Psychoactif
Sevrage OxyCodone / PsychoACTIF

[ Arrêt & Sevrage ]
Sevrage OxyCodone

Pages : 1 2 3 4
Bonjour

Je suis accro à  l'OxyCodone, depuis quelques mois déjà .

J'ai essayé de me sevrer à  la dure, avec du suboxone, mais une fois que je m'en sors, j't retourne de plus belle...

Comment faire pour m'en sortir ?

J'aimerai me faire interner, ou autre.

Comment faire ?

Aidez moi je suis à  bout ... je pense de plus en plus au suicide, et j'ai une fille de 2 ans et demis, donc j'ai pas envie quelle grandisse sans père.

Aidez moi. SVP sad

Hors ligne

 

Bonjour oxy

Ta déjà  essayé la methadone,  c'est un peu plus costaud que le subuxone et t'aiderai peu être à  moins penser à  loxy.

Ya toujours une solution,  il faut juste que le brouillard se lève mon ami !

Sur le site on a un spécialiste de loxy,  c'est Amarmath,  si il passe par là .

Ici tu trouveras aide et soutien.

Nrock

Dernière modification par 'Nrockandrolls (21 juin 2015 à  13:57)

Hors ligne

 

#3 
filousky 
Modérateur France
21 juin 2015 à  14:35

LOxyCestLaVie a écrit

Bonjour

Je suis accro à  l'OxyCodone, depuis quelques mois déjà .
Aidez moi je suis à  bout ... je pense de plus en plus au suicide, et j'ai une fille de 2 ans et demis, donc j'ai pas envie quelle grandisse sans père.

Aidez moi. SVP sad

Tout dépend où tu habites. J'écris cela en fonction du drapeau afghan qui est sur ton profil. Je suppose que si tu nous demande de l'aide, c'est que tu es en France.
Arrêtes moi de suite si ce n'est pas le cas. 


Penser de plus en plus au suicide n'est pas se suicider, mais je connais cette pensée obsédante pour avoir vécu une dépression très forte suite à  un sevrage d'opiacés et de benzodiazépines. C'est super dur, mais je suis toujours vivant et papa 3 fois.

J'ai eu ces envies de suicides dans des années où, en france, aucune substitution aux opiacés n'existait. Il y a maintenant et depuis bientôt 20 ans des programes de subtsitution par le Subutex® ou suboxone® et à  la méthadone.
Le Suboxone n'a pas marché pour toi, pourquoi ? Expliques ce qui n'a pas marché (dosage, effet ssecondaires, ?).

Tu as le droit d'avoir accès à  un programe méthadone. IL te faut pour cela t'armer d'un peu de patience et t'inscrire au plus vite pour un premier rendez-vous anonyme dans un CSAPA (centre de soins) habilité à  délivrer les TSO et à  les initier.

C'est la meilleure chose à  faire ici. Et crois-moi, la méthadone bien dosée, c'est un très puissant opiacé qui comblera tout début de manque et qui a une action antdépresseur assez marquée (au début chez moi, c'était carément euphorisant) pour repousser tes envies suicidaires et retrouver l'envie de t'occuper de ta fille.
Ne désespère plus au point de penser au suicide si tu es sur le territoire français. 

Vas consulter l'annuaire qui est sur notresite ici : https://www.psychoactif.org/annuaire-re … s-risques/

Amicalement

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

#4 
Amarnath 
Ni ceci Ni cela France
21 juin 2015 à  15:50
Bonjour frère en l'oxycodone,

Alors toi aussi tu as les pieds dedans ! A moins que tu sois unijambiste...

Que prends-tu comme forme d'oxy ? Comment la consommes tu, si tu ne te sens pas de répondre aux yeux de tous, tu peux m'envoyer un MP.

J'aimerai être fier d'être le spécialiste de l'oxy, mais ce n'est pas ce qu'il y a de pus brillant ! Je suis plutôt le spécialiste de la dépendance à  l'oxy, car cette molécule est tellement incroyable quand l'affinité à  lieu, que c'est pire que tout les pots de colles réunis.
Il est très difficile pour moi de m'en défaire, j'ai essayé quelques trucs mais sans résultat suffisamment probant.

Le subutex ne m'a pas comblé, malgré le fait que je n'ai pas suivi le protocole correctement, donc en même temps mon témoignage à  ce niveau n'est pas bon. Par contre j'ai un peu plus persévérer avec la méthadone et il est vrai, comme le dit Filousky, que c'est un opiacé tellement puissant, qu'il peut couvrir tout les manques. Mais le manque d'oxycodone, est à  mon humble avis, l'un des manques les plus terrible à  palier.
Il y avait deux personnes qui venaient sur le site et qui ont fait le switch. L'un avec la méthadone et l'autre avec le suboxone. Dans les deux cas, leur vie est devenue un enfer. Pour l'une, car le sub ne couvre pas les craving malgré la dose et pour l'autre, parce que la méthadone n'est pas à  la bonne posologie ce qui laisse aussi des craving. Je pense qu'il faut oser monter dans des doses importante pour être tranquille.

L'oxycodone ne trouve pas vraiment pour moi d'équivalence, son effet chaleureux, joyeux et aimant (au début en tout cas) est difficilement substituable.
Un jour Ziggy m'avait dit qu'il serait peut être mieux pour moi de rester à  l'oxy en le prenant comme un TSO et en essayant de baisser les doses.
Chose que je n'arrive pas à  faire tant l'envie d'augmenter est plus grande et surtout que la déprime est quasi automatique dès la baisse du dosage.
Mais bon en même temps je ne prend pas la forme LP mais que la forme rapide, ce qui crée un pic comme avec l'héroïne et rend difficile le sevrage sans passer par un TSO.

Je te conseil de faire une induction à  la méthadone, c'et ce qui m'a comblé le plus. J'ai essayé aussi la morphine (skénan) et là  aussi, je pense que la métha fera plus son job.
si cela ne fait que quelques mois que tu consommes, il est fort probable que tu y trouves ton compte.

Ne t'inquiètes pas il y a certainement une solution à  ta problématique. Je t'avouerai que l'envie de mourir c'est souvent manifestée en moi, je pense que l'oxy doit modifier sérieusement les connexions neurologiques et donc, la chimie du cerveau se retrouves en dessus dessous. La méthadone a cet avantage d'être une molécule très stable qui permet de ne plus ressentir des up and down permanent.
Saches que normalement, si tu ressens l'envie de mourir, c'est souvent dû au fait d'être en phase de redescente, tout comme en sous dosage.

Le matin, après 7 heures sans rien, je suis une épave échouée sur le rivage de la dépression et il me faut vite renflouer la barque avec une bonne dose, sinon c'est une journée assurée, de mer agitée. Une fois le mental installé dans la déprime, il est difficile de retrouver l'équilibre. Car pour ma part, même si c'est dur parfois, je suis assez stable avec l'oxy maintenant. Pas de constipation, pas l'impression d'avoir pris une drogue, ce qui est frustrant parfois quand j'ai envie d'être un peu défoncé.

Essayes de nous expliquer du mieux que tu peux les quantités consommées, le type de prises et la fréquence de celles-ci. Plus tu donneras de détails et plus il sera simple de te répondre.

Pardonne moi de ne pas avoir fais plus dans le positivisme mais je ne fais que parler de mon expérience, ce qui devrais te rassurer, car nous sommes très différents les uns des autres. Pour preuve, l'expérience de Dr eyes qui shooté l'oxy et qui depuis quelques jours est substitué au subutex et témoigne de se sentir à  peu près bien.

Il est fort probable que tu trouves un équilibre plaisant dans le TSO méthadone et que l'oxycodone devienne vite une histoire passée.

Dans tout les cas je te le souhaite vraiment, je préfère être seul dans cette galère et ce sera sans regret que de te voir quitter le navire. Aller courage l'ami, tu vas y arriver, c'est sur.

Bien à  toi.
Reputation de ce post
 
Très Très intéressant, merci à  toi- Kozik

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Salut !

Je suis complétement d'accord avec Amarnath ! Essaye de te renseigner dans un centre près de chez toi pour avoir de la métha !
Plein de gens ne se sentent pas bien avec la bupré ! Dans ces cas la il faut se tourner vers la métha !

Si tu pouvais nous dire comment tu prends l'oxy, les dosages, sous quel forme, la fréquence des prises etc ..

Ne perds pas espoir ! Pour la petite histoire, je suis moi aussi accro a l'oxy ! je suis sous subutex depuis quelque jours, et je vais passer a la métha au mois de juillet ! Pour l'instant tout se passe bien, plus de soucis de manque, de trouver les ordonnances etc .. ça fait seulement quelque jours et j'ai déjà  l'impression que ma qualité de vie s'est améliorer !

Je pensais être au fond du trous il y a encore quelque mois, je tournais a 4-5 shoots par jours, avec 900mg/j lors des grosses sessions. Comme toi j'ai essayer de décrocher a la dure des dixaine de fois et ça n'a jamais marché .. Et comme toi, j'ai déjà  pensé plus d'une fois a me foutre en l'aire. Et j'ai fais un tentative qui heureusement a échouer !

Garde l'espoir, renseignes toi pour la métha dans un centre près de chez toi, y'a pas de raison que ça marche pas !

SI tu veux me MP, n’hésite pas !
Tu es venu sur le bon site, ce forum m'a bcp aidé dans mes démarches pour me faire aider !

Courage,
Amicalement !

J'ai jamais fait d'overdose dans la baignoire de quelqu'un d'autre. Je considère que c'est le comble des mauvaises manières. (Keith Richards, The Rolling Stones)

Hors ligne

 

Yop

Désolé du retard, j'ai un travaille que me prends ma vie :p (Je suis ambulancier ...)

J'ai lu vos commentaires, et j'accorde que je dois essayer la méthadone.

Concrètement voici mon parcours :

Décembre 2014, je me dis, tiens pourquoi pas essayer un Oxy, je test donc 10 mgr, et là , pouaaaaaaaf l’extase, le lendemain, pareil 10 mgr, puis au fur et a mesure j'ai augmenté.

Ensuite, j'ai arrêté à  la dure (et c'était déjà  compliqué), mais j'ai réussi à  m'en sortir.

Ensuite, février 2015, il m'arrive un couille, j'suis très stressé, et paf, je retombe dedans, cette fois pendant 1 mois, et à  la fin j'étais à  150 mgr par jours environ, j'ai utilisé le suboxone, ça ma aidé et je m'en suis sorti ouff.

Et là , fin mai 2015, encore un énorme soucis, très grave à  gérer dans ma tête, du coup bim Oxy, j'ai attaqué à  100 mgr par jours, et j'ai augmenté, du coup là  je suis à  environ 300 à  400 mgr.

Je prends par des cachets 40 mgr LP, donc les plaquettes partent vite, et là  j'en ai plus beaucoup, du coup faut que je trouve un nouveau médecin.

Je suis constipé mais sans plus, je bois mon macrogol tous les jours, donc ça passe.

Je n'ai même pas envie d'arrêter, car ça joue l'effet anti depresseur que je cherche.

J'ai pensé à  me faire internet quelques jours / semaines pour me sevrer correctement et entourer, et pouvoir discuter de mon soucis.


En tout cas je me retrouve dans vos commentaires, le matin, impossible à  me lever, mais pas le choix, faut travailler, tant que j'ai pas mon Oxy qui monte (environ 25 mins de dur labeur :p), bin c'est la misére, j'suis plus bas que terre, et après tout va bien, j'suis super cool, détendu et tout.

Dernière modification par LOxyCestLaVie (24 juin 2015 à  00:52)

Hors ligne

 

Dans un 1er temps si t'as pas envie d'arréter, la méta peut être là  pour t'aider les jours de diet...comme ca tu peux aller au taf. Ca fait 10 ans que je bosse tout en étant accro à  l'héro avec un traitement ca peut aller. Et heureusement que ya le taf pour se raccrocher à  une vie sociale à  peu près stable. En faite les 2 aspects s'équilibraient.

La dépendance psychologique semble d'ores et déjà  bien installée puis t'as un taf avec de la pression je peux comprendre qu'un opiacé t'aide à  décompresser. J'avais un pote qu'était ambulancier, il adorait son taf !

En tout cas je me retrouve dans vos commentaires, le matin, impossible à  me lever, mais pas le choix, faut travailler, tant que j'ai pas mon Oxy qui monte (environ 25 mins de dur labeur :p), bin c'est la misére, j'suis plus bas que terre, et après tout va bien, j'suis super cool, détendu et tout. - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/post. … OpGA9.dpuf

A les joies de la dépendance aux opiacés ! Ca fait du bien avec la métha de se réveiller à  peu près normale et d'être actif presque de suite .

bon courage !

Nrock

Dernière modification par 'Nrockandrolls (24 juin 2015 à  08:15)

Hors ligne

 

Bonjour

J'ai pris mon dernier Suboxone le lundi 29 juin au matin, vers 8h. (8 mgr)

Mardi Mercredi ça va, mais depuis frissons, fatigue intense, pas trop de crampe ça va !

Ça peu durer combien de temps ? car je suis motivé à  arrêté vu que je suis bien parti, je pense être dans la phase la plus dure, mais j’espère que ça pas durer longtemps, c'est dur dur sad

Hors ligne

 

#9 
Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF France
04 juillet 2015 à  14:57
Salut l Oxy

Je te souhaites tout le courage possible.

Mais, je ne penses pas que tu ais fait le plus dur.
Le manque "objectif" arrive souvent plus tard qu on l aurait cru.

J avais essayé un arrêt brutal du Subutex une fois, et le manque était venu lentement et progressivement , et j avais été surpris.

Donc, prends ton temps et consulte bien les articles du forum.

Que la force soit avec toi...

Rico.

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divert

Hors ligne

 

J'étais parti pour le sevrage, donc mal pendant 2 semaines, comme un con j'ai vu une boite d'Oxy et je suis retombé aaaaaaaaaaaaaaaaaaa ça me gonfle sad

Hors ligne

 

#11 
Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF France
15 juillet 2015 à  23:04
Bonsoir.

De MON avis, boite ou pas boite, c'était mal engagé.

C'est tout l’intérêt de PA, partager l'expérience de chacun et pour tous.

C'est pas un drame tout cela. Prends plus ton temps....

Rico.

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divert

Hors ligne

 

#12 
Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे France
16 juillet 2015 à  06:42
L'OCLV : "comme un con"

Y'a pas de "connerie" là -dedans.
Le problème est de ne pas confondre le désir d'arrêter (accompagné d'une bonne résolution) avec la fin du désir de consommer. Le désir d'arrêter est issu d'une simple réflexion, parfois d'une culpabilité, et la bonne résolution aussi, mais la fin du désir de consommer est issue d'une expérience et d'une observation (longue et attentive : culpabilité ou simple réflexion ne suffisent pas).

Donc y'a pas à  t'accabler pour ça, juste à  continuer le processus d'observation.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

#13 
Amarnath 
Ni ceci Ni cela France
16 juillet 2015 à  08:28
Ce qui saoule n'est pas tant d'avoir recommencer, mais d'avoir souffert du sevrage avec le sentiment que ce fut pour rien, puisque tu en a repris.
Comme le dit très bien Syam, c'est la culpabilité qui te pousse à  vouloir te sevrer, alors que tu n'en a pas envie en réalité.
Parfois il est important d'accepter le mouvement de la vie, même si il ne ressemble pas à  ce que l'on imagine être bien ou mal.
Et si tu accepté qu'en ce moment ton besoin soit de consommer, que c'est une bonne chose pour toi et non pas un terrible vice. Si tu étais dans une des sociétés indienne ou africaine et que tu devais par culture, consommer de l'opium, tu n'aurais pas besoin de te juger, tu serais en accord avec tes pères.
Nous vivons une époque difficile car en total adéquation avec la dimension spirituelle de la vie, nous sommes perdu dans un système sans valeur de vie, dans la compétition qui sépare les êtres. Il est difficile de trouver un équilibre, avec comme seul repère, le travail.
Nous avons besoin de retrouver le bonheur, la joie de l'existence et si il faut passer par la case drogue, le mieux est de l'accepter et de ne pas se détruire par la culpabilité et le remord, ce qui évitera de prolonger ce qui aurait pu durer qu'un court temps.

La consommation ne dure que rarement toute une vie, ce sont souvent des passages comme avec tout, alors le mieux c'est d'être en accord avec cette étape et d'en retirer un maximum de points positifs.

Bon courage et keep cool.
Reputation de ce post
 
Chouette vue panoramique du problème. /Syam

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Amarnath a écrit

Ce qui saoule n'est pas tant d'avoir recommencer, mais d'avoir souffert du sevrage avec le sentiment que ce fut pour rien, puisque tu en a repris.
Comme le dit très bien Syam, c'est la culpabilité qui te pousse à  vouloir te sevrer, alors que tu n'en a pas envie en réalité.
Parfois il est important d'accepter le mouvement de la vie, même si il ne ressemble pas à  ce que l'on imagine être bien ou mal.
Et si tu accepté qu'en ce moment ton besoin soit de consommer, que c'est une bonne chose pour toi et non pas un terrible vice. Si tu étais dans une des sociétés indienne ou africaine et que tu devais par culture, consommer de l'opium, tu n'aurais pas besoin de te juger, tu serais en accord avec tes pères.
Nous vivons une époque difficile car en total adéquation avec la dimension spirituelle de la vie, nous sommes perdu dans un système sans valeur de vie, dans la compétition qui sépare les êtres. Il est difficile de trouver un équilibre, avec comme seul repère, le travail.
Nous avons besoin de retrouver le bonheur, la joie de l'existence et si il faut passer par la case drogue, le mieux est de l'accepter et de ne pas se détruire par la culpabilité et le remord, ce qui évitera de prolonger ce qui aurait pu durer qu'un court temps.

La consommation ne dure que rarement toute une vie, ce sont souvent des passages comme avec tout, alors le mieux c'est d'être en accord avec cette étape et d'en retirer un maximum de points positifs.

Bon courage et keep cool.

Wouaouh. Tu es rentré dans ma tête, et tu as synthétisé tout ça big_smile


Nouvelles du 14/10


J'ai repris l'Oxy vers fin Juillet à  40 MG, escalade jusqu’au 6 Octobre pour arriver à  1 gramme par jours.

Je me suis fait interner dans un centre, L'Oasis, et ça ne ma pas aidé, bien au contraire. Je suis donc rentré chez moi, j'ai tout jeté, et j'ai pris du Suboxone, 2 jours, et là  ça fait 2 jours que je prends rien du tout.

J'ai AUCUN effet de manque, je n'y comprends rien.

Je suis hyper motivé pour arrêté pour plusieurs raisons :

- refaire des soirées avec de l'alcool et mes amis (avec modération)
- rebaiser ! (putain l'Oxy c'est une castration chimique x_X)
- revivre normalement, pas être stone constamment
- arrêter les trucs bizarres que je faisais (c'est ma femme qui me disait ça lol)
- la santé ! car à  1 gramme / jour, j'ai eu quelques frayeurs.
....etc

Le bédo et la zik et ma fille et ma femme m'aide énormément donc ça va ... big_smile

Voilà  je reviendrai surement bientôt.

Hors ligne

 

#15 
Bicicle
Rat de laboratoire
14 octobre 2015 à  19:46
Salut,

Alors tu en es où avec ta conso ? ça va mieux ?

Continue de nous donner des nouvelles car c'est super encourageant de lire des personnes qui arrivent à  s'en sortir petit à  petit et réussissent des petites victoires sur leur addiction.

Je te souhaite bon courage pour la suite !

"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à  ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

Oui en gros je résume :

Lundi 5 octobre 2015 :  1 gramme d'Oxycodone dans le sang

Mardi 6 octobre 2015 : 1 gramme d'Oxycodone dans le sang - je rentre donc dans le centre d'addicto. (Une prison.)

Donc je parlais avec la Doc, elle voulait directement me mettre sous Méthadone, je l'ai envoyé chié comme pas possible, car je savais que si je commençais la Métha, j'étais foutu.

Mercredi 7 octobre 2015 : Rien, mais aucun signe de manque

Jeudi 8 octobre 2015 : Dans la nuit, vers 2 heures, la ça ma prit violent, j'en ai chié comme jamais, j'ai dû attendre 9h30 que le médecin ce pointe, car le médecin de garde n'est "pas apte" à  donner du Suboxone, sale fdp.

Je me barre du centre de merde vers 15h, j'en ai chié aussi pour rentrer chez moi, je suis allé chez le doc, j'étais à  32 mgr de Suboxone pour aller + / - bien.

Vendredi 9 octobre 2015 : Je descends à  8 mgr, je galère un peu, mais je m'occupe, donc ça va.

Samedi 10 octobre 2015 : Je coupe en deux un cachet de 8 mgr, et pareil que la veille, je galère, mais je m'occupe bien big_smile

Dimanche 11 octobre 2015 : J'ai mon cachet de 8 mgr dans la poche toute la journée, je lutte pour ne pas le prendre, j'y arrive ! big_smile

Lundi 12 octobre 2015 : Fatigué, mais ça va, je fume 2 3 joints pour calmer les douleurs.

Mardi 13 octobre 2015 : euh, ? rien.

Mercredi 14 octobre 2015 : Je suis comme avant.

On m'explique pourquoi je n'ai pas eu un sevrage ? sachant les doses que je prenais ... (J'ai pris 1 g d'Oxy pendant + / - 1 mois; sachant que ce n'est pas venu comme ça hein big_smile)

Je sais que la Buprénorphine mets quelques jours avant que les effets de manques arrivent, donc j’espère que demain ça ira :p, et si ça va, je serai super soulagé.

Le problème majeur, après le physique, le psychisme, j'ai envie de m'enfiler un shoot d'Oxy directement dans la carotide tellement j'en ai envie sad J'y pense assez souvent, quand je suis devant la téloche, où lorsque je ne me m'occupe pas l'esprit...

On verra big_smile

Dernière modification par LOxyCestLaVie (14 octobre 2015 à  21:21)

Hors ligne

 

#17 
Césaria 
Nouveau membre
14 octobre 2015 à  21:55
À propos d'Oxycodone.....
Vous avez ça comment ? Ordonnance du toubib ?
Parce que moi j'ai essayé de m'en faire prescrire et ici en Hollande, c'est No No !
Impossible.
Et comme en Hollande, tu ne peux être enregistré (inscrit) que chez un seul médecin et que mon toubib ne veut absolument rien savoir (m'a dit qu'il n'avait pas le droit, que c'était très réglementé et surveillé), je ne peux donc pas avoir d'oxycodone.
Sur le DW je ne m'y risque pas, la plupart du temps on t'envoie des dragées de sucre.

Hors ligne

 

Césaria a écrit

À propos d'Oxycodone.....
Vous avez ça comment ? Ordonnance du toubib ?
Parce que moi j'ai essayé de m'en faire prescrire et ici en Hollande, c'est No No !
Impossible.
Et comme en Hollande, tu ne peux être enregistré (inscrit) que chez un seul médecin et que mon toubib ne veut absolument rien savoir (m'a dit qu'il n'avait pas le droit, que c'était très réglementé et surveillé), je ne peux donc pas avoir d'oxycodone.
Sur le DW je ne m'y risque pas, la plupart du temps on t'envoie des dragées de sucre.

Tu as de la chance, ne commence JAMAIS Cette putain de merde. Tu vois où j'en suis ?

J'ai été content, mais là  c'est le calvaire depuis samedi, je suis mal, il fait 26 chez moi, j'ai l'impression qu'il fait -20. Je suis dans un état vraiment mortelle.

Je pense que je devais tellement en avoir dans le sang, que ça a mis plusieurs jours à  commencer.

Je dois en être à  la moitié, mais c'est dur, trop dur, j'ai trop envie d'en reprendre, c'est chaud, le mal être intérieur sad

Bref, je tiens le coup.

Hors ligne

 

3eme jours de galére, ça reste stable, mais horrible.

J'ai froid, alors qu'il fait 23 / 24...
J'suis dans un mal être total
Toujours faim, alors je mange
Une diarrhée

C'est normal que les symptômes apparaissent aussi tard, où dois-je réellement m'inquiéter ?

Cdtl

Hors ligne

 

#20 
Bicicle
Rat de laboratoire
20 octobre 2015 à  22:31
Olalala tu te fais du mal pour rien là , le sevrage à  la dure ça va déboucher sur un échec comme dans la majorité des cas... Désolée de te dire ça mais tu prends de l'oxy depuis combien de temps déjà  ?

La méthadone ça marche super bien, ça te coupe toute envie de consommer une fois stabilisé au bon dosage : pourquoi te faire du mal alors que tu peux ne pas souffrir avec la métha ? C'est pas une drogue, c'est un traitement de substitution, donc pour justement t'éviter de souffrir le martyr du sevrage opiacé et te combler tes envies de conso pour reconstruire ta vie et repartir du bon pied.

Le subutex ou suboxone moi à  titre purement personnel j'en suis pas fan, mais ça marche parfaitement bien sur pas mal de monde quand il n'y a pas de mésusage évidemment. C'est une prescription plus souple que celle de la métha.

Mais l'avantage de la métha c'est que tu initialises dans un CSAPA et que là  tu as tout un panel de professionnels qui sont là  pour t'aider gratuitement... Pas un sous à  dépenser chez le docteur pour la prescription de sub ou t'embêter à  aller à  la pharmacie pour la métha. Ils ont des psychiatres, psychologues, assistantes sociales, etc etc etc qui peuvent t'aider. Car souvent une psychothérapie aide quand même pas mal pour pas déprimer seul chez soi : c'est le PIRE pour rechuter.... Ou les meilleurs conditions de la rechute plutôt...

Y'a pas de honte à  consommer et à  accepter de se faire soigner pour ça, non avec la métha t'es pas "foutu" : moi ça m'a littéralement sauvée de 6 ou 7 ans de shoot de sub, où je savais plus comment faire pour arrêter, pour moi la métha ou les centre c'était hors de question car je me considérais pas comme une "tox" comme on se les imagine caricaturalement (pfff) et que j'avais honte de moi, j'avais peur d'être jugée ou de ne pas être prise au sérieux. Bref, des stupidités qui m'ont éloignée d'un traitement efficace, la métha, beaucoup trop longtemps !!!

Oui il a fallu faire le deuil des consos, oui il a fallu accepter le traitement à  long terme, et c'est pas facile, j'y allais à  reculons lors de l'induction... J'avais envie de me casser en courant et de prendre la voiture pour chercher de l'héro en Hollande plutôt que de rester à  attendre le doc dans la salle d'attente... Et puis j'ai passé le pas et franchement je regrette pour rien au monde, ça fait 1 an et demi et ça marche nickel sur les envies de conso ! J'ai même arrêté de fumer des clopes au même moment lol !

"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à  ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

#21 
bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
20 octobre 2015 à  23:54
Decro de l oxy à  la dure ben ça va être vraiment à  la dure...c le genre de prod qui met qq jours à  déclencher un gros manque mais quand il est la tu le sens passe ....! Le pire c est que ça dure longtemps à  être mal...je pense qu il vaut mieux s aider avec du  sub ou autre ..mais pas à  sec ...
En tout cas bon courage à  toi

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

2 semaines jours pour jours qu'aucun opiacé est entré en moi big_smile

Ca va mieux que le début de semaine, je suis toujours fatigué, mais je pense que c'est dut au manque de sommeil, j'ai toujours beaucoup dormi, alors quand tu passes de 10 heures à  4 heures par nuit ça pique big_smile

Sinon pour la métha, j'ai fait un refus catégorique, je savais que j'allais en chier, mais je voulais faire des projets, ne plus être dépandent de quelques choses, mis à  part du sport ou autre truc sympa ^^

Je prenais de l'oxy depuis 1 an environ, j'étais monté a 1 gramme par jour vers la fin.

Donc je pense que ça va durer encore quelques mois et je serai redevenu pareil.

Maitre mot du sevrage : s'occuper même si c'est dur, parler, rigoler, et ne pas déprimer big_smile c'est assez dur mais bon, je tiens le coup!

Je vais continuer d'aller au CSAPA, voir ce qu'ils peuvent me proposer. mais sans aucun doute, j’espère ne reprendre jamais d'opia... (héro, oxy, bupré...etc)

Dernière modification par LOxyCestLaVie (24 octobre 2015 à  14:28)

Hors ligne

 

3 semaines.

Ca va de mieux en mieux.

C'est le début d'un long periple, mais ça vaut le coup. Je recommande à  tout le monde. big_smile

Hors ligne

 

#24 
Amarnath 
Ni ceci Ni cela France
30 octobre 2015 à  23:46
Super, c'est cool.

Si tu pouvais décrire tes trois semaines au niveau symptômes physique et psychologique en osant de perdre dans les détails.
A l'avance merci et bonne nuit.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Amarnath a écrit

Super, c'est cool.

Si tu pouvais décrire tes trois semaines au niveau symptômes physique et psychologique en osant de perdre dans les détails.
A l'avance merci et bonne nuit.

Je l'ai déjà  dit plus haut ^^

J'ai fait le con y'a 2 semaines, j'étais bourré, j'ai pris un suboxone 8mgr hmm du coup rebelote je sors de 2 semaines de merde.

Là , j'ai tout jeté, comme ça plus aucune tentation ^^

Le soucis majeur reste les putains d'insomnies, avant je pouvais dormir 10h d'affilées et maintenant si je dors 5 - 6h par nuit c'est bien sad et la fatigue continuelle... vraiment dur !

Je pense que la chimie de mon cerveau doit se refaire mais je ne sais pas trop, je suis perdu sad

Des idées ?

Dernière modification par LOxyCestLaVie (15 novembre 2015 à  15:12)

Hors ligne

 

Re

J'ai fait le con le 1er décembre, j'ai repris l'oxy sad je suis tombé sur une tablette que j'avais caché et que j'ai oublié.

J'avais fait un gros travaille sur moi même et je suis retombé dedans comme un gland...

Là  j'ai arrété depuis 3 jours et j'étais monté à  500mgr environ ... des doses de porc.

J'ai fait un malaise et vomi du sang, ça ma fait peur donc j'ai stop et je suis à  16 mgr de Suboxone.

Je suis trop dégouté. Je repasserai vous dire comment ça va

Hors ligne

 

#27 
Acid Test 
Psycho sénior
02 janvier 2016 à  19:15
Apparemment ton probleme est plus compliqué que le fait de te sevrer puisque tu dis que tu t'en sors et que tu y retournes !
La plupart du temps la drogue n'est pas la cause, elle est la conséquence d'un mal etre que l'on fuit !
Apres,ça peut évidemment compliquer les choses, surtout avec les conditions générées pas la prohibition qui ne font que rendre les choses bien plus compliquées qu'elles ne devraient l'etre !
Et les gens qui sont pour la prohibition nient  completement la souffrance des gens qui se droguent !
Ce que beaucoup de gens ne semblent pas comprendre ( j'ai l'impression ) ou ne veulent pas voir ,c'est que le probleme est bien plus compliqué que la drogue elle meme !
En meme temps le probleme est simple dans le sens où , si tu étais assez motivé par ta vie sans drogue, tu ne te poserais pas la question !
Le vrai probleme est d'arriver à  avoir une vie qui nous interesse assez pour ne pas avoir envie d'y replonger mais c'est 100 fois plus compliqué que la drogue elle meme et il y a des moments où je me demande si les médecins le font expres ou si ...
Car oui. ,offrir aux gens une vie qui les motive assez pour ne plus avoir envie de prendre de la drogue est bien plus compliqué que de leur faire arreter !
De mon coté ,  je sais parfaitement que si je pouvais faire ce que j'aime , la drogue serait le dernier de mes problemes !
Mais selon les gens et leur situation , la situation est plus ou moins compliqué et elle l'est forcément de toute façon !
Les gens qui ont une vie équilibrée et qui sont heureux dans leur vie ne tombent pas dans la drogue car ils ont beaucoup trop à  perdre !
Ceux qui tombent dans la drogue sont pour beaucoup ,des gens qui sont malheureux dans leur vie !
Je ne parle pas de ceux qui en prennent un peu de temps en temps, pour pimenter leur quotidien mais de ceux qui ont de véritables problemes avec la drogue car ils fuient une vie qui ne leur apporte pas le bonheur nécessaire pour avoir envie de la vivre sans drogue !
C'est compliqué ( et c'est simple à  la fois ) , c'est clair mais l'unique moyen de résoudre le probleme de drogue chez les gens est de leur permettre d'acceder à  une vie qui les satisfait , c'est la seule solution viable  ou alors on doit lutter en permance contre l'envie de fuir une vie que l'on n'aime pas !
Les gens qui sont heureux dans leur vie n'nt pas besoin de la fuir ,c'est une évidence !
Je n'ai jamais rencontré des gens heureux dans leur vie qui aient de réels problemes de drogues , à  moins d'en etre dépendant à  cause d'une maladie !

Dernière modification par pleasurepulse (02 janvier 2016 à  19:22)

Hors ligne

 

#28 
Acid Test 
Psycho sénior
02 janvier 2016 à  20:32
De quoi l'etre humain a besoin pour etre heureux et épanoui ?
La vraie question se trouve ici , pas ailleurs !
Si nos gouvernements voulaient vraiment que les gens ne se droguent pas , ils essaieraient de mettre en place un système qui rend les gens heureux !
Pour répondre à  la premiere question que je posais plus haut, l'etre  humain a besoin d'amour , d'avoir une vie affective équilibré , ça à  la rigueur , c'est la seule chose que nos gouverements ne peuvent pas nous donner !
Et encore , si les valeurs de notre systeme n'étaient pas de mettre les gens en compétition en permanence , alors beaucoup de choses seraient differentes , y compris les relations affectives entre les gens ; dans les familles mais aussi dans les couples !
Ensuite pour le reste  , l'etre humain a besoin d'avoir des activitées qui l'interessent et qui lui permettet de s'épanouir, ce qui dans nos societes , passe par un métier qui nous permette de le faire  et par des activitées qui nous le permettent aussi !
Un systeme qui voudrait rendre les ges heureux leur permettrait d'avoir acces à  celà  mais le système actuel n'est absolument pas fait pour celà  mais pour fournir à  la société des outils qui lui permettent de fonctionner en se basant  sur ce dont elle a besoin pour le faire !
Hors, dans un systeme capitaliste comme celui sur lequel sont basé nos sociétés , on voit bien que la formation et l'education des gens n'est pas faite pour les rendre heureux mais pour les rendre utiles afn qu'ils s'integrent à  ce systeme, nuance !
Finalement, on s'en fout que les gens soient heureux ou pas , ce n'est pas le probleme de nos sociétés !
Son probleme c'est d'avoir des etres qui s'integrent à  un système   Comme les rouages d'une horloge et c'est en ce sens que tout ce qui est subversif par rapport à  ce systeme doit etre éliminé piur pouvoir lui permettre de fonctionner au mieux !
Tout ce qui détourne les gens de leur utilité premiere dans la société est alors à  proscrire !
On voit bien que le bonheur des gens n'est absolument pas pris en compte , alors que le véritable probleme est là  !
Si on formait les gens pour qu'ils trouvent leur place dans une société harmonieuse qui ne soit pas basée sur la compétition et la loi du plus fort , afin qu'ils puissent s'y épanouir et y trouver du bonheur , le monde  n'en serait pas là  et il n'y aurait pas autant de gens qui cherchent à  fuir ce systeme parce qu'ils se sentent laissés sur le bord de la route , sans arriver à  s'y intégrer ou tout du moins  parce qu'ils ne trouvent pas leur bonheur et l'épanouissement dont ils ont besoin dans celui ci !
Le systeme que nous avons créé est un systeme dans lequel certains sont formés pour etre utiles à  d'autres , alors que d'autres sont formés pour en exploiter certains !
Ça parait peut etre  éloigné du sujet pour certains ( d'ici à  ce qu'il y en ait un qui passe son humeur du moment en me collant une de leur fameuse gomette ! lol ) mais ça ne l' est pas du tout , au contraire, c'est le sujet meme et la réponse au problème- si ce n'est sur un plan plus large , certes !

Dernière modification par pleasurepulse (02 janvier 2016 à  20:37)

Hors ligne

 

#29 
Acid Test 
Psycho sénior
02 janvier 2016 à  20:45
Pour en revenir a ton probleme en particulier , si tu arrives à  avoir ue vie qui t'interesse , dans laquelle tu te sens bien, le probleme de la drogue ne se posera absolument plus de la meme façon !
Apres je ne dis pas que c'est facile évidemment , car ça ne l'est pas ,notamment pour les raisons que j'explique au dessus !
Mais il y a moyen d'essayer de le faire tout du moins , en essayant de trouver ce qui te motive dans la vie et ce qui peut te rendre heureux !
Si tu as des activités qui te plaisent et qui te permettent de t'épanouir , déjà  tu seras sur le bon chemin , car tu trouveras une chose dont tout etre humain a besoin piur vivre, c'est l'espoir !
L'espoir d'avoir une vie qui t'interesse et dans laquelle tu as des activités qui te donnent envie de la vivre et non de la fuire ! 
Les drogues ne sont qu'un moyen de s'évader de la condition qui est celle de l'etre humain ,qui ne demande pas à  naitre , ni à  mourir !
Et entre temps , tout ce qu'il cherche c'est de trouver une raison d'etre et de faire ce qu'il a à faire !
Si tu as des activités qui te plaisent ,qui te donne des buts à  atteindre, tu auras déjà  beaucoup moins envie de fuire !
Car on pourra me dire ce que l'on veut mais les drogues ne sont autres chose qu'une fuite de la réalité , pour une réalité parrallele !

Hors ligne

 

#30 
Acid Test 
Psycho sénior
02 janvier 2016 à  20:59
Tu as fait un malaise , c'est à  dire ?
À priori , je ne pense pas que ce soit l'oxy qui soit la raison de ton malaise mais plutot ta condition physique , à  moins que tu aies fait ne OD !
Sinon , les opiacés ne sont pas directement toxique pour le corps !
Ils ne sont pzs mauvais pour le systeme cardio vasculaire, ne sont pas mauvais pour le foi ou les reins , ni pour les poumons ou quelque organe que ce soit, si ce n'est éventuellment si tu as déjà  certaines déficiences et encore !
En gros, si tu as des problemes de bradycardie ,vu que les opiacés ralentissent le rythme cardiquaque - ça peut éventuellement poser probleme !
Si tu as des problemes au niveau de la prostate ou de la vessie , ça peut entrainer des complications dans le sens ou ça provoque de la rétetion urinaire !
De meme au niveau du systeme digestif , pour les gens qui ont certains problemes, du fait quée ça ralenti   le fnctionnement du systeme digestif et que ça constipe,ça peut poser probleme chez les gens qui ont dejà  des soucis à  ce niveau là  !
Sinon , ce sont des drogues qui hormis la dépendance qu'elles engendrent , n'ont que peu ou pas de conséquences néfastes pour le corps !
Je parle de drogues propres bien évidemment  , pas de celles qui sont coupées à  des tas de saloperies. Qui elles par contre peuvent etre dangereuses !
On peut vivre longtemps en étant dépendant aux opiacés , si on a une vie saine !
Si tu manges correctement , que tu t'hydrates correctement, que tu as une hygiene correcte, que tu as un sommeil  adapté , les conséquences des opiacés sont minimes sur l'organisme !
Il semble que les seules consequences des opiacés sur le corps humain, soient une baisse de production de certaines hormones , comme la testosterone et une baisse de la sécretion de certaines substances dans le corps , comme celle des citokines  !
Par contre il semblerait que lorsque l'on a une blessure par exemple , le corps  mette plus de temps à  les résorber si l'on prend des opiacés !
À part ça , il y a peu de conséquences et je dirais que c'est peut etre plus ton mode  de vie à  coté qui peut etre mis en cause !
Les carances dues à  une mauvaise ou sous alimentation par exemple , elles en ont beaucoup plus !
Ou si tu bois de l'alcool ou que tu prends certaes autres drogues qui peuvent elles, avoir des conséquences néfastes  et engendrer les problemes dont tu parles !

Dernière modification par pleasurepulse (02 janvier 2016 à  21:02)

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Pages : 1 2 3 4

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
30
Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
Il y a 1j - Dark plegis
41
Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
Il y a 3h - Alain1981
468
Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
Il y a 3j - Karbs
Forums
50
Doute sur Produit 5F-MDMB-2201.
Il y a moins d'1mn - anon dans [Cannabinoïdes de synt...]
[ Drogue info ]
Taz Vador !
Il y a 5mn - Mister goblin's dans [MDMA/Ecstasy...]
38
[ Effets ]
Viol mental sous LSD
 14, Il y a 6mn - guygeorges dans [LSD 25...]
20
[ Effets ]
Cannabis et asocialité
 3, Il y a 10mn - prescripteur dans [Cannabis...]
1627
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
 233, Il y a 16mn - Zazou2A dans [Conseils généraux de...]
[ Dosage ]
Dosage Hawaiian baby woodrose par mg
[ Gérer sa consommation ]
Speed pendant le travail - recherche alternative au Speed - Amphét...
Il y a 43mn - mirouel dans [Speed-Amphétamines...]
[ Interaction & Mélange ]
Cocaine après tercian
Il y a 46mn - Molotov dans [Cocaïne-Crack...]
Blogs
6
Carnet de bord
Accro mais pas en chien
Il y a 3mn - Commentaire de cependant dans le blog de cependant
2
Expérimental
Amour,folie et non sens? Pour ma chérie
Il y a 2h - Commentaire de Pelhakroth dans le blog de Pelhakroth
7
Opinion
Je m'etonne a plus aimer le snif d'heroine ...
Il y a 3h - Commentaire de Alain1981 dans le blog de arlonne
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 7j - Cusco dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
merci de cette précision Mr No
dans [forum] Cannabis et asocialité, Il y a 3h
tout taffer, comme tujurs Mr No
dans [forum] Viol mental sous LSD, Il y a 7h
bonne question Mr No
dans [forum] Cannabis et asocialité, Il y a 8h
instructif et didactique, merci - psychodi
dans [forum] Passage à la vaporisation avec Arizer Solo II, Il y a 8h
Souvenirs de gav ziggy ?? G eu la même qd j'étais ss sken. M rouge
dans [forum] Depistage salivaire opiacer montrer ordonnance , Il y a 8h
Nouveaux membres
Kartel97, Herr Starr, Rdr à D Centre nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS