Potentielle astuce pour retrouver les effets des premières fois, après le Piracetam, voici la NAC : / PsychoACTIF

Potentielle astuce pour retrouver les effets des premières fois, après le Piracetam, voici la NAC :

Publié par ,
6462 vues, 27 réponses
Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages
Bonjour à tous, je préviens d'avance, ce post est à but informatif, je n'ai pas encore pu me rendre compte de l'efficacité de ladite substance, mais je pense qu'il est nécessaire d'en parler.

Il y a quelques mois j'ai fait un post sur le piracétam, il s'est avéré que cette substance pouvait contrer la tolérance et booster les effets positifs d'un plateau tout en "catalysant" les effets en général ( montée très discrète, pas de brain fog pendant le plateau, sensation de clairvoyance accrue ), mais j'ai pu constater avec le temps qu'après plusieurs utilisations, et c'est bien normal, l'effet "reboost" ( qu'on pouvait avoir lorsqu'on avait déjà une certaine tolérance à la MDMA en prenant du piracétam ) disparaissait et ne laissait plus la place qu'à l'effet catalyseur.

On peut lire sur beaucoup de forum anglais que le piracétam réinitialise la "magie" ( la puissance des effets des premières fois ) mais bon je vous donne la réalité des faits, oui, ça peut, mais pas à tous les rolls qui vont suivre si vous prenez souvent de la MDMA comme moi sans respecter les délais de récupération classique.

Le piracétam reste malgré tout une substance formidable mais ayant poursuivi mes recherches je suis tombé sur d'autres discussions sur des forums anglais et j'ai fini par découvrir quelque chose de très intéressant, une substance : LA NAC ( N-acetyl cysteine ) pourrait potentiellement via une cure de moyen - long terme ( une histoire de semaines ) grandement aider à la vitesse de récupération et de réparation de plusieurs mécanismes dans le cerveau responsables des effets ressentis lors d'un roll ( et contrairement à ce que l'on pense, ces effets dépendent de beaucoup plus de paramètres que les simples niveaux de sérotonine et l'état des récepteurs, même si la substance dont je parle agît potentiellement dessus également ).

Les témoignages parlent d'une dose de 600mg pendant plusieurs semaines ( à arrêter au moins 36h avant toute prise de MDMA en raison de la demi-vie, car la NAC est connue pour réduire les effets de la méthamphétamine et donc potentiellement de la MDMA quand pris en même temps ), c'est assez variable niveau temps de cure mais tous finissent par dire qu'ils ont retrouvé l'intensité des premières fois au fil des semaines / mois.

Il y a donc beauucoup de témoignages de gens pour qui ça aurait marché, et c'est ça qui est encourageant, alors je n'exclue pas qu'ils se soient tous monté la tête et que leur cerveau ait juste récupéré normalement sans l'aide de la NAC, mais je pense que ça peut valoir le coup d'essayer pour ceux qui ont expérimenté et / ou expérimentent toujours des baisses d'effets dans leur roll et qui n'ont pas envie d'avoir à faire des pauses très longues pour retrouver de bons effets.


Je suis actuellement à mon 4ème mois de pause sans MDMA sur 5, je compte aller au bout, mais j'aurais aimé découvrir ça avant, enfin bref, on verra bien, je ne pourrais pas attester directement de l'efficacité de la NAC à ma reprise car la pause aura été très longue mais je ne manquerai pas de venir update si je me rends compte avec le temps que la NAC est aussi bénéfique qu'on le dit.

Bien à vous, Byoko.

Dernière modification par Byoko (26 juillet 2019 à  23:27)

Reputation de ce post
 
Retour très interessant, merci. Vivement la suite ! Ocram
 
Chouette merci, to be continued. rick
 
J'avais loupé ça ! Lena.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs
Bonjour,
En effet la NAC semble avoir un potentiel de lutte contre la diminution des effets ressentis de la MDMA. Je mets quelques refs ci dessous, malheureusement seulement en anglais.
A signaler que , pour l'intervenant de Reddit, il ne faut pas prendre de NAC moins de 30 heures avant la MDMA, ce qui diminuerait l'effet.

Toutefois la NAC semble agir principalement sur le système dopaminergique et pas serotoninergique (qui est lié à la dépression suivant des consommations répétéesou excessives). Je pense donc que la règle de ne pas prendre de la MDMA plus souvent que toutes les 6 semaines doit etre suivie, NAC ou pas.

https://www.reddit.com/r/MDMA/comments/ … mdma_loss/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3044191/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3465903/



https://www.reddit.com/r/Nootropics/com … l_changes/

Amicalement
Reputation de ce post
 
Super, merci pour les liens j'allais les demander ~MG

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2900
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs

prescripteur a écrit

Toutefois la NAC semble agir principalement sur le système dopaminergique

Mais du coup ça serait également intéressant pour les "gros" consommateurs de cocaïne alors? Étant donnée que cette dernière agit fortement sur la dopamine ... Ainsi que la noradrénaline.

Ocram

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs
Oui son utilité dans l'addiction à la cocaine est souvent citée.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2900
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs
Interessant, merci!

Ocr

prescripteur a écrit

Oui son utilité dans l'addiction à la cocaine est souvent citée.
Amicalement

Ocram

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages
Merci les gars pour vos réponses !

@prescripteur j'ai lu divers passages qui mentionnaient en plus des effets sur le système dopaminergique un effet reverse des turnovers / downregulations des récepteurs 5ht donc à voir.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs
Oui il y a des effets plus complexes et encore à découvrir mais l'article parle plutot d'un effet potentiel sur les hallucinations et les psychoses et pas sur la dépression.

https://www.researchgate.net/publicatio … al_studies

Je pense donc que la frequence conseillée de consommation (sup à 6 semaines) reste valide et n'est pas modifiée par la prise de NAC, du moins pour le moment.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (28 juillet 2019 à  00:08)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages
Je fais un petit up de ce topic, en rapportant certaines récentes observations de la part d'amis à moi ainsi que de moi-même.

Une certaine intensité des effets perdus ou amoindris jusqu'à lors ( en raison d'une consommation fréquente de la part des teuffeurs que nous sommes ) a pu être retrouvée.

J'attends d'aller au bout de la période de cure que je me suis fixé pour refaire un post complet résumant tout.

En attendant, je ne l'ai pas détaillé dans le premier post mais je rajoute le mécanisme scientifique qui serait mis en oeuvre par la NAC qui nous intéresse:

Il faut savoir que la tolérance à la MDMA et les mécanismes responsables du fait qu'on ne sent plus la drogue "comme avant" ou tout simplement "affaiblie" sont bien plus complexes qu'un simple déficit de sérotonine dans le cerveau. Après une prise de MDMA, les niveaux de sérotonine reviennent à la normale en à peu près 2 semaines, quant aux récepteurs sérotoninergiques, ils peuvent ou non, se retourner ( mécanisme appelé down regulation qui intervient dans le cas présent en fonction de la fréquence d'utilisation de la MDMA chez l'utilisateur et de la dosée utilisé ). Après coup, les récepteurs ne peuvent momentanément plus être stimulés et peuvent mettre plusieurs semaines ( de 6 à 8 semaines voire plus ) pour se remettre en place et être à nouveau "stimulables".

La densité de SERT ( transporteur de la sérotonine ) dans le cerveau joue aussi un rôle majeur, cette densité est de plus en plus faible à chaque prise de MDMA si il y a un écart trop court entre les prises. L'impact sur cette densité dépend aussi de la dose de MDMA ingérée à chaque prise.

La densité de SERT serait la plus longue à régénérer. Pour quelqu'un ayant grandement stimulé son système sérotoninergique ( ayant un peu forcé sur la MD ) et ayant des effets très amoindris, la NAC prendrait tout son intérêt :

Il faudrait à priori une période d'environ 10 semaines ( sans NAC ) pour que le cerveau commence à se réparer après la dernière prise d'amphétamines ( donc en plus de la MD cela inclue aussi le speed et la métamphétamine ), donc dans le cas présent à régénérer sa densité de SERT, puis une période d'environ 15 semaines pour un regain complet de la densité de SERT.

La NAC permettrait de supprimer cette pré-période de 10 semaines en permettant dès le début de la supplémentation une régénération de la densité de SERT, il est même probable que la NAC accélère la vitesse de regain de cette densité sur la durée.


Voilà, la suite en décembre.

Dernière modification par Byoko (09 octobre 2019 à  13:56)

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2900
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs

Byoko a écrit

La NAC permettrait de supprimer cette pré-période de 10 semaines en permettant dès le début de la supplémentation une régénération de la densité de SERT, il est même probable que la NAC accélère la vitesse de regain de cette densité sur la durée.

Salut,

C est intéressant mais attention de pas aller trop vite en conclusion... sans études sérieuses c est casse gueule d avancer quelque chose comme ça.

Tu as les sources? Je suis très intéressé.

Merci pour ton retour en tout cas!

Ocram

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages
Effectivement pour l'instant il n'existe pas de mise en évidence d'un lien entre la prise de NAC et la régénération de la densité de SERT, en revanche on peut fortement le supposer :

Je te transcrits le message du type qui est à l'origine de tout le thread sur la NAC :

"There is one study I can't find anymore where we see the evolution of a serotonin "net" healing after two kinds of damages. The first one is just a scalpel damage directly applied to the serotonin region, the second one is an Amphetamine based damage.

For the first case, we can see the serotonin takes some time to "link" both sides of the stab, but once it's done (in about a week), the serotonin density skyrockets in the stabbed region and everything comes back to "normal" pretty quickly. For the Amphetamine induced damage however, IIRC there were first a ~10 weeks long immunoreactivity blocking the rebuild of serotonin density, then, serotonin would start to rebuild, but because of the low density, the rebuild was taking many weeks before the "net" would be dense enough to fully rebuild itself.

It means that Amphetamine based damage lasts a while and prevent the brain to start to rebuild serotonin, and it also means the rebuild follows some kind of exponential curve that takes IIRC 15+ weeks before reaching satisfying levels. These two last points would mean that, if you would want to wait enough between rolls without slowly (rolls after rolls) destroying your serotonin density to critical levels, it would need at least 25 weeks between rolls, or way more than the 3 months rule.

It would also explain why people loose the magic after years of use even if they follow the 3 months rule and don't take too much. It would also explain why people sometimes wait 6+ months and even years without success, because they destroyed so much their serotonin density that even the rebuild of the net takes ages to start and interconnect.

If it can help, the study was also about why and how would Serotonin axons rebuilt while no other axons usually do.


In this situation, we can think NAC comes and disrupt this "immunoreactivity", forcing the rebuild of serotonin density, gaining 10 weeks in the process, and even maybe increasing the rebuild speed and gaining even more time at the start of the rebuild. The best moment to take NAC is clearly while your serotonin density is low, since the brain apparently doesn't need any help to rebuild it when the density is high (remember, it skyrocketed alone for the stab and at week 15+ for the Amphetamine), but it's critical when it's low."


Donc oui il dit qu'il ne "retrouve plus l'étude" mais à priori il n'invente pas, il a réellement lu une étude comme ça, je précise que le type dont je parle travaille dans un centre d'addictologie et se documente selon ses dires de manière journalière sur des recherches en psychopharmacologie, il est très actif sur Reddit sur la communauté psychoactifs ( r/drugs etc ), bref c'est quelqu'un de sérieux, je le vois mal inventer une étude pareille même si malheureusement pour une raison que j'ignore il ne retrouve pas le lien cette étude.


Donc en effet aucune étude ne met pour l'instant en lumière l'action de la NAC sur le SERT, on va dire que c'est un mécanisme fortement suspecté selon les résultats et témoignages d'usagers parce que ce serait "logique".

Hors ligne

 

Anonyme 18796 
Banni
Canada
000
Inscrit le 10 Sep 2019
11 messages
Il y a une recherche qui démontre les propriétés protectrice du NAC pour le cerveau lors de l’utilisation de MDMA ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/25096201/

Dernière modification par Anonyme 18796 (30 octobre 2019 à  00:14)

Reputation de ce post
 
Merci de le signaler (Prescripteur)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs
Il y a en effet le sujet du CART un neuropeptide qui imite les effets de la cocaine et des amphets (mais diminue l'effet de la cocaine)

CART
https://en.wikipedia.org/wiki/Cocaine_a … transcript

Transcription régulée par la cocaïne et l'amphétamine
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre


Le transcrit régulé par la cocaïne et l'amphétamine, également appelé CART, est une protéine neuropeptidique codée par le gène CARTPT chez l'homme. [1] [2] CART semble jouer un rôle dans la récompense, l'alimentation et le stress [3], et possède les propriétés fonctionnelles d'un psychostimulant endogène [4].
Contenu

    1 fonction
    2 Distribution de tissus
    3 Signification clinique
    4 histoire
    Récepteur


Une fonction

CART est un neuropeptide qui produit chez les animaux un comportement similaire à celui de la cocaïne et de l'amphétamine, mais bloque à l'inverse les effets de la cocaïne lorsqu'ils sont co-administrés. Le peptide se trouve dans plusieurs zones, parmi lesquelles la zone tegmentale ventrale (VTA) du cerveau. Lorsque CART est injecté dans la VTA de rat, on observe une activité locomotrice accrue, ce qui est l’un des signes de la "stimulation centrale" provoquée par des substances telles que la cocaïne et l’amphétamine. Les rats ont également tendance à retourner à l'endroit où ils ont été injectés. Ceci est appelé préférence de lieu conditionné et est vu après l'injection de cocaïne.

Les peptides CART, en particulier CART (55-102), semblent jouer un rôle important dans la régulation de l'homéostasie énergétique et interagir avec plusieurs circuits hypothalamiques d'appétit. L'expression de CART est régulée par plusieurs hormones peptidiques périphériques impliquées dans la régulation de l'appétit, notamment la leptine, la cholécystokinine [5] et la ghréline [6], le CART et la cholécystokinine ayant des effets synergiques sur la régulation de l'appétit [7].

CART est libéré en réponse à la libération répétée de dopamine dans le noyau accumbens et peut réguler l'activité des neurones dans cette zone. [8] La production de CART est régulée positivement par le CREB [9], une protéine supposée être impliquée dans le développement de la toxicomanie, et le CART pourrait être une cible thérapeutique importante dans le traitement de l'abus de stimulants. [10] [11] [12]

Distribution tissulaire

Le CART est un peptide anorexigène et est largement exprimé dans les systèmes nerveux central et périphérique, particulièrement concentré dans l'hypothalamus. [13] Le CART est également exprimé en dehors du système nerveux dans les cellules endocrines hypophysaires, les cellules adrénergiques, les cellules de somatostatine d'îlots et dans les cellules de la gastrine antrale de rat. [14] D'autres structures et voies associées à l'expression de CART comprennent la voie mésolimbique (reliant la région tégmentale ventrale au noyau accumbens) et l'amygdale.

Le CART est également présent dans un sous-ensemble de cellules ganglionnaires de la rétine (RGC), les neurones afférents primaires de la rétine. Spécifiquement, elle étiquette les cellules ganglionnaires sélectives dans la direction ON / OFF (ooDSGC), une sous-population de cellules RGC qui se stratifient à la fois dans les sous-couches ON et OFF de la couche plexiforme interne (IPL) de la rétine. On le trouve également dans un sous-ensemble de cellules amacrines de la couche nucléaire intérieure [15]. Aucun rôle n'a encore été proposé pour l'emplacement particulier de cette protéine dans ces types de cellules.

Signification clinique

Des études sur l'action de CART (54-102) dans le ventricule latéral et l'amygdale du rat suggèrent que CART joue un rôle dans le comportement de type anxiété, induit par le sevrage à l'éthanol chez le rat. [16] Des études sur des souris knock-out de CART indiquent que CART module les effets locomoteurs, de préférence de lieu conditionnés et d'auto-administration de psychostimulants à la cocaïne. Ceci suggère une action neuromodulatoire positive de la CART sur les effets des psychostimulants chez le rat. [17] Le traitement par CART est modifié dans la région tegmentale ventrale des victimes d'une surdose de cocaïne et une mutation du gène CART est associée à l'alcoolisme. [18] En inhibant les effets bénéfiques de la cocaïne, le CART pourrait être utilisé pour traiter la dépendance à la cocaïne. [19]

Les peptides CART sont des inhibiteurs de la prise alimentaire (anorexigènes) et sont étroitement associés à la leptine et au neuropeptide Y, deux régulateurs de la prise alimentaire. L'hypoactivité CART dans l'hypothalamus d'animaux déprimés est associée à une hyperphagie et à un gain de poids. [20] [21] Les peptides CART sont également impliqués dans le comportement de peur et de sursaut. [22] On pense que CART joue un rôle clé dans le circuit de dopamine mésolimbique opioïde qui module les processus de récompense naturels. [23] Le CART semble également jouer un rôle important dans les fonctions cérébrales supérieures telles que la cognition [24].


Histoire

On a découvert CART en examinant les modifications cérébrales consécutives à l'administration de cocaïne ou d'amphétamine. L'ARNm de CART a augmenté avec l'administration de cocaïne. L'un des objectifs était de trouver une substance anorexigénique endogène. Le CART inhibe jusqu'à 30% la consommation de nourriture chez le rat. Lorsque les peptides CART d'origine naturelle ont été bloqués au moyen d'une injection d'anticorps anti-CART, l'alimentation a été augmentée. Cela a conduit à suggérer que CART puisse jouer un rôle - bien que n'étant pas le seul peptide - dans la satiété. À la fin des années 1980, les chercheurs ont commencé à synthétiser des substances analogues à la cocaïne et à l'action CART afin de trouver des médicaments pouvant aider à traiter les troubles de l'alimentation ainsi que l'abus de cocaïne. Ces substances s'apparentant à la cocaïne sont appelées phényltropanes. [25]

Récepteur CART

La cible potentielle de récepteurs pour CART n'avait pas encore été identifiée à partir de 2011 [26], cependant des études in vitro suggèrent fortement que CART se lie à un récepteur spécifique couplé à la protéine G couplé à Gi / Go, entraînant une libération accrue de ERK dans la cellule. [26] [27] [28] [29]

Plusieurs fragments de CART ont été testés pour tenter de découvrir le pharmacophore [30] [31], mais les produits naturels d’épissage CART 55-102 et CART 62-102 ont toujours une activité maximale, l’activité réduite de fragments plus petits semblant indiquer qu'une structure compacte conservant les trois liaisons disulfure de CART est préférable [32].

http://europepmc.org/articles/PMC3707292
http://europepmc.org/articles/PMC2729185
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3687776/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC15836/
http://europepmc.org/articles/PMC3602189

Le CART a aussi un effet immunomodulateur potentiellement protecteur du systeme nerveux. C'est probablement à cet effet que fait référence la citation plus haut (Byoko).

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20869431

Mais la NAC semble agir par d'autres mécanismes

NAC et cocaine
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2661026/

NAC et MDMA
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9210957
https://cshperspectives.cshlp.org/conte … 08722.full


sur les Effets de la  cocaine au long cours
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3148451/

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (30 octobre 2019 à  10:45)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages
Merci pour les liens Prescripteur ! Je me doute bien que les causes d'un "regain de sensations" avec la MDMA seraient plutôt dûes à une série de réactions chimiques qui découleraient de la prise de NAC, la NAC ne produirait effectivement pas directement de regain de la densité de SERT, ce serait plus le résultat final de procédés chimiques complexes en chaîne vu que la NAC rééquilibre et "détoxifie" le cerveau.

en revanche je n'ai pas compris ce que tu pointes dans le lien que tu as mis :

https://cshperspectives.cshlp.org/conte … 08722.full

de quelle manière est-il lié au sujet ? j'ai scrollé et lu en diagonale mais je n'ai pas fait le rapprochement

Dernière modification par Byoko (30 octobre 2019 à  13:44)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs
en revanche je n'ai pas compris ce que tu pointes dans le lien que tu as mis :

https://cshperspectives.cshlp.org/conte … 08722.full

de quelle manière est-il lié au sujet ? j'ai scrollé et lu en diagonale mais je n'ai pas fait le rapprochement

C'est lié à la ref précédente. Elle cite la Bax et Bcl-2  mais ne dit pas de quoi il s'agit.

It has been demonstrated that nitric oxide (NO) can promote apoptosis in human cancer cells. To test the protective effects of antioxidants (N-acetyl-L-cysteine (LNAC) and free-radical spin traps (5,5-dimethyl-1-pyrroline N-oxide and 2,2,6,6,-tetramethyl-1-piperidinyloxy) against NO-induced apoptosis, a human colon cancer cell line (COLO 205) was treated with NO, and its survival rate was evaluated both with and without antioxidant therapy. LNAC arrested the development of progression of apoptosis in COLO 205 cells in a dose-dependent manner, promoted long-term survival, and prevented the internucleosomal DNA cleavage induced by NO. The intracellular level of glutathione (GSH) was found to be elevated in cells after exposure to LNAC. The bax protein levels were elevated by NO treatment, and this effect was blocked by LNAC. On the other hand, the bcl-2 oncoprotein level in the LNAC-pretreated cells was significantly elevated in a time-dependent manner compared to cells that received NO pretreatment. In summary, our results suggest that the protective effect of LNAC may be linked to its inducement of increases in cellular GSH and bcl-2 protein levels and to its suppression of cellular bax protein in treated cells.

Cette ref donne donc le renseignement sur le systeme Bax BCL..

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (30 octobre 2019 à  15:18)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Anonyme Acculée
Banni
000
Inscrit le 25 May 2019
223 messages
Blogs
Bonjour. Je m'intéresse aussi à cette NAC (trouvée chez mon fournisseur habituel de compléments alimentaires pour la musculation; ils suggèrent un dosage, dans le cadre d'une activité sportive, de 500 mg une à trois fois par jour dilués dans un verre d'eau; connaissant la prudence de ce site en matière d'informations sur les doses, je pense pouvoir avancer que 1000 mg de NAC par jour est envisageable; EDIT : après quelques recherches sur internet, il semblerait que ce soit plutôt 600 mg de NAC deux fois par jour comme dans cette étude ou dans celle-là, c'est-à-dire 1200 mg en tout comme posologie journalière réparatrice et protectrice).

Mon régime actuel est le suivant (déjà publié dans mon blog l'été dernier, sauf que je n'étais pas censée continuer à ingérer des produits illicites) :

Lena a écrit

Au lever, à jeun, au moins 30 minutes avant de petit-déjeuner :
- 2 g de l-tyrosine en poudre diluée dans un verre d'eau avec un peu de sirop d'anis.

Au petit-déjeuner (9h00) :
- 1 g de vitamine C avec bioflavonoïdes + extrait de Cynorrhodon;
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol);
- 1 gélule de 120 mg d'extrait de Gingko Biloba.

Au déjeuner (15h00) :
- 1 g de vitamine C avec bioflavonoïdes + extrait de Cynorrhodon;
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol).

Au dîner (21h00) :
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol);
- 1 gélule de 120 mg d'extrait de Gingko Biloba;
- 3 gélules de ZMA (au total, 30 mg de zinc, 450 mg de magnésium et 10,5 mg de vitamine B6);
- 2 gélules de 5-hydroxy l-tryptophane ou 5-HTP (100 mg en tout).

Je précise aussi que j'ai ENFIN amorcé une assez longue (question de point de vue) VRAIE PAUSE depuis début octobre, et qui durera au minimum jusqu'à début janvier (3 mois en tout minimum) voire jusqu'à début février (4 mois en tout maximum). En toute honnêteté, c'est déjà beaucoup pour moi. Mais c'est faisable.

Ma question est la suivante : pensez-vous que j'arriverai à retrouver tous les effets - l'empathie, surtout - d'une autre substance aux effets relativement proches : la 3-mmc ?

Je pose la question ici en supposant qu'une extrapolation à partir des données scientifiques sur la MDMA (beaucoup plus nombreuses) soit possible, et pour ne pas ouvrir inutilement un nouveau sujet.


Note : celles et ceux qui me connaissent savent que j'ai développé sur un an une forte tolérance, à la 3-mmc principalement, tolérance qui semble s'étendre à d'autres molécules, ce qui est logique si il s'agit des mêmes neurotransmetteurs et "récepteurs neurologiques" (je ne sais pas si le terme est exact) qui sont concernés/touchés.

Franchement, j'ai bon espoir de me refaire une virginité sur 3-4 mois d'abstinence, rêve peut-être réalisable quand on sait que la MDMA est beaucoup plus puissante que la 3-mmc, et que la tolérance à la MDMA s'installe bien plus vite que celle à la 3-mmc qui m'a pris, je dirais 4-5 mois à raison de 300-500 mg de cathinone tous les week-end... Prions pour que la NAC me redonne la niaque.

Merci d'avance pour vos réponses et vos retours.


PS : autre détail secondaire, changement de régime hormonal avec doses optimales d’œstrogènes et de progestérone mais sans bloqueur de testostérone (antiandrogène); je ferai des analyses régulièrement et je mènerai une expérience sur l'action des stimulants par rapport aux taux de testostérone. Je suis à peu près certaine que la 3-mmc, et sans doute les amphétamines d'une manière générale, ont tendance à booster la production de testostérone, et ce par deux mécanismes conjoints : une action biochimique directe, et une autostimulation induite par l'activité sexuelle associée, chez moi en tous cas, à la consommation de ces drogues. Pour une trans MTF, cette masculinisation/virilisation est un problème de plus (celle-ci expliquerait aussi, cela dit en passant, toutes les conneries typiques de mec que j'ai pu faire, lol, je plaisante, à peine). Que voulez-vous, c'est ça la dure vie de rate de laboratoire !

Dernière modification par Anonyme Acculée (03 novembre 2019 à  15:50)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11400
Inscrit le 22 Feb 2008
10207 messages
Blogs

Que voulez-vous, c'est ça la dure vie de rate de laboratoire !

Pour le moment, sur ce sujet, je ne connais que toi comme rat(e) de laboratoire. LOL
Mais je plaisante à peine car je ne pense pas qu'il y ait eu beaucoup d'expérimentation.
Donc difficile de te répondre!
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Anonyme Acculée
Banni
000
Inscrit le 25 May 2019
223 messages
Blogs
La fin de mon message était secondaire (je rédigerai quelque chose à propos de la reprise de mon hormonothérapie dans mon blog, notamment des effets surprenants de la progestérone sur le GABA - pour ça que je suis si prolixe et qu'on dirait que j'ai mangé un clown, en ce moment - mais c'est drôle que tu en parles car les personnes transsexuelles sont beaucoup dans l'expérimentation et l'échange d'informations, des rates pionnières qui testent des choses sur elles-mêmes pour faire avancer la science, les connaissances en endocrinologie étant encore très réduites et académiques dans ce domaine si particulier qu'est la transition d'un sexe vers le sexe opposé).

Je me permets de réitérer toutefois ma première et angoissante interrogation :

Lena a écrit

Ma question est la suivante : pensez-vous que j'arriverai à retrouver tous les effets - l'empathie, surtout - d'une autre substance aux effets relativement proches : la 3-mmc ? EDIT : et ce en 3-4 mois ?

Je pose la question ici en supposant qu'une extrapolation à partir des données scientifiques sur la MDMA (beaucoup plus nombreuses) soit possible, et pour ne pas ouvrir inutilement un nouveau sujet.

Dernière modification par Anonyme Acculée (03 novembre 2019 à  20:20)

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2900
Inscrit le 25 Jan 2019
3990 messages
Blogs
Bonsoir Lena,

Il semblerait que la 3mmc joue bcp moins sur la sérotonine que la mdma ou la 4mmc.

J aurais donc tendance à penser que la tolérance à la 3mmc est probablement bcp plus facile à faire redescendre que celle de la mdma...

C est mon avis en tout cas.


A plus Lena!

Ocram

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages

Anonyme Acculée a écrit

Bonjour. Je m'intéresse aussi à cette NAC (trouvée chez mon fournisseur habituel de compléments alimentaires pour la musculation; ils suggèrent un dosage, dans le cadre d'une activité sportive, de 500 mg une à trois fois par jour dilués dans un verre d'eau; connaissant la prudence de ce site en matière d'informations sur les doses, je pense pouvoir avancer que 1000 mg de NAC par jour est envisageable; EDIT : après quelques recherches sur internet, il semblerait que ce soit plutôt 600 mg de NAC deux fois par jour comme dans cette étude ou dans celle-là, c'est-à-dire 1200 mg en tout comme posologie journalière réparatrice et protectrice).

Mon régime actuel est le suivant (déjà publié dans mon blog l'été dernier, sauf que je n'étais pas censée continuer à ingérer des produits illicites) :

Lena a écrit

Au lever, à jeun, au moins 30 minutes avant de petit-déjeuner :
- 2 g de l-tyrosine en poudre diluée dans un verre d'eau avec un peu de sirop d'anis.

Au petit-déjeuner (9h00) :
- 1 g de vitamine C avec bioflavonoïdes + extrait de Cynorrhodon;
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol);
- 1 gélule de 120 mg d'extrait de Gingko Biloba.

Au déjeuner (15h00) :
- 1 g de vitamine C avec bioflavonoïdes + extrait de Cynorrhodon;
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol).

Au dîner (21h00) :
- 1 capsule de vitamine D3 (2500 UI ou 62 µg de cholécalciférol);
- 1 gélule de 120 mg d'extrait de Gingko Biloba;
- 3 gélules de ZMA (au total, 30 mg de zinc, 450 mg de magnésium et 10,5 mg de vitamine B6);
- 2 gélules de 5-hydroxy l-tryptophane ou 5-HTP (100 mg en tout).

Je précise aussi que j'ai ENFIN amorcé une assez longue (question de point de vue) VRAIE PAUSE depuis début octobre, et qui durera au minimum jusqu'à début janvier (3 mois en tout minimum) voire jusqu'à début février (4 mois en tout maximum). En toute honnêteté, c'est déjà beaucoup pour moi. Mais c'est faisable.

Ma question est la suivante : pensez-vous que j'arriverai à retrouver tous les effets - l'empathie, surtout - d'une autre substance aux effets relativement proches : la 3-mmc ?

Je pose la question ici en supposant qu'une extrapolation à partir des données scientifiques sur la MDMA (beaucoup plus nombreuses) soit possible, et pour ne pas ouvrir inutilement un nouveau sujet.


Note : celles et ceux qui me connaissent savent que j'ai développé sur un an une forte tolérance, à la 3-mmc principalement, tolérance qui semble s'étendre à d'autres molécules, ce qui est logique si il s'agit des mêmes neurotransmetteurs et "récepteurs neurologiques" (je ne sais pas si le terme est exact) qui sont concernés/touchés.

Franchement, j'ai bon espoir de me refaire une virginité sur 3-4 mois d'abstinence, rêve peut-être réalisable quand on sait que la MDMA est beaucoup plus puissante que la 3-mmc, et que la tolérance à la MDMA s'installe bien plus vite que celle à la 3-mmc qui m'a pris, je dirais 4-5 mois à raison de 300-500 mg de cathinone tous les week-end... Prions pour que la NAC me redonne la niaque.

Merci d'avance pour vos réponses et vos retours.


PS : autre détail secondaire, changement de régime hormonal avec doses optimales d’œstrogènes et de progestérone mais sans bloqueur de testostérone (antiandrogène); je ferai des analyses régulièrement et je mènerai une expérience sur l'action des stimulants par rapport aux taux de testostérone. Je suis à peu près certaine que la 3-mmc, et sans doute les amphétamines d'une manière générale, ont tendance à booster la production de testostérone, et ce par deux mécanismes conjoints : une action biochimique directe, et une autostimulation induite par l'activité sexuelle associée, chez moi en tous cas, à la consommation de ces drogues. Pour une trans MTF, cette masculinisation/virilisation est un problème de plus (celle-ci expliquerait aussi, cela dit en passant, toutes les conneries typiques de mec que j'ai pu faire, lol, je plaisante, à peine). Que voulez-vous, c'est ça la dure vie de rate de laboratoire !

Hello ! Oui tu peux tout à fait ajouter la NAC à ton régime, c'est mieux si tu la prends sur estomac vide ( 2-3h minimum après repas ou 30 minutes minimum avant repas ), tu peux la prendre avec d'autres molécules mais préférablement pas avec un repas entier ou d'autres acides aminés car l'absorption ne sera pas optimale.

Quant à la dose, un dosage de 600 mg par jour en une fois apparaît suffisant dans le cadre de la restauration des effets de la MDMA.

Ensuite pour répondre à ta question et pour te raconter un peu ma situation :

Par rapport à la MDMA, le fait de savoir si tu retrouveras les effets au bout de 3-4 mois de cure dépendra peut-être de ta tolérance actuelle, si tu as une énorme tolérance ou une bonne tolérance.

Je suis moi-même en ce moment en cure car j'étais allé jusqu'à perdre la quasi totalité des effets positifs ( j'avais une montée mais presque rien après, le trip mourrait après la montée, je ressentais seulement une stimulation bien loin des effets attendus, même avec plusieurs semaines de pause, du coup c'était avant que je ne découvre la nac ), je pourrai donc à la fin de ma période de cure confirmer si ou non la NAC marche aussi pour ceux ayant franchi un seuil plus élevé de dégâts infligés à son système sérotoninergique, d'ailleurs je précise que j'ai jamais eu de descente ou de dépression suite à ça, c'est juste que la drogue "marchait plus" on va dire en raison d'une trop faible densité de sérotonine disponible dans mon cerveau.

Car oui pour les gens qui ont une tolérance de "faible à conséquente" sans être extrême, la NAC semble marcher pour quasi tout le monde au vu des témoignages, donc si il te manque seulement une partie des effets aujourd'hui mais que tu "trippes" toujours même de façon atténuée, j'aurais tendance à te dire que oui la NAC marchera forcément surtout après une telle durée de supplémentation.

Et pour la 3mmc ne t'inquiètes pas, même si la tolérance des cathinones est effectivement croisée à celle de la MDMA. Pour la 3 on parle davantage de restauration de système dopaminergique que sérotoninergique même si les deux jouent, déjà NAC ou pas NAC le système dopaminergique a moins de difficulté que le système sérotoninergique à se remettre d'aplomb, je pense donc bien sûr qu'en 4 mois de cure sans taper tu devrais normalement totalement récupérer les effets de la 3.

Mais du coup je te conseille vivement pendant cette période de cure de ne pas consommer d’amphétamines, de méthamphétamine et même d'autres stims comme la cocaïne et du coup les cathinones qui en plus sont chimiquement semblables aux amphets dans leur fonctionnement ( j'avais continué à prendre du speed et ça m'avait flingué une pause de MD de 5 mois que j'ai faite plus tôt dans l'année, à l'époque je n'avais pas autant fait de recherches qu'aujourd'hui et ce fut mon erreur car je ne savais pas pour le coup de l'immunoréactivité causée par la prise d'amphétamines qui empêche la densité de SERT et d'autres éléments du cerveau de se régénérer normalement avant un certain temps ).

Intéressant la partie sur la testostérone ! Ce serait cool que ce soit le cas en effet smile

Dernière modification par Byoko (04 novembre 2019 à  00:51)

Hors ligne

 

Anonyme Acculée
Banni
000
Inscrit le 25 May 2019
223 messages
Blogs
Je te remercie pour ces informations rassurantes. Pareil pour Ocram (le bon sens me dit que la 3-mmc est moins hardcore que la MDMA, et qu'en toute logique, la récupération devrait être plus aisée).

Au regard de ton expérience, Byoko, j'évaluerais ma tolérance personnelle comme "moyenne à forte" (il me manque une partie des effets, la magie du trip, l'extase qui n'est plus, l'euphorie qui est moindre; et j'imagine que c'est lié, le bruxisme et l'envie de mordiller ont disparu aussi). Le plaisir et la stimulation amphétaminique sont toujours là, en noir et blanc, mais je ressens comme une saturation, un plateau qui une fois atteint n'évolue plus. Ce qui fait que les sessions s'éternisent de plus en plus (au début, une douzaine d'heures me suffisaient amplement, puis je suis montée à 24 heures communément, 36 heures à plus de 50 heures plus exceptionnellement les toutes dernières fois). Quand au dosage de 3-mmc, il a fini par se rapprocher systématiquement de 1 g par session, et plus rarement, entre 1,5 g et 2,5 g dans cette période de m**** que fût juillet-août-septembre. Mon graphique est assez éloquent, je t'invite à le consulter ici. Mes prises ont toujours été espacées d'une semaine, quelques fois de quinze jours comme l'été dernier (avec des rechutes cependant plus mauvaises, de grosses et franches déconnades).

Actuellement et pendant les trois-quatre mois qui me séparent de ma prochaine consommation, les retrouvailles avec ma bien-aimée, je ne touche à RIEN DU TOUT, je reste fidèle, chaste et abstinente. Vous le savez, la modération est une vertu qui me caractérise et... trompette Nan j'arrête de déconner, je SAIS que je tiendrai le coup sans problème à partir du moment où aucune substance ne se trouve chez moi. Et j'ai suffisamment souffert de mes derniers dérapages (qui ne sont d'ailleurs pas dus uniquement aux drogues, ne leurs mettons pas tout sur le dos, j'en parlerai dans mes prochains films, comme dit Jacques Grimault) pour devenir beaucoup plus prudente et responsable qu'avant. Enfin j'espère.

Hier soir, j'ai fait le plein, j'ai passé ma commande auprès de mon shop préféré (produits pour la muscu, détendez-vous). Trois mois de compléments alimentaires dont la NAC bienfaitrice (200 g de poudre - j'me connais, j'vais en sniffer, pour voir, parait qu'c'est bon pour les bronches, une 'tite poutrelle de 60 mg...).

Dernière modification par Anonyme Acculée (04 novembre 2019 à  08:06)

Hors ligne

 

Psyché-D-LiK 
Nouveau Psycho
Belgique
000
Inscrit le 25 Jan 2017
193 messages
Blogs
Salut juste pour donner mon xp, j'etait un très gros consommateurs (tout les 3,4 jours pendant près de 6 mois et puis tout les week end pendant plus d'un an d'after à la md) puis j'ai arrêté et ai retente l'expérience 1 ans et demi après, résultat bon trip, bonne euphorie mais j'avais bon avalée pillule sur pillule que je ne retrouvais pas l'explosion des sens que j'ai eu les premières fois, c'était une perche comme une autre très forte mais pas assez satisfaisante.. La montée était courte. Ne vous attendez pas à retrouver les effet des première fois si vous avez abusé car moi même je ne l'ai ai jamais retrouvé et je finissais a avalée p sur p pour recherche un effet qui ne venais pas.

Hors ligne

 

Psychotropeur 
Apprenti chamane
France
400
Inscrit le 01 Dec 2018
354 messages
Blogs
Tous comme beaucoup d'autres usagers, je t'invite a respecter les pauses de 6 a 8 semaines minimum entre les prises! Car sans parler des effets amoindris, c'est aussi de neurotoxicité que l'on parle. Ayant moi même abusé de la MD sur 4/5 mois, a hauteurs de 1 a 2 soirée D par semaine, je t'assures que tu mettras beaucoup de temps a te rétablir totalement d'une importance fréquence de prises de MD (symptômes dépressifs persistant, difficulté de concentration, fatigue chronique...) et notre cerveau, on en a qu'un. Donc essayons de le préserver au mieux fume_une_joint
Reputation de ce post
 
+1 - Laisse le temps à ton corps de reconstituer ses stocks de séroto - OrgaWZ

On s'detruit la santé pour se sentir en vie

Hors ligne

 

Byoko 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Sep 2018
93 messages

Psyché-D-LiK a écrit

Salut juste pour donner mon xp, j'etait un très gros consommateurs (tout les 3,4 jours pendant près de 6 mois et puis tout les week end pendant plus d'un an d'after à la md) puis j'ai arrêté et ai retente l'expérience 1 ans et demi après, résultat bon trip, bonne euphorie mais j'avais bon avalée pillule sur pillule que je ne retrouvais pas l'explosion des sens que j'ai eu les premières fois, c'était une perche comme une autre très forte mais pas assez satisfaisante.. La montée était courte. Ne vous attendez pas à retrouver les effet des première fois si vous avez abusé car moi même je ne l'ai ai jamais retrouvé et je finissais a avalée p sur p pour recherche un effet qui ne venais pas.

Bah encore une fois... si, il apparaît possible de retrouver les effets des premières fois. Ça a déjà été rapporté même sans Piracétam et sans NAC pour des gens ayant au préalable perdu une partie des effets, et il apparaît par dessus tout ça que la NAC joue encore plus en faveur de ce phénomène si ce n'est joue un rôle clé pour retrouver les effets des premières fois. On a largement assez de données empiriques pour faire cette affirmation, faute de pouvoir expliquer comment cela marche précisément pour le moment.

Alors, regain des effets possible pour tout le monde ? Au bout de combien de temps de supplémentation ? Impossible de le dire avec précision pour l'heure, mais le fait que ça marche selon les témoignages pour la grande majorité des gens au bout d'un certain temps de supplémentation est avéré.

Psychotropeur a écrit

Tous comme beaucoup d'autres usagers, je t'invite a respecter les pauses de 6 a 8 semaines minimum entre les prises! Car sans parler des effets amoindris, c'est aussi de neurotoxicité que l'on parle. Ayant moi même abusé de la MD sur 4/5 mois, a hauteurs de 1 a 2 soirée D par semaine, je t'assures que tu mettras beaucoup de temps a te rétablir totalement d'une importance fréquence de prises de MD (symptômes dépressifs persistant, difficulté de concentration, fatigue chronique...) et notre cerveau, on en a qu'un. Donc essayons de le préserver au mieux fume_une_joint

Effectivement, la NAC ne doit pas devenir automatiquement un "feu vert" pour consommer de la MDMA de manière trop rapprochée, en revanche, j'ai envie de faire un petit aparté qui mine de rien reste lié au sujet.


Depuis quelques années, selon certaines études ainsi que selon les témoignages rapportés, il apparaît que les surdoses de MD et la quantité / dose des redrops sont très largement plus responsables de la perte des effets à terme prolongé que la fréquence des prises ( même si cela joue également bien sûr ).

Je vous cite une source qui figure parmi les principales :

https://rollsafe.org/mdma-magic/

These things correlatate with losing more MDMA magic, or needing higher dosages
All of the following were statistically significant.

Roughly ordered with most negative at the top.

The strongest negative correlations were:

-highest number of tablets in one session, highest number of capsules in one session, average number of capsules in one session, highest crystal dose in mg, highest tablet dose where the weight of the tablets was known. Yes, this isn’t causation and there are confounding factors. However, it’s still very interesting.
Sessions per year. Pretty strong negative correlations with everything. Good evidence for MDMA breaks.
-Average number of booster doses.
-Total number of MDMA sessions.
-Being in a hot environment while using MDMA.
-Combining MDMA with other drugs.

Ça confirme ce que je me disais déjà à l'époque par rapport à ma propre expérience. Alors certes dans ce cas de figure : "Prises très rapprochées mais doses "safe" à chaque fois", il est évident que la fréquence redevient indéniablement et rapidement la principale cause de perte des effets à terme prolongé.

En somme, nous n'avons aucun moyen de savoir si la NAC permet par exemple de se régénérer totalement en 3 semaines plutôt qu'en 6 ou 8, je prends l'exemple du sujet sain qui a un système sérotoninergique non endommagé bien sûr car sinon les valeurs diffèrent, mais une fois qu'on a disons "réparé" son cerveau totalement, il faut bien évidemment rester prudent malgré le fait qu'on continue à se supplémenter en NAC, pour l'instant on manque de données scientifiques appuyées et on se base principalement sur de l'empirique, on sait juste que c'est la meilleure protection connue et le meilleur allié pour récupérer de la meilleure manière à terme, alors oui ce n'est bien évidemment pas une raison pour pisser sur la RDR quoi qu'il arrive.


Je reviens là-dessus également :

(symptômes dépressifs persistant, difficulté de concentration, fatigue chronique...)

En ce qui me concerne, malgré un passé de consommation abusive de la substance, je n'ai jamais éprouvé un seul de ces symptômes après coup, certes cela n'a pas été le cas de tout le monde parmi ceux ayant abusé ( ce qui est bien la preuve que, oui, la MDMA peut causer ces symtômes ), bien que je ne sois certainement pas une exception, mais c'est simplement pour souligner le fait que la corrélation entre "dommages infligés par la MDMA au cerveau" et "symptômes X" n'est pas automatique, déjà il faut voir quels types de dommage et dûs à quels types de consommation.

Dans mon cas c'est plutôt plusieurs surdoses qui ont, grossièrement dit, causé un affaiblissement sévère de la densité de la sérotonine dans mon cerveau, requérant une longue période de régénération. Donc le fait de forcer avec la MD d'une certaine façon n'implique pas forcément de subir quelconques symptômes par la suite, il faut le noter.

Dernière modification par Byoko (09 novembre 2019 à  21:11)

Hors ligne

 

Psychotropeur 
Apprenti chamane
France
400
Inscrit le 01 Dec 2018
354 messages
Blogs

Byoko a écrit

Psyché-D-LiK a écrit

Salut juste pour donner mon xp, j'etait un très gros consommateurs (tout les 3,4 jours pendant près de 6 mois et puis tout les week end pendant plus d'un an d'after à la md) puis j'ai arrêté et ai retente l'expérience 1 ans et demi après, résultat bon trip, bonne euphorie mais j'avais bon avalée pillule sur pillule que je ne retrouvais pas l'explosion des sens que j'ai eu les premières fois, c'était une perche comme une autre très forte mais pas assez satisfaisante.. La montée était courte. Ne vous attendez pas à retrouver les effet des première fois si vous avez abusé car moi même je ne l'ai ai jamais retrouvé et je finissais a avalée p sur p pour recherche un effet qui ne venais pas.

Bah encore une fois... si, il apparaît possible de retrouver les effets des premières fois. Ça a déjà été rapporté même sans Piracétam et sans NAC pour des gens ayant au préalable perdu une partie des effets, et il apparaît par dessus tout ça que la NAC joue encore plus en faveur de ce phénomène si ce n'est joue un rôle clé pour retrouver les effets des premières fois. On a largement assez de données empiriques pour faire cette affirmation, faute de pouvoir expliquer comment cela marche précisément pour le moment.

Alors, regain des effets possible pour tout le monde ? Au bout de combien de temps de supplémentation ? Impossible de le dire avec précision pour l'heure, mais le fait que ça marche selon les témoignages pour la grande majorité des gens au bout d'un certain temps de supplémentation est avéré.

Psychotropeur a écrit

Tous comme beaucoup d'autres usagers, je t'invite a respecter les pauses de 6 a 8 semaines minimum entre les prises! Car sans parler des effets amoindris, c'est aussi de neurotoxicité que l'on parle. Ayant moi même abusé de la MD sur 4/5 mois, a hauteurs de 1 a 2 soirée D par semaine, je t'assures que tu mettras beaucoup de temps a te rétablir totalement d'une importance fréquence de prises de MD (symptômes dépressifs persistant, difficulté de concentration, fatigue chronique...) et notre cerveau, on en a qu'un. Donc essayons de le préserver au mieux fume_une_joint

Effectivement, la NAC ne doit pas devenir automatiquement un "feu vert" pour consommer de la MDMA de manière trop rapprochée, en revanche, j'ai envie de faire un petit aparté qui mine de rien reste lié au sujet.


Depuis quelques années, selon certaines études ainsi que selon les témoignages rapportés, il apparaît que les surdoses de MD et la quantité / dose des redrops sont très largement plus responsables de la perte des effets à terme prolongé que la fréquence des prises ( même si cela joue également bien sûr ).

Je vous cite une source qui figure parmi les principales :

https://rollsafe.org/mdma-magic/

These things correlatate with losing more MDMA magic, or needing higher dosages
All of the following were statistically significant.

Roughly ordered with most negative at the top.

The strongest negative correlations were:

-highest number of tablets in one session, highest number of capsules in one session, average number of capsules in one session, highest crystal dose in mg, highest tablet dose where the weight of the tablets was known. Yes, this isn’t causation and there are confounding factors. However, it’s still very interesting.
Sessions per year. Pretty strong negative correlations with everything. Good evidence for MDMA breaks.
-Average number of booster doses.
-Total number of MDMA sessions.
-Being in a hot environment while using MDMA.
-Combining MDMA with other drugs.

Ça confirme ce que je me disais déjà à l'époque par rapport à ma propre expérience. Alors certes dans ce cas de figure : "Prises très rapprochées mais doses "safe" à chaque fois", il est évident que la fréquence redevient indéniablement et rapidement la principale cause de perte des effets à terme prolongé.

En somme, nous n'avons aucun moyen de savoir si la NAC permet par exemple de se régénérer totalement en 3 semaines plutôt qu'en 6 ou 8, je prends l'exemple du sujet sain qui a un système sérotoninergique non endommagé bien sûr car sinon les valeurs diffèrent, mais une fois qu'on a disons "réparé" son cerveau totalement, il faut bien évidemment rester prudent malgré le fait qu'on continue à se supplémenter en NAC, pour l'instant on manque de données scientifiques appuyées et on se base principalement sur de l'empirique, on sait juste que c'est la meilleure protection connue et le meilleur allié pour récupérer de la meilleure manière à terme, alors oui ce n'est bien évidemment pas une raison pour pisser sur la RDR quoi qu'il arrive.


Je reviens là-dessus également :

(symptômes dépressifs persistant, difficulté de concentration, fatigue chronique...)

En ce qui me concerne, malgré un passé de consommation abusive de la substance, je n'ai jamais éprouvé un seul de ces symptômes après coup, certes cela n'a pas été le cas de tout le monde parmi ceux ayant abusé ( ce qui est bien la preuve que, oui, la MDMA peut causer ces symtômes ), bien que je ne sois certainement pas une exception, mais c'est simplement pour souligner le fait que la corrélation entre "dommages infligés par la MDMA au cerveau" et "symptômes X" n'est pas automatique, déjà il faut voir quels types de dommage et dûs à quels types de consommation.

Dans mon cas c'est plutôt plusieurs surdoses qui ont, grossièrement dit, causé un affaiblissement sévère de la densité de la sérotonine dans mon cerveau, requérant une longue période de régénération. Donc le fait de forcer avec la MD d'une certaine façon n'implique pas forcément de subir quelconques symptômes par la suite, il faut le noter.

Je suis d'accord nous ne sommes pas égaux faces aux produits. Certains, ayant un système sérotoninergique naturellement plus résistant et développer, s'en sortiront mieux, comme avec presque tous les prods d'ailleurs. Mais, même si pour certains les problemes arriveront après 1 ou 2 mois d'excès, d'autres 2 ans, et d'autres... Sans prods, les dépressifs quoi, bha, il n'empêche que les excès de MDMA finissent toujours par devenir nuisibles sur le long terme. Après chacun est libre, je suis le premier a avoir exagéré, et j'ai des amis qui continuent à tapper tous les weekends et se portent encore très bien pour l'instant. Mais c'est un jeu risqué, et il est important de savoir que c'est une sorte de course contre la montre, sans trop savoir quand cette dernière frappera. D'où l'intérêt des pauses et respect de doses, évitant ce problème.

La MDMA, c'est beaucoup de plaisir et très peu d'effets secondaires si on l'a respecte. Mais quand on ne la respecte pas, elle peut provoquer, non seulement une forte neurotoxicité sérotoninergique, mais aussi amaigrissement, abimmage voir cassage de dents (en règle générale en surdose vraiment sévère, quand on les a déjà plusieurs fois abîmé a cause de la D ou d'autres prods), addiction psychologique possible mais en règle générale intermittente (en groupe, plus rarement seul), tolérance aux produits poussant a consommer plus, risques de syndrome sérotoninergique, de coup de chaud (parfois mortelle)....

Franchement, cette drogue est beaucoup trop banalisé en France aujourd'hui. Quand on regarde chez les jeunes, en boîtes, dans les clubs, ou même en petites soirées étudiantes, elle est partout, et les gens font globalement n'importe quoi avec. Sauf que en règle générale, ces même personne qui tappe des taz feront super gaffe avec toutes les autres drogues, voir jugeront (ketamine, cocaïne...) Alors que la MD est, bien que d'une manière différente (addiction beaucoup plus soft), largement aussi dangereuse (excès parfois payés très chère)

Voilà, c'est mon avis, ça n'engage que moi, mais c'est mon ressentis d'usager de drogues, en ayant beaucoup consommé et traînant principalement avec des amateurs de MD.

Amicalement,
Psychotropeur

Dernière modification par Psychotropeur (10 novembre 2019 à  14:13)


On s'detruit la santé pour se sentir en vie

Hors ligne

 

BrainPower 
Nouveau membre
000
Inscrit le 21 Feb 2020
1 message
Bonjour Byoko, un retour d'expérience?

Pour ma part je viens de commencer le "traitement", une gellule de 600mg de DAC par jour. Prochain roll prévu en avril.

Hors ligne

 

PandaCore 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 15 Jan 2018
115 messages
Pour ma part je fais une petite cure avec de la NAC à raison d’un gramme par jour prise en deux fois matin et soir (500mg puis 500mg et du 5-HTP à raison de 50mg prise avant le couchez. Ça fais maintenant une semaine et je ressens une amélioration au niveau de mon humeur, du sommeil, j’ai retrouvé l’appétit (en parti du à l’arrêt des consommations aussi je pense), j’ai retrouvé l’envie pour toute sorte de tâches et ça je le ressens vraiment ! J’ai vraiment la pêche le matin smile

J’ai consommé de la mdma du 3-mmc et de la cc  de façon assez rapproché et j’ai bien vider mes stocks de sérotonine. (Pas non plus n’importe quoi mais au lieux de 6/8 semaine j’ai eu des conso parfois à 2 semaine d’intervalle de mdma en sniff) Cette cure a l’air intéressante en tout cas et je compte faire ça pendant un mois et ensuite attendre que le corps continue de faire son travaille avec une bonne alimentation et du sport qui fais déjà parti de mon quotidien.

Hors ligne

 

PandaCore 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 15 Jan 2018
115 messages
Bonjour à tous,

Je fais un petit update de cette discussion, j’ai continué cette cure pendant 1 mois environ comme expliquer juste au dessus, et j’ai vraiment ressenti des effets positifs, surtout sur l’état de mon sommeil, beaucoup plus réparateur. Des nuits de 8 h et j’étais dans une forme incroyable en me levant.

J’ai arrêter toutes consommations ensuite, ça fais maintenant 6 mois que j’ai rien touché.

Je vais bientôt reprendre de la MDMA, parce que l’effet recherché est celui des premières fois et surtout pour retrouve une tolérance normale.

En tous cas suite à cette arrêt prolongé voulue, je me sens vraiment bien, c’est vraiment bénéfique franchement.

Je mettrais a jours pour raconter les effets de la prise après une longue période d’arrêt et de récupération si ça intéresse.

PandaCore

Hors ligne

 

Sarendas 
Nouveau membre
Suisse
000
Inscrit le 21 Apr 2020
24 messages
Bonjour à tous !

Je relance le post sur la NAC (N-ACETYL-CYSTEIN).

Après avoir longuement farfouiller sur Reddit, je me suis lancé dans une cure à la nac pour quelques mois. Je prend 600mg chaque soirs et je pense le faire pendant minimum 2 mois.

Je n'ai pas complètement perdu la magie, mais ayant quand même abusé de la MDMA ces derniers temps, j'ai vu les effets vraiment diminuer et les descentes devenaient de plus en plus compliquée.

Est-ce que des gens parmi vous ont des expériences positives ou non à partager aujourd'hui sur -> les effets de la MDMA après une cure de NAC
                       -> Les descentes


Merci d'avance et bonne soirée!


Merci d'avance et bonne soirée smile

Dernière modification par Sarendas (21 mai 2021 à  20:50)

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » MDMA/Ecstasy
  •  » Potentielle astuce pour retrouver les effets des premières fois, après le Piracetam, voici la NAC :

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Effets - Retrouver les effets de la première fois
par bat---27, dernier post 30 juin 2020 à  19:28 par Anonyme6525
  14
[ Forum ] Retours de MDMA des mois après ? Potentielle addiction ?
par HellolaO, dernier post 29 juillet 2017 à  03:38 par Kéké le doc
  5
[ Forum ] Effets secondaires - Nausées 48h après prise mdma, sans symptôme de potentielle mala
par Sunnyjunie, dernier post 14 août 2018 à  09:39 par Sunnyjunie
  0

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Ces biais cognitifs qui nous desservent
19 janvier 2023Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Bonne année psychoactive !
05 janvier 2023Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Les poussières liées à l'injection : demande de témoignages
Il y a 4jCommentaire de Psychonogeek (4 réponses)
 Appel à témoignage 
Quelles cocaïnes ne se basent pas au bicarbonate ?
Il y a 3jCommentaire de AmyW (9 réponses)
 Forum UP ! 
Vérification de dépôt XMR /Explore Monero
Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Effets secondaires - Tremblements étranges qui durent depuis 48 heures
Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Actualité - A qui la faute ?
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Dr.No dans [Alcool...]
 Forum 
Effets - Avez vous testé le sulfureux fentanyl?
Il y a 3mnCommentaire de plotchiplocth dans [Fentanyl et dérivés...]
(11 réponses)
 Forum 
Expériences - Houblon
Il y a 7mnCommentaire de L'Apoticaire dans [Tabac et cigarette el...]
(9 réponses)
 Forum 
LSD gout/ sensation d’acide dans la bouche et la gorge
Il y a 8mnCommentaire de Lamar dans [LSD 25...]
(2 réponses)
 Forum 
Ritaline en sniff et excipients
Il y a 11mnCommentaire de Lilamaaria dans [Méthylphénidate (Rita...]
(2 réponses)
 Forum 
Recherche solution pour soins complets
Il y a 18mnCommentaire de plotchiplocth dans [Echanges entre profes...]
(1 réponse)
 Forum 
Site clear qui vends presque rien à la France maintenant
Il y a 22mnCommentaire de zizitaupe_meille... dans [Research Chemicals (R...]
(21 réponses)
 Forum 
Fumer en étant schizo: possible ?
Il y a 1hCommentaire de prescripteur dans [Cannabis...]
(9 réponses)
 Blog 
Ces biais cognitifs qui nous desservent
Il y a 5h
8
Commentaire de prescripteur dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(15 commentaires)
 Blog 
Trip report / happy caps "space-e"
Il y a 8hNouveau blog de Épectase dans [Trip Report]
 Blog 
Ma première fois...
Il y a 15hCommentaire de Nils1984 dans le blog de Yuyummy14
(7 commentaires)
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 14:09
 PsychoWIKI 
CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Chaa08, Higgins, Luke globetrotter, Zikatbzh nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Ces biais cognitifs qui nous desservent
par AnonLect, le 28 Jan 2023
Salut les psychos, Pour compléter le super poste de MG, quelques chaines Youtube qui sont à mon sens une base indispensable pour justement éviter ces biais, et les erreurs de raisonnement en général : Hygiène mentale : : chaine ludique, vidéos d'environ 10-20 min en moyenne, qui apportent l...[Lire la suite]
 Comment je gère l’après conso
par cependant, le 26 Jan 2023
Salut, ça me parle ton rituel d'après conso ! Dans des discussions intéressantes (mais parfois laborieuses) que nous avions eu en tant qu'équipe de PA invitée parmi des « pros » de l'addicto sur la coke, nous mettions en avant exactement cela. Pour certaines personnes, le recours à des dow...[Lire la suite]
 Les poussières liées à l'injection : demande de témoignages
par tranxène50, le 24 Jan 2023
Salut A l'époque j'ai fait bcp de poussière et des très grosse! Quand tu a abitude en faire du reconnaît bien les premiers symptômes quand il arrive. Je commençais à avoir froid puis le mal de tête qui s'installe et c est de pire en pire. commence a tremblé comme un dingue de plus en plus...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Ah oui, merveilleux conseils ! (My) dans [commentaire de blog] Ces biais cognitifs qui nous desservent
(Il y a 4h)
Merci pour tes efforts, tu gères ^^ /MT dans [forum] Zazou
(Il y a 8h)
Nice! MG ~ dans [forum] manière moins offensive sur la sphère ORL
(Il y a 16h)
Merci pour ce témoignage. Pierre dans [forum] Psilohuasca première Trip Report
(Il y a 21h)
Merci! La drogue fait partie de ma vie et j'en suis heureux dans [forum] craquage coke apres rdv addicto
(Il y a 1j)

Pied de page des forums