Grossesse et Cannabis / PsychoACTIF

Grossesse et Cannabis

Publié par ,
56891 vues, 48 réponses
Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Bonjour à  tous,

Après avoir réglé mon problème de voisinage intolérant à  ma fumée de cannabis et maintenant que j'ai déménagé et que j'ai 2 chambres... je me pose de nouvelles questions.
N'ayant trouvé sur le forum "cannabis" qu'une seule discussion sur ce thème et cette discussion concernant un futur papa consommateur de cannabis, je crée celle-ci salut

Voilà , voilà , je suis donc une femme, j'ai fêté mes 35 ans il y a peu de temps et je n'ai pas encore d'enfants (mais sans m'étaler sur le sujet je sais que je peux en avoir).
Je consomme du cannabis tous les jours depuis environ 15 ans, à  raison de 2-3 joints par jours uniquement le soir entre 18h et 23h à  peu prêt.
Je souhaite arrêter la pilule afin de fonder une famille mais je n'arrive pas à  arrêter de fumer (clopes et joints).

Je cherche donc des témoignages, des retours d'expérience ou de simples avis de parents consommateurs.
Faut-il impérativement avoir arrêté de fumer avant même de tomber enceinte ?
Comment gérer un sevrage en étant enceinte ?
Continuer sa consommation en étant enceinte ?
Il parait que l'envie de fumer des joints est ralentie par les hormones ? ...

Je prends tous vos avis et conseils big_smile
Merci et bonne journée à  tous

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Salut Clag salut

Je suis une femme de 35 ans dans deux semaines, maman d'une petite fille de 5 ans, et fumeuse depuis...... 15-16 ans de façon journalière.
Je n'ai pas réussi à  arrêter pendant ma grossesse, même si j'avais bien diminué. J'arrêtais l'héro et les benzos, je ne pouvais pas plus. J'avais essayé mais j'étais tellement tendu que mon addicto m'a dit de ne pas me flageller si j'avais besoin d'un ou deux stick par jour pour ne pas être sur les nerfs.
J'aurais préféré faire sans, mais on ne fait pas toujours comme on veut.

Tu fumes seulement le soir, c'est déjà  un bon point. Moi je fumais dès le matin donc dur de changer.
Commence par réduire ta consommation le soir, essaye de n'en fumer qu'un seul, ou deux maxi, et vois comment tu te sens déjà .
Si tu sens que ça le fait, continue dans ta lancée.

C'est vrai que l'annonce de la grossesse, plus les hormones, ça motive pour changer ce qui devrait être changé, mais ce n'est pas magique non plus, ça dépend des femmes.
Moi, clairement, ma fille m'a sauvé la vie, j'ai trouvé le courage que je n'arrivais pas à  avoir jusque là  pour dire stop à  certaines choses, et pour en accepter d'autres aussi.

Mais une chose est sûre, si tu n'arrives pas à  arrêter complètement, il ne faudra pas culpabiliser. On n'est pas tous égaux devant l'addiction à  un produit ou une drogue, on fait avec les moyens qu'on a.
Une grossesse sous cannabis est possible, si tu es honnête avec les soignants et que vous êtes bien suivis toi et le bébé,  c'est tout à  fait envisageable.

Mais Prescripteur aura sûrement des pistes "médicales" à  te donner avant de penser grossesse sous cannabis.

Amicalement.
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Très belle spontanéité - merci / Away
 
Message rassurant et plein d'émotions positives... MERCI

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
000
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Salut !
Je me permet d'intervenir...
Passer à  la vaporisation, ça pourrait pas faire de mal , non?

As tu les moyens de t'acheter un vaporisateur?

amicalement
groovie

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

kameo 
Mi humaine mi animale
000
Inscrit le 16 Mar 2012
350 messages
Blogs
Bonjour! J'ai 28 et je suis maman de 2 nains. La première grossesse je n'ai pas pu stopper les joints, mais je suis passée pendant le 1er trimestre de 10 douilles/jour à  3joints. J'avais aussi un haut dosage methadone donc les pédiatres et gyneco s'inquiétaient + du manque que du cannabis. Ma fille aura 3ans dans 1mois, elle est "normale", parle mal mais comprends bcp de choses, sait compter jusqu'à  15, et est assez autonome. Quand elle est née on est restées 8jours à  la mater, et là  bas j'ai fumé les 3 premiers jours: je faisais des grosses crises de parano avec ma fille : elle va le sentir, je suis une mauvaise mère blablabla du coup j'ai jeté la boulette par la fenêtre et ai arrêté les joints pendant 2ans1/2, le temps de faire mon petit mec. Il est né + gros (1kg de +) mais a + souffert du manque de metha que ma fille, alors que j'avais énormément diminué(110mg pour elle, 30 pour lui).
Il parle presque mieux qu'elle (il a 1an1/2)et parfois je me demande si ça va se "voir" dans le futur et si j'aurai pas dû faire autrement... mais je sais pertinemment que sans ces crises de parano j'aurai pas réussi à  stopper, d'autant plus que tant qu'elle était pas là  je ne realisais absolument pas ma maternité... bref il vaut mieux tenter l'arrêt avant pour pas se manger de culpabilité dans le futur même si c'est vraiment pas évident ! Bonne chance!

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
Salut salut salut

Je viens t'apporter mon expérience.
Mon charmant petit monstre est une fille de 15 mois pleine de vitalité,  bien éveillée et en bonne santé.
J'ai 34 ans et fume des joints depuis presque 20 ans,  grosse fumeuse de clopes,  je fumais quelques joints ds la journée,  des bangs et bcp d'autres conso...  J'ai décidé de réduire au maximum mes conso et éliminer ce qui était le plus néfastes pour la santé de bébé et maman pour arriver à  ne fumer que un stick tous les soirs, 4 clopes aider de patch.
Tout c très bien passé.
Pour la fume je crois qu'il faut quand même essayer de réduire la conso au maximum. Un joint par jour me paraît tout à  fait acceptable. Si tu réussi ton sevrage évidemment que c'est l'idéal mais si tu arrives pas,  c'est pas non plus dramatique.  L'important est d'être bien dans sa tête et dans son corps pour que l'enfant qui grandit en toi ressente cette plénitude alors si ça doit passer par un joint...

Pour le tabac je suis passée à  la e_cig ya un mois.  A l'époque de ma grossesse,  j'hésitais encore et ai préfèré les patchs,  pour diminuer au maximum toutes les saloperies qui se trouvent ds la clope.

Voili voilou,  c'est une très belle aventure dans la vie d'une femme et du couple. 

Au travail lol

Dernière modification par 'Nrockandrolls (26 janvier 2017 à  08:21)

Reputation de ce post
 
Et dire que tu ne te sentais pas le droit d'être mère y a pas si lgtps... Shao

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs
Bonjour,
Ne tournons pas autour du pot, le tabac est vraiment nocif pendant la grossesse et le cannabis régulier , s'il n' a pas d'effet malformatif, a une action négative sur la grossesse et sur le foetus. (voir les ref en fin de post).

Le mieux est évidemment d'arrêter avant la grossesse mais si c'est impossible , c'est vrai que la grossesse motive l'arrêt du tabac chez beaucoup de femmes mais pas toutes.

Pour illustrer le risque je te conseille de consulter (CSAPA ou tabacologie) des soignants qui ont un analyseur de CO dans la respiration. Le niveau de CO est probablement le + pertinent pour le risque associé à  la grossesse.
Et évidemment tu peux en profiter pour leur parler de ton désir de grossesse et leur demander comment ils peuvent t'aider (c'est très variable d'un lieu à  l'autre en fonction de la compétence des soignants et surtout de leurs financements). Si tu connais des sages femmes dans ta maternité (sinon il suffit de prendre RV) elles peuvent t'aider. Beaucoup de maternités (mais malheureusement pas toutes) ont mis en place des programmes pour grossesse et tabac (avant, pendant et après) , et  ils peuvent avoir des idées sur le cannabis.
Amicalement

cannabis et grossesse

http://lecrat.fr/articleSearch.php?id_groupe=21
http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Cann … -sont.html
https://www.newsweed.fr/consommer-canna … mere-bebe/

tabac et grossesse

http://lecrat.fr/articleSearch.php?id_groupe=21
http://www.stop-tabac.ch/fr/les-effets- … -tabagisme

+ analyseur de CO
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/ … ypoxie.htm

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Bonjour à  tous,

Shaolin, ton message m'a beaucoup touché, il est empreint d'une sincérité et d'une spontanéité qui font énormément de bien, merci super (et bon anniversaire pour dans 15 jours big_smile ).
kameo et 'Nrockandrolls aussi, vos 3 témoignages de maman me donnent de la force et surtout de l'espoir. Vos histoires sont poignantes et vous êtes selon moi de sacré guerrières sur qui je vais pouvoir prendre exemple et m'appuyer, merci à  vous bravo

groovie, pour le vaporisateur, je préfère ralentir ma conso voir arrêter complétement la clope et le cannabis (dans mes rêves les plus fous) plutôt que d’investir dans un appareil de ce type. Ce n'est pas donné surpris et j'ai l'impression (peut-être erronée...) que ce n'est pas ça qui va m'aider à  ralentir ou arrêter, ça me confortera plus dans le fait de continuer parce que "c'est moins nocif". Mais je garde un œil sur tout ça, merci wink

prescripteur, ce sujet ayant été déplacé sur le forum "paroles de femmes" j'ai un peu fouillé et je suis tombée sur une ancienne discussion datant de juillet 2011 ou j'ai trouvé encore d'autres témoignages et des conseils de ta part smiley-gen013 merci.

Je vais donc prendre mon courage à  deux mains et retourner voir un addictologue histoire d'en parler et de me faire aider avant d’être enceinte.
En parler à  mon gynéco... pas tout de suite car j'ai un peu peur de sa réaction.

En effet, les rares fois ou j'ai essayé d'en parler pour me faire aider j'ai été confrontée à  des réactions surprenantes et même carrément très culpabilisantes de la part des professionnels que j'ai consulté.
Que ce soit un addictologue au CHU, une psychiatre en cabinet ou même mon médecin traitant (dont j'ai changé du coup et le nouveau n'est pas au courant) tous ont eu la même réaction :
yeux comme des billes, silence gênant pendant plusieurs minutes (comme si ils tombaient de haut... pour des professionnels merci bien !) et toujours le même discours : "ah mais c'est pas bien du tout, vous devez arrêter tout de suite, vous faites du mal à  votre corps" (oui ben merci je suis au courant sinon je ne serai pas là  devant vous), aucune écoute, aucun conseils, que des impératifs : "si vous n'arrêtez pas tout de suite vous n'arrêterez jamais" "vous n'en avez pas besoin c'est dans votre tête" "si vous étiez motivée vous y arriveriez" bref... je suis toujours ressortie de ces entretiens avec le moral à  plat et une seule envie : fumer un énorme buzz pour oublier tout ça !
Autre point délicat pour moi, j'ai changé de boulot il y a quelques années (après avoir essayé d'arrêter) et je bosse maintenant dans une faculté de médecine (poin poin poin poin... un ange passe) je suis en relation avec les étudiants en médecine (dont les internes qui bossent au CHU) et les élèves sage-femme et je n'ai vraiment pas envie de me retrouver face à  un de ces étudiants pendant mon suivi. Je ne suis pas non plus rassurée sur le fait que le professionnel qui prend en charge mon dossier sache vraiment ce que veut dire "secret professionnel" (on en voit des vertes et des pas mûres en fac de médecine........)

MAIS mon désir de maternité est le plus fort, et je vais mettre de côté tous mes a priori pour me préparer au mieux et préparer au mieux l'arrivée d'un bébé <3 (lundi prochain, dernière pilule de la plaquette big_smile )

J'appelle pour prendre rendez-vous dès aujourd'hui ! Et bien sûr je vous tiens au courant cool

Encore merci à  tous ceux qui ont ou vont participer à  cette discussion <3
(Oulalala la longueur du post....)

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

PSYKA
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 09 Dec 2016
101 messages
Salut !

Je ne fumes pas de joint mais je viens dans ce topic te dire que si tu n'es pas éncore enceinte , essaie de faire à u mieux , oui , pour arrêter avant ! J'étais une Addict coke , benzos alcool , a mort ,ét cigarette aussi ,  et un jour bam je fais une prise de sang , enceinte !

Jai du tout arrêter du jour au lendemain ( heuresement qu'il me restait ma métha ) ét ce fut vraiment extrêment difficile . J'aurais aimé prévoir pour ne pas que ce soit autant éxtreme ..

Mais en même temps , la grossesse m'a sauvé , ma fille c'est une magnifique poupée à  qui je donne tout mon amour , sans elle j'aurais jamais pu arrêter tout Ca .

Tout ça pour te dire voila , fais comme tu le sens ét surtout comme tu peux ,ét  si tu arrives arrêter , c'est éncore mieux wink

Bonne continuation et Plein de courage !

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3700
Inscrit le 15 Sep 2006
15877 messages
Blogs
La derniere meta-analyse  pour le cannabis et la grossesse, montre qu'on sait presque rien : "certaines de ces études indiquent que fumer du cannabis pendant la grossesse peut entraîner un poids plus faible du nouveau-né. Mais, à  ce stade des connaissances, les liens restent peu clairs."

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/un … bis_109724

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Il faut quand même reconnaître que ce n'est pas bon pour le foetus.
La plupart des mamans qui fument du cannabis le font avec du tabac, même s'il n'y a pas consommation de cigarettes à  côté. Et elles donnent bien souvent naissance à  des "petits bébés". Il a bien un retard de croissance intra utérin.

On m'avait prédit un bébé entre 3,2kg et 3,4kg, à  peu près. Mais j'ai accouché à  1 jour du terme (je suis vraiment allée jusqu'au bout pourtant) d'un bébé de 2,550kg ....
Je pense sincèrement que ma consommation a joué un rôle dans le poids de ma fille. Et ce n'est pas le seul risque avec le tabac et/ou le cannabis.
Je ne pourrais pas vous dire s'il y avait un quelconque syndrome de sevrage à  cause du canna, vu que j'avais la métha, et que clairement, elle faisait un syndrome de sevrage aux opiacés et pas à  autre chose, mais ce n'est forcément pas recommandé pour le foetus.

Par contre, Clag, j'ai croisé comme toi des soignants, et pas que, qui te culpabilisent bien comme il faut pour la clope (bon, quand je faisais mention de la métha, ils me lâchaient un peu). Comme si le fait d'être enceinte nous parait d'un bouclier d'hormones guerrières et de volonté suprême roll
A ceux qui voudraient te culpabiliser, tu leur demanderas de l'aide et des conseils, plutôt que du jugement, du mépris et des idées préconçues!
Mais je ne doute pas que tu y arriveras, t'es déjà  ultra motivée avant même les hormones, ça va aller tout seul wink
Ps: je ne dis pas toutE seulE par contre, si tu as besoin d'une aide, d'un addicto, fonce, ça ne peut que t'aider.

Amicalement

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs
Bonjour quelques pdf gratuits (mais en anglais) sur la derniere étude sur le cannabis par l'Académie Américaine de Médecine. Sur la grossesse ils maintiennent le problème du petit poids de naissance.
Mais l'étude me semble assez raisonnable et ils plaident pour des études sérieuses malgré l'illégalité du cannabis (du moins encore dans la plupart des Etats) pour éclairer les zones d'ombre.
Amicalement

http://nationalacademies.org/hmd/~/medi … lights.pdf

http://nationalacademies.org/hmd/~/medi … usions.pdf

http://nationalacademies.org/hmd/~/medi … slides.pdf

Prenatal, Perinatal, and Neonatal Outcomes

Smoking cannabis during pregnancy is linked to lower birth weight in the infant
(traduction = fumer du cannabis pendant la grossesse est liée à  un poids plus faible à  la naissance)

The relationship between smoking cannabis during pregnancy and other pregnancy and childhood outcomes is unclear.
traduction = les relations entre la consommation du cannabis (fumé) pendant la grossesse  et les autres problèmes éventuels de la grossesse et de l'enfance ne sont pas clairs)

On peut lire en ligne

https://www.nap.edu/read/24625/chapter/12#199

/forum/uploads/images/1485/1485505076.png

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages

prescripteur a écrit

Bonjour quelques pdf gratuits (mais en anglais) sur la derniere étude sur le cannabis par l'Académie Américaine de Médecine.

Je sors mon dico anglais/français et ça devrait le faire ! (aïe aïe aïe, je ne sais pas où j'étais pendant les cours d'anglais mais certainement pas assise sur ma chaise à  écouter le prof... big_smile)

Shaolin a écrit

je ne doute pas que tu y arriveras, t'es déjà  ultra motivée avant même les hormones, ça va aller tout seul wink

Rendez-vous est pris au CHU service addictologie pour lundi prochain rollpunk2
Je ne m'attendais pas à  avoir un rendez-vous si proche mais c'est pas plus mal, ça va me permettre de moins psychoter et d'avoir moins le temps d'angoisser.
Le week-end va être compliqué car je vais beaucoup appréhender et j'ai peur de me lâcher un peu trop en terme de fumette... Parce que même si je suis motivée je sais qu'il va falloir regarder du côté obscur de ma force et ce n'est jamais évident de faire face à  ses démons.
Je n'en ai pas encore parlé a mon conjoint (qui a arrêté de fumer la clope il y a presque 10 ans et qui ne fume pas de canna), j'ai peur de lui donner de faux espoirs, même si il ne me met absolument pas la pression à  propos de la weed, il me laisse gérer ma conso comme je l'entends, mais il aimerait quand même bien que je ne me fasse plus de mal wink
Je prévois une discussion au calme dimanche, à  suivre donc...

Shaolin a écrit

A ceux qui voudraient te culpabiliser, tu leur demanderas de l'aide et des conseils, plutôt que du jugement, du mépris et des idées préconçues!

Je suis prête à  ne plus me "laisser faire" comme ça a pu être le cas avant, j'ai pris de la bouteille et un peu d'assurance en moi par rapport à  il y a quelques années. Et j'essaierai de repenser à  vos témoignages si jamais j'ai besoin de force... Donc attention les professionnels, la guerrière arrive cool

PSYKA a écrit

J'ai du tout arrêter du jour au lendemain (heureusement qu'il me restait ma métha) et ce fut vraiment extrêmement difficile . J'aurais aimé prévoir pour ne pas que ce soit autant extrême...

C'est exactement ce que je souhaite éviter, et merci car je me nourri des témoignages comme le tien (et comme celui de tous ceux qui sont venus témoigner sur ce site) car encore une fois, lorsque je lis vos histoires, je vous trouve extrêmement balaises les meufs ! Et c'est vraiment une sacré béquille psychologique que de pouvoir se confier ici et d'avoir des retours si bienveillants.

Je pars bien armée, espérons que je reste debout contre vents et marées merci-1
Merci à  tous et je reviens en début de semaine prochaine pour le bilan du premier rendez-vous... drogue-peace


Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
On attend de tes nouvelles wink

Mais tu sais, je ne me sens pas si guerrière que ça, je n'ai pas réussi à  arrêter, et surtout, ma file a dû supporter un syndrome de sevrage assez hard pendant un mois, tout ça à  cause de mes erreurs passées. Je ne suis pas spécialement fière de moi... mais ce qui est fait, est fait!

Tu peux déjà  en parler à  ton homme, sans rien lui promettre bien sûr, mais juste pour lui dire que tu essaies de diminuer, voire arrêter, et qu'il ne faut pas qu'il se demande ce qui se passe si tu es un peu tendue. Parle de ton rendez vous aussi, il ne pourra que te soutenir wink
Rappelle lui bien que tu ne lui promets rien, mais que tu vas faire ton possible.
Enfin c'est toi qui vois bien sûr,  mais tu m'as l'air d'avoir un chic conjoint wink

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages

Shaolin a écrit

Mais tu sais, je ne me sens pas si guerrière que ça, je n'ai pas réussi à  arrêter

Tu ne te sens peut-être pas guerrière mais moi je te vois comme une guerrière !
Tu ne vois peut-être que ce que tu n'as pas réussi à  faire, pas réussi à  arrêter, par réussi à  contrôler... et moi je vois tout ce que tu as réussi à  faire, tout ce que tu as réussi à  arrêter, tout ce que tu as réussi à  contrôler. C'est une question de point de vue...

/forum/uploads/images/1485/1485515716.jpg


Shaolin a écrit

J'arrêtais l'héro et les benzos, je ne pouvais pas plus.

Shaolin a écrit

Je ne suis pas spécialement fière de moi...

Tu as arrêté l'héro et les benzos et tu n'es pas fière de toi ? Et bien je le suis pour toi !!! Quand je vois la merde que c'est pour "simplement" arrêter la clope et la weed... sortir de l'héro je pourrai comparer ça à ... grimper l’Everest en tongs et t-shirt par exemple !
Alors de mon point de vue oui tu as de quoi être fière de toi !

Dernière modification par Clag28 (27 janvier 2017 à  12:33)

Reputation de ce post
 
Une image de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (fi

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Merci, c'est gentil de ta part.

Mais ne minimise pas tes addictions non plus, la clope est très addictogene et une drogue redoutable, malgré son omniprésence dans la société.

Merci encore pour tes mots, ça me touche smile

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Marilou33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Jan 2017
17 messages
Alors pour ma petite expérience, j'ai 33 ans et suis maman de 2 enfants de 8 et bientôt 5 ans. Je fume beaucoup et quotidiennement depuis mes 18 ans. Depuis pas mal d'années, chez moi je fume uniquement des bédos et des clopes en société.

Pour ma 1ère grossesse, j'étais persuadée d'arrêter tout direct et facilement !! Pour moi ce serait facile, c'était évident.
Eh ben pas du tout ... J'ai culpabilisé autant qu'il est possible de culpabiliser mais j'ai pas réussi à  arrêter. J'ai beaucoup ralenti évidemment mais ma dépendance a été plus forte.  Toute ma famille pensait que j'avais arrêté le bédo et aujourd'hui ils en sont encore persuadés.
J'ai accouché à  3 semaines du terme d'un bébé avec une bonne taille et un bon poids.
Pour ma 2ème grossesse, je suis tombée enceinte sans le prévoir mais on tentait une nouvelle fois d'arrêter de fumer le bédo avec mon mari et ça faisait environ 10j quand on a appris que j'étais enceinte. J'ai pas repris le bédo mais j'ai continué la clope, entre 2 et 5 par jour). C'était pas pareil que la 1ere fois, je fumais plus alors recommencer à  fumer alors que je savais être enceinte me culpabilisait trop. J'ai repris qu'un an et demi après mais j'ai été en dépression toute ma grossesse ...
J'ai accouché à  10j du terme d'un bébé de bonne taille et de bon poids, équivalent au 1er.

Évidemment qu'il vaut mieux arrêter de fumer et je te conseillerais de le faire avant de tomber enceinte parce que non, les hormones de grossesse ne suffisent pas ! C'est très très dur même enceinte. Après tout dépend ta dépendance et ton rapport au bédo. C'est pas facile ...

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Hello tout le monde,

Merci Marilou pour ton témoignage super

Chose promise chose due, je viens vous faire un petit compte rendu de mon premier rendez-vous au service addictologie de mon CHU :

Dès le départ j'ai été bien accueillie, ne serai-ce qu'au secrétariat : personnel agréable et souriant (bon point!). On m'a remis un petit carnet où noter diverses informations sur moi et mon addiction et qui servira à  mon suivi. Le carnet est bien fait, tu peux y noter ta conso chaque jour et ton état psychologique pour y voir les évolutions etc...

C'est une femme médecin qui m'a reçue (ça tombe bien, je me sens plus à  l'aise avec des femmes). Je ne me suis pas sentie jugée du tout, elle m'a écouté avec beaucoup de bienveillance et m'a proposé deux solutions :
Arrêt total direct ou arrêt par paliers.
En discutant de ces propositions nous avons conclue ensemble que l'arrêt total direct était trop angoissant et anxiogène pour moi (au vue de mon histoire, de l'utilisation que j'ai du canna et de mon état d'anxiété actuel) et que c'est peut être pour ça que ça n'a jamais fonctionné.
Pour mettre toutes les chances de mon côté de ne jamais reprendre et ne pas arrêter que le temps d'être enceinte il vaut mieux la méthode longue en douceur histoire de bien ancrer mon nouveau quotidien.
Du coup je pars sur l'arrêt par paliers (pour canna et clopes).
MAIS elle m'a bien précisé que si finalement l'arrêt par paliers ne fonctionnait pas on adapterai le suivi, que ce n'était pas une fin en soit et qu'il ne fallait jamais se décourager (facile à  dire ok, on verra bien).

Le médecin m'a ensuite demandé de choisir un objectif, là  je me suis prise pour Wonder Woman : "1 bedo et 3 clopes max par jour". On en a donc discuté, et elle m'a amenée à  prendre conscience que si je me fixe des objectifs trop difficiles c'est un risque d'échec supplémentaire donc elle m'a conseillée de commencer par 2 bedos max la semaine et 3 max le week-end avec 5 clopes max par jour, voici des objectifs atteignables ! (pour les 2 bedos max par jour j'ai pensé aux conseils de Shaolin,  tu pourrais aider aux sevrages, tu as de bons conseils wink )

Pas de prescription pour l'instant car je garde 2 bedo par jour, et peut être que je pourrai éviter les médocs (pour l'anxiété, pour dormir) si mon arrêt par paliers fonctionne bien. Le médecin m'a rassurée, si j'en ressens le besoin à  un moment donné de mon sevrage elle pourra toujours m'en prescrire.
Pour la clope j'ai des pastilles type niquitin (jamais essayé, on va voir ça) et elle m'a donné un lien vers un site pour la relaxation avec des trucs et astuces rapide ou sur du long terme pour toutes les situations de stress. C'est un site gratuit tenu par des professionnels : "passeport santé balados"

Enfin elle m'a proposé un rendez-vous avec une psychologue du service, j'ai accepté, je pense avoir besoin de me confronter à  mes demons pour véritablement laisser mes addictions derrière moi.
Le rendez-vous est dans un petit moment (début mars) mais étant donné que c'est un arrêt par paliers c'est moins urgent, ça me convient.

Prochain rendez-vous avec l'addictologue dans 1 mois smiley-gen013

Maintenant à  moi de m'organiser autour de ce protocole... ça va pas être facile, je vais avoir besoin de vous wink
Pour ce soir, un bedo à  18h30 et un à  22h00 (sans trop les charger, faut jouer le jeu).
Et puis si dans le mois je me sens mieux je pourrai modifier légèrement mes objectifs et diminuer un peu plus...

Et puis si je tombe enceinte pendant le sevrage on reverra tout ça...
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Shaolin)

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
C'est cool, tu as l'air d'être tombée sur quelqu'un de bien, sans préjugés et jugement à  l'emporte pièce.
Avec un suivi tranquille comme ça, et quelqu'un à  l'écoute, tu vas y arriver, j'en suis sûre wink

Sinon, tu as discuté un peu avec ton homme ? Car il serait fier de voir ce que tu entreprends en amont pour votre futur enfant.

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Oui j'ai enfin pu lui en parler dimanche ! Ça aussi... dans le genre je m'angoisse pour rien, je suis championne du monde mur
Pendant 3 jours j'ai cherché l'occasion, attendu le bon moment... vendredi j'ai pas osé parce qu'il était un peu tendu (du coup moi aussi, du coup j'ai bien fumé, du coup pas crédible la meuf), samedi il était malade donc toujours pas le bon moment... Je commençais à  me dire que je ne lui en parlerai qu'après le rendez-vous et dimanche au final, quand je suis sortie fumer mon petit bedo il m'a envoyé un texto avec plein de cœurs... la c'était le bon moment ! smiley-gen013
J'ai tourné autour du pot, et puis j'ai lâché le truc, sans trop de fioritures, droit au but (juste avant la finale de handball d'ailleurs lol )
Et puis voilà ... des fois je comprend pourquoi je l'aime celui la big_smile il a été adorable, c'est lui qui m'a rassurée, il m'a proposé de venir avec moi au rendez-vous et aujourd'hui il m'a ramené des smarties (c'est mon caviar à  moi) puis il est tout à  fait conscient que ça peut ne pas marcher. Il sait que je risque d'être légèrement de très mauvaise humeur un peu souvent et il m'a promis de ne pas trop s'énerver devant mes sautes d'humeur wink
À moi de ne pas trop tirer sur la corde et de ne pas passer mes nerfs sur lui...

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
C'est super, tu dois te sentir bien entourée du coup.
Un bon médecin, un entourage compréhensif, une véritable volonté, tu démarres dans de bonnes conditions wink
Et tu as tout notre soutien "psychoactif" !!

Amicalement.

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

incognitoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 31 Jan 2017
1 message
Bonsoir à  vous ^^
Je viens de m'inscrire juste pour participer à  cette discussion et vous exposer mon ressenti...

J'ai complètement arrêté de fumer il y a maintenant 6 mois "pour faire un bébé". Petite consommatrice de longue date j'ai commencé vers 15/16 ans (pas de clope pour moi) et j'en ai aujourd’hui 31. Je fumais essentiellement le soir: un joint de beuh pour dormir; en fin d’après midi les week-end histoire de me poser; au pire de manière récréative mais peut de personne de mon entourage ne fume et on est pas spécialement fêtard donc ça restait principalement à  la maison pour "éteindre mon cerveau" avant le coucher.
J'ai arrêté à  de nombreuse reprise depuis 7 ans (rencontre de mon conjoint) puis repris car je suis de nature extrêmement anxieuse, nerveuse, je dors très mal depuis toujours (enfin du plus loin que je me souvienne) du genre à  vite monter en pression, enfin bref, un amour quoi ^^ impossible de vraiment stopper car le manque de sommeil me rattrape et me plonge dans des états anxieux puis la dépression s’installe donc je me remet à  fumer et comme tout va super mieux bah je culpabilise d’être si faible face à  ça et j’arrête; je glisse dangereusement alors je reprends etc etc

J'ai tenté de palier à  cette addiction mais à  part des anxiolytiques, des benzodiazépines que me refile les médecins, pas vraiment de solution, que du pire dans mon cas, je n'ai fais que m’enfoncer encore plus bas...
J'ai testé les tisanes, gélules aux plantes, le millepertuis, les mélanges pour dormir, lotus, damiana, houblon... ça marche plus ou moins bien et c'est plus naturel que les cachetons! pour le moment c'est ce qui m’accompagne mais c'est pas franchement le top comparé au petit splif avant de dormir ^^

Voila pour le décor, rentrons dans le sujet:
Je suis donc enceinte de 10 semaines et ma grossesse se passe extrêmement mal. Je pense que mon état anxieux et nerveux y joue énormément!
Je ne mange rien à  cause des nausées H24: j'ai essayé 6 médocs différents sans aucun résultat, des remèdes de grand-mère, plantes et autres mais rien et j'ai déjà  perdu plus de 8 kilos en deux mois et demi.
J'ai l’utérus rétroversé avec d'ignoble douleurs ligamentaires avec une hyper vascularité (saignement intempestif) pourtant je ne suis pas du genre chochotte mais plus du genre à  aller taffer avec 40 de fièvre, épuisée avec 20h de sommeil/semaine dans la mouille j'y vais, me faire arracher les dents de sagesse et aller bosser le lendemain, je ne me suis même jamais arrêtée depuis que je travail! Malheureusement pour moi les médecins n’écoute pas ma douleur qui me réveille carrément toutes les nuits (m’empêche de grimper trois marches ou faire mon trajet maison/métro le matin) et a part une petite tape dans le dos et un "mais ça se passe très bien normalement une grossesse, vous devriez vous calmer! ça ira mieux" personne ne m’entends souffrir ni les sache-femme, ni les médecin généraliste, ni la gyneco: personne (j'en ai vu 6 en 2 mois).

Du coup voila où j'en suis: épuisée nerveusement, physiquement et psychiquement, maigre à  faire peur, en souffrance permanente même en gobant des boites entières de paracétamol rien ne m'apaise, tout le temps nauséeuse, en angoisse permanente sur mon "état", paniquée à  l'idée de me faire virée de mon boulot (je ne fais que des conneries et j'ai déjà  été convoquée), paniquée à  l'idée que mon conjoint excédé ne se tire... Tout va bien!

J'ai tellement envie d’arrêter les frais et d’éteindre mon cerveau!!! de reprendre tout simplement mais je suis enceinte. Je n'ai absolument aucun sentiment pour cet enfant. Je veux juste que ça se termine et vite, je suis ignoble mais c'est ce que je ressent, je pourrais en parler à  mon chéri mais j'ai tellement honte d’être comme ça, il ne fume pas et ne comprendrait pas... il est trop heureux de l'arriver de cet enfant, ça en fait au moins un c'est pas mal.

Je ne sais pas comment ça se passerait si j'avais continué de fumer... je sais juste que je vais de plus en plus mal; que je me sens de plus en plus mal à  mesure que la grossesse avance et j'ai de plus en plus peur de la suite.

Dsl du roman, j'ai tout lâché lool je me dis qu'au moins ici personne ne me jugera!

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs
Incognitoo,
Pas de jugement mais envie de t'aider. Cherche de l'aide dans un CSAPA si possible avec un référent maternité ou dans une autre maternité. Il suffit de leur montrer ton post.
Bref, fais toi aider, pour toi d'abord et pour nous aussi !!!
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Même réponse que Prescripteur, fonce dans un csapa.
Tu y trouveras des professionnels (j'espère qu'ils auront une réfèrente périnat), et surtout, tu pourras demander à  voir un psychologue (c'est gratuit) et parler avec lui de toutes les choses que tu n'arrives à  exprimer avec ton conjoint, ainsi que de tes angoisses.

Et concernant ton boulot, ton médecin ne peux pas te mettre en arrêt quelques temps?

En tout cas, on est là  si tu as besoin de discuter, ou si tu as des questions à  poser wink

Amicalement.

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

kameo 
Mi humaine mi animale
000
Inscrit le 16 Mar 2012
350 messages
Blogs
Pour répondre à  incognito : ma première grossesse a été juste atroce! Je dormais 18h /jour, j'ai vomis tous les put**** de jours de cette grossesse, j'ai pris 7kg mais le 7eme mois pas avant (en vrai j'en ai pris 15 mais perdu 7 en debut de grossesse, comme toi)je sentais une odeur que j'aime d'habitude et paf nausées voir vomis. Bref tu m'aurais dit que j'avais une grave maladie j'aurais pu le croire! Et pourtant 6mois après sa naissance j'ai remis ça mais je te rassure : c'était une grossesse "parfaite" (bon j'ai qd même pas aimé mais j'étais juste très fatiguée)
Du coup sur mes 2 grossesses ma conso de clopes était + forte car stress, j'en fumais env 10/jour alors qu'après les naissances 4/5.... je me suis mise à  la clope elec pour bébé 2, ça m'a un peu destressée.
Comme dit plus haut prends rdv chez un addicto, ou sage femme spécialisée
Les benzos sont-ils possible pendant la grossesse? Je me rappelle que pour bébé 1 mon addicto voulais que je prenne des atarax pour stopper les joints j'avais refusé car ils refusent de te filer des anti inflammatoires pendant la grossesse. Il estime sûrement que c'est "moins pire" je ne sais pas

Hors ligne

 

Melanie85 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 14 Mar 2013
186 messages
Salut Incognito,

Tu as l'air en grande souffrance actuellement et en effet,tu devrais essayer de trouvé de l'aide pour t'accompagné dans ta grossesse et dans ton sevrage (ou pas) du cannabis.

Pour le sommeil,moi même je suis une grande anxieuse et une insomiaque depuis toujours,je prend actuellement de la mélatonine 1mg tout les soirs,mais apparemment c'est contre indiqué pendant la grossesse.Mais tu peux toujours te renseigner  . Comme toi,je suis passé par le cannabis quand j'étais jeune adulte ,aux benzo qui ne font qu'aggravé le problème de fatigue(puisque le sommeil est de moins bonne qualité) et actuellement,la mélatonine qui elle,est naturellement produite par le corps et est sans effets secondaire.

Au sujet de ta grossesse et de ton mal être,je pense que tu fais une depréssion prénatal,en tout cas tu présente plusieurs symptômes de cette dépression.
La grossesse et la naissance d'un enfant font ressurgir de l'inconscient toutes nos blessures d'enfance parfois,et dans ton cas,peut être que le cannabis permettait de camoufflé certaines difficultés aussi.
Donc ce sevrage plus tout l'aspect psychologique de la grossesse,ainsi que la physiologie du corps de la femme enceinte avec ses bouleversement hormonaux,tout ça peut déclencher un véritable mal être qui peu être annonciateur de difficulté après la naissance de bébé.

Il est vraiment important de te faire aidé psychologiquement,pour toi et aussi pour ton enfant,pour pouvoir construire un lien avec lui par la suite . Voici un lien vers un article sur la depression pré natal


http://www.passeportsante.net/fr/Actual … depression

Et comment ça se passe avec ton conjoint et ta famille,as tu du soutien autours de toi?

Dernière modification par Melanie85 (01 février 2017 à  15:17)

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Coucou incognitoo,

Merci pour ce témoignage et merci d'avoir eu le courage d'écrire certaines choses que beaucoup de femmes enceinte pensent mais n'osent pas dévoiler...

Ton témoignage est très touchant, on ressent bien le mal être dans lequel tu te trouves en ce moment, et on a sincèrement envie de t'aider, envie que tu te sentes mieux !

Bien sûr, je rejoins les conseils qui t'ont déjà  été donnés plus haut.
N'hésite pas à  aller voir un psychologue, en passant par un csapa ou un centre d'addictologie en CHU.
N'hésite pas à  changer de centre ou de soignant si tu ne te sens pas à  l'aise, si certaines réactions de soignants ne te conviennent pas ou autre.
Ces équipes sont spécialisées dans les addictions, ils pourront te mettre en relation avec des sages femmes qui connaissent bien ce type de problème et qui sauront quoi faire pour t'aider et te soutenir au mieux...

Et stop culpabilisation ! Tu fais comme tu peux, tu n'as pas à  t'en vouloir de penser comme ci ou comme ça. Ce que tu ressens beaucoup le ressentent mais n'en parlent pas, c'est tout.
Le plus important (selon moi) c'est que tu trouves du soutien, des personnes qui te comprennent et qui peuvent te proposer des solutions pour te sentir mieux.

Tu as déjà  tout mon soutien et tout le soutien de ce site. N'hésite pas à  venir soulager tes angoisses ici, on est la aussi pour ça.

Toutes mes pensées positives de ce soir sont pour toi !

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Marilou33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Jan 2017
17 messages

Clag28 a écrit

Dès le départ j'ai été bien accueillie, ne serai-ce qu'au secrétariat : personnel agréable et souriant (bon point!). On m'a remis un petit carnet où noter diverses informations sur moi et mon addiction et qui servira à  mon suivi. Le carnet est bien fait, tu peux y noter ta conso chaque jour et ton état psychologique pour y voir les évolutions etc...

C'est une femme médecin qui m'a reçue (ça tombe bien, je me sens plus à  l'aise avec des femmes). Je ne me suis pas sentie jugée du tout, elle m'a écouté avec beaucoup de bienveillance et m'a proposé deux solutions :
Arrêt total direct ou arrêt par paliers.
En discutant de ces propositions nous avons conclue ensemble que l'arrêt total direct était trop angoissant et anxiogène pour moi (au vue de mon histoire, de l'utilisation que j'ai du canna et de mon état d'anxiété actuel) et que c'est peut être pour ça que ça n'a jamais fonctionné.
Pour mettre toutes les chances de mon côté de ne jamais reprendre et ne pas arrêter que le temps d'être enceinte il vaut mieux la méthode longue en douceur histoire de bien ancrer mon nouveau quotidien.
Du coup je pars sur l'arrêt par paliers (pour canna et clopes).
MAIS elle m'a bien précisé que si finalement l'arrêt par paliers ne fonctionnait pas on adapterai le suivi, que ce n'était pas une fin en soit et qu'il ne fallait jamais se décourager (facile à  dire ok, on verra bien).

Le médecin m'a ensuite demandé de choisir un objectif, là  je me suis prise pour Wonder Woman : "1 bedo et 3 clopes max par jour". On en a donc discuté, et elle m'a amenée à  prendre conscience que si je me fixe des objectifs trop difficiles c'est un risque d'échec supplémentaire donc elle m'a conseillée de commencer par 2 bedos max la semaine et 3 max le week-end avec 5 clopes max par jour, voici des objectifs atteignables ! (pour les 2 bedos max par jour j'ai pensé aux conseils de Shaolin,  tu pourrais aider aux sevrages, tu as de bons conseils wink )

C'est génial ce rdv !!super
T'es tombée sur une super équipe qui a l'air bienveillante et raisonnable.
En lisant ton résumé ça m'a vachement rassurée. J'ai pris enfin mon courage à  2 mains et j'ai appelé le numéro que j'avais noté et j'ai rdv mercredi prochain dans un CSAPA.
Je me sens fière de l'avoir enfin fait et je sens que c'était pas juste un coup de fil, je fais la démarche de me faire aider, c'est pas rien.

J'espère vraiment que tu vas réussir tes objectifs mais ya pas de raison si t'es motivée et bien entourée. Courage !!

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Bonjour à  tous,

Petit point sur mon sevrage en vue de faire un baby, une semaine après mon premier rendez-vous au service addictologie, bilan mitigé... mais pas si mauvais !

La semaine s'est plutôt bien passée, j'ai réussi à  tenir mon engagement c'est à  dire 5 clopes par jour et 2 bédos par soir en semaine et tout ça sans avoir envie d'étrangler quelqu'un smiley-gen013
La journée (en semaine), je fume 1 clope chez moi avant de partir + 2 au boulot le matin + 2 au boulot l'aprem + 3 à  4 pastilles "niquitin" (désolée pour la pub) et pas du tout de e-cig que je n'ai pas sortie depuis lundi dernier et ça j'en suis vachement fière ! Parce qu'elle était quasiment greffée à  ma main cette put*** de e-cig ! Au lieu de me jeter dessus je prend une pastille et franchement je ne l'aurais pas cru si on me l'avait dit, mais pour moi ça marche bien ! Ce n'est pas très bon au goût, mais ça me passe bien l'envie d'en allumer une ou de tirer sur ma e-cig.
Le soir (en semaine) j'attends minimum 19h00 pour allumer mon 1er bédo, l'attente n'est pas trop longue, je trouve à  m'occuper (par exemple vendredi en sortant du boulot je suis allée acheter un aspirateur, ce n'est pas passionnant, mais ça occupe big_smile ) je fais les choses plus doucement et finalement moins énervée contrairement à  ce que je pensais. Je fume le 2ème vers 22h00 et ça a bien fonctionné jusque là .

Arrivée au week-end ça se complique...
Samedi matin réveil difficile, envie de pleurer sans savoir pourquoi, hyper sensible... je n'ai pas fumé au réveil, j'ai voulu attendre, j'ai voulu réduire le nombre de clopes auxquelles j'avais droit (je m'étais fixée 3 au lieu de 5) mais tout a été prétexte à  réactions émotives. Vive l'ascenseur émotionnel ! Je suis passée de "je pleure, je me sens vide, j'ai besoin d'attentions, je suis si triste" à  "je vais défoncer ce put*** de portail électrique de mer** qui refuse de s'ouvrir" en moins de 3 secondes et tout ça en passant mes nerfs sur mon conjoint (qui lui partait bosser le pauvre...) du coup culpabilité et re-larmes... E-PUI-SANT !
Finalement, grâce au fait que j'ai été occupée le reste de la journée, j'ai réussi à  ne fumer que 4 clopes et seulement 2 bédos, donc 1 clope et 1 bédo de moins que ce qui était prévu (auto-félicitations, c'est gratifiant d'arriver à  contrôler, mais...)
Forte de cette expérience, je me suis levée dimanche en me disant : "je vais faire mieux qu'hier !!! Aujourd'hui 3 clopes maxi et 2 bédos même si j'ai droit à  3". Ah ça oui j'étais motivée... j'avais très envie de réussir à  tenir mon nouvel objectif du jour ! Mais... alors que tout se passait bien... un mélange d’irritabilité de ma part, de perte de patience de la part de mon conjoint et PAF engueulade ! J'en culpabilise encore, j'en ai les larmes aux yeux quand je vous le raconte... On a réussi a se gâcher notre dimanche (seul jour de repos de mon chéri...). Résultat je n'ai fumé que 4 clopes mais les 3 bédos prévus. Je n'ai pas dépassé le protocole mis en place par mon addictologue mais je n'ai pas bien vécu le fait que je n'arrive pas à  atteindre mon nouvel objectif. Je vis mal de me rendre compte que j'ai quasiment tout fait pour que ça se passe mal, comme pour avoir un prétexte pour pouvoir fumer plus... je me déteste tellement quand je suis comme ça mur

J'en conclu qu'il ne faut pas aller plus vite que la musique et qu'être trop exigeante avec moi-même ne fait que me mettre une pression supplémentaire que j'ai du mal à  gérer et qui me mène droit à  l'échec !
Donc je vais "essayer" sans me mettre la pression, de passer à  4 clopes par jour à  partir de demain en éliminant la 1ère clope du matin et c'est tout ! je voulais essayer 1 seul bédo le soir après avoir mangé mais je ne le sens pas émotionnellement parlant... Et j’appréhende déjà  le fait de devoir réduire ces bédos... là  j'angoisse par anticipation et c'est pas bon !
"Apprendre à  vivre en pleine conscience" voilà  ce qu'il faut que je trouve la force de faire...

Bonne journée à  tous drogue-peace

Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 

Marilou33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Jan 2017
17 messages
Ma pauvre Clag t'as passé un mauvais week-end mais vois le positif, tu as respecté le protocole et ça c'est génial !
Si je peux me permettre je pense que tu veux aller trop vite. Tu devrais suivre le protocole établi par ton addictologue et pas essayer de réduire encore les doses. Ne va pas trop vite et souviens toi de ce qu'elle t'a dit : ne pas se mettre en situation d'échec. C'est super important.
Prends le temps de te sevrer en douceur, je pense que ce sera le meilleur moyen d'y arriver.

Pour ce qui s'est passé ce week-end ne te tracasse pas plus que ça. C'est le 1er week-end que tu devais affronter en limitant ta consommation, sachant que le week-end c'est plus dur que la semaine parce que plus de temps libre. Ton copain va comprendre, fais en sorte de te faire pardonner et ce sera vite oublié.

Et ne te fixe pas des objectifs trop durs !
Bon courage

Hors ligne

 

Clag28 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 May 2016
29 messages
Merci Marilou, ça fait du bien d'avoir des petits mots d'encouragement smile

Et toi, as-tu pu parler à  ton mari de ton rendez-vous ?

Dernière modification par Clag28 (06 février 2017 à  15:17)


Today I will live in the moment. Unless the moment is unpleasant, in which case I will eat a cookie.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Grossesse et cannabis - Cannabis et grossesse
par prescripteur, dernier post 28 juillet 2011 à  02:35 par Alain Will
  13
[ Forum ] Grossesse et cannabis
par 'Nrockandrolls, dernier post 13 juin 2015 à  11:06 par filousky
  7
[ Forum ] Grossesse subutex et cannabis
par Mélusine, dernier post 21 mai 2018 à  12:11 par Mélusine
  11
  [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
4858 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
10197 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 4jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
22 septembre 2022Commentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum UP ! 
Dosage - Baisser sa tolérence ?
Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Cuisiner la Kétamine - Comment cuisiner au bain marie
Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Cannabis médical - L’expérimentation du cannabis médical prolongée d’un an. Les assoc...
Il y a moins d'1mnCommentaire de Ced75000 dans [Actualités...]
(1 réponse)
 Forum 
Opinions - Les anxiolytiques
Il y a 9mnCommentaire de Curiosite dans [Au coin du comptoir.....]
(4 réponses)
 Forum 
Pharmacie - Dysfonctionnement sexuel lié aux anti dépresseurs et aux autres mo...
Il y a 33mn
4
Commentaire de Morning Glory dans [Conseils généraux de...]
(19 réponses)
 Forum 
MDMA qui date de 3 ans
Il y a 37mnCommentaire de Lexobedo dans [MDMA/Ecstasy...]
(1 réponse)
 Forum 
Où trouver une pipe à eau ?
Il y a 52mnNouvelle discussion de TrotinetteElectrique dans [DMT, changa et ayahua...]
 Forum 
Peganum Harmala Ou rue de Syrie
Il y a 2h
1
Commentaire de g-rusalem dans [Enthéogènes...]
(7 réponses)
 Forum 
Overdose - Info dose limite
Il y a 3h
1
Commentaire de martinedu13 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
(63 réponses)
 Forum 
Aspect, gout & odeur - écaille de poisson
Il y a 3h
1
Commentaire de Bootspoppers dans [Cocaïne-Crack...]
(9 réponses)
 Blog 
Anniversaire chimique
Il y a 14hNouveau blog de Bootspoppers dans [Carnet de bord]
 Blog 
Lancement du site Mixtures.info
Il y a 17hNouveau blog de Mixtures.info dans [Actualités]
 Blog 
La libertad
Il y a 2jCommentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 13:46
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
MilleSalades, Piou Piou Piou, Unmecnormaldebanlieue, ZepekMany nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par cependant, le 28 Sep 2022
Salut, moi par contre je peux témoigner de quelques difficultés (difficulté accès, refus de prescription et refus de soin)...même si pour l'instant ça se passe plutôt bien ! Ça vient peut-être du fait que j'étais partie sur un TSO non officiel aussi, mais ça se révèle être un avantage...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Fastofle, le 22 Sep 2022
Salut Pierre, je bosse dans une structure alliant un CSAPA et un CAARUD. Nous sommes dans les Hauts de France. Nous rencontrons ces derniers temps des difficulté d'orientation vers les généralistes du secteur pour la délivrance de traitement de substitution. Il y a plusieurs facteurs. - Dépa...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Un plaisir à lire les conseils et le partage de SiilyCone dans [forum] Peganum Harmala Ou rue de Syrie
(Il y a 12h)
tout à fait dans [forum] Arrêt brutal Xanax et cannabis
(Il y a 19h)
mais quel bullshit... dans [forum] Variole du singe
(Il y a 20h)
pfiou tu es pénible /yo dans [forum] Mon rapport à la sexualité
(Il y a 23h)

Pied de page des forums