Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne / PsychoACTIF

Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne


#1 20 avril 2017 à  19:06

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonjour à  tous,

Je suis petite nouvelle sur ce forum, et j’espère y trouver des réponses à  mes questions et un peu de réconfort grâce à  des gens qui peuvent me comprendre et comprendre la situation dans laquelle je suis.

J’ai recommencé l’héroïne depuis le mois d’octobre après presque 6 ans d’arrêt complet de cette saloperie. Cela fait maintenant 11 jours que je suis clean, pas d’héro, mais pas de TSO non plus… J’ai décidé d’arrêter à  la dure, et ça l’est vraiment, à  l’heure actuelle surtout sur le plan psychologique (les douleurs physiques s’estompent doucement, et je ne prends quasiment plus de cachton pour les douleurs, seulement le soir pour réussir à  m’endormir – quand j’y arrive). A certaine période mon « bon Moi » arrive à  résister et prendre le dessus, j’arrive à  contrôler mes crises d’angoisses, j’arrive à  bouger un peu, à  être un minimum active. Mais lorsque le « mauvais Moi » est de sorti, c’est une descente aux enfers…Mon esprit n’arrête pas de me répéter « fais toi du mal, fais toi du mal, MAIS FAIS TOI DU MAL BORDEL !! » et c’est très difficile à  supporter. D’autant plus que je ne vis pas seule, je vis avec ma famille, mes parents, ma sœur et mon filleul, et il devient de plus en plus compliqué de cacher ce mal-être à  ma famille qui n’est bien sur pas au courant de la phase que je subis, qui ne comprendrait pas… Et j’en peux plus de faire semblant, ça m’épuise énormément, physiquement et moralement.

Par rapport au TSO, j’aurais aimé savoir en combien de temps (avec beaucoup de volonté) avec les TSO on peut s’en sortir ? Sans que le moral flanche complètement… Est-ce que vous pensez qu’un arrêt brutal et total de tout produit est une bonne solution et ne favorise pas les rechutes ? J’étais persuadée que l’arrêt total était la meilleure solution, pour que le passé soit le plus vite possible derrière nous et qu’on puisse recommencer à  savourer la vie sans ce démon angélique… Mais maintenant je doute beaucoup… Par rapport au sevrage à  la dure : Combien de temps est-on dans ce mal psychologique ? Après avoir arpenté un peu le forum et les différents wiki, j’ai pu apprendre ce qu’était le « PAWS » terme que je ne connaissais pas du tout. En lisant cet article, il est écrit dedans qu’il dure 2 ans ! Au secours ! Je ne tiendrais jamais deux ans avec des chutes de moral comme je les ai maintenant, j’en ai pas la force et je n’ai personne à  qui pouvoir en parler qui puisse me soutenir (hormis mes infirmiers de mon CSAPA, qui sont tellement gentil et bienveillant envers moi, ça me fait du bien d’y aller, et c’est ce qui me permet de tenir. Mes buts à  l’heure actuelle est de tenir jusqu'à  mon prochain rendez vous la bas sans craquer, pour ne pas les décevoir. Mais je sais que les rendez vous seront de plus en plus espacé et l’attente n’en sera que plus dure et douloureuse).

Merci de m’avoir lu, et merci d’avance pour les réponses à  mes questions. Je trouve que ce forum est vraiment génial !

Bien à  vous

Agg’

Hors ligne

#2 20 avril 2017 à  19:14

Caïn 
Psycho sénior
3300
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1275
Blogs

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Il vaut mieux éviter de qualifier l'héro de "saloperie" si tu veux être aidée. Le produit peut être bon comme mauvais, selon ce que TOI tu en fais.
Si vraiment l'héro te manque trop et que ce manque te détruit, il vaut mieux entamer un TSO qui te stabilisera et t'évitera les coups de blues et de déprime irrésistibles.
Le problème c'est que tu as certes tenu longtemps sans rien mais qu'avant tu avais dû consommer peut-être longtemps ce qui a laissé des traces. Elles sont automatiquement ravivées quand tu redémarres une conso. Même si ton taux de tolérance a dû re descendre au plus bas.
Amitiés


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#3 20 avril 2017 à  19:41

away 
Modérateur
France
4600
Lieu: Under Siege (Regnum Irae)
Date d'inscription: 20 May 2013
Messages: 2247

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir Agg,

Un TSO s'envisage sur du long terme. On parle de substitution, pas d'arrêt.
Si tu optes pour un traitement, quand tu auras fait ton switch produit/Tso, le but sera d'arriver à  un dosage de confort qui te permette de fonctionner normalement dans ta vie de tout les jours.
Pourquoi t'infliger un sevrage cold turkey quand tu peux réduire tes maux ?
D'autre part, on dit que le PAWS peut durer jusqu'à  2 ans maximum, pas que c'est une durée obligatoire.
Tu sembles être dans un carcan d'auto culpabilisation (mais fait toi mal bordel) ; je te conseille de prendre toutes les infos nécessaires pour que tu puisses faire ton choix, si tu décides d'opter pour.

Un lien qui pourra t'aider :

https://www.psychoactif.org/forum/f3-p1 … iaces.html

Si tu as des questions, n'hésite pas.

Amicalement
Away


Are you friend or foe ?

Temet Nosce

Hors ligne

#4 20 avril 2017 à  19:42

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir Caïn,

Oui, tu as raison, désolée pour les termes un peu disgracieux concernant l'héro, c'est juste que j'en ai marre de cette situation, j'en ai marre de ne penser qu'à  ça, j'éprouve beaucoup de colère et d'angoisse alors je me laisse un peu emporter, toutes mes excuses.
Merci en tous cas pour ton avis et ta réponse.

Hors ligne

#5 20 avril 2017 à  19:57

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir Away,

je fais un double post car nos messages se sont croisés.
J'ai pris la décision de faire un sevrage aussi à  la dure car j'ai des projets, j'ai décidé de partir vivre à  l'étranger pour un an minimum, d'ici le mois de septembre, et j'aurais tellement aimé que tout ça soit derrière moi et recommencer une nouvelle vie "clean", me relaisser une chance. J'ai beaucoup de mal à  m'imaginer arriver dans mon pays d'accueil et vite courir dans un centre pour avoir mon TSO... Mais je vais me renseigner, et demander aussi l'avis du médecin qui me suit à  mon CSAPA...

Merci pour ta réponse, bonne soirée smile

Agg'

Hors ligne

#6 20 avril 2017 à  20:30

Fenouil2 
Docteur Fenouil
France
410
Date d'inscription: 14 Jan 2017
Messages: 190

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Salut, pour mener ton sevrage a bien je te conseil d'être dans une situation stable et pour l'instant ca n'a trop l'air d'être ton cas avec tout ces projets

Et ca pourrai mal tourner tout ça si tu partais a l'étranger en ne voulant aucune aide, le syndrome apres sevrage est vraiment pas facile a vivre.. Entour toi de pro pour faire tout ca comme il faut sans en souffrir de trop pour au tant smile

Dirige toi vers un CSAPA deja pour avoir du soutient et puis tu pourra toujours venir ici et on pourra te soutenir pendant tout ça

Je ne pense pas que ce soit la meilleur idée le sevrage a la dur sans être suivie et aider smile

A toi de prendre les bonnes decisions

Et tout cas je te souhaite que du courage pour la suite smile

En ligne

#7 20 avril 2017 à  21:17

Jacques2922 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 21 Jan 2017
Messages: 54

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir Agg,

Tu as passée largement le plus dur concernant le sevrage physique,  le tout maintenant est de gérer le "mental".

Pourquoi pas voir avec ton centre pour commencer un tso suffisante pour éviter le craving. Je pense que vu que tu as 11 jours  (bientôt 12 wink ) sans opiacés dans le corp et que ta dépendance est assez récente , ton dosage sera probablement assez bas, et en quelques mois en diminuant très doucement tu pourrais tranquillement arrêter sans souffrir ou très peu.

Ça te permettra de vivre normalement et surtout de ne pas être obsédée par le produit.

Après,  si tu n'as pas envie d'être ré - accroché à  un autre produit,  encore une fois vu que tu as passé le sevrage physique,  tu peux peut-être voir pour une autre forme de médication non opiacé.

Bref, l'important c'est d'être bien dans ta tête pour éviter la rechute. Facile à  dire mais il existe des solutions!!

Hors ligne

#8 20 avril 2017 à  22:17

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir,

merci tout d'abord d'avoir prit le temps de me lire et de me répondre, ça me va droit au coeur.

@Fenouil2 : C'est vrai qu'un environnement sain et stable est plus propice pour arrêter, mais a l'heure actuelle, la situation que j'ai, ne me laisse pas le choix que d'arrêter au plus vite, et c'est pour cela que je voulais arrêter au plus vite pour être clean avant mon départ en Autriche. J'espère vraiment un renouveau la-bas, c'est déjà  ce que j'avais fait lors de mon premier sevrage, je m'étais barré un moment en Allemagne, un endroit où je ne connais personne, personne qui peu m'influencé pour les prods ou autre. Une nouvelle vie en bref pleine de sensation et d'aventure smile J'avais à  l'époque arrêté a la dure aussi, mais mon cerveau est très sélectif (ou peut-être est-ce à  cause des prods ?) et je fais beaucoup de "Black-out" sur certains passage de ma vie. Je me souviens que ça avait été dur, mais pas à  ce point, et ce sont des années de ma vie qui reste très flous, je n'ai que de brève souvenir. 

@Jacques2922 : Oui ! Bientôt 12 ! Mais le temps passe si lentement dans ces moments la... A vrai dire les sensations que j'éprouve sont assez étrange pour le moment. Je n'ai pas forcement peur du craving, j'ai toujours un flacon de métha et une boite de bupré en permanence à  coté de moi, et je me sens que rarement tenté d'y toucher - enfin rarement... j'y pense quand même plusieurs fois par jour - J'ai même poussé le vice jusqu'à  aller boire un café chez mes dealers au bout de 7 jours sans rien. Ils m'ont proposé a deux reprises et j'ai réussi les deux fois à  refuser disant que j'avais arrêté. Je suis ressortie de chez eux tremblante de partout, le moral à  zéro, pleurant toutes les larmes de mon corps, mais une fois la crise passée, qu'est ce que j'étais fière de moi ! Ce qui me fait le plus peur c'est mon coté noir qui ne cherche qu'à  se faire du mal physiquement, j'ai déjà  un assez lourd passé envers ça, et je ne veux pas que ça recommence, car ça laisse des traces et j'en ai honte.

Ce soir je dois admettre que je me sens plutôt en forme comparé à  ce matin. Mon CSAPA m'a prescrit du tercian pour calmer mes angoisses et pour dormir. Calmer les angoisses ça marche pas trop mal, mais en revanche ça ne m'aide absolument pas a dormir, est ce que c'est normal ? Est ce qu'il y a aussi une dépendance possible au Tercian ? J'ai en effet envie de mettre toutes les chances de mon coté pour éviter de devenir dépendante à  quoi que ce soit.
Le fait que je me sente un peu plus serreine ce soir est peut-être aussi lié au fait que je me dis "Plus que un dodo et je vais pouvoir aller papoter avec les infirmières du CSAPA qui m'écouteront et m'aideront"... Après la dépendance physique et psychologique aux prods, voici la dépendance "humaine" et "sociale" qui s'installent big_smile boulet

Bien à  vous et bonne soirée smile

Agg'

Hors ligne

#9 21 avril 2017 à  12:23

Caïn 
Psycho sénior
3300
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1275
Blogs

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Le tercian est un antipsychotique avec effet sédatif. Je pense qu'il produit aussi une addiction. Je laisse d'autres confirmer ou infirmer. Faut faire gaffe en tout cas.
Après 12 jours sans rien je te conseille plutôt de trouver des distractions qui produisent des endorphines (sorte de drogue naturelle si tu veux) genre sport ou câlins si tu as un copain ou une copine. Des trucs qui t'éclatent et peuvent aussi créer une "bonne" fatigue qui aura l'avantage de t'aider à  trouver le sommeil sans avoir recours à  des sédatifs (le tercian a aussi un effet sédatif).
C'est des conseils classiques mais aussi les plus efficaces.
En tout cas plus que d'aller chez ton dealer pour te tester. Personnellement j'ai beau avoir arrêter toute prise d'héro ou codé depuis plus de 5 ans, je sais que si je me retrouve chez mon dealos, je repars avec un kep'.
Vraiment pas conseillé.
12 jours sans rien tu dois commencer à  voir les choses aller mieux, accroche-toi à  tous les progrès que tu te sens en train de faire.
Bises et courage à  toi,
C.


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#10 22 avril 2017 à  02:30

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonsoir,

Merci Caïn pour ta réponse, j'ai suivi tes conseils et je suis partie faire des choses que j'aime et qui me provoque un peu d'endorphine : La nature, la randonnée, le bivouac. Je viens même vous partager les photos de ma soirée (un peu arrosée, désolée si mon écriture est un peu à  désirer) :
/forum/uploads/images/1492820365.jpg
/forum/uploads/images/1492820385.jpg

Entre temps, ce matin, je suis de nouveau retourner à  mon CSAPA. Le médecin m'a represcrit de nouveau médoc pour calmer mes crises et mes insomnies... me voilà  a présent sous lysanxia et imovane.
Malgré le sevrage "physique" normalement terminé pour moi, j'éprouve encore de vives douleurs au niveau des jambes, surtout au niveau des genoux, j'ai énormément d'impatience, je ne tiens plus en place. Le doc m'a dit que c'était sans doute car il n'y avait pas que de l'héro dans ce que je prenais. Je n'ai pas osé lui demandé à  quoi elle pensait en disant cela. Avez vous des idées de ce que cela pourrait être ?

Dernière modification par Agg (22 avril 2017 à  02:31)

Hors ligne

#11 22 avril 2017 à  15:23

JC 
Adhérent PsychoACTIF
5900
Date d'inscription: 11 Sep 2016
Messages: 821

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Salut Agg,

Rassure toi, le Tercian ne provoque pas de dépendance ou vraiment très faible, plus psychologique qu'autre chose.
Après c'est certain, s'il t'aide à  t'endormir, psychologiquement tu vas t'y accrocher pour pouvoir dormir mais, en général, l’arrêt de la cyamémazine est plus " soft " que pour les benzodiazépines.   

Concernant les impatiences, le SJSR, pour moi c'est tout à  fait normal aussi et c'est bel et bien déclenché par l’arrêt des opis.
J'en ai eu pendant un bon moment et franchement c'est pénible .. A l'époque mon doc m'avait prescrit du ropinirol mais sans succès.
Aucuns médocs ne calmaient mes symptômes, que ce soit les insomnies, la déprime, les impatiences, la transpiration et j'en passe. Seul le temps a apaisé tout ça .., raison pour laquelle je te conseillerais d'éviter toute prise de médicaments qui ne sont pas réellement efficaces pour toi afin de ne pas retomber dans une autre dépendance. (pour rien ou presque ..)

Bon courage pour la suite. Tout finit par passer, il faut être patient et prendre sur soi.

Ps, je trouve dommage que tu ne puisse pas en parler à  ta famille, ce pourrait être d'un grand soutien pour toi. Honnêtement, sans le soutien de mes proches je ne sais pas ou j'en serais aujourd'hui, j'aurais sans doutes replongé ..

Hors ligne

#12 27 avril 2017 à  10:45

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bonjour à  tous,

voila que j'entame pour 18ème jour de sevrage, et je dois l'avouer : ça va nettement mieux. J'ai eu une petite rechute dimanche après une grosse crise de colère et d'angoisse où j'ai complètement perdu fois en l'humanité et je me suis laissée aller. Mais me voilà  repartis de plus belle !

Merci à  tous pour vos gentils petit mot qui m'ont vraiment soulagé lorsque j'étais très mal psychologiquement. A l'heure actuelle mon csapa m'a foutu sous benzo pour que je puisse calmer mes angoisses permanentes qui me pourrissent un peu la vie. J'ai repris mes boulots depuis lundi : Quel soulagement d'être obligé à  être occupé sans se poser la question "Bon...Qu'est ce que je vais foutre de mon cul aujourd'hui?!"

J'ai aussi rencontré un jeune homme, qui est un peu dans le même cas que moi et qui n'arrive pas à  s'en sortir, le fait d'être prêt de lui et d'essayer de lui donner des conseils et qu'il voit que je m’intéresse à  lui autre que par profit pour les prods, ça lui fait du bien, et ça me fait du bien. On se comprend mutuellement et - pour ma part - ça me permet de beaucoup relativiser sur ma vie et que je n'ai vraiment pas à  me plaindre et que j'ai tout pour être heureuse.

Autre nouveauté pour la semaine qui a été un petit rayon de soleil : Ma candidature pour partir en Autriche l'année prochaine a été accepté ! Ça me donne encore plus de motivation pour ne pas replongé dans la galère des prods.

En vous souhaitant une excellente journée

Agg

Hors ligne

#13 27 avril 2017 à  11:46

JeFus 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 26 Apr 2017
Messages: 8

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Bienvenue ici (d'un petit nouveau itou)

18 jours et ça va nettement mieux? Donc, ça ira encore mieux demain pour ton 19ième :- )
Et la bonne nouvelle reçue te poussera aux 20ième, 21ième, etc.
Bonne continuation


Il n'y a pas de mal à  se faire du bien.
C'est se faire du "bien" qui peut faire mal

Hors ligne

#14 27 avril 2017 à  15:49

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Merci pour ton message d'encouragement Jefus, je prends tous les messages très à  cœur smile
Oui, je vois enfin le bout du tunnel, j'ai plus de douleurs et j'arrive enfin à  me bouger sans que chaque mouvement soit un supplice, et ça fait du bien !! Maintenant faut traiter sur le fond, sur le psychologique, car je me suis rendue compte que je prenais lhero pour un AD et c'est ce qui m'a permis de tenir sans aide extérieure : très mauvaise idée... Je suis sous benzo pour calmer les angoisses et c'est maintenant ce qui me permet de tenir et de sortir la tête de l'eau. Mais bon, ça remplace pas un bon petit shoot qui permet de rendre la vie tellement plus facile et légère (du moins tout pendant qu'on en a dans le sang ^^)
Bonne continuation à  tous

Agg

Hors ligne

#15 27 avril 2017 à  16:32

Caïn 
Psycho sénior
3300
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1275
Blogs

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Je suis dans le même cas, j'ai toujours pris l'héro (du moins quand c'est devenu régulier) pour son côté AD. De même que la codé que je prenais aussi pour son côté festif (avec pas mal d'alcool). Les opis sont pour moi de bien meilleurs ad que les benzos qui ont un effet trop sédatif pour moi. Mais bon chacun voit le truc comme il veut et comme il s'y retrouve.
courage pour la dernière ligne droite !

Dernière modification par Caïn (27 avril 2017 à  16:33)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#16 27 avril 2017 à  18:41

bebert80 
Psycho junior
France
602
Date d'inscription: 27 Jan 2016
Messages: 435

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

AGG

Félicitation pour ton sevrage d'héro, parcontre fait attention au benzo c'est a mes yeux une belle merde qui accroche a mort fait attention, sert toi en sur une période la plus courte possible


The World Is Yours

Hors ligne

#17 11 juin 2017 à  18:06

Agg 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2017
Messages: 18

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Salut à  tous !

Désolée pour le temps de réponse et pour le moment d'absence... Certains s'en douteront sans doute, j'ai fait une rechute et je suis retombée dans l'héro... Et j'ai décidé depuis jeudi dernier de refaire un décrochage à  la dure... Effet yoyo quoi wink
Depuis jeudi ça va quand même mieux aujourd'hui, même si c'est pas encore trop ça. Hier j'étais tellement en crise qu'un ami m'a filé 10 de métha pour me calmer, je n'en avais jamais pris avant, et ça m'a un peu calmé. Je l'ai prit hier sur les coup de 14-15h, et aujourd'hui je n'ai que peu de symptome de manque a part les crises d'angoisses, la grosse fatigue, les douleurs partout (en fait, ca en fait des symptomes...) Est ce que vous pensez que c'est la métha qui fait encore effet ? Ou que les effets du manque s'estompe pour de bon et que je pourrais retourner bosser demain sans avoir peur ?

En vous souhaitant une très bonne soirée smile

Agg

Hors ligne

#18 12 juin 2017 à  15:55

JC 
Adhérent PsychoACTIF
5900
Date d'inscription: 11 Sep 2016
Messages: 821

Re: Nouvelle combattante pour le sevrage de l’héroïne

Agg a écrit

Est ce que vous pensez que c'est la métha qui fait encore effet ?

Salut,

Pour moi aucun doute, surtout si c’était ta première prise / fois avec la méthadone.

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
25
[ Forum ] Comment faire un sevrage héroine par shéo
3787 13 avril 2017 à  00:42
par moultipass
25
[ Forum ] Sevrage heroine par N0raSun07
7575 04 décembre 2013 à  18:56
par Fabrice
8
[ Forum ] Début de sevrage Héroine par Hoolirainbow
5023 18 septembre 2015 à  14:28
par JeRe
    [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
    [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 5925 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 3184 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Appel à témoignage ]
Comment utilisez vous Psychoactif ?
Il y a 1jCommentaire de JC (27 réponses)
[ Forum UP ! ]
Une petite histoire du Palfium Retour vers le passé ;)
Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Opinions - Quatres jours sans méthadone, mais pas vraiment de manque, pourquoi ?
Il y a 2mnCommentaire de Sufenta dans [Decro - Sevrages... e...](11 réponses)
[ Forum ]
Recette - Faire sa "lean" au cannabis ?
Il y a 3mnCommentaire de groovie dans [Cannabis...](1 réponse)
[ Forum ]
Addiction - Je ne parviens pas à me sevrer... Trop douloureux
Il y a 16mnCommentaire de Green dans [Tramadol...](5 réponses)
[ Forum ]
Gérer sa consommation - Je crois que je vais retomber dans mes travers
Il y a 2hCommentaire de Roses des diables dans [Cocaïne-Crack...](4 réponses)
[ Forum ]
Actualité - Alphabay et Hansa, c'est fini (Europol)
Il y a 2h
2
Commentaire de Syam dans [Anonymat et sécurité...](35 réponses)
[ Forum ]
Mixer héroïne et skenan
Il y a 2hCommentaire de Green dans [Heroïne et opioïdes...](4 réponses)
[ Forum ]
Tolérance croisée Tramadol / Codéine (ou l'art de doser)
Il y a 2hCommentaire de Syam dans [Tramadol...](4 réponses)
[ Forum ]
Drogue info - Dernière heure de gloire pour la codeine ?
Il y a 2h
196
Commentaire de Kinozore dans [Codéine...](1250 réponses)
[ Blog ]
Psytrance, Sylvain Durif et Pablo Escobar
Il y a moins d'1mnCommentaire de groovie dans le blog de abraketabra (11 commentaires)
[ Blog ]
Cocaïne : triste toxique.
Il y a 9mnCommentaire de groovie dans le blog de Initiativedharman (2 commentaires)
[ Blog ]
Opium : le substitut à l'amour.
Il y a 5hCommentaire de y091792k dans le blog de zebra (7 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 00:24
  [ PsychoWIKI ]
Ecstasy-MDMA, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
MDMA/ecstasy, TR et témoignages sur la 1ere fois, la grosse discussion
[ Nouveaux membres ]
Droopy641, XarnaS, Hélice, carmen, Archangelika, Dandinonsnous, MayTea, Lola de la Lune, PsyAgentDouble, Nicefrog nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Pour vos consommations de drogues, avez vous déjà  fréquenté :
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Codéine en TSO possible ?
par Heloise, le 22 Jul 2017
Journée terrible aujourd'hui, puisque derniers comprimés consommés ce matin. Je suis donc allée à Limoges, j'ai commencé par le CHU, j'ai été reçue par une jeune (interne, si je ne m'abuse ..) femme, gentille et qui s'inquiétait de savoir si je souffrais. Malheureusement, elle ne pouvait r...[Lire la suite]
 Dernière heure de gloire pour la codeine ?
par nathaniel, le 21 Jul 2017
Bonjour, j'ai 30ans, je suis un consommateur de drogues depuis très longtemps et je voulais vous remercier puisque ce forum m'a aidé. J'ai commencé a me droguer vers 15ans. Je réussissait tant bien que mal a récupérer du stilnox et en prenait un demi comprimé tout les soirs, a 20h pétante....[Lire la suite]
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Merci pour ton post dans [commentaire de blog] 2 mois sans méthadone
(Il y a 2h)
vous pouvez vous les carrer où je pense ! n'en penser pas moins ! Codeiman dans [forum] Le Manque D'opiaces : Ressentis Physiques Et Psychologiques
(Il y a 2h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Syam) dans [forum] Codéine en TSO possible ?
(Il y a 3h)
Ce n'était pas une affirmation "je me suis mal exprimé " Codeiman dans [forum] Dernière heure de gloire pour la codeine ?
(Il y a 3h)
Stop les longues citations s'il vous plait! /Syam dans [forum] Passage de codeine à du subutex, interrogation sur le dosage.
(Il y a 4h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0