Décrocher de la méthadone, par Joker

Publié par ,
14727 vues, 0 réponses
avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
16690 messages
« La méthode chinoise »

La méthadone n'accroche pas plus que l'héroïne, elle accroche différemment. Avec une méthode et de la discipline il est tout à  fait possible d'arrêter.
Putain ! Qu'est-ce que ça accroche la métha ? Voilà  une phrase qu'on entend de temps en temps.
La méthadone est un morphinique très puissant. Voyez les dosages : 80mg à  100mg de métha suffisent en moyenne pour remplacer 400-500 mg de Sulfate de morphine (Moscontin ou Skénan). Et ceux qui se sont retrouvés en manque à  de telles doses de morphine savent que ce n'est pas une partie de plaisir. Il y en a même qui affirment que le Moscontin accroche plus que l'héro. Ces deux drogues accrochent exactement de la même façon.
Cinq cent mg de Moscontin correspondent à  1/2 gramme de morphine pure. Mais rares sont ceux qui actuellement peuvent prétendre s'envoyer un demi-gramme d'héroïne pure surtout s'ils achètent la poudre dans la rue. Avec une drogue à  10% (ce qui n'est pas si mal) il faut consommer 5 grammes par jour pour avoir l'équivalent d'un demi-gramme d'héroïne pure.
Donc si vous preniez un gramme de dope de la rue et que vous êtes substitué à  80 mg, vous êtes ce qu'on appelle confortablement dosé. Mieux vaut alors éviter de vous retrouver en manque de métha.
Le manque de méthadone (8 à  10 jours ) dure plus longtemps que le manque de l'héroïne ou de la morphine (4-5 jours).
Avec la métha, le manque met longtemps à  venir. Il faut environ 36 à  48h après la dernière prise avant de commencer à  se sentir vraiment mal et ensuite on a l'impression de ne jamais en voir le bout. Ceux qui se sont retrouvés en taule, par exemple, en rupture de méthadone en savent quelque chose.
Sachez que c'est un produit fort avec un mode d'action particulier dont il faut tenir compte.

Lors d'un traitement à  la méthadone il est essentiel de trouver votre dosage personnel optimum. 80, 100 mg pour les uns, 60 ou même 40 mg pour les autres. Si certains aiment bien se sentir "confortables ", ils en ont le droit s'ils sont bien ainsi, d'autres par contre, veulent simplement être "opérationnels ", en forme.
Nous aimons bien cette phrase du Dr Deglon, spécialiste suisse de la méthadone : " Quand un patient est correctement dosé, personne, pas même lui, ne devrait remarquer qu'il est sous l'effet de la méthadone. ! ".
Pour certains, la méthadone sera un programme de maintenance qui peut durer quelques années et même toute la vie et pour d'autre la méthadone sera une étape progressive vers l'abstinence. C'est vous qui décidez. Le principal c'est de prendre ses distances avec la galère, se projeter dans l'avenir et se donner les moyens de réaliser ses projets.

Baisser la méthadone et décrocher de en douceur.

Une fois que vous avez trouvé votre vitesse de croisière, c'est-à -dire votre dosage de confort, restez-y et occuper vous de mettre de l'ordre dans votre vie. NE CHERCHEZ PAS A BAISSER TROP VITE. La méthadone correctement dosée permet à  votre cerveau et système nerveux de retrouver un véritable nouvel équilibre, préservez-le. Quand vous vous sentirez prêt, et uniquement à  ce moment, (parlez-en avec un thérapeute de confiance),baissez doucement. En principe, par paliers de 5 mg, jusqu'à  30-40 mg, ça ne pose pas de problème. Ensuite, il faut être pragmatique et faire un petit calcul.
Lorsque vous passez de 50 à  45 mg vous baissez de 5mg, soit 10%, mais lorsque vous passez de 25 à  20 mg, vous baissez d'environ 20 %. (Cinq mg enlevés de 25mg = 20% en moins), ce qui pour l'organisme est plus éprouvant. Votre corps ne réagit pas en terme de milligrammes mais de proportions.
Par exemple, passer de 10 mg à  5 mg, c'est-à -dire réduire de moitié, ce peut être très dur. (C'est un peu comme si vous passiez de 50 à  25 mg d'un coup.)
Donc si vous voulez arrêter en douceur, ce qui est vivement conseillé, ne baissez jamais de plus de 10% à  la fois. Voici comment procéder:

Méthode 1
Sur 10 semaines avec des flacons de 5, 10 ou 20 mg.
Ces flacons contenant la même dilution, c'est facile de doser.
Pour cela, servez-vous d'une seringue à  insuline graduée, en sachant que 1mg de cette méthadone = 30 unités (U), c'est-à -dire moins d'un cc.
De 20mg à  10 mg, baissez de 2 mg = 60 U.
De 10mg à  0 mg, baissez de 1 mg = 30 U.
10% par semaine semblent être un bon rythme, à  vous de l'adapter. Et souvenez-vous : Qui va piano, va sano.

Méthode 2 (A la chinoise)
Sur 10 semaines avec des flacons de 60 mg.
Pour ceux qui préfèrent les méthodes exotiques, il existe une autre et très ancienne méthode. "La décroche à  la chinoise ". C'est ainsi qu'on arrêtait l'opium chez les fils du ciel.
Admettons toujours, que vous avez réussi à  baisser jusqu'à  20 mg/jour.
- Il vous faut 15 flacons de 60 mg (15ml) de méthadone, soit 900 mg.
- 1 bouteille vide
- 1 préparation bien sucrée de sirop d'orange (genre Teisseire)
- Une seringue ou un doseur de 5 cc ou 5 ml
Versez les 15 flacons de métha tous dans la bouteille,
ensuite, le premier jour, avec la seringue, dosez 5 ml, soit 20 mg,
buvez le contenu de la seringue
remplacez la quantité bue, soit 5 ml, par  la même quantité de sirop. (Versez le dans la bouteille contenant la métha).
Faites de même chaque jour
Prenez 5 ml dans la bouteille de métha (chaque fois un peu plus diluée) et remplacez  par la même quantité de sirop.
Au bout de 10 semaines ce ne sera plus que du sirop et vous aurez décro sans rien sentir.
Il est recommandé de garder la préparation au frigo , sinon le mélange peut devenir un peu acide.
Bien sûr pour que ces méthodes réussissent il faut être déterminé. Si vous reprenez de l'héro pendant, vous risquez de devoir recommencer à  zéro.

Ces méthodes personnalisables ont été pratiquées avec succès par des milliers de gens, surtout en Asie.
En France, jusqu'à  présent, ceux qui voulaient arrêter la métha et n'arrivaient pas à  baisser, n'avaient souvent pas d'autre choix qu'un sevrage en hôpital avec du catapressan, des benzodiazépines et autres douceurs préconisées par les psy français.
La « méthode chinoise » est une adaptation du procédé utilisé par les colons français accrochés à  l´opium jusque dans les années 50. Ils pratiquaient ainsi avec un tonnelet de Laudanum ou de sirop opiacé. Chaque fois qu´ils en buvaient un verre, ils reversaient l´équivalent du verre d´un liquide quelconque dans le tonnelet. A raison de trois fois apr jour, au bout de six semaines, la quantité d´opium ingérée ne subsistait plus qu´à  l´état de trace infinitésimale, comme en homéopathie. Souvent « la décroche » se faisait sur le bateau qui les ramenait d´Indochine à  Toulon. Le voyage durait 6 semaines. Juste ce qu´il fallait pour arriver sevré en douceur en France.

Goering
On peut également se servir de la méthadone pour décrocher en douceur (et sans douleur) de l'héroïne, selon le même principe, mais plus rapidement (3 à  6 semaines). ( Après près de 30 ans d'usage massif d'héroïne, de morphine et de dihydrocodeine, le Reichsmaréchal SS Goering, dans sa prison de Londres, a été sevré progressivement à  la morphine, sans aucun problème en 6 semaines. Le premier jour de la 7e semaine il en réclamait encore, affirmant qu´il était en manque. A ce moment les médecins lui ont avoué qu´ils ne lui administraient plus que de l´eau depuis une semaine. Celle-ci était un placebo efficace.
La méthadone marche mieux parce qu'elle n'est pas associée au plaisir ni à  la seringue.

IMPORTANT: Réponses à  quelques questions anticipées.
Partout , où la méthadone est prescrite depuis longtemps (Suisse, Etats-Unis, Hollande, Angleterre....),les traitements qui ont bien marché ont duré en moyenne 4 ans.

Plus vous avez pris de la méthadone pendant longtemps, plus vous avez intérêt à  faire doucement et à  décrocher progressivement.

Dans tous les cas, si vous pouvez vous le permettre, profitez des vacances ou d'un changement de vie pour décrocher.

Ne JAMAIS arrêter brusquement la méthadone (surtout en cas de dosage important). Certains se sont retrouvé dans un état de confusion et de délire impressionnant et ont fini en hôpital psy.

Ne JAMAIS prendre de Subutex ou de Temgésic par-dessus la méthadone, sous peine de se payer  une crise de manque à  pleurer sa mère.

Est-ce que c'est vrai que la métha rend impuissant et fait transpirer ?

Mettons les choses au clair. Si certains se servent d'un peu 'héroïne pour baiser, la plupart ont déclaré forfait depuis qu'ils sont bien accro.
Si vous avez un dosage élevé, la méthadone, comme tous les opiacés, affectera votre libido. Par contre, si  vous prenez simplement la quantité dont vous avez besoin pour votre équilibre, la méthadone vous rendra normal. Le dosage idéal est celui avec lequel vous vous sentez normal.  (C'est quoi normal ?) Les mecs devraient pouvoir bander, baiser et éjaculer normalement. Pour certains c'est d'ailleurs un bon baromètre pour évaluer leur dosage. S'ils en prennent trop ils ont du mal à  jouir et s'ils sont sous-dosés, ils jouissent trop vite, comme lorsqu'ils sont en manque. La même chose peut se vérifier chez les femmes.
Pour la transpiration, c'est un peu différent. Il semblerait qu'au delà  de 50-60 mg, et surtout au début du traitement on transpire beaucoup. En dessous de 40-50 mg, la transpiration excessive a tendance à  disparaître.


Qu'en est-il de la fameuse lune de miel avec la méthadone?

La lune de miel, c'est la période un peu euphorique, lorsqu'on on est substitué la première fois. On peut enfin s'occuper d'autre chose que de courir après la came toute la journée, tout en n'étant jamais en manque. Le danger c'est lorsqu'on commence à  se faire chier. Souvent au bout de quelques mois à  la métha, l'ambiance de la défonce, l'univers glauque du deal, les tunes vites gagnées, le flash que procure la shooteuse commencent à  manquer. C'est vrai quoi ! On peut trouver que la métha  transforme les UD en gentils toutous qui viennent chercher leur Canigou et faire pipi dans le flacon sous le regard soupçonneux du bon docteur. C'est pas une ambiance très Rock'N'Roll. Certains vont alors chercher leur kif en suçant la queue du diable (c'est ce que les Américains appellent fumer le Crack) et patacrack, ils se retrouvent dans la galère puissance 10. D'autres se mettent à  tiser et deviennent des piliers de l'annexe (le café à  la sortie du programme). Les plus tristes sont ceux qui gobent les cachetons par plaquettes. Les pires font les 3 à  la fois.
Heureusement ces cas de figure ne concernent qu'une minorité, les autres se mettent à  bosser, à  faire des études, à  militer , à  tirer des plans sur la comète, refaire le monde, à  draguer, à  s'éclater.... S'éclater ! en voilà  une bonne idée, par exemple … mais de préférence pas avec la cocaïne.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Aretter 5mg de méthadone avec la méthode chinoise
par Moilevrai, dernier post 02 décembre 2019 par Moilevrai
  12
logo Psychoactif
[ Forum ] Méthode chinoise - Renseignements pour la méthode chinoise avec la méthadone
par La chôze 89, dernier post 22 mai 2016 par lebongas
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Méthode chinoise - Méthode chinoise pour arreter la methadone
par Lutine, dernier post 31 juillet 2019 par filousky
  15
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Méthadone et trouble sexuel
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19321 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19308 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums