Perte des facultés cognitives à long terme / PsychoACTIF

Perte des facultés cognitives à long terme

Publié par ,
5747 vues, 75 réponses
Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Hola hola,

Je ne crois pas qu'il y ait d'études démontrant l'irréversibilité des troubles concernant les facultés cognitives, mais je souhaiterais en savoir plus auprès des utilisateurs de longue date.

Je parle entre autres de troubles liés à l'attention, pertes de mémoire, rapidité de réflexion, élocution, logique mathématique et j'en passe.

Me considérant moi-même comme récent consommateur, et par le passé poly-consommateur, je pense que ma vision peut être légèrement biaisée. Mais de ce que j'ai pu constater, la coke, à court/moyen terme n'a pas l'air d'endommager de manière conséquente ces fonctions.

Je préfère cela dit me référer à des consommateurs de plus longue date, si certains témoignent de troubles suite à une conso sur la durée.

Il s'agit d'une question délicate car axée uniquement les séquelles laissées par la cocaïne. Or, je pense savoir que la plupart d'entre nous consommons ou avons consommé plusieurs types de substances...

Les capacités intellectuelles dépendent aussi de notre état à l'instant t, et si l'on consomme régulièrement, on est sûrement plus à même de ressentir des troubles passagers. Je pense qu'il peut néanmoins être intéressant de poser la question :

Qu'en est-il réellement au bout de dizaines d'années de consommation ? Avez-vous constaté des changements flagrants, voire même invalidants ?

Nick

Hay music, hay flow

Hors ligne

 

ectatrip 
Psycho sénior
France
4800
Inscrit le 02 May 2018
774 messages
Blogs
Salut,

Même au bout de 3ans de conso abusive de stimulants, je remarque que je n'arrive pas à trouver mes mots à l'oral, j'ai plus de mal à comprendre certaines logiques (qui m'étaient totalement logique), ect..

Je n'ai que 20 piges.

Ça m'a révélé aussi un TDAH sévère (neurologique donc), qui était déjà présent, enfouis.
C'est sûrement à cause de tout ces pertes cognitives, troubles, humeurs que je regrette mes consommations, seulement ça.

Sans oublier les séquelles, si il y en a, dans une dizaine d'années pour moi..

Le problème, c'est pas le produit, c'est ce qu'on en fait avec.

Hors ligne

 

fafefifofu 
Psycho sénior
3410
Inscrit le 23 Jul 2016
613 messages
Je pense apart peut être pour de très gros abus sur du long terme, que il est difficile de répondre à la question.

Car perso je me rendais compte de rien jusqu'a que j'arrête complétement toute consommation (sauf metha ...)
Et c'est normal la tête dans le guidon tu n'a pas de recul.

Et là tu te rends compte que ces changements sont très profonds, et inconscient et tu n'a aucuns moyens de savoir si ça vient de ta conso ou pas.
Tu les vies juste.

Mais pour moi (j'ai abusé de pas mal de choses mais en restant "soft" dans une certaines mesures.

En arretant (mais du coups pas que la coke), je me suis rendu compte que il y avait des répercussions sur mes prises de décisions, beaucoup de voilage de face (inconscient), démotivation, moins réactif, controle des émotions plus compliqué, beaucoup plus d'ennui, impréssion de vie sobre plus fade.
La mémoire je m'en suis rendu compte que 1 ans plus tard presque quand j'ai des souvenirs qui me sont revenus de nul part ou presque. Mais par rapport à la mémoire à cours terme je ne serai pas dire.

Je parle pas des "symptome" d'arrêt, mais d'une retrospective sur mon état pendant mes consos.

Donc je pense que tout ça est liée à des changements au niveau neuronales, après dans quel mesures, reversibles ou pas ? c'est dur à dire.

Mais clairement il y a souvent plus de conséquences que ce que l'on croit vraiment sur le moment (à mon avis).

Il faut pas oublié que les drogues sont un peu comme des "cheat-code" dans un jeux, pour le cerveau, et chimiquement ce qui se passe dans le cerveau sous drogue, n'a pas d'equivalent de même taille en comportement "naturel" donc forcément ça laisse des traces.

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages

ectatrip a écrit

Salut,

Même au bout de 3ans de conso abusive de stimulants, je remarque que je n'arrive pas à trouver mes mots à l'oral, j'ai plus de mal à comprendre certaines logiques (qui m'étaient totalement logique), ect..

Je n'ai que 20 piges.

Ça m'a révélé aussi un TDAH sévère (neurologique donc), qui était déjà présent, enfouis.
C'est sûrement à cause de tout ces pertes cognitives, troubles, humeurs que je regrette mes consommations, seulement ça.

Sans oublier les séquelles, si il y en a, dans une dizaine d'années pour moi..

Salut !

As-tu essayé de faire une pause de plusieurs mois pour voir si ça s'atténuait ?
Il faut savoir que le cerveau est d'une incroyable plasticité, donc autant si tu fais un peu d'exercice intellectuel tous les jours, tu devrais récupérer des facultés d'attention à peu près normales à terme.

C'est comme quand tu commences la lecture, au début tu décroches au bout d'une demie page, et après tu t'en enfiles 50 d'un coup.
J'ai aussi noté un petit TDAH chez moi avec la coke, car je suis largement sevré et remis de mes nombreuses sessions MD/ké/speed. Donc je me dis, pourquoi n'y arriverai-je pas à terme aussi ?

En arretant (mais du coups pas que la coke), je me suis rendu compte que il y avait des répercussions sur mes prises de décisions, beaucoup de voilage de face (inconscient), démotivation, moins réactif, controle des émotions plus compliqué, beaucoup plus d'ennui, impréssion de vie sobre plus fade.
La mémoire je m'en suis rendu compte que 1 ans plus tard presque quand j'ai des souvenirs qui me sont revenus de nul part ou presque. Mais par rapport à la mémoire à cours terme je ne serai pas dire.

Au début c'est normal je trouve, mais il faudrait que tu reprennes une hygiène de vie vraiment saine pour savoir si ces séquelles sont durables ou non... Faire du sport tous les jours pour l'oxygénation, une bonne alimentation, entraîner sa logique et son intellect, sevrage des quelques médocs qu'il te reste et j'en passe...

Je pense que tout ça peut largement favoriser la motivation, et la motivation à elle seule permet une évolution de notre état psychologique.

Dernière modification par Nick Drake (29 janvier 2021 à  15:21)


Hay music, hay flow

Hors ligne

 

fafefifofu 
Psycho sénior
3410
Inscrit le 23 Jul 2016
613 messages

Au début c'est normal je trouve, mais il faudrait que tu reprennes une hygiène de vie vraiment saine pour savoir si ces séquelles sont durables ou non... Faire du sport tous les jours pour l'oxygénation, une bonne alimentation, entraîner sa logique et son intellect, sevrage des quelques médocs qu'il te reste et j'en passe... Je pense que tout ça peut largement favoriser la motivation, et la motivation à elle seule permet une évolution de notre état psychologique.

On s'est pas totalement compris ^^.
C'est justement parce que j'ai un mode de vie sain aujourd'hui (même plus de tabac, sport quotidien, alimentation vraiment saine + complétement alimentaires, réinsertion dans la vie active, et dose minime de metha que je suis entrain de baissé) que je me suis rendu compte des effets qu'avaient mes consos sur moi, au moment de mes consos, pas en arrétant.

C'était juste pour répondre à ta question en disant que pendant mes consos j'avais tout les symptomes que je t'ai citée mais dont je me suis aperçu que une fois que je suis resté "à jeun" assez longtemps, et que forcément ce sont des conséquences de changement au niveau de a chimie du cerveau, mais même si tout ça c'est vachement améliorée, par rapport à ta quetion de base, je n'ai aucune idée si il persite toujours des répercussion à long terme dont je ne me rendrai pas compte, car c'est compliqué, tu n'a pas accés à ton état, d'avant les consos pour pouvoir comparé en direct.

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Je viens de te relire et j'avais effectivement mal compris haha

Donc ça fait 1 an que tu as tout arrêté si je comprends bien ?
Tu penses pas que la métha peut être coupable de certains maux ?

démotivation, moins réactif, controle des émotions plus compliqué, beaucoup plus d'ennui, impréssion de vie sobre plus fade.

N'empêche que tout ça me fait penser à des petits symptômes dépressifs.

C'est un peu comme pour l'expérience des rats avec la MD administrée pendant 4 jours à haute dose. 7 ans plus tard leur taux de sérotonine était encore largement inférieure à la normale, mais s'était aussi beaucoup amélioré.

Mais j'en reviens à mes suppositions qu'avec les expériences positives de la vie, un éventuel suivi psy et une bonne hygiène de vie, au bout de quelques années on pourrait retrouver des facultés mentales et cognitives similaires à l'avant-conso

L'idéal serait d'avoir le témoignage d'un consommateur qui a arrêté plusieurs années, pour voir si les troubles perdurent ou s'ils s'atténuent de plus en plus sans laisser de séquelles trop importantes

Dernière modification par Nick Drake (29 janvier 2021 à  23:32)

Reputation de ce post
 
Ça serait hyper interessant en effet

Hay music, hay flow

Hors ligne

 

fafefifofu 
Psycho sénior
3410
Inscrit le 23 Jul 2016
613 messages

Donc ça fait 1 an que tu as tout arrêté si je comprends bien ?
Tu penses pas que la métha peut être coupable de certains maux ?

Pour être précis, j'ai commencé les prods il y a 6 ans, et je ne suis sous métha "que" depuis 2 ans, et je ne touche plus à rien depuis 1 ans (au mois de Mars précisemment).

Ce que je reportais comme effets c'était aussi avant la métha qui est arrivé vraiment que vers la fin de ma période de consos. Parce que oui la métha à un tas d'effet secondaire mais c'est différent que ce que je décrivais.


Et justement ce que je décrivais, c'est largement améliorée à l'arrêt de toute mes consos, plus de voilage de face, donc j'ai tout pris dans la gueule, vu que tu es sobre tout le temps au bout d'un moment tu peux moins esquiver la "vérité",j'ai retrouvé de l'intérêt pour mes passions, je me suis remis au sport à fond, j'ai retrouvé l'envie que de faire gaffe à mon corps, de le respecter, de me respecter, de me construire, alors que pendant mes consos je ne voyais pas l'interêt dans un système qui ne me semblait pas être fait pour moi et c'était un cercle vicieux.
Bon tout n'est pas rose non plu maintenant, mais je pense être sur le bon chemin.

Oui je pense que il y avait une petite dépression dérrière tout ça, mais catalysé par les prods (je précise, car ce n'est surement pas le seul facteur), mais justement mon post c'était pour dire que même si sur le moment on s'en rend pas compte, tous les prods (certains plus que d'autres certes) ont des répércussions.



En soit même une descente, c'est un mini état dépréssif, et je pense que vivre cet état trop souvent à des répercussions à moyens terme.
Cet culpabilité d'avoir foutu des thunes en l'air, de pas avoir réussis a géré son craving, c'est toxic aussi.
On peut avoir tendance à se sentir différent voir "anormal", on peut se renfermé sur soi même ou dans un cercle liée aux consos (même si pour moi ça n'a pas été extreme non plus je comprend très bien par quel processus ça peut arriver).

Car avant mes consos je n'étais pas comme ça, de manière plus général je peux dire que je n'avais pas une vision aussi pessimiste du système etc, c'est avec mes consos que j'ai ouvert les yeux là dessus, sauf que au ça m'aura perdu.
J'étais naif mais moins malheureux en gros (après paradoxalement mes périodes de consos surtout au début fut une des plus belles périodes de ma vie, c'est surtout avec le temps que les choses se sont gatées).

Après bien sur le facteur le plus important dans tout ça, c'est surement que j'étais déjà un peu perdu au fond de moi, et que là drogue à amplifié ça, mais je pense que quand on a des pb de consos, on a souvent des pb à réglé que la drogues amplifie petit à petit.

On connait tous des personnes que l'on connaissait avant de consommé, qui on tendance à pas mal changé (sans jugement, en bien ou en mal peu importe), mais on voit les centre d'interet qui commence à changé un peu, les fréquentations, le style vestimentaires desfois, les idées, donc c'est bien que ça nous impacte beaucoup que l'on le veuille ou non (c'est peut être pas le cas pour tout le monde mais moi j'ai connu plusieurs personnes comme ça, desfois rien que avec du joint).

Et oui j'ai l'impression que depuis ma première fois à la MD, la vie m'a paru plus fade et j'ai encore plus cherché la défonce, donc surement une question de déréglement de serotonine, mais également le fait de connaitre un bien être si intense, qui comparativement fait paraitre la vie fade.

Et la MD doit être la drogue que j'ai le moins pris (10 voir 15 éxperience max en 6 ans).

Ma période cocaine m'a beaucoup affecté également, j'ai aussi terminé en mini dépréssion sur la fin, que même le high ne calmais pas, ça m'a fait faire des choix que je n'aurai jamais fait en temps normal, pour en avoir ou pendant.

Mais chaques prod c'était sous une forme différente, sous coke c'est la ou il y a eu le plus de voilage de face, tu n'a pas l'impréssion d'être demotivé, au contraire je restais motivé même quand je consommais pas car l'idée que je pouvais consommé me donné de la motivation pour faire des trucs même chiant.

Justement ma période ou ça allais le mieux c'était quand j'ai commencé les opiacés, ça soulage vraiment même à moyen terme du moins au début jusqu'a que ça t'accroche.

Donc je pense que minimum a moyen terme, tout les drogues ont une influence sur notre cerveau, à long terme oui je ne peux pas encore répondre, et en effet j'aimerai beaucoup que quelqu'un qui a arreter depuis longtemps vienne témoigné j'espère pouvoir le faire un jour.
Car j'ai l'impression que les gens qui arrêtent tout pendant longtemps ne viennent plus sur ce forum.

Après peut être que ces déstruction neuronales sont inévitable mais peut être que elles sont "recrée ailleurs"aussi à l'arret ? car certes on ne redeviendra plus jamais celui que on été dans le passé, mais c'est pas pour autant que on sera "moins bien" dit grossièrement, le plasticité cérébrale je crois qu'on appel ça.

Mais oui tout ça est très subjectif il y a trop de facteurs qui rentrent en compte, mais je voulais faire part de mon témoignage car c'est vraiment avec du recul que je me suis aperçu de "l'ampleur" de la chose.

Dernière modification par fafefifofu (30 janvier 2021 à  13:51)

Hors ligne

 

Momo75014 
Banni
France
133
Inscrit le 29 Jan 2021
31 messages
Salut
tu sais bien mon amis que la drogue c'est mauvais pour le cerveau et la santé en général c'est pas moi qui le dis c'est les médecins et la religion.
Faut pas se voiler la face comme on dis

Dernière modification par Momo75014 (30 janvier 2021 à  20:19)

Reputation de ce post
 
Quelle intervention ...
 
LA drogue, c'est quoi ? Avec des arguments pareils, tu vas pas durer longtemps !
 
Ah ben si c'est les médecins qui le disent, hein... Et même les religieux! :)
 
Les religions sont pas une très bonne réf mais c'est pourtant véridique
 
Toi t'as l'air frustré=tu sors

Hors ligne

 

Lolla
Au delà des cimes
France
1100
Inscrit le 29 Nov 2017
191 messages
Blogs

Nick Drake a écrit

Les capacités intellectuelles dépendent aussi de notre état à l'instant t, et si l'on consomme régulièrement, on est sûrement plus à même de ressentir des troubles passagers. Je pense qu'il peut néanmoins être intéressant de poser la question :

Qu'en est-il réellement au bout de dizaines d'années de consommation ? Avez-vous constaté des changements flagrants, voire même invalidants ?

Nick

Salut,

Pour répondre à tes questions, mon témoignage va être un peu faussé car je suis polytoxicomane puisque pendant mes périodes "coke" j'ai consommais aussi de la MD et des amphétamines (merci les coupe faim de l'époque !)

Mais bon si mon expérience peut être utile à quelqu'un, je vais raconter un peu ma life.

Périodes et type de drogues consommées :

1981 : je commence à prendre quelques drogues, essentiellement du cannabis mais rien de méchant.

1999/2001 : mes consommations deviennent beaucoup plus régulières, rapprochées et intensives, essentiellement des amphétamines, ecstasy et un petit peu de coke mais rien de fou.

2003/2008 : La coke est bien présente, jusqu'à 1gr/jours et beaucoup plus les week-end et vacances. Quand aux ecstasy c'était quasiment tous les week-end, à ne pas faire, pas du tout Rdr mais à cette époque et vivant à la campagne j'en entendais pas trop parler ou ne voulais pas l'entendre.
Cependant, j'étais parfois écœurée et je pouvais très bien m'arrêter pendant 6 à 8 mois puis rebelotte jusqu'en 2008.

A partir de cette date je me suis mise en plus à la came, essentiellement pour mieux appréhender les descentes, mais ça n'a durer que quelques mois.

En 2009 : Cure en clinique spécialisée, je ressort avec un TSO et sevrée des stims

Les maladies que mes consommations ont pu engendrer :

2010 : Une chose très étrange se produit, je me suis mise à faire des crises d'épilepsie, pour ceux qui connaissent ce sont des crises tonico-cloniques (ou le "grand mal") qui pouvaient avoir lieu plusieurs fois par semaines.
Je ne comprenais pas pourquoi car je n'avais jamais fais de crises pendant ma grande période abusive.
J'ai donc consulté des neurologues pour déjà trouver un traitement en urgence et aussi pour comprendre cet état de fait.

Pour ces 2 spécialistes il n'y avait aucun doute, il était évident que mon épilepsie était la conséquence de mes consommations de drogues.
Par contre mon médecin généraliste et mon addictologue étaient moins formels, sans pour autant éliminer l'affirmation des neuro, mais bon...
Du coup qui croire ?

Pour ce qui est des conséquences sur la mémoire, il y a des périodes de ma vie dont je me souviens parfaitement jusque dans les moindres détails. Je peux me rappeler des moments de mon enfance (même les odeurs) et étrangement certaines teufs ^^
Par contre j'ai complétement oublié des années entières, même récentes.
Est-ce que c'est du à mes prises de drogues ou à l'âge (j'ai plus de 50 ans) ?, je n'en sais rien.

Mais bon, je me voile certainement la face et préfère me dire que tous ces produits n'ont pas eu de conséquences sur mon état de santé actuel car je continue de consommer mais à un rythme nettement plus ralenti et en respectant au maximum la Rdr (merci psychoactif !), c'est à dire environ 3/4 fois par an et seulement sur 1 ou 2 jours et je suis de nouveau sous buprénorphine car j'ai craqué juste après le 1er confinement.

Et puis aussi, comme l'a évoqué un forumeur plus haut, j'ai fais une grosse dépression juste après mon sevrage, je n'arrivais plus à être heureuse.
J'avais vécu tellement intensément les meilleures années de ma vie sous l'influence des drogues que ne connaissais pratiquement que ça pour être bien dans ma peau.
Et cette fois-ci la descente fût mortelle ou du moins aurait pu l'être si vous voyez ce que je veux dire.

Désolée si j'ai fais un peu de HS mais peut être que d'autres personnes sont dans mon cas, c'était l'occasion d'en parler.

Bilan : A part les pertes de mémoire et l'épilepsie je dirais que ce sont les seuls problèmes, et c'est déjà pas mal, qui sont peut être, voir certainement liés à mes prises de drogues.
Ceci dit, je n'arrive pas à regretter cette vie, seulement des comportements que j'aurais pu éviter.

Prenez soin de vous.

Lolla

Dernière modification par Lolla (31 janvier 2021 à  17:37)

Reputation de ce post
 
Très intéressant merci ! Nick

This too shall pass

Hors ligne

 

ethanol 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 03 Apr 2020
427 messages
Blogs

Momo75014 a écrit

et n'écoute pas les ignorants  et les pretencieux qui n'ont pas ENCORE subit les effets néfastes

Les ignorants mais qui donc ? Il y en a beaucoup des consommateurs ...

As tu des sources source sur ce que tu avances ? A par des " les médecins le disent "

Et faut pas généraliser non plus car "la drogue " ne veux rien dire , il y en a énormément , dont certaines qui ne sont pas où presque pas nocives ...

Hors ligne

 

trolalol 
Nouveau Psycho
400
Inscrit le 20 Aug 2020
161 messages
Momo, tu as plein de tableaux ici qui classent les drogues en fonction de critères distincts: toxicité, intensité et dépendance par exemple.
Et bien contrairement à ce que tu imagines sûrement, les opiacés par exemple présentent une toxicité très faible - très inférieure à l'alcool et à la nicotine, par exemple. Et oui! Ce qui ne veut pas dire qu'il ne s'agit pas de produits hautement addictifs. Mais '"addicitivité" et toxicité sont deux choses bien distinctes. 
Quant aux hallucinogènes, même extrêmement puissants (LSD, psilocybine, etc.) leur toxicité comme leur puissance addictive sont quasi nulles.
Et enfin oui bien sûr il existe des usages thérapeutiques anciens et reconnus, pour les opiacés bien évidemment, pour les hallucinogènes également, ainsi que pour une pléthore d'autres produits. Là encore tu trouveras amplement lecture ici. 
La notion de "drogue" n'est en rien une notion médicale, simplement juridique, et la différence chimique entre une "potion" comme la morphine et un soit-disant "poison" comme le diacétylmorphine, plus connu sous le nom d'héroïne, est proche du zéro.
Ici comme ailleurs, attention aux légendes urbaines et autres rumeurs de quartiers qui se retrouvent facilement à faire le jeu de la répression et à nous faire regarder les choses à travers les lunettes qu'elle nous tend smile

Amicalement,

Dernière modification par trolalol (31 janvier 2021 à  18:38)

Hors ligne

 

Vajra 
Nouveau membre
France
312
Inscrit le 16 Aug 2020
9 messages
Bonjour,
Je ne peux pas témoigner pour la coke car c'est une drogue que je n'ai pas aimée (tachychardie, anxiété...etc), donc très peu consommée. J'ai essayé plusieurs produits mais c'est avec l'héroïne que j'ai le plus accroché, dix ans environ de consommations quotidiennes. Depuis trente ans je n'y ai jamais retouché, je n'ai jamais eu non plus de traitements de subsitution. A l'époque ça n'existait pas, je me suis sevrée seule avec du Néocodion, très progressivement sur presque une année. Par goût, curiosité...etc j'ai consommé d'autres produits comme les amphétamines, LSD...etc sans "tomber dedans", c'est à dire occasionnellement sur quelques semaines ou mois. L'alcool, les médicaments et l'herbe par contre c'est quasi quotidien depuis très longtemps. L'alcool ou l'herbe, les médocs aussi je précise, c'est pas du matin jusqu'au soir mais un moment en fin de journée.
Bon, écrit comme ça je me fais peur ! et j'imagine les réactions de certains ! je n'ose même pas dire mon âge...
Si je témoigne c'est parce que j'ai donc beaucoup de recul question consommations de divers produits. Le seul bémol, ou point important à considérer, c'est que les produits ont pour certains changé, de nouveaux sont apparus.
Mais pour arriver au coeur du sujet faisons bref. Est-ce que je ressens des dommages cognitifs ou autres après cette longue consommation ? Non, pas du tout. C'est vrai que dans le "coeur" de la consommation on est un peu dans le brouillard mais d'ailleurs c'est souvent ce qu'on recherche: être bien, ne pas souffrir. Après je ne me suis jamais trouvée diminuée intellectuellement, j'ai souvent l'impression de comprendre plus vite que les autres, d'avoir un cerveau comme une Ferrari, j'ai une bonne mémoire. Je ne nie pas les effets des produits, par exemple si je fume de l'herbe + alcool je peux avoir du mal à me rappeler l'émission que j'ai regardée, ou je n'arrive pas à me concentrer pour lire un livre. Mais pour moi ce sont des effets à court terme, réversibles, qui ne me sont pas spécifiques et qu'une personne plus jeune pourrait avoir en raison de la nature même du produit. Je ne pense pas que ça soit lié à un déclin cognitif.
Physiquement aussi je fais plus jeune que mon âge, si je me permets de dire ça c'est parce que j'ai de nombreux retours là dessus de la part de personnes qui ne me connaissent pas. Le cerveau est un organe, presque, comme les autres. La perte des facultés intellectuelles est souvent associée il me semble avec une détérioration physique. Quoique des personnes très âgées peuvent garder "toute leur tête" comme on dit...
Je ne cherche pas à être rassurante, je me répète on a pas forcément consommé de la même façon, ni les mêmes produits.
Etant de nature plutôt raisonnable dans la déraison je n'aurais par exemple jamais consommé de crack, certaines personnes sniffaient par exemple de l'éther (comme aujourd'hui du butane), ça me faisait horreur.
Je pense aussi qu'il y a d'autres facteurs protecteurs, comme le fait d'avoir fait des études supérieures longues, de lire beaucoup, d'être très curieuse intellectuellement. Du fait de mon milieu social je ne me suis jamais vraiment mélangée aux toxicos, la "zone", donc j'ai toujours gardé une hygiène de vie, une façon de se comporter...etc
Il n'y a pas de jugement de ma part, juste un constat.
Le milieu socio-culturel peut être protecteur, ça me semble assez évident, pour la drogue comme d'autres choses.

Sinon, je pratique la méditation quotidiennement depuis plus de quatre ans et bonne nouvelle...j'ai constaté que ça rend encore plus intelligent ! J'en ai discuté avec d'autres personnes qui ont fait le même constat que moi. Une de mes explications c'est que grâce à la méditation on a les pensées plus claires, la "pensée juste". C'est à dire qu'on apprend à moins ruminer mentalement, à être moins névrosé, plus ouvert. Comme je pratique la méditation dans une optique bouddhiste et pas "laique" (le bouddhisme n'étant d'ailleurs pas une religion), ça s'accompagne chez moi de lectures qui entretiennent la réflexion sprirituelle. Je ne suis pas toujours dans de hautes sphères intellectuelles, loin de là, mais quand même dans la volonté d'une dynamique.

Pour qu'il n'y ait pas de malentendus, je ne banalise pas les effets de la drogue et de l'alcool, j'ai plus peur pour les autres que pour moi même d'ailleurs. J'ai suffisamment d'années de recul pour me permettre de faire un point sommaire, un retour, vis à vis des plus jeunes, en espérant ne pas avoir énervé certains d'entre vous (c'est souvent ce qui me retient d'écrire sur ce forum d'ailleurs).
Reputation de ce post
 
Wow joli témoignage - Nick
 
Pas d'accord avec tout mais témoignage intéressant, merci => Lolla

Hors ligne

 

ethanol 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 03 Apr 2020
427 messages
Blogs

Momo75014 a écrit

Tu veux vraiment des source qui affirme que ces drogue sont mauvaises pour la santé ?
Tu te moques de moi ou quoi ?

Du calme l'ami , non je me moque pas , je suis sérieux . Certe tu parle de ce que consomme une personne , mais ne généralise , les raccourcis trop rapide ici "la drogue " peuvent porter à confusion , induire en erreur

Take Care

Hors ligne

 

guygeorges 
PsychoHead
7711
Inscrit le 12 Mar 2015
1248 messages
Blogs
Vajra c'est marrant que tu dépeignes une consommation de cannabis et d'alcool alors que tu médites depuis 4 ans. J'ai personnellement l'impression que les 2 sont antinomiques, si tu veux vraiment atteindre une concentration un minimum puissante. Le côté "je deviens plus intelligent" je l'ai ressenti, je n’appellerai pas ça de l'intelligence mais une plus grande attention. Et donc effectivement tu es plus présent à tout ce que tu fait, et donc tu le fais mieux, tu mémorises mieux, etc...

C'est un peu comme pour l'expérience des rats avec la MD administrée pendant 4 jours à haute dose. 7 ans plus tard leur taux de sérotonine était encore largement inférieure à la normale, mais s'était aussi beaucoup amélioré.

Sinon des rats qui vivent 7 ans je sais pas si ça existe, tu voulais dire 7 mois ? (ce qui une grosse part de leur vie étant donné que c'est environ 2 à 3 ans la vie d'un rat).

Dernière modification par guygeorges (31 janvier 2021 à  19:28)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Vajra 
Nouveau membre
France
312
Inscrit le 16 Aug 2020
9 messages
C'est vrai Guygeorges que l'alcool et toutes les substances induisant une perte du contrôle de soi sont prohibées dans les communautés bouddhistes, mais je suis humaine et j'ai mes faiblesses. Personnellement je contrôle quand même pas mal, je ne serais par exemple jamais violente, je ne fais pas de choses que je vais regretter ensuite. Si je dois attendre d'être complètement abstinente et bien je n'avancerais pas. Je pense au contraire que le fait de méditer et d'être "dans le Dharma", ça m'amène à alléger mes consommations. En fait c'est lors de stages de méditation que je peux arrêter complètement, ou presque, Je pense que je consomme en partie parce que je m'ennuie dans la vie "courante".
Trungpa buvait énormément, il est mort d'alcoolisme à 47 ans. Certains de ses disciples disaient qu'il avait abusé du tantrisme dans une vie antérieure et pourtant c'est un des Maitres du bouddhisme tibétain les plus puissants selon moi. Le mot est sans doute mal choisi.
On peut travailler avec nos faiblesses et de toute façon je ne suis pas contre les substances qui induisent un état de conscience différent. Pour moi ce n'est pas antinomique. J'avais déjà eu envie de te répondre par rapport à ça quand j'avais lu que tu avais vécu une période heureuse avec la méditation et que tu avais ensuite tout laissé tomber.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Animatrice géniale et humble ~
12930
Inscrit le 10 Oct 2017
2492 messages
Blogs
Yo,

Une étude très exhaustive sur le sujet (en anglais):
https://archives.drugabuse.gov/sites/de … h163_0.pdf

Une autre moins dense à moins d'en avoir les clés, mais le résumé peut parler de lui-même:
https://link.springer.com/referencework … -5836-4_81

En bref: oui la cocaïne est neurotoxique, et peut exposer à des maladies neurodégénératives (incurables).


En bonus,
Combo avec la MDMA:
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23681166/
(Augmente le stress oxydatif, mais apparemment pas la neurotoxicité directe (ce qui ne veut pas dire que c'est un combo safe, en plus du stress oxydatif je pense au coeur notamment.))

Combo avec la diacetylmorphine (speedball):
https://www.sciencedirect.com/science/a … 3X10002647
(Neurotoxicité +++: dégats nécrotiques par asphyxie (la mitochondrie, "poumon" de la cellule, dysfonctionne), apopothose cellulaire via hypercalcémie intracellulaire (excitotoxicité). Dégats majorés au niveau du cortex frontal (prise de décisions, fonctions cognitives => baisse d'autant plus la capacité de contrôle des impulsions => d'autant plus addictif, sans même parler du circuit de la récompense) Bref: c'est vraiment pas beau x_x)

Bonne soirée et prenez soin de vous

Morning

Dernière modification par Morning Glory (01 février 2021 à  01:58)

Reputation de ce post
 
Etudes intéressantes - Merci => Lolla
 
Merci pour ces recherches ! Mychkine
 
Merci pour ces études complètes et sourcées - Nick

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Antonella77 
Banni
000
Inscrit le 31 Jan 2021
13 messages
Coucou je comprend pas pourquoi vous voulez absolument contredire momo75014 qui dis que  les drogues comme lexta , la coke , les amphetamine et lheroine sont mauvaise pour la santé physique et mental quand il y a des  gros abus .
surtout quand on lis le parcours de lolla dur de le contredire ... franchement moi aussi je prefere croire des medecins ou ma religion  sur la drogue  et ses danger plutot que des "specialiste " sur psycohactif .

Dernière modification par Antonella77 (01 février 2021 à  01:02)

Hors ligne

 

Morning Glory 
Animatrice géniale et humble ~
12930
Inscrit le 10 Oct 2017
2492 messages
Blogs
Perso j'aime bien la science ~

Je crois pas qu'ils contredisent Momo sur le fond, mais plutôt sur les arguments pas très scientifiques. La religion et les médecins, ce sont des arguments d'autorité on les appelle, qui jouent sur des "bugs" du cerveau: les biais cognitifs.
En gros ici la religion et les médecins font figure d'autorité donc on les croit plus facilement. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont spécialistes sur ce sujet précis...

La construction de cet argument est déterminé socialement par la position du locuteur et les catégories de perception associées à la position du récepteur. Le locuteur peut ainsi exercer un effet d'imposition, argument d'autorité utilisé de manière hyperbolique, propre à décourager toute critique2.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Argument_ … orit%C3%A9

Les articles scientifiques c'est sourcé, bien expliqué, empirique... Les médecins sont sujets à leurs propres croyances et surtout aux valeurs de la société, et toutes les conneries que tout le monde répète parce que "tout le monde le dit donc c'est vrai". Bref, ils sont humains. Là où les études sont standardisées et donc les plus neutres possibles, sauf conflit d'intéret.

Mais de toute façon oui, les études scientifiques vont dans le sens de la toxicité avérée.
Cela dit la MDMA à doses nomales (lol, cad pas 200mg^^), ensuivant les règles de rdr notamment contre l'hyperthermie, et de façon suffisamment espacée ne serait pas vraiment neurotoxique. Par contre en cas d'abus ou de mésusage là oui carrément... et pour certaines personnes c'est vite arrivé.

Dernière modification par Morning Glory (01 février 2021 à  01:20)

Reputation de ce post
 
+1

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages

Morning Glory a écrit

Yo,

Une étude très exhaustive sur le sujet (en anglais):
https://archives.drugabuse.gov/sites/de … h163_0.pdf

Une autre moins dense à moins d'en avoir les clés, mais le résumé peut parler de lui-même:
https://link.springer.com/referencework … -5836-4_81

En bref: oui la cocaïne est neurotoxique, et peut exposer à des maladies neurodégénératives (incurables).


En bonus,
Combo avec la MDMA:
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23681166/
(Augmente le stress oxydatif, mais apparemment pas la neurotoxicité directe (ce qui ne veut pas dire que c'est un combo safe, en plus du stress oxydatif je pense au coeur notamment.))

Combo avec la diacetylmorphine (speedball):
https://www.sciencedirect.com/science/a … 3X10002647
(Neurotoxicité +++: dégats nécrotiques par suffocation (la mitochondrie, "poumon" de la cellule, dysfonctionne), apopothose cellulaire via hypercalcémie intracellulaire (excitotoxicité). Dégats majorés au niveau du cortex frontal (prise de décisions, fonctions cognitives => baisse d'autant plus la capacité de contrôle des impulsions => d'autant plus addictif, sans même parler du circuit de la récompense) Bref: c'est vraiment pas beau x_x)

Bonne soirée et prenez soin de vous

Morning

Hello,

Super intéressant vraiment ! D'ailleurs ils disent que certains des troubles peuvent s'estomper voire probablement disparaitre. Plutôt encourageant.

Par contre ils notent une atrophie cérébrale sur la moitié des consommateurs de longue date contrôlés...

Dernière modification par Nick Drake (01 février 2021 à  01:29)


Hay music, hay flow

Hors ligne

 

Morning Glory 
Animatrice géniale et humble ~
12930
Inscrit le 10 Oct 2017
2492 messages
Blogs
Ouaip, les stimulants c'est des drogues vachement crades globalement, elles tirent beaucoup sur l'organisme.
Cela dit moi avec mon isolement social (neurotoxique^^), ma dépression (neurotoxique aussi ><), et mon usage d'autres substances régulier, genre à tout hasard les dissos... Je dois pas avoir un cerveau très beau non plus amha.

Si tu peux lever le pied de tes consos, c'est le moment...

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Antonella77 
Banni
000
Inscrit le 31 Jan 2021
13 messages
Je comprend ton point de vue mais au final pense tu que le fait detre polyconsomateur  peu entrainer des  Perte des facultés cognitives à long terme ?
Moi je pense que oui car d' aprés la science cest tout a fait possible ! donc pour moi sa parait evident .
C'est le terme il ne faut pas se voiler la face sur les effets  negatif de la drogue qui a fait réagir.
et je pense que dune certaine façon beaucoup de personne se voile la face en posant cette meme question  car au fond de eux il savent dèja la reponse .

Sa me fait penser a mon ex qui a perdu plus de 8kg en 2 mois qui me demande tu pense que c'est a cause de ma consomation excessive de coke depuis notre rupture que j'ai maigris ?? 
Ou car je suis triste de t'avoir perdue ? ...

Dernière modification par Antonella77 (01 février 2021 à  01:42)

Hors ligne

 

Morning Glory 
Animatrice géniale et humble ~
12930
Inscrit le 10 Oct 2017
2492 messages
Blogs

Je comprend ton point de vue mais au final pense tu que le fait detre polyconsomateur  peu entrainer des  Perte des facultés cognitives à long terme ?

En un mot, comme je le sous-entendais plus haut: oui.
En tout cas en cas d'abus. (et ça dépend aussi des substances, certaines sont plus virulentes que d'autres, idem pour les combos)

Courage pour ta rupture, c'est l'écatombe en ce moment... Je viens d'en vivre une aussi (et pas des moindres), c'est très violent les deuils...

Dernière modification par Morning Glory (01 février 2021 à  02:01)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages

Morning Glory a écrit

Ouaip, les stimulants c'est des drogues vachement crades globalement, elles tirent beaucoup sur l'organisme.
Cela dit moi avec mon isolement social (neurotoxique^^), ma dépression (neurotoxique aussi ><), et mon usage d'autres substances régulier, genre à tout hasard les dissos... Je dois pas avoir un cerveau très beau non plus amha.

Si tu peux lever le pied de tes consos, c'est le moment...

Oh t'inquiète, je suis à peu près dans la même situation..
Mais en ce moment j'ai trouvé une faille qui à la fois me raisonne et calme mon craving. J'ai décroché des entretiens pour mes jobs de rêve, et pour moi qui avait une vision assez négative de l'avenir, ça me fait revivre. C'est vraiment un moteur pour moi, et plus puissant que la drogue même.
Lorsque j'ai une opportunité d'entretien, j'ai une montée de dopamine similaire à un gros trait, véridique.
Comme quoi rien n'est perdu, avec de la volonté. Même pour les cerveaux les plus atrophiés haha

Reputation de ce post
 
La volonté oui mais pas que^^ GG pr ton rêve, un jour moi aussi peut être... ~MG

Hay music, hay flow

Hors ligne

 

Antonella77 
Banni
000
Inscrit le 31 Jan 2021
13 messages
Oui je pense comme toi mieu vaut en rire smile  moi personnelement la rupture je la vie très bien (je lai quitter )c'est lui qui maigris ! felicitation loquito pour tes entretien mine de rien le travail c' est important il y en a meme qui dise que c'est la santé  lol

Dernière modification par Antonella77 (01 février 2021 à  02:06)

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Tiens, ton histoire me rappelle étrangement la mienne avec mon ex au Mexique. Dès qu'on s'est quitté (volonté de ma part), j'ai commencé à sombrer alors que j'étais resté sobre (hors cadre festif) pendant plus d'1 an. Comme quoi l'amour, c'est terrible parfois.

Et merci c'est pas encore fait, mais presque ! Ils avaient l'air enthousiastes lors de nos premiers contacts, ça va se jouer cette semaine pour moi big_smile

Hay music, hay flow

Hors ligne

 

Antonella77 
Banni
000
Inscrit le 31 Jan 2021
13 messages
Tu sais l'amour c'est surtout  terrible quand tu sais pas ce que tu veux ... moi je sais ce que je veux en amour je veux un vrai homme pas un enfant qui se refugie dans la coke pour nimporte quelle motif !  Le fait quil reagisse comme  sa a vraiment scellé notre relation et confirmé ce que je pensé de lui  big_smile

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
D'expérience, ça tourne quand même vite à l'hypocrisie ces histoires de love ! C'est facile de faire comme si on savait ce qu'on veut, mais c'est au niveau des actions que ça diffère souvent.

Surtout en Amerique centrale, y'a une culture de l'amiguito/a beaucoup plus présente qu'en occident. Très libertaire, t'as pas intérêt d'être ne serait-ce qu'un peu jaloux sinon c'est la douille.

Dernière modification par Nick Drake (01 février 2021 à  02:36)


Hay music, hay flow

Hors ligne

 

Antonella77 
Banni
000
Inscrit le 31 Jan 2021
13 messages
Mon pere est argentin donc je connait plutot  bien comment pense les latinas...  et c'est plus compliquer que sa elle sont jalouse  et aime les hommes possesif mais faut jamais leurs faire perdre la face en publique  sa cest sur

Dernière modification par Antonella77 (01 février 2021 à  02:47)

Hors ligne

 

ethanol 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 03 Apr 2020
427 messages
Blogs

Antonella77 a écrit

C'est le terme il ne faut pas se voiler la face sur les effets  negatif de la drogue qui a fait réagir.

Je sais pas pour les autres moi ce qui m'a fait réagir c'est de prendre le raccourci " la drogue " / "les drogues" ça fais une généralité qui n'est pas bonne a faire pour le coup .

Et sinon gg Drake pour tes entretiens c'est cool d'avoir des objectifs qui se réalise  wink

Hors ligne

 

Nick Drake
Loquito
Mexico
1030
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Très possessives en effet, on les appelle les "toxicas" haha

Merci ethanol, et les autres ! Je suis à fond là, prêt à tout dégommer.

Hay music, hay flow

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 4jCommentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    20 septembre 2021Commentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 4jCommentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    TR Amanita mMuscaria
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Rendre la cocaïne moins corrosive
    Il y a moins d'1mnCommentaire de splinK dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Interaction & Mélange - LSD avant une anesthésie, des dangers ?
    Il y a 13mnCommentaire de prescripteur dans [LSD 25...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Clarification sur la tolérance au LSD
    Il y a 14mnCommentaire de fafefifofu dans [LSD 25...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Collection de pochon
    Il y a 15mnNouvelle discussion de Lugaru dans [Culture drogues...]
     Forum 
    Dosage - Premiere prise de LSD
    Il y a 27mnCommentaire de Alex75x dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    A propos du 1cp lsd
    Il y a 33mn
    1
    Commentaire de Alex75x dans [LSD 25...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Pharmacie - Dossier pharma
    Il y a 34mnNouvelle discussion de Madame_tout_le_monde dans [Echanges entre profes...]
     Forum 
    Quel RC avec médicaments ?
    Il y a 37mnCommentaire de Lugaru dans [Research Chemicals (R...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 4 octobre 2021
    Il y a 4jCommentaire de Daviragesud dans le blog de filousky
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 14:54
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    ChipsOrCrisps, Terrine2moules, conar, Marlrboro nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
     Confection d'un vapo style GVG
    par bilon, le 06 May 2021
    Salut, je voulais apporter ma petite contribution pour celles et ceux qui souhaitent profiter d'un vaporisateur style GVG, sans trop se ruiner. même technique de vaporisation, même efficacité, mais beaucoup moins cher puisqu'il revient aux alentours de 35 euros avec les frais de port. Il faut p...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci :) dans [forum] A propos du 1cp lsd
    (Il y a 40mn)
    Il soulage mais enferme, je n'aurai pas dit mieux - Johan dans [forum] La pathologie et les médicaments font peur?
    (Il y a 1h)
    Pas mal - Johan dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 1h)
    Market du dark + cb ou paypal = scam dans [forum] Est-ce un site (darknet) sécurisé et fiable ?
    (Il y a 6h)
    Tellement vrai... Adalana dans [forum] Une nouvelle vie qui commence
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums