méthadone et injection / PsychoACTIF

méthadone et injection

Publié par ,
25880 vues, 51 réponses
pierre
Web-Administrateur
6800
Inscrit le 15 Sep 2006
14500 messages
Blogs
on nous dit trop souvent que la méthadone est la panacée pour ne plus s'injecter. Or, ce n'est pas le cas. Par exemple, souvent les personnes qui s'injectaient du subu, passent à  la métha pôur ne plus s'injecter. Dans un premier temps, ça marche, mais souvent 6 mois à  1 an après, les personnes se remettent à  injecter, soit du skénan, soit de la coke, pour ressentir des effets. Ceci militerait pour une substitution injectable...

Si vous êtes sous méthadone et que pour une raison ou pour une autre, vous continuez à  injecter, souvent ou pas, que ce soit, skénan, coke, amphet, héro, métha....merci de déposer votre témoignage.

Hors ligne

 

reskaper
en route pour le soleil
000
Inscrit le 27 Apr 2007
3346 messages
alors moi j ai été sous méthadone depuis 1991 ,
et jusque en 1998  et tous les jours plusieurs injection d hèro en plus de la metha (60 mg )
si on ne prenais pas notre metha on nous la coupait de toute façon ..alors

et à  partir de 1998 à  2005 un extra tous les mois..(quelques fois plus souvent suivant les périodes ..même des rechute sévères )
avec toujours ma méthadone comme fond opiacé

et ensuite le grand saut
j ai jeté ma coke par la fenêtre(une boulette d un demi gramme ) et j ai plus rien retouché c était il y a 3 ans

et là  plus d injection depuis 3 ans au mois de juin
juste que la méthadone que j arrive pas a arrèter ..
Et quelque benzo(pas mal quand même ) et en peu de fum ..

en peu d alcool mais pas plus de deux fois par mois si possible wink si possible j ai dit

en tous 17 ans de méthadone  et 14  ans d injections ( dont 7 ans comme un taré...shoot sur shoot en peu sur tous le corps )

bon je suis en suisse c est pas la même chose que sur la France ...question dope on à  été servis


si j était sur berne ou Zurich je serai rentré dans un programme d hèroine médicalisé a tous les coup vu mon état
mais sur Vaud ...sad

dommage j aurai préférer nettement cette option d hèroine médicalisé à  un moment de ma vie
ça m aurait éviter un stress  de dingue

là  je n injecte plus car je compense sur des benzo assez similaire à  l hèro
il faut le dire
mais tu as dut surement en entendre parler de ces mèdoc ??
en tous cas ils m aident bien à  ne plus replonger
et depuis quelques moi mon mèdecin est moins chiant alors plus besoin d aller les acheter au noir
je peux  penser à  garder mon argent pour bouffer

amitié del suisse

Dernière modification par reskaper (28 mai 2009 à  14:13)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

 

Chris
Psycho sénior
000
Inscrit le 14 Feb 2008
1138 messages
Bonjour Pierre et reskaper
Moi je suis passé à  la métha (90mg/jour) depuis lundi dernier après quelques mois sous skenan en IV à  la fin à  près de 1500mg/jour et je sentais meme plus le flash meme en me faisait des shoots avec des 2cc et 400mg d' un coup plus rien le corps s' habitue vraiment trés vite et beaucoup sur le site m' avait prévenu au début du traitement c' était IV de skenan en extra pas tous les jours ca à  pas durer longtemps trés vite c' est passer à  plusieurs fix par jour et des doses qu' on est obligé d' augmenter sans cesse pour vivre à  peu pret normalement enfin voila je dormais tout le temps, tout le temps fatigué ca me rendais insomniaque la nuit et la journée j' étais tout mou j' ai finis par péter un plomb et à  bouffer des xanax en grosses quantités pdt 3jours des fois 20 à  30 comprimés de 0.25mg par jour et à près c' était black-out plus de souvenirs j' ai meme dit des choses que je regrette enfin voila vraiment un coup à  faire des conneries sans s' en rendre compte tout ca pour dire que pour moi le skenan n' à  pas été la substitution idéale et je pense que pour un consommateur en IV le skenan n' est certainement pas ce qu' il faut provoquant un flash au début donc me revoila sous méthadone depuis 15jours c' est sur c' est mieux que de s' injecter à  longueur de journée mais l' envie est toujours présente et pour le moment je en l' ai pas refait ! peut etre par manque d' occasion aussi car pas de produits sous la main comme de la coke ou du skenan mais j' avoue et le dit franchement si j' avais l' occasion oui je pense que je le ferais donc la méthadone n' est pas toujours un traitement miracle pour les consommateurs en IV meme si pour moi en 2003 cela a fonctionné suite à  un problème a cause de subbutex en shoot j' étais passer à  la métha et le centre a retrouvé mon dossier en 16mois exactement j' avais tout terminer et j' étais sevrer mais bon 5ans après me revoila à  la case départ et au début de mon traitement métha !
Mais je suis tout à  fait d' accord avec toi Pierre la méthadone n' est pas la solution miracle pour les consommateurs en injections ca à  marcher pour moi une fois mais la j' ai encore des envies et comme tu le dis dans plusieurs mois je suis loin d' etre à  l' abri d' une rechute et je pense que beaucoup sont dans notre cas voila je vais pouvoir reparticiper à  la vie du forum désolé pour mon absence mais je n' étais pas en état et n' avais pas le moral pour écrire je venais vous lire mais n' avais pas la force ni le courage d' écrire la galère que je vivais en tout cas personellement le skenan a plutot failli me conduire direct à  la morgue plutot que sur la voie de la guérison je me sens déja mieux la après 15jours sous méthadone et j' ai commencé une psychothérapie mais qu' est-ce que c' est dure de réapprendre à  revivre sans came !!!
Bon courage à  tous et toutes et à  bientot
Amicalement Chris

Hors ligne

 

behrthram
.
000
Inscrit le 21 Nov 2007
5989 messages
salut Chris, je suis désolé que tu ai eu à  vivre les désagrément des sulfates, en même temps je suis super content que tu témoignes de cette galère... je le dis très souvent, les sulfates sont (pour moi, parce que je ne l'injecte pas) la substitution "idéale", mais à  partir du moment ou on l'injecte ça deviens un vrais piège.
je ne sais pas si c'est dur de vivre sans came, j'ai jamais vraiment voulu essayé, mais j'imagine que oui, pour ceux qui souhaite arrêter, a doit pas être évident.... mais tu sais même pour ceux qui comme moi n'ont pas l'intention d'arrêter, une psychothérapie, c'est toujours difficile, travailler sur son passé, fait remonter des souvenir consciemment ou inconsciemment enfouis bien profondément.... bon courage pour la suite...

Hors ligne

 

Stelli 
Dinosaure de PA
France
2600
Inscrit le 06 Nov 2006
686 messages
Effectivement, on dit que la Méthadone diminue l'envie de se shooter.
C'est d'ailleurs en partie pour ça, et à  cause de l'échec de mon traitement au Subutex que j'ai souhaité passer à  la Méthadone.
Après plus de 2 ans de traitement, mon avis est mitigé.
D'un côté je peux dire que mon traitement a été efficace, malgré une longue période où j'étais sous dosée et en manque les 5h précédents la prise, après augmentation et prise en 2 fois, enfin stabilisée, j'ai enfin pu profiter pleinement des effets du traitement.
Si aujourd'hui on peut dire que je ne suis plus "accro" à  la shooteuse, ça n'a pas été si facile que ça  de cesser l'injection.
Il faut précisé que j'ai commencé la metha alors que je me shootais tous les jours plusieurs fois/jour bien sûr, alors que j'étais sensée être sous Sub. En fait, si je ne shootais pas mon Sub, je prenais toujours régulièrement de la came, et le Sub faisait office de remplaçant quand je n'avais plus rien, pour éviter de me retrouver en manque.
Les premiers temps sous métha n'ont pas été faciles. Totalement sous dosée (j'ai débuté à  20mg le 1er jour, alors que je suis aujourd'hui stabilisée à  160mg en 2 prises...) j'avais du mal à  gérer l'envie de me shooter. A l'époque déjà , vu la qualité de la came qu'on trouve ici, je ne ressentais plus grand chose lors de mes shoots, ce qui me fait dire que j'étais limite plus accro psychologiquement à  la pompe qu'à  la came elle-même.
Sous métha, j'ai continué à  me shooter régulièrement, bien qu'au fur et à  mesure de l'augmentation du dosage de métha, je ressente de moins en moins l'effet de chaque shoot.
Au bout de quelques temps, j'ai finit par favoriser l'injection de coke à  celle d'héro, car l'effet me manquait. J'avais besoin de cette vibration intérieure qui sur le coup me faisait oublier tout le reste, ce "flash" comme on dit, plus ou moins à  tord, un des seuls moments de plaisir que j'étais capable de m'accorder...
J'ai fini peu à  peu par me lasser des shoots d'héro, car j'avais l'impression la plupart du temps de shooter de l'eau. A vrai dire, même le skenan ne me faisait plus grand chose, et comme je n'avais pas les moyens d'augmenter assez les doses pour ressentir un effet satisfaisant, j'ai peu à  peu abandonné l'injection d'opiacés pour privilégier celles de coke.

Au fur et à  mesure que mon dosage s'adaptait, et que le temps passait, je réussissais à  mieux contrôler mes "envies" de shoot. Je ne saurais pas vraiment dire si c'est la metha qui m'y a aidée, car j'ai quasiment complètement arrêté bien avant d'avoir trouvé le dosage de métha adéquat. Depuis plus d'un an, je ne me shoote plus qu'occasionnellement, toujours la coke, parfois plus du tout pendant des mois.
J'avoue que je préfère cette situation. Au moins, je suis capable de gérer financièrement, et j'ai arrêté les conneries pour me procurer ma défonce.... Je crois que c'est cette dernière raison qui m'a poussée et aidée à  arrêter plus que toute autre. Je ne veux vraiment pas revenir en arrière,  revivre et refaire ce que j'ai fait.
La métha m'y a peut-être aidée, mais je ne sais pas si c'est le cadre qui l'accompagne, ou le produit lui même. Le même cadre avec une autre substitution aurait peut être eu le même résultat ?
En tout cas ce n'est pas le passage à  la métha qui m'a fait arrêter le shoot. Il m'a fallu beaucoup de temps pour y arriver.

J'attendais beaucoup de la métha. On m'en avait vanté les mérites. Je crois aujourd'hui que l'image que j'en avais était utopique. On a tendance à  accorder à  la métha des effets qui ne viennent pas forcément d'elle.
Même si au final, j'en suis plutôt satisfaite puisqu'elle m'a assez bien réussi, à  long terme.

Hors ligne

 

reskaper
en route pour le soleil
000
Inscrit le 27 Apr 2007
3346 messages
Absolumment stela
la methadone n empêche pas de schooter , le l ai consommer 15 ans en même temps que d l hèro la coke et j en passe de tous ce que j ai injecté

pas contre ça aide à  faire passer le temps afin de murir par obligation ou prise de conscience personnel

c est toi qui fait le travail pas la metha ..bravo

c est super stella tu espace comme j ai commencé a le faire depuis bientôt plusieurs année
au bous d un moment tu verra tu n en aura plus envie ..
au bout de cinq ans avec un extra tous les mois je n ai plus rien repris depuis trois an ...et pourtant la qualité n est pas ma l du tous ..mais ça ne m intéresse plus du tous

il arrive un  moment ou va en aavoir marre et  on recherche le bonheur ailleurs

je pense que tu es sur le bon chemin ..
j ai fait le même

le plus dure restant d arriver à  arrèter la methadone et ça j y arrive pas personnnellement

amies tu es sur le bon chemin , je le sais smile
courage et bravo

amitié
c est super
biz

Dernière modification par reskaper (11 juin 2009 à  19:37)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

 

alcaloX
Banni
000
Inscrit le 08 Jun 2007
998 messages
Comme beaucoup en 96 je suis passé au subutex en IV .
On m'a mis a la Méthadone et là  au bout de 1 an je suis retombé dans la coke à  fond et en plus j'avais de la tunes donc je me suis bien détruit.
J'ai arreter la coke a cause d'allergie total au produit (tant mieux) mais je me suis remis dans l'héro pour m'aider a sortir de la coke.
ça faisait des années que je n'avais plus touché d'héro.
Et depuis mes extras devienne de plus en plus rare mais malgrés ma métha. je prennais de l'héro trés souvent.
Rien ne vaut un shoot d'héro, enfin pour moi. j'en aurait toujours envie.
Comment leur faire comprendre que shooter de l'héro (médicalisée) serais mieux pour nous les vieux tox pépéres.

Hors ligne

 

NeoCodion
Nouveau membre
000
Inscrit le 26 Dec 2007
20 messages
Bon vous fâché pas, je raconte un peu ma vie avant de parler de méthadone et d'injection.
J'ai pas pris de l'hero bien longtemps, mais j'en suis trop vite tombé raide dingue amoureux, ça a remplacé mon premier amour qui m'avait laissé tomber, depuis je l'ai regagné et reperdu à  cause de la dope, j'prenais bien mon subu, mais mon esprit était toujours sur l'hero. Sur ces mois de défonces quand j'habitais avec mon meilleur pote.
Elle est revenu, peut-être par pitié, j'ai fini par laissé couler, j'ai boudé pendant des mois, j'voulais voir si elle m'aimais encore à  en crever, bah en fait elle a refait sa vie. J'ai étais idiot j'lui ai dit que j'mennuyé dans ma vie depuis.
Ce premier amour, amour commencé gamin, j'me suis construit adolescent avec/grâce à  elle.
J'dirai pas que c'est la drogue qu'a tout fait capoter, c'était juste un outil dans mon désir d'autodestruction.

Fallait que je vous résume ça avant d'en venir au sujet, pour rendre le truc plus personnel, j'suis encore tout nouveau, j'ai beaucoup lu le forum comme tant d'autre, mais être acteur j'ai vraiment du mal, j'ai honte de mes précédents messages quand je les relis. Je m'accroche car j'ai le sentiment que je pourrai en apprendre des tonnes par vous. Excusez d'avance mon asociabilité, j'évite le plus possible le contact des autres depuis des années.

Depuis je crois plus en rien, j'ai méprisé mon corps en m'injectant le subu, au début j'aimais même pas ça. Ce qui me procurai le plus de plaisir je crois c'est le fait de couper le manque accumulé d'une journée de cours d'un seul coup d'aiguille le soir venu. J'ai eu très vite mal aux bras, c'était fin décembre, début janvier mon médecin de ville rentre de vacance et j'avou me piquer, je me fais orienter vers le CSST de ma ville, 2 semaines après le médecin psychiatre du centre me propose deux solutions la cure en hôpital ou la méthadone, javais pas un bon souvenir d'un cours passage en HP  lors d'un pétage de plomb devant ma mère suite à  une boite de Xanax avalé de travers.

Bref j'ai commencé la méthadone quasiment 1 mois après mon premier contact avec le centre, pendant ce temps je continué toujours mes injections, sympa le doc de continuer de me prescrire du sub 6mg/j sachant ce que j'en faisais. Longue attente avant la semaine d'initiation à  la méta.
Je l'ai pas vécue bien du tout, j'vomissai pour un rien, parfois à  peine 10mn avant la prise du sirop, pourtant à  des doses minables 10 puis 20 puis 30, avec le temps c'est passé.
Je suis en 2ème année de BTS, j'vais sur mes 22 ans, j'étais décidé à  être bien sérieux pour l'avoir.

L'idée de me refaire des injections était inconcevable au début, surtout ayant perdu mes contacts depuis bien longtemps, j'ai pas tenté le subu par dessus la méta.
J'ai appris à  vivre avec mes 30mg de méthadone délivré quotidiennement, les effets secondaires se sont estompés.

Mais mes études ont capotés, je suis en train de passer les exams tant bien que mal mais c'est perdu d'avance, j'ai appris que mon lycée ne voulais pas de moi pour un redoublement (normalement on a le droit de redoubler une fois), cause de mon absentéismes du début de l'année, malgré un certificat médical (j'aime mon généraliste) et mon acharnement pour me présenter en cours tout les jours depuis. Saleté de lycée privée que ma mère à  payé pour rien, elle fait même des heures sup depuis que sarko la rendu possible dans sa profession.
Bref deuxième fois que je gâche ma vie.

La déprime revenue, l'aiguille revient titiller mes bras, pour de l'eau, des benzo divers du zolpidem... J'crois pas qu'il y ai un composant magique dans la méthadone qui fait qu'on revient jamais à  la pompe après. Perso j'en tire aucun plaisir, j'ai était jusqu'à  quadruplé les doses pour voir mais rien de terrible. J'ai restoppé les injections depuis.

Je prend ma méta comme il faut, j'ai commencé à  me faire plaiz un soir par semaine en bouffant de la codéine, j'trouve la combinaison 2 boites de Tussipax + 1 de NéoCodion + 1 comprimé d'un antihistaminique quelconque particulièrement efficace pour me faire planer une nuit.Puis comme ça va si bien, maintenant c'est bien 2 fois par semaine. Les autres jours j'arrive pas à  trouver le sommeil alors je m'automédique avec quelques benzo.

Mes test pipi sont positifs depuis un moment déjà , vendredi j'ai rendez vous avec le grand manitou du centre pour me remonter les bretelles, on m'a même dit que je risquai d'être exclure  si ça continué, pu de métha du jour au lendemain j'essai même pas d'imaginer. J'suis bien sage j'rate jamais un rendez vous, j'vois le PSY et l'AS toutes les quinzaines, les infirmières 5j/7. Rassurer moi on se fait pas virer comme ça du jour au lendemain ?

Tout ça pour quoi, un peu de codéine qui reste 10 jours dans les urines, en passant si qqun à  truc ou un médoc masquant les opiacés mais pas la méthadone ça m'arrangerai... Nan j'vais arrêter, ça n'en vaut pas la peine, j'me dis que c'est la dernière nuit aujourd'hui. Si j'pouvais m'endormir à  21h et me réveiller le lendemain OP pour chercher ce que je vais faire l'année prochaine, même à  doses minimes les benzos(Lysanxia) ou même les antihistaminiques (Donormyl) qui me font faire dodo me font un lendemain tout cotonneux, impossible de faire quoique ce soit de la journée. Quoi faire pour lutter contre l'insomnie ?

J'vois l'AS demain, le chef après demain, j'vous dirai quoi après. Enfin si ça vous intéresse.

Désolé d'avoir squatté ce sujet pour mon expérience perso, j'étais en train de le lire et j'avais peur de faire un sujet rien que pour moi, mais si vous pouviez me répondre quelque chose j'crois que ça me soulagerai. Sinon supprimé moi si j'suis trop HS. merci

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
bonjour,
je trouve ton vécu interessant, et je comprends ta douleur, tes doutes, tes peurs.;le mieux que tu puisses faire lors de ta rencontre avec ton "chef" (quel mot à  la C..!! dans les centres ils abusent !!) c'est de parler de tes insomnies qui expliquent pourquoi "tu as déconné" ils ne te retireront pas la métha, pas en "faisant profil bas"....
l'insomnie est une plaie pour nous tous et responsable de très nombreux "dérapages" je n'ai pas de solution à  te proposer car ton histoire ne m'est pas assez connue
bon courage

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14000
Inscrit le 22 Feb 2008
7689 messages
Blogs
C'est vrai que la Méthadone n'est pas LE traitement miracle de l'injection de Subu  mais elle améliore vraiment considérablement le problème chez la majorité des usagers. Il y a des echecs, bien sûr, mais cela rejoint une interrogation ancienne = "pourquoi la plupart des "toxs" ne peuvent pas vivre sans produit, même quand ils ont reussi à  de sevrer pendant quelques semaines ??".
Je pense en effet qu'une forme injectable de traitement médicalisé serait utile mais lequel ??.
Le Subutex injectable (c'est facile la forme injectable existe, il suffit de faire une forme dosée selon ce besoin), l'héroine ?? (illégale donc ne pouvant pas etre prescrite en ville a priori), la morphine ??
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

creep7
Nouveau membre
000
Inscrit le 31 Jan 2008
22 messages
je vois que Pierre a créé ce sujet il y déja pas mal de temps, mais vu que NeoCodion (heu, toi, si tu veux qu'on t'appelle autrement ici dit nous n'hésites pas, parce que se faire appeller neo codion bon... ^^) l'a remonté je me permet d'y ajouter mon experience par rapport a ca smile
je vais essayer de pas faire trop long^^

en gros je suis tombée dans l'hero a 13ans, puis j'ai commencé a envisager l'idée de m'en sortir vers 15ans. J'ai commencé par une substitution sauvage au neo, 4 boites et demi/jour, pendant environ 6 mois mais c'était l'horreur, presque pire que l'hero... donc rechute, évidement sad mais au speed ball, histoire d'arranger encore un peu plus les choses... un peu avant mes 16 ans je me suis enfin décidée a prendre rdv dans un csst, ils m'ont mise sous sub, mais ca n'a pas marché, les rares fois ou je le prennais je le shootai et je continuai a m'envoyer plein d'autres trucs dans les veines, donc après quelques mois d'echec je suis passée a la metha.
Ca me convient, je suis stabilisée, j'ai retrouvé une vie a peu près normale (enfin, elle n'a rien a voir avec la vie de la plupart des filles de mon age, mais par rapport a avant je trouve que je suis presque rentrée dans le rang), mais la shooteuse ne m'a jamais lachée... j'ai besoin d'au moins trois injections par semaine, sinon jsuis carrément angoissée... donc c'est le plus souvent du sken, des fois un peu d'hero mais pas souvent vu la qualité.

Je pense qu'on est vraiment beaucoup a ne pas pouvoir se passer d'injections, et qu'une substitution injectable serait plus que la bienvenue, mais qu'on en est malheureusement assez loin...

Hors ligne

 

behrthram
.
000
Inscrit le 21 Nov 2007
5989 messages
c'est sur que c'est pas pour demain matin, mais je peux vous dire que le comité de pilotage que nous avons à  la DRASS Strasbourg va redémarrer (prescription de diacétylmorphine.), j'ai rendez vous avec le médecin responsable à  la fin du mois.

prescripteur tu as raison, la prescription d'héroïne est illégale, le seul moyen de débuter un programme comme celui la c'est de le faire sous forme d'expérience scientifique, c'est ce qu'on fait tout les pays qui ont commencé à  prescrire l'héroïne, avant de changer les lois ou d'envisager à  le faire.....

Hors ligne

 

reskaper
en route pour le soleil
000
Inscrit le 27 Apr 2007
3346 messages
prèscripteur il existe aussi de la methadone injectable pourquoi ne pas la proposer

une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

 

Eva Brown Sugar
Psycho sénior
000
Inscrit le 18 Nov 2007
587 messages
La méhadone injectable ça brule !!! Je pencherais plutôt pour la morphine injectable... Je suis sous métha de puis plusieurs année après du sub injecté. J'ai arrêté d'injecter pendant 3 ans. Puis, de moins en moins satisfaite par la métha, j'ai recommencé les extras, en injection. Je me demande pourquoin alors qu'on le fait chez les autres personnes qui ont accés au opiacé (cancer...), on ne propose pas de rotation des molécules aux personnes substituées. Qu'en pensez vous ?

Hors ligne

 

behrthram
.
000
Inscrit le 21 Nov 2007
5989 messages
je pense que tu as raison de soulever ce problème (dont je viens de parler avec mon toubib)/

Hors ligne

 

reskaper
en route pour le soleil
000
Inscrit le 27 Apr 2007
3346 messages
alors pour la metha faite pour etre injectée je sais pas si ça brule
je sais juste qu  en suisse il y a cette option qui était proposée en injection au ud suisse alémanique
je pense  que c est une forme moins agressive du produit ..je sais pas 

changer de molécules ça serait pas mal parce qub à  la longue la metha ne couvre pas ce qu on recherche
pour ma part il y a bien longtemps que j ai compensé sur un autre produit benzoide assez puissant
la metha ne me fait plus rien si ce n est que quand je l ai pas toutes les 18 heure je suis mal,
et qu il m est impossible d envisager de m en passer pour le moment
bonne idée eva

le seul problème c est qu il faut un certain temps pour s habituer chaque fois au difèrente molècule et souvent antagoniste entre elles  ..

ce qui ne serai pas si mal et permettrais au récepteur de souffler en peu ..
bon pas sure

Dernière modification par reskaper (13 juin 2009 à  20:00)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

 

xetubus 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 15 Nov 2007
1828 messages
bonsoir,
Eva B.S. pourquoi n'es tu pas satisfaite par la métha ? C'est juste que je suis sous métha aussi et j'aimerais avoir ton point de vue sur les désagrements de s'te molecule.
Merci d'avance. smile

"Le monde ne sera pas detruit par ceux
qui font le mal, mais par ceux qui les
regardent sans rien faire" - Albert Einstein.

Hors ligne

 

khalie
Nouveau membre
000
Inscrit le 10 Apr 2007
38 messages
Salut a tous,
En ce qui me concerne, je prend de la metha depuis environ 4 mois. Je suis passé à  la métha car j'injectais mon sub. Je pense que j'avais un peu idéalisé la métha, en faite y'a pas mal d'effets secondaires et pour arreter, ça à  l'air assez compliqué de ce que j'ai pu entendre.
C'est vrai que j'ai arreter les injections quotidiennes de rabla ou de sub, mais pas uniquement grâce à  la métha mais surtout parce que je l'ai voulu  et que j'ai changé de ville et rencontrer d'autres personnes.
Par contre, il m'arrive souvent de faire des extra de came (de plusieurs jours en général) et c'est pas la métha qui m'a enlevé l'envie d'injecter ça m'a juste aidé.

D'ailleur, à  chaque fois que j'ai eu des controles d'urine positifs aux opiacés, mon médecin m'a proposé d'augmenter mon traitement de métha car selon elle si j'avais consommé, c'est que j'étais sous dosé. Pourtant, ce n'est pas le cas, je suis à  60mg et ça me conviens. Quand j'ai reconsommé, c'était à  chaque fois que je suis retourné dans la ville où j'habitait avant et que j'ai revu des anciens potes et pas parce que j'étais sous dosé en métha.
En plus, quand je consomme autre chose que de la rabla, je le fait presque toujours en injection. C'est sure qu'avec la métha on n'injecte plus de sub à  moins ds'avoir envie de se taper un pire manque mais pour le reste ça ne change rien. Enfin c'est mon avis...

En tout cas, ça serait bien qu'en France, des essais de prescription d'héroine dans le cadre d'expérience scientifique soient mis en place. Ca serait un début! En plus d'autres pays d'europe l'ont déjà  fait donc je comprend pas ce bloquage. C'est cool si il y a des discussions à  ce sujet mais bon on est encore loin du but...
Allez à  plus

Hors ligne

 

reskaper
en route pour le soleil
000
Inscrit le 27 Apr 2007
3346 messages
les dix première année avec la metha moi et ma pote on étais vraiment bien
on a pu souffler entre deux serie d injection ..


le problème que je rencontre c est depuis que je prend plus d hèro , et au bout de 17 ans de traitement à  la mème molécules je suis plus vraiment bien

au dèbut c est indéniable la metha te rend vraiment bien et actif ..heureux même

mais au bout d un moment je crois que le corps s auto immunoise
est ce possible ??

le problème c est que je supporte pas le subutex ou temgesic (ça me fou la nausée )et je n ai plus envie de schooter un produit
quel produit pourrai je prendre (l hèro sur mon canton n  est pas distribuée)
Pour le moment le seul produit qui me fait quotidiennement du bien s appelle midazolamum

est ce mieux ou pire que l hèro prescripteur ???

Dernière modification par reskaper (14 juin 2009 à  11:21)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6800
Inscrit le 15 Sep 2006
14500 messages
Blogs
Merci pour vos expériences !!!! Et j'invite ce qu ne se sont pas exprimer à  la faire. C'est indéniable que la métha peut arranger les choses, mais ce n'est surement pas la panacé.

Cette année, je vais militer à  fond pour la substitution injectable et vos témoignages vont beaucoup m'aider !!! Alors quelle substitution injectable ? La métha en injection, ce n'est pas possible. Ceux qui sont passé par la (des amis en Angleterre) ont vu leur capital veineux disparaitre en six mois ! La métha est trop toxique pour les veines. Il reste l'héroïne, la morphine, l'hydromoprhone ou la buprénorphine.
-L'héroïne si elle est délivré un jour, le sera comme en Suisse : a consommer au centre, troix fois par jour, avec retrait de permis. C'est très contraignant, et à  mon avis, ce n'est pas pour demain.
-La morphine n'a pas les meme problèmes légaux que l'héroïne, mais je trouve que c'est un entre deux  entre l'héroïne et la buprénorphine qui n'est satisafaisant pour personne.
- L'hydromorphone est très intéressante. Meme statut que la morpphine, elle se rapproche beaucoup de l'héroïne par ses effets. A tel point qu'au Quebec, les usagers n'arrive pas à  distinguer la différence.
- Mais ces trois produits provoques un flash, ou du moins une montée rapide, et à  mon avis, si ils sont délivrés en injection, ce ne sera que dans des condition très strictes, pour éviter aussi la surenchère (comme avec le skénan).
- Reste la buprénorphine, qui ne provoque pas de flashs et pas d'OD et qui contrairement au trois autres, tiens longtemps meme en injection. En cela, c'est une substitution appropriée, pour ne pas monter dans les dosages trop vite. Elle a aussi le mérite de déja exister, non seulement en bas dosage (temgésic injectable) mais aussi en haut dosage, dans les tiroirs de certains labos... Son problèlme est qu'elle ne peut pas satisafaire ceux qui ont besoin d'une effet plus fort.. et pour cela, l'hydromorphone convient !!

Hors ligne

 

titox23
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 17 May 2008
105 messages
bonjour,   tu a raison Pierre, l'hydromorphone c bien bon, bossant a mi temp a l'hopital , j'ai accés au sophidone (hydromorphone) que l'on donne lorsque la personne et intolérante a la morphine, personnellement la beupro injectable éxiste déja comme tu disai, et ce serai un trés bon moyen d'éviter tous çé problémes lié au IV de sub (syndrome de popeye,probléme circuit veineux voir amputation...)du aux éxcipients. Je suis a vos coté pour milité une substitution injectable, une pétition auprés des organisme de santé et du gouvernement pourré peut étre faire réfléchir sur la question? ( peut étre cela a déja été fait... )

ELECTROKANIBAL23DATA.net

Hors ligne

 

Chris
Psycho sénior
000
Inscrit le 14 Feb 2008
1138 messages
L' hydromorphone est différente de la morphine ?
Niveau effets ? Le flash est identique à  celui du skenan (chaleur,picotements ...) ?
J' ai lu que l' effet était identique ou presque à  celui de l' héro' ??? Ce serait vraiment, si cela existait en version injectable la substitution idéale, ca non ?

Dernière modification par Chris (24 juillet 2009 à  05:58)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14000
Inscrit le 22 Feb 2008
7689 messages
Blogs
En tant qu'anesthesiste je ne peux que deconseiller fortement le fentanyl injectable qui donne des apnées immédiates.
Je pense que le temgesic injectable serait un bon compromis au moins de départ.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

behrthram
.
000
Inscrit le 21 Nov 2007
5989 messages
bonne question. par contre je ne sais pas si une surdose de fentanyl dure trois jours, les patchs sont posés pour cette durée mais si tu sens que tu pars en surdosage tu decolles ce que tu as mis en trop et aprés une douzaine d'heure ça doit s'estomper, mais ce n'est qu'un avis d'usager, prescripteur qu'en penses tu???

Hors ligne

 

yololoyo
Psycho junior
000
Inscrit le 12 Nov 2007
493 messages
salut

moi aussi je suis sous metha et j'injecte toujours du skenan mais ça fait 2 semaines que j'en ai pas pris. dans mon csst on m'a dit que quand on arrivé au bon dosage de metha on a plus de pensées autour du produit, résultat je pense toujours à  me  shooter et je dois être le plus haut dosage de metha dans mon centre ils ont du faire une methadonemie pour savoir si ils peuvent encore augmenter, mais je ne veux plus car je sais que ça sert à  rien. alors j'ai demandé si je pouvais essayer le sub ils m'ont dit que c'était contre indiqué dans mon cas car je suis injecteur. alors je pense aussi au skenan, si ça se trouve je pourrais avaler 2 ou trois gélules par jour et je serais comblé, en plus c'est moins puissant que la metha donc forcément ça fait moins mal au cul pour le sevrage. mais bon j'aurais certainement la tentation de le shooter c'est tellement bon

Quand tu vois la petite flamme rouge, c'est le feu vert!

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14000
Inscrit le 22 Feb 2008
7689 messages
Blogs
Le fentanyl est plus puissant et plus rapide  que la morphine concernant l'arret de  la respiration (apnee) .
Je pense en effet que si on retire le patch les effets s'estompent en 12 heures environ (le produit est stocké dans la peu avant de passer dans le sang).
Un des dangers principaux pourrait venir d'une prise d'autre produit (BZD, alcool, barbis ) qui induise une apnée, notamment pendant le sommeil. Donc pendant ces 12 heures  (s'il y a surdosage) et en général,  eviter l'association non maitrisée avec ces produits dangereux.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

behrthram
.
000
Inscrit le 21 Nov 2007
5989 messages
oui et ça confirme ce que je pensais quand au "decollage" et je suis tout à  fait d'accord quand aux associations risquées...

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6800
Inscrit le 15 Sep 2006
14500 messages
Blogs
Bonjour yoloyolo,
tu fait partis des nombreuses personnes qui sont sous métha et qui continue à  injecter, donc qui vont chercher le produit à  injecter au marché noir.... Ce qui enleve le principal bénéfice de la substitution...( la première utilité de la substitution, c'est quand meme d'éloigner du marché noir). Encore une preuve de la validité de la substitution injectable..

Hors ligne

 

Chris
Psycho sénior
000
Inscrit le 14 Feb 2008
1138 messages
Bonjour,
Personnellement pour avoir 2fois en centre méthadone :
la 1ère fois impeccable car hyper motivé pas une seule analyse positive aux prod's, donc pas d' injections rien de rien ... Programme terminée en 15mois environ de 65mg à  0mg

La 2ème fois plus par obligation (injonction thérapeutique avec obligation de soins) je ne suis resté qu' un mois au centre métha' et j' ai tout de meme fait plusieurs extras en IV d' héro' qui ne m' ont pas conduit à  l' exclusion du csst au vu de ma situation personelle et familiale trés difficile à  l' époque !

Mais je connais de trés nombreux UD sous métha' qui continue les injections d' héro', de coke ou autres ... Mais c' est vrai que beaucoup compensent par la CC. en étant sous métha'

A bientot Chris!

Hors ligne

 

bilou
Nouveau Psycho
200
Inscrit le 17 Apr 2007
179 messages
Pour ma part,l'injection,quand on a plus de veine.....
Je me trompe peut etre,mais je ne crois plus qu'un produit me permetra de revivre.
J'espere plutot que la science parviendra a agir directement sur le cerveau pour que celui ci ait une production d'endorphine adaptable a chacun.Mais je délire,sans doute

j'ai souvent envie d'envoyer tout ballader.Le probleme,c'est qu'après,ilfaut tout ramasser
                           Bilou

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : Utilisation des outils numériques par les usagers de drogues
    14 juin 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    24 juin 2020Commentaire de Weedoo62 (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 juin 2020Commentaire de newbop (40 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 17hCommentaire de marvin rouge (464 réponses)
     Forum UP ! 
    Diphenhydramine - Nautamine et sequelles ?
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Culture - Des docus à voir, à revoir...
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Venlafaxine - Retour des angoisses et reprise de la venlafaxine
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Escape dans [Antidepresseurs...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Mdma + benzo
    Il y a 15mnCommentaire de Scofield dans [MDMA/Ecstasy...]
    (6 réponses)
     Forum 
    2-fdck Statut
    Il y a 3hCommentaire de JellyFish's Dream dans [RC dissociatifs...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Dosage - Surdose coke
    Il y a 3h
    2
    Commentaire de Gribouille78 dans [Cocaïne-Crack...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - J'ai baser de la balle (15 gramme en 2 jour) comment redescendre
    Il y a 3hCommentaire de Confined dans [Cocaïne-Crack...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Bad trip & Crise de panique - Gros bad trip plutôt psychedelic
    Il y a 4hCommentaire de marvin rouge dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    [TUTORIEL RDR] Comment transformer sa GBL en GHB solide ou liquide
    Il y a 5h
    11
    Commentaire de astra666 dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (36 réponses)
     Forum 
    Descente - Descente d'ecstasy et perte de l'appétit
    Il y a 5hCommentaire de Zyklon46 dans [MDMA/Ecstasy...]
    (7 réponses)
     Blog 
    J'ai boucher toutes les aerations VMC sous cocaine vais remettre sa !
    Il y a 2hNouveau blog de arlonne dans [Trip Report]
     Blog 
    Accro mais pas en chien
    Il y a 5hCommentaire de cependant dans le blog de cependant
    (4 commentaires)
     Blog 
    Sans nom
    Il y a 6hCommentaire de arlonne dans le blog de Thelma
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 02:29
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
     Les psychiatres
    par plotchiplocth, le 17 Jun 2020
    Merci beaucoup pour ta réponse et toutes ces sources (il va me falloir un tout petit peu de temps pour les digérer ;) ) Bien que la philosophie AA soit fortement populaire, plus dans le continent nord-américain que dans certaines parties du monde, il ne semble pas y avoir de consensus social qu...[Lire la suite]
     Les produits RC (en comprimés) en milieu festif
    par TheRealSlimShady, le 16 Jun 2020
    Bonjour, depuis quelques semaines en Ile de France de nombreux dealos des réseaux type SnapChat proposent du 2-CB ainsi que d'autres produits sous forme de cachetons. Le phénomène n'est pas nouveau néanmoins j'ai dégotté le catalogue du plus grand labo européen de RC. La boîte au Lezard que...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Je ne pas pas être plus d'accord ! Boris Vian dans [forum] Drogues et sexualités dans le milieu gay : ce que nous dit le chemsex
    (Il y a 13h)
    positive attitute j'aime dans [commentaire de blog] 3 Pas en avant 10 en arrière
    (Il y a 17h)
    joli poeme , belle phrasé, j'aime dans [commentaire de blog] 3 Pas en avant 10 en arrière
    (Il y a 17h)
    Des bonnes nouvelles, c'est cool pr toi ! M. Red dans [commentaire de blog] Photothèque de FDL
    (Il y a 23h)

    Pied de page des forums