Passage de codeine à du subutex, interrogation sur le dosage. / PsychoACTIF

Passage de codeine à du subutex, interrogation sur le dosage.

Publié par Galaad, 21 juillet 2017 à  16:45
6902 vues, 38 réponses
Mots-clés: [buprénorphine, codéine]
Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

Bonjour à tous et désolé d'être un énième message sur la codeine en cette période trouble pour nous addicte à cette substance.
A cause, ( ou grâce? ) à l'interdiction récente de la codeine sans ordonnance mon médecin addictologue m'a prescrit de la buprenorphine.
Ma question est là suivante, je consommais environ 450mg de codeine par jour, cela depuis plus d'un an. Pour le substituer elle m'a prescrit du Bupré à 8mg jour.
En faisant la conversion des opiacés trouvé sur le net je me suis rendu compte que la dose était plutôt énorme alors qu'elle m'a dit ( mon médecin ) que c'était une petite dose pour commencer et voir comment j'y réagissait.
Je ne sais donc plus trop quoi penser et me demande si elle n'a pas un peu abusé ( fait une erreur ) sur le dosage.
Pour être honnête j'ai peur de la surdose et de passer ma soirée à vomir. Qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance et puis merci tout court, ce forum est vraiment d'utilité public et vous lire est toujours ( ou presque wink ) un plaisir.


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Terson 
Drug Sorcerer
France
1600
Date d'inscription: 25 Jul 2014
Messages: 446
Blogs

Ben oui effectivement a première vue c'est un dosage haut pour ta consommation.

Le problème avec le Subutex c'est qu'il n'est pas sécable donc c'est pas certains qu'en le coupant en deux tu obtienne deux morceaux de 4 mg.

Moi a ta place je commencerais avec 1/4 de comprimé et j'attendrais 1 heure. Si pas assez tu reprend 1/4, ect...

Dernière modification par Terson (21 juillet 2017 à  16:52)

Hors ligne

Jacobson 
Psycho sénior
France
2600
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 10 Feb 2016
Messages: 511
Blogs

Salut Galaad

La dose est vraiment pas approprié 8mg c'est énorme pour un ancien consommateur de codeine
Franchement ne prénds que le quart ou la moitié , ça ne vaut pas le coup d'exploser ta tolérance, et entre 4mg ou 8mg il y a presque aucune différence niveau effet !

Comme toi, il y a 7 mois je suis passé de la codeine au subutex

je ne me souviens plus des doses exact mais j'ai commencé vers les 2,8mg ou 3 mg de bupré ce qui représentait environ 400mg de Codeine

Si tu veux une idée : 60mg de codeine = 10mg de morphine (oral)
Et 0,2mg de Buprenorphine (sublingual) = 6mg de morphine (oral)

Jsais pas si Ca va t'aider si tu as un cerveau plus développé que le mien niveau mathématique sûrement Mdrr

Je te conseil d'essayer par 1/4 ou un peu plus en attendant que ton médecin te réajuste comme il faut
Et ne soit pas étonné si l'effet n'est pas trés flagrant , tant que tu te sens bien , c'est que ça fonctionne smile

A plus j'espère t'avoir aidé un peu

Si tu as besoin de conseils pour savoir comment passer de codeine à Buprenorphine ou dans le sens inverse n'hésite pas à me demander

salut


0o0o0

Hors ligne

Bariolo 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 46

Salut, désolé de taper l'incruste mais je tournais à 600mg-900mg de codé / jour et mon médecin m'a prescrit du subutex 0.4mg, 1 comprimé le matin et 1 le soir. J'ai 8 boites de 7 comprimés (donc 56) pour tenir 28 jours (le temps que mon médecin revienne de vacances).
Le problème c'est que j'ai pas l'impression qu'un comprimé me fasse beaucoup d'effet, j'ai toujours la sensation désagréable à la tête et aux muscles. C'est vivable mais je trouve ça bizzare, si vous avez des conseils/explications

Merci d'avance et bon courage,

Bariolo


"On use de ce qu'on ne sait point, et ce qu'on sait, on n'en peut faire aucun usage"

Hors ligne

Jacobson 
Psycho sénior
France
2600
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 10 Feb 2016
Messages: 511
Blogs

Salut Bariolo smile

Tu prennait combien de mg tous les jours ? 600 ? Tu parles en codeine base ?

Et toi ca a l'air d'être l'inverse ils t'ont sous dosé :p

Mais tu te sens en manque ou non ? Parce que l'effet du subutex n'est pas trés fort il agit différemment des autres opiacés c'est surtout pour ne pas être en manque,il y a un trés léger effet opiacé c'est subtil peu importe la dose ou comment tu le prends,

Ca n'est que mon avis perso c'est avec ton médecin que tu dois voir pour le dosage pour que ton traitement corresponde avec ce que tu prennait quotidiennement de codeine


0o0o0

Hors ligne

Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

Merci à vous tous pour vos réponses. J'ai suivi vos conseils et j'ai commencé par prendre 3 mg et je n'ai pas ressenti grand chose, ça a légèrement contribué à calmer mes symptômes de manque mais pas totalement.
J'ai donc décidé de prendre les 5mg restant et à part un légère sensation de sédation, je n'ai pas ressenti grand chose.
Je savais bien que je ne devais pas m'attendre à un effet classique d'opiacé mais j'avais espéré que ça gommerait complètement le manque ce qui n'est pas tout à fait le cas alors que le dosage est élevé.
Je me demande si je l'ai pris correctement. J'ai laissé fondre le comprimé pendant 20 mn sans avaler ça devrait être suffisant, non ?
Bon sachant que la biodisponibilité est supérieur par voix nasale, je me tâte à essayer ainsi, qu'en pensez vous ?
Franchement je me sens pas très bien là même avec ces 8 mg.. jambes douloureuses, déprime, et je n'arrive pas à trouver le sommeil.
J'ai pourtant vu ici et là que beaucoup trouvé dans cette molécule un certain plaisir, une légère euphorie et tout. Je demande pas la panacée mais j'aurais espéré un soulagement.
J'ai peur que si je n'y trouve aucun plaisir/soulagement de déconner et de me remettre à fumer du cannabis en grande quantité ou pire.
Mais bon c'est peut être normal ce genre d'inquiétude en début de traitement.. J'espère que ça va me passer.
Merci d'être là en tout cas. :-)


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

Bariolo, ne t'excuse pas. Tu es évidemment le bienvenu.
Au vu de mon expérience de ce soir avec 8mg je trouve ça fou que tu es réussi à tenir avec 0,8mg alors que tu prenais plus de codeine que moi.
Tu ressens un manque physique tout de même ?
En tout cas il semblerait bien que l'on ne soit vraiment pas tous égaux devant une substance ou alors j'ai mal pris mon comprimé.. Il faut bien le laisser fondre sous la langue tout seul ? Ou alors il faut frotter sa langue sur le comprimé ou quelque chose du genre ?


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Anonyme9404
Invité

La transition n'est pas facile pour tout le monde.

Ceux qui passent de l'héroïne à la buprénorphine en général retombent dans l'héroïne par manque d'effet euphorique, ou par manque tout court, mais no physique, puis ils basculent de l'un à l'autre jusqu'à un jour finir par mettre les deux pieds dans le sub...

J'en fais pas une généralité, mais je suppose que d'autres membres ici pourront en témoigner en ce sens là.

Donc quand bien même avec la buprénorphine vous ne serez pas en manque, il y a quand même un sevrage psy à faire de la codéine, ça va de quelques jours, à quelques semaines, ce deuil vous conduira vers une stabilisation avec la buprénorphine et peu à peu à y découvrir de nouveaux effets...

Des effets qui n'auront pas grand chose à voir avec la codéine.
Tout comme nous lorsque nous sommes passés de l'héroïne, au sub.

Eh perso, 8 mg ce n'est pas un faible dosage, un petit dosage, c'est 0.4 mg, 1 mg, voir 2 mg mais au dessus de 4mg, ça commence à être dans le moyen, puis le fort (selon moi) !

Certains peinent à lâcher le 0.4 mg, et expriment qu'à l'arrêt en chie bien comme il le faut, s'ils s'arrêtent sec, donc voilà quoi, alors à 8 mg non, ce n'est pas petit.

Le sub il faut simplement le laisser fondre tout seul sous la langue.

Puis autre chose, peut-être que le dosage de départ ne sera pas le même d'ici quelques jours, parce que vous verrez au bout de quelques jours que ça s'accumule, le sub reste longtemps dans le corps, et si vous êtes en surdosage, vous vous sentirez apathique, ou comme je moi l'appelle, vous vous sentirez subuté...

Qui n'est pas un état agréable, être subuté ce n'est pas nécessairement vomir.

Donc il vous faudra vous ajustez. Au départ, ça sera peut-être par exemple 6 mg, mais au bout de quelques jours, ça sera peut-être de trop, il vous faudra diminuer, ou bien répartir votre prise, le prendre en 2 fois, un peu le matin, et un peu le soir afin que vous ne vous sentiez pas subuté dans la journée.

Je dis ça pour ceux qui commencent avec un dosage assez élevé. C'est important sinon vous ne vous sentirez pas bien.

Par contre pour ceux qui se sentent encore en manque, bah vous savez quoi faire, augmenter ! Mais dîtes vous bien que ça se cumule de jour en jour, donc possible qu'au bout d'une semaine (par exemple), ça sera de trop.

Bises,

Dernière modification par Anonyme9404 (22 juillet 2017 à  05:28)

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
11000
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3652

Je n'ai jamais pris de bupré, mais à lire pas mal de témoignages, je me pose une question de taille:

Il semble que, quasi pour tout le monde, au moment de l'induction de ce tso il faille passer par 72h à une semaine au moins de mal être, voire de manque (même si il semblerait que cela soit moins hard core qu'un sevrage sec tout court;
Aussi, je me demande bien, si tous ces témoignages que je lis sont objectifs, quel est l'interet de passer sous sub si il s'agit d'en chier quand même (même moins que sans rien) les 1ersjours...Au moins, quand on en chie pour décrocher, après on est tranquille (au moins physiquement) mais là...

Je fais appel aux usagers de bupré pour éclairer ma lanterne parce que là, je pige pas tout wink

Dernière modification par Mascarpone (22 juillet 2017 à  06:24)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

Noyer 
Jeune pousse
3800
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 821

Mascarpone : Alors j'ai envie de dire faux, les médecins préconisent seulement de laisser passer un peu de temps après la dernière prise d'opiacé, le temps que le corps élimine au max, et d'attendre les premiers signes de manque : nez qui coule, yeux larmoyants, premières douleurs... En aucun cas on ne dit d'attendre d'être en chien complet.

Pour ma part j'étais à 1,5gr de codéine/j, le médecin (ex-opiomane, ça m'a fait rire, on sentait qu'il avait fait le voyage à Katmandou dans les 60's) m'a mis sous 8mg de bupré.

J'ai attendu, attendu les premiers signes de manque, mais au bout de 48h toujours rien et comme j'avais un truc important à faire en famille après, j'ai pris mon cacheton et c'est passé crème (je préviens que ce que je dis n'est pas valable pour tout le monde, je suis un métaboliseur chelou donc durées et tout à prendre avec des pincettes). Bref, je vois pas où t'as vu qu'on disait d'attendre 72h à une semaine... Si tel était le cas la bupré perdrait grandement de son intérêt.

Quant à Galaad, je pense que ton médecin n'a pas voulu se faire chier et a préféré te mettre direct au maximum afin que tu ne viennes pas 3 jours après dire que t'en n'as pas assez ou je ne sais quoi. Le souci c'est qu'il aurait été plus judicieux de sa part - quitte à mettre 8mg - de te donner du 6 et 2mg ou 4 et 4mg, que tu puisses ajuster facilement le dosage.

Au pire donc tu commence à 8, tu restes 2/3 jours comme ça, puis tu passes à 6 quelques jours (attention dextérité requise pour couper correctement les cachetons) etc etc et tu vois quand tu arrives à trouver un équilibre entre sur- et sous-dosage.

De ma maigre et récente expérience, à haut dosage et sur une durée assez courte tu peux faire le con avec les quantités ça n'a pas trop d'incidence. Comme j'aimais bien prendre en trace (et qu'il y a quand même un petit craving avec cette ROA faut pas déconner non plus) j'ai fait des jours à 20mg et j'ai repris le lendemain à 8mg sans souci.

Enfin, Bariolo, je te conseille de retourner voir ton médecin parce qu'il cumule les conneries entre le sous-dosage évident et la fragmentation des doses. Normalement c'est une dose unique par jour. Si j'en crois les tables de conversion et mes faibles connaissances en mathématiques tu devrais plutôt, à 900mg de codéine, être dans les 4/5 mg de bupré.

Je termine ce long message en incitant un max de monde ayant besoin de passer sous bupré d'aller en CSAPA plutôt que chez le médecin traitant.

Mon toubib est médecin de campagne, il voit passer que des vieux et quelques jeunes qui se tapent des rhumes ou des diarrhées donc quand il me débarquer je suis LE tox. Pour lui l'objectif c'est la baisse la plus rapide possible, si tu fais un mésusage il te "punit" en faisant des ordos à la con t'obligeant à pointer trois fois par mois à la pharmacie et deux fois par mois chez lui...

Dernièrement il m'a prescrit une boîte de 6mg pour une semaine, et il m'avait tanné pour que je parle du TSO à ma compagne, qui n'était pas au courant de cette addiction (confondant au passage la profession de médecin et celle de conseiller conjugal). Je l'ai fait, j'ai pris cher (logique) et du coup j'ai compensé la tristesse en transformant mes narines en aspirateur et bim 20mg dans la journée. J'ai grillé mes cartouches, me dis que je suis dans la merde mais au final j'ai réussi à avoir rdv dans le CSAPA que je fréquentais il y a quelques mois et là le médecin a été super compréhensif, on a beaucoup discuté, pas de ton moralisateur - ça m'a fait un bien fou - et m'a re-prescrit une boîte de 6mg. Et je pense que désormais je passerais par lui pour mon TSO, il est bien plus compréhensif que l'autre bille moralisatrice qui ne connait que le versant hyper-théorique de l'addictologie...

Dernière modification par Noyer (22 juillet 2017 à  07:58)

En ligne

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
11000
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3652

Noyer a écrit

Mascarpone : Alors j'ai envie de dire faux, les médecins préconisent seulement de laisser passer un peu de temps après la dernière prise d'opiacé, le temps que le corps élimine au max, et d'attendre les premiers signes de manque : nez qui coule, yeux larmoyants, premières douleurs... En aucun cas on ne dit d'attendre d'être en chien complet.

Tu as mal compris ma question...Je ne parle pas du tout du temps qu'il faut AVANT de prendre le sub pour la 1ere fois, mais bien, des 1ers jours où l'on est sous sub...


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

Anonyme9404
Invité

Bien pour ma part, lorsque je passais de l'héroïne au sub je ne rencontrais pas de manque physique, c'était surtout tirer un trait sur ma session héroïne qui était difficile, mais dés que je prenais mon sub, je n'avais plus aucune frisson, plus de gros symptômes de manque, par contre selon le temps qu'aura duré ma session héroïne et l'intensité vécu durant celle-ci, si, je pouvais me retrouver quand même avec des courbatures des petits signes comme de la fatigue.... mais ma peau sèche, et pas de frissons. Ou juste à la 1ère trace, après terminé. C'était surtout chiant la transition, parce que l'héroïne c'était un peu l'euphorie, le nirvana, et d'un coup, le calme avec le sub, mais rapidement reprise des habitudes donc pour moi ça allait.

Mais au tout début que j'ai commencé avec le sub en traitement de substitution, ça mettait bien au moins 3 jours à se stabiliser, j'étais souvent encore un peu en manque (frissons, coups de chaud et froid)lorsque je transitais, comme si le sub ne faisait pas d'effet en fait, c'est pour ça que je montais facile à 16 mg de sub, mais pas longtemps, juste quelques jours après je redescendais bien mon dosage sinon j'étais complètement subuté.... d'ailleurs je me suis plusieurs fois retrouvé subuté un peu par surprise, c'est pour cela que j'ai écris un post sur ça, c'est pas agréable comme état.

En fait, ce n'est qu'avec les années que les transitions entre les deux devenaient super simples et faciles (sans manque, ni physique, ni psychologique) même psychologiquement, parce que quelque part, je commençais à m'en foutre de la came, à la fin je préférais même (re)prendre mon sub.... à la 1ère trace de sub, c'était comme si je n'avais jamais arrêté d'en prendre. lol

Donc je suppose que pour la codéine il doit y avoir des similitudes entre nos vécus...

Voila, pour te répondre Mas.

Dernière modification par Anonyme9404 (22 juillet 2017 à  08:12)

Noyer 
Jeune pousse
3800
Date d'inscription: 26 Apr 2015
Messages: 821

Arf, désolé d'avoir mal compris. Bah écoute, de mon ressenti la transition s'est faite à la cool, j'ai pas du tout ressenti de mal-être ou quoi que ce soit du genre. Au contraire physiquement j'étais plutôt d'avoir des pupilles à peu près normales et de pouvoir pisser normalement, et moralement c'était un soulagement de ne plus passer mes 12/14h à faire la tournée des pharmacies ouvertes pour choper ma dose... Sans parler du volet financier.

Mais bon ça doit dépendre des personnes, moi j'avais atteint un stade où j'en pouvais plus de la codé, je voulais vraiment passer à autre chose, donc que du bonheur... J'imagine que le ressenti doit être différent pour ceux qui étaient bien avec la codé et qui se retrouvent sous TSO à cause de l'interdiction de vente libre.

En ligne

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
11000
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3652

Merci à vous 2....Mais ça ne me rassure pas sur le passage au sub lol

Parce que vous 2, déjà psychologiquement vous en aviez ras le bol de votre prod de prédilection...Quid de ceux qui n'ont pas vraiment envie d'arréter?

Rien avoir, mais beaucoup se plaignent de leurs "tournées" quotidiennes des pharmacie et bien qu'ayant eu une trentaine d'années de codéine dérrière moi, je n'ai jamais (ou quasi) vécu ça....surpris

Pour ceux qui prenaient 2 ou 3 boites /jour je comprend, mais moi, qui n'ai jamais dépassé la boite, j'arrivais toujours trés vite à trouver une pharmacie avec laquelle je jouais franc jeu et chez qui je me fournissais généralement pour la semaine ou les 15 jours suivants...Et je me suis trés trés rarement retrouvé à courir la pharmacie de garde...


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

Anonyme9404
Invité

Pour répondre au Quid de ceux qui n'ont pas vraiment envie d'arrêter ? de Mas :

Spoiler

Dernière modification par Anonyme9404 (22 juillet 2017 à  08:28)

Jacobson 
Psycho sénior
France
2600
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 10 Feb 2016
Messages: 511
Blogs

Salut Mas !

Plusieurs raison m'ont poussé à passer au subutex, pas seulement le fait que je devais acheter deux boîtes tous les jours,il y aussi le prix meme si c'est pas 2-3 euro quand tu as 0 sur le compte ca devient compliqué
Puis sous codeine j'etait complètement contispé pendant 4 ou 5 jours, obligé de rester 48h en manque pour pouvoir chier et ce moment où tu es à la fois en manque donc gros mal de bide et constipé depuis 5 jours est trés trés douloureux

Il y a un moment où le peu d'effet que tu ressens ça ne vaut plus tous les effets négatifs :gros grattements,selles blanches,état de somnolence,nausée..
Donc ca te fait augmenter les doses jusqu'à ce que ça devienne catastrophique

Le passage au subutex ,qui s'est d'ailleurs passé sans problème j'etait déjà habitué à passer 24h ou 48h en manque , aprés je n'ai jamais aucun soucis meme en switchant codeine et subutex, a été pour moi un renouveau qui me permet de consacrer mon temps à autre chose je chie normalement le matin j'ai faim etc un cachet sous la langue au réveil et c'est parti, ça permet d'oublier la drogue je trouve j'ai pas besoin de me cacher de mes amis parce que je suis en mode fumeur d'opium à moitié somnolent et regard vide lol
Ca m'a permis de renoncer à trouver du plaisir dans la drogue et de le chercher autre part smile

Au début j'ai détesté ce traitement, pas de chaleur opiacé , puis aujourd'hui j'en suis très content je baisse tous les mois et j'espère n'avoir bientôt besoin de qu'une seule boîte de Temgesic (0,2mg) par mois !

A plus désolé pour ce petit pavé


0o0o0

Hors ligne

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
11000
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3652

Ma question n'a toujours pas de réponse...Un tso sans rush, sans plaisir et qui demande même d'être plus ou moins pas bien durant plusieurs jours au début, vu comme ça, moi, perso, je ne vois pas l'interet de se rendre accro à un autre prod (qui n'apporte aucun plaisir) pour me sevrer de mon prod de prédilection...C'est ça que je pige pas...Je sens que quelquechose m'échappe dans cette démarche...

.Perso, j'ai vécu des dizaines d'année avec la codéine, sans augmenter les doses (je me suis toujours fixé la limite de 300mg/jour), j'ai d'ailleurs toujours réussi à ne pas trop exploser ma tolérance même avec la came...Quand j'en était à 3 cachets/jour, inutile de dire que le rush du matin avec mes 2 comprimés était quasi inexistant...Et en plus, la codéine étant tellement capricieuse que souvent je ne l'avais même pas...Au point d'en oublier parfois si je les avais pris ou non...C'est les 1ers symptômes du manque en fin de matinée qui me rappelaient de vérifier si je n'avais pas oublié de les prendre...

Mais, j'avais quand même ce microscopique rush parfois de quelques minutes...Et jamais, même avec 20 cachets (sauf au tout début de mes prises d'opiacé et bien avant d'être accro à quoi que ce soit)je n'ai été défoncé avec la codéine en mode "zombi, à l'ouest, piquage de zen etc...

Dernière modification par Mascarpone (22 juillet 2017 à  12:29)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

thecheshirecat 
Psycho sénior
4000
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 798

@Mascarpone : on fait plusieurs pharma quand on ne joue pas franc jeu justement, c'est toux wink
Personnellement, bien trop peur du jugement du pharmacien pour arriver genre "bonjour bonjour, 15 boites de padéryl cp et réservez m'en 30 autres pour la semaine prochaine".
Je dois être un cas un peu extrême, mais personnellement je tenais un tableau excel des pharmacies de ma ville pour retenir celles où j'étais passé récemment, celles qui refusaient, celles qui posaient pas de question, etc. C'était toute une logistique qui ne me manquera pas trop wink
Pour le sub', je suis un peu perdu... je commence bientôt, mais il ne m'a mis que 2mg par jour, et ca me parait peu pour 17*2 cp de padéryl par jour sad Comment gérer au mieux la transition ?


Foutu citron.

Hors ligne

Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

Mascarpone
Ça serait intéressant que tu parles de la tienne de démarche du coup.
Je veux dire, tu as consommé des opiacés et tu as réussi à t'en sevrer tout seul comme un grand ?
Si c'est le cas bravo à toi mais je comprends pas trop comment tu peux poser cette question si tu connais les opiacés.
Pour ma part le manque de codeine, je n'ai jamais rien vécu de pire et j'imagine que c'est bien pire avec la came.
Du coup avoir un médicament qui fasse en sorte d'éviter de passer trois semaines à se rouler de douleur, me semble plutôt clair dans son utilité.
Et puis pour avoir essayé plusieurs fois, j'ai jamais réussi à dépasser 5jours d'arrêt de toute façon.


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Jacobson 
Psycho sénior
France
2600
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 10 Feb 2016
Messages: 511
Blogs

Je crois que de toute maniére tu as ton idée en tête quoi qu'on puisse te dire..
Vouloir arrêter de se droguer sans etre en manque et une raison suffisante je trouve

C'est justement un moyen d'éviter ce rush c'est là qu'est le but du TSO il me semble
Sinon je serai passé au skenan,a l'oxycodone ou à l'héroïne je peux en avoir facilement si c'était juste une histoire de recherche de plaisir

On est tous different si toi avec deux comprimé tu sens un rush moi avec deux boîtes je n'en sentais pas , donc à un moment quand ca fais 7 ans que tu te drogues aux
Opiacés tu te poses là questions : augmenter encore les doses ? Passer à plus fort ? Ou alors renoncer à ce plaisir ? Et essayer de se concentrer sur d'autres chose dans la vie se sentir heureux et bien dans l'instant présent c'est la meilleure drogue que je connaisse

Aprés c'est sur pourquoi ne pas baisser simplement avec la codeine ?

Personnellement j'ai essayé ça marche quelque temps mais j'ai plutôt tendance à augmenter parce que meme ptite dose tu ressens du plaisir et tu en veux plus

Avec le sub j'ai plus ce problème, pour moi c'est pas de la drogue c'est mon médicament pour etre "normal" si j'ai envie de me défoncer et de
Noyer mes soucis je fume des gros joints d'herbe et c'est tout

Tant mieux si pour toi ça ne te
Pose aucun soucis Mas, mais ca n'est pas le cas pour tout le monde on a pas tous des vies qui nous le permettent aujourd'hui j'ai plus le temps ni l'argent à depenser dans une quête journalière de codeine , mon "rush" je le trouve autre part en faisant du sport , avec des femmes , en faisant la fête etc

J'essaye d'être clair j'ai un peu de mal à te comprendre sur ce point la Mas.. J'ai l'impression que tu as quelque chose à dire mais tu tournes autour du pot expose nous ton idée smile

Reputation de ce post
 
Parfaite explication des mérites du TSO. /Syam

0o0o0

Hors ligne

Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

thecheshirecat
Mon addicto m'a dit pour mon traitement qu'elle préférerait commencer petit quitte à augmenter par la suite, il en de même pour toi peut être ?
Sinon l'important c'est de pouvoir revoir ton médecin rapidement après la première ordonnance, pour que vous puissiez ensemble ajuster la dose.
Et j'aimerai pouvoir te donner des conseils pour t'aider dans ta transition mais je suis au début de ma démarche de soin et c'est pas simple pour le moment...


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Bariolo 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 46

Galaad a écrit

Bariolo, ne t'excuse pas. Tu es évidemment le bienvenu.
Au vu de mon expérience de ce soir avec 8mg je trouve ça fou que tu es réussi à tenir avec 0,8mg alors que tu prenais plus de codeine que moi.
Tu ressens un manque physique tout de même ?

C'est largement plus supportable qu'un sevrage sec, j'ai plus de courbature, plus de sensation de chaleur désagréable... En revanche légères migraines et diarrhées sont toujours là.
Mon médecin est en vacances un mois et j'ai 8 boites de sub à 0.4g (7 maintenant) pour tenir jusque là.
Je pense que je vais essayer d'augmenter les doses pour voir mon ressenti quitte à aller voir un autre médecin si je me retrouve en chien à la fin du mois.
Autre chose, je n'avais eu aucune expérience avec le subutex avant cette semaine, donc je suppose que l'effet placebo doit jouer un peu sur le fait que ça atténue mon manque.
Un ami a réussi à se faire prescrire pas mal de codé (9boites par mois alors qu'il n'en prend qu'une par semaine environ) , je vais lui échanger quelques boites contre un peu de subutex, comme ça j'aurai toujours une solution si le manque psycho devient trop fort, ou que j'ai tout simplement envie d'avoir un effet récréatif!

-Mascarpone : Je pense pas que le début soit vraiment dur, je pense qu'au bon dosage (dans mon cas j'ai pas envie de généraliser non plus) le manque physique disparait vraiment, et que l'effet de la burpé à défaut d'être récréatif en sublingual doit quand même te passer l'envie de consommer. Sinon c'est sur que ce serai naze, quitte à être accro à un truc, autant que ça te procure du bien être

Courage à vous,

Bariolo


"On use de ce qu'on ne sait point, et ce qu'on sait, on n'en peut faire aucun usage"

Hors ligne

Laguêpe 
Psycho junior
France
710
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 402

Anonyme9404 a écrit

La transition n'est pas facile pour tout le monde.

Ceux qui passent de l'héroïne à la buprénorphine en général retombent dans l'héroïne par manque d'effet euphorique, ou par manque tout court, mais no physique, puis ils basculent de l'un à l'autre jusqu'à un jour finir par mettre les deux pieds dans le sub...

J'en fais pas une généralité, mais je suppose que d'autres membres ici pourront en témoigner en ce sens là.

Donc quand bien même avec la buprénorphine vous ne serez pas en manque, il y a quand même un sevrage psy à faire de la codéine, ça va de quelques jours, à quelques semaines, ce deuil vous conduira vers une stabilisation avec la buprénorphine et peu à peu à y découvrir de nouveaux effets...

Des effets qui n'auront pas grand chose à voir avec la codéine.
Tout comme nous lorsque nous sommes passés de l'héroïne, au sub.

Eh perso, 8 mg ce n'est pas un faible dosage, un petit dosage, c'est 0.4 mg, 1 mg, voir 2 mg mais au dessus de 4mg, ça commence à être dans le moyen, puis le fort (selon moi) !

Certains peinent à lâcher le 0.4 mg, et expriment qu'à l'arrêt en chie bien comme il le faut, s'ils s'arrêtent sec, donc voilà quoi, alors à 8 mg non, ce n'est pas petit.

Le sub il faut simplement le laisser fondre tout seul sous la langue.

Puis autre chose, peut-être que le dosage de départ ne sera pas le même d'ici quelques jours, parce que vous verrez au bout de quelques jours que ça s'accumule, le sub reste longtemps dans le corps, et si vous êtes en surdosage, vous vous sentirez apathique, ou comme je moi l'appelle, vous vous sentirez subuté...

Qui n'est pas un état agréable, être subuté ce n'est pas nécessairement vomir.

Donc il vous faudra vous ajustez. Au départ, ça sera peut-être par exemple 6 mg, mais au bout de quelques jours, ça sera peut-être de trop, il vous faudra diminuer, ou bien répartir votre prise, le prendre en 2 fois, un peu le matin, et un peu le soir afin que vous ne vous sentiez pas subuté dans la journée.

Je dis ça pour ceux qui commencent avec un dosage assez élevé. C'est important sinon vous ne vous sentirez pas bien.

Par contre pour ceux qui se sentent encore en manque, bah vous savez quoi faire, augmenter ! Mais dîtes vous bien que ça se cumule de jour en jour, donc possible qu'au bout d'une semaine (par exemple), ça sera de trop.

Bises,

Bonjour, enfin je ne sais plus...  je ne dors quasiment plus depuis le  14 juillet  je n'avais jamais autant maté de défilés! sachez une chose la légion ne scinde JAMAIS !  bref j'ai vu des toubibs, je suis alléé lunbdi dernier à ste Anne revenue avec 6 comprimés de valium 10mg  que le toubib m'a represcrit  bon !  le problème, à part que je dois me tenir aux murs pour ne pas me casser la gueule, j'ai tjrs es même symptomes dont celui des jambes et bras sans repos, ce qui m'empêche de dormir.  Depuis le 14 juillet ça commence à faire long. je prenais depuis 7 ans du codoliprane ( 3boites par jour au plus)   le valium me calme un peu mais j'ai tendance à en prendre trop   pour essayer de dormir ce qui ne marche pas !  je ne fais que depuis plusieurs jours marcher en long et en large ds mon appart pour calmer mes jambes. je revois tout à l heure mon géhé , j'ai seulement rdv au CSASPA  le14 août .... Que faire !!!!!?????

j4AJOUTE QUE J4AI UNE FILLE DE  21 ans qui m'aide bien mais comme elle a deja subi les affres de l'aloolisme de son pere, et de sa violeence envers moi et elle et sa soeur je ne voudrais pas déjà que ce soit elle qui me prenne en charge !!!
je reprends le taf ds une semaine, je suis cadre et j'aime mon taf mais je ne voudrais pas, qu'à leur tout mes collaborateurs  soient eux auss en arrçet tellement je suis me mauvause humeur et changeante.  ref qu'est qu'on fait ? j'ai pas du tout envie de retomber dans unopiacee surtout apres  10 JOURS DE SEVRAGE ;merci à ceux qui me répondront !

Hors ligne

streetzey 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Jul 2017
Messages: 6

Je suis a la recherche d'un remplaçant a la codéine, y'a moyen de s'en procurer en vente libre? J'ai pas trop envie de devoir me faire une ordonnance ...


"Ensemble c'est différent tu n'y crois plus car c'est mal joué
Comme tous ces court-métrages qui passent la nuit à la télé" Fuzati, Destin d'hymen.

Hors ligne

Bariolo 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 46

streetzey a écrit

Je suis a la recherche d'un remplaçant a la codéine, y'a moyen de s'en procurer en vente libre? J'ai pas trop envie de devoir me faire une ordonnance ...

Tu ne pourras te procurer en vente libre que de quoi atténuer les symptômes du manque physique (immodium, donormyl..) sinon c'est ordo désolé

Bariolo


"On use de ce qu'on ne sait point, et ce qu'on sait, on n'en peut faire aucun usage"

Hors ligne

streetzey 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Jul 2017
Messages: 6

Bariolo a écrit

streetzey a écrit

Je suis a la recherche d'un remplaçant a la codéine, y'a moyen de s'en procurer en vente libre? J'ai pas trop envie de devoir me faire une ordonnance ...

Tu ne pourras te procurer en vente libre que de quoi atténuer les symptômes du manque physique (immodium, donormyl..) sinon c'est ordo désolé

Bariolo

Ah dommage sad merci quand même


"Ensemble c'est différent tu n'y crois plus car c'est mal joué
Comme tous ces court-métrages qui passent la nuit à la télé" Fuzati, Destin d'hymen.

Hors ligne

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
3500
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328

Galaad : "Mon addicto m'a dit pour mon traitement qu'elle préférerait commencer petit quitte à augmenter par la suite, il en de même pour toi peut être ?"

C'est une bêtise, en Europe les études ont montré que le succès du TSO dépend du fait d'avoir donné une dose de VRAI confort au patient. Et partout les addictologues ont appris à ne pas hésiter à donner une bonne dose de bupré. Sauf en France. Les addicto français semblent préférer se raccrocher à leur superstition comme quoi moins on en prend mieux on se porte, comme si chaque milligramme de plus était un péché.

Alors il faut certes commencer en-dessous (pour le cas où la molécule soit très active sur le patient, pour le cas où il se soit trompé dans les doses de sa consommation etc. Bref par sécurité. Et ensuite il faut monter le dosage jusqu'à trouver la dose de confort! Et la dose de confort c'est pas juste celle où la douleur disparait, c'est aussi celle où le consommateur cesse d'être tiraillé par le craving et cesse de penser jour et nuit à son produit d'origine!

Alors certains consommateurs continueront de penser à leur produit même à haute dose, pas besoin de les abrutir de TSO non plus, mais il faut monter autant qu'ils veulent. Tout le principe du TSO et ce qui fait que cette méthode surpasse toutes les autres pour parvenir à un sevrage solide sans compensation dangereuse, sans traumatisme et avec un risque de rechute vraiment minime, c'est la clé de tout, c'est le CONFORT. Le patient ne doit jamais sortir de sa dose de confort même quand il diminue les doses. En France hélas les addicto (et pire les médecins) continuent d'ignorer la chose et à cause de ça les résultats des TSO en France continuent d'être inférieurs à ce qu'ils devraient, avec beaucoup de patients qui abandonnent et repartent sur leur consommation illégale, tandis que d'autre réussissent à grand peine (peine inutile) mais rechutent à la fin, rendant toutes leurs peines (inutiles) encore plus inutiles.

Si votre addicto/médecin ne comprend pas correctement le principe même du TSO, la clé de sa réussite, alors c'est à VOUS d'imposer la qualité de votre traitement, de retourner voir au plus vite le prescripteur pour lui dire que vous vous sentez mal et que s'il n'augmente pas les doses vous allez devoir abandonner et reprendre votre consommation de drogue. A force il entendra raison et vous pourrez suivre le programme du TSO efficacement.

Sinon pour Mascarpone, Jacobson a fort bien expliqué l'intérêt du TSO. Il répond de façon très adaptée à une partie non négligeable des consommateurs. Tous ceux qui n'arrivent pas à maîtriser comme toi leur consommation d'opiacés, qui dérapent sans cesse, et qui n'ont pratiquement plus de plaisir récréatif, bénéficient ENORMEMENT du traitement TSO qui leur permet ENFIN de se stabiliser voir même de diminuer les doses et c'est un grand soulagement. N'oublie pas Mascarpone que nous ne sommes pas égaux devant les opiacés et que toi et moi on a beaucoup beaucoup de chance d'arriver à maîtriser notre consommation à peu près. J'admets donc part là même que pour toute une partie de la population, le TSO est très inadapté, et qu'il vaudrait mieux pour eux prescrire leur produit de prédilection sans discuter. Néanmoins ce fait ne devrait pas occulter le fait que le TSO esty une réponse excellente au problème de milliers de personnes. Ne crachons pas dans la soupe, on a beaucoup de chance d'avoir un TSO facile à obtenir, gratuit ou remboursé. ce qui me désespère c'est de voir un tas de gens pour qui il serait adapté et qui à cause de préjugés ne veulent pas en entendre parler. Le TSO est pour eux un immense soulagement qui leur permet de gérer tranquillement.

Encore une fois, à condition que la clé du TSO soit comprise : CONFORT CONFORT CONFORT.

Streetzey : "pas trop envie de devoir me faire une ordonnance"

Pas besoin d'une ordo en CSAPA ils te donnent ton traitement TSO anonymement et tu es tranquille.
Sérieusement les gars vous refusez bien souvent une solution qui vous sortirait de la merde, et vous permettrais de gérer parfaitement votre dépendance, juste pour des raisons de flemme. Et après par flemme de faire un TOUT PETIT EFFORT vous vous retrouvez à galéré et à faire continuellement de gros efforts pour vous procurer des prods.
Si tu as de bonnes raisons je vais pas t'ennuyer, mais là c'est pas des raisons, c'est des excuses de gamin qui a le flemme de se laver les mains avant de manger.

LaGuêpe : "qu'est qu'on fait ? j'ai pas du tout envie de retomber dans unopiacee surtout apres  10 JOURS DE SEVRAGE ;merci à ceux qui me répondront !"

J'ai déjà expliqué plusieurs fois mais tu ne veux pas entendre. Je vais pas perdre mon temps. si le sevrage sec ne fonctionne pas, il faut un sevrage dégressif, c'est tout. Ca marche très bien. Je pense sincèrement que tu es assez honnête avec toi-même pour savoir si ton sevrage sec fonctionne. Et si tu n'avais pas une situation de famille et de travail qui te force à être bien, je pense que tu réussirais le sevrage sec, je crois te l'avoir déjà dit. Mais très franchement, dans ta situation, je ne vois vraiment pas pourquoi tu refuses l'aide providentielle qui te permettrait de décrocher en douceur, sans multiplier les emmerdes familiales et professionnelles. L'idée que quand on a passé 10 jours sans opiacés on est forcément sorti d'affaire est une superstition ridicule. Ca n'a aucun fondement.


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

Galaad 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 7

Syam. Tu as parfaitement raison et j'irais même plus loin qu'il y a un réel problème en france de la vision la société sur la toxicomanie qui a encore beaucoup de mal à la reconnaître comme une maladie. Pour moi ça vient principalement de notre histoire avec la psychanalyse mais c'est un autre débat.
En fait je me suis mal exprimé car dans mon cas mon addicto m'a dit ça pour voir dans un premier temps comment je réagirait à la substance mais elle m'a donné un rendez-vous 4 jours plus tard pour que l'on puisse faire le point ensuite ensemble. Donc l'idée n'est clairement pas de me sous dosé mais bien d'ajuster ensemble la dose.


Que dieu est créé l'âme ou que l'âme est créé dieu n'est pas question essentiel ce qui compte c'est la relation qu'ils entretiennent

Hors ligne

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
11000
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3652

Je ressens beaucoup d'agressivité dans certaines réponses...big_smile

Et encore une fois, je pense que c'est parce que vous n'aviez pas pigé sur quoi je m'interrogeais...big_smile

A des années lumières de moi, de remettre en cause l'interet d'un tso à long terme pour quelqu'un qui veut vraiment arréter;
En fait, je ne sais pas comment poser la question pour que vous compreniez ce qui me chiffonne et sur quoi je m'interroge aprés avoir lu plusieurs témoignages d'usagers qui entamaient un tso sub...

/forum/uploads/images/1500/1500741920.png


Finalement, au moins une personne , Bariolo, wink me donne ce que je voulais savoir :

C'est largement plus supportable qu'un sevrage sec, j'ai plus de courbature, plus de sensation de chaleur désagréable...

-Mascarpone : Je pense pas que le début soit vraiment dur, je pense qu'au bon dosage (dans mon cas j'ai pas envie de généraliser non plus) le manque physique disparait vraiment, et que l'effet de la burpé à défaut d'être récréatif en sublingual doit quand même te passer l'envie de consommer. Sinon c'est sur que ce serai naze, quitte à être accro à un truc, autant que ça te procure du bien être

Et Syam, en ne s'adressant pas à moi en particulier (car je pense qu'il n'a pas pigé non plus ce qui me posait question wink )
répond aussi d'une certaine manière à mes questionnements big_smile , là :

en Europe les études ont montré que le succès du TSO dépend du fait d'avoir donné une dose de VRAI confort au patient. Et partout les addictologues ont appris à ne pas hésiter à donner une bonne dose de bupré. Sauf en France. Les addicto français semblent préférer se raccrocher à leur superstition comme quoi moins on en prend mieux on se porte, comme si chaque milligramme de plus était un péché.

Alors il faut certes commencer en-dessous (pour le cas où la molécule soit très active sur le patient, pour le cas où il se soit trompé dans les doses de sa consommation etc. Bref par sécurité. Et ensuite il faut monter le dosage jusqu'à trouver la dose de confort! Et la dose de confort c'est pas juste celle où la douleur disparait, c'est aussi celle où le consommateur cesse d'être tiraillé par le craving et cesse de penser jour et nuit à son produit d'origine!

Et si vous voulez savoir comment, moi, j'ai arrété, en cherchant sur le forum, vous devriez trouver...wink Mon cas est assez atypique, car que ce soit pour l'héro ou la codéine, finalement, j'ai fini par arreter sans jamais le vouloir et sans jamais vraiment l'avoir fermement décidé...C'est venu comme ça petit à petit avec les évolutions de ma vie....
Cependant, si l'héro était légale et pure à 98% (parlons plutôt d'heroine pharmaceutique ou même la morphine ou l'opium (ne soyons pas sectaires wink ) je n'aurais jamais arreté et même je m'y remettrais dès demain...

Dernière modification par Mascarpone (22 juillet 2017 à  18:47)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

yacinebra 
Nouveau Psycho
201
Date d'inscription: 17 May 2017
Messages: 70

Mascarpone a écrit

Je ressens beaucoup d'agressivité dans certaines réponses...big_smile

Et encore une fois, je pense que c'est parce que vous n'aviez pas pigé sur quoi je m'interrogeais...big_smile

A des années lumières de moi, de remettre en cause l'interet d'un tso à long terme pour quelqu'un qui veut vraiment arréter;
En fait, je ne sais pas comment poser la question pour que vous compreniez ce qui me chiffonne et sur quoi je m'interroge aprés avoir lu plusieurs témoignages d'usagers qui entamaient un tso sub...

/forum/uploads/images/1500/1500741920.png

Finalement, au moins une personne , Bariolo, wink me donne ce que je voulais savoir :

C'est largement plus supportable qu'un sevrage sec, j'ai plus de courbature, plus de sensation de chaleur désagréable...

-Mascarpone : Je pense pas que le début soit vraiment dur, je pense qu'au bon dosage (dans mon cas j'ai pas envie de généraliser non plus) le manque physique disparait vraiment, et que l'effet de la burpé à défaut d'être récréatif en sublingual doit quand même te passer l'envie de consommer. Sinon c'est sur que ce serai naze, quitte à être accro à un truc, autant que ça te procure du bien être

Et Syam, en ne s'adressant pas à moi en particulier (car je pense qu'il n'a pas pigé non plus ce qui me posait question wink )
répond aussi d'une certaine manière à mes questionnements big_smile , là :

en Europe les études ont montré que le succès du TSO dépend du fait d'avoir donné une dose de VRAI confort au patient. Et partout les addictologues ont appris à ne pas hésiter à donner une bonne dose de bupré. Sauf en France. Les addicto français semblent préférer se raccrocher à leur superstition comme quoi moins on en prend mieux on se porte, comme si chaque milligramme de plus était un péché.

Alors il faut certes commencer en-dessous (pour le cas où la molécule soit très active sur le patient, pour le cas où il se soit trompé dans les doses de sa consommation etc. Bref par sécurité. Et ensuite il faut monter le dosage jusqu'à trouver la dose de confort! Et la dose de confort c'est pas juste celle où la douleur disparait, c'est aussi celle où le consommateur cesse d'être tiraillé par le craving et cesse de penser jour et nuit à son produit d'origine!

Et si vous voulez savoir comment, moi, j'ai arrété, en cherchant sur le forum, vous devriez trouver...wink Mon cas est assez atypique, car que ce soit pour l'héro ou la codéine, finalement, j'ai fini par arreter sans jamais le vouloir et sans jamais vraiment l'avoir fermement décidé...C'est venu comme ça petit à petit avec les évolutions de ma vie....
Cependant, si l'héro était légale et pure à 98% (parlons plutôt d'heroine pharmaceutique ou même la morphine ou l'opium (ne soyons pas sectaires wink ) je n'aurais jamais arreté et même je m'y remettrais dès demain...

Je crois que j'ai compris ce dont tu parlais dés la lecture de ton premier message !
Je pense que Mascarpone disait ça dans le sens : "si quelqu'un arrive à tenir les 72 heures séparant sa dernière prise d'opiacé à demi vie courte, sans prendre son Subu, pourquoi ne pas attendre 24 heures de plus afin de se sevrer COMPLETEMENT sans avoir à passer par un TSO, qui de toute manière n'apporte pas la satisfaction obtenue avec le produit duquel on veut se sevrer" (Perdu pour perdu, autant se sevrer définitivement que d'avoir à prendre un produit de substitution qui ne nous satisfait pas)

Personnellement, je me posais la même question que lui.....mais concrètement, les 72 heures ne sont que théoriques car j'ai lu que la buprenorphine était prise chez beaucoup de personnes à 12 heures de leurs dernière prise d'héro (codo) sans problème particulier !(chez moi, c'est 48 heures minimum si non c'est sevrage précipité ) ! Il y a aussi le fait que ça empêche les craving chez une bonne partie des consommateurs)

Reputation de ce post
 
Stop les longues citations s'il vous plait! /Syam

Hors ligne


Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Arrêt & Sevrage - De la codéine à la Buprenorphine
par MushRocks, dernier post 09 mars 2018 à  01:36 par Harfonte
  151
[ Forum ] Interaction & Mélange - Codéine et buprenorphine
par cheper15, dernier post 26 février 2017 à  15:27 par Leaf
  2
[ Forum ] Interaction buprenorphine / codéine
par Sufenta, dernier post 07 octobre 2016 à  01:07 par Mammon Tobin
  14
    [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
    [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à  la codéine et au tramadol
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 9737 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 7480 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
 Psychoactif 
Questionniare : votre consommation de GHB/GBL/1.4BD
17 août 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Quel est votre budget drogue mensuel?
Il y a 9mnCommentaire de krakra (78 réponses)
 Forum 
Refaire un switch temesta vallium
Il y a moins d'1mnCommentaire de Noyer dans [Benzodiazépines...](5 réponses)
 Forum 
Gérer sa consommation - MDMA/Ecstasy : Des soirées techno sans être neurotoxique ?
Il y a 3mnCommentaire de Noyer dans [MDMA/Ecstasy...](7 réponses)
 Forum 
Gérer sa consommation - Quel est votre budget drogue mensuel?
Il y a 9mn
1
Commentaire de krakra dans [Conseils généraux de...](78 réponses)
 Forum 
Diazépam - Association Seresta/valium
Il y a 17mnCommentaire de Noyer dans [Benzodiazépines...](4 réponses)
 Forum 
Epilepsy
Il y a 44mnNouvelle discussion de Tadison01 dans [Cannabis...](0 réponse)
 Forum 
Variètés d'herbe - Quel est la variété la moins odorante à cultiver en indoor ?
Il y a 1hCommentaire de kek dans [Cannabis...](1 réponse)
 Forum 
Alprazolam - Xanax / Alprazolam: Dosage
Il y a 1hCommentaire de Leminidrdrvaumie... dans [Benzodiazépines...](12 réponses)
 Forum 
Quel est votre produit favori ?
Il y a 4hCommentaire de Nils1984 dans [Conseils généraux de...](13 réponses)
 Blog 
Encore
Il y a 3hCommentaire de Bootspoppers dans le blog de Nils1984 (7 commentaires)
 Blog 
Vivre dans le noir.
Il y a 4hCommentaire de Nils1984 dans le blog de Faust08 (4 commentaires)
 Blog 
Les arcanes des neuroleptiques
Il y a 8hNouveau blog de Fluche dans [En passant]
 
  QuizzZ 
Tester vos connaissances sur la vape
Dernier quizzZ à 07:40
 PsychoWIKI 
Arrêter la méthadone
 Topic epinglé 
Cannabidiol (CBD) le point sur la législation
 Nouveaux membres 
LunatikEric, Morpheus75016, southpark, Logan, cj61 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Effets résiduels d'une perche - yeux qui "travaillent"
par Core a Corps, le 24 Sep 2018
Bonjour tout le monde ! Aujourd'hui je me suis souvenue d'une perche d'il y a fort longtemps qui m'avait marquée, mais que j'avais fini par zapper. ça fait un moment que je ne prends plus de taz/cristaux de MD (effets changés, prod devenu un peu anxiogène pour moi) mais à l'époque j'adorais l...[Lire la suite]
 Plusieurs questions sur le 2C-B
par Gaeshea, le 23 Sep 2018
Hey, Le 2C-B est une substance à part entière avec des effets qui lui sont propres. Pour moi c'est impossible de le comparer à un mélange de LSD et de MD, ou tout autre substance, à part peut-être les autres 2C. Perso je n'ai jamais trouvé que ça ressemblait à la MD, même pas de très...[Lire la suite]
 du 1P- lsd au 1B-lsd
par janis, le 23 Sep 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Merci pour l'article c'est une bonne réponse pour une bonne question -SafeManTri dans [forum] méthadone et interactions médicamenteuses
(Il y a 4h)
BoPoeme-l'homme(ouFemme)a besoin de sa liberté et de conf.EnEtDel'au SafeManTrip dans [blog] Une femme
(Il y a 5h)
+1 Cusco dans [forum] Article de VICE sur Psychoactif...
(Il y a 6h)
Des photos qui font baver ! dans [forum] Société danoise de cannabis en Bourse, une première en Europe.
(Il y a 8h)
je plussoie, dur mais sincère . Boots dans [forum] Tramadol et grossesse
(Il y a 10h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0