Etes vous plus cannabis sativa ou cannabis indica. - Êtes vous plutôt cannabis sativa ou cannabis indica ? / PsychoACTIF

Êtes vous plutôt cannabis sativa ou cannabis indica ?

Publié par ,
87721 vues, 80 réponses

Sondage

Etes vous plus cannabis sativa ou cannabis indica.

Sativa
46% - 135
Indica
33% - 98
Indifférent
8% - 24
Je ne sais pas
11% - 35

Total : 292

Création du sondage : 23 novembre 2013 à  17:37
Dernière édition (04 septembre 2017 à  10:05)

Porygon 
Modérateur
France
1400
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 20 Jan 2015
Messages: 1364
Blogs
Ce que j'aime pas trop c'est quand tu fume trop et que t'es incapable de faire un truc, genre tout le monde phase dans sa tête, y'a plus aucune discutions ben ça j'aime pas trop, je trouve ça dommage ^^
Et aussi je peux pas m'arrêter de manger c'est horrible

J'ai jamais eu l'occasion de savoir quel type de weed je fume mais je dirais que c'est un hybrid déjà  à  dominante indica mais pas mal de sativa quand mmême

Dernière modification par Porygon (20 juillet 2016 à  18:53)


Sound System owner
Aussi modérateur de la chaîne twitch Marou_Dz
Vous pouvez me retrouver sur le twitch game aha

Hors ligne


filousky 
Modérateur
France
11700
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14 Dec 2008
Messages: 8945
Blogs
Pour être plus précis que Sativa ou Indica, je vaporise le matin et dans la journée de la Jack Herrer (55% Sativa / 45% Indica), bel hybride très efficace et le soir, pour me sentir apaisé, relativement bien dormir, et surtout avoir une faim de loup de l'O.G. Kusch (Type Sativa: 25% Indica: 75%) .

Donc, une légère tête d'avance pour les Indica.....

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11700
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5892
En général, je peux très bien me contenter d'une seule plante, mais il faut que ce soit une plante aux effets bien équilibrés et "passe partout", adaptée à  chaque moment de la journée.
Elle doit être forte et stimulante sans être scotchante, elle doit permettre de scotcher ou d'être actif. Elle doit permettre le sommeil sans trop le provoquer. On trouve pas mal d'hybrides aux effets bien équilibrés, elles peuvent être en plus très productives et faciles à  cultiver (des grosses mangeuses qui supportent bien des conditions pas forcément optimales). Je pense en particulier à  des souches de la famille de la big bud, j'ai fumé des hasch de différentes critical+ aussi, bien pour tous les moments de la journée.
Le gout, la structure, la durée de flo ensuite sont des critères secondaires pour moi.
Après, je préfère la diversité et ça me dérange pas que dans le lot on puisse trouver des ganjas qui empêchent de dormir, qui tachycardent ou qui sont électriques voire un peu pénibles à  vivre.
Mais faut une ganja qui puisse contrecarrer ces effets ou qui s'adapte aux moments où on ne veut pas l'affronter.
J'aime bien avoir une "poison" dans le lot, pas pour fumer régulièrement, mais pour les sensations fortes de temps en temps.
Avec les potos, il nous est arrivé d'avoir des ganjas tellement puissantes et psychédéliques qu'on ne pouvait pas en fumer régulièrement. Certains strains sont tellement puissants qu'on a l'impression que les buds ont été vaporisés de noids. En général, elles sont insupportables si tu es seul ou que tu as des choses compliquées ou simples à  faire. Ces souches contenant moulte THCV sont souvent écartées par les breeders, les effets de certaines de ces herbes sont franchement désagréables et la puissance lourde à  digérer y compris pour un gros consommateur. J'ai fumé certaines colombiennes, africaines, zamals, Jamaïquaines, des "sativas" du Pacifique ou des Thaï/Laos/Cambodge qui mettaient à  genou les costauds. Certaines souches de skunk ayant un peu trop hérité du caractère destroy de ces plantes ont été écartées. Quand tu tiens un shop, tu n'as pas envie d'appeler souvent les secours ou foutre à  la porte les gens qui font un malaise ou un bad-trip.
Par la suite, j'ai fumé certaines de ces plantes sélectionnées et croisées avec des grandes dames des catalogues modernes. J'ai rarement trouvé cette puissance tropicale chez un breeder ou en écumant les coffe-shops des pays bas. Certaines hollandaises des shops début 90 tapaient très fort, bien plus que maintenant, malgré tout ce que l'on entend sur une herbe de plus en plus forte.
Par contre, j'ai trouvé des pépites chez des hippies qui cultivaient à  la shlag des graines jetées pendant le tri du joint. Trop puissant pour les coffee. fume_une_joint
mais bon, la puissance, c'est pas terrible quand c'est désagréable.

Dernière modification par Mister No (22 juillet 2016 à  11:29)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Bloodysoin 
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 28 Aug 2015
Messages: 442
C'est trés bizarre moi perso je sais jamais exactement ce que je fume , mais je remarque des différences à  chaque nouvelle beuh , enfat des fois j'ai l'impression que la beuh est trés forte mais j'hésite à  me dire si c'est les produits de coupes qui me scotchent comme ça ou simplement la puissance , je sais pas si ça vous le fait aussi , certaines beuhs "bizarre" comme mal rincée te scotchent mais pas de façon agréable , d'ailleurs j'arrive jamais à  reconnaitre une indica à  une sativa , si je pouvais avoir de l'indica 100% tout le temps je la prendrai ^^ ,
si qulqu'un connait un moyen de reconnaitre a l'oeil ou à  l'odeur ... Une beuh à  forte dominance indica ? ça m'intérésserai

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11700
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5892

je sais jamais exactement ce que je fume

Une seule solution ; autoprode powa. smile

si qulqu'un connait un moyen de reconnaitre a l'oeil ou à  l'odeur ... Une beuh à  forte dominance indica ? ça m'intérésserai

Impossible.
Tu cultives, tu sélectionnes ce que tu aimes et c'est marre. Au besoin, quand une plante te plait vraiment, tu en fais un pied mère que tu boutures. Tu peux conserver comme cela à  moindre frais plusieurs variétés qui te conviennent pendant des années.

Dernière modification par Mister No (22 juillet 2016 à  13:02)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Bloodysoin 
Psycho junior
France
400
Date d'inscription: 28 Aug 2015
Messages: 442
Oué au final c'est mieux l'autoprode c'est clair ^^ apras si tu connais bien bien bien ton plan , faudra que j'ésseye mais en exté , le probléme de l'inté c'est l'investissement qui est assez considérable .

Hors ligne


canna22 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 04 Sep 2016
Messages: 14
bonjours a tous comment allez vous?
a vrai dire il n'y a plus de vrai indica ou sativa tout son engloutie par des année d'ibridation, mis a part les variété dite landrace et les effet differt très peu, savoir si ça variéter est indica ou sativa va commencer a servire quand tu fais pousser. et il y a 4 famille.... la 4ème est souvent soumise a débat.Lla première sativa qui pousse sous des latitude plutot chaude, la deuxième les indica dans les régions dite tempéré, la troisième Ruderalis qui pousse a peut près partout et la quatrième les afghanie que l'on retrouve dans le croissant fertile.
il faut aussi savoir que les plantes de cannabis que l'on a aujourd'hui nous provienne de l'un des premier grainetier historique la send see seed bank qui possède tout les varièter de cannabis, ils ont même des plants qui n'existe plus a l'état naturelle. J'adore le cannabis je suis casiment né dedans big_smile

je ne crains pas qu'on me piétine. Une fois piétinée, l'herbe devient sentier.
Blaga Dimitrova

Hors ligne


groovie
Adhérent & ancien modérateur
Angola
1402
Lieu: Snake Mountain Castle
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 5107
Blogs
salut

Perso d'après mon d'expérience je trouve qu'une beuh sativa est globalement moins populaire , moins il y a de stone /défonce physique moins les gens trouvent la weed "forte" donc bonne... je fume que de la sativa vu que je supporte pas le stone et quand les gens fument sur mes joints ils sont surpris de l'absence de stone
voila

il n'y a plus de vrai indica ou sativa tout son engloutie par des année d'ibridation

... les hybrides sont majoritaires bien entendu car on peut coupler plusieurs qualités  ; le goût d'une mexicaine, avec la structure d'une thai, la densité et la resistance d'une afghane etc.... mais il existe beaucoup de pure indica/sativa sur le marché. Elles sont rares chez les hollandais oui eux c'est des mordus des hybrides;..

Ruderalis qui pousse a peut près partout et la quatrième les afghanie que l'on retrouve dans le croissant fertile.

une famille les afghanes? et pourquoi pas les sud américaines, les thai, les africaines etc? je sais pas je suis pas botaniste, il n'y a qu'un seul cannabis non? après c'est juste des mutations j'imagine..

j'imagine que si on prend une afghane et qu'on la cultive pendant un siècle en islande , elle va finir par tourner ruderalis je sais pas..

il faut aussi savoir que les plantes de cannabis que l'on a aujourd'hui nous provienne de l'un des premier grainetier historique la send see seed bank qui possède tout les varièter de cannabis, ils ont même des plants qui n'existe plus a l'état naturelle.

ben merci à  eux ahah pour l'intégralité du cannabis mondial (ils sont si gentils, avec leurs graines hors de prix), c'est drôle que personne d'autre au monde n'ai récupéré des graines de cannabis, sachant que cette seedbank a commencé le business SEULEMENT en 1985...
plus sérieusement , quand on regarde le breeding californier ou canadien, on se rend bien compte qu'ils n'ont pas tous eu des rapports avec les génétiques de ce breeder... idem pour les espagnols parfois

Dernière modification par Viegroo Senior du turfu (06 septembre 2016 à  18:36)


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne


canna22 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 04 Sep 2016
Messages: 14
Bonjour a tous,
Viegroo Senior du turfu  comment vas tu ? tu ma l'air d'être un passionné et ça c'est cool,alors je vais répondre à  t'es interogation. Déjà  sativa ou indica n'agis pas plus que ça sur la défonce tous se passe au niveau des tricomes avec l'histoire de transparent pour effet nul, laiteu pour un effet plutôt hight et caramel ou brun pour stone, ensuite oui les variéter dite l'andrace son plutôt rare et se perde la manipulation génétique a bousiller le patrimoine des plante a t'elle point que l'on arrive a des abération ex: la plante casse sous le poid de ces beud.
Alors pourquoi pas plus d'éspèce exemple: sud américain alors c'est tous simple je vais essayer de te le montrer sous un autre regard nous les humain nous faisons partie de la famille des grand singe sous ordre des hominidés et dans se sous ordre il y a les homo sapiens les homme de néandertal ect ect.... bien le cannabis c'est pareille le cannabis fais partie des cannabisea dans cette famille il y a deux éspèce le cannabis et le houblon ^^et le connabis a des sous ordre 4 en locurence quoi que la quatrième est soumise a question, se que je veus dire par la c'est que le patrimoine differt donc une sativa sud américaine a le même patrimoine génétique qu'une autre sativa partout dans le monde au même titre que toi tu as le même patrimoine que tons voisin de palier en gros. OUI les plant que l'on connais aujourd'hui on étais récolter par les trois grénetier historique donc la sendsee, deutch passion je me souviens plus de la dérnière xd pourquoi les hollandais car ils ont toujours eu une relation privilégière avec le cannabis et il ne faut pas oublier que dans l'histoire il a était l'un des plus grand port marchand (compagnie des indes orientale) et c'est le directeur de la sendsee qui c'est dis un jour tiens ça serais pas mal de répertorier et de garder les graine de cannabis. Il y a beaucoup d'espèce connu qui sont des MARQUE de la sendsee genre la Jack Herror ou la skunk. Je fais toujours très attention a se que je dis, j'ai cette passion de puis que je dois avoir 8 ans depuis que mon cousin ma fais lire un très beau bouquin qui s'appeler: Les très Riche Heure du Cannabis

je ne crains pas qu'on me piétine. Une fois piétinée, l'herbe devient sentier.
Blaga Dimitrova

Hors ligne


douwegberts 
Psycho junior
Belgique
000
Date d'inscription: 06 Sep 2016
Messages: 243
Blogs
lol tu t'intéressais à  la weed à  8 ans ? bizarre quand même c'est jeune..

Moi perso j'aime la sativa dominante, j'ai déjà  fait une fois de la pure indica, c'était de la mazar, qu'elle horreur pour moi, c'est juste pour s'ennuyer et dormir. J'aime bcp mieux l'herbe qui fait voyager l'esprit mais faut quand même la ressentir un peu au niveau du corps (comme presque tout le monde quoi), une fois j'avais acheté à  maastricht de la pure sativa, de la malawi, c'était pas top non plus je trouve, aucune sensation physique même si mentalement çà  donne le sourire. La plupart de hybrides sont équilibrés aujourd'hui, mais tout çà  veut pas dire grand chose, je lance chaque fois 10 graines féminisées pour une session et les 10 plants sont différents avec leurs caractères bien marqués au niveau des effets, faire une sélection de pieds mères c'est le mieux, mais c'est un peu compliqué.

Hors ligne


douwegberts 
Psycho junior
Belgique
000
Date d'inscription: 06 Sep 2016
Messages: 243
Blogs

canna22 a écrit

Bonjour a tous,
. Déjà  sativa ou indica n'agis pas plus que ça sur la défonce tous se passe au niveau des tricomes avec l'histoire de transparent pour effet nul, laiteu pour un effet plutôt hight et caramel ou brun pour stone

Je suis pas trop d'accord là  dessus, un herbe tropicale ambrée sera toujours très high alors qu'une indica lourde transparente laiteuse te fera quand même avoir les paupières lourdes

A mon avis

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11700
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5892

Cannabis Sativa vs. Indica

The most accepted way of distinguishing indica versus sativa is by appearance, or what scientists refer to as morphology.  Sativa plants are tall, loosely branched and have long, narrow leaves. They are usually grown outdoors and can reach heights of up to 20 feet.  Indica plants are short, densely branched and have wider leaves. They are better suited for growing indoors.  However, no scientific study has confirmed these differences, and there is some doubt about their accuracy. In fact, history suggests a much simpler difference between indica and sativa.  The original classification of Cannabis indica was made by French biologist Jean-Baptiste Lamarck in 1785.  Lamarck observed that certain marijuana plants from India were intoxicating and could be made into hashish. But traditional hemp crops, which were more common in Europe, had no mind-altering effect.  He came up with the name Cannabis indica to distinguish Indian cannabis from European hemp, which was known at the time as Cannabis sativa. Likewise, Cannabis indica was specifically recognized as a therapeutic in Western medicine during the 1800s.  Scientists that have studied the differences between indica and sativa have come up with a number of theories based on genetics. The prevailing theory focuses on the genetic production of THC and CBD, which is why indica plants have high THC:CBD ratios and sativa plants have high CBD:THC ratios.  Many strains produce varying amounts of both enzymes due to hybridization, or cross breeding, of the gene pools; this explains why some sativas are rich in THC and some indicas are not.



http://www.medicinalgenomics.com/cannabis-genome/

Dernière modification par Mister No (16 septembre 2016 à  10:44)

Reputation de ce post
 
Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (f

Just say no prohibition !

Hors ligne


Cannalyzer 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 19
Il peut m'arriver de fumer des tonnes d'indica pour m’écrouler volontairement dans un lit (chose bien agréable que je fais rarement). Mais généralement, je préfère les sativa pour leur coté plus trippant et imaginatif. J'utilise également la sativa dans un cadre thérapeutique (pour trouble psy).

Méfie toi des hallucinations, c'est très bon signe !

Hors ligne


flash 
Nouveau membre
Suisse
000
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 30
salut quant à  moi, je fume régulièremet et l occasion m en ai donnée (le choix) j agit de la meme manière que Syl20Bonjour,

Sa dépend des jours,des moments,des humeurs,
En générale j'aime bien fumer la sativa la journée et l'indica le soir.
Mais sa dépend des sativas certaines fortes,style amnésia,ne sont pas forcément bonne a fumer
en journée... celons ce que l'on a faire.

voilà  pour le sondage  cool

Hors ligne


flash 
Nouveau membre
Suisse
000
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 30
salut groovie,

je trouve dommage de prendre la plante avant terme pour les raisons que tu évoques et pour l effet aussi dans ce cas prendre une variété de type rudéralis pas trop forte rapide de floraison ca le fait aussi non ?

big_smile  drogue-peace

Hors ligne


ProfPSE 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 27 Apr 2016
Messages: 24

ixtlan a écrit

petite question, si vous buvez du café arabica ou robusta vous êtes capable de faire la différence au niveau de l'effet ?

Ouiiiiiiiiiii le robusta casse la tête et speed le cœur, ça met trop maaaaaaal. Et ça pue. L'arabica c'est bon, doux et ça speed gentiment.
Toute ressemblance...
Le prof, Hors sujet


Le monsieur dit restez festifs
et non on fait pas la fête tous les jours
Ouiii je sais la vie est dure

Hors ligne


CrappyJunky 
se prend pour
France
210
Lieu: paris 13 bro
Date d'inscription: 03 Jan 2016
Messages: 285
Blogs
ben vu que j'aime pas etre stone, sativa, mais vu que j'aime pas etre déçu hacshit (bah oui j'suis parti a bordeaux, une seule indica super lourde, tres pollenée, vive paris et son bon pilon (j'en entend déja rires doucement ^^)

les poches pleines a videé ou jamais la peur ne nous a pas distrait
les menestrels funebres passent en chantant salue leur dette
j'me défonce seul et sans ton avis, pour zapper que j'ai pas d'amis

Hors ligne


GreenLeaf 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 02 Apr 2017
Messages: 4
Sativa !!! pour le coté "surconnectés mentalement" smile

Hors ligne


durban_poison 
Nouveau Psycho
France
000
Lieu: lorraine
Date d'inscription: 25 Nov 2013
Messages: 87
Blogs
Yo
Quelqu'un à  déjà  testé les moonrock et tous se qui est wax, huiles...
Sa à  l'aire bon !!! fume_une_joint bong_hit

Life's a trip

Hors ligne


Neolean 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 May 2017
Messages: 2
Salut ✌


Une bonne indica bien grasse lol la plus part prefere les sativa plus euphorique et moins stone. Jaime bien les hybrides aussi  avec des phénotype différent

Hors ligne


Terpaine 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 45
Cela fais quelques années que je me suis  convertis aux hybrides
Souvent du cannabis 50% sativa 50% indica ou 70% indica 30% sativa
Car je me sens mieux avec ces variétés
Pas mal d amis et moi même étais sujet au crises d angoisse
Avec des plantes plutot sativa

Super lemon haze
1024
New york diesel

Mais en faites c étais plus que notre solution de fin de rinçages n etais pas adéquate...
Nous avons refais les mêmes sans aucune
Electro conductivité pendants 15 jours juste le PH basé a 6.4

Les plantes etais bien moin angoissantes
Biensur nous avons fais ceci avec des phénotype que nous avons sélectionné  depuis pas mal de temps car a partir de graine les résultats serais fausser (trop de phénotype dans une seul variété )
Est récolter en fonction des trichomes casiment toujours 2 a 3 jours près

En ce moment je fumes de la sheeses quake de t.g.a sub school ci ca vous intéresses je vous ferais un RT avec photo
Croisement smoke test rario cbd: thc: (vraiment pas mal ) ect....

Peace les gens fume_une_joint

Hors ligne


Archimede 
Dans mon bain
Belgique
300
Lieu: Dans mon bain
Date d'inscription: 07 Mar 2017
Messages: 230
Blogs
Salut,
Je suis un fumeur (trop) régulier et je me fournis quasi systématiquement dans des coffeeshops. J'ai donc le choix sur la génétique que je fume. Je me suis longtemps orienté vers les sativa pour le côté euphorique et high. Avec la montée en flèche de ma tolérance survenue cette dernière année, mes goûts se sont de plus en plus portés vers l'indica.

Pourquoi ? Plus je vieillis et plus j'ai l'impression que les deux génétiques m'apportent le même high "cérébral" alors que l'indica, en plus de cette defonce de l'esprit, me fait planer.

En fumant une bonne vieille indica style OG Kush, Northern Light ou encore Cheese lorsque vient l'heure du moment détente dans le lit après une longue journée bien éprouvante (Toujours clean en journée la semaine), je me sens comme porté par ma defonce, littéralement bercé par le stone physique alors que mes pensées et mes émotions sont rythmées par un high [/b]subtile[/b].

J'insiste sur le mot subtile car c'est comme ça que je caractérise les effets d'une bonne sativa, la où je la trouvait trop déconcertante et baddante à les débuts.
Je ne sais pas si je suis parvenu à être clair dans cette description des effets, comme vous savez les effets varient d'une personne à l'autre et jamais aucun mot n'a été inventé pour définir nos sensations lors de nos defonce (Je n'aime pas ce mot non plus, désolé quand même).

Ciao !

Hors ligne


Le Psyk 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 18 Sep 2017
Messages: 7
Comme j'ai lu sur vos réponse, tout dépend de l'ambiance du moment.
Choisir entre le yin et le yang.
J'aime le chocolat mais pas que...donc "indifférence" pour moi ou "je ne sais pas" puisque tout dépend de se qu'il y a à faire ou à penser.
Et puis c'est vrai qu'une graine n'est pas si transparente que ça, n'étant pas généticien...

...j'ai des lutins dans ma tête qui font la fête, alors fou moi la paix...

Hors ligne


calibursociety 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Nov 2017
Messages: 2
Blogs

gofix a écrit

Bonjour a tous et toutes.
j'ai envie de créer ce post sondage car j'aimerai savoir si les fumeurs de weed préfèrent celles a dominance sativa ou indica il y a aussi la rudéralis mais cette dernière titre très peu de THC (environ 2 a 3% maxi) mais les breeders l'utilise quand-même pour créer des variétés dites auto comme ces plantes auto sont croisées avec de très bonnes weed indica et sativa comme je pourrai citer la loryder1 et 2, auto moscow, auto jack ect...
du coup on peux fumer une variété qui aurai du mettre minimum 1 mois de plus pour être prête a cueillir et c'est l'avantage des autos.
perso je suis + attiré par les indicas mais sa ne veux pas dire que je n'aime les sativa pour autant.
quand je fait des soirée fumette avec deux ou trois potes nous prévoyons de la sativa pour le début soirée avec des boissons fraiches car comme c'est une weed qui a tendance a faire parler, a rigoler et puis au bout d'un moment nous avons tous la bouche super sèche donc nous buvons une bière desperados d'un demi-litre chacun et ça a chaque soirée fumette se n'est pas beaucoup d'alcool pour une soirée mais l'alcool c'est pas nôtre truc alors comme je l'ai citer dans un autre topic nous buvons de la limonade avec du sirop de citron vert pour nous désaltérer et c'est super bon avec le gout de la fumette.
en ce moment je suis plutôt content de la qualité car j'arrive a trouver car il y a de la weed poussée en indoor (critical+) a dominance sativa mais avec 40% indica quand même et de (l'orange bud poussée en outdoor qui a sécher dans d'excélentes condition pour avoir une saveur vraiment bonne.
tout ça me donne envie de trouver un appart pour remonter ma box et le reste du matériel pour que je revienne comme avant quand j'habitais seul sinon c'est pas bien grâve car mes potes qui font de l'indoor ont les mêmes gouts que moi pour la fumette en + nous achetons un hash qui n'est pas coupé super bon au gout et il démonte bien comme il faut c'est du Tabizla qui est un des meilleurs hash marocain avec le seum mais pour moi le meilleur marocain que j'ai tester c'est le king hassan2 a Amsterdam.
voilou.

alors vous êtes plutôt indica ou sativa?

Comme expliqué ci-dessus je pense que l'intérêt réside plus dans la richesse de ces deux variétés, c'est-à-dire leur qualités et spécificités plutôt qu'en faire un choix arbitraire, les particularités d'une Indica populaire comme une AK ou une Chronic se traduisent par un effet typique et un haut rendement (pour les cultivos), un résultat assez stone sur le plan physique, louable dans le cadre d'un soirée smouth ou traitement thérapeutique.
Pour les Sativa je laisse parole aux fins connaisseurs car subjectivement je penche pour les AfghanKush! Smilie-WeedSmokinJoint


"C’qui compte, c’est les valeurs !"

Hors ligne


joecap 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 26 Dec 2017
Messages: 3
Les effets sont indifférenciables pour la très grande majorité des fumeurs, je pense qu'il faut au moins passer par un demi-kilo dans les poumons pour sentir une réel différence (à partir du moment ou tu arrives à enchainer les purs et garder une parfaite lucidité en faite), une fois ce stade atteint on se rend comte que la Sativa est beaucoup plus "puissante" que l'Indica, que ce soit en effet, en gout comme en fatigue, en terme d'effet, la Sativa c'est comme une Indica a laquelle on aurait ajouté un petit + d'énergie au détriment de la relaxation.
Les avantages de l'Indica sont sa douceur et son coté chaleureux, qu'on retrouve aussi dans son gout, lorsque qu'on expire la fumée, c'est littéralement l'inverse du mot écœurant, si on en abuse (ou si on sort d'une grosse purge) on ressent fortement cette sensation de flotter sur soi même, on profite du moment présent en parlant à sa conscience le temps que les effets disparaissent (souvent le lendemain matin).
Son principal inconvénient, qui peut aussi être considéré comme un avantage c'est l'état de "flemme" que ça provoque, la seule chose qu'on a envie de faire c'est rien, c'est parfait pour s'endormir, mais si vous fumez au mauvais moment ou au mauvais endroit vous risquez de vous retrouver face a des gens avec l'incapacité de parler, vous allez vous renfermer sur vous même, vous allez vous assoir dans un coin, ne plus bouger et attendre que le temps passe...
L'Indica c'est une weed de solitaire.
Pour la Sativa, les effets se passent beaucoup plus dans la tête, ça rend euphorique, on est heureux d'être ou on est, avec qui on est, une pomme de pin qui tombe à 2 cm de votre tête va vous faire rire, on est un peu plus "perché" qu'avec l'Indica, on raconte n'importe quoi, on s'en rend compte et ça fait rire. La fumée et le gout sont beaucoup moins doux que l'Indica, les variétés les plus puissantes brulent la gorge, rien que de sentir la weed ça pique souvent le nez, malgré le fait qu'elles aient une odeur beaucoup plus fruitée et agréable que les Indica qui ont vraiment une odeur de "bois sec" et de nature, sur le long terme, la Sativa fatigue énormément, si vous en fumez tous les jours vous pouvez ajouter 2 heures de plus de sommeil par nuit...

Pour résumer, l'Indica c'est une weed qui se fumerait plutôt en fin de soirée pour dormir, ou quand tu rentres du boulot et que tu sais que t'as rien à faire chez toi, alors que la Sativa c'est vraiment le joint du matin pour les accros, ou le joint que tu fumes avec des amis quand tu veux passer une bonne soirée.

Personnellement j'aime les 2 (comme tout le monde) ça dépend seulement de la situation, mais si je devais en garder qu'une ça serait sûrement l'Indica, car c'est ce qui me permet de m'endormir pendant une bonne partie de l'année

J'insiste sur le fait que la différence entre les 2 variétés se fait seulement à partir du moment ou on garde une parfaite lucidité après avoir fumé (donc fumeur quotidien et régulier), sinon ce manque de lucidité empêche totalement la différenciation des 2 variétés
La Sativa serait comparable à un bon café serré alors que l'Indica serait plutôt le café au lait.

Hors ligne


Anonymousse au chocolat
٩(^ᴗ^)۶
100
Date d'inscription: 12 Nov 2013
Messages: 2953

joecap a écrit

Les effets sont indifférenciables pour la très grande majorité des fumeurs, je pense qu'il faut au moins passer par un demi-kilo dans les poumons pour sentir une réel différence (à partir du moment ou tu arrives à enchainer les purs et garder une parfaite lucidité en faite)

Ah ouais.... Quand même....


240 g de chocolat noir cassé en morceau.
    60 g de beurre.
    6 œufs jaunes et blancs séparés.
    60 g de sucre et une pincée de sel.

Hors ligne


bprnrphn2 
Nouveau membre
France
000
Lieu: Rouen
Date d'inscription: 18 Dec 2017
Messages: 5
Sativa, sativa, SATIVA!

J'ai du mal à supporter l'indica, ça m'assomme trop... Je consomme une à deux fois par soir grâce à mon vaporisateur. D'ailleurs, je ne consomme plus que de cette façon désormais. Fumer un joint est agréable mais c'est loin d'être aussi efficace qu'avec mon vaporisateur Mighty! Grâce à lui, j'ai ressenti des effets jamais ressentis avec le cannabis jusqu'alors. Mon vaporisateur est un peu devenu mon remède à tous les maux. Si j'ai mal quelque part ou que je veux juste m'amuser un peu, j'allume mon vapo' puis c'est parti pour un bon moment de détente avant d'aller au dodo!

2018 is gonna be THAT year!

Hors ligne


Archimede 
Dans mon bain
Belgique
300
Lieu: Dans mon bain
Date d'inscription: 07 Mar 2017
Messages: 230
Blogs
+1 pour le vapo, ça m'a fait découvrir des effets jusqu'ici inconnu de certaines weeds smile
En plus, c'est le must du point de vue de la rdr et pour le portefeuille sur le long terme.

j'allume mon vapo' puis c'est parti pour un bon moment de détente avant d'aller au dodo!

Ou avant d'aller au macdo lol

drogue-peace

Hors ligne


Tikalmaya 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Jan 2018
Messages: 16
Bonjour,

la question de savoir si vous préférez consommer des variétés sativas ou indicas est totalement biaisée scientifiquement smile

Le classement taxonomique du cannabis a beaucoup évolué actuellement grâce à la génétique et aujourd'hui on parle de cannabis sativa exclusivement pour le chanvre et de cannabis indica pour toutes les variétés psychoactives.

Appellation Cannabis : le débat « indica / sativa »

Les noms communs pour les plantes et les animaux sont souvent utilisés à un niveau très local et peuvent ne rien vouloir dire en particulier, ou bien signifier une chose totalement différente pour des locuteurs étrangers. Les noms scientifiques, dérivés en partie du moins du latin et du grec ancien, ont été inventés de manière à ce que la personne intéressée par un organisme particulier, en effectuant une recherche dans sa propre langue ou une langue étrangère, puisse savoir si les autres individus font référence exactement à ce même organisme.

Parfois, les langues utilisent le nom scientifique en guise de nom commun, comme par exemple l’emploi dans l’anglais britannique du mot « cannabis » pour désigner la drogue qui est dérivée de la plante appelée cannabis. Les consommateurs de marihuana contemporains décrivent de manière générale les variétés hybrides de cannabis comme étant « plus indica » ou « plus sativa », employant ainsi des termes issus d’appellations scientifiques avérées. En procédant de cette manière, ils veulent généralement dire qu’une variété produit plus d’effets physiques ou plus d’effets cérébraux.

En règle générale, les « indicas » sont plus propices pour se relaxer sur le canapé, alors que les « sativas » conviennent davantage aux activités plus cérébrales telles que les jeux vidéo, l’écriture ou la musique. Quelle est l’origine de ces termes ? Comment ont-ils été associés aux diverses variétés de cannabis ? Est-ce qu’une meilleure compréhension des noms de cannabis peut nous fournir des renseignements directs sur son évolution complexe et souligner notre appréciation de la diversité profonde constatée de nos jours dans le cannabis ?

Les origines de Cannabis sativa

Le nom scientifique Cannabis sativa a été publié pour la première fois en 1753 par le botaniste suédois Carl Linnaeus considéré de nos jours comme le père de la taxonomie moderne, la science des lois de la classification des organismes. Le terme sativa signifie simplement « cultivé » et décrit la plante de chanvre commune largement cultivée à l’époque en Europe. C. sativa est originaire de l’Europe et de l’Eurasie occidentale où il a été cultivé depuis des millénaires pour ses fibres et ses graines, et a été introduit dans le Nouveau Monde durant la colonisation européenne.

En gros, nous portons des vêtements en fibres de C. sativa et mangeons des graines et de l’huile de C. sativa, mais nous ne fumons pas de C. sativa parce qu’il ne produit qu’une petite quantité de cannabinoïde delta-9 tétrahydrocannabinol, ou THC, le composant psychoactif primaire et aux propriétés thérapeutiques présent dans le cannabis.

Par ailleurs, comparativement à l’huile essentielle des variétés C. indica, C. sativa produit une quantité moins élevée et moins variée de terpènes, composés auxquels on accorde de plus en plus d’importance vis-à-vis de l’efficacité des médicaments à base de cannabis. C. sativa représente une très petite portion de la diversité génétique de cannabis constatée tout autour de la planète et n’est pas divisé en sous-espèces sur la base d’origines et d’applications différentes comme dans le cas de C. indica. Linnaeus n’avait très certainement jamais vu de cannabis, et il est incorrect d’utiliser le terme « sativa » pour décrire des variétés de drogues.

Les origines de Cannabis indica

Plus de 30 années plus tard, en 1785, le naturaliste français Jean-Baptiste Lamarck a décrit et nommé une espèce secondaire, Cannabis indica, qui signifie « Cannabis d’Inde», pays dont étaient originaires les premiers échantillon de la plante retrouvés en Europe. C. indica vient d’Eurasie orientale et a été distribué par les hommes dans le monde entier essentiellement pour son THC psychoactif. C. indica est utilisé pour la production de marijuana et de haschisch, mais est, dans de nombreuses régions de l’Asie de l’est, cultivé depuis très longtemps pour ses fibres solides et ses graines nutritives.

En bref, non seulement nous portons des vêtements en fibres C. indica et mangeons des graines et de l’huile de C. indica, mais nous consommons également C. indica pour ses précieuses propriétés récréatives et thérapeutiques. C. indica regroupe la vaste majorité des variétés de Cannabis existantes de nos jours et est divisé en différentes sous-espèces aux origines et applications diverses.

Le débat autour du Cannabis

Depuis les années 1960, les taxinomistes se sont faits les champions de plusieurs systèmes d’appellation différents. Beaucoup d’entre eux ont préféré le concept de trois espèces en reconnaissant C. ruderalis en tant qu’espèce sauvage probablement antérieure aux deux C. sativa et C. indica. D’autres ont choisi de réduire C. indica et C. ruderalis aux sous-espèces ou aux variétés d’une seule espèce, C. sativa.

À la fin des années 1970, des variétés de haschisch nettement différentes ont été introduites à l’ouest de l’Afghanistan. Considérées par certains comme étant le véritable C. indica, d’autres estimaient qu’il s’agissait là d’une quatrième espèce C. afghanica, toutes les autres variétés de drogues étant quant à elles considérées comme des membres de la famille C. sativa, conformément au modèle d’espèce unique. À la veille du nouveau millénaire, la confusion et la mésentente étaient à son paroxysme mais, au final, c’est la science la plus érudite qui a gagné.

Réconciliation grâce aux regroupements taxonomiques

Karl Hillig de l’Indiana University (publication 2004, 2005) a mené une étude sur la diversité de Cannabis en caractérisant les contenus chimiques des plantes présentant une large étendue d’origines géographiques et d’applications et a proposé des regroupements taxonomiques (sous-espèces) qui réconciliaient à la fois les systèmes d’appellation précédents et qui s’intégraient bien dans un modèle hypothétique d’évolution du cannabis. La recherche effectuée par Hillig rejoint le concept original des deux espèces de Cannabis —C. sativa Linnaeus et C. indica Lamarck—C. indica étant bien plus varié génétiquement que C. sativa.

Hillig a reconnu également que les Européens ont cultivé des sous-espèces telles que C. sativa ssp. sativa. En raison de ses feuilles typiquement étroites et du fait qu’elle est utilisée pour la production de fibres et de graines, il l’a nommée « chanvre à feuilles étroites » (ou « NLH » en anglais). Il a également identifié comme C. sativa ssp. spontanea des populations se développant spontanément à l’état sauvage, ou sauvages, préalablement nommées C. ruderalis, qu’il a nommées « ancêtre putatif » ou « PA », et auxquelles je me réfère en terme d’ancêtre du chanvre aux feuilles étroites, ou « NLHA » en anglais.

Quatre sous-espèces C. indica

Hillig a regroupé les variétés C. indica en quatre sous-espèces — trois se basant sur leurs traits biochimiques et morphologiques divers, et une autre largement caractérisée par leur disposition à pousser spontanément.

Sous-espèces indica

Les variétés C. indica ssp. indica sont dispersées sur le sous-continent indien, de l’Asie du Sud-Est à l’Inde du Sud, et en Afrique. C’est ce que Lamarck a décrit sous le terme de C. indica ou de cannabis indien. Les populations de sous-espèces indica se caractérisent par un fort contenu en THC et une faible quantité, voire quantité inexistante, en cannabidiol ou CBD— le second cannabinoïde le plus courant, qui n’a pas d’effet psychoactif et dont on a démontré l’efficacité thérapeutique. Ces variétés de cannabis sont arrivées au 19e siècle dans la région des Caraïbes du Nouveau Monde, se sont régulièrement répandues à travers l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, avant d’être exportées dans les années 1960 vers l’Europe et l’Amérique du Nord et finir par former le premier pool génétique de la marijuana « sin semilla ».

Les consommateurs de marijuana les appelle communément « sativas » parce que leurs petites feuilles sont relativement étroites, particulièrement si on les compare avec les variétés afghanes ou « indicas » introduites ultérieurement, et qui du coup affichent une ressemblance superficielle avec le chanvre européen aux feuilles étroites C. sativa ou NLH (« Narrow-Leaf Hemp »). Cependant, cette dénomination est erronée dans la mesure où les plantes C. sativa produisent peu voire absolument pas de THC. Si nous nous basons sur l’étude de Hillig, nous appelons désormais les membres de C. indica ssp. indica les variétés à feuilles étroites ou NLD, parce qu’elles produisent du THC en dépit de leurs feuilles étroites et sont de cette manière des variétés de drogue.

Sous-espèces afghanica

Les sous-espèces afghanica viennent à l’origine de l’Afghanistan et du Pakistan voisin, deux pays où les plants étaient traditionnellement cultivés pour la production de haschisch tamisé. À partir de 1974, lorsque le cannabis afghan a été décrit en anglais par le professeur de Harvard Richard Schultes, il est devenu de plus en plus évident qu’il s’agissait d’un cannabis jusqu’alors inconnu des occidentaux. Son port robuste et large et ses feuilles vert foncé le distinguaient des variétés NLD plus grandes, vert plus clair et moins ramifiées.

À la fin des années 1970, les graines des variétés de haschisch afghan ont été introduites en Europe et en Amérique du Nord, et distribuées rapidement dans le cercle des producteurs de marijuana. À cette époque, toutes les variétés de cannabis étaient considérées comme étant des membres de C. sativa, et les variétés de marijuana NLD populaires étaient appelées « sativas » pour les différencier de celles nouvellement introduites et à l’allure quelque peu différente, appelées « indicas ».

Hillig a nommé les variétés de haschisch afghan C. indica ssp. afghanica et je les appelle cannabis à feuilles larges ou variétés BLD (« Broad Leaf Drug ») pour les différencier des variétés dites NLD. Les populations BLD peuvent présenter des niveaux de CBD équivalents aux niveaux de THC. Les deux sous-espèces indica et afghanica produisent un large éventail de composants aromatiques qui jouent un rôle important pour en déterminer les effets cérébraux et physiques.

Sous-espèces chinensis

Le troisième groupe déterminé par Hillig dans l’espèce C. indica est la sous-espèce chinensis qui regroupe les cultivars traditionnels de fibre et de graines d’Asie orientale appelés chanvre à feuilles larges ou « BLH ». Comme les autres sous-espèces de C. indica, les variétés chinensis renferment des gènes qui permettent la production de THC psychoactif. Néanmoins, les contraintes culturelles d’Asie orientale ont encouragé la sélection de ces variétés pour la valeur commerciale de leurs fibres et graines, et non pas pour leur potentiel psychotrope. Les cultures européennes et asiatiques utilisent de manière très similaire les graines et fibres de chanvre.

Sous-espèces kafiristanica

La quatrième sous-espèce C. indica ssp. kafiristanica recouvre les populations sauvages ou qui poussent de manière spontanée, et Hillig a fait l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de l’ancêtre du cannabis à feuilles étroites ou NLD.

Le débat autour du ruderalis

Certains chercheurs ont également suggéré qu’une troisième espèce C. ruderalis pourrait être l’ancêtre des deux C. sativa et C. indica. La théorie de l’évolution présume que les deux espèces modernes ont dû avoir à un moment donné un ancêtre commun de type ruderalis, mais qu’il a très certainement fini par disparaître, et que les regroupements proposés NLHA et NLDA représentent les populations sauvages de NLH et NLD plutôt que leurs ancêtres.

C. sativa NLH trouve très certainement son origine en Eurasie occidentale — probablement aux pieds des montagnes du Caucase — et a pour ancêtre putatif un chanvre (« PHA ») qui ne renfermait pas le potentiel biosynthétique de produire du THC.

C. indica vient très certainement de la chaîne montagneuse de Hengduan —de nos jours située dans le Xinan —et a pour ancêtre putatif une drogue (« PDA ») qui a développé la possibilité de produire du THC. Propagé par les hommes dans des régions géographiques différentes, ce PDA a pu ensuite se diversifier et évoluer pour devenir des sous-espèces NLD, BLD et BLH, offrant ainsi des combinaisons complexes de terpènes aromatiques et de THC.

Ces sous-espèces de C. indica se trouvent à l’origine de tous les types de cannabis psychoactif existants de nos jours. Du coup, lorsque l’on parle de cannabis psychoactif, on veut dire C.indica, dans la mesure où les variétés de drogues « sativa » n’existent pas : ce que les gens appellent communément « sativas » sont en fait des C. indica ssp. indica qui devraient être appelées pour un souci de commodité « variétés NLD » ou « cannabis à feuilles étroites ». En outre, ce que l’on appelle généralement « indicas » sont en réalité des C. indica ssp. afghanica à feuilles larges ou simplement des variétés BLD.

Cultivars de race régionale à valeur patrimoniale


Les variétés de plantes cultivées sont appelées cultivars, et lorsque les cultivars sont cultivés et entretenus par des paysans locaux, nous les désignons sous le nom de cultivar de race régionale ou races régionales (landraces). Les races régionales évoluent en fonction de l’équilibre qui s’établit entre les pressions de sélection naturelle exercées par l’environnement local — qui privilégie la survie de la race — et les sélections humaines qui privilégient la capacité du cultivar à se développer artificiellement (culture) et à produire des produits finaux spécifiques qui répondent aux préférences culturelles.

Les hommes ont diffusé pendant des millénaires le cannabis au rythme de leurs mouvements migratoires et ont sélectionné, à chaque fois qu’ils entraient sur un nouveau territoire, les graines de plantes des variétés locales de qualité supérieure, adaptées à leurs utilisations individuelles et à leurs méthodes de transformation. En semant les graines des plantes les plus favorables, les paysans traditionnels ont développé et maintenu des races régionales de haute qualité qui ont permis à l’industrie de la culture « maison » de se construire.

Les races régionales sinsemilla traditionnelles de pays d’Asie lointains comme l’Inde, le Népal, la Thaïlande, le Cambodge et le Viêt Nam ; les races régionales d’Afrique d’Afrique du Sud, du Malawi, du Zimbabwe etc., ainsi que les races régionales du nouveau monde venant de Colombie, du Panama, de Jamaïque et du Mexique sont toutes des variétés NLD. Les hybrides des variétés NLD de races régionales ont constitué le génome central de la marijuana produite au niveau domestique en Amérique du Nord et en Europe, avant que les races régionales BLD d’Afghanistan ne soient introduites à la fin des années 1970.

Cannabis contemporain

À l’heure actuelle, pratiquement toutes les variétés de Cannabis sont des hybrides de deux sous-espèces C. indica : la sous-espèce indica, qui représente les variétés de marihuana de race régionale NLD traditionnelles et largement répandues géographiquement, et la sous-espèce afghanica, qui représente les races régionales de haschisch afghan BLD dont la diffusion est géographiquement limitée. C’est en combinant les races régionales de populations aussi géographiquement isolées et génétiquement diverses que l’immense éventail de variétés de cannabis médical et de cannabis hybride pour usage récréatif a pu s’épanouir.

Malheureusement, il est à présent impossible de retourner dans les régions auparavant connues pour leur cannabis exquis en espérant y retrouver les mêmes races régionales qui y poussaient des dizaines d’années auparavant. Le cannabis étant pollinisé naturellement et les fleurs mâles et femelles poussant sur des plants différents, il faut généralement disposer de deux plants pour obtenir des graines. Les combinaisons aléatoires d’allèles et les variations qui y sont associées sont normales.

Les variétés de races régionales sont des organismes en constante évolution. Elles sont maintenues par la sélection humaine et naturelle répétée in situ — sélection naturelle pour la perpétuation et sélection humaine pour les propriétés bénéfiques — et sans cette sélection persistante et cette préservation humaine, elles retournent à leur niveau d’atavisme, de sélection de survie naturelle.

Préserver l’héritage

L’occident s’est tourné vers la marihuana et le haschisch importé dans les années 1960. À l’époque, toutes ces merveilleuses variétés importées étaient des races régionales préservées de manière traditionnelle. En l’espace d’une dizaine d’années, la demande en cannabis de qualité a excédé les productions traditionnelles et, en absence de sélection, la production de masse est devenue la règle. Plutôt que de ne planter que des graines sélectionnées, les paysans ont commencé à planter toutes leurs graines pour essayer de répondre à la demande du marché, et la qualité du cannabis disponible dans le commerce a commencé à chuter.

Cette perte qualitative a été exacerbée par la pression exercée sur la production de Cannabis et le recours à l’échelle mondiale d’organes de répression. Les races régionales (landraces) ne peuvent plus être remplacées ; elles peuvent simplement être préservées. Les quelques variétés de races régionales pures existantes de nos jours, maintenues en vie depuis les années 1970 et 1980, constituent la clé de voûte pour les développements futurs en matière de multiplication et d’évolution du cannabis. Il serait véritablement honteux de perdre les meilleurs résultats obtenus grâce aux sélections effectuées par les paysans locaux depuis des centaines d’années. Après tout, notre rôle, en tant que gardiens, est de préserver l’héritage des paysans traditionnels pour les générations futures.


Extrait du livre " Cannabis: evolution and ethnobotany " de Robert Connell Clarke

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11700
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5892
Merci pour le partage ! et aussi merci, car tu m'as appris énormément sur le cannabis.

Ceux qui s'intéressent à la botanique trouveront leur bonheur.

http://www.cannabisonline.es/foro/

Par Docteur Ethan Russo

Les consommateurs de cannabis ont souvent indiqué que les différentes variétés de cannabis produisent des effets variables, que se soit concernant les effets psychoactifs ou les bénéfices thérapeutiques. Les variétés sont généralement désignées comme étant soit Sativa, soit Indica, soit hybrides. Or, ces noms, d’un point de vue commercial, prêtent à confusion. Pour cette raison, la communauté scientifique s’est concentrée sur le Tétrahydrocannabinol (THC) qu’elle considérait comme la principale variable et la seule d’importance. En parallèle, jusqu’à très récemment, les croisements sélectifs des variétés de cannabis, destiné à l’usage récréatif ou à l’usage thérapeutique, étaient destinés à produire des plantes à haute teneur en THC au dépens des autres cannabinoïdes.  De plus, quelques chercheurs ont aussi montré l’importance d’autres composés comme les terpénoïdes.  Ces composés aromatiques du cannabis, comme les autres cannabinoïdes produits dans les trichomes, agissent comme d’importants modulateurs des effets du cannabis (McPartland & Russo, 2001, Russo 2011).

Quels sont les autres cannabinoïdes du cannabis?
Le phytocannabinoïde le plus courant, après le THC, est le cannabidiol (CBD). On le trouvait dans les plantes issues de terres de culture traditionnelle, comme en Afghanistan et au Maroc. Avec le temps, le CBD a disparu de la composition du cannabis à usage récréatif. Il est aussi présent dans la tige et dans les graines, mais titré faiblement. En médecine, le CBD a reçu une attention croissante grâce à ses nombreuses qualités médicinales, incluant ses effets antalgiques et anti-inflammatoires sans intoxication ou sédation. Il réduit aussi les effets secondaires du THC lors de l’administration conjointe, spécialement en cas de tachycardie et d’anxiété. Pris ensemble, le THC et le CBD  présentent une synergie dans de nombreuses applications.
Un autre composé intéressant présent dans le cannabis est le  tétrahydrocannabivarin (THCV), que l’on trouvait en petites quantités dans les variétés de cannabis d’Afrique du Sud. Ce composé est actuellement étudié comme traitement possible du syndrome métabolique, souvent présent au début du développement d’un diabète de type II.
Les autres phytocannabinoïdes étudiés sont le cannabigérol (CBG),  pour le cancer de la prostate et le cannabidivarin (CBDV) contre l’épilepsie et pour d’autres pathologies.

Et les terpénoïdes?
Plusieurs preuves indiquent que ces composés, faiblement concentrés, contribuent aux effets des phytocannabinoïdes, soit grâce à leurs propres effets thérapeutiques, soit en réduisant les effets secondaires du THC. Par exemple, le limonène présente des qualités antidépresseur, le pinène atténue les troubles de la mémoire à court terme dus au THC, le myrcène est sédatif et le bêta- caryophyllène stimule les récepteurs CB2 non psychoactif et produit des effets anti-inflammatoires et analgésiques. D’autres études de recherche devraient montrer l’importance relative de ces agents dans les préparations à base de cannabis.

A propos de l’auteur:
Le Dr. Ethan Russo est neurologue et conseiller médical auprès de la compagnie GW Pharmaceuticals. Il est également Président du conseil d’administration de l’Association Internationale pour les Cannabinoïdes en Médecine (IACM), ainsi que Président de l’International Cannabinoids Research Society (ICRS).

Lectures complémentaires:
Fischedick, J. T., Hazekamp, A., Erkelens, T., Choi, Y. H. & Verpoorte, R. (2010). Metabolic fingerprinting of Cannabis sativa L., cannabinoids and terpenoids for chemotaxonomic and drug standardization purposes. Phytochemistry, 71, 2058-73.
Izzo, A. A., Borrelli, F., Capasso, R., Di Marzo, V. & Mechoulam, R. (2009). Non-psychotropic plant cannabinoids: new therapeutic opportunities from an ancient herb. Trends Pharmacol Sci, 30, 515-27.
Russo, E. B. (2007). History of cannabis and its preparations in saga, science and sobriquet. Chemistry & Biodiversity, 4, 2624-2648.


Just say no prohibition !

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Cannabis
  •  » Êtes vous plutôt cannabis sativa ou cannabis indica ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Que vendent les dealeurs? Indica / Sativa
par Kosmodrug, dernier post 22 octobre 2018 à  21:21 par Rick
  7
[ Forum ] Pourquoi Sativa energise, pourquoi Indica endort?
par Furrywolf, dernier post 24 décembre 2016 à  12:06 par L'Apoticaire
  1
[ Forum ] Variètés d'herbe - Comment différencier du Hash Indica d'un Hash Sativa ?
par Valx3945, dernier post 20 février 2019 à  13:57 par bazukero
  15
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
31812 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45646 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur les liens entre le deep web et la consommation de drogues
    Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 2jCommentaire de sud 2 france (4 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 3hCommentaire de Psychotropeur (41 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 6jCommentaire de Djyms (114 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - Targin
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Market - État des markets
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de unlogix dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    LSD vs autre hallucinogène - LSD 25 ou extasy
    Il y a 1hCommentaire de Maskagaz dans [LSD 25...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Salvia - Première fois, risques
    Il y a 2hCommentaire de lhegemonique dans [Enthéogènes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Acheter Bromazepam sur internet ?
    Il y a 2hCommentaire de Mrafton dans [Médicaments psychotro...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Yeux larmoyants lors prise de coke snifée
    Il y a 2hCommentaire de LadyDay dans [Cocaïne-Crack...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Tramblement et spasmes
    Il y a 2hCommentaire de FrenchWax dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Sniffer - Sniffer avec le nez cassé
    Il y a 3hCommentaire de LadyDay dans [Heroïne...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Effets - Protoxyde D'azote
    Il y a 3hCommentaire de Haupayy dans [Poppers, solvants et...]
    (12 réponses)
     Blog 
    Les effets de l'héroïne auprès de nos familles
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Maskagaz dans le blog de Maskagaz
    (13 commentaires)
     Blog 
    3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    Il y a 3h
    8
    Commentaire de LenaÀLaRechercheDuParadis dans le blog de Ocram
    (24 commentaires)
     Blog 
    Aujourd'hui, je gère...
    Il y a 3hCommentaire de euphrasia dans le blog de LenaÀLaRechercheDuParadis
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Orobupré
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    LadyDay, OursR4, MarqueeMoon, D4V3 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    par Daane-El, le 19 Jul 2019
    Salut, Le fait de pratiquer un test est déjà un changement de comportement en lui même. Je me souviens du 1° test que j'ai acheté: un Marquis et un Ehrlich sur un site de e-commerce comme un autre. C'étais quand j'ai commencé la 3-MMC et que les questions de sa qualité revenaient souvent su...[Lire la suite]
     Tutorial pour dilution volumétrique (avec photos)
    par Mecrupulent, le 15 Jul 2019
    Avant-propos : J'ai proposé ce tuto à l'équipe de PA pour savoir s'il pouvait avoir une place dans le Psychowiki. Pierre m'a répondu que ça pouvait être intéressant, après soumission à la communauté pour corrections et améliorations. Je poste donc ceci pour avoir votre avis et vos idées...[Lire la suite]
     TR: Peganum Harmala + psylocibine
    par Gaspich, le 19 Jul 2019
    Bonjour, je viens vous faire part aujourd’hui d’un trip très particulier s’était déroulé avant hier. Le contexte global d’abord. J’ai une expérience assez importante avec les champis, j’ai du en prendre une trentaine de fois environ, jamais à forte dose. J’ai eu une expérience...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Patiemment saura cette cathinone t'attendre, afin de te dévorer... Lena ! dans [blog] 3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    (Il y a 6h)
    Merci ... that's the point (C'est le But ) - MM dans [commentaire de blog] Les effets de l'héroïne auprès de nos familles
    (Il y a 20h)
    merci de ce post très instructif ! /CoachMigui dans [forum] fumer son premier joint pur
    (Il y a 1j)
    Super dans [forum] La cueillette, le séchage et le stockage
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums