou nombre de neurones qui s'occupent du sujet.

Bien amicalement,

[quote]je vais devoir faire ce qu'elle me dit. Et on aura plus cette complicité qu'on avait quand même avant.[/quote]
Non tu vas faire semblant de faire ce qu'elle te dit jusqu'à que son ego se calme. A partir de ce moment là, tu retrouveras cette complicité.

Ce qui est certain, c'est que c'est à toi de faire un effort sur ton ego car telle que tu me la décris, tu n'as strictement aucune chance de battre son ego dans une confrontation brutale.

Tu sortirais de cette bataille complètement détruite...et elle aussi. …

Le blog de Minn-y » Je suis perdu besoin de conseil » 19 avril 2018 à  17:45

Lecoq
Replies: 12

Aller au message

[quote]Parceque justement ils ont complètement tord[/quote]
La Vérité n'existe pas. Tu as ta vérité, ils ont la leur.

[quote]J'ai choisi de me droguer toute seule et de la meilleure manière qui soit dans le but de comprendre et de ne plus jugée[/quote]
C'est ta vérité et ils ne la comprendront jamais.

[quote]je ne penses pas que je réussirai a padonner a mon ancienne pote[/quote]
C'est l'étape préliminaire et indispensable pour retrouver ton calme et ta tranquillité.

[quote]Elle a mis un sacré bazar dans ma vie et je me rend compte[/quote]
La plupart des personnes ont des réactions sado-masochistes. Ca leur permet de combler un vide existentiel.

Dans ton texte, tu n'arrêtes pas de penser aux autres, de te situer par rapport aux autres.

Je ne connais personne de ton entourage, crois-tu que je me soucis de ce qu'ils pensent ou de ce qu'ils font ? Fais la même chose.

Le monde est vaste. Ne reste pas enfermée dans cette bulle malsaine.
As-tu envie de devenir leur jouet ? Change de bulle.

Pense à toi et préserve toi.

Tu es majeure, les autres n'ont pas à te donner d'ordre, ni te faire la morale.

Le principal est que tu échappes à la souffrance.

Et sauf si tu me prétends le contraire, la relation avec ta mère est importante.
Si tu coupes les ponts, une souffrance s'en suivra et
si tu passes ton temps dans des conflits permanents, une souffrance s'en suivra.

Tu n'as strictement aucune chance de lui faire accepter ta vérité. Tu n'as même aucune chance de trouver en face de toi quelqu'un prêt à l'entendre.
Tu n'as d'autre choix que de composer, pour ton bien et ton équilibre d'abord et aussi celui de ta mère.

Quant à ton ex-copine personne ne t'oblige à être avec elle.

Pardonner ne veut pas dire se faire des bisous, cela veut dire que ta relation avec elle doit disparaître de ton mental (ou plus précisément la charge émotionnelle que tu ressens aujourd'hui) et pour ce faire coupe les ponts, il y a 7 milliards d'êtres humains sur terre, tu trouveras forcément des gens qui te plairont et te comprendront.

C'est d'ailleurs ce que tu précises dans la dernière phrase de ton commentaire.

Et si le monde est vaste, la vie elle, à ton âge, est longue.
Tous ces problèmes seront oubliés dans peu de temps à condition que tu t'y prennes bien.

[quote]Le coq je n'ai pas compris la totalité de ton message[/quote]
Je suis prêt à t'expliquer les passages que tu ne comprends pas, si tu le souhaites. …

Le blog de Minn-y » Je suis perdu besoin de conseil » 19 avril 2018 à  12:40

Lecoq
Replies: 12

Aller au message

Bonjour Minn-y,

[quote]ancienne meilleure amie etais aller voir ma mère dans mon dos pour la prevenir de mes consommations car je site "elle se fait du soucis pour moi"[/quote]
Incroyable ! Je comprends le qualificatif d'"ancienne".
Par contre, tu ne t'en sortiras que si tu lui pardonnes cette faute même si elle est impardonnable.

[u]Ne le fais pas pour elle, mais pour toi[/u].

La colère obscurcit le mental et génère très souvent des paroles et des actes que l'on regrette 10 minutes après, ce qui renforcerait ta sensation de culpabilité et pas qu'un peu.
La culpabilité que tu n'avais jusqu'à présent pas, deviendra obsédante.

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]

D'autre part, l'être humain a quelque chose de sadique bien ancré en lui.
Rentrer en conflit avec elle serait lui donner beaucoup de plaisir sado-masochiste donc

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]


[quote]ma mère étant vraiment pas ouverte la dessus et tres porter sur la religion elle n'accepte pas[/quote]
Ta mère est habituée à suivre des dogmes c'est à dire à admettre des affirmations comme vérité sans chercher de preuves, d'exemples ni de contre exemples. C'est comme cela, un point c'est tout.

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]

[quote]Ma mere n'arrête pas de vouloir me trainer de psy en spécialiste...culpabiliser a mort en me fessant la morale constamment et en discutant pendant des heure avec ma mere sur les meilleurs moyen de m'aider...le satut de toxico et j'ai drois toute la journée a des discours du genre "tu as tellment changer" "on te reconnais plus" "tu as un problème et on vas t'aider a t'en sortir"[/quote]
[color=#ff1929]Je ne veux pas t'inquiéter mais tout est mis en place pour que tu deviennes une vraie toxico.[/color]

Répéter à quelqu'un sans cesse que c'est un âne et il finira par être un âne. Répéter sans cesse à quelqu'un que consommer un produit n'est pas morale est la meilleure façon de le faire tomber la tête la première dedans alors :

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]

Pourquoi ? Parce qu'en réalité, ton ancienne copine t'a placée, malgré toi, dans une guerre d'ego et tu n'as rien pour affronter l'adversaire frontalement :

- La loi leur donne raison.
- Leurs relations leur donnent raison.
- Leur morale leur donne raison. :non:

et, le plus important, leur propre culpabilité générée par leurs propres comportements présents ou passés les poussent à aller toujours plus loin.

En cherchant à te "soigner", inconsciemment, ils déchargent leur propre culpabilité en faisant croître la tienne. C'est un effet de vase communicant.

Ils déchargent leurs souffrances en faisant croître ta propre souffrance qui te conduira inéluctablement à vouloir consommer toujours plus.

L'ego fonctionne comme ça. Attaque le, il se rebiffe et fera exactement le contraire de ce que tu veux.

C'est vrai pour ta mère et c'est vrai pour toi.

Si tu pars à la guerre, tu la perdras et l'ego ne supporte pas de perdre.
Pour se venger contre ton ex-copine, contre ta mère, contre toi-même, il te fera consommer toujours plus pour prouver finalement et malgré tout qu'il reste le maître. Tout cet enchaînement cognitif est automatique et généralement inconscient.

Tout cela se mettra en place "malgré toi".

Dans une bataille, lorsqu'on ne peut pas affronter l'adversaire frontalement, alors il faut utiliser des techniques de guérilla et l'arme principale de nos guérillas sociales est l'hypocrisie.

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]

Bien sûr, le camouflage est important. Il ne faut pas que ton hypocrisie se voit...trop.



[center]« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre » Sun Tzu[/center]

[u]Je te conseille la technique suivante :[/u]

A partir de maintenant, à chaque fois que l'on t'adresse la parole sur ce sujet, ne répond rien. Silence total :|. L'adversaire sera totalement dépourvu en face de cette réaction. L'ego adore la confrontation. Elle lui donne un sens à sa vie et surtout la confrontation le rend plus fort.

La confrontation auto-justifie son action, elle renforce ses certitudes, bref elle lui donne énormément de plaisir.

Physiologiquement, la confrontation renforce les réseaux de neurones qui conduisent à cette confrontation. :mur:

[u]Et si après un silence total, on insiste sur ce sujet :[/u]

[center]Joue la cool genre "ouais ouais tu as raison".[/center]

Mais laisse les insister longtemps, patiemment. Chaque attente, même petite, place l'ego de ton adversaire dans le moment présent et le moment présent détruit, petit à petit, l'ego en coupant la chaîne des processus cognitifs automatisés qui le constituent. En procédant de manière systématique, les processus cognitifs finiront par disparaître définitivement. (La patience est la prière des sages)

Physiologiquement, l'instant présent déconnecte les neurones responsables de la confrontation à tel point qu'il peut faire douter du bien fondé d'une telle confrontation.

Pour les autres sujets, procède à une attaque de diversion. Soit la plus aimable, la plus joyeuse, la plus détendue et la plus sereine possible.
Montre leur que c'est eux les psychosés, pas toi.

Je sais qu'à ton âge, ce n'est pas forcément facile à mettre en place mais ces techniques, une fois acquises, te serviront plusieurs fois dans la vie.

Si tu ne suis pas ce conseil, la confrontation peut durer des années et te conduire dans la plus grande souffrance.

Une très grande souffrance te conduira directement à une très grande addiction.


amicalement,


maintenant je ne sais pas ce que tu consommes, pourquoi et combien.
Si tu estimes dans ton fort intérieur, avoir un problème, tu peux consulter PA et prendre de toi même les devants pour résoudre ce problème.
Mais d'après la lecture de ton commentaire, il me semble que ton poison actuel est plutôt ta relation avec certaines personnes. …

Le blog de Oncle Fétide » méditer pour ne plus stresser » 10 avril 2018 à  12:15

Lecoq
Replies: 13

Aller au message

[quote]il est connu que les bons moments semblent passer bien plus vite que les mauvais[/quote]
La caractéristique et le point commun de tout bon moment est qu'il se situe dans l'instant présent. Et quand on est dans l'instant présent, le temps ne s'écoule plus.

Le blog de Oncle Fétide » méditer pour ne plus stresser » 08 avril 2018 à  13:36

Lecoq
Replies: 13

Aller au message

Le plus étonnant est qu'à partir d'un moment on ressent des sensations similaires à la weed.

Un bon exercice pour rentrer dans une méditation est de passer mentalement en revue toutes les parties du corps et notamment les muscles un par un, le plus précisément possible. La conscience est alors capable de détendre le physique à l'instar d'un myorelaxant.
Un exercice qui peut être pratiqué tous les jours avant de dormir.

A partir d'un moment l'esprit ne fait plus qu'un avec le reste de l'univers.
C'est cela "être éveillé". Plus aucune illusion (dont l'addiction), plus aucune perturbation mentale (dont le craving) ne vient se placer entre le soi et la réalité.

Le temps n'existe plus et une heure peut passer en 5 minutes. Ce qui prouve bien que le temps est un concept uniquement physiologique.

Il y a une relation intime entre craving, addiction et notre rapport au temps. Gérer une addiction ou un craving revient à gérer son rapport au temps qui passe qui est lui-même produit par notre mental.
Je ne dis pas que c'est facile pour autant, mais c'est la voie...la seule.

Les neurosciences ont montré que la méditation change physiquement les structures neuronales. C'est la neuroplasticité. On s'en rend compte après dans la vie quotidienne, dans nos rapports aux autres et surtout dans nos réactions face à l'imprévu. Les colères disparaissent ainsi que beaucoup des perturbations mentales qui empoisonnent notre vie au quotidien.

La méditation est un produit psychoactif puissant.

Aucun produit, aucune activité, personne, rien dans la vie n'est pleinement et complètement satisfaisant sauf la méditation.

La méditation sur la vacuité permet paradoxalement de remplir ce vide si désagréable que nous ressentons parfois...et parfois si souvent.

Rien ne peut être consommé ou pratiqué à l'excès, sauf la méditation car en réalité, elle permet à l'Homme de rejoindre sa véritable nature et son sens le plus profond.

L'Homme est construit pour méditer pas pour utiliser ce merveilleux outil qu'est le cerveau n'importe comment et en permanence. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Contraventionnalisation du cannabis : projet de lettre au élus » 06 février 2018 à  14:32

Lecoq
Replies: 68

Aller au message

Vous avez raison sur le fond. Je vous rejoins entièrement. 100% d'accord.
Mais ce courrier ne s'adresse pas à moi ni à un ud. La France en est au moyen-âge dans ce domaine. Où sont les bonnes résolutions d'E.Macron qui était pour une légalisation avant les élections ? Un pétard mouillé. Pourquoi ? Parce qu'il y a des résistances très fortes. C'est l'opinion publique qui doit être convaincue et pour l'instant elle pense n'avoir aucun intérêt à une dépénalisation de quoique ce soit. Il faut lui donner de l'intérêt, de l'envie, de la polémique. Le pouvoir politique est pieds et poings liés par ces puissants groupes de pression. Personnellement, je crois qu'il faut forcément y aller par étape. Malheureusement aujourd'hui en France, personne ne prendra au sérieux quelqu'un qui demandera le dépénalisation du crack, de la méthamphétamine ou du LSD. N'oubliez pas que vous connaissez les causes et les conséquences. Vous savez faire la part des choses et vous avez une vision pragmatique de la situation. Eux (pour la plupart) n'en n'ont que des idées théoriques qui datent d'un autre âge, bourrées de contrevérités et de préjugés entretenus tous les jours, à qui veux tu en voilà, par des lobbies pour qui tout cela représentent des bénéfices et des comptes à rendre à des conseils d'administration. Un courrier peut comporter une idée maîtresse expliquée en détails mais aussi faire allusion à d'autres points. A vous de choisir l'idée maîtresse qui doit déconcerter, déranger, alerter, surprendre, bouleverser votre correspondant, ce qui n'empêche pas le reste. C'est mon avis, personnel bien entendu. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Contraventionnalisation du cannabis : projet de lettre au élus » 06 février 2018 à  13:00

Lecoq
Replies: 68

Aller au message

J'ai aussi lu un article duquel je vous livre un extrait très intéressant. Un médecin peut dés maintenant prescrire du cannabis thérapeutique. Or il ne le fait pas car son patient peut être puni par la loi. Maintenant que le cannabis sert à soigner de nombreux malades dans de nombreux pays, la pénalisation du cannabis est, à l'évidence, contraire à l'arrêté de la Cour de Cassation le 19 décembre 1957 qui devrait faire jurisprudence.

"Pour conclure, on l’a vu, la liberté de choix thérapeutique est intimement liée à la liberté de prescription et la liberté de prescription des médecins est de pouvoir aller au-delà de ce que lui propose l’Académie des Sciences. Il existe d’autres traitements qui existent dans d’autres pays et qui donnent des résultats satisfaisants. Ces médecins, qui utilisent d’autres traitements qui n’ont pas forcément reçu l’autorisation de mise sur le marché en France, sont susceptibles de sanctions. Or, il y a une décision rendue par la Cour de Cassation le 19 décembre 1957 : « Interdire à un médecin qui croit en conscience ne pouvoir guérir un malade qu’en le traitant avec un produit nouveau dont l’usage est consacré, notamment dans plusieurs pays étrangers, et dont il peut espérer la guérison de ce même malade, nous paraîtrait UN ACTE GRAVE POUR LA SANTE PUBLIQUE ... la Cour de Cassation de 1957 a été très courageuse. Elle précise aux médecins « Lorsque vous pensez et que vous êtes certains de pouvoir utiliser des produits qui ont fait leurs preuves dans les pays étrangers, et bien utilisez-les ».
... Il est vain de considérer que la liberté des citoyens doit être seulement légiféré et décrétée, comme c’est le cas dans le code de la santé publique.
La MECONNAISSANCE des citoyens est subtilement entretenue pour les ramener au rang de patients. Il attendent. J’ai l’impression qu’aujourd’hui les patients arrêtent de croire et les citoyens commencent à comprendre."

En lisant cela, pénaliser un malade pour consommation de cannabis EST CONTRAIRE A LA LOI. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Contraventionnalisation du cannabis : projet de lettre au élus » 06 février 2018 à  11:58

Lecoq
Replies: 68

Aller au message

Pénaliser un ud est injuste et contre productif, on est tous d'accord là dessus. Mais votre élu n'est peut-être pas un ud et il a été élevé au biberon de la propagande prohibitionniste pour qui un ud est un délinquant à écarter de la société. S'il n'en a jamais consommé, le cannabis est un hallucinogène qui fait voir les éléphants roses et qui empêche son consommateur d'avoir des raisonnements rationnels. S'il ne veut pas être sanctionné, il n'a qu'à pas en consommer. C'est aussi simple (simpliste) que cela. C'est cette image qui doit être cassée. Pour ma part je ne mélangerais pas tout et me concentrerais sur les grandes injustices qui peuvent frapper l'élu lui-même ou un membre de sa famille, c'est à dire la cannabis thérapeutique.
Après un accident, le milieu médical m'a prescrit du Tramadol qui m'a rendu malade (comme un chien) très rapidement. De plus ses effets secondaires notamment sur le plan sérotoninergique sont incompatibles avec une vie normale. Si je n'avais pas découvert le cannabis, j'aurais très certainement développé une addiction aux opiacés avec toutes les conséquences sur mon travail, ma famille etc. Bref je peux dire que le cannabis m'a sauvé la vie. On est, potentiellement ou réellement, des millions dans ce cas. Légalement, il n'existe aucune alternative aux opiacés pour soulager la douleur. De plus, ces derniers sont un gouffre financier pour la sécurité sociale. Obliger un malade à prendre des opiacés quand le cannabis suffit est à l'évidence une stupidité pour sa santé mais aussi pour les finances publiques. Pénaliser un malade qui cherche à se soigner et qui n'a pas d'autres choix est l'une des plus grandes injustices qui soit. Il y a d'ailleurs une loi qui oblige à soulager une souffrance. Le malade, en allant acheter son cannabis ne fait que respecter cette loi. Il n'a pas le choix. Au nom de quoi doit-il alors être pénalisé ?
Personne n'oserait vous contredire pour une telle cause. Demain, l'élu peut être dans ce cas, ou son fils ou sa fille. Il doit être touché personnellement. En défendant votre cause, l'élu ne pourra pas se faire traiter de laxiste et ceux qui l'oseraient se présenteront comme ayant de graves troubles psychopathiques. Les rôles sont inversés. Aux Etats-Unis la petite Charlotte Figi a plus fait pour la légalisation que toutes les campagnes réunies. Il nous faut maintenant trouver la Charlotte Figi normande ou alsacienne. …

Remonter

Pied de page des forums