Arrêt "obligé " oxycontin / PsychoACTIF

Sevrage - Arrêt "obligé " oxycontin


#1 17 Feb 2017 à 10:53

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Arrêt "obligé " oxycontin

Bonjour,

Voilà je viens de faire le point sur mon stock d'oxycontin il me reste en gros 1 mois donc je dois me faire une raison et me dire qu' il faut arrêter tout ça. Je vais essayer de diminuer les doses et la fréquence des prises petit à petit.
Je pense qu'au fond c'est une bonne chose enfin j'ai quand même trouver beaucoup de plaisir et une sorte d'echapatoire avec l'oxy. Je me sent mieux depuis que j'en prends. J'espère que mes vieux demons ne vont pas réapparaître.
Si vous avez des conseils je suis prenante.

A+
Ale.

Hors ligne

#2 17 Feb 2017 à 13:02

Terson 
Nouveau Psycho
France
600
Date d'inscription: 25 Jul 2014
Messages: 159

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Salut salut

Tu en prend quel quantité par jour ?

Hors ligne

#3 17 Feb 2017 à 13:11

interopid 
Opioïdomane, polytoxico à temps partiel
Germany
200
Lieu: entre la France et l'Allemagne
Date d'inscription: 15 Jan 2016
Messages: 77
Blogs

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Salut
Je ne connais pas les particularités de l'oxy parce que je n'en ai jamais pris par contre les opiacés en général je connais pour m'être déjà sevré plusieurs fois de l'hero, skenan, trama..

C'est ton premier sevrage/arrêt total ? T'ai t"il déjà arrivé de faire une pause dans ta conso, je veux dire d'avoir eu le temps entre deux prise de "revenir à la normal", voir de sentir des symptômes de manque si tu penses être dépendante physiquement ?

En ce qui me concerne un de mes plus gros problèmes avec l'arrêt des opia c'est la dépression sévère qui arrive avec le sevrage, en général dès la fin des effets alors que les symptômes physiques arrivent en général 24h après la dernière prise chez moi. D'autant plus qu'en général quand je fini par raccroché et me remettre a taper quotidiennement c'est dû à des passages dépressifs qui deviennent trop dur à supporter. Un cercle vicieux. Et même sans être encore dépendant physiquement, les opia saturant le cerveau en dopamine et général quand on est déjà dépressif de base ça fait revenir la dépression bien méchamment dès que les effets se dissipent.

Vu ce que tu dis ça semble être un peu pareil pour toi. Ce que je pourrai te conseillé c'est déjà de diminuer les doses et la fréquence et surtout de te faire aider, aller en csapa si tu le peux.

Si tu as des problèmes de sommeil ou d'anxiété tu peux peut être voir avec un médecin pour prendre de l'atarax ou du donormyl ce qui permet d'éviter les benzos, je fais pas forcément la promotion de l'atarax mais je dois quand même dire que ça m'a beaucoup aider à pouvoir gérer mon insomnie sans prendre de benzo.

Sinon ce serai toujours interessant de réfléchir à la raison pour laquelle tu trouves un échappatoire dans les opia, déprime, problèmes d'angoisses ou de dépression etc.. Ce qui peut être fait si tu réussis à avoir un suivi avec un addicto et/ou un psychologue pas mal.

En tout cas bon courage à toi j'espère que ton arrêt de l'oxy se passera sans trop de problèmes


"J'espère que tu n'espères pas trop fort, ça te ferai du tort, les grands rêveurs que j'ai connu avaient tous des marchands de mort. Parce que le sable ne suffit pas, on s'y enfonce pour oublier. Et moi qui croyais bêtement que quelqu'un viendrait m'y chercher" (KDL)

Hors ligne

#4 17 Feb 2017 à 15:05

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Terson: j'en prends depuis l'été dernier au debut seulement une fois/semaine mais ma conso a augmenté avec le temps depuis environ 2 semaines j'en prends tous les jours 50 mg en une prise.

Interopid: merci pour ton temoignage je vois un peu a quoi m'attendre. Quand j'espace trop mes prise comme toi je sent une grosse baisse de moral mais plus au bout de 24h et pareils pour les signes physiques  (nausée, douleur ventre, diarrhée, courbatures, fatigue et meme maux de tête.)
Je pense en prendre pour commencer 1 jours sur 2 et baisser les doses donc demain  (aujourd'hui j'ai rien pris) 40mg.
En se qui concerne un suivi psy et addictologue je fais une sorte de blocage du certainement a mon passé bref! Faut que j'y arrive seule.

Encore merci

Ale.

Dernière modification par ale1797 (17 Feb 2017 à 15:07)

Hors ligne

#5 17 Feb 2017 à 16:11

interopid 
Opioïdomane, polytoxico à temps partiel
Germany
200
Lieu: entre la France et l'Allemagne
Date d'inscription: 15 Jan 2016
Messages: 77
Blogs

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Je comprends très bien, moi aussi j'ai un gros blocages et pas mal de traumatisme par rapport au corps médical mais il faut savoir quand même qu'en csapa la prise en charge est anonyme et théoriquement basée sur l'écoute et le non jugement. Encore faut il en trouver un bien. En ce qui me concerne le seul où j'ai vraiment été suivi est très bien. Même si c'est dur à trouver je pense que réussir à avoir un suivi médicale et psychologique bien t'aiderai beaucoup.

Par contre fait gaffe à pas tomber sur un médecin qui n'y connait rien et qui te prescrirait des trucs pas forcément adapté, j'suis très sceptique pour tout ce qui est benzos et neuroleptiques prescrits à outrance ça fait souvent plus de mal que de bien.

Il y a aussi je suppose la possibilité de mettre en place un TSO si tu arrives vraiment pas à dépasser le sevrage mais pour ça c'est certainement pas à moi de t'en parler parce que j'ai jamais été sous TSO et que je sais très mal comment ça marche.

Pour ce qui est du sevrage dans mon cas il apparait environ 24h après la prise comme je l'avais dis et dure entre 6 et 10 jours avec un point culminant vers le 2e et 3e jours donc 3e et 4e jours après la dernière prise. Même si pour moi le plus dur à passer c'est clairement au niveau du moral. C'est souvent plus facile à supporter dans un carde extérieur à ta vie quotidienne et en étant soutenu, il faut aussi réussir à ce donner le temps d'aller mieux parce que ça prend du temps et qu'on a vite tendance à désespéré en ayant l'impression que rien n'a l'air de s'arranger.

Mon dernier sevrage date de début décembre et en y réfléchissant je dirai qu'il m'a bien fallut un mois pour me remettre sur pied principalement au niveau du moral. Mais là aussi j'étais de base dans une phase de dépression sévère et ça jouait beaucoup.

Reputation de ce post
 
Bons conseils merci / ale

"J'espère que tu n'espères pas trop fort, ça te ferai du tort, les grands rêveurs que j'ai connu avaient tous des marchands de mort. Parce que le sable ne suffit pas, on s'y enfonce pour oublier. Et moi qui croyais bêtement que quelqu'un viendrait m'y chercher" (KDL)

Hors ligne

#6 17 Feb 2017 à 17:36

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Le soucis c'est que ma famille (mon conjoint et mon fils) ne se doute absolument pas de ma conso, c'est quelque chose que je cache et je ne peux absolument leur en parler ( mon homme est trop fragile il a eu un grave accident il y a qurlques années ).
Personne dans mon entourage n'est au courant.
En se qui concerne les "mauvais medecins oui jr connais et la prescription a outrance des benzo et autre...
Le csapa dans ma ville ils me "connaissent " j'y suis allée pour quelqu' un de ma famille et je me sent pas d'y aller pour moi, je n'assume pas. Dans ma tête je me dis que j'en suis pas arrivée là.
Je verrais bien par la suite.

Merci pour ton "ecoute" et tes conseils interopid.

Dernière modification par ale1797 (17 Feb 2017 à 17:38)

Hors ligne

#7 17 Feb 2017 à 19:50

interopid 
Opioïdomane, polytoxico à temps partiel
Germany
200
Lieu: entre la France et l'Allemagne
Date d'inscription: 15 Jan 2016
Messages: 77
Blogs

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

C'est peu être encore une fois très niais et utopiste ce que je vais dire (pourtant depuis le temps je le suis plus..) mais on devrait pas avoir honte de consommer, et d'être dépendant, autant qu'on aurai pas a avoir honte d'être en dépression, et encore moins de faire les démarches pour soigner cette addiction. Ca prouve au contraire la lucidité qu'on a fasse à nos problèmes de conso.

Ca ne devrait pas non plus être une question "d'en arriver là", les csapa sont là ,entre autre, pour aider les personnes en situations d'addiction, et être dépendant c'est dur, c'est pénible et je dis pas le contraire mais c'est comme ça c'est pas un crime, ça peut arriver.

D'autant plus qu'un sevrage est une épreuve difficile psychologiquement et physiquement, mais souvent au lieu du soutient tout ce à quoi on a droit c'est "t'as voulu joué avec de la drogue tu l'as bien mérité". En même temps c'est rarement mieux avec la dépression, la plupart des personnes qui n'en souffrent pas ont la sale tendance à minimiser les maladies mentales, "pense à autre chose ça va passer" etc..

Je ne vais pas dire qu'on est "victime de la drogue", au contraire, c'est une idée que je rejette totalement. Je pense qu'on devrait être libre de consommer et d'en assumer les conséquences, mais il n'y a pas à s'en vouloir plus que de raison pour autant. 

Je comprends aussi que ça puisse être dur pour les proches, mais ça l'est tout autant pour soi même. J'espère en tout cas qu'ici tu trouveras un peu de soutient et d'écoute. Tout ce que je pourrai te dire c'est d'essayer de ne pas trop culpabiliser si c'est le cas et essaie aussi d'être indulgente envers toi même parce que par expérience je sais à quel point on à tendance à se sentir comme une merde en sevrage. Pour le reste je reste quand même d'avis qu'essayer d'avoir une consultation en csapa, si ce n'est qu'une fois pour parler de ta situation avec des gens neutres et pro pourrai être une bonne idée.


"J'espère que tu n'espères pas trop fort, ça te ferai du tort, les grands rêveurs que j'ai connu avaient tous des marchands de mort. Parce que le sable ne suffit pas, on s'y enfonce pour oublier. Et moi qui croyais bêtement que quelqu'un viendrait m'y chercher" (KDL)

Hors ligne

#8 18 Feb 2017 à 10:46

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Je suis tout à fait d'accord avec toi on ne devrait pas avoir honte d'être depressif mais le regard des autres ceux qui sont "sains  d'esprit " (même dand le corps médical) te force a penser le contraire et oui on devrait avoir le droit de consommer tout en assumant les conséquences et que cela n'atteint pas nos proches.

Mais la réalité est autre et quand on ne rentre pas dans le moule c'est tres difficile. Je manque beaucoup de confiance moi et le fait d'être "bizarre" je ne l'assume pas. Quand on me voit je suis quelqu' un qui semble être bien dans da tête et d'une apparence tres soigné mais l'intérieur je suis un vrai tsunami.

En tout cas hier je n' ai rien pris et étonnamment malgré une baisse de moral et quelques douleur rien insurmontable. Bon par contre je pense h24 a l'oxy et j'ai vraiment une grosse envie d'en prendre depuis mon reveil malgré une journée en famille bien chargé et agreable. Pffff!

Dernière modification par ale1797 (18 Feb 2017 à 10:50)

Hors ligne

#9 18 Feb 2017 à 15:42

interopid 
Opioïdomane, polytoxico à temps partiel
Germany
200
Lieu: entre la France et l'Allemagne
Date d'inscription: 15 Jan 2016
Messages: 77
Blogs

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Indépendamment du manque le craving c'est une belle saloperie aussi. Encore une fois à ce sujet je serai pas le mieux placé pour t'en parler, parce que dans un sens j'ai jamais vraiment réussi à le surmonter et que maintenant pour au moins mes trois derniers sevrages, j'ai jamais arrêté en ayant comme objectif de plus jamais reprendre d'opia. Mes arrêts étaient motivés déjà par la peur d'avoir à me retrouver en manque dans une situation où je l'aurai pas supporté, mais aussi parce que je savais que ma conso déraillait, que je ne tapais plus que pour éviter d'avoir à affronter la dépression et pour moi c'était comme gacher de la came, j'aime trop les sensations des opia, en être réduit à en prendre des doses énormes juste pour arriver à me sentir normal et a peu près potable ça me rend malade.

Donc oui mes sevrages étaient aussi motivé en parti par l'envie de ressentir à nouveau pleinement les effets des opia quand j'en reprendrais, je suis loin de dire que c'est la meilleure des motivations mais bon.

Avant j'ai passé quelques années à me battre contre le craving, à me mettre en tête que c'était fini qu'il fallait plus que j'y touche mais ça marche pas chez moi. L'envie fini toujours par être trop forte et au final j'y gagnais rien d'autre que de la culpabilité et une obsession le reste du temps.

Je pense qu'il faut que tu prennes les choses sur le court terme, au jour le jour. Tu es arrivée au point où tu sais que tu vas devoir arrêté mais c'est pas pour autant qu'il faut te mettre la pression, fait les choses progressivement, si tu en reprends au bout d'un jour, de deux ou de cinq c'est pas très grave. Le plus dur c'est d'apprendre à vivre avec la sobriété. Essai peu être de te dire que oui c'est possible que t'en reprenne dans quelques jours mais que c'est pas le plus important à l'instant présent, concentre toi sur les choses que tu fais sur le moment, si le craving est trop présent dis toi que tu verras plus tard et que pour l'instant tu continue a faire ce que tu fais sobre et que plus tard tu aviseras. Mais c'est pas pour autant que tu dois te mettre en tête que tu vas reconsommer tel jour, telle heure et qu'en attendant tu passes ton temps à ne penser qu'à ça parce qu'au contraire ça risque de ne pas arranger le craving du tout.

Après je sais que c'est facile à dire et beaucoup plus dur à mettre en pratique, pour le vivre actuellement entre autre. Et je sais pas du tout si c'est clair d'ailleurs ce que j'explique, j'espère que t'as à peu près compris où je voulais en venir.

Dernière modification par interopid (18 Feb 2017 à 19:47)


"J'espère que tu n'espères pas trop fort, ça te ferai du tort, les grands rêveurs que j'ai connu avaient tous des marchands de mort. Parce que le sable ne suffit pas, on s'y enfonce pour oublier. Et moi qui croyais bêtement que quelqu'un viendrait m'y chercher" (KDL)

Hors ligne

#10 19 Feb 2017 à 22:34

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Oui pas de soucis je t'ai bien compris wink

Hors ligne

#11 20 Feb 2017 à 10:53

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Bonjour,

J'espère vraiment que quelqu' un pourra m'aider.
Cette nuit vres 1h du mat je me suis réveillée avec les bras et les jambes qui me donnaient la sensation de devoir bouger et une boule dans le ventre je me sentais tres oppressee c'était tres intense et je n'ai pas pu rester allongée et parfois pour me soulager je devais secouer les bras ou les jambes.
J'ai fini par prendre un anxio, ça m'a un peu calmer, mais ça n'a pas dispau. Vers 4h30 du matin ça recommencé mais j'ai quand même pu me rendormir.
Ce matin je sent toujours cette sensation dans les bras.
C'était tres intense voir douloureux j'ai cru devenir folle.
Est ce du a la diminution de l'oxy ( hier j'avais rien pris) ?
Merci

Ale

Dernière modification par ale1797 (20 Feb 2017 à 10:54)

Hors ligne

#12 20 Feb 2017 à 11:01

Porygon 
Adhérent PsychoACTIF
France
2200
Lieu: Avec un doge
Date d'inscription: 20 Jan 2015
Messages: 562

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

C'est tout à fait normal, tu entame le sevrage physique
Accroche toi et ça va passer smile

Hors ligne

#13 20 Feb 2017 à 11:07

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Ah! Ça me rassure pas du tout sad

Merci pour ta reponse.

Hors ligne

#14 21 Feb 2017 à 10:56

the_seeker 
Nouveau membre
400
Date d'inscription: 02 Nov 2013
Messages: 35

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Alors où en es tu aujourd'hui ?

Apparemment ce que tu décris est typique du sevrage opiacés.
Je ne connais pas ta vie mais apparemment tu as l'air à peu près stable (Coinjoint, enfant...),
bref que de bonnes raisons d'arréter.

Dans un premier lieu, si tu ne veux pas aller au csapa, et tu allée voir ton médecin traitant tout simplement ? Lui expliquer ta problématique et voir ce qu'il en pense. Décider avec lui d'une diminution progressive, voir s'il peut te prescrire un opiacé moins fort genre dihydrocodéine LP ou tramadol.
Normalement un médecin ne devrait pas te juger mais t'accompagner au mieux dans ta démarche.
Sinon ça veut dire qu'il faut que tu change de médecin traitant !!

Bon courage à toi

Hors ligne

#15 21 Feb 2017 à 17:50

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Bonjour the_seeker oui j'ai ine vie de famille heureuse maintenant le soucis chez moi c'est pas le present mais le passé.
Je pense que je vais devoir en effet trouver l'aide d'un medecin, je n' ai pas du tout envie d'arreter,l' oxy est vraiment pour moi une bequille mais j'en ai plus beaucoup en stock voilà le soucis.
Par contre je pense que je vais voir pour trouver un medrcin qui me connais pad ça sera plus simple pour moi.
Merci d'avoir pris le temps de me donner des conseils.

Ale.

Dernière modification par ale1797 (21 Feb 2017 à 17:52)

Hors ligne

#16 22 Feb 2017 à 09:59

the_seeker 
Nouveau membre
400
Date d'inscription: 02 Nov 2013
Messages: 35

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Songe aussi à un accompagnement psychologique, si tu dis que le soucis c'est le passé.
C'est bien parfois d'avoir un interlocuteur externe et neutre. ça permet de voir les choses avec une autre perspective, prendre du recul, voir comment on en est arrivé là...

Tu dis toi même que l'oxycodone est une béquille, et je comprend que tu ne veuille pas l’arrêter.
Mais de toute façon tu n'as pas vraiment le choix, aucun médecin ne t'en prescrira dans un cadre autre que celui prévu pour ce médicament, c'est à dire la douleurs.
Et puis pour ta famille de toute façon, à long terme il faudra bien que tu t'en débarrasse. Il n'y a jamais de "bon" moment pour faire ça, seulement le moment où tu le décide...
Donc entame le travail sur toi même pour savoir pourquoi tu as besoin de cette "béquille", et appuie toi sur ce qui est vraiment stable dans ta vie (ta famille...).

En tout cas ne reste pas seule la dedans, trouve des personnes avec qui en parler si tu ne peux pas dans ton cercle familial. Tu peux peut etre aussi aller dans un csapa d'une autre ville ?

Enfin bon, je te souhaite de te sortir de ça au plus vite !
Déja tu as pris conscience de ton addiction, c'est un premier pas ;-)

Bon courage à toi !

Reputation de ce post
 
Merci pour les conseils/ ale

Hors ligne

#17 02 May 2017 à 17:38

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Bonjour a tous,

Cela fait un moment que je n'ai pas posté.
Je me suis dis que pour m'aider dans mon sevrage je devais couper tous ce qui me rattache a l'oxy. Donc j'ai un ptit brek.
Cela fait maintenant 1 mois que je n'ai pas pris d'oxycontin et ce n'ai vraiment pas une mince affaire.
Déjà il y a eu le sevrage physique avec les symptomes que beaucoup connaissent: courbatures, frissons bouffées de chaleur, sueurs nocturne et surtout ce qui a été le plus difficiles ça été les impatience dans les jambes et les bras j'ai cru devenir folle.
Je me suis aidée avec du tramadol et des decontractants musculaire. Cela a durait environs 10 jours bien que les impatiences reviennent de temps en temps ainsi que les sueurs nocturne.
Je suis maintenant a 15 jours sans rien.
Au final le plus difficile pour moi est le sevrage psychologique. Surtout que mon arret d'oxycontin est dû au fait que je n'en ai plus. Mais je m'étais dis au debut de ma prise que l'orsque j'en aurais plus ça sera definitif.
Mais j'ai vraiment eu une grosse accroche pour ce produit.
Depuis que j'ai arrêté  mon moral recommence a faire le yoyo et je recommence a être toujours malade bref c'est pas le top. Parfois je passe des heures a fouiller dans la maison dans l'espoir de trouver un petit comprimé que se serait égaré, mais je dois me faire une evidence.
Je me sentais si pleine de vie avec l'oxy je m'étais même mise au sport.
Je me poses beaucoup de questions sur les biens faits de cette arrêt.

Voilà désolée pour le pavé.drapeau-blanc

Bises a tous.

Ale.drogue-peace

Hors ligne

#18 02 May 2017 à 22:56

Syam 
हरे कृष्ण
France
20810
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 2588

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Pareil Ale. Je continue ici de répéter à l'envie que le raccourci simpliste qui consiste à croire que nos problèmes vont s'arrêter si on arrête les drogues, ce vieux mythe qui fonde toute la guerre contre la drogue, est à peu près le pire ennemi des opiomanes. Dans la réalité à chaque fois qu'un toxicomane aux opiacés arrête en espérant que ça ira mieux après, il constate qu'en fait les promesses étaient du vent et que ça va bien pire après, et en plus pendant plusieurs années il expérimente cette permanente déception (syndrome prolongé de sevrage) et coup finalement il replonge. Et ces traumatismes (le mot n'est pas du tout exagéré) que sont les sevrages ne font qu'enraciner de plus en plus dans la mémoire corporelle l'idée qu'on a besoin du produit. C'est à dire qu'on replonge encore bien plus accros qu'avant. Je veux dire on le sait, c'est pas une découverte, les sevrages secs ont un taux d'échec qui avoisine les 95%. Le jeu en vaut-il la chandelle? Dans de rares cas oui, donc il ne faut PAS éliminer cette approche de l'arsenal. Mais dans la plupart des cas, non. Donc il ne faut pas idéaliser cette approche, il faut même s'en méfier énormément.

Note que tu aurais pu demander une dose dégressive pour information, c'est prévu dans l'utilisation normale du produit de ne pas sevrer brusquement.

Dernière modification par Syam (02 May 2017 à 22:59)

Reputation de ce post
 
qui mérite d'être dit et répété /interopid

Hors ligne

#19 02 May 2017 à 23:43

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Oui je sais j'en suis contiente. Je me rends bien compte que l'oxy m'aide au contraire j'en suis consciente le soucis c'est que c'est inégal, reste a savoir ou sont mes limites. Continuer dans l'ilégalité avec les risques que ça comporte? Ou arrêter  (mais cela reste plus facile a dire qu' a faire).


Et pas possible pour moi de consulter un addictologue ou même mon medecin généraliste.

Hors ligne

#20 03 May 2017 à 00:15

Syam 
हरे कृष्ण
France
20810
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 2588

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Tu sais quand même qu'en CSAPA tu peux consulter anonymement?

https://www.psychoactif.org/annuaire-re … s-risques/

Vu le nombre qu'il y en a en France, tu ne peux pas connaître des médecins dans toutes les villes. Sauf si tu es ministre de la santé en quel cas enchanté Mme, et j'en profite pour vous dire que niveau RDR, il faudrait vraiment se bouger un petit peu : on a des vies à sauver, on sait comment les sauver, un peu de courage politique!

Hors ligne

#21 03 May 2017 à 17:53

ale1797 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 87

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Je sais mais c'est une longue histoire. Merci pour les renseignements.

Ale.

Hors ligne

#22 22 May 2017 à 13:36

Syam 
हरे कृष्ण
France
20810
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 2588

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Interopid : "qui mérite d'être dit et répété"

C'est ce que je fais  wink

Hors ligne

#23 22 May 2017 à 22:25

interopid 
Opioïdomane, polytoxico à temps partiel
Germany
200
Lieu: entre la France et l'Allemagne
Date d'inscription: 15 Jan 2016
Messages: 77
Blogs

Re: Arrêt "obligé " oxycontin

Syam a écrit:

C'est ce que je fais  wink

Et c'est ce que je salue !
Parce que malheureusement sur tout ce qui concerne les drogues, les idées reçus et les clichés débiles (et dangereux) ont la vie dure, alors quand on peut décrasser un peu tout ça c'est toujours utile, enfin je l'espère


"J'espère que tu n'espères pas trop fort, ça te ferai du tort, les grands rêveurs que j'ai connu avaient tous des marchands de mort. Parce que le sable ne suffit pas, on s'y enfonce pour oublier. Et moi qui croyais bêtement que quelqu'un viendrait m'y chercher" (KDL)

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
19 9531 27 Aug 2013 à 13:47
par drugstore cowboy
20
[ Forum ] Oxycontin par aldebaran34
9425 12 Jul 2009 à 18:53
par aldebaran34
29
[ Forum ] Injecter - OXYCONTIN 40 mg par ziggy
10980 21 Aug 2014 à 14:32
par nad1603
    [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
    [ PsychoWIKI ] Oxycodone (Oxycontin), effets, risques, témoignages
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 5376 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 2649 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Effets indésirables : analysez vos produits avec l'OFDT et Psychoactif
15:14Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Baclofene, avez vous réussi à baisser vos consommation ?
[ Appel à témoignage ]
Pourquoi réutilisez vous votre matériel d'injection ?
[ Fanzine ]
Creation d'un fanzine collectif psychoactif ?
16:01Commentaire de ji air
[ Forum ]
Prix Méthadone sirop
Il y a moins d'1mnCommentaire de Mammon Tobin dans [Méthadone...](4 réponses)
[ Forum ]
Expériences - Pcp Derivatives = Danger
Il y a 3mnCommentaire de groovie dans [Kétamine et PCP...](1 réponse)
[ Forum ]
Overdose - URGENT Je viens de prendre 40mg de deroxat d'un coup
Il y a 4mnNouvelle discussion de Elgourou dans [Antidepresseurs...](0 réponse)
[ Forum ]
Sevrage - Besoin de conseils pour un arret presque brutal au zolpidem
Il y a 6mnNouvelle discussion de cycyles dans [Zolpidem (Stilnox)...](0 réponse)
[ Forum ]
Clin d'oeil - Koweit : Pigeons munis de sacs à dos pour transporter des ecstas
Il y a 9mnCommentaire de groovie dans [Actualités...](1 réponse)
[ Forum ]
Ketamine : de la poudre au Liquide
Il y a 20mnCommentaire de groovie dans [Kétamine et PCP...](8 réponses)
[ Forum ]
Première fois - Contamination growkit
Il y a 27mnCommentaire de yoshinabis dans [Psilocybe - Champigno...](2 réponses)
[ Forum ]
Descente - Alcool + Tramadol
Il y a 34mnCommentaire de Mélatonine2 dans [Alcool...](11 réponses)
[ Blog ]
C'est l'ennui, l'enfer..
Il y a 1hCommentaire de Skenman dans le blog de Baiala (5 commentaires)
[ Blog ]
Help ! que faire ?
Il y a 17hCommentaire de Bootspoppers dans le blog de KeithMe (9 commentaires)
[ Blog ]
Effets indésirables : analysez vos produits avec l'OFDT et Psychoactif
Il y a 2jCommentaire de pierre dans le blog de Equipe de PsychoACTIF (3 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 15:31
  [ PsychoWIKI ]
Fentanyl, effets, risques, témoignages
[ Nouveaux membres ]
Fifi30, Maria Sabina, Biboo83, Tris9876, ronde59600, Tieks, La Sisina, krapsShred nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Pour vos consommations de drogues, avez vous déjà fréquenté :
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Usager de drogues, qu'est ce que vous a apporté internet ?
par filousky, le 23 May 2017
J'ai découvert le forum en 2009. Je trainais sur internet en recherche d'un lieu d'expression, ayant déjà à cette époque vécu la dépendance et le sevrage de tout un tas de drogues (Speed, cocaïne, weed, héroïne, alcool, benzodiazépines, codéine et tabac). Quand en 1990, j'ai décroché...[Lire la suite]
 Méthadone et Cannabis !
par bazukero, le 18 May 2017
je dirai plutot que c 'est le canna (vaporisé ou fumer) qui optimise les effet de la meta... meme si une foie ton tso stabilisé,on ne ressent plus grand chose .le cannabis a toujours joué une sorte de role de booster ,de turbo, qd tu le mix avec un autre prod , il potantialise l effet de l autre...[Lire la suite]
 Achat de coke sur le deepweb
par Mike&Lola, le 24 May 2017
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

De bonne informations encore ! dans [forum] Amisulpride Solian
(Aujourd'hui à 13:11)
Intéressant, merci - ElS dans [forum] Comment le cannabis est-il devenu illégal au Canada?
(Aujourd'hui à 13:10)
Pas de site de vente !!! Merci. Reck. dans [forum] Modiodal (Modafinil)
(Aujourd'hui à 11:43)
Excellentes propositions !!! Reck. dans [forum] Je me suis fais voler mon traitement comment faire !!!!
(Aujourd'hui à 11:06)
Une image de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (filousk dans [forum] Principes actifs/Principes créatifs
(Aujourd'hui à 10:45)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2016
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0