Suite à l'arret de la codéine sans ordonnance le 12 juillet, vous : - Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ? / PsychoACTIF

Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?


Sondage

Suite à l'arret de la codéine sans ordonnance le 12 juillet, vous :

avez fait un sevrage sans aide de médecin
14% - 21
avez fait un sevrage en allant voir un médecin
8% - 13
avez continué la codéine en allant voir un seul médecin
5% - 8
avez continué la codéine en allant voir plusieu médecin
4% - 7
êtes passé au Suboxone (buprénorphine + naloxone)
1% - 2
êtes passé au dicodin
4% - 7
êtes passé au tramadol
10% - 15
êtes passé à la buprénorphine (subutrex)
7% - 11
avez acheté du kratom sur internet
8% - 13
avez acheté une drogue illégale (héroine...)
13% - 19
avez acheté de la codéine sur le deep web ou sur le web
6% - 10
êtes passé à la méthadone
0% - 1
autre
12% - 18

Total : 145

Dernière édition (24 septembre 2017 à  21:09)

#61 13 octobre 2017 à  14:09

Dreamyn
Nouveau Psycho
France
1700
Date d'inscription: 20 Sep 2017
Messages: 153
Blogs

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

J'ai toujours navigué entre les pharmacies, j'en ai jamais eu d'attitrée, la loose... sad

Bref, je voulais témoigner sur la méfiance importante des médecins / pharmacies à l'égard de la codéine, en ce moment. Quand je me pointe chez différents médecins pour obtenir des prescriptions de codéine, environ 8 fois sur 10 je repars avec une ordo pour du Tramadol et une explication sur le potentiel addictif de la codéine (mais pas sur le potentiel addictif du Tramadol, ce que je trouve un peu limite). Puis, il y a deux jours je me suis pointée dans une pharmacie avec une ordo en règle pour du Klipal codéiné et la pharmacienne a refusé de me filer mes médocs par ce que je n'avais pas de carte vitale (j'évite de filer ma carte vitale à tous les médecins / pharmacies que je vois, pour ne pas risquer de perdre la CMU). Elle m'a dit qu'elle avait eu des contrôles si bien qu'elle refusait d'en délivrer sans carte vitale et elle a ajouté avec un regard entendu que je devais bien être au courant. Bon, cette pharmacie était juste devant une fac et mon ordo est peut-être un peu abusé (j'étais tombée sur un médecin sympa qui m'a prescrit 8 boîtes de Klipal codéine 600/50 en renouvelable). Par contre, quand je suis allée dans une autre pharmacie, à la campagne, on m'a filé mes médocs sans problème sans que j'aie à présenter ma carte vitale smile

Hors ligne

#62 14 octobre 2017 à  02:49

Syam 
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
11520
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3214

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Dream : "Quand je me pointe chez différents médecins pour obtenir des prescriptions de codéine, environ 8 fois sur 10 je repars avec une ordo pour du Tramadol et une explication sur le potentiel addictif de la codéine (mais pas sur le potentiel addictif du Tramadol, ce que je trouve un peu limite)."

C'est plus que limite, ça prouve qu'ils n'ont rien compris. Ni au danger, ni au fonctionnement de l'addiction, ni rien en fait de la problématique en cours. Il n'y a aucun bénéfice à substituer un opiacé à un autre de façon aléatoire comme ça dans le problème de la dépendance. Par contre il y a des dangers spécifiques à faire ça... Et ils n'ont conscience de rien. Le problème c'est que je ne demande pas à tous les médecins de tout savoir. Chacun a le droit d'avoir ses compétences personnelles et ses lacunes. Mais dans ce cas qu'ils ne se la jouent pas donneur de leçons, ces types sont juste incompétents sur ce sujet et quand on est incompétent, surtout quand on a les responsabilités qu'il y a à être le médecin traitant, la moindre des choses c'est de la fermer ou d'admettre son incompétence.

S'ils ne veulent pas / savent pas prendre en charge la dépendance correctement, ce qu'ils devraient absolument faire s'ils étaient consciencieux :
1. Demander au patient de prendre rendez-vous auprès d'un addictologue. Eventuellement l'exiger si vraiment ils sont tellement effrayés par la dangereuse codéine (!!!) pour s'assurer qu'une personne plus compétente qu'eux prenne le relais. (Je ne dis pas que tous les addicto sont compétents, mais du moins ils sont sensés l'être et quand on n'est pas compétent soi-même, en tant que médecin on doit adresser à une personne qui est supposée l'être).
2. Si le patient refuse de prendre rendez-vous en addictologie alors ils doivent maintenir le traitement, ou bien si en leur âme et conscience ils ne veulent pas (la codéine c'est mal!), ils doivent imposer un sevrage progressif avec des doses dégressives pendant 15 jours, pour que le patient puisse au moins arrêter en douceur. C'est vraiment le B-A-BA à propos de ce genre de traitements quand il y a dépendance physique.
3. Dans tous les cas PRESCRIRE la codéine nécessaire jusqu'au rendez-vous ou le temps du sevrage dégressif qu'ils auront planifié en accord avec le patient, parce que la codéine ne DOIT PAS être arrêtée brutalement (c'est vraiment un acte médical grave et inconscient de mettre une personne en arrêt forcé brutal, dans certains cas ça peut même tuer -- j'admets qu'à ces doses le fait est hautement improbable mais n'empêche). Je ne vois vraiment rien qui justifie de refuser le protocole normal de maintenir un traitement opiacé, ils ne prennent aucun risque en faisant cela puisque c'est la recommandation même qui accompagne ces médicaments.
4. Se garder de tout commentaire ou jugement moral car c'est pas leur travail et ne pas imposer le remplacement par le tramadol sans une justification médicale (ceci dit s'ils ne comprennent pas le fonctionnement des effets secondaires de la codéine et ils ont le droit de ne pas comprendre, il est difficile de leur reprocher de remplacer par le tramadol quand la dose de codéine demandée dépasse les maximums recommandés donc passe encore). Imposer un traitement sans discussion et sans raison médicale (or clairement dans tous les cas qui sont rapportés ici les médecins n'apportent aucun argument médical, seulement un argument moral et c'est inadmissible) est un abus de pouvoir absurde. Peu à peu ils se rendent complices d'un système où le patient n'est plus maître de son traitement, et cette dérive générale de notre système de santé est d'un point de vue éthique d'une extrême gravité. Mais bon l'étique ils s'en balancent, ces "docteurs" se torchent avec les principes essentiels de l'étique de leur métier, mais se permettent de juger de la morale de patients impuissants qui ont abusé d'un médicament. C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité!!! Et la connasse de ministre qui continue de faire l'autruche et de prétendre qu'elle agit par compassion. Hé Agnès, faut pas pousser mémé dans les orties. C'est quand même un peu gros ton tour de passe-passe à la Sainte Nitouche.

Rien ne permet à un médecin de justifier un arrêt brutal, ou de procéder autrement que par le bon sens et la rigueur médicale exposée ci-dessus. Qu'ils aient des convictions morales et diabolisent l'abominable codéine (brrrr) est une chose, c'est leur droit aussi stupide que soit cette attitude de mon point de vue, ça reste leur droit le plus strict puisqu'ils doivent travailler en leur âme et conscience. Mais cela ne DOIT PAS les dispenser de faire leur travail rigoureusement. Ce sujet ne devrait juste même pas être discuté tellement les évidences dont je fais état ici sont tout à fait établies depuis longtemps!

Hors ligne

#63 06 novembre 2017 à  22:59

psychic 
Nouveau Psycho
France
900
Date d'inscription: 27 Jul 2017
Messages: 117

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

bonsoir, il y en a qui falsifient des ordonnances
un exemple récent

/forum/uploads/images/1510005185.jpg

inutile de vous dire que vu la piètre qualité du document , la personne est repartie bredouille...


quand t'as mal t'as Contramal

Hors ligne

#64 07 novembre 2017 à  12:31

Mascarpone 
Clacos périmé
France
16221
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3177
Site web
fb

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

psychic a écrit

inutile de vous dire que vu la piètre qualité du document , la personne est repartie bredouille...

Tu m'étonnes lol En plus, moi qui ai grave l'habitude de bosser avec des toubibs et des ordos, j'en ai vu des millions, wink le jour où tu me trouves un médecin qui écrit comme ça (style écolière de 3eme wink ) je te paye ta boite de codoliprane lol...Et puis, une ordo sans spécification des doses ou (et) des horaires de prises, perso, jamais vu ça surpris au minimum, il écrit : "si douleur"...Bref, la connerie à ne pas faire, surtout pour du codoliprane...


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

#65 07 novembre 2017 à  13:04

Mister No 
Pussy time
3800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 3881

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

inutile de vous dire que vu la piètre qualité du document , la personne est repartie bredouille...

Fail rien que pour l'écriture ! (pousser le vice à placer un accent circonflexe sur boite, on sent que la personne s'est bien pris la tête pour cette... rédaction)
Et pour du codoliprane en plus.
Prendre de tels risques juste pour cette spécialité montre vraiment que l'interdiction a laissé place à un immense désespoir. mur

Dernière modification par Mister No (07 novembre 2017 à  13:05)


Just say no prohibition !

Hors ligne

#66 07 novembre 2017 à  14:37

psychic 
Nouveau Psycho
France
900
Date d'inscription: 27 Jul 2017
Messages: 117

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

tant qu'à faire il a quand même tenté du codoliprane 500/30  qui a toujours été en liste 1
un bon point quand même pour lui, il connait bien la gamme paracetamol codeine


quand t'as mal t'as Contramal

Hors ligne

#67 13 novembre 2017 à  11:23

CodeinX 
Banni
France
101
Date d'inscription: 13 Nov 2017
Messages: 10

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Je trouve que le Kratom est une bonne solution de rechange.

Reputation de ce post
 
Exactement....

Hors ligne

#68 27 novembre 2017 à  16:36

MadyDahmer 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 27 Nov 2017
Messages: 59

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Dans la famille le codoliprane était la pillule magique : migraines, règles douloureuses, fièvres, maux de dents, courbatures, petits rhumes...
Mon père en consommait 1 à deux boites par jour. Il pouvait en prendre jusqu'à 10 comprimés par nuit, il se réveillait pour ça.
Ma mère en prenait pour dormir le week end, mon frère pour diminuer la weed et moi j'adorais planer et ça commencait à etre une prise quotidienne.
Bref, grosse panique en allant le 13 Juillet chez le pharmacien qui annonce que le codoliprane n'est plus en vente libre. Pas très sympa de ne même pas nous avoir prévenu à l'avance.

J'ai coché : passage au tramadol pour mon père tandis que je trouve facilement du novacetol sur internet. J'en prends une à deux fois par semaine.

C'est réellement frustrant car j'ai l'impression que la codéine (même à raison d'une prise par semaine) me permet de vivre plus ... joyeusement. Cela étant après prise de sang mon père était à 3600 de Gama GT (pour un max de 60). Je crois que cette loi lui a sauvé la vie. Après 5mois de sevrage, il est à 84 ! Pas de migraine (ce pourquoi il s'automédicamentait) et un très bon sommeil grâce à 2 tramadol au coucher.

Hors ligne

#69 27 novembre 2017 à  19:42

Morning Glory 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 5

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Ba moi ça m'a fait replonger tout droit dans les RCs...

J'avais arrêté depuis plusieurs années de prendre des drogues dures.
Suite à plusieurs deuils consécutifs début 2017 j'ai commencé à prendre de la codo régulièrement, mais raisonnablement. Ca m'aidait limite plus que les antidépresseurs en fait, et en en prenant moins souvent (j'étais à 1-3 cachets de co-doliprane tous les 2-3 jours).
Après l'interdiction je suis passée à la kratom, sauf que cette dernière a vite montré ses limites (j'avais déjà une bonne tolérance suite à mes abus lorsque j'étais ado) et donc comme je suis un peu conne sur les bords, je me suis tournée vers les dissociatifs. Certains sont réputés avoir ces mêmes propriétés antidépressives que les opiacés dans les heures/jours qui suivent leur prise.

Dans mon cas j'admets que c'est en partie ma faute mais je n'aurais pas eu cette idée si la codéine était restée sur le marché hmm Après, j'admets que ça a dû aider certaines personnes, comme ton père Mady effectivement, pour le coup c'était peut-être pas une si mauvaise chose... mais ils auraient pu faire passer cette réforme autrement, en prévenant à l'avance quoi^^ Moi c'est ça qui m'a fait replonger, c'est la brutalité et la soudaineté de cette interdiction. J'ai été démunie.

Aujourd'hui je continue de prendre une dose conséquente de MXE/P tous les 4-5 jours. J'ai une personnalité assez malléable et très impulsive, donc également sensible aux addictions et ma résolution au départ de n'en prendre qu'une fois toutes les deux semaines a été vite oubliée...

Dernière modification par Morning Glory (27 novembre 2017 à  19:48)

Hors ligne

#70 19 décembre 2017 à  22:00

J-Cat 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 22 Feb 2016
Messages: 28

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Salut à tous,

Pour ma part, j'ai coché passage au Dicodin et achat de drogue notamment de l'héroïne.

Le Dicodin me stabilise, mais ne me procure pas de bien-être comme le Padéryl que je prenais à raison  de 6 comprimés le matin, 10 l'aprem. Parfois un peu plus, mais j'avais la boite entière comme limite quotidienne généralement. Plus, c'était rare.

Là, je suis passée de 5 Dico au début, pour descendre à 3 by myself, et remonter à 4 récemment.
Je les prends toujours écrasés en fine poudre ou croqués.
Pour l'héro, depuis 1,5/2 mois, je suis plutôt border line, alors que c'était beaucoup plus occasionnel avant.
Je consomme 1 g toutes les 2 semaines. Une semaine avec, une semaine sans.
Bien entendu, je diminue les Dico au max sur les semaines avec pour pas éclater ma tolérance.
Mais les semaines sans commencent à piquer...

J'ai essayé de suivre la méthode de Caïn, un jour oui, un jour non. Si deux jours d'affilé, deux jours sans, etc, mais je n'y arrive pas. Je consomme pas beaucoup, mais tant qu'il en a, j'ai du mal à y résister le soir. Au moins une ou deux traces...

Je pourrais augmenter les Dicodins pour pallier à cette envie opiacé, mais ils ne me rassasient pas même à plus forte dose, et quand j'en prends plus, ça me rend pas super bien. Maux de tête, fatigue assommante et constipation en tête des effets indésirables.
Je ne retrouve pas avec le bien-être et le rush du phosphate de codéine...

Voilà pour ce qu'il en est de mon côté.
J'ai bien notion que je joue avec le feu et qu'il n'en faudrait pas beaucoup pour que je me casse la gueule. Mais bon, pour l'instant ça va.

Au plaisir de vous lire, et portez vous bien.

Hors ligne

#71 20 décembre 2017 à  02:40

MushRocks 
Nouveau Psycho
200
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 112

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Bonjour à tous,

Pour ma part j'ai pas cherché 300 solutions. Je suis partis du principe que je n'arnaquais personne car je paie mes produits cash, sans me faire rembourser.

Je me permets donc de faire mes ordonnances et un road trip des différentes pharmacies histoire de pas être trop cramé. Je consomme du padéryl. En revanche, ça devient assez chiant de changer de pharmacie et c'est assez risqué si je me fais prendre (même si je n'arnaque pas la sécu car je ne donne jamais ma carte vitale).

Si non, il y a le deep mais bon c'est assez cher ....
Voila, je n'ai pas trouvé d'autres solutions, à part passé à l'héroine mais j'avoue que ça me fait un peu peur.


Cordialement,
MushRocks

« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »

Hors ligne

#72 20 décembre 2017 à  06:07

Recklinghausen 
Animateur PsychoACTIF
France
26410
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 4834

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Salut,

@MushRocks :

Que tu décides de payer et de ne pas faire subir le prix de ton addiction à la société est un choix qui n'est pas dénué de sens moral.

Par contre, rédiger tes propres ordonnances alors que tu n'es pas médecin pourrait te valoir de passer devant le Tribunal de Grande Instance pour : Vol simple, Falcifivation de document et exercice illégal de la médecine.

Il serait moins risqué pour toi de te faire prescrire tes médicaments en Nom Remboursable par un ( voir 2 ) medecins généralistes, voir tout simplement de décider de te faire suivre en CSAPA dans le cadre de ton addiction.

Il y a une grande probabilité pour que l'addicto soit ok pour te prescrire les médicaments que tu as besoin dans le cadre de ta dépendance, même si la dose quotidienne est supérieure à celle recommandée.

Il serait bien d'où moins tenter ta chance. Cela supprimerait le risque de te faire attraper à rédiger de fausses ordonnances par un pharmacien qui aurait un doute.
Si celui ci venait à contacter le nom du médecin à qui tu as emprunté ces ordonnances vierges, le debut des ennuis commenceraient.

Pour le moment, tu sembles être passé entre les gouttes, je te conseille de cesser rapidement cette activité et d'envisager à récupèrer ces molécules dans un cadre légal ( et donc moins risqué pour toi ).

Via un généraliste ou un addicto dans un CSAPA.

Dans le pire des cas, un Traitemet de Substitution aux Opiacés ( la buprenorphine ) te sera proposé mais d'après les retours, de nombreux addicto propose de rester à la codeine et d'entamer une réduction progressive des doses.

Cela pourra être une solution acceptable qui ne fera plus prende de risque vis à vis de la législation et tu ne risqueras plus de te retrouver au commissariat puis au TGI pour des histoires de rédaction de fausses ordonnances.

Prends soin de toi,


Reck.

Reputation de ce post
 
Tout est dit.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#73 20 décembre 2017 à  10:44

J-Cat 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 22 Feb 2016
Messages: 28

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Bonjour à tous,

Une question me vient à ce propos.
Est ce que l'un d'entre vous a été substitué par une préparation magistrale de phosphate de codéine ?
Si non, pensez-vous que cela puisse être possible ?

Cela dans le but d'éviter les excipients et colorants divers des cachets comme le Padéryl.
ça simplifierait aussi la délivrance, et éviterait une prescription de 28 boites par l'addicto (dans mon cas).

Je n'ai pas demandé à l'addicto de rester au Padéryl, car prise de cours, je m'étais faite prescrire du Dicodin et j'en prenais depuis 15 jours. Et puis le faible nombre de comprimés m'ont incité à garder ce traitement.
Cependant je me mets à consommer de l'héro de façon régulière.

Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que l'addicto soit ok pour me basculer d'un traitement à libération plus ou moins prolongée (pas de rush, mais couvre bien au long de la journée), à un traitement à libération immédiate.
Je pense même qu'elle me proposera plutôt de la métha et je préfère quand même garder le Dicodin tant qu'il me permet de tamponner les moments sans.

Mais j'aurais quand même voulu savoir si ça se prescrit ce genre de préparation magistrale.
J'avais demandé à un pharmacien avant l'interdiction, et il avait l'air de dire que c'était réalisable avec une prescription et des dosages...

J'en parlerai tout de même à l'addicto à mon prochain rdv et je vous ferez un retour de sa réponse.

Have a good day et à la prochaine.

Hors ligne

#74 20 décembre 2017 à  18:40

MushRocks 
Nouveau Psycho
200
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 112

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Tu as tout à fait raison Recklinghausen.
Je vais retourné au CSAPA


Cordialement,
MushRocks

« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »

Hors ligne

#75 20 décembre 2017 à  19:43

Hycodan 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 18 Dec 2017
Messages: 4

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

personnellement depuis qu'elle est passée sous ordo j'achète des boites de dihydrocodéine sur le DW, 16£ les 28 caps de 30mg,

Hors ligne

#76 22 décembre 2017 à  03:09

MushRocks 
Nouveau Psycho
200
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 112

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Hycodan a écrit

personnellement depuis qu'elle est passée sous ordo j'achète des boites de dihydrocodéine sur le DW, 16£ les 28 caps de 30mg,

Salut,

Cela m'intéresse. Quel est la différence avec la "codeine normale" ?

En te remerciant par avance


Cordialement,
MushRocks

« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »

Hors ligne

#77 22 décembre 2017 à  14:13

J-Cat 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 22 Feb 2016
Messages: 28

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Salut MushRocks et les autres,

La Dihydrocodéine est le principe actif du Dicodin (enfin tartrate de Dihydrocodéine dans celui ci).
Tu dois pouvoir t'en faire prescrire dans un Csapa, ce qui est mon cas.
En effet, cela te permet de rester dans la légalité, mais du coup tu dépends de la prescription.
Si tu as des questions sur ce traitement, n'hésites pas, j'essaierai de t'y répondre.

A bientôt.

Hors ligne

#78 05 janvier 2018 à  21:05

Ravachol 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 05 Jan 2018
Messages: 4

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Bonjour

moi j'ai 46 balais, je suis  inséré socialement et j'ai pu fonder une vie de famille grace à la codéine, après 6 ans d'héro de 19 à 25 ans. J'ai commencé par 30 comprimés par jours de néocodion pour arreter la came. Je n'ai cessé de réduire ma conso au fil des années : 20 puis 15. Cet été, j'étais à 10 comprimés par jours,

Résultat du 2 juillet : Deep Web et ses markets à gogo. Retour à l'héro. En sniff et fume pour l'instant.

Ca ne peut pas durer, depuis cet été ma conso augmente régulièrement. Je cherche donc une solution de substitution plus "socialement" acceptable.

Petite précision : mode chien depuis 3 jours, heureusement les enfants ne sont pas là et je suis en vacances.

Je viens de m'inscrire, je vais donc partir en recherche d'infos.
Merci

Hors ligne

#79 06 janvier 2018 à  12:03

prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5360

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

As tu essayé les TSO officiels (Subutex ou Methadone) et qu'est ce qui t'empêcherait de t'en faire prescrire ?
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#80 07 janvier 2018 à  13:19

Ravachol 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 05 Jan 2018
Messages: 4

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

J'y pense et je chemine....

Mon soucis est que je fais un métier public et que j'ai absolument besoin d'anonymat.

Mon médecin traitant n'est même pas au courant....  je sais, c'est mal   fache-non-non

Je compte aller cette semaine au csapa de ma ville. Si je peux obtenir une TSO sans qu'y figure mon nom : banco.

Mais j'ai peur de croiser des gens qui me connaissent. Les conséquences pourraient être fâcheuses...

Dernière modification par Ravachol (07 janvier 2018 à  13:32)

Hors ligne

#81 07 janvier 2018 à  16:18

prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5360

Re: Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?

Pour le Subutex évidemment il faut une ordonnance et une délivrance en pharmacie. Ce peut etre un médecin et une pharmacie à quelques dizaines de kms. C'et pas facile mais ça renforce la discrétion.
Pour la méthadone, en CSAPA, on peut etre totalement anonyme mais il faut y aller. Une astuce peut etre d'aller consulter "officiellement" pour un arret du tabac ou pour un membre de sa famille (conseils recherchés pour un membre de la famille ayant un pb d'addiction). C'est une explication possible en cas de rencontre. Il y a aussi la possibilité de consulter un CSAPA lointain.(pour du subutex aussi).
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
5 603 07 janvier 2018 à  10:07
par Recklinghausen
6 1047 31 décembre 2017 à  02:00
par L'Apoticaire
32
[ Forum ] Phenergan sans ordonnance? | Néo Codion ou Euphon? par mariepopo  [ 1 2 ]
63988 17 novembre 2016 à  17:47
par Mister No
    [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
    [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 7526 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 4997 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Bonne année psychoactive
01 janvier 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Dossier du mois : Que faire face à une overdose
16 décembre 2017Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Codéine, cinq mois après le 12 juillet
Il y a 3jCommentaire de Rumpelstilzchen (80 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Parler de ses conso, le dilemme mensonge / honnêteté
Il y a 2jCommentaire de Co-dep? (77 réponses)
[ Forum ]
Social - La Commission Globale sur les drogues vient de rendre son avis 2017
Il y a moins d'1mnCommentaire de ElSabio dans [Actualités...](10 réponses)
[ Forum ]
Blogs - Allo, mon blog à sauter bordel
Il y a 1mnCommentaire de Speedmicha dans [Utilisation du site P...](3 réponses)
[ Forum ]
Addiction - Appel à  témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne
Il y a 13mn
56
Commentaire de Oxymoron dans [Heroïne...](297 réponses)
[ Forum ]
Effets secondaires - Effets secondaires des boissons energisantes.
Il y a 14mnCommentaire de Archimede dans [Médicaments psychotro...](3 réponses)
[ Forum ]
Seul et maleureux, rechute inevitable ?
Il y a 28mnCommentaire de Speedmicha dans [Decro - Sevrages... e...](42 réponses)
[ Forum ]
Expériences - M&M’s
Il y a 35mnCommentaire de Sufenta dans [MDMA/Ecstasy...](1 réponse)
[ Forum ]
Prague la underground ?
Il y a 48mnCommentaire de Sufenta dans [Au coin du comptoir.....](1 réponse)
[ Forum ]
Pureté - Speed ou amphétamines : quelle pureté ?
Il y a 1hCommentaire de babaji dans [Speed-Amphétamines-Me...](17 réponses)
[ Blog ]
Qui suis je ?
Il y a 2hCommentaire de JenCore dans le blog de xxxxt0mxxxx (12 commentaires)
[ Blog ]
1er chapitre: Difficulté d'approvisionnement en précurseur chimique
Il y a 3hCommentaire de polytox dans le blog de guigz (6 commentaires)
[ Blog ]
Rêve brisé avant son début
Il y a 4hCommentaire de babaji dans le blog de Hanky (4 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 16:54
  [ PsychoWIKI ]
La Prep : Indications, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Ou et comment analyser ses drogues en France ?
[ Nouveaux membres ]
cocola, fefejavel, damsof, MrDeeps, Amisa, marco33, bisbi, Lion on spirit, DELGA, Kalma nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Avez vous déjà analysé une drogue ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 allo bédo??
par Aime Rode, le 17 Jan 2018
Bonjour, J'habite près de Paris et en effet, beaucoup plus de livreurs indépendants ou en groupes organisés depuis 3~4 ans. En plus ils deviennent de plus en plus performants et professionnels, c'est pratiquement comme des entreprises de livraison de nourriture à domicile. J'ai l'impression q...[Lire la suite]
 CBD, le remède miracle ?
par groovie, le 21 Dec 2016
Bouarf pour l'instant c'est pas concluant, j'ai testé deux phenos et il y a des traces de thc (strain cbd therapy) alors que c'était de l'outdoor j'attend de trouver un truc non psychoactif puis je vais chromato pour la certitude ça demande beaucoup de patience ..j'ai du temps mais si on est pres...[Lire la suite]
 CBD, la grosse discussion
par Teona Nacatl, le 15 Jan 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Banissement pour insultes. Miky dans [forum] Speed ou amphétamines : quelle pureté ?
(Il y a 49mn)
Je plussoie - Porygon dans [forum] Sevrage Du Lexomil
(Il y a 4h)
bien joué, tu ne faillis pas à la réputation de ton pseudo dans [forum] Devinette: dernier opiacé psychoactif en vente libre en France
(Il y a 4h)
Super intérressant / Gas'. dans [forum] Informations sur la diaphine, l'héroïne utilise comme tso en Suisse
(Il y a 4h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0