Psychoactif
Enceinte et TSO - Première prise de Buprénorphine / PsychoACTIF

[ Grossesse et TSO ]
Enceinte et TSO - Première prise de Buprénorphine

#1 
Atlante 
Nouveau membre France
08 août 2019 à  22:09
Bonjour à tous!

J'ai beaucoup lu vos témoignages  qui m'ont énormément fait de bien ces dernières semaines alors que j'angoissais beaucoup, et je voulais d'abord remercier toutes celles qui sont venues partager ces parties si intimes et si riches de leurs vies sur le forum, vous n'avez pas idée à quel point vous aidez les autres ...

Je viens ici ce soir pour raconter un peu mon expérience qui pourra peut-être elle aussi être utile à d'autres mais aussi parce que j'ai pas mal de questions et d'appréhensions ...

Accro à la codéine depuis plusieurs années, je suis suivie en CSAPA depuis 2018.
J'avais parlé un peu de mon histoire dans le méga-thread "dernière heure de gloire pour la codéine".

J'avais déjà marqué une forte baisse en 2017 lors du passage du décret, mais je n'avais pas complètement arrêté, loin de là. J'ai continué à m'en faire prescrire par mon généraliste, puis j'ai commencé à diminuer progressivement avec mon addictologue et j'en étais rendue dernièrement à 6 comprimés de Prontalgine par jour, deux par deux, à heures fixes. Ce qui fait je crois un total de 120 mg de codéine/jour.

Ca fait un bail que je veux arrêter, en fait. Question de budget, déjà, puis je ne ressens plus aucun plaisir à en prendre depuis que je diminue les doses. Je ne ressens même plus le côté "anxiolytique" du produit, et résultat, je fais une bonne déprime depuis quelques mois ...

Je ne consomme rien d'autre, à part la clope. J'ai bien tenté deux trois trucs quand j'étais plus jeune, mais j'ai jamais accroché à rien d'autre comme à la codéine.

La seule chose qui me retenait vraiment jusqu'ici de diminuer franchement les doses et d'en finir au plus vite, c'est la peur du manque et de la souffrance physique. Mon addicto avait aussi évoqué l'idée d'un TSO l'année dernière, et ça m'a fait super peur aussi. Bref, je suis un peu une chochotte et j'étais coincée dans un cercle vicieux.

Et au mois de mai, je suis tombée enceinte. Me voilà donc à 14 SA, pleine d'espoir après deux fausses couches et une grossesse extra-utérine, mais également remplie d'angoisse (et de codéine, donc).

Mon addicto tient une consultation grossesse et addiction, elle est très pro, très douce et à l'écoute et je lui fais entièrement confiance (c'est à vrai dire la première fois de ma vie que j'accorde une telle confiance à un médecin...)

Lorsque je lui ai annoncé ma grossesse, elle m'a conseillé immédiatement de switcher vers un TSO, dès lors que le 3ème mois serait passé et le risque de fausse couche moins important, notamment à cause du paracétamol contenu dans la Prontalgine. J'ai eu beaucoup de mal à accepter l'idée au départ, j'avais extrêmement peur du manque, de ne pas supporter la bupré, et de faire encore plus de mal à mon bébé ... Sans parler de la peur du syndrome de sevrage à la naissance, mais ça, codéine ou bupré, ça aurait été la même ...


Bref, j'ai accepté et j'ai donc pris mes derniers Prontalgine mardi soir. Impossible de dormir dans la nuit à cause de l'appréhension ... La journée de mercredi, hormis la fatigue, s'est paradoxalement bien passée, je n'ai pas vraiment ressenti de manque, bien moins que ce que je craignais en tous cas (léger mal de tête qu'un doliprane a suffi à calmer, vaguement le nez qui coule ...) Je suis donc arrivée ce matin chez mon addicto relativement fraîche. Elle m'a donné 4 cachets de 2mg de bupré en me disant de démarrer avec 1 cachet et d'augmenter si besoin jusqu'à un max de 8mg dans la journée.

J'avoue que ça m'a paru énorme ... J'ai pas mal lu le forum, et je pensais pouvoir m'en tirer avec moins d'1mg/jour, j'étais un peu dégoûtée en rentrant à la maison, même si l'addicto m'a clairement dit que je pouvais couper le cachet en deux si j'avais trop peur et que les 8 mg ne seraient probablement pas utiles.

Du coup, j'ai coupé un cachet en 2, puis à la réflexion encore en 2 (en sachant que c'était pas terrible comme idée). J'ai donc pris 1/4 à 15h qui ne m'a pas fait grand chose, mais encore une fois, j'étais pas mal donc bon ... Et j'ai repris 1/4 à 17h30 et là, j'ai eu un gros rush. Pas de vraie nausée, ni de malaise, mais très chaud d'un coup, un état un peu cotonneux mais en même temps la pêche ... Bref, les sensations d'un opiacé. Heureusement que j'ai pas pris le cachet entier ... gerbe

Il me semble du coup clair que 8 mg, ça va pas le faire vu que rien qu'1 mg semblent me suffire. Je me demande même si ça ne serait pas trop? Il me semble que le but, c'est de faire en sorte que le bébé ne souffre pas de trop grandes variations de produit et un rush pareil tous les jours, ça risque de pas être terrible non?

Concrètement, quels sont les dosages que l'addicto pourrait me donner? Je la revois demain, puis lundi et mardi pour ajuster. Est-ce que certaines ont fait une grossesse sous bupré et sauraient me renseigner un peu?


Merci smile

Staring at my picture book
She looks like Mary, Queen of Scots
She seemed very regal to me
Just goes to show how wrong you can be

Hors ligne


#2 
Shaolin 
Modératrice France
09 août 2019 à  11:20
Salut à toi Atlante salut

Et félicitations smiley-gen013

Visiblement, le dosage est un peu élevé, mais il valait mieux un petit surdosage que l'inverse.
Parles en à ton doc demain, elle pourra te donner des cachets moins dosés (0,2/0,4/0,8mg, à toi de voir), ça te permettra de mieux gérer ton traitement.
Tu as l'air d'être bien encadrée, ça fait plaisir à lire.

Tiens nous au courant pour la suite.
Amicalement wink

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne


#3 
Atlante 
Nouveau membre France
09 août 2019 à  14:40
Merci pour ta réponse Shaolin ! smile

Effectivement, même 1 mg cela reste trop. J'ai repris la moitié restante de mon 2mg en me levant vers 8h, et autant ce matin ça allait,j'ai fait l'aller-retour au CSAPA et tout allait bien, autant depuis 13h30, je suis vraiment malade: nausées, vomissements (dans la rue, grande classe ... )

Je me sens abrutie et assommée. J'ai rappelé le CSAPA en voyant que je me sentais mal, l'infirmière m'a conseillé de rester allongée en attendant que ça passe.

L'addicto m'a donné des 0.4 mg pour le week-end, 1 le matin et éventuellement un deuxième dans la journée si besoin. Si je monte à 0.8 demain, je démarrerai à 0.8 dimanche.

D'ici là, est-ce qu'il y a une chance que je me sente mieux aujourd'hui ou est-ce que ça va continuer à monter?

Tous ces ups and downs, ça m'inquiète aussi beaucoup pour le bébé ... Je repasse une écho à la fin du mois, j'espère que tout ira bien ... Je ne me le pardonnerai pas s'il lui arrivait quoique ce soit à cause de la transition vers la bupré ...

Staring at my picture book
She looks like Mary, Queen of Scots
She seemed very regal to me
Just goes to show how wrong you can be

Hors ligne


#4 
Shaolin 
Modératrice France
16 août 2019 à  08:36
Salut Atlante,

Je viens un peu aux nouvelles?
Comment se passe ton switch, tu as trouvé ton dosage? J'espère que tu gardes la forme wink

Amicalement.

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne


#5 
Atlante 
Nouveau membre France
07 septembre 2019 à  09:35
Hello Shaolin,

Merci pour ton message! smile

Le switch s'est très bien passé, après quelques jours de tâtonnements. 1 mg restait trop élevé, je rendais tout ce que je mangeais et je dormais tout l'aprem ... Je suis donc descendue jusqu'à 0.4 mg et tout semble aller bien!
L'addicto m'a dit qu'il était possible, voire probable, que je doive augmenter un peu la dose en avançant dans ma grossesse,  j'aimerais bien éviter mais je reste attentive à d'éventuels symptômes de manque.

Et je dois admettre que la bupré est libératrice ... Plus de mood swings à cause des prises de codéine, plus de rush à la pharmacie ni de jonglage aux ordonnances ... Ca fait un mois que je me sens beaucoup plus sereine par rapport à ça.

Il m'est arrivé d'avoir envie de reprendre de la codé, mais uniquement après un coup de colère ou de fatigue et avec un travail de relaxation, ça passe assez vite.

Je sais que le syndrôme de sevrage du nourrisson n'est pas forcément lié à la dose que prend la mère du coup je ne suis pas encore pleinement rassurée à ce propos ...

Staring at my picture book
She looks like Mary, Queen of Scots
She seemed very regal to me
Just goes to show how wrong you can be

Hors ligne


Que des bonnes nouvelles, ça fait plaisir!
Contente de voir que avoir accès à des témoignages / infos, ça aide à rationaliser, déculpabiliser et voir les choses de façon plus pragmatique. Mais c'est normal de passer par des doutes, questionnements...

Shao a bcp oeuvré ici pour rendre accessible les infos aux femmes en quête de reponses. Il y a eu d'énormes progrès ces dernières années pour l'accompagnement des grossesses sous TSO. Les pros de l'obstétrique ont été formés, des dispositifs ont été mis en place, articulation des differents suivis... Mais avant, c'était un peu le triangle des Bermudes, entre la stigmatisation qui fait obstacle a des soins adaptés, les indications dangereuses (type faire interrompre un tso, imposer un sevrage a l'organisme)... le peu de communication a ce sujet...
C'est encore en développement, mais on voit les avantages d'un suivi adapté & bienveillant comparé à il y a 10ans, qd l'accompagnement spécialisé c'était plus «signalement social» que réunion addicto - sage femme et gp de parole...

Une grossesse épanouie, ça suppose d'aborder cette phase en mode positif.
S'accabler de remords, de stress, rendre sa grossesse «taboue», ne pas s'autoriser un suivi complet en cachant des infos utiles, être infantilisée, etiquettée ... Ce ne sont pas des conditions favorables... L.accueil des soignants, le non jugement, la mise en confiance c'est primordial pour amorcer une bonne relation de soin.
A priori dans tt les départements / régions, il y a une équipe de la maternité spécialisée dans l'accompagnement des «patientes addicto», suivi TsO... Les sages femmes, medecin sont formés à ça, il y a des liens avec les CSAPA...  Donc les femmes ne doivent plus hésiter  / se censurer... il y a un parcours de soin prévu désormais.
Je conseillerais juste si possible d'aborder les détails avec des soignants spécialisés en addicto (dans la maternité, le CSAPA de la ville...), histoire de ne pas etre mal conseillée par un médecin plein de bonne volonté et d'idées reçues. Autant s'epargner les réactions mal adaptées et etre rassurée / mise à l'aise au plus tôt.

En tt cas Atlante, n'hésite pas a poser toutes les questions que tu as.
Tu peux les noter pour les poser au prochain rdv de ton suivi, mais tu peux aussi les solliciter pour certaines infos.
Tu peux aussi poser tes questions ici, Shao par ex est une source fiable qui a bcp travaillé sur ces sujets... Ils y a d'autres mamans aussi...
Dans les sujets épinglés tu as les «essentiels» comme le topic sur le syndrome de sevrage du nourrisson, l.echelle de F....(??) qui permet de mesurer le niveau de sevrage du nourrisson...

D'ailleurs, le syndrome de sevrage n'est pas systématique. Tu as un dosage «infime», mais inutile de chercher a réduire, écoute toi bien... Si il faut que tu remontes un peu pr etre confort, ça provoqueras peut etre moins de stress chez le foetus... Donc c'est pas forcément un mauvais calcul...
Idem si plus de traitement permet de «combler» suffisement pour eviter certaines consos plus risquées... Mieux vaut un poil plus au quotidien, mais stable, que de jongler entre pic de defonce, redescente, leger manque, traitement....
Discutes en aytant que possible, ça permet de d'analyser, de prendre du recul sur ses comportements addictifs... et faire les choix thérapeutique en ayant bien pesé positif / négatif...

Tiens nous au courant, livre toi si besoin, pose tes questions, ou decris nous ton accompagnement comme tu l'a bien fait depuis le début...
Ça peut te servir, t'aider... ou servir à une fille qui flippe, se demande comment ça se passe...

Des bises!

Ces propos n'engagent que moi (et mes multiples personnalités) fume_une_joint

Hors ligne


Salut Atlante,

Merci pour les news.
Ça fait plaisir de voir que les choses se passent bien.
Et peut-être que cette grossesse t'aura aidé à te défaire de la codé et de toutes les galères qu'implique une dépendance à ce produit.  La grossesse et la maternité sont bien souvent le point de départ d'une nouvelle vie pour la maman, sur bien des plans.

Pour ta posologie de bupré, ne te prends pas la tête avec ça. Si tu sens que ça tire, augmente légèrement, et essaie de ne pas penser au syndrome de sevrage. La posologie n'a aucune corrélation avec l'intensité du sevrage (si sevrage il y a), tu le sais bien, donc c'est inutile de te limiter, et encore moins de culpabiliser wink
Ton ennemi, c'est le manque,  pas la bupré, garde ça à l'esprit si tu as besoin d'augmenter un peu wink

Tiens nous au jus pour la suite.
Amicalement smile
Reputation de ce post
 
La breizh sagesse

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne


Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

41
[ Grossesse et TSO ]
Enceinte et substitution
[ Dernier message : 14 mars 2013 à  21:25 par pierre]

37
[ Grossesse et TSO ]
Me revoilà ...;-) enceinte.
[ Dernier message : 16 septembre 2014 à  13:57 par Psilosophia]

29
A l'aide je suis enceinte !!!!
[ Dernier message : 25 mai 2013 à  16:43 par Bicicle]



En ce moment sur PsychoACTIF

Annonce Psychoactif
Atelier Psychoactif le 5 octobre sur la RDR et les psychédéliques
03 octobre 2019 - Commentaire de plotchiplocth
Appel à témoignages
13
Participation des usagers dans les structures addicto
Il y a 17h - ismael77
20
La déréalisation et la dépersonnalisation
Il y a 4j - weed4Lif3
19
TSO et douleur et anesthésie
06 novembre 2019 - Meumeuh
Forums
Suite retrait permis essais "substitut" cannabis
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
24
Hexen oral
 1, Il y a moins d'1mn - Cobe dans [Cathinones et RC stim...]
40
[ Drogue info ]
(RdR) liens vers des sites qui recencent les ecstas testés
 7, Il y a 2mn - Touyen dans [MDMA/Ecstasy...]
[ Légalité ]
La légalité des RC de moins en moins en zone grise en France
 1, Il y a 4mn - Cobe dans [Research Chemicals (R...]
Question pour un space cake
Il y a 6mn - NugInLungs dans [Cannabis...]
[ Dosage ]
Dxm
Il y a 7mn - Touyen dans [DXM (dextrométhorphan...]
[ Actualité ]
"Avoir des enfants change le rapport à l'alcool" Slate
Il y a 14mn - Ocram dans [Alcool...]
[ Dosage ]
Je pense arrêtez les opiacés
Dépendance manque
 1, Il y a 51mn - prescripteur dans [Heroïne...]
Blogs
26
Actualités
Un jour particulier
 3, Il y a 33mn - Commentaire de plotchiplocth dans le blog de janis
9
Trip Report
Petite free, grosse ambiance
Il y a 17h - Commentaire de Haupayy dans le blog de Haupayy
4
Tranche de vie
La MDMA ou le retour à la vie normale
Il y a 19h - Commentaire de janis dans le blog de Bootspoppers
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
03 octobre 2019 - Macroscopie dans Cannabis
Morceaux choisis
Hexen oral (par L'Apoticaire)
Sevrage réussi (par Emma4778)
Dpt (par PaRaLLeL)
Les derniers champis
Belles réponses bien complète, merci! Ocram
dans [forum] Dépendance manque, Il y a 2h
Très poétique, très inspiré
dans [blog] Prises de Prods, gestuelles et semantique, Il y a 2h
Parle pour toi stp et évite les généralités, merci! Ocram
dans [forum] Dépendance manque, Il y a 3h
Top! Ceux qui gèrent naturellement bien l'acide oublientnsouvent ce facteur ;)
dans [forum] 1er lsd + problème mentaux, Il y a 6h
Superbe texte ;) Yopski
dans [blog] Prises de Prods, gestuelles et semantique, Il y a 7h
Nouveaux membres
Karilux, caarud52, Erickehl, Bucciarati, Philharmonie nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS