tramadol/codeine/morphine, trop de questions / PsychoACTIF

tramadol/codeine/morphine, trop de questions

Publié par ,
18381 vues, 24 réponses
csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Bonjour à  tous,

je poste volontairement à  cet endroit car je suis en plein sevrage, mais vu la date de ma présentation, il y a des choses que je dois réexpliquer.

Depuis ma dernière présentation, j'avais largement augmenté ma consommation de codéine (20 à  40 cp par jour), tramadol 150en lp (environ 5/6 par jour), skénan, je crois environ 300mg par jour jamais en même temps, et jamais d iv.

Mais voila, il m'est arrivé un incident il y a 10 jours avec une trop grande prise de tramadol, j'ai finis aux urgences en crises convulsives (8/10 comprimés dans la journée), je suis resté en observation 24h et ils m'ont fait sortir (prise de sang ok, scanner cérébral ok). Mais aucun traitement ne m'est donné, juste me dire de ne prendre que 2 tramadol par jour, mais je n'en prenais plus, psychologiquement, j'ai fait un rejet du produit, avec seulement 1 cp, je me sentais trop mal.

2 jours après la sortie de l hôpital, je tombe malade, bronchite et laryngite, mon doc me prescrit de la pyostacine qui me défonçait l estomac (enfin je crois).

De nouveau 2 jours après, j'ai des points dans la poitrine/sternum/estomac etc.... a tel point que le doc me fait un bilan complet pour vérifier une éventuelle angine de poitrine ou aggravation de bronchite, rien... tout est ok.
Sauf quelques emphysèmes du fumeur (anciennes radio).

Donc il en définit des crises d 'angoisse, le soucis c'est que ce doc je le voit depuis peu et lui demande donc de me prescrire du skenan pour que je puisse réduire mes prises et arrêter avec tout ca avec un minimum de symptômes de sevrages car je vis maintenant dans une boite à  angoisse comme je pourrais le définir.

De la il me prescrit 2 skenans 10mg par jour (il ne veut pas plus) et alprazolam 0.50 au besoin 4 par jour maxi.

Je vous avouerai que je suis plus que mal des fois, douleurs dans l estomac et dans la poitrine (surtout 1heure apres le levé), j ai l impression de vivre dans mes angoisses les plus profondes. Je vie en rythme de dents de scies, mais bizarrement j'ai pas si envie de retaper, juste me calmer et ne plus avoir mal.

J'arrive a calmer mes douleurs et crises d'angoisses en prenant du spasfon, du bicarbonate de sodium, du motilium et l alprozam car j ai vraiment l impression d avoir l estomac a l envers des fois, des nausées (et douleurs epigastrique) ainsi que les piquées dans la poitrine, des courbatures, une faiblesse extrême, des "pseudos-malaises", la peur de mourir. (mauvaise expérience avec mon pere qui a fait une crise cardiaque et toutes les saloperies que j'ai vu étant pompier et que je crois n'avoir jamais évacué).

Je suis quand même atteins de fibromyalgie, arthrose au genoux gauche, opéré 4 fois, scoliose  et aussi diagnostiqué bipolaire, mais non traité car les traitement me mettaient dans un état second.

Donc voila, j ai pris le courage de poster et expliquer ce qui m'arrive car je ne comprend plus du tous les signaux que m envoie mon corps, je lis psychoactif depuis déjà  très longtemps, connait les effets du sevrages morphinique, mais je me fais énormément de soucis.

Je cherche des réponses, car personnes dans mon entourage n est la a mon aide.

je vous remercie de m'avoir lu.
amicalement a tous,
merci à  psychoactif.

Dernière modification par csbilouze (11 novembre 2013 à  14:48)

Hors ligne

 

Disturb 
Anim' à  la retraite
100
Inscrit le 21 Aug 2013
1363 messages
Salut Csbilouze ,

j'ai lu ton post , mais n'ai pas vu ou compris quelles étaient tes questions exactement ?

  c'est si tes symptômes physiques sont en relation avec les traitement que tu as eu , c'est bien cela ?

Tout ce qui monte doit redescendre...

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9647 messages
Blogs
J'ai l'impression que les 2*10 mg de Skenan /j ne correspondent pas à  ce que tu prenais avant. Donc tu es en  syndrome de manque , probablement insuffisamment calmé. Mais si ton médecin refuse de te donner plus, peut etre le mieux est de voir si cela s'arrange en quelques jours. Si c'est insupportable essaie peut etre avec ton medecin en le rassurant par un programme de diminution rapide.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
salut et merci de vos réponses.

En effet, je n'ai formulé aucunes questions... je suis bete...

Mais pensez vous que les doses suffisent,? Suis je vraiment en plein sevrage? ne pourrais je pas passer a coté d'un autre problème de santé (ulcères à  cause des antibio par exemple, les douleurs ont commencé la mais l arret de la tramadol aussi).

Pour moi les doses sont carrément dérisoire par rapport a ce que je prenais, et ne suffisent même pas à  calmer les douleurs que j'ai d'origine.
Il me prescrivait du skenan 60 2 fois par jour, mais je prenais 2x(3x60), MINIMUM ou de la tramadol 150 en lp 2 x par jour, mais j en prenais mini 6 dans la journée.

Alors le temps de rattraper les dates d ordonnances, je prenais du neo codion et ces derniers 3/4 mois j’étais passé a 2 boites par jours.

Mes galères de douleurs et prise d anti-douleur ont commencé depuis maintenant 2/3 ans.

merci encore pour vos réponses. smile

Hors ligne

 

salah@neuf.fr 
chaque jour et une victoire
Algerie
000
Inscrit le 16 Aug 2013
88 messages
super     
salut;csbilouze,c est salah pour moi tu as diminuer trop vite tout les medoc que tu prenai;mon addicto ma fait une letre pour rentrer a hp car j étais un peu comme toi mais avec les benzos je prenais style 12 seresta50mg,du lysanxia,du vallium par plaquette plus tercian et tranxéne et avec tout sa je dormait pas la journée mais j avait le cerveau a l envers .plus 50mg de metha .donc je sui rentre a hp il on commencer a me baisser tou les medocs mais tou les 3 jours il diminuer j en ai méme profiter pour descendre a 0 de metha car je doi aller en ALGERIE voir mes parents et la bas la metha et interdite donc je me sui sevrer a la dur pour la metha de50mg:jour a 00 direct quand j avais des douleurs je prenai une fiole de 10mg tou les 2 jours et maintenant 0 mais c est sur c est dure car de vieille envi son venu me hanter mais quand j ai un craving je m autorise 10mg de metha et aprés je n en prend plus je prend plus que 3 seresta par jour un peu atarax25mg et du noctamine pour dormir voilla comparer au 20a30cachetons que je prenais plus la metha je suis rester 20jours a hp et sa ma fait un grand bien mais a mon avis ton doubib ta baisser de trop ton traitement d un seul coup chose qui se fait pas le medecin et la pour nous aider pas pour nous laisser morfler méme si tu fait un contrat avec lui qui d angage a baisser un peu toutes les semaines bon courage et garde la peche salut;a tous et a toutes ;salah.

Dernière modification par salah@neuf.fr (11 novembre 2013 à  19:44)


chaque jour que je vie esr une victoire inc allah

Hors ligne

 

raatus 
Psycho junior
000
Inscrit le 06 Oct 2013
251 messages
Blogs
Salut Csbilouze, ton état d'angoisse a peut-être plusieurs causes. Le sevrage des morphine-like mais aussi celui du tramadol qui en plus des symptômes habituels ajoute des perturbations supplémentaire (récepteurs à  sérotonine).

Je suppose qu'en tant que pompier vous pouvez trouver du soutien par rapport aux situations vécues au travail. Ou sinon que tu peux en trouver auprès d'un thérapeute. Il y a sans aucun doute une aide que tu pourrais trouver dans une psychothérapie afin de faire taire ces angoisses.
Ton corps te signale peut-être que ton âme a besoin de vider son sac, qu'on l'aide à  "évacuer les saloperies" que tu as pu voir. Tu n'en parles sans doute pas à  tes proches pour les préserver mais garder ça pour toi c'est pas une solution. Ici on peut parler de tout, on s'écoute, sans jugement.

Parmi tout ce que j'ai essayé comme médicaments contre les angoisses, le tercian est ce qui m'aide le plus (même si je ne souffre pas de psychose). Les troubles que tu décris (troubles gastrointestinaux, courbatures etc...) signent vraiment le manque d'opiacé. Ca gomme aussi la nervosité du sevrage, ça aide à  dormir.

Rapproche toi des méthodes d'extractions si tu consommes des associations paracétamol  / codeine.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Merci pour vos réponses encore une fois, ils me sont de très bon conseil.

Par contre, je ne suis plus pompier depuis quelques années déjà , j'ai arreté.
Pour l extraction pareil, il est tres rare que j'en prenne des medoc mélangés paracétamol/codeine.

Demain je vais retourner voir mon doc et lui dire que ce n'est vraiment pas suffisant, tant pour l'angoisse que pour le manque (les douleurs surtout, pas le "plane"). Et cette sensation de point et d etau dans la poitrine ajoute encore plus d'angoisses. CQFD.

J ai une famille à  m'occuper, je ne peux pas rester comme ca, je ne peux pas resté sur mon canapé toute la journée, ma femme c'est pas mon chien ni mon infirmière.

Cette histoire avec la tramadol m'a vraiment mis dans un mauvais trip, et j'étais bel et bien persuadé que les récepteurs de sérotonine auraient pris un coup. D'ailleurs c'est réversible ?

Je veux bien décrocher, mais pas avoir mal toute ma vie.
Mes opérations a mes hernies ont développé des hypersensibilités, j'ai des périodes ou je dérouille bien correctement.
La chirurgie n'est plus utile et ne veulent plus, ils ont déjà  rouvert une fois et effectué une neurectomie, cela n'a pas changé grand chose...

Je vais me tourner vers un psychiatre/addictologue je crois que c est le mieux de toute facon.

merci encore pour votre soutien.

Dernière modification par csbilouze (11 novembre 2013 à  21:02)

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Re bonjour,

je suis retourner voir mon doc hier en lui expliquant tout comme ma la conseillé prescripteur, un réel désir de sevrage et l'optique de rapidement diminuer les doses.

Il n'a tout simplement pas voulu, je pense qu'il est un peu dépassé par mon "cas" et m'a laissé sous skenan 10.

Il m'a juste ajouté du seroplex , mais je n'ose même pas le prendre car je sens que psychologiquement je remonte petit à  petit.

merci de votre écoute smile

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Bonjour.

Je vais me tourner vers un psychiatre/addictologue je crois que c est le mieux de toute facon.

JE pense que le chemin a prendre est ici.
Ton Doc est dépassé, ce qui est concevable. Il te faut des spécialistes car effectivement, ils t'entendrons beaucoup mieux.
Consulter ne veut pas dire obligatoirement sortir avec un TSO, mais ce serait quand meme une mise au point importante.

Le Seroplex n'est pas une mauvaise idée, mais, si son action t'apporte du mieux, il faudra patienter une bonne quinzaine de jours.

Et puis, tu n'est pas non plus sevré. Ta tolérance va surement baisser au dosage ou tu es, et ton état va s'améliorer petit a petit, mais ce ne sera pas pour autant fini.

Je veux bien décrocher, mais pas avoir mal toute ma vie.

Bah, ca je t'entend très bien. C'est ce que j'appelle, "désespéré, mais avec élégance". C'est invivable et très destructeur.
Franchement, va consulter un Centre ou un spécialiste. Prend rendez-vous a minima. Il peut y avoir certains délais et le temps fatigue lors d'un sevrage difficile et semis sauvage.

Je te souhaite le meilleur.

Rico.


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

crakeurs 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 07 Oct 2013
75 messages
Blogs
salut Csbelouze , je me reconnais dans tes parole quand tu parle que tu ne peu plus rester avachi toute la journée dans ton cannap assommé et a ètre mal en sevrage trop rapide , a ce que ce soi ma femme qui comme toi fessai tt car moi incapable , moi aussi j'étais a donf de seresta50 a me retourner integralement le cerveau , les demie vie courte son ingérable pour moi et me provoque de l'anxieté et angoisse  a MORT !!

la tu est dans une sale passade , mes tu a moyent de bien te réguler avec un bon doc compréssif et qui veux vraiment t'aider ... pour t'en sortir au finale comme beaucoup d'entre nous . mes ca prend du temps avec des méthode et tres progressivement . Mes le plus urgent pour l'instent c'est que tu revive et que tu soi bien dans ta peau avec les traitements adapté a ton qu'a .
Je te soutien !! et suivrai ton parcours avec plaisir .. TCHUSS

Le sexe est une drogue. J'ai mes périodes de shoot et d'abstinence.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Salut et merci de votre soutien encore une fois, ca fait vraiment chaud au cœur de se savoir écouté.

Ricoson a écrit

JE pense que le chemin a prendre est ici.
Ton Doc est dépassé, ce qui est concevable. Il te faut des spécialistes car effectivement, ils t'entendrons beaucoup mieux.
Consulter ne veut pas dire obligatoirement sortir avec un TSO, mais ce serait quand meme une mise au point importante.

Le Seroplex n'est pas une mauvaise idée, mais, si son action t'apporte du mieux, il faudra patienter une bonne quinzaine de jours.

Tu me confirmes que je prend la bonne décisions. C'est dommage la permanence de mon ancien 'sdit' de ma ville est fermé aujourd'hui, il va falloir que je patiente demain.
Etant addict et bipolaire c'est à  mon gout le meilleur choix.

Dans le fond, je ne souhaite pas forcement sortir avec une TSO, enfin ce n'est pas mon optique principal, à  moins que tout cela me permette de gérer mes douleurs originelles correctement, car ce sont bien a cause d'elles que je suis tombé la dedans, il ne faut pas l'oublier et il va falloir trouver un moyen de les gérer.

Comme tu le dis, le centre ou le spécialiste est obligatoire la.

Crakeurs a écrit

salut Csbelouze , je me reconnais dans tes parole quand tu parle que tu ne peu plus rester avachi toute la journée dans ton cannap assommé et a ètre mal en sevrage trop rapide , a ce que ce soi ma femme qui comme toi fessai tt car moi incapable , moi aussi j'étais a donf de seresta50 a me retourner integralement le cerveau , les demie vie courte son ingérable pour moi et me provoque de l'anxieté et angoisse  a MORT !!

la tu est dans une sale passade , mes tu a moyent de bien te réguler avec un bon doc compréssif et qui veux vraiment t'aider ... pour t'en sortir au finale comme beaucoup d'entre nous . mes ca prend du temps avec des méthode et tres progressivement . Mes le plus urgent pour l'instent c'est que tu revive et que tu soi bien dans ta peau avec les traitements adapté a ton qu'a .
Je te soutien !! et suivrai ton parcours avec plaisir .. TCHUSS

On se sent moins seul a savoir que d'autres vivent la même chose, je pensais etre un des seuls a angoisser a mort comme ca.
Et tu as trouvé les mots juste, je veux juste revivre normalement.

Merci pour ton petit message wink

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Salut,
désolé pour le double post.

j'ai téléphoné au CSAPA de ma ville à  13h30 (centre d'addictologie), j'ai eu une psychologue au téléphone, la secrétaire n'étant pas la, elle n'a pas put me donné de rendez-vous, car la première visite se fait avec l'infirmier.
Il devait me tel une fois son entretien finit, il est 19h45 et personne ne m'a joint....

La personne au tel m'a laissé entendre une attente de 1 semaine à  10 jour pour l'entretien avec l'infirmier (le 1er), et encore plus d'attente pour avoir rendez vous avec un médecin (1 mois? 2mois? je ne sais pas).

Est ce qu'une prise en charge aussi longue est normal?  (surtout que le répondeur invite a contacter les urgences surpris).

Je ne sais pas comment je vais faire avec mes traitements car mon médecin ne voudra jamais continuer avec moi...

je désespère, j'ai la sensation de n'avoir aucune écoute sérieuse alors que je veux m'en sortir...

merci à  vous.

Hors ligne

 

Fabrice 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 25 Jan 2013
306 messages
Blogs
Les delais sont longs entre les premiers entretiens. C'est volontaire de la part des csst, car une personne qui ne serait pas suffisamment motivée abandonnerait avant la mise en place d'un traitement. Cela permet d'écarter les personnes instables qui appelerait sur un coup de tête n'ayant pas réussi à  trouver leur opiacé le jour du coup de fil.
Pour garantir une certaine réussite dans un protocole de prise en charge de la dépendance, le sujet se doit à  minima d'être motivé et d'y avoir réfléchi au préalable.
C'est pour toutes ces raisons aussi probablement que l'infirmier ne t'a pas recontacté dans la soirée. C'était à  toi de rappeler.

Au sujet du skénan il me semble que la délivrance est très encadrée et désormais il est interdit d'en prescrire comme TSO auquel il sera préféré de la buprénorphine ou subutex ou suboxone ou méthadone en csst.

Je ne suis pas surpris que tu ressentes des douleurs vu la baisse considérable des dosages. Ayant moi-même pris du tramadol pendant 2 mois au cours de l'un de mes sevrage je peux témoigner du fait que l'on en devient rapidement accros, la diminution du traitement doit s'opérer de manière graduelle comme on ferait avec n'importe quel opiacé.

Chez moi les opiacés déreglent complétement le transite intestinal, je souffre de constipation et lors de l'interruption des prises d'opiacés j'ai droit à  une monumentale diarrhée qui dure quelques jours voir semaines.
Ton estomac n'etant plus anesthésié tu ressens à  nouveau tout ton corps, ton estomac et la consommation en excès de paracétamol, si c'est le cas, ne doit pas aider.

Pour en revenir à  l'entrée dans un programme de soin au csapa, suite au premier rendez-vous, et si tu en formules la demande évidemment tout peut aller très vite.
Sur le papier, je me souviens qu'il y avait 2 mois complets pour avoir les 3 entretiens préalables.
Mais au cours du premier rdv avec le médecin il a été décidé de commencer le traitement dès le lendemain.
Donc ne désespère pas, tu vas t'en sortir )

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Salut, merci de ta réponse Fabrice

Fabrice a écrit

Les delais sont longs entre les premiers entretiens. C'est volontaire de la part des csst, car une personne qui ne serait pas suffisamment motivée abandonnerait avant la mise en place d'un traitement. Cela permet d'écarter les personnes instables qui appelerait sur un coup de tête n'ayant pas réussi à  trouver leur opiacé le jour du coup de fil.
Pour garantir une certaine réussite dans un protocole de prise en charge de la dépendance, le sujet se doit à  minima d'être motivé et d'y avoir réfléchi au préalable.
C'est pour toutes ces raisons aussi probablement que l'infirmier ne t'a pas recontacté dans la soirée. C'était à  toi de rappeler.

Je comprend bien, mais elle m'a textuellement dit "il vous rappel dans quelques minutes, j'ai pas son agenda sous les yeux".
J'ai rappelé quand même à  19h (je ne l'ai pas mentionné) pour savoir si on m'avait pas tout simplement oublié, ou une erreur de saisie de numéro, ca arrive, le csapa était déjà  fermé (horaire de fermeture théorique à  19h30), j'ai laissé un message sur le répondeur, je verrai s'ils me recontactent ce matin, sinon j'essaierai l'autre csapa d'une autre ville a coté (je suis en milieu rural).

Fabrice a écrit

Au sujet du skénan il me semble que la délivrance est très encadrée et désormais il est interdit d'en prescrire comme TSO auquel il sera préféré de la buprénorphine ou subutex ou suboxone ou méthadone en csst.

Je ne suis pas surpris que tu ressentes des douleurs vu la baisse considérable des dosages. Ayant moi-même pris du tramadol pendant 2 mois au cours de l'un de mes sevrage je peux témoigner du fait que l'on en devient rapidement accros, la diminution du traitement doit s'opérer de manière graduelle comme on ferait avec n'importe quel opiacé.

Chez moi les opiacés déreglent complétement le transite intestinal, je souffre de constipation et lors de l'interruption des prises d'opiacés j'ai droit à  une monumentale diarrhée qui dure quelques jours voir semaines.
Ton estomac n'etant plus anesthésié tu ressens à  nouveau tout ton corps, ton estomac et la consommation en excès de paracétamol, si c'est le cas, ne doit pas aider.

Pour en revenir à  l'entrée dans un programme de soin au csapa, suite au premier rendez-vous, et si tu en formules la demande évidemment tout peut aller très vite.
Sur le papier, je me souviens qu'il y avait 2 mois complets pour avoir les 3 entretiens préalables.
Mais au cours du premier rdv avec le médecin il a été décidé de commencer le traitement dès le lendemain.
Donc ne désespère pas, tu vas t'en sortir )

Pour etre franc, la douleur j'arrive à  la gérer, ca fait des années que je dérouille dans tous les sens suite à  de nombreux autres problèmes, meme bien avant d'etre dépendant à  la codé et a la tramadol.
Quoi que la tramadol je m'en passe depuis mon incident, j'en ai fait un rejet, ca faisait un moment que j'en avait pas pris, je ne sais pas pourquoi je lui avait demandé de la tramadol a ce moment la...
C'est peut etre bien pour cela que j'ai finis au urgences, j'avais l'impression que ca ne me faisait absolument rien.

Question sevrage, j'ai plus l'impression que la prise de codeine me calmait une "maladie" psychologique, enfin c est ce que je ressens; car depuis je vis dans des angoisses constantes et énormes (somatisation, irritabilité, nervosité, agitation). Je suis plus calmé par l'alprazolam que par le skénan, je comprend plus rien ou ce n'est qu'une impression.

Sinon pas de diarrhée, pas de vomissements, les douleurs gastriques se calment, mais je ressens chaque points de mon corps ou il y a eu des problèmes (opérations, arthrose, scoliose).

Lorsque l'on m'a diagnostiqué bipolaire je n'y croyais pas trop car les traitements ne fonctionnaient pas (zyprexa, solian, xanax, seroplex), je refusais peut etre le fait d etre malade psychologiquement.

Mais depuis que j ai arreté la prise de néo-codion, j'ai l'impression de me retrouver fasse a moi-meme et je sens qu'il y a quelques choses la haut car tous mes bilans de santé sont très positif, donc je somatise forcement.

La codeïne n'était elle pas utilisé dans certain cas de psychiatrie? Je crois avoir lu un article la dessus.

merci encore.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
RE à  tous,

un petit mot pour vous conter ma suite.

J'ai décidé de ne prendre plus qu'un skenan 10 par jour, je vis un "sevrage" très très bizarre, car a part faire des crises d'angoisse, je n'ai pas plus envie de consommer le produit.

Mais attention quand je parle d'une crise d angoisse, c'est CRISE D ANGOISSE, celle ou j'ai l'impression de crever d'une crise cardiaque ou de plus pouvoir respirer.
La dernière est partie suite a un simple joint alors que je fume depuis 15 ans (consommation que j'ai d'ailleurs réduit de 10/15 à  3 petits joints dans la journée fumé en plusieurs fois, jamais les joints que je fumais m'avaient déboité comme ca surpris)

> palpitations, tachycardie,
> transpiration,
> tremblements ou secousses musculaires,
> sensation de souffle coupé, d’étouffement, d’étranglement,
> douleurs thoraciques,
> nausées, douleurs abdominales, vomissements,
> sensation de vertige, de tête vide, impression d’évanouissement,
> sentiment de dépersonnalisation (comme détaché de soi-même),
> sentiment de peur intense et inexplicable.

J'ai toute la symptomatique exact de la crise d angoisse, et je vous avouerai que le skenan que j'ai pris tout a l heure, c'était juste dans l'espoir de calmer cette envie de gerber que j'avais. (le dompridone ne m'avait rien fait).

Bref, suite a une grosse crise cette aprem j'ai pris 2 xanax 0.50 en l espace d 1 heure pour me calmer et j'ai pété le feu un moment. Mais ca ne dure pas.

Sur la journée j'en suis même à  4/5 (dans l’après-midi et le soir, le matin ca va bien) et je suis tout juste calmé et ces cachets sont loin de me "fracasser" mais ce n'est pas ce que je cherche non plus, c'est la paix intérieur que je veux...
J'ai juste cette impression de vide d'énergie après une crise. De toute façon ceux qui en font me comprennent.

Je comprend plus rien, j'ai besoin de vos lumières au travers de ce sevrage, je n'ai jamais vécu ca.
Le xanax ne serait il pas assez fort?
Est ce que le valium l'es plus?

Je ne connais pas trop le monde des anxiolytiques.

Pareil, je ne sais pas pourquoi la prise du seroplex me fait peur, car je sais que si je commence, je serais loin d'en finir avec. Et 3 semaines avant de sentir du mieux...... j'ai déjà  du mal a passer une après-midi hmm

merci à  vous.

EDIT: un choc post-traumatique suite a mon incident avec la tramadol peut etre possible?

Dernière modification par csbilouze (16 novembre 2013 à  21:45)

Hors ligne

 

elychips 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 09 Nov 2013
115 messages
Coucou!

Le valium est plus fort que le xanax et moins addictif surtout donc en effet ça pourrait t'aider par contre pour la paix intérieur je te propose l'option psychologue, ou prêtre aussi il paraît que ça marche bien xD

bien sur que ce que tu as vécu avec le tramadol peut jouer, c'est même certain après les crises d'angoisse très violentes comme celle que tu as faite ne peuvent pas être soulager que avec des médicaments, un petit travail de réflexion s'impose ;-)

Et pour le seroplex j'en ai pris et aucun problème pour arrêter, tu le prends pendant un an et après c'est reparti comme en 40 (wahou quelle expression!)
par contre c'est sur qu'il y a un temps de latence mais comme tous les AD :-\ en tout cas les benzodiazepines ne peuvent pas être une solution sur le long terme ça c'est sur.

Zoubi
elychips

Hors ligne

 

Anonyme451Jd
off the grid
000
Inscrit le 26 Dec 2012
340 messages

csbilouze a écrit

Question sevrage, j'ai plus l'impression que la prise de codeine me calmait une "maladie" psychologique, enfin c est ce que je ressens; car depuis je vis dans des angoisses constantes et énormes (somatisation, irritabilité, nervosité, agitation). Je suis plus calmé par l'alprazolam que par le skénan, je comprend plus rien ou ce n'est qu'une impression.

Salut Csbilouze,

La codéine est réputée pour avoir un côté anxiolytique...
Et si tu fais des crises d'angoisses (peut-être dû à  ton passage aux urgences et au "choc" de la surdose de tramadol, qui peut d'ailleurs entraîner des syndromes sérotoninergiques), ça ne m'étonnes pas que l'alprazolam te soulage plus que le skenan.


csbilouze a écrit

Mais attention quand je parle d'une crise d angoisse, c'est CRISE D ANGOISSE, celle ou j'ai l'impression de crever d'une crise cardiaque ou de plus pouvoir respirer.
La dernière est partie suite a un simple joint alors que je fume depuis 15 ans (consommation que j'ai d'ailleurs réduit de 10/15 à  3 petits joints dans la journée fumé en plusieurs fois, jamais les joints que je fumais m'avaient déboité comme ca surpris)

> palpitations, tachycardie,
> transpiration,
> tremblements ou secousses musculaires,
> sensation de souffle coupé, d’étouffement, d’étranglement,
> douleurs thoraciques,
> nausées, douleurs abdominales, vomissements,
> sensation de vertige, de tête vide, impression d’évanouissement,
> sentiment de dépersonnalisation (comme détaché de soi-même),
> sentiment de peur intense et inexplicable.

J'ai toute la symptomatique exact de la crise d angoisse, et je vous avouerai que le skenan que j'ai pris tout a l heure, c'était juste dans l'espoir de calmer cette envie de gerber que j'avais.

Bref, suite a une grosse crise cette aprem j'ai pris 2 xanax 0.50 en l espace d 1 heure pour me calmer et j'ai pété le feu un moment. Mais ca ne dure pas.


Je comprend plus rien, j'ai besoin de vos lumières au travers de ce sevrage, je n'ai jamais vécu ca.
Le xanax ne serait il pas assez fort?
Est ce que le valium l'es plus?

Alors déjà , un conseil: le cannabis peut augmenter les crises d'angoisses !
Vu ce que tu décris, à  ta place je ferai une pause là -dessus (ou alors des joints très très lights avec une variété légère).

Ensuite, le xanax (alprazolam) est efficace en cas de crises d'angoisses, mais sur le moyen/ long terme ce n'est pas viable...la demie-vie est trop courte (vitesse d'élimination de la molécule de ton corps) et elle provoque des minis-sevrage avec réapparition brutale des symptômes qui ont fait que tu prends ce traitement...

Le diazépam (et aussi le prazépam, moins addictif car pic plasmatique plus lent) sont plus adaptés à  un traitement de fond à  mon avis...et surtout, quand tu devra stopper ce traitement, se sera plus facile.
Car si le sevrage d'opiacés est hard, les benzos ne sont pas en reste (et c'est un sevrage potentiellement mortel si fait trop rapidement, en particulier avec des benzos à  demie-vie courte).

Pour en savoir plus, je te conseille cette lecture intéressante:
http://www.benzo.org.uk/freman/

Quoi qu'il en soit, pour l'instant c'est surement nécessaire que tu en prennes, garde juste en tête que le moment venu, il faudra baisser progressivement (JAMAIS arrêter d'un coup).

Bon courage pour cette mauvaise période, tu as déjà  fais une partie depuis quelques jours, ça devrait s'arranger...courage !

Dernière modification par Jhi-dou (16 novembre 2013 à  22:52)


TV + ordi + smartphone + etc. la jeunesse passe la moitié de son temps éveillé le regard fixe devant un écran, le champs de vision réduit à  moins d'1 mètre !

Hors ligne

 

turbulent 
Banni
000
Inscrit le 11 Nov 2013
113 messages
je suis pas tout à  fait d"accord personnellement.
tout dépend des dosages, mais à  mon souvenir, le xanax me paraissait + 'addictif' ,  et avec un effet assez important au final.  on m'avait d'ailleurs ensuite passé au lisanxya,  mais aussi valium,  quand j 'en avais parlé à  mon addicto...
le xanax de mon coté était quelque chose auquel j étais devenu assez accroché.  & que j'avais tendance à  détourner au niveau usage ( = sniffé + prises massives ).
j'ai trouvé que l'atarax était un bon compromis au niveau anxio pour pas se retrouver trop accroché.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Coucou merci de ta réponses si rapide.

elychips a écrit

Coucou!

Le valium est plus fort que le xanax et moins addictif surtout donc en effet ça pourrait t'aider par contre pour la paix intérieur je te propose l'option psychologue, ou prêtre aussi il paraît que ça marche bien xD

Tu as dis les mots moins addictifs, ca me plait ca big_smile et je le souhaiterais sur une courte période.
Pour la psychothérapie j'ai justement pris mes devant, je vois un infirmier d'un cmp dans la semaine (en théorie) ainsi que celui d'un centre d'addictologie pour voir ou je dois réellement me tourner. Mais je suis plus psychiatre que psychologue par contre.

elychips a écrit

bien sur que ce que tu as vécu avec le tramadol peut jouer, c'est même certain après les crises d'angoisse très violentes comme celle que tu as faite ne peuvent pas être soulager que avec des médicaments, un petit travail de réflexion s'impose ;-)

J'ai pris conscience de beaucoup de choses, un esprits malades engendre un corps malade, j'essai de faire un travail sur moi-même et apprendre à  gérer mes émotions et crises.

elychips a écrit

Et pour le seroplex j'en ai pris et aucun problème pour arrêter, tu le prends pendant un an et après c'est reparti comme en 40 (wahou quelle expression!)
par contre c'est sur qu'il y a un temps de latence mais comme tous les AD :-\ en tout cas les benzodiazepines ne peuvent pas être une solution sur le long terme ça c'est sur.

Zoubi
elychips

Tu me rassures pour le seroplex, je vois que tu en as pas une mauvaise expérience.

Merci de tes réponses en tout as wink

Jhi-dou a écrit

Salut Csbilouze,

La codéine est réputée pour avoir un côté anxiolytique...
Et si tu fais des crises d'angoisses (peut-être dû à  ton passage aux urgences et au "choc" de la surdose de tramadol, qui peut d'ailleurs entraîner des syndromes sérotoninergiques), ça ne m'étonnes pas que l'alprazolam te soulage plus que le skenan.

salut, et merci pour tes réponses également.
Le syndrome sérotoninergiques, j'ai du y passer je pense, juste avant les convulsions j'avais des contractures musculaires énormes et incontrôlé de la jambe gauche, après plus rien et réveillé dans l'ambulance perfusé et branché de tous les cotés, et j’arrêtais pas de demander si j'allais crever hmm .

Jhi-dou a écrit

Alors déjà , un conseil: le cannabis peut augmenter les crises d'angoisses !
Vu ce que tu décris, à  ta place je ferai une pause là -dessus (ou alors des joints très très lights avec une variété légère).

Ensuite, le xanax (alprazolam) est efficace en cas de crises d'angoisses, mais sur le moyen/ long terme ce n'est pas viable...la demie-vie est trop courte (vitesse d'élimination de la molécule de ton corps) et elle provoque des minis-sevrage avec réapparition brutale des symptômes qui ont fait que tu prends ce traitement...

Le diazépam (et aussi le prazépam, moins addictif car pic plasmatique plus lent) sont plus adaptés à  un traitement de fond à  mon avis...et surtout, quand tu devra stopper ce traitement, se sera plus facile.
Car si le sevrage d'opiacés est hard, les benzos ne sont pas en reste (et c'est un sevrage potentiellement mortel si fait trop rapidement, en particulier avec des benzos à  demie-vie courte).

Pour en savoir plus, je te conseille cette lecture intéressante:
http://www.benzo.org.uk/freman/

Quoi qu'il en soit, pour l'instant c'est surement nécessaire que tu en prennes, garde juste en tête que le moment venu, il faudra baisser progressivement (JAMAIS arrêter d'un coup).

Bon courage pour cette mauvaise période, tu as déjà  fais une partie depuis quelques jours, ça devrait s'arranger...courage !

whaou, tu me donnes de précieuses informations la, je vais retourner voir mon doc en lui exprimant ces arguments ayant une tendance addictives et ca lui montrera que je suis vraiment en phase pour arrivé a décrocher des opiacés. Je lui parlerai du diazepam qui me semble peut etre plus adapté. (prazépam je connais pas du tout).
Le cannabis est largement calmé justement et largement sous dosé par rapport a ce que je me mettais d'habitude ca c'est sur, j'ai pas le choix, sinon c est la crise. Mais le cannabis ca, je ne sais pas si il y a un mot plus fort fort que l'addiction roll

turbulent a écrit

je suis pas tout à  fait d"accord personnellement.
tout dépend des dosages, mais à  mon souvenir, le xanax me paraissait + 'addictif' ,  et avec un effet assez important au final.  on m'avait d'ailleurs ensuite passé au lisanxya,  mais aussi valium,  quand j 'en avais parlé à  mon addicto...
le xanax de mon coté était quelque chose auquel j étais devenu assez accroché.  & que j'avais tendance à  détourner au niveau usage ( = sniffé + prises massives ).
j'ai trouvé que l'atarax était un bon compromis au niveau anxio pour pas se retrouver trop accroché.

Salut et merci à  toi aussi.

Ben je t'avouerai que tu tapes dans le mille, j'ai peur de très vite en abuser du xanax et j'ai un profil facilement addict (coté récréatif). Alors je recherche quelque chose qui puisse m’apaiser un bon coup, un bon nombres d'heures et adapté surtout.

Je vous dit un grand merci a tous, je comprend mieux maintenant et autant se servir de ces angoisses pour freiner certaines choses comme le cannabis  wink

Après j'irais me faire opérer de mon abcès sur la fesse pour oublier mes angoisses, mon cerveau sera sur autre chose big_smile (c'était la touche d'humour).

Dernière modification par csbilouze (16 novembre 2013 à  23:31)

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs

j'ai l'impression de crever d'une crise cardiaque ou de plus pouvoir respirer.
La dernière est partie suite a un simple joint alors que je fume depuis 15 ans (consommation que j'ai d'ailleurs réduit de 10/15 à  3 petits joints dans la journée fumé en plusieurs fois, jamais les joints que je fumais m'avaient déboité comme ca surpris)

Oui, ca fait parti du manque. Les phases du sevrages sont nombreuses et le simple sevrage physique n'est qu'un préliminaire au bout d'un certain temps.

Les Benzodiazépines ont tendance a remplir alors le vide laissé par l’arrêt des opiacés. Leur tolérance étant importante, on peut alors arriver a en prendre des doses gigantesques, et se retrouver rapidement complètement accroché, sans pour cela avoir réglé les problèmes avec les opiacés.

L'éthanol a une tendance identique.

Oui, quand on est en manque, et/ou pas bien, un pétard n'est pas toujours une bonne idée. Un rail de CC encore moins. Les effets négatifs prennent trop d'importance. Ce n'est pas un produit ressemblant, et ca ne substitue pas.

Quand aux différents Benzodiazépines, tu auras vite fait le tour des soit disante différences. Le Diazepam ME semble le plus complet et sa durée de vie assez longue pour pouvoir se diminuer doucement, comme les TSO. Les plus forts comme les tranxenes forts, les rohypnols, les rivotrils, ont été supprimés ou encadrés.

Tu devrais comme tu l'avais prévu aller dans le CSAPA que tu avait repéré. Le CMP ne ME parait pas adapté. Désespéré avec élégance, ca va un moment, mais ca fatigue très vite.

Rico.

Dernière modification par Ricoson (17 novembre 2013 à  10:35)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

Croismoi 
Banni
000
Inscrit le 07 Mar 2013
129 messages

csbilouze a écrit

RE à  tous,

un petit mot pour vous conter ma suite.

J'ai décidé de ne prendre plus qu'un skenan 10 par jour, je vis un "sevrage" très très bizarre, car a part faire des crises d'angoisse, je n'ai pas plus envie de consommer le produit.

Mais attention quand je parle d'une crise d angoisse, c'est CRISE D ANGOISSE, celle ou j'ai l'impression de crever d'une crise cardiaque ou de plus pouvoir respirer.
La dernière est partie suite a un simple joint alors que je fume depuis 15 ans (consommation que j'ai d'ailleurs réduit de 10/15 à  3 petits joints dans la journée fumé en plusieurs fois, jamais les joints que je fumais m'avaient déboité comme ca surpris)

> palpitations, tachycardie,
> transpiration,
> tremblements ou secousses musculaires,
> sensation de souffle coupé, d’étouffement, d’étranglement,
> douleurs thoraciques,
> nausées, douleurs abdominales, vomissements,
> sensation de vertige, de tête vide, impression d’évanouissement,
> sentiment de dépersonnalisation (comme détaché de soi-même),
> sentiment de peur intense et inexplicable.

J'ai toute la symptomatique exact de la crise d angoisse, et je vous avouerai que le skenan que j'ai pris tout a l heure, c'était juste dans l'espoir de calmer cette envie de gerber que j'avais. (le dompridone ne m'avait rien fait).

Bref, suite a une grosse crise cette aprem j'ai pris 2 xanax 0.50 en l espace d 1 heure pour me calmer et j'ai pété le feu un moment. Mais ca ne dure pas.

Sur la journée j'en suis même à  4/5 (dans l’après-midi et le soir, le matin ca va bien) et je suis tout juste calmé et ces cachets sont loin de me "fracasser" mais ce n'est pas ce que je cherche non plus, c'est la paix intérieur que je veux...
J'ai juste cette impression de vide d'énergie après une crise. De toute façon ceux qui en font me comprennent.

Je comprend plus rien, j'ai besoin de vos lumières au travers de ce sevrage, je n'ai jamais vécu ca.
Le xanax ne serait il pas assez fort?
Est ce que le valium l'es plus?

Je ne connais pas trop le monde des anxiolytiques.

Pareil, je ne sais pas pourquoi la prise du seroplex me fait peur, car je sais que si je commence, je serais loin d'en finir avec. Et 3 semaines avant de sentir du mieux...... j'ai déjà  du mal a passer une après-midi hmm

merci à  vous.

EDIT: un choc post-traumatique suite a mon incident avec la tramadol peut etre possible?

Bonjour.

J'ai eu un sevrage d'hero à  faire il y a quelques années. Je me suis aidé du cannabis, sans, je n'aurais pas pu. Mais je peux te confirmer une chose (essaie avec une cigarette simple pour confirmer). Fumer m'augmentait les sensations de manque quelques minutes, puis ça se calmait après.  En gros, je suspecte le cannabis d'interagir indirectement avec les récepteurs morphiniques.


Le xanax et le valium :  L'un a une action antidepresseur (le xanax, mais une demie vie pourrave qui te met en manque au bout de quelques heures. Le valium lui, a la propriété d'air dans la durée, ce qui facilite le sevrage. Leurs effets étant sensiblement les même (j'ai une préférence pour le valium tout de même mais il accroche plus également). Voilà . Pour faire simple, depuis mon switch au valium, je ne pense plus au comprimé de xanax toute la journée.

Meme pas le matin, la dose du soir faisant encore effet.  Pour décrocher de celà  après, c'est comme avec la méthadone : tu demande une formulation en gouttes, et tu vire 10% toutes les deux semaines. Selon ton ressenti bien entendu.

Quand au tramadol je n'en sais rien. celui ci me rendais completement speed et j'ai switché direct sur du fentanyl (à  ne pas faire pour toi hein), mais j'ai bien ressenti un syndrôme de manquie mais pas d'opiacé, un sentiment de vide intense qui a duré 1 semaine (j'était pourtant bien couvert en opiacé. Définitivement, le tramadol, c'est une vraie merde.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Salut et merci à  vous aussi pour vos réponses.

Ricoson a écrit

Oui, ca fait parti du manque. Les phases du sevrages sont nombreuses et le simple sevrage physique n'est qu'un préliminaire au bout d'un certain temps.

Les Benzodiazépines ont tendance a remplir alors le vide laissé par l’arrêt des opiacés. Leur tolérance étant importante, on peut alors arriver a en prendre des doses gigantesques, et se retrouver rapidement complètement accroché, sans pour cela avoir réglé les problèmes avec les opiacés.

L'éthanol a une tendance identique.

Oui, quand on est en manque, et/ou pas bien, un pétard n'est pas toujours une bonne idée. Un rail de CC encore moins. Les effets négatifs prennent trop d'importance. Ce n'est pas un produit ressemblant, et ca ne substitue pas.

Quand aux différents Benzodiazépines, tu auras vite fait le tour des soit disante différences. Le Diazepam ME semble le plus complet et sa durée de vie assez longue pour pouvoir se diminuer doucement, comme les TSO. Les plus forts comme les tranxenes forts, les rohypnols, les rivotrils, ont été supprimés ou encadrés.

Tu devrais comme tu l'avais prévu aller dans le CSAPA que tu avait repéré. Le CMP ne ME parait pas adapté. Désespéré avec élégance, ca va un moment, mais ca fatigue très vite.

Rico.

Merci pour tes précisions sur les benzo, et c'est "rassurant" de savoir que ces crises font parties du sevrages, je n'aurais jamais imaginé ressentir ca. Du moins avec un traitement adapter ca ne serait pas aussi violent je pense.

Pour le CSAPA je veux y aller oui, j’essaie de les contacter depuis jeudi, j’entretiens des relations avec le répondeur, il n'y a pas de permanence le vendredi, donc je verrais demain si j'arrive a enfin prendre un rendez vous avec l'infirmier, mais je sens que je n'ai pas finit d'attendre.

Demain je vais retourner voir mon doc et lui parler du diazepam, en lui argumentant que j'ai peur de surdoser l'alprozam et de m'y accrocher a cause de sa durée bien trop courte à  mon gout (psychologiquement je ne me sépare pas de ma boite).

J'ai même limite en tête de lui faire appeler le CSAPA pour lui montrer mon sérieux, ainsi qu'a eux, car j'ai vraiment l'impression d’être dans l'errance médicale ainsi que l'ignorance, pour lui je ne peux pas être accroc aux opiacés après 3/4 ans de prises.
Il m'a dit textuellement "ca fait pas non plus 10/15 ans que vous en prenez faut pas exagérer".
Pourtant j'ai été franc, j'ai avoué mes dosages et mes jonglages entre neo-codion (10/20/40/jour), tramadol (500/700 mg par jour), skenan (peut etre 300/400 mg par jour), je sais plus pour etre franc.

La j'ai 2 skenans 10mg par jour et 4 alprazolam.

Pour dire, je regrette même ma franchise, je pense qu'il ne se rend pas compte de mon état sad

Croismoi a écrit

Bonjour.

J'ai eu un sevrage d'hero à  faire il y a quelques années. Je me suis aidé du cannabis, sans, je n'aurais pas pu. Mais je peux te confirmer une chose (essaie avec une cigarette simple pour confirmer). Fumer m'augmentait les sensations de manque quelques minutes, puis ça se calmait après.  En gros, je suspecte le cannabis d'interagir indirectement avec les récepteurs morphiniques.


Le xanax et le valium :  L'un a une action antidepresseur (le xanax, mais une demie vie pourrave qui te met en manque au bout de quelques heures. Le valium lui, a la propriété d'air dans la durée, ce qui facilite le sevrage. Leurs effets étant sensiblement les même (j'ai une préférence pour le valium tout de même mais il accroche plus également). Voilà . Pour faire simple, depuis mon switch au valium, je ne pense plus au comprimé de xanax toute la journée.

Meme pas le matin, la dose du soir faisant encore effet.  Pour décrocher de celà  après, c'est comme avec la méthadone : tu demande une formulation en gouttes, et tu vire 10% toutes les deux semaines. Selon ton ressenti bien entendu.

Quand au tramadol je n'en sais rien. celui ci me rendais completement speed et j'ai switché direct sur du fentanyl (à  ne pas faire pour toi hein), mais j'ai bien ressenti un syndrôme de manquie mais pas d'opiacé, un sentiment de vide intense qui a duré 1 semaine (j'était pourtant bien couvert en opiacé. Définitivement, le tramadol, c'est une vraie merde.

Je suis comme toi, je ne peux pas m'en passer du cannabis, et ca me fait le même genre de crise quand je fume.
Quoi que ca dépend si je fume du hash ou de l'herbe aussi, je n'ai pas les memes effets, comme toi je suspecte le cannabis d'interagir indirectement avec les récepteurs morphiniques.
Ce que je suspecte surtout, se sont les différences de taux de THC et CBD (cannabidiol) des variétés, et il faut trouver la bonne qui apaise, je suis ancien cannabiculteur "confirmé". (ce sont juste des suppositions).

Merci de me confirmer aussi pour le diazepam.
Faut maintenant convaincre mon doc qu'il m'en donne -_-.

Pour la tramadol, je te confirme la merde que c'est, j 'ai ressenti cet énorme vide et cet etat de manque impossible a définir, c'est déroutant, même avec le skenan tout comme toi.
J'en viens à  me dire que la tramadol à  son sevrage bien particulier.

merci encore à  tous.

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages
Re à  tous.

Je suis content, j'ai réussis à  obtenir un rendez-vous urgent avec mon csapa aujourd'hui, j'ai été accueillis par l'infirmier et le médecin dotés d'une très grande écoute.

Au sujet de la dose de skenan (je rappelle que j étais addict codé/tramadol surtout), il a préféré me laisser à  20mg par jour pour le moment étant donné que cela fait déjà  presque 3 semaines que je tiens comme ca, il n'a pas tord du tout vu ses arguments, se serait bête de remonter au bout de 3 semaines pour redescendre à  la même dose. Il ne m'a pas caché que ma dose à  été réduite bien trop vite (du jour au lendemain) et trop violemment.

Par contre, il préfère me donner du divarius comme anti-depresseur, qui pour lui est plus adapté aux crises d'angoisses, j'en prend 1 le soir (20mg).

Il m'a aussi donné de l'urbanyl 10mg (clobazam) à  prendre 3 fois par jour (j ai demandé ma conduite à  tenir avec le xanax 0.50, je peux quand même en prendre 1 ou 2 entre l'urbanyl si les crises sont trop importantes).

Par contre, d'après l'infirmier et le doc, j'ai un énorme travail à  faire avec la psychologue, car je suis plus que speed et tendu du string comme on dirait (le canna est mon salut la dessus). Le doc n'était même pas étonné des douleurs ressenti vu les tensions musculaires que je subis. Rendez vous le 3 décembre avec la psy.

L'infirmier m'a également poussé a faire un bilan cardiaque et pulmonaire plus complémentaire vu mes antécédents familiaux pour écarter vraiment tout risque que quelque chose nous échappe. (mon père double pontage a 40 ans, j'en ai 31, et ses 2 frères à  qui on a posé des stents). Mes douleurs se situent quand même beaucoup niveau poitrine, dos, creux du sternum. Bon il y a les courbatures aussi, les nausées et envie de vomir... (ca va en dent de scie).

Bon il ne faut pas que je m'étonne non plus, je fume comme un pompier, je ne travaille car j'ai mal depuis tellement de temps.... Faire le ménage, il me faut l'après midi pour m'en remettre.
Je bois des cafés a tout va... le stress... le tabac... les joints...(beaucoup moins la).

La sédentarité est mauvaise pour la santé, pire que l'obésité, l'ennuie, un ennemi pour l'esprit.
Je suis en plus aussi sec qu'un moineau affamé ^^ (57kg pour 1m79).

Je crois que l'incident avec la tramadol m'a ouvert la voix de l'angoisse et de la peur panique, on a répété a mon père pendant 5 ans que c'était le stress et les angoisses ses douleurs...

Ce soir, j'ai refait une sorte de crise, l'urbanyl a réussi a me calmer (pris vers 20h00). J'ai repris un xanax a 22h30 car j'aimerais dormir paisiblement, mais je n'arrive même pas à  être fatigué, physiquement je suis tendu, moralement je suis hs, je dois moi-même me forcer a me coucher car je m'épuise tout seul a force, il est 00h00 sad

Voila, je suis vraiment content d'avoir été pris comme ca en urgence, je les remercie de tout cœur de leurs écoutent.

Par contre j'ai une question, est ce que l'urbanyl peut se prendre en sublingual ? Ils ne paraissent pas pelliculé (pour agir plus vite).

L'urbanyl vous a t il fait du bien?

Merci de votre lecture.

Dernière modification par csbilouze (19 novembre 2013 à  00:07)

Hors ligne

 

drugstore cowboy 
banni
France
000
Inscrit le 27 Feb 2013
1744 messages
Salut csbilouze !

Juste une chose à  te dire sur l'urbanyl : prend le correctement parce que j'en ai abusé à  une certaine époque ce qui m'a entraîné dans des situations pas cool du tout (faire n'importe quoi et ne plus se souvenir après) à  cette époque pas de tso, lesmédecins ne prescrivaient que des benzos ou apparentés, ça me fait un peu penser au rohypnoll (qui n'existe plus mais que les docs prescrivaient à  tout va) je pense que ça peut vite te faire perdre la raison si tu en abuses.

DC

Hors ligne

 

csbilouze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 02 May 2013
14 messages

drugstore cowboy a écrit

Salut csbilouze !

Juste une chose à  te dire sur l'urbanyl : prend le correctement parce que j'en ai abusé à  une certaine époque ce qui m'a entraîné dans des situations pas cool du tout (faire n'importe quoi et ne plus se souvenir après) à  cette époque pas de tso, lesmédecins ne prescrivaient que des benzos ou apparentés, ça me fait un peu penser au rohypnoll (qui n'existe plus mais que les docs prescrivaient à  tout va) je pense que ça peut vite te faire perdre la raison si tu en abuses.

DC

salut merci pour ton com.
Je n'ai pas l'intention d'en abuser, je n'ai plus envie de mettre de mine, mais retrouver des journées stables.

De toute façon, j'ai dit a ma femme de "surveiller" ma consommation, elle n'a aucun vice hormis la clope, elle m'est d'une grande aide de ce coté la, aucunes influences néfastes. smile

merci.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Après le sevrage - Sevrage morphine
par Golgoth, dernier post 09 août 2018 à  19:11 par Golgoth
  12
[ Forum ] Trop de pensées
par Arkange, dernier post 03 mars 2020 à  20:27 par Rick
  1
[ Forum ] Méthadone arrêt trop rapide ?
par gipsy49, dernier post 01 juillet 2015 à  18:11 par filousky
  2
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ PsychoWIKI ] Tramadol, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
15771 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
15767 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Dilution volumétrique de la DMT ?
Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
TR de 3 personne
Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Qualité de la H en Europe : comment on en est arrivé la....?!
Il y a moins d'1mnCommentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
(14 réponses)
 Forum 
Expériences - Commandes d'oxycodone jamais reçues
Il y a 16mnCommentaire de Marco 68 dans [Anonymat et sécurité...]
(3 réponses)
 Forum 
Fumer ne me fait plus d'effet
Il y a 26mnCommentaire de Marco 68 dans [Tabac et cigarette el...]
(3 réponses)
 Forum 
Tolérance & accoutumance - Comment alterner les prises (skenan LP)
Il y a 44mnCommentaire de Marco 68 dans [Morphine (Skenan, Mos...]
(6 réponses)
 Forum 
Comment vous trouvez vos prods ?
Il y a 50mnCommentaire de Marco 68 dans [Conseils généraux de...]
(18 réponses)
 Forum 
Extraction - La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb'...
Il y a 2h
26
Commentaire de Régular Psyché dans [DMT, changa et ayahua...]
(127 réponses)
 Forum 
Problème d'accès aux forums de DMT-Nexus
Il y a 4hNouvelle discussion de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
 Forum 
Expériences - DMT + MDMA, qu'en pensez vous ?
Il y a 4hCommentaire de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
(1 réponse)
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 10mn
32
Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
(365 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 7h
33
Commentaire de Ocram dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(101 commentaires)
 Blog 
Mon angoisse du moment : weed + visite médicale, je peux tout perdre
Il y a 8hCommentaire de Todash dans le blog de Todash
(2 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 02:54
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

On ne coupe pas la came!!! Marco dans [forum] Trip Report - Brorphine
(Il y a 1h)
100% ac toi pr le bes1 de citoyen formés, pr nuancer mon post sarcastik g-rusal dans [forum] Prevention GHB
(Il y a 8h)
Plein de bon conseils// anima dans [forum] Astuce pour faire monter son Lyrica rapidement
(Il y a 14h)
:) - Johan dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 20h)

Pied de page des forums